Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2019

chats et hmanisme

Chats et humanisme

oui, il serait souhaitable que les humains prennent modèle sur les chats et s'imprègnent de leur esprit insoumis ce serait le seul espoir pour la civilisation

On dirait que mon chat (2003) deviendra sentimental ; petit à petit, il faut patienter, comme avec toutes les transformation « humaines », libres, personnelles, des choses à respecter. Jusqu'à maintenant il était comme on nous représente généralement les chats : égoïste, indépendant, d'une volupté physique, mais pas du tout « pneumatique » (comme dirait Vladimir Jankelevitch). Il avait l’égoïsme de la jeunesse. Mais c’est comme chez tout le monde : avec le vieillissement se produit une maturation emotionnelle (mais bien sûr à condition qu’il aie conservé son coeur d’enfant, absolument indispensable ! Autrement on n’est alors rien de plus qu’un PANTIN de plus en plus ratatiné !) en prenant de l’âge on devient plus profondément sentimental, et d’autres choses encore. Donc il finira peut-être par devenir « apprivoisé », comme le renard (en hindî « लोमड़ी ») - छोटे राजकुमार को लोमड़ी ने कहा- „le renard dit au petit Prince“; Peut-être un jour «il » (les guillemets pas parce qu’il est un chat, mais parce quil a été castré !) sera aussi sentimental qu’était « Poupounette », cette pauvre petite vieille être vivant. Qui était si aimante, tout en restant en même temps indépendante, viscéralement insoumise, comme c’est l’essence des chats.

Oui, il serait à souhaiter que les humains soient comme les chats, ils devraient prendre modèle sur eux ; ce serait bon pour la civilisation, non ? La dictature actuelle, « prussienne », politically-correct, des sociétés orwelliennes, Aldous-Huxley-iennes actuelles s’effondrerait, et il resterait alors un petit peu d’espoir de sauver la Civilisation et la valeurs humaines. Oui, il faudrait que tous les gens dans nos sociétés fassent de la résistance passive, de l’insoumission, pas une opposition ouverte, ce n’est déjà plus possible, mais par la bande, en faisant celui qui ne comprend pas, en faisant le bête, par toutes sortes d’échappatoires, de non-obeissance, de décrédbilisation de cette arrogante, bien-pensante, dictature inhumaine et glacée. Oui mais voilà ils ne le font pas.

Aussi longtemps que Brigitte Bardot ne sera pas ministre on aura encore, plus pour longtemps, le droit d’avoir des chats ! Déjà on se met à leur faire ce qu’on fait aussi aux humains, les rfid et l’euthanasie. Ensuite il ne restera plus aucun espoir.

Tant qu’il y aura des chats il y aura de l’espoir ; après, ce sera fini, l’humanité pourra mourir.

 

 

15/01/2019

définitions

«  l’amour : le désir de n’exister qu’à travers l’autre. »

« L’amour est une joie qu’acompagne l’idée d’une cause extérieure » (Spinoza)

L’architecture : « la splendida arte di rivestire le pietre con pensieri » (Israel Shamir)

« Autrefois un " antisémite " se définissait comme une personne qui haissait es juifs. aujourd'hui au XXI siècle un " antisémite " se définit comme toute personne qui est haï par les juifs sionistes ! » (n’dikitolé sur Alterinfo)

CAPITALISME : Main-mise sur la société par quelques groupes mafio-féodaux, qui la « sécurisent » (pour reprendre un terme mis à la mode) c. à d. qui la soumettent à leur pouvoir et à leurs appétits.

"Citoyenneté": autrefois, se référait à un ensemble de droits politiques, évoquait la liberté, aujourd’hui se réfère à un ensemble de devoirs édictés par les "instances du pouvoir et contrôlés policièrement, implique la soumission.

