Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2023

les mensonges de l'impéralisme (et des lobbies capitalistes ...)


Ce matin les médias des 8 milliardaires, et la firme amerloque qui s'est installé dans la presse française, ont fait leur petit Goebbels 1939 (oui quand Hitler a lancé une guerre humanitaire pour punir les vilains polonais d'avoir attaqué une station radio à la frontière En fait on sait maintenant que c'étaient des soldats allemands à qui on avait fait revêtir des uniformes polonais c'est maintenant bien connu, seul "détail"  il y a eu 90 millions de morts entre deux ...)
https://www.huffingtonpost.fr/2018/04/13/trump-annonce-un...

 

pour ceux qui ont déjà oubliés l'histoire (et puis l'histoire récente les mensonges éhontés de la baie du tonkin, de Timisoara, du Maïdan, de la guerre contre l'Irak, contre Kadhafi (et son dinar-or ...) contre la Bosnie, au Kossovo, les précédents mensonges contre la Syrie, voici une petite info sur Gilwice :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Himmler

 ILS ONT MENTI SUR:
Le tabac (psy-op, qui fut un essai pour voir comment on pouvait tester la SOUMISSION des gens, et si ils accepteraient qu'on interdise et diabolise une part intime et socialisée de leur vie,  et qu'on les transforme en "zombies" ayant honte d'eux-mêmes, et se regardant de travers les uns les autres ! ils ont vu, alors ils foncent maintenant !)
Le réchauffement climatique (regardez les conférences de Istvan Marko, scientifique belge)
Les pesticides
L’amiante
Les armes de destruction massive
Le fluor dans l’eau potable
Le glyphosate
Le remplissage de mercure
La grippe porcine
La grippe aviaire
Les produits d’hygiènes cancérigènes
La thérapie des hormones
Les OGM
La sécurité des vaccins
Ils MENTENT sur la montée de l’autisme par les vaccins
ILS ONT MENTI SUR:
Le cholestérol
le beurre et les margarines
l'aspartame
L’explosion du vol MH17
l'assassinat de JFK et celui de son frère Robert Kennedy (lisez l'histoire de la femme en robe à pois !), et puis sur celui de Martin-Luther King (renseignez-vous sur sa "marche des pauvres" qui a tout à coup changé l'attitude de ses généreux donateurs et fut suivie par son assassinat ...)
Le 11 septembre 

Et n'oubliez pas de télécharger, imprimer et lire soigneusement les documents et fac-simile de ce site : http://www.verite-covid19.fr/

 

le président laïc, et socialiste,  de la République Syrienne, et le peuple syrien, avec l'aide des russes, sont en train de gagner la guerre contre les égorgeurs "modérés" bien-aimés de notre inénnarable Fabius, envoyés, depuis les quatre coins du monde musulmans pour envahir la Syrie, y pratiquer un génocide des chrétiens et des alaouïtes, et de tous ceux qui n'obéiraient pas à leur totalitarisme, alors comme leur plan a échoué, ils veulent forcer le destin, quitte à déclencher la 3ème guerre mondiale !

Wall-Streetne supporte pas l'idée que la Russie puis leur échapper, et puisse avec la Chine et quelques autres créer un monde financièrement multipolaire et liéré du dollar, et ils sont prêts à se suicider, et à détruire toute l'humanité, plutot que de voir diminués leurs profits et leur projet de New World Order totalitaire.

 

D’après les dires du porte-parole de la Défense russe, les «victimes» de l’attaque présumée à Douma n’avaient pas de traces de l’attaque par produits chimiques toxiques. Ils ont confié au ministère russe de la Défense comment s’est fait le tournage de cette vidéo.

«Nous avons réussi à trouver les participants du tournage de cette vidéo et à les interroger. Aujourd’hui nous présentons l’interview de ces personnes. Les habitants de Douma ont raconté en détail comment s’est faite la mise en place du tournage et à quels épisodes ils ont eux-mêmes participé.»

