Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2018

les enfants de maintenant

Les pauvres gosses de maintenant qu'est-ce qu'ils sont dressés !!

(contrairement à ce qu'on lit beaucoup et rituellement, que les enfants actuels seraient trop énervés, etc, etc, je constate que les enfants de maintenant sont beaucoup plus disciplinés et soumis que les enfants d'il y a 50 ans, et pas seulement, mais aussi complètement « éteints », c'est frappant.)

et puis en plus on n'en voit plus jamais un seul courir.

23/03/2018

liste des choses à cultiver

Plaisir, ou Art, ou Culture :

  • De l'artisanat.

  • De la tolérance.

  • De la sieste.

  • De l'inutile.

  • De la poésie.

  • De la générosité.

  • Du dialogue

  • De la main.

  • Du toucher.

  • De la spiritualité.

  • Des odeurs.

  • Du tabac.

  • De l'intelligence et du doute.

  • De l'esthétisme.

  • De l'alcool.

  • Du pain.

  • De l'amitié.

  • Du jeu

  • De la musique et du chant.

  • De la curiosité.

  • De la conversation et de la langue. (DES langues)

  • De la gastronomie.

  • De la nature

  • De l'étreinte.

 

quelle magnifique accumulation des plus vraies valeurs ! et auxquelles souvent on oublie de penser. Chacune mériterait une longue méditation. Et une ardente et constante pratique. j'adhère !

(cette si juste et si fondamentale liste, vient du site hélas disparu noslibertés.org )

22/03/2018

dialogue du soir

- vus n’aimez pas les dravidiens ? Les tamils ?
- quelle importance ? Ils vont tous mourir.
- et alors qu’est-ce qui a de l’importance ?
- mais rien bien sûr !
- c’est triste !
- sans doute ....
m
ais ça aussi ça n’a aucune importance.

21/03/2018

père

Le père de Simone de Beauvoir, quand elle était enfant :

« Je lui savais d’autant plus gré de ses accès de gaieté, encore assez fréquents. Il racontait de vieilles histoires se moquait du tiers comme du quart, faisait des bons mots. Quand il restait à la maison, il nous lisait Victor Hugo, Rostand ; il parlait des écrivains qu’il aimait, de théatre, de grands évènements passés, d’un tas de sujets élevés, et j’étais transportée bien loin des grisailles quotidiennes. Je n’imaginais pas qu’il existât un homme aussi intelligent que lui. »

Qu’il avait de la chance !!

Hélas ! hélas ! qu’il avait de la chance…..

20/03/2018

Interview de jean Rostand par Gilbert Ganne en 1964

Interview de JEAN ROSTAND par Gilbert Ganne en 1964

 

« Si un jour vous aviez la grâce ? [question de Gilbert

Ganne].

— Ce n'est pas possible!

— Si, je vous assure, ça peut vous arriver.

— Pour moi, on est tout seul dans cette espèce de folie !

— Vous n'avez jamais pensé au Christ ?

— Jamais !

— Vous êtes baptisé ?

— Oui, j’ai même fait ma première communion et je

me suis marié à l'église avec une femme très croyante. Mais je suis scientifique et moraliste: les grenouilles et  les hommes, et c’est tout.

(...)

— Vous croyez à la responsabilité de l’écrivain ?

— Oui, elle est énorme. D'autant plus que, quoi qu'on en

dise, il n’est pas possible de faire une censure. Combien

de fois ai-je entendu mon père (Edmond Rostand) dire: « J’ai un sujet, je peux écrire telle pièce, mais je n'ai pas le droit de le faire. »

Mon père aurait refusé d'écrire un chef-d'œuvre plutôt que de pervertir. De telles idées ne sont plus de notre époque.

C'est peut-être ça qui me rend incohérent. J'ai un côté

progressiste, et des racines qui plongent de l’autre côté.