 

la confiance est "un épanchement naturel de l'expression souveraine de la vie" (Knud Logstrup)

 

« Cette torpeur de l’imagination qu’on a coutume d’appeler : le courage. » (Hector Bianciotti)

 

« La culture c’est avant tout la manière qu’ont les humains de s’intéresser les uns aux autres. » (Isabelle Stengers)

 

« La dictature, ce pouvoir d’un pays bourgeois en crise » (Jorge Beinstein)

 

«"La dictature, c’est quand le gouvernement surveille le peuple. La démocratie c’est quand le peuple surveille le gouvernement" » (?) 

EGLISE : mot français qui veut dire « fermé ». (RP)

 

« Par enfant, j’entends toute personne encore très proche de sa venue au monde. L’âge n’a rien à y voir. » (Catherine Baker)

 

Enseignants : se caractérisent en ce que ce sont des bourgeois et qu'ils ont une mentalité de flics

 

FEMME : mot français qui veut dire « tirer une gueule de singe ».

 

“ma famille, c’est à dire des gens qui obligés statutairement de m’aimer et de pratiquer à mon endroit un népotisme, un népotisme sentimental inconditionnel. » (Jean Dutour)

 

Firme : sales amerlocques, libéral-fascistes sournois et voleurs, crevures d’escrocs mafieux.

Les “Forces de l’Ordre”, alias Les Pervers-la-Bavure. ( ? )

«  world colonisation under American leadership that we call globalisation » (Charles Durand)

 

Was it government ? The purpose of government was the guarding of property-rights, the perpetuation of ancient force and modern fraud. (Upton Sinclair)

 

« On est justement humain parce qu’on poursuit des rêves. » (« Robert » sur un blog)

Et oui les feministes ont raison : les hommes sont de grands enfants, et c'est justement ce qui fait leur grandeur et leur fécondité. Les femmes elles, sont raisonnables, ben concluez vous-mêmes!

L’humour Voltairien (ou Brechtien, ou celui de Jean Rostand) c’est ce qui permet de révéler tout bas ce que nos maîtres et tous ceux qui nous bourrent le mou cachent tout haut. » (R P)

 

HOMME : « une outre de sang et de fade infini » (Jean Perol)

 

L’ironie c’est la vengeance de l’intelligence quand on ne peut rien faire d’autre. (R. P.)

 

« Par joie j’entendrai donc par la suite le subir où notre âme passe à une perfection plus grande. » (Spinoza)

Le « libéralisme » économique : « une cupidité hystérique, sans objectifs réels, capable de tout ravager, sous l’égide de quelques uns. » (Viviane Forrester)

« "Libération" : cette Pravda des nouveaux bourgeois » (Guy Hocquenghem)

 

« le compromis : la rançon de la liberté » (Léon Blum) {ref. : in Malraux « Antimémoires » p. 139}

la liberté d’expression : ce don fait du prince accordé à celui qui n’en fait pas grand-chose » (Diderot, mais ça n’a jamais été tellement valable que maintenant !)

SAINTE-VIERGE : personne qui serait actuellement interdite d'entrée dans las lycées catholiques ; on exigerait qu ‘elle enlève son « voile islamique »…(RP)

Mafia, gangsters : ceux qui font comme les entreprises privées mais sans avoir mis la Loi de leur côté au préalable. (R. P.)

 

Mai 68 : « la réduction de la réalité au père bourgeois supposé entraver la consommation libertaire du fils (bourgeois). » (Michel Clouscard)

 

C’est de plus en plus moderne, c’est à dire de plus en plus hyper-lent, et de moins en moins fiable.

« Bien comprendre que chaque mot est un préjugé. » (Sullivan)

 

« …el sistema neoliberal, cuyo fundamento es la extrema concentración del poder económico, politico, comunicacional… » (Gladys Marin)

 

« l’optimisme(1)est l’opium du genre humain. » (Milan Kundera)

(1) et la « Pensée positive » !