Halil Ajij, étudiant en médecin qui travaille à l’hôpital central de Douma, aux urgences, a confié que, lorsque le 8 avril un immeuble a été bombardé en ville et un incendie s’est déclaré à l’intérieur du bâtiment, ils ont apporté les premiers soins. C’est alors qu’un homme que Halil Ajij ne connaissait pas, s’est présenté et a dit qu’il s’agissait d’une «attaque avec des substances toxiques»:

«On a eu peur, des proches des blessés se sont mis à se verser de l’eau les uns sur les autres. Ceux qui n’avaient pas de formation médicale ont commencé à vaporiser dans la bouche des enfants un remède contre l’asthme. Nous n’avons vu aucun patient présentant des symptômes d’intoxication par des substances chimiques.»

«On était filmé et il y a eu un homme qui est venu et qui s’est mis à crier que c’était une attaque chimique. Cet homme, étranger au service, disait que les gens avaient été victimes d’armes chimiques. Les gens ont eu peur et ont commencé à se verser de l’eau les uns sur les autres, à se faire des inhalations», a confié un autre participant à la mise en scène de l’attaque présumée.

Au cours des derniers jours, la situation en Syrie s’est sérieusement tendue. Les pays occidentaux soutiennent qu’une attaque chimique a eu lieu le 7 avril dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les «Casques blancs» sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l’objectif de ces informations mensongères est de protéger les terroristes et de justifier d’éventuelles actions extérieures.

et n'oublions jamais la règle d'or de Goebbels

« C’est l’un des droits absolus de l’État de présider à la constitution de l’opinion publique » disait Joseph Goebbels, haut dignitaire nazi, de 1933 à 1945 au ministère de l’Éducation du peuple et de la Propagande.

conclusion : les Gouvernements qui font comme ça (suivez mon regard ....) ont les mêmes principes que les nazis.

Que ceux qui sont  tentés de donner raison à ce principe (et il y en a beaucoup, surtout chez les centristes ! https://www.causeur.fr/centristes-democratie-extreme-popu...  et les européistes), sont de la graine de nazis, il faut en prendre conscience,  c'est très important !

(En fait cette "tendance longue" fasciste de l'histoire est encore plus longue que ça. il faut en revenir à la vue de l'histoire humaine par Marx (et oui ! on s'apperçoit de pus en plus qu'il faut toujours en revenir à lui ! quoi qu'on die...) selon lui 1° "L'histoire des hommes n'est que l'histoire de la lutte des classes" et 2° il avait identifié trois stades : celui où les exploiteurs avaient réduit la classe laborieuse à l'ESCLAVAGE,
puis ce fut le SERVAGE,
puis le PROLETARIAT,
mais ce qu'il ne savait pas - forcèment ! - c'est que après viendrait une quatrième vague, l'actuelle, dont la vague fasciste des années 30 - le FASCISME 1.0 - était le commencement et qui vise l'Etat (capitaliste, "corporate power") mondial à la Jean Monnet (lisez les citations de ses carnets dans le livre "j'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu"), le New World Order, et la mise (la remise, puisque qu'il y a déjà eu l'esclavage antique puis le servage) en esclavage total de l'humanité par les téléphones portables, passeport sanitaire, puce RFID, UBER-isation de l'emploi, disparition de l'argent liquide, caméras de vidéo-surveillance à chaque pas, endettement, "Great Reset", et tout ça.
)

31/12/2022

Réveillon - par Aziz Nesin

REVEILLON

Nous sommes ensemble pour ce réveillon
Je suis heureux.
Nous ne sommes ni à table  ni avec des boissons,
Ni ne dansons.
Entre nous, des murs,
Des bruits de sifflet…
Mais nous sommes ensemble à ce réveillon.
Nous n’avons pas de verres à lever en l’honneur du nouvel an
Ta petite main que tu as abandonnée dans ma paume un soir de printemps
Non pas à l’honneur du nouvel an,
Mais pour l’amour du nouveau jour qui naîtra
Lève ton petit,
Ton joli poing.