Pour la sensibilité, je tiens du christianisme. Comme

certains animaux qu'on appelle « chimères », en biologie,

moitié crapauds, moitié grenouilles, je suis un peu une

chimère spirituelle. J'ai des morceaux chrétiens et des morceaux antichrétiens. Je me demande parfois si j’ai le droit d'avoir certains sentiments... Au moment de l’affaire de la Thalidomide, j’étais de ceux qui trouvaient inconcevable de supprimer une vie. D'un autre côté, pour un matérialiste comme moi, quelle importance de supprimer un être difforme, qui est à charge...

— Vous réprouvez aussi l'avortement ?

Oui. ça me choque. Naturellement, il faut arriver à

un contrôle des naissances. Mais l'avortement est un infanticide. Ce sont des idées qui ne vont pas avec le matérialisme.

Je sens en moi des choses suspectes...

— Si vous aviez la foi, vous trouveriez une unité. Vous croyez qu'il y a des gens qui prient pour vous?

— Oui. c'est gênant à dire.

— Parmi les académiciens ?

— Non, ce sont des gens très simples et des gens très

bien. Non. Je n’ai pas l’impression que Daniel-Rops prie

pour moi. Guitton peut-être...

— Vous ne croyez pas à l'efficacité de la prière ?

— Mais non. voyons!

— Et ça ne vous agace pas. tous ces gens qui prient

pour vous ?

— Non, ça me touche énormément. C'est une preuve

de sympathie, d'amour...

— Vous ne parlez pas de religion avec votre femme ?

— Jamais ! Je l'accompagne à la messe, mais je l'attends

au café. J’aime surtout sa foi. Mon fils, François, est

terriblement catholique.

— Pourquoi terriblement ?

— Parce qu’il est très fort. Il vit sa foi. c’est un grand

croyant. Vous pensez que ça m'ennuie?

— Non, vous avez trop de respect pour les autres.

— Mais si, je vois que vous êtes choqué...

— Je pense seulement que vous êtes cerné, pourchasse

comme un cerf aux abois...

— Ah! ah! ah! Je ne suis pas traqué par ma femme

et mon fils, mais plutôt par des étrangers.

— Je me demande pourquoi tant de gens essaient de

vous convertir?

— C'est charmant, c’est joli, c'est touchant. D'habitude

on se fout des autres.

— Pas les bons chrétiens ?

— C'est vrai.

— Alors, vous êtes rassuré?

— Je ne suis pas content. Je trouve effroyable de penser

que d'une minute à l'autre, tout peut s'arrêter. C’est enfantin de trouver la mort scandaleuse... Mais, moi, ça me révolte ! »

 

Et la longue interview se termine sur cette note dou­loureuse. Comment ne pas avouer que ces « choses suspectes » que Jean Rostand sent en lui nous le rendent bien sympathique.

18/03/2018

à bas l'INTEGRISME écologiste ! vive Elian Finbert !

L’Intégrisme et les dérives bien-pensantes (n’oubliez pas ! l'intégrisme écologiste est pire que l’Intégrisme islamique. Il ne faut jamais oublier, et l’actualité nous le rappelle tous les jours, l’affirmation de Zygmunt Bauman que le seul salut devant les barbaries (elles étaient « bien-pensantes ») comme celles du nazisme, les programmes d’euthanasie et d’« hygiène raciale » à coup de chambres à gaz, c’est la conscience morale « sauvage », individuelle, qui apparaît en dehors de toutes les normes sociales du temps.
Même pas celle d'Antigone ! qui ne faisait qu'obéir à la morale reconnue socialement, je parle de l'irruption, des exigences du coeur de l'individu sans considération des idéologies qu'on lui a apprises; un enfant, même pas "bien élevé"!
Rappelez-vous : personne au XVIIème siècle n’aurait pensé, à part cet extravagant individu au cœur tendre de curé Meslier dans son  manuscrit secret, à se scandaliser des bûchers de chats dont au contraire se réjouissaient fort les parisiens à la fête de la Saint-Jean.
Jésus-Christ, quand il a refusé que les juifs lapident la femme adultère, a scandalisé tout le monde.

