Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2021

le caractère de CLASSE de la méthode Montessori - via le coût et le "juteux" marché - la méthode d'analyse marxiste est incontournable on y revient toujours !

bien sûr il y a d'autres sujets de critiques, amplement (et de manière très bavarde et à rallonge) traités par Farida, mais je tiens à souligner cet aspect, qui comme toujours (....) est un aspect qu'on a soigneusement tenu caché et qu'on n'a que trop tendance à notre époque à refuser de voir ...
(autre espect ; ces méthodes permettent de décérébrer le peuple, ce qui permet 1° de justifier leur racisme de classe ! "le peuple c'est mal ! ils pensent mal la "populisme"  non le biaâân c'est les riches,  "diplômés de l'université" NOUS on détient le Vrai le Bon et le Bien, le  peuple c'est le mal ! c'est comme pour Voltaire "la Canaille qui n'est point faite pour penser", et tout ça, et puis 2° ça permet d'éviter qu'ils analysent et comprennent en profondeur les réalités et leur faire perdre leur sens critique et leur culture politique et syndicale, sinon ils risqueraient d'avoir une culture marxiste, ou républicaine (ce qui serait sain et constructif, n'en déplaise à Mme Belghoul ! petite crotte de nez ! comme dirait Dieudonné) et comme ça on les fait voter pour les "mauvais objets" comme les apelle Asselineau, qui neutralisent leur révolte, des "chiffon rouge" tels le père Le Pen, ou maintenant Zemmour, qui les emmène dans un cul-de sac qui ne risque pas de gagner ce qui permet de neutraliser leur révolte !


le lien libre pour télécharger la vidéo et lire les commentaires :
https://ruclip.com/video/VsHl4X038bA/les-mensonges-de-la-...

et une fois de plus encore!!! je rererererererépète ce que je viens tout juste de dire et d'écrire : une petite remarque en passant et il y en aurait pleins d'autres : "dans la NOVLANGUE actuelle on apelle les vieux"  des"  seniors. Mais de appeler les vieux des "seniors" ça ne les fait pas vivre plus longtemps !!!! (Surtout si on les euthanasie au Rivotril !!! n'est-ce pas ..... )

pour moi ça ne me choque pas du tout qu'on dise l'enfant est une personne , au contraire j'ai toujours été une personne dès tout petit, je m'en souviens très bien ! (et ne comprend pas comment tant d'adultes ont l'air de l'avoir oublié !) ce que je leur reprocherait c'est l'HYPOCRISIE de ce discours, car apparemment être une personne ça ne vous donne pas le croit d'arborer son visage sans qu'il soit déshumanisé par un masque derhinocéros (les personnes cultivés me comprendront !) ou si vous préférer par le port d'une couche-culotte nazie sur le visage, apparemment d'être une personne ça ne donne aucun droit à la différence, ni aucun autre juste celui d'obeir de se CONFORMER et de se taire et ne vous donne pas le droit de refuser les CAMERAS DE VIDEO-SURVEILLANCE ni la COOKIES ! ni celui d'avoir un esprit critique et ne pas suivre les "paroles d'Evangile" de not' bon Fuehrer et des journaputes de la télé !

"sans effort" ! mais il faut fournir de terribles efforts pour obéir à la flicaille ! les innombrables "devoirs" "responsabilités" "citoyennetés" que ces gens veulent imposer à chaque seconde à tout le monde sont un effort, (et une aliénation et une somme d'humiliations et une déshumanisation) énorme, et ils osent vous vanter un monde "sans effort" ! D'ailleurs et c'est valable pour plein de choses, y compris d'actualité : "la liberté ne s'accorde pas elle se PREND !" de vive force parfois.