Aziz Nesin (1950)

 

de nos jours il suffirait de remplacer "coups de sifflets" par QR-codes capitalistes

26/12/2022

c'est exacement le contraire qui est vrai !

en référence à une pensée de Susan George (même si la personne en question est maintenant dépassée, elle pouvait représenter un espoir et une figure de dignité en 1998, mais maintenant les bobos attac, les altereuropéistes, le Forum Social, tout ça est impuissant, incohérent, superficiel, phraseur, brouillon, et ne sert qu'à replâtrer le pouvoir de nos maîtres, il faut "oser réfléchir" et se radicaliser justement ! comme Bernard Friot et François Asselineau, et Etienne Chouard, et n'oublions pas la vieille Danielle Bleitrach ! il n'y aura pas de salut à moins de ça), donc, je disais :

Le fameux "Lula", ex-président du Brésil, disait : "celui qui à 20 ans n'est pas communiste, n'a pas de coeur, et celui qui l'est encore à 40 ans n'a pas de cerveau"

eh bien, plus j'y pense, plus je découvre et suis de plus en plus persuadé que c'est sans doute LE CONTRAIRE en fait, l'inverse. Oui c'est le contraire ! réfléchissez-y vous aussi !

Susan George ne savait peut-être pas si bien dire ! ne sont honorables (parce que quand on voit des ordures comme Barroso par exemple !) et intelligents que ceux qui se radicalisent en vieillissant

Bon, je vais ajouter des précisions sur mon affirmation, d'autant plus que, si vous y avez réfléchi, il y a deux façons de tirer l'inverse de la phrase de Lula, et les deux sont vraies !!
1 quand on est communiste à vingt ans c'est qu'on n'a pas de cervelle (c'est comme les 68ards par ex par conformisme entre jeunes) et si on ne l'est plus à 40 c'est qu'on n'a pas de coeur (embourgeoisés, on ronronne égoïstement dans son confort et on se laisse corrompre par l'ordre en laissant crever ses victimes)

2 Celui qui n'est pas communiste à 20 ans c'est parce qu'il a un coeur, et celui qui l'est à 40 ans c'est parce qu'il a de la cervelle. Ou si vous préférez, comme c'était valable dans les années 50 où quand on était communiste à 20 ans c'est qu'on n'avait pas de cœur, et qu'on s'asseyait allègrement sur toutes les horreurs qu'on avait appris sur le passé et le présent de l'URSS, par "pragmatisme" ou par fanatisme. Et quand on n'est plus communiste à 40 ans c'est qu'on n'a pas de cervelle : là c'est sans doute le plus important, mais aussi le plus difficile à résumer, c'est qu'on s'est laisser impressionner par des arguments sommaires, c'est qu'on n'a pas compris le fonctionnement du monde, qu'on ne voit pas ce qui se passe et ce qui nous attend, qu'on croit qu'on  peut s'en sortir par des demi-mesures et de lâches compromis (qui est tout ce qu'attendent les ennemis du peuple), etc, ça devrait être développé pour être compréhensible, mais après tout si vous n'avez pas de cervelle à quoi bon expliquer !
allez ! du courage, informez-vous sur le monde et creusez bien.

13/11/2022

vive Fabrice di Vizio l'homme qui appelle un chat un chat héros de la vérité et du Droit

VIVE FABRICE DI VIZIO !

26/10/2022

la vérité derrière le coranavirus ou le fascisme 2.0

26/09/2022

comment se fait-il qu'on puisse ici faire une opération aussi fondamentale et basique que copier/coller et qui est devenus maintenant TOTALEMENT IMPOSSIBLE firefoxe et même sur seamonkey quand la source est .... un banal bcourrier electronique !!!!!

nous sommes dans une tendance lourde au fascisme, après le premier accès violent de cette maladie dans les années 30, le covidisme actuel le Grat Reset de Klaus SChwab et Davos, en sont une nouvelle crise aigue,  et comme en 45 on n'a pas voulu prendre consciences de la vraie nature de ce qui s'était passé (on a voulu pousser la poussière sous les canapés, on a prétendu que Hitler était un fou, et les nazis une espèce d'extra-terrestres, alors qu'ils étaient la conséquence logique de tout le siècle de pensée et d'action s des régimes occidentaux durent le siècle qui l'a précédé, lisez "Le monde comme Projet Manhattan" par exemple, ou le livre de Sven Lindqvist "exterminez toutes ces brutes", etc, seul Zygmunt Bauman avait su voir le lien de tout ça.
(Le "Manifeste Consiprationniste" lui aussi parle de ça en évoquant l'influence d'Auguste Comte) donc comme on n'a pas su tirer les leçons de l'histoire nous voilà condamnés à la revivre. Et le Tendance Lourde continue son chemin ! puisqu'on n'a rien fait pour l'arrêter, au contraire, et on marche plus que jamais vers un totalitarisme toujours plus inhumain.