Aussi il n’y a aucune confiance aveugle à faire ni aux altermondialistes (1) ni aux
écologistes extrêmes, ni à la SPA ! (qui préfèrent, ces intégristes bien-pensants, faire
mourir, pardon ! on dit « euthanasier »
, des animaux plutôt que de risquer qu’ils vivent auprès de maîtres dans des conditions qui ne correspondent pas à leur normes), pareil les intégristes de l’écologie [l’ourson de Berlin (2) ] vous voyez à quels dérives dogmatiques et à quelle absence de valeurs humaines (eh ! normal ! justement les valeurs humaines sont récusées par principe par le dogme « naturel » de l’idéologie écologique intégriste, de même qu’elles étaient récusées par l’aryanisme germanique anti-chrétien de l’idéologie Nazie) peuvent mener leur concepts transformés en dogmes constipés ; à ce compte là toute l’humanité – et les enseignements – et les valeurs transcendantes qu’on trouve répandues à pleins bords dans les innombrables histoires d’amitiés entre des animaux et des humains qu’on trouve dans les livres d’Elian-J. Finbert (3) vont être diabolisées comme non-conformes à la bonne et correcte « hygiène spéciste » !),
(autre exemple de ce genre de gens et de ce qu'ils peuvent entraîner !)

l'intégrisme écologiste est une valeur de MORT, point ! https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/arde...

et maintenant en Suisse (bien sûr ! la Suisse qui fut le PREMIER pays d'Europe à importer les théories eugénistes et à les mettre en pratique (en 1928, les pays scandinaves son venus après, en 1929-1934, l'Allemagne de Hitler encore après) http://www.lexpress.fr/actualite/societe/en-suisse-des-pr...

Les intégristes écologistes sont aussi dogmatiques et impavides que l'étaient les médecins d'une époque historique bien connue

un autre :  En début de semaine, les services douaniers de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle ont saisi une petite centaine d’oiseaux, arrivés illégalement du Mexique. Comptant parmi eux des Chardonnerets gris, des Cardinaux rouge et des Cardinaux à poitrine rose, les oiseaux captifs ont alors été remis aux services vétérinaires. Mais au lieu d’être soignés, puis réexpédiés vers leur pays d’origine, les volatils ont tout bonnement été congelés vivants. Selon la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), en l’absence de structures adéquates (sites de quarantaine etc.), l’euthanasie est une pratique courante dans l’enceinte de l’aéroport de Roissy.
Totalement opposée à cette option radicale, appliquée même sur des individus en bonne santé, l’association a dénoncé la congélation d’animaux vivants comme une « lente agonie ». Appelant les autorités hiérarchiques concernées à condamner de telles méthodes, elle menace de porter plainte, avec le soutien de la Fondation Brigitte Bardot. A l’aube de la nouvelle année, les associations ont déjà fait part de leurs résolutions, notamment l’ouverture d’un centre adapté à l’accueil des animaux saisis dans les aéroports parisiens.
Vraiment typique de notre époque et son impavide cruauté administrative et son "calotinisme" jésuitique. Je ne sais pas si vous sentez ça aussi, mais pour moi TOUT L'ESPRIT et toute la mentalité de l'époque actuelle est "encapsulée" dans cet épisode.

et tous ceux qui ont renoncé à sentir, et pensent à travers des principes, des concepts (- modes ! il y a toujours des concepts "à la mode" - plaisante verité qu'une rivière borne -), des idéologies.

 

(1) oui ! oui ! même à eux, je suis persuadé qu’un jour ça aussi ça se verra.

(2) "Nourrir (l'ourson) à la main n'est pas "approprié" et constitue une violation grave (sic) des lois de la protection animale (re-sic)", a déclaré le militant de la cause animale Frank Albrech. D'autres militants ont dénoncé la manière dont l'animal était traité estimant que cela pourrait l'empêcher d'avoir des relations "normales" (sic) avec ses congénères

à ce compte-là la moitié des histoires d'Elian-J. Finbert vont toutes être des histoires d' amour "contre-nature" comme on disait au XIXème siècle !