26/11/2021

celui qui fait ce travail de réflexion rationelle à partir des données, il s'expose à se faire traiter de "conspirationniste" et à être chassé de son boulôt

https://odysee.com/@JeanJosephRubeck:a/Penser-le-totalitarisme-sanitaire:1

Michel Weber, philosophe

Lui aussi a bien vu que la crise actuelle est le fait d'un totalitarisme FASCISTE

25/11/2021

odeur âcre, vivifiante et agréable, odeur de bois vert qui flambe

Des oliviers, roulés en boules comme des chats, dévalaient les pentes bleutées, de vieilles maisons couleur de maïs souriaient sous leurs tuiles fleuries. Et, continuant ce coteau, une autre colline apparaissait, d’autres encore, toutes se levant et se suivant à la file comme si elles faisaient un pèlerinage vers l’Occident. Dans la campagne s’allumaient des feux de feuilles mortes. De chacun de ces brûlots montaient des tourbillons de fumée. Ils étaient massifs, d’abord, comme une colonne ; puis s’amenuisaient, se fondaient peu à peu, s’en allaient en filaments ténus, en flocons bleus, en traits estompés qui se mêlaient au brouillard, si bien qu’on ne pouvait savoir si ce rideau qui tombait peu à peu était fait de brume ou de fumée. Et l’odeur des feuilles se mêlaient à l’air : odeur âcre, vivifiante et agréable, odeur de bois vert qui flambe.

Edmond JALOUX (Fumées dans la campagne, Fayard, édit)

lire aussi :
http://www.esprit-europeen.fr/etudes_europassion.html#pas...

 


 
Ce n'est pas tout il y a ausi les cheminées sans lesquelles une maison n'est pas une maison !

PLAISIR DES SENS

Un feu de cheminée commence par ces bûches que l’on choisit soigneusement, jaugeant de la main leur taille, leur humidité résiduelle ; que l’on place avec art puis triture, sourcil froncé, du bout du tisonnier. « Une magie s’installe et transforme l’ordinaire, résume Joël. Les petits craquements, la chaleur naturelle… Surtout quand il neige dehors et qu’on peut laisser la fenêtre ouverte près du feu... Il y a cette lumière tremblotante, qui est si belle. Et l’odeur de campagne. »A l’heure du coucher, lumières éteintes, feu se mourant doucement, demeure « une luminosité orangée, comme un coucher de soleil », qui ravit Brigitte, une parisienne de 52 ans, résidant rive gauche de la Seine. « Je suis d’origine corse. Je fais griller au feu les figatelli que la famille nous envoie. A la poêle, elles n’ont pas du tout le même goût. »
 
Avec un bon verre de vin ou une tasse de thé, un livre, un chat sur les genoux, un disque, des enfants enfin calmes, la pluie, la neige ou le ciel bas, dehors… Une flambée, nous dit-on, se savoure comme un petit bonheur du quotidien aux vertus apaisantes. Une parenthèse d’oisiveté volée aux emplois du temps trop chargés des bourgeois modernes "efficaces"! où les pensées vagabondent. Une « façon de résister à la folie urbaine », selon Mireille.« On bouquine, témoigne Brigitte, et au bout d’un moment, on lâche le livre, on regarde, on écoute le feu. On ne fait plus rien. On part dans ses pensées ».Marie, « luxe absolu », dispose d’une cheminée dans sa chambre. Elle y allume parfois un feu pour lire des manuscrits. « Le meilleur moment de la semaine… Après toutes les agressions de la ville, le temps se ralentit. La chaleur vous détend, vous enveloppe, vous anesthésie, vous rassure. C’est mieux que tous les tranquillisants, toutes les consultations psy. Encore plus fort que la musique pour créer une énorme bulle de bien-être. D’ailleurs, on parle de feux de joie. C’est évocateur, non ? »Pour Joël, qui s’installe une petite table devant le feu pour écrire, ou dîner, seul, « rêvasser pendant des heures, sans rien faire d’autre, sans s’ennuyer non plus, puisque l’imaginaire fonctionne », le feu de cheminée est « un état d’esprit ». « Un peu comme la terrasse au soleil, l’été, quand on prend un petit café en regardant les passants. Le temps est différent, suspendu, dans ce monde où l’on répond habituellement à dix mille choses en même temps…C’est goûter le temps qui passe ».