 

panoptique-début de la longdaŭra historia tendenco al faŝismo.jpg

15/09/2022

c'est tout à fait ce qui se passe ! en France, en Suède, et ailleurs

Les leçons des élections en Suède.
13 septembre 2022
Nous parlons de la Suède mais sur tout le continent européen, on assiste au même mouvement ce qui nous confirme qu’il y a là une stratégie du capital qui a accompagné la déshérence des partis communistes dans la débâcle "bobo", (qui s'est manifesté en France à partir de 1983, mais qui a sans doute été planiiée dés avent). C’est l’aboutissement d’une dérive qui avait commencé comme dans les autres pays en 1980 par une soumission totale à des politiques de privatisation et d’attaque contre le monde du travail, dans l’entreprise comme dans les modes de consommation assortie d’une adhésion de fait à l’OTAN et à l’UE de la social démocratie comme de la droite modérée. On retrouve la même dérive des ex-communistes pour des raisons d’intérêts carriéristes, la lutte des places à défaut de la lutte des classes, qu’ils confondaient volontiers avec la lutte contre l’extrême-droiteIl faut mesurer jusqu’où est allée la dérive y compris durant le COVID et le scandale de l’euthanasie dans les maisons de retraite. Le pays de l’alternative social-démocrate après la chute de l’URSS a montré à quel point la tolérance aux conquêtes social-démocrates dépendait pour le patronat de la peur du communisme. Mais tout cela est mené par le capitalisme financiarisé et mondialisé qui fait monter l’extrême- droite avec la complicité des “élites” médiatiques et politiques en plein consensus. C’est dans ce contexte-là qu’il faut analyser le choix de rallier l’OTAN dans la croisade anti russe.
LE GOUVERNEMENT DE CENTRE GAUCHE BATTU ET L’EXTRÊME-DROITE DEVIENT LE PREMIER PARTI DE DROITE 
Selon les premiers résultats portant sur plus de 94% des bulletins dépouillés, le gouvernement de centre-gauche semble être battu par l’opposition de droite-extrême droite.