(3) tre malgandan kaj malsufiĉan ekzemplaron de liaj kolektaĵoj legeblas esperantigita ĉi tie.
Naiva demando : ĉu la kanario havis "normalajn" rilatojn kun la muso?
smilie





et n'oubliez pas de lire les livres du premier, et jusqu'à présent unique
écologiste anti-totalitaire .....
  :  Bernard Charbonneau
 

11/03/2018

mes préférés

quelques questions :

quelle sentiments avez-vous envers
les femmes ? - beaucoup de méfiance

les policiers ? - le mépris et le dégoût

les bourgeois ? - un peu d’aversion

les musulmans ? - aucune opinion générale ! Il y en a de toutes sortes.

Les banquiers ? - ce sont les ennemis c’est clair.

Les publicitaires ? - beurk !

Les journalistes ? - ce sont des putes, et les agents de désinformation et de manipulation du régime comme autrefois en URSS

Quelle valeur mettez-vous le plus haut ? - la tendresse

Les choses que vous aimez ? - les caresses, la poésie, la philosophie, l’espéranto, l’histoire, les chats, les roses, les galaxies, les sciences, le rire, l’amitié

qu’aimez-vous entendre ? - au hasard : un plénum de cloches, chant de grive musicienne, musique de Couperin, ou Geeta Chisti, France Gall, etc, etc

Comment vous définissez-vous politiquement ? - lutte des classes !
république, services publics, Bernard Friot, Asselineau bien entendu ! Et puis aussi le Pardem, et Etienne Chouard, humanisme et résistance.

Croyez-vous en Dieu ? - si on ne peut répondre que par OUI ou NON, je dirais NON. Mais en fait c’est plus compliqué. Je ne sais pas. Je suis très intéressé par Rupert Sheldrake, les EMI, les témoignages de réincarnation, les apparitions de Zeitoun, etc, et comme Jean Rostand je suis stupéfait et ne comprend pas.

Vous intéressez-vous à votre monde intérieur ? Pas du tout ! Le « monde intérieur » est de toutes façons toujours beaucoup moins intéressant que le monde extérieur. Lui, oui, est intéressant.

Etes-vous pour ou contre l’avortement ? - Contre. Je suis athée, donc je suis contre la mort. Je suis contre la mort donc je suis contre l’avortement. CQFD

Que pensez-vous du bouddhisme ? - J’ai horreur de ça ! Une façon de s’euthanasier déjà de son vivant. L’amour du Néant ! Sinistre ! Beaucoup plus que le Théatre de l’Absurde. Les philosophes de l’Absurde eux ils refusent la mort de toutes leurs forces.

Votre plus grand espoir ? - non; aucun espoir.

 

Les scènes de films que j'ai le plus aimées et qui me hantent le plus (et qui me donnent les larmes aux yeux) :
    *
la scène finale de "Manhattan" , de Woody Allen
 https://www.youtube.com/watch?v=ylZgG5kC6cI

    * la scène finale de "L"invitée de l'hiver", de Alan Rickman (bizarrement aucun descriptif de ce film ni critique n'en parle ! tout le monde se focalise sur le couple mère-fille, et rien sur ces enfants !!! (ni les chatons ... ) pourtant c'est selon moi la partie la plus tragique la plus profonde et la plus importante du film)

    * la scène finale de "Les joueurs d'échecs" ("Chatrandj ke Khilari") de Satyajit Ray. http://www.youtube.com/watch?v=8lvnl_W59IE

ET puis le dernier paragraphe du roman de Haruki Murakami: "La course au mouton sauvage"

Autres films :
* "La Strada"
* "Central do Brasil"
* "Mon oncle" (de Jacques Tati)

 

Mes tableaux préférés:
    * "Le chant du rossignol à minuit et la pluie matinale" de Joan Miró
    * "Toutes les lumières" tableau de Paul Delvaux, peint en 1962

     *  "la voix du sang" de Magritte
    * (ce n'est pas un tableau au sens strict, c'est une tapisserie) : "Avant l'aube" de Manessier - 1967.

