Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2018

un jour Dieudonné sera dans les livres d'histoire

 et c'est sérieux ! tout à fait

https://hdclips.top/hd-videos/6NqrqRhUfOg/dieudonn%C3%A9-...

souvenez-vous, les gendarmes qui dans les années 20 (1820 !) ont mis Béranger en prison bombaient eux aussi le torse, la mine patibulaire pour se persuader qu'ils étaient les plus forts et représentaient la vérité la légalité et le bien !! http://fdata.over-blog.com/pics/smiles/icon_lol.gif          

(ceci dit le Zemmour, un gars totalement incohérent - qui porte un nom - d'origine pas du tout française - de VIKINGS, ces gens qui ont déferlés sur la France pour brûer les monastères et égorger les moines - les djihadistes à côté c'est des enfants de choeur  -  il a pas l'air de bien connaître l'histoire de France ! le moindre élève du primaire en sait plus que lui sur les ERIC, et autres prénoms d'origine française - Dieudonné par exemple -  ou pas - tous les autres quasiment)

amis de Béranger, pardon ! de Dieudonné préparez les bouteilles de chambertin pour les lui envoyer dans sa cellule.

un jour Dieudonné sera dans les livres d'histoire -  qu'est-ce qu'on parie ?! - comme Béranger (les Valls de l'époque - une sacré bande de cons eux aussi ! - qui l'avaient mis en prison n'ont fait que le rendre encore plus populaire, et les gens se sont cotisés pour payer ses amendes et lui envoyer des bouteilles de bon vin de Bourgogne dans sa cellule) ou comme Pierre Dac (à l'époque, 1942, les autorités françaises le considéraient comme un propagandiste des "terroristes" gaullistes n'oubliez pas)

(et il a plus de talent qu'eux !)

et Molière aussi , relisez vos manuels, a eu en son temps de gros ennuis avec la Compagnie du Saint-Sacrement, qui l'aurait bien interdit de jouer "nulle part en France" elle aussi ! Heureusement lui il avait un protecteur haut placé (Louis XIV himself) tandis que Dieudonné c'est le contraire ! et il n'a que son public, c'est donc comme Béranger. Et comme Béranger il finira dans les Petits Classiques, et quand il mourra on lui fera des obsèques nationales.


ce comique "taquin" qui "aime bien faire chier les cons" (comme tous les comiques ! ils sont là pour ça non ?) il va entrer dans l'histoire par la porte de la prison,
ce qui est le chemin qu'on suivi tous les hommes qui ont marqué l'histoire, et que maintenant on admire


 

https://www.youtube.com/watch?v=T99ZmNN_-po

https://www.youtube.com/watch?v=t1XNrYN5sHY

https://www.youtube.com/watch?v=8849bRhEZ5Y

https://www.youtube.com/watch?v=FzoZSn9IQFM

https://www.youtube.com/watch?v=EtTpdXKTJw0

etc, etc

et https://www.youtube.com/watch?v=aL_sqHjfTyo !

 

et pensez que les puissants au pouvoir du haut de leur château (d'où maintenant on les a envoyé VALLSer !), ces gens qui suent l'arrogance et la HAINE par toutes le pores  voulaient le détruire professionnellement et physiquement !!! on se serait cru en Union Soviétique quand ils voulaient faire mourir Pliouchtch ou Sakharov, heureusement une marée de petites gens, son immense public lui est resté fidèle et a même grandi, comme a grandie la renommée de Béranger face à ses persécuteurs, les français ont sauvé la  vie  à Dieudonné et à sa famille, qui les puissants du jour voulaient détruire, maintenant Valls ne pourra plus se présenter "nulle part en France !" bien fait pour lui !  VIVE NOLAN !

https://www.youtube.com/watch?v=Mc16a-PzmKw

 

ET MAINTENANT LA CONFERENCE DE PRESSE !

POUR COMPRENDRE TOUT LE SERIEUX DE L'ENJEU

https://www.youtube.com/watch?v=mf9GVR6CqFw

 

Continue à nous faire rire Dieudonné Tu as du  panache  !