 

Le panthéisme c'est un athéisme poétique. (RP)

La peinture : « miroir immuable de tout ce que l’Univers nous offre de plus beau » ( Philippe Lacoue-Labarthe)

 

« plan social » = plan anti-social

« Plusieurs personnes sentent mauvais : obligées de vivre ensemble elles conviennent de porter des odeurs fortes. Voilà en partie la politesse. » (Sénac de meilhan)

La politique : « l’ensemble des raisons d’obéir et des raisons de se rebeller » (Fernando Savater)

 

«j’aimais les pompes, mêmes funèbres. Chaque pompe cache un symbole, souvent trahi. La pompe renferme plus de vérité que le misérabilisme des lâches. Elle fait leur part aux sens, et satisfait l’esprit. » (Paul Guth)

« Quel tristesse que Renaud ait tragiquement disparu il y a une dizaine d'années... D'autant plus cruel qu'un énergumène lamentable s'emploie à salir sa mémoire, en se faisant passer pour lui. » (? 15/4/2007)

 

« Définissez la rêverie, ce frémissement intérieur de l’âme, où viennent se rassembler et comme se perdre dans une confusion mystérieuse toutes les jouissances des sens et de la pensée. » (Benjamin Constant)

 

« Sécurité » le nom actuel du dieu MOLOCH.

Supermarché : lieu froidement pensé pour soutirer un max de blé à un max de gens dans un minimum de temps. (in « CQFD »)

 

La télévision : La voix de nos maîtres. . .(RP)

 

« Terroriste » : contraire aux intérêts américains. [en 2002] (n.b. : en 1937 : contraire aux interêts de Staline, en 1942 aux interêts des troupes d'occupation)

Tolérance : arme de guerre, par laquelle on somme tout le monde de tolérer ceux qui pensent comme nous et on cherche à exterminer ceux qui ne pensent ou vivent pas comme nous. (RP)

TOURISME : la gadgetisation du réel.

Tutmondigo, eufemismo por kapitalisma kontraŭreformo kiu estas giganta kaj rapidega procezo de senposedigo de la sociaj rajtoj konkeritaj laŭlonge de ses laboristaj generacioj ĉefe eŭropaj kaj usonaj; procezo ankaŭ de senproprigo kaj vendado, de la publikaj bienoj kaj servoj akumulitaj dank al penoj kaj ŝparo de kelkaj generacioj de laboristoj; procezo de novkolonia senposedigo kaj alproprigo de l' akvo, fosilaj hejtaĵoj, arbaroj kaj natura patrimoniaro de la sudaj popoloj.

 

Une ville c'est des panneaux de signalisation et du "mobilier urbain", avec aussi quelques maisons dispersées au milieu.
La campagne, ce sont des panneaux de circulation, avec quelques champs entre-deux.

 

La nature de la vie c’est de mourir. La nature du temps c’est de disparaître à tout jamais (RP)

« La vie est la chute d’un corps » (Paul Valéry)

 

**

13/01/2019

Mme Schiappa n’a pas sa place dans un gouvernement civilisé

"Je vous demande de rappeler publiquement à la loi Mme Schiappa : tout prévenu a droit aux services d’un avocat, quel qu’ait pu être le délit commis. Les frais de justice et les services d’un bon avocat coûtent cher et tout le monde n’a pas le salaire obscène d’un « premier de cordée. » Mais peut-être la punition financière sert-elle à mieux écraser ceux que l’on sanctionne (surtout quand ils n’ont pas de moyens) ?
De même qu’il n’est pas admissible de s’en prendre à des policiers, il est tout aussi honteux de les couvrir quand ils se livrent, comme ces dernières semaines, à des violences inouïes sur des manifestants pacifiques.

Et qu’on ne nous parle pas de bavures: des vidéos sur le net sont accablantes :

pour lire la totalité de cette lettre envoyée à tous les députés et tous les sénateurs de France, et voir  LES PHOTOS

https://www.upr.fr/actualite/france/jacques-tranier-adher...