 

Mon sculpteur préféré:
    *  Georges JEANCLOS
    *  Sabine Cherki
aussi, mais il n'est plus possible de voir ses oeuvres sur internet, le féminisme est passé par là, de nos jours il n'est plus permis à aucun artiste, même si elle est elle-même une femme, de représenter une femme nue !
    

interprêtes préférés:

    * Rosalyn Tureck


Les espèces d'oiseaux pour lesquels j'ai une attirance particulère:
    * le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros)
    * et, bien sûr, les grues
    * Le merle, le plus beau, et le plus créatif, sans doute de la terre entière.
    * l'alouette, bien sûr
    * celui de la fauvette à tête noire!
    * le gazouilli des hirondelles (hirondelles de cheminée) entendu depuis chez soi perchées sur les fils électriques  pour les rares qui ont encore cette chance (y en a-t-il encore seulement? ou est-ce totalement disparu? alors que pourtant ça devrait être le B A ba dans toutes les villes !!!  seuls les sales cons fascistes intolérants et ennemis de la vie qui grouillent dans la France profonde se réjouissent de leur disparition)
    * le chant des martinets:mais attention à condition que ce soit dans le ciel au-dessus de villes de France ! et que ce soient de vraies villes, de vraies villes avec des églises (ouvertes) des hôtels (au choix pour toutes les bourses), des rues (sans caméras de vidéo-surveillance), des magasins, des cafés, des bancs, des vraies villes quoi ! dans un vrai pays,  qu'on peut sillonner toute la  journée d'une ville à l'autre sans problème par de vrais trains, dont on peut ouvrir les fenêtres, des trains qu'on prend dans des gares qui sont de vraies gares: commodes, conviviales  et à visage humain, tenus par une SNCF qui ne se foutrait pas du monde et ne serait pas stalinienne.
Bref rien que des choses qui n'existent plus

Mes races de chiens préférés:
    * Les colleys !!! sans hésitation. Je ne peux pas un voir un sans me sentir fondre et m'écrier "oh ! un beau gros toutou tout velu !"

les poètes français que j'aime le plus :
    * Apollinaire
    * Prévert
    * Francis Jammes
    * Norge
    * Saint-John Perse
    * Verlaine
    * Jules Laforgue
    * Jean Tardieu

et plein d'autres

les poètes étrangers:
 *
Xu Zhimo
 *Tagore
 *Trakl
 *Yeats
 *Juan Ramon Jimenez
 *J Ringelnatz
 *et Morgenstern

en Espéranto: Marjorie Boulton  et Angel Arquillos

 

les dramaturges :

* Jean Giraudoux

* Henry de Montherlant

 

les romans : (voir in "livres recommandés")

*Sed nur fragmento (Trevor Steele)

*La course au mouton sauvage (Haruki Murakami)
*La femme des sables (Kobo Abe)
*En gagnant mon pain (Maxim Gorki)
*Le Château (Franz Kafka)
*Le facteur humain (Graham Greene)

*les Chroniques martiennes (Ray Bradbury)

 

les autobiographies:
*en n°1 ! : "Le bonheur d'être suisse" (Jean Ziegler)
ensuite:
*"Les mémoires d'outre-tombe" (Chateaubriand)
*"Mémoires d'un enfant" (Jean Dutour)


 Les peintres:
    * Le Lorrain
    * Daumier le plus extraordinaire original et intense peintre du XIXè siècle !
    * Miro
    * Giorgione
    * Delvaux
    * Magritte
    * Jesus de Perceval https://www.bing.com/images/search?q=j%C3%A9sus+de+percev...
    * Feng Zi Kai
   
et plein d'autres

 

Journalistes:
    * Thierry Meyssan

    * Marie-Monique Robin

    * Frédéric Lordon

    * Michel Collon


voix d'acteurs:
    * Fabrice Lucchini

    * Michel Bouquet
    * Claude Rich
    * Suzanne Flon
    * Claude Piéplu
   
Chanteurs/euses:
    * Barbara
    * France Gall
    * Alian Souchon
    * Nicoletta
    * Aznavour