18/09/2018

le monde de Mafalda

Mafalda, cette merveilleuse série du dessinateur Quino, n'est pas seulement un enchantement  de  psychologie et de fantaisie, c'est un lieu où, ces sketches ont été dessinés en Argentine entre 1964 et 1972, où quand on observe bien de dessin en dessin on retrouve la VIE NORMALE,

du temps où les trottoirs étaient recouverts de carrés de ciment blancs, et non d'une couche de macadam noir.

un monde où on envoyait les enfants faire les courses, (et où on allait acheter le lait en emportant sous le bras une bouteille vide pour la faire remplir),

un monde avec les immeubles d'habitation dont la porte d'entrée est toujours ouverte et sans digicode,

des épiceries (et qui livrent chez les gens !) et non pas des supermarchés loin de tout (même si en rêve Manolito, dont l'esprit mercantile et borné contient le germe du libéral-fascisme actuel)

les femmes maitresses de maison qui s'occupent de chez elles tranquillement.

des enfants qui peuvent passer des heures à se promener et jouer librement dans les rues, https://www.legrandsoir.info/un-regard-sur-le-modele-cuba... les parcs publics, où ils voient se dérouler la vie, les gens, les choses,
et qui peuvent s'asseoir sur le trottoir, les pieds dans le caniveau sans qu'une meute de flics et d'assistantes sociales se jettent sur eux et les menottent en les accusant d'«incivilités» !
et regarder les flaques, les feuilles qui tombent sans qu'une caméra de vidéo-surveillance ne les fiche comme comportement suspect et anormal !
un monde où les enfants peuvent rester assis sur la bordure du trottoir à rêvasser et regarder le monde
où les hommes avaient le droit de fumer
et les enfants de se rendre visite les uns chez les autres librement (et à pied et tout seuls)
une vie quoi ! un monde civilisé et normal ….

 

Heureusement qu'on peut encore lire ces bandes dessinées des décennies passées (Boule et Bill aussi), sinon certains ne sauraient même pas ce que c'est qu'une société libre humaine détendue et conviviale ! Mais si ! ça peut exister, ça a existé ! Parce que maintenant il n'y a plus que les "vieux", ceux qui ont connu les années 50 et 60 qui se souviennent du temps où la France était encore un pays libre. Et d’à quel point en chauffant petit à petit la marmite on peut cuire les grenouilles.  En tous cas je rappelle que c’est François Asselineau et lui seul qui a débusqué le programme INDECT, personne d’autre ne le dénonce ! Et les caméras de vidéo-surveillance, il n’y a que lui qui parle de les interdire. et les rfid. Et l’omniprésence des plans vigipirate depuis des années, histoire d’habituer les gens à une surveillance exacerbée et constante ; fabriquer des zombies bien soumis, qui trouvent ça normal ! et ne se scandalisent même plus.

22/08/2018

Dieudonné de plus en plus profond !

comme dit un de commentateurs  il sensibilise sur des sujet que les autres évitent.
il est en train de devenir le meilleur humoriste du siècle

abordant le sort des pygmés, ceux dont tout le monde se fout et personne ne défend, et ils n'ont pas de lobby, et l'hypocrisie des "droits de l'homme" et de l' "écologie", la violence, la vertu du rire, l'esclave en fuite qui est en lui, et qui se réveille dans chacun d'entre son public, il devient de plus en plus philosophe, il a le don d'aborder des sujets que les tous autres évitent (c'est ce qu'il a toujours fait !) et c'est finalement ce qui fait sa grandeur

https://hdclips.top/hd-videos/OZ-uemnxiU0/dieudonn%C3%A9-...

et toujours aussi "taquin" il va poursuivre celui qui voulait qu'il ne puisse plus se présenter "nulle part en France" et ben c'est lui qui ne va plus pouvoir se présenter nulle part en France , bien fait ! et comme il est "brûlé" en France il va rejoindre la droite dure en Espagne, mais en Espagne non plus il ne marchera pas, et Dieudo comme l'oeil dans la tombe qui poursuivait Caïn, le suit ! ça c'est génial http://fdata.over-blog.com/pics/smiles/icon_lol.gif   

https://hdclips.top/hd-videos/OZ-uemnxiU0/dieudonné-nazi-et-humaniste-louis-fajfrowski-manuel-valls-les-pygmées-en-vérité

"le talent à l’état pur et le cœur énorme de cette homme. Bravo dieudonné. Vous êtes au dessus. Vous êtes loin, loin, devant."