Soutiens à Dettinger :

s'il est maintenu en détention, loin de sa femme et de ses enfants alors les policiers qui ont commis des actes nettement plus graves (notamment de commandant des CRS à Toulon que l'on voit frapper un manifestant calme et entouré par plusieurs CRS) doivent aussi finir en prison.

Benalla a eu l'indulgence du président alors qu'il s'est essuyé le dessous des chaussures sur la tête de la République. Dettinger à frappé à main nue un homme dont le métier est de se battre, armé, cuirassé, casqué. Croyez bien que chez les CRS, virils comme ils sont, certains ont apprécié le culot et la technique du boxeur avec "fascination ".

je signe car il est parfaitement inacceptable d'entendre parler à longueur de journée de la violence du peuple avec tous les amalgames que cela suppose et jamais des violences policières qui sont très nombreuses. De qui se moque t-on ? Qui matraque qui ? Qui flashball qui ? Qui gaze qui ? Je suis non violent mais il y a trop de provocations et de cruautés sadiques. Alors, je comprend, et je soutiens.

08/01/2019

Henri Cazalis c'est qui ?

C'est celui qui a dit :

« Sois bon, sois doux, sois aimant. Aie l’âme pleine de pitié devant la douleur des êtres. Puisque la vie est un combat, et que l’odieuse loi du plus fort est la loi de l’univers entier, aie compassion des faibles, des petits qui succombent, recueille les blessés, adoucis leurs souffrances, console leurs misères ; aime comme le Bouddha ou Jésus. Et sois poëte aussi, crée de glorieux mensonges. Parle du bien, proclame la splendeur du beau : — n’évite quelquefois que de parler du vrai... »

(Henri Cazalis)

car :

« Le monde ne m’apparaît plus que triste et morne, comme un froid cimetière en automne : et je pleure par instants, j’ai froid et je tremble, comme si j’étais devant une tombe, où pourriraient toutes mes amours, devant une grande fosse commune, où seraient pêle-mêle ensevelis, tous les Dieux du passé, toutes les splendeurs, tous les antiques Soleils disparus, et le Christ même, le dernier Dieu »

(Henri Cazalis)

 

06/01/2019

faux

Les phantasmes mythologiques sont faux, qu’on pratiquait tant.
Tout ce qu’on a inventé pour les remplacer,
et jusqu’aux sensations des poètes et des artistes
sont faux.

Qu’est-ce qui est vrai ?

05/01/2019

mon journal intime depuis le congrès Boulogne 2005 juqu'à fin 2009

journal mars2005-fin 2009

fichier pdf : lien

 

11/4/2018 Les perspectives sont plus sinistres les unes que les autres. Mon chat (noir) est en train de mourir. Moi-même on sent maintenant que j‘entre dans les dernières années. Bientôt l’infarctus sans doute, ou l’hémiplégie. Ou mourir étouffé par son mucus comme mon père. Le monde marche tout droit vers la 3ème guerre mondiale, attisée cette fois-ci par les USA (fous de sentir la primauté leur échapper) et par le grand capital. De toutes manière les fascismes qui ont fait celle de 40-45 ont été mis en place par le grand capital. Marx n’a jamais eu tant raison de dire que toute l’histoire humaine n’est que l’histoire de la lutte des classes ; eh bien la lutte des classes causera, comme dans les citées grecques, la destruction carrément de l’humanité ! Les féministes complètement hystériques et délirantes instaurent un régime de terreur et le racisme anti-hommes sur tout l’Occident. Macron, après les autres est en train de démolir le droit du travail, la protection sociale, les Services Publics, et tous l’acquis de 1945-46. Les oiseaux vont disparaître de France, et les abeilles et les bourdons aussi. Les israéliens tirent sans vergogne comme à la foire sur des milliers de civils palestiniens qui manifestent pacifiquement. Et ils censurent partout nos médias. De toutes manières la Chine aussi va devenir un Etat totalitaire orwellien « libéral-fasciste » comme l’Occident.

Et le recueil des poèmes que j’ai traduit en espéranto ne paraîtra jamais. Et les poèmes d’Angel Arquillos non plus, il est trop négligent et passif, alors que si on n’en retient que les meilleurs on aurait une collection de poèmes de plus grande valeur que ceux de beaucoup d’auteurs célèbres !

 

"cahiers de doléances" dit le kapo au pouvoir de la baraque "france" 2018 a été 1788, ah ah ! 2019 sera-t-il 89 ? à suivre ! (et à espérer)

en attendant lisez Etienne Chouard, et Bernard Friot, et François Asselineau

31/12/2018

paroli kun vi denove

Paroli kun vi denove

 

Paroli kun vi denove,

eble jam ne havas sencon,

ĉar vi estas nur memoro...

Se mi aŭdus vian voĉon,

tute certe mi ekkrius

petante vian revenon,

sed via voĉo mutiĝis,

kiel la tagoj mutiĝas,

kiel kandeloj fandiĝas,

kiel la viv’ finiĝas...

 

Arquillos marto 2018

30/12/2018

Paul Guth auteur apparemment léger

dans son livre de 1976 "Le Chat Beauté" on trouve cette citation de Paul Guth (1910-1997)

"Le jour du mariage, nous avions promis de ne plus former qu'une seule chair, un seul esprit, un seul coeur, une seule âme. La chair avait suivi le cours du temps. Les trois autres éléments du quadrige lui avaient résisté. Ils maintenaient en nous un corps glorieux, échappant à la dégradation du corps périssable. Mais si, la nuit, dans le lit unique des longues traversées, j'avais pu toucher le corps périssable de Germaine avec mon corps périssable, ne nous aurais-je mieux empêchés de périr?"

29/12/2018

of mice and men

 

Le sommeil quotidien, c’est le Néant qui te ressaisit. Chaque soir, le Néant te vient dire : Je t’ai laissé ouvrir les yeux devant l’Illusion éternelle ; hâte-toi, car tu es ma proie ; hâte-toi, car tes yeux mortels bientôt se fermeront à jamais.

 

Malgré le néant, où doit retomber ta personne humaine, malgré la cruauté de la vie, malgré la raillerie des choses, puisque de tous les êtres, par un mystère étrange, tu es le seul qui ait conçu l’idée de la vertu, l’idée du beau, et que ces idées te font grand et noble, garde précieusement cette noblesse qui t’oblige. Sois vraiment homme, c’est-à-dire un être nouveau dans la foule des êtres, qui s’est trouvé devant la dureté du Destin et n’a pas tremblé, devant l’Infini formidable et est resté debout, devant la Mort et l’a bravée, devant le Mal et l’a combattu, devant la laideur et l’a méprisée,

(Henri Cazalis)

 

"Alors elle (la souris) s’affola ; elle voulait fuir n’importe où et n’importe comment, elle tournait ou se lançait dans toutes les directions, et toujours, d’un coup de griffes, le chat la ramenait dans l’atelier. Il y eut un moment où l’on crut qu’elle allait se résigner à mourir, tant elle était tremblante et affaissée. Mais soudain, elle fit face à son bourreau. Elle s’était dressée si vite que son élan avait failli la renverser en arrière ; elle resta debout toute frémissante en agitant ses pattes de devant, tandis que sa petite gueule saignante laissait échapper des cris variés et suivis. Et chacune de nous comprit bien qu’elle accablait d’injures l’énorme monstre qui la regardait tranquillement assis en penchant la tête."
(Marguerite Audoux « L’atelier de Marie-Claire »)

15/12/2018

pri Esperanto 11 - sa merveilleuse créativité

Souvent on invoque la miraculeuse créativité de l’Esperanto, …. Mais quand on est amené à donner des exemples on reste coi n’ayant aucun exemple en tête tout juste prêt, et c’est vous l’avouerez éminemment regrettable ! Donc voici stocké ci-dessous des exemples concrets à citer dans les cas de besoin :