Ainsi, le Parti du centre (centre-droite) remporte 6,10% des voix et conserve 24 sièges (-7). Le Parti de gauche (Vänsterpartiet) remporte 6,63% des voix contre 8% en 2018, les anciens communistes qui ont suivi le chemin pro-européen et de liquidation qui était celui de la direction du PCF avant le 38e congrès perdent 5 sièges au parlement et conservent néanmoins 23 mandats. Enfin, le dernier parti allié gouvernemental, Parti de l’environnement Les Verts, progresse avec 18 sièges (+2) et 5,02% des voix.
C’est la coalition de droite-extrême droite qui s’impose avec 176 sièges et 49,8% des voix. À sa tête, les Démocrates de Suède avec 20,71% des voix et 73 sièges (+11). Les alliés de l’extrême-droite reculent. Le Parti modéré de rassemblement (centre-droite) remporte 19,09% des voix et 68 sièges (-2). Les Chrétiens-démocrates remportent 5,36% des voix et 19 sièges (-3) et les Libéraux recueillent 4,58% des voix et 16 sièges (-4). Depuis quelques années, les partis de droite ont systématiquement intégré l’extrême-droite et cela a eu lieu comme en France dans un basculement des “élites” politiques et médiatiques à droite.
Ces résultats indiquent que la coalition gouvernementale n’a plus de majorité au parlement avec seulement 173 sièges sur 349. Les autres formations ne franchissent pas le seuil électoral des 4%. La participation importante encore a été de 80,62%, en net recul par rapport à 2018 (87,18%).
L’ÉVOLUTION D’UNE SITUATION MONDIALE
En Suède l’opposition de droite a été menée par les modérés conservateurs, un bloc formé par les libéraux, les Démocrates chrétiens et elle intégrait une Extrême-droite minoritaire. Le fait est que ce bloc a basculé au profit de l’extrême-droite : les Démocrates de Suède qui deviennent comme le prévoyaient les sondages le premier parti de la coalition de droite et que sous cette poussée le centre gauche ait perdu sa majorité constitue un résultat qui ne surprendra personne tant le scénario se renouvelle.
Les Démocrates de Suède sont issus de la montée du mouvement néonazi en Suède à la fin des années 1980. Ils ont assaini leur image publique mais une étude récente du groupe de recherche Acta Publica a révélé que beaucoup de ceux qui se présentent aux élections sous l’étiquette Démocrates de Suède sont membres du Nordic Resistance Movement, l’organisation néonazie scandinave qui lutte pour établir un État nordique totalitaire, racialement et culturellement «pur». Jimmie Åkesson, chef des Démocrates de Suède depuis 2005, a décrit la minorité musulmane suédoise comme notre «plus grande menace étrangère depuis la Seconde Guerre mondiale». Il dénonce «l’alliance impie entre les libéraux et les "marxistes" […] unis dans un mépris commun pour l’identité nationale». Depuis ces années 1980, ils sont passés de 1,4 % des voix de l’électorat (2002) à 5,7 % (2010), à 12,9 % (2014) puis à 17,5 % (2018) et 20,71% aujourd’hui. Ce parti dont la trajectoire, on le voit comme en France et sous les mêmes influences, a été largement promu, véritable épouvantail il est peu à peu apparu comme la seule alternative à des partis qui se conduisaient comme en France et témoignaient d’un alignement sur la collaboration de classe. 
Tout était à l’avenant : l’École suédoise, considérée comme l’une des plus performantes et égalitaires du monde il y a trente ans, est devenue un contre-modèle. La cause ? Une logique de marché et une privatisation galopantes creusant les inégalités. C’est à ce contexte là qu’il faut sans cesse revenir pour juger des responsabilités dans la montée de l’extrême-droite. 
Nous sommes donc devant un phénomène mondial qui tient à l’absence de perspective révolutionnaire. 
Le capitalisme à ce stade aggrave l’exploitation interne et a une démarche de plus en plus belliciste. Faire de l’extrême-droite un repoussoir et en même temps le faire monter par une politique de collaboration de classe assure la promotion dont le capital a besoin et en Suède comme en France la social-démocratie et le parti qui n’avait même plus le nom de communiste, ne s’intéressait qu’au sociétal, a favorisé la montée de l’extrême-droite. C’est non seulement une alternative à l’alignement de la gauche et des communistes sur la politique de la droite, face à des travailleurs écœurés, divisés et désespérés.
Mais la démarche a été encore plus loin que nous en France mais on voit bien que c’est celle que Macron met en place. En Suède cela s’est passé en 2014, lorsque le parti social-démocrate comme Macron aujourd’hui a alterné avec la droite modérée, Stefan Löfven n’avait pas la majorité et a proposé de rompre avec le traditionnel clivage gauche droite de la politique suédoise et il conclu une sorte d’accord avec le regroupement quadripartite de la droite qui lui assurait une majorité à la condition qu’il applique une discipline budgétaire totale en ce qui concerne les services publics, les acquis des travailleurs, les salaires et des mesures anti-immigrés. Cette politique a permis aux Démocrates de Suède de regagner du terrain lors des élections de 2018. Löfven y a vu une approbation et a rendu plus étroits ses liens avec le centre et les libéraux dans un accord connu sous le nom d’«accord de janvier». C’est sur cette base que la Suède a été gouvernée lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé et que Stockholm est devenu l’un des principaux partisans de la stratégie meurtrière de «l’immunité collective» dans le monde plutôt qu’un effort de santé. La “gauche” anciens communistes n’ont pas pipé mot et ont suivi en s’accrochant aux avantages de carrière de ce choix.