02/05/2018

face à tous ces mensonges le refuge du rire

- partout sous les étoiles, face à l'univers, (comme les fumeurs... eux aussi ...)


 

et un moment historique :

 et Jacky, l'anarchiste qui a compris, et qui sait analyser.

Si ça c'est pas d'l'émancipation, putain !

et Dieudo celui qui prend tout à la dérision, pour la première fois au bord de larmes
"surpris par la beauté des gens" oui c'est tout à fait ça.

"J'ai essayé de comprendre de quoi il s'agissait" oui, voilà ! elle a le mot de la fin ! une fois qu'on a compris de quoi il s'agit, on comprend aussi la valeur de ce mouvement historique.

29/04/2018

le salaire brut

J’aime bien l’attitude de Bernard Friot  à la télévision (ce soir ou jamais le 7/6/2013 https://www.youtube.com/watch?v=sIaDmbJ0fTU) devant les capitalos qui lui lançaient « il est dans son délire », et tout ça ! Il ne se vexe pas, il ne se démonte pas, il ne se met même pas en colère, il rigole, narquois et serein. Il est intelligent, et cultivé : il connaît tous les trucs et les discours des réactionnaires de tous les temps, qu’il reconnaît bien; non seulement il n’est pas blessé (la luno ne aŭskultas, kiam la hundoj ĝin insultas) mais pas le moins du monde impressionné ni en colère, ça le fait rigoler ! Ça ne le « défrise » pas le moins du monde, et le terme de « parasite » qu’il a employé pour parler des patrons et actionnaires et qui a été dénoncé avec véhémence par les capitalos présents, vexés, il le réemploie imperturbablement à plusieurs reprises par la suite !
Qu’est-ce que ça fait du bien d’entendre enfin appeler les choses  par leur noms ! Une bouffée d’air frais, et de chaleur de la raison .

Et comme homme Bernard Friot, en dépit de son visage ridé et de son air austère de lorrain (né à Naufchâteau) - en fait il n’est pas si austère ni si froid que ça : il est sérieux c’est tout, à l’occasion il sourit ou rit, et n’hésite pas à utiliser des mots familiers, et il est naturel et sans prétention - c’est un de ceux pour lequel je me mets à sentir le plus de sympathie      , devant même Asselineau ou Nikonoff. Devant même Etienne Chouard, tellement pur et intègre qu’il en devient transparent ! Peut-être Claude Bourguignon pourrait encore passer devant lui.

un autre homme que j'aime de plus en plus c'est Edmond Janssen (voir sa vidéo du 25 mars à La villette)

et pendant ce temps l'anti-Friot c'est Macron :

La mort du salaire brut

Macron prépare la plus terrible attaque contre nos salaires de toute l’histoire de notre pays. Du jamais vu.

Il va supprimer le salaire brut.

Les grands médias des 9 milliardaires font mine de nier ou déforment la réalité : comme si seul comptait le salaire net en bas de la feuille de paie.

Mais non, c’est le salaire brut qui compte !

Réexpliquons le à nos concitoyens car le pouvoir cherche à supprimer les feuilles de paie papier et à les « simplifier » pour pas qu’on voit la manœuvre.

Le salaire net c’est pour payer la force de travail.

Le salaire brut c’est pour payer la reproduction de la force de travail.

Le salaire net on vit avec au mois le mois

Le salaire brut on vit avec tout au long de la vie.

Le salaire net vous permet de consommer et de vivre quotidiennement.