ENSEMBLE

La cheminée qui rougeoie a le pouvoir rare de faire sortir les enfants de leurs chambres, et même lever les yeux des tablettes, apprécie S......., père de trois enfants de 8 à 16 ans. « On se retrouve ensemble dans le salon, ce qui est relativement rare. On fait les devoirs, la petite dessine sur la table basse. On regarde le feu comme on regarde la mer, il a ce même mouvement perpétuel déstressant. On parle de moins en moins. Le volume sonore baisse. On pourrait s’endormir. » Davantage que la télévision, qui n’aimante plus guère les ados, la cheminée est le centre du foyer chez B...
.Convivial, intimiste, chaleureux… Avec les invités, le succès est presque trop facile. « Ça marche à tous les coups », nous assure-t-on. Après le « Oh, il y a un feu ! », chacun vient se chauffer le dos, puis demeure à proximité, verre à la main. Dans une pièce où se consume du bois règne une ambiance particulière qui se perçoit d’emblée, avant même que l’on ait repéré l’âtre. Et quand vient le moment de dîner, sait Joël, « si on ne parle pas, ce n’est pas grave. On regarde, on est bien

24/11/2021

devant ma fenêtre

) 22/11/2021 qu‘est-ce qu‘ils font tous ces gens en voitures ?!?

Eh ben la France elle est belle !!!! s‘il y a 50 millions de nazis !!!  sur 60. Quelle horreur !!!!

que de nazis ! que de nazis ! rien que des files d'esclaves qui défilent avec leur boulets. et qui ont l'air d'être d'accord avec leur sort ces immondes collabos.

noubliez SURTOUT PAS de lire régulièrement les commentaires que les gens mettent sous les vidéos de Florian Philippot, et si vous avez le temps de les diffuser une par une en les tapant vous-même à la main à vos correspondants si vous en avez !

on y voit qu'au milieu de cette France Pétainiste il y a quand-même des gens qui ont compris ce qui se passe depuis deux ans !

Sauf que ces immondes pourriture à crever de sites (Youtube ? ça ne serait pas étonnant !) empêchent TOTALEMENT qu'on puisse en aucune manière les copier et les republier nulle part !!! "celui qui doit la vérité il doit être exécuté" n'est-ce pas !!

aussi je n'en mets qu'un parmi des milliers d'autres pour la plupart encore meilleurs :

"Non aucune capitulation, pas de pass ni de vax, jamais ! quitte à rester cloitrée chez moi je ne cèderai pas à ce chantage abject, merci pour votre combat acharné Mr Philippot !"

lisez les TOUS, c'est un vrai cours de morale, de politique, d'histoire des idéologies, de socio-économie, d'histoire contemporaine, tout y est ! y compris la réflexion sur la nécessité de prendre les armes

23/11/2021

Chouard le penseur politrique le plus sagace et le plus profond de l'époque actuelle, il faut l'écouter, et en tirer les conséquences, ayez un cerveau que diable !!

https://www.chouard.org/

AU LIEU DE SiMPLEMENT PENSER AUX CONSEQUENCES DE NOTRE IMPUISSANCE POLITIQUE PENSER AUX CAUSES DE NOTRE iMPUISSANE POLITIQUE

le problème c'est tout simplement le système de l'élection. Je résume : pour être élu un candidat doit être "aidé" argent passages médias (les % de voix sont proportionnels au % de temps d'exposition médiatique, il y a des études là-dessus) réseaux.

Qui a les moyens d'aider ? les Riches. Il faut donc qu'ils aient interêt de vous voir élu. Mais aussi il faut recevoir les votes de la masse du peuple, donc des pauvres. Donc il faut savoir MENTIR, tromper, leurrer, faire prendre des vessies pour des lanternes, passer des compromis, trahir, magouiller. Donc il y a un phénomène de sélection darwinienne, qui même au pouvoir "les pires d'entre nous" comme dit Chouard.

Donc avec ce système la classe politique d'une "démocratie" ne peut grosso-modo qu'être faite de "pourris". En fait depui 2.500 ans tous les théoriciens politiques ont été d'avis que la démocratie impliquait le tirage au sort (avec quelques accommodements, quand il faut absolument une compétence technique spéciale, comme pour les stratèges d'Athènes, etc). Au XVIIè siècle le dictionnaire de Richelet écrivait comme définition "démocratie : régime où les places se donnent au sort". Sièyes du temps de la Révolution disait encore ouvertement qu'un peuple qui ne vote pas ses lois lui-même mais donne le pouvoir à des représentants n'est pas une démocratie (sauf que lui qui était pour le pouvoir des riches contre le peuple : ajoutait "et la France ne saurait l'être" !). Cela fait donc deux siècles qu'on nous trompe, quelle classe ? ben "à qui profite le crime ?"

