et en plus

Les touristes, c’est les mouches des temps modernes, c’est les nouvelles mouches (car des anciennes, des vraies, on n'en voit plus guère, ce n'est plus qu'un souvenir du passé), qui volent et pullulent exactement pareil autour de tous les lieux catalogués officiellement comme "attirants". (ça va encore heureusement ils laissent tranquilles les lieux non catalogués )

Leur présence autour des lieux autrefois « normaux », destinés à toutes sortes d’usages divers, est un signe du modernisme d’un pays ! et transforme ceux-ci en ghettos, dont l'accès par ailleurs est rendu dans les villes modernes, impossible pour un usage normal et "vivant".