Le salaire brut vous permet de faire face à tous les aléas de la vie, quand vous avez besoin de logement, quand vous êtes en charge de famille, quand vous êtes malades, quand vous avez un accident du travail ou une maladie professionnelle, quand vous êtes au chômage, et quand vous êtes en retraite.

Les cotisations ne sont pas des impôts, elles sont obligatoirement pré affectées à ce pourquoi elles sont collectées, elles ne vont pas aux caisses publiques, car les différentes  caisses de Sécurité sociale sont de droit privé (et devraient être gérées par les cotisants, les représentants des salariés normalement élus comme cela l’était à l’origine de la « Sécu ». Allez revoir le film « La sociale » de Gilles Perret).

Le salaire brut ce n’est pas une « charge » comme ils le disent, c’est un bonheur.

C’est une partie du salaire mutualisée et redistribuée à chacun selon ses besoins, c’est ce qu’il y a de plus beau dans notre pays.

Le salaire brut vous est redonné en « temps différé » quand vous êtes malades, en « temps indirect » pour le logement, mais aussi en « temps réel » quand vous êtes en retraite (car dans ce cas il va en direct, de ceux qui travaillent à ceux qui sont en retraite, la retraite par répartition n’est pas une épargne !).

C’est le capital, l’actionnaire, l’employeur qui paient votre protection sociale, le salaire brut, chaque mois, en même temps que votre salaire.

Macron a déjà supprimé les cotisations familiales, il a baissé les cotisations parfois jusqu’à 1,6 ou 1,9 fois le smic.  Là, il supprime et remplace tout par l’impôt.

C’est vous, par vos impôts, qui paierez dorénavant à la place de votre patron. Un hold up de 470 milliards contre vous ! Un cadeau géant de 470 milliards pour le Medef.

Pour tenter de masquer ça, ils vont augmenter de quelques euros votre salaire net, mais baisser de centaines d’euros votre salaire brut.

22/04/2018

encore un Dieudonné de grande classe ! Oui il faut qu'on s'enfuie on a été trop longtemps trop crédules

le grand moraliste de notre époque, et en plus il fait rigoler et nous montre une "sortie de secours".

Et il est bardé d'avocats et de preuves, ce qui ne gâte rien, face à une telle bande de connards sans scrupules aucun !!!


                     

21/04/2018

radio Voltaire

De New-Delhi :

On annonce que le Premier Ministre BJP de la République Indienne, M. Atal Behari
Vajpayee a fait voter une loi interdisant les écoles, lycées et collèges indiens aux
filles qui ne laisseraient pas voir leur nombril. En effet porter un vêtement qui couvre la taille est un signe religieux ostentatoire chrétien. Or comme le christianisme  n’est pas une religion autochtone en Inde, puisque, de même que l’Islam,  elle est née au Moyen-Orient, sa présence apparente ne saurait donc être tolérée dans un état laïque comme l’est la République Indienne.

La présidente de la principale association féministe indienne, a déclaré hier
que le port de vêtements conçus pour cacher le nombril était incompatible
avec la dignité de la Femme, et qu’il fallait donc libérer ceux qui ont
choisi d’en porter, en le leur interdisant.

 

 

Et l'histoire de Saint-Voyons-sur-Mer, vous connaissez ? http://deconstruire.babylone.over-blog.org/article-la-guerre-de-la-plage-a-saint-voyons-parabole-estivale-laurent-levy-51336029

20/04/2018

la force du web

*

* et en prime plein d'anecdotes, et de fous-rires

Les retraités il y a rien de tel !

14/12/2017

pas facile

) 4/10/2017 « pour le gouvernement contrôler se communication n’est pas facile »
sa propagande ? Bien sûr que la contrôler, c’est à dire la vérifier a posteriori, c’est sans doute pas facile, et la maîtriser encore moins ! Par contre l’angliciser c’est apparemment très facile ! Et la maintenir en français est devenu très difficile.