22/11/2021

victoire de l'humanité sur la barbarie



21/11/2021

culture

3 vers tout à la fin d’un poème de Maurice Fombeure, évoquent le problème, pour moi tragique en effet, de tout ce qu’on fait découvrir aux enfants dans leurs études, et que une fois adultes ils se dépéchent d’oublier, et de vivre banals, incultes et indifférents, comme si ils ne les avaient jamais apprises.

Billevesées, coquecigrues,
Ils vous auront connues en vain
Dans leurs enfances disparues !

Je regrette, moi je refuse d'oublier - mon enfance non plus ! je suis toujours le même être qu'à dix ans - ni de cesser de me cultiver et de jouir et de découvrir et d'admirer. Mais je crains bien que c'est une très rare exception.

 

20/11/2021

Coin de rue

** c'était l'époque libre, conviviale, des villes civilisées, quand les enfants avaient le droit de jouer dans les rues. Le monde était à eux.

Alors il n'y avait pas  de caméras de surveillance, ni de QR-codes, ni de parents paranos et surveillés, ni de robots nazis obéissants

Et il y avait des chanteurs, et des poètes comme Charles Trenet :

https://ruclip.com/video/wrqTCL--Wzk/charles-trenet-coin-de-rue.html


maintenant c'est encore pire : il n'y a plus de café ! ni de fleuriste, tout les lieu de sociabilité et tous les commerces ont fermé. Il n'y a plus que des flics, des caméras de vidéo-surveillance, et les esclaves du Grand capital.

Et bien sûr il n'y a plus d'enfants, ni aucun Service Public, rien que le nazisme capitaliste totalitaire.

en fait il se met en place depuis trente ans, j'en avais déjà senti les tentacules perverses, et dénoncé, et averti qu'on allait vers un totalitarisme auprès duquel ceux des années 30 apparaîtraient comme des plaisanteries d'enfants de chœur, mais personne ne voulait m'écouter. Et maintenant vous les voyez ?

https://odysee.com/@ChanterPourDire:2/211115-CDL114-LR:0

****

 

 

19/11/2021

les moeurs ça va ça vient !

Les anglais, de nos jours si maniaques, jusqu'à la névrose, sur la propreté et l'hygiène, ne l'ont pas toujours été, il fut un temps où c'était même tout le contraire !

Voici quelles furent les impression d'un voyageur français à Londres en 1888, Jules Degrégny, dont j'ai un jour déniché le livre « LONDRES – croquis réalistes » parus en septembre 1888 à la "Librairie Moderne":


Chez les boulangers qui fabriquent en grande quantité, pour les maisons de thé, des cakes aŭ fruits et à la graisse, les mouches sont plus nombreuses que les sauterelles d'Égypte; elles s'abattent comme une masse noire sur les pains et les cakes. Chez les bouchers, la viande est étalée sur des tables sales; les garçons la découpent avec des couteaŭ sales et la pèsent avec des mains sales; leur tablier aussi est sale, bien qu'ils aient toujours soin de le tailler dans une toile à matelas de couleur très foncée. Les autres boutiques ont un aspect aussi repoussant. Il est vrai que, dans toutes, on est servi pas des garçons qui portent le chapeau à haute forme. Cette tenue singulière flatte peut-être l'œil des clients; elle est pour le touriste une source précieuse d'inépuisable gaieté.

Les halles de Londres n'ont rien qui rappelle les émanations gastronomiques du ventre de Paris. Le plus robuste appétit s'éteindrait devant l'odeur de chair pourrie qui s'échappe des divers pavillons de Charter-house-street. On ne comprend pas d'ailleurs que les anglais, qui manient la fonte avec tant d'habileté, aient bâti des halles où la pierre domine, qui sont étroites et basses, à travers lesquelles l'air ne sait pas circuler. Si encore on remplaçait l'air par l'eau; mais les dalles ne se disjoindront pas à force d'être lavées. Elles ont une couche de crasse qui n'est dépassée que par celle dont l'épaule des porteurs est couverte. Il m'a fallu un certain temps pour me résoudre à manger de la viande, après avoir vu comment les gigots et les rostbeefs sont livrés dans les hôtels. Ils ne sont pas mis dans des paniers; Ils ne sont pas roulés dans des brouettes; ils sont portés à nu, sans linge, sans papier, par des commissionnaires de la halle, et ces commissionnaires sont revêtus d'une souquenille dégoutante qui semble avoir traîné plusieurs nuits sous les ponts de la Tamise.