    * Pierre Vassiliu

    * Eddie Constantine

Tous des "vieux" ? non, aussi:
    * Keny Arkana

    * El Matador

    * La Pafklik

    * Césaria Evora

    *Juliette
 
les femmes que je trouve le plus séduisantes :

     * Annie Lacroix-Riz (si si ! absolument ! regardez-la sur ses vidéos) 

     * Martha Argerich

     * Giulietta Massina

     * Lydia Bourguignon (au passage voici la plus instructive conférence de Claude   https://www.youtube.com/watch?v=LmF06t-V13U )  

 
Parmis les personnages de l'antiquité dont nous sont parvenus les portraits statufiés, mon visage préféré:
    * Euripide


philosophes:
    * Carnéade

    * Bernard Charbonneau
    * Parménide
    * Hobbes
    * Thomas Kuhn
    * Paul Feyerabend
    * Blaise Pascal

    * Michel Terestchenko
    * Miguel de Unamuno

 

 

09/03/2018

sur une citation de Rozanov

« Le fait de parler de soi est un bon indice, il signifie que celui qui se raconte considère les autres comme ses frères »                             (Rozanov)


 Eh oui, tout à fait ! regardez à contrario, (comme en maths !) ceux qui ne considèrent pas les autres comme des êtres humains mais comme des morceaux de viande à gérer ou à persécuter, de la chair à bavures, à contrôle, à réglementation, à totalitarismes, à profit, il ne sortent jamais aucun propos personnel, ils refusent absolument  de parler d’eux – mêmes, ils sont impavides comme un flingue, anonymes comme une bombe, cachés comme un empereur byzantin (où un maître capitaliste moderne), comme une banque moderne coupée de ses clients derrière la "boite noire" de ses sites informatiques et de ses répondeurs téléphoniques à voix de femme !!!

ContratoCapitalista.jpg

ils refusent absolument  le dialogue d’homme à homme.

CQFD


( et bien sûr il y a aussi plein de preuves directes.)

06/03/2018

les immeubles de maintenant

Encore un ! Partout à Arras on voit construire (et démolir ce qu’il y avait avant) des immeubles d’appartement de luxe dans le genre de la résidence « Les Archers », pas des HLM, des Fleury-Mérogis d’habitation, des espèces de blockhaus étouffants et blindés, avec portes blindées, doubles vitrages, digicodes et toutes sortes de dispositifs insécurisants qui font que les habitants risquent de se voir enfermés dehors de chez eux sans recours, plafonds bas pièces toutes petites, murs blancs où il est interdit de planter un clou et de mettre des tableaux, bref le cauchemar, mais il paraît que les français "mougeons" de maintenant aiment ça, et le tout bien sûr extrêmement cher.
Donc ça doit être rentable pour les investisseurs …..
parce qu’on n’est plus en 1950 ni 1960, les logements sociaux, l’action de l’État, et tout ça, bref ce qu’on (y compris la droite) pensait être l’évidence même dans un pays moderne et civilisé, est maintenant disparu.

25/02/2018

Vous connaissez Jean Tardieu ?

si vous ne connaissez pas je vous conseille vivement de réparer cette lacune, et même d'acheter de lui "Monsieur Monsieur" .

mais je ne parlerai pas de lui, cherchez et lisez ses oeuvres.

Cet aparté c''est uniquement pour introduire un petit poème que j'ai écrit  :

 

POÈME PAS VRAIMENT À LA MANIÈRE DE JEAN TARDIEU

 

Après avoir parlé à mon chat à la manière de Jean Tardieu :

Pardon ! - après avoir bavé à ton rat à la tanière de banc de prie-Dieu

-  mais tu ne sais pas ce que c’est que la tort. A foin que… Est-ce que Poupounette savait ce que c’est que la tort quand… enfin avant …. Et Eliott quand il – Non, c’est indécent de parler de ça comme ça ! –

et Eliott quand il aboyait de peur et de douleur avant de devenir une charogne puante ?

 

 

 

13/4/2004