LE BUDGET MILITAIRE ET L’ADHÉSION A L’OTAN
Mais si l’austérité était de mise en matière de services publics et de droits sociaux, il n’en a pas été de même en ce qui concerne le budget militaire et là aussi nous voyons bien ce qu’il en advient d’une gauche qui feint d’ignorer ce contexte militariste et suit l’OTAN, se range par pur opportunisme derrière l’envoi d’armes létales en Ukraine. La Suède a augmenté fortement les dépenses de défense, réintroduisant le service militaire et envoyant des armes pour soutenir la guerre par procuration des États-Unis et de l’OTAN contre la Russie en Ukraine. Les sociaux-démocrates ont abandonné leur opposition traditionnelle à l’alliance militaire de l’OTAN et ont mené la charge pour l’adhésion de la Suède, contribuant à transformer la Scandinavie en un autre front dans la campagne des puissances impérialistes visant à soumettre la Russie au statut de semi-colonie. Les sociaux-démocrates de Suède ont également joué un rôle de premier plan dans la persécution du lanceur d’alerte Julian Assange, dont le travail a révélé les crimes de guerre de l’impérialisme américain et de ses alliés.
Après une crise gouvernementale, le parti social démocrate a fini dans une débâcle totale en acceptant de mettre en œuvre un budget rédigé par les modérés et les Démocrates de Suède, la première fois qu’un budget suédois était co-rédigé par le parti d’extrême-droite. Quant aux ex-communistes, ils ont été assez immondes en justifiant à chaque moment leur participation carriériste par le danger de l’extrême-droite dont ils acceptaient de cautionner le programme. C’est l’aboutissement d’une dérive qui avait commencé comme les autres en 1980 par une soumission totale à des politiques de privatisation et d’attaque contre le monde du travail, dans l’entreprise comme dans le monde du travail et de soumission à l’OTAN et à l’UE, pour des raisons d’intérêts carriéristes qu’ils confondaient volontiers avec la lutte contre l’extrême-droite… Il faut mesurer jusqu’où est allée la dérive y compris durant le COVID et le scandale de l’euthanasie dans les maisons de retraite. Le pays de l’alternative social démocrate après la chute de l’URSS a montré à quel point celle-ci dépendait pour le patronat de la peur du communisme.
Les communistes bien sûr ont prétendu s’opposer à l’adhésion à L’OTAN mais dans le même temps ils soutenaient l’Ukraine et refusaient de voir ce qui provoquait la guerre ; ils jouaient les idiots humanistes. Le chef du Parti de gauche Nooshi Dadgostar a déclaré: «Ma position est que nous sommes plus en sécurité en Suède si nous sommes en dehors de toute alliance militaire. Mais il est important que nous ayons un large consensus. Que nous le fassions ensemble comme un seul peuple et une seule nation. Je ne suis pas souvent d’accord avec Carl Bildt [un ancien premier ministre conservateur et défenseur de longue date de l’adhésion à l’OTAN], mais sur cette question, je le suis. Il y a la gauche et il y a la droite, mais l’armée suédoise, c’est tous les Suédois ensemble.» C’était une longue tradition que ce soutien de fait par exemple à la guerre en Libye. Même complaisance en matière de xénophobie et des dangers de l’immigration. Dans le même temps où tout en acceptant le démantèlement des services publics, l’austérité, le chômage et en cautionnant les guerres impérialistes de la politique à laquelle ils participaient ils trouvaient des boucs émissaires commodes à la crise de leur propre société.
Danielle Bleitrach

(ah ! Danielle Bleitrach a bien compris ce qui se passe, et ce qui s'est passé depuis 1983)

28/08/2022

il faut mettre le problème à plat et voir quels sont les mécanismes qui ont créé ça !

 

 

27/08/2022

il faut s'informer et mettre les choses à plat pour comprendre ce qui se passe

la "page gaulliste de réinformation a réapparu, mais toujours sans moteur de recherche, ses infos sont tojours aussi percutantes et capitales !

https://anna-bellas.com/

14/08/2022

les "bobos" naïfs n'ont pas voulu croire Snowden et maintenant !

Edward Snowden : « J’ai averti, par le passé, que l’architecture de l’oppression était proche.
Elle est arrivée. »

https://reseauinternational.net/dictature-en-israel-utiliser-du-cash-devient-criminel/

et en plus amerloquisation de la langue française. Et palestinisation des français, l'humanité est foutue !