On supprimerait le fleuve, on supprimerait le charbon de terre, on rehausserait le sol de Londres, qu'il resterait encore une suprême cause d'infection: la malpropreté des habitants. Et cela est d'autant plus difficile à vaincre que c'est dans le sang.. Une langueur invincible ne permet pas à l'anglais d'avoir souci de ce qui ne se voit pas. Il va au plus pressé, il sauvegarde les apparences. Le reste est dédaigné. Sa personne est comme sa religion: elle manque de sincérité.

Pour venir à table, les jeunes miss ont toujours de fraîches robes de mousseline; mais si elles croisent les jambes au salon, on aperçoit des jupons bordés de crasse.

18/11/2021

Hillary Clinton c'est ça - la politique US c'est ça

Le cimetière privé de Bill et Hillary Clinton

Carlos Rivero Collado

(…) Quittons la scène internationale et allons vers la sphère locale pour voir tous les faits sanglants auxquels a été mêlé ce couple, parce que les crimes de Bill sont les crimes d’Hillary puisque ceux-ci ont agi en union parfaite, indépendamment de leurs mentalités propres.

Ceci est une liste partielle des morts hautement suspectées d’être liées à eux. On pense que cette longue série d’assassinats a été perpétrée par la mafia qui était impliquée, à la fin du scandale Iran-Contra dans l’introduction de 27 tonnes de cocaïne pure par l’aéroport de Mena, au sud de Little Rock , en 1987, avec la complicité directe du gouverneur de l’Arkansas, Bill Clinton.

Une partie de cette opération était dirigée par Roger Clinton, frère de Bill, avec la collaboration de Hugh Rodham, frère d’Hillary. Hugh, en plus, a reçu 400 000 dollars de divers fabricants de drogue pour les grâces présidentielles que Bill a obtenues une fois qu’il a été président. Pour couvrir son frère, Roger a fait des années de prison pour trafic de drogue.

Cette information basique est tirée de ce qu’on peut lire sur plusieurs sites web qui se consacrent à exposer les crimes de ce couple particulier.

1-. Vincent Foster, Conseiller Légal de la Maison Blanche. Il y a de fortes présomptions selon lesquelles il a été assassiné dans son appartement
par Hillary elle-même afin qu’il ne témoigne pas contre elle dans l’affaire du scandale Whitewater (Voir article antérieur)

2-. James McDougal, partenaire d’Hillary dans le scandale Whitewater est mort en prison d’une apparente attaque cardiaque, alors qu’il était à l’isolement.. Ce fut un témoin capital lors de l’enquête de Ken Starr et il a été sacrifié, avec une condamnation mineure, pour sauver Hillary. On pense qu’il allait changer son témoignage et révéler des détails qui auraient valu beaucoup d’années de prison à celle qui était alors « la Première Dame ».

3-. Mary Mahoney, belle ex-interne de la Maison Blanche. Elle a été assassinée en 1997, au Starbuck’s Café de Georgetown, dans les environs de Washington. Elle était sur le point de révéler quelques secrets sexuels, non de Bill mais d’Hillary. A la fin de la semaine du 4 Juillet de cette année, plusieurs inconnus entrèrent dans le café don Mary s’occupait et ils l’ont tuée à coups de feu, ainsi que deux employés. Il y avait 4 000 dollars dans la caisse, soit la recette du jour. Quelques jours plus tard, Eric Butera, informateur des autorités qui avait menacé de révèler certains détails sur le meurtre multiple de Starbuck’s Café, a été envoyé par la police à une maison de vente de drogue, et, là , il a été tué sous les coups.