Alvaste disdirektitajn

gesolaj (c’est à dire « enfin seuls ! » , on peut traduire par « tout les deux » !)

kukolide ( à la manière d’un jeune coucou dans le nid de ses « parents » parasités, qui grandit jusqu’à prendre toute la place, donc ce  mot s’emploie par exemple pour une préoccupation qui fini par envahir toute la pensée, ne lui laissant plus le loisir de penser à autre chose) (far FRANCIS)

la balailaj klopodoj (far SCHWARTZ)

perdita somerulo (parolante de papilio en aŭtuno far Edmond PRIVAT)

serĉi ĉian tukon ( chercher, sans doute désespérément, ou frénétiquement, n’importe
quel tissu, qui puisse servir de chiffon en l’occurrence) (far BOULTON)

enlitiĝema virino ( je suppose que vous avez compris ! l’équivalent, en plus imagé de
« amoremaj viroj ») (far FRANCIS)

mokrido disfendaĉas lian buŝon (en Rotkviĉa traduko de CEZARO)

toleri tiujn satanajn aferaĉojn (en Rotkvĉa traduko de CEZARO)

bojege (parlant d’un chien de garde, en Rotkviĉa traduko de CEZARO)

frotbruo de piedoj

li pantoflis kuirejen (far Edmond PRIVAT)

tradenti la malmolan vorton (en Rotkviĉa traduko de CEZARO)

fingri per elverŝita vino sur la tablo (dessiner sur la table avec son doigt)

moviĝantaj reklamoj brilis kaj malbrilis (il s’agit d’enseignes lumineuses qui s’allument et s’éteignent) (far NEMERE)

ŝia voĉo estis fabelrakontanta kaj maldolora (= douce, agréable, comme un baume, etc)

ĉe la pordposto, ŝi ĉeestis kaj malĉeestis ( =elle était là, et elle n’était pas là) (far NEMERE)

Theo strebis malaŭdi la tekston (far NEMERE)

ĉifonaspektulo (far Donald Broadribb)

fiuze

rekomfortiĝi (= parlant d’un chat qui se recouche à son aise)

kleriĝemulo

junula henemo (Probal Daŝgupto) (=la tendance de la jeunesse à hennir d’enthousiasme comme de jeunes poulains)

Li helpis sian edzinon supren

« Bonan nokton » ili bruis supren. (Austin)

« Li estas tujfara homo » (Goncharov)

« nenian priideon pri tio mi havas » (= je n’en ai aucune idée)

vivo peralmoza (= une vie de mendicité)

tielas (ainsi est …..) kielas (comment est…)

la tiulingvanoj (= ses locuteurs)

fortbrilula (Probal Daŝgupto)

la porŝtonuloj (= les partisants de la pierre)

Kaj laste sed ne balaste : Nia sinteno al Esperanto estas tro pria kaj ne sufiĉe pera (traduction libre : on passe trop de temps à parler de l’Espéranto et pas assez à s’en servir !)
Esperanto estas denaske, kaj laŭdifine, invito konatiĝi kun la alia.

ekkonstatoj

ekpaliĝoj (« à l’heure où blanchit la campagne » ou plutôt encore avant les premières lueurs qui annoncent le jour)

 

ah ! un dernière traduction extrémement utile, car je ne savais pas du tout comment traduire ça (vous si ?), et c'est une notion iremplaceable et indispensable, comment dit-on en Espéranto "vieux-rose" ?

sekrozkolora

soit dit en passant il y a quand-même une autre langue qui est internationale, c'est le latin ! Quand l'église parlait et priait en latin d'un bout du monde à l'autre bout ça avait quand-même quelque chose de bon, écoutez ce chant merveileux https://hdclips.top/hd-videos/NNRwfhGvRvs/anima-christi-m... et voyez ! les commentaires viennent de tous les pays !!