10/12/2017

la mo, la momo, la momode des z'inz'in, des z'intellos

 Je ne sais pas si vous avez remarqué, si vos écoutez de temps en temps France-Culture, ou tout autre média où s'expriment des intellos, ou des gens de pouvoir, bref des gens chics, soucieux de leur image et des normes, mais depuis quelques dixaines d'années il y a une façon de parler, une manie en fait, qui est typique de ces gens et de notre époque : ils bé-bégayent ! I- il leur faut, faut constamment-ment heu cher-heu-cher ! Leurs, leurs, leurs ... heu ...heu ... mots ! C'est la nouvelle façon de parler, qui j'imagine veut leur donner l'air plongés dans leurs réflexions et leur pensée tellement élevée qu'il faut qu'il se l'extirpent du corps, enfin je ne sais, mais je constate, c'est la norme chic et systématique à la mode actuellement. Car non seulement c'est nouveau, comme toute mode, écoutez des émissions de radio d'autrefois, d'il y a plusieurs décennies, les gens n'y bégayent jamais, ils savent ce qu'ils vont dire et le disent, et en plus ce sont, forcément ! tous des gens qui ont l'habitude de parler, alors ! Car enfin ces gens, ceux du moins qui sont universitaires j'imagine que lorsqu'ils se trouvent en face de leurs élèves (je n'ai personnellement jamais entendu un enseignant d'université bégayer, ils s'exprimaient tous clairement et avec maitrise de ce qu'ils avaient à dire) ils s'expriment clairement ! Et ne bafouillent pas leurs ph-phra, heu leurs phrases ! Non, visiblement, et surtout quand on voit l'universalité de cette pratique, c'est un marqueur, c'est un, c'est LE, tic snob médiatique de notre époque, vous ne pouvez pas entendre parler quelqu'un sur France-cucul, sur France-Culture sans que-que que … que ça soit, ça soit co-co, soit comme ça !
Annie Lacroix-Riz ne parle jamais comme ça ! (et en plus elle vous manie l'imparfait du subjonctif avec simplicité et naturel comme si elle était tombée dedans quand elle était petite !)

-----------

Vous savez la nouvelle ? Ben il semblerait que là encore (…) ça soit l'invasion d'un trait culturel ANGLO-SAXON, et allez !
En effet cette coutume ridicule, répandue sur nos ondes ces dernières décennies, et qui était totalement inconnue jusqu'à au moins les années 60, est une habitude reconnue chez les anglais. La classe dirigeante française l'a une fois de plus trouvée et copiée chez ses maîtres ! Voici ce qu'en dit un français, prof d'anglais de son état
(« Chanteclair », in Pour en finir avec l'anglais, Presses de la Cité 1994) :
«  Le bégaiement
Indispensable à une bonne pratique de l'anglais parlé, il remplit deux fonctions complémentaires. Tout d'abord, le bégaiement est une marque de distinction, et le signe de reconnaissance de la classe dirigeante.
Les anglais perpétuent en effet un système de castes où les diverses strates sociales se repèrent et se situent en fonction de leur accent.
En bégayant, vous émettez un signal discret qui vous fait immédiatement reconnaître par vos pairs et vos inférieurs comme un représentant de l'élite.
….
Pour être totalement efficace, le bégaiement doit s'accompagner d'une totale vacuité des propos. (c'est tout à fait ça sur France-Culture ! Ma note) Il est également essentiel de ne jamais terminer une phrase. L'impression de stupidité distinguée ainsi créée sera du meilleur effet.
On découvre ici la deuxième fonction du bégaiement pour l'étranger, puisqu'il lui épargne l'effort démesuré que demanderait la construction de phrases complètes et cohérentes. L'insuffisance du vocabulaire, l'ignorance de la grammaire, les erreurs de prononciation, tout cela disparaîtra derrière le bredouillis propitiatoire qui ravira votre interlocuteur et vous mettra tous deux parfaitement à l'aise, unis dans la même rassurante constatation : n'ayant rien à vous dire, vous communiquez parfaitement. »