4-. Ron Brown, Secrétaire pour le Commerce et ex-président du Parti Démocrate. Très lié au couple Clinton. Il est mort quand son petit avion s’est précipité à terre après avoir eu une mystérieuse panne mécanique. Un médecin légiste a révélé que Brown avait une blessure causée par balle à la partie supérieure de la tête. Brown avait dit être prêt à parvenir à un accord avec les juges qui enquêtaient sur les scandales de la Maison Blanche dans
certains desquels il était impliqué. Un jour plus tard, le contrôleur aérien qui avait à voir avec l’avion accidenté « s’est suicidé » sans laisser non plus d’écrit sur ce qu’ »il » venait de faire.

5-. C. Victor Raiser, l’un des responsables de l’organisation qui collectait des fonds pour la campagne électorale de Bill Clinton en 1992, est mort dans la chte de son petit avion, en juillet de cette même année, quelques jours après avoir dit à divers associés que les fonds de la campagne étaient utilisés par les Clinton pour couvrir des comptes personnels.

6-. Paul Tulley, associé de Raiser, a été retrouvé mort dans des circonstances mystérieuses, en septembre de 1992, dans un hôtel de Little Rock.

7-. Ed Willey, collecteur de fonds politiques pour les Clinton. Il a été trouvé mort , en 1999, dans des forêts de Virginie, avec une plaie à la tête. Il est mort le même jour que son épouse Kathleen. Il allait révéler publiquement quelques secrets sexuels d’Hillary.

8-. Jerry Parks, chef de l’équipe des agents de sécurité du gouverneur Clinton. Il est mort mitraillé dans sa voiture, à une intersection en ruines de Little Rock. Son fils a déclaré plus tard que son père était en train de constituer un dossier sur les violations légales de Bill et Hillary et avait menacé de le rendre public. Après la mort de Parks, le dossier disparut de sa maison. Son fils a pu s’enfuir et on pense que c’est dans un autre pays.

9-. James Bunch, est mort d’un coup de feu dans la tempe, en un apparent suicide. Il avait un Black Book (liste noire) des personnes qui préquentaient les maisons de prostitution du Texas et de l’Arkansas, entre autres les Clinton.

10-. James Wilson, il « s’est pendu » en mai 1993. Il avait menacé de révéler des secrets concernant le scandale Whitewater.

11-. Kathy Ferguson, ex épouse de l’agent de police et garde du corps de Bill Clinton, Danny Ferguson. Dans l’affaire de harcèlement sexuel qui opposait Bill Clinton et Paula Jones étaient inclus ses gardes du corps. Kathy allait faire une déposition en faveur de Paula Jones, contre son ex époux et Bill Clinton. Quelques jours auparavant, en mai 1994, elle a été retrouvée morte d’un coup de feu à la tête dans le salon de sa maison (les affaires Paula Jones et Monica Lewinsky ont été la cause de l’empeachment de Clinton,. Comme on sait, la Chambre a approuvé sa destitution mais le Sénat ne l’a pas confirmée.)

12-. Bill Shelton, policier de l’Etat d’Arkansas, ami de coeur de Kathy Ferguson, a dit à plusieurs amis qu’il allait accuser Clinton de son assassinat, mais quelques jours plus tard, ils le tuèrent de coups de feu devant la tombe de Kathy, en juin1994.

13-. Gandy Baugh, avocat de Dan Lassater, condamné pour trafic de drogue et ami intime des Clinton. Il connaissait quelques secrets sur l’opération de l’import de drogues par l’aéroport de Mena. En janvier 1994, il « s’est jeté » dans le vide depuis un immeuble.

14-. Florence Martin, comptable et sous traitant de la CIA, il connaissait ce qui concerne l’aéroport de Mena. Mort de trois coups de feu jamais élucidée.

15-. Suzanne Coleman, a eu une relation intime avec Clinton quand il était Procureur Général d’Arkansas. Elle a dit à plusieurs personnes qu’elle allait le révéler, et quelques jours plus tard elle est morte d’un coup de feu à la tête.

16-. Paula Grober, a interprété pour les sourds les discours de Bill Clinton , de 1978 à 1992. Elle était au courant des scandales sexuels des Clinton. Elle est morte dans un mystérieux accident de voiture en décembre 1992.

17-. Danny Casolaro, reporter qui enquêtait sur le trafic de drogue à l’aéroport de Mena. Il « s’est suicidé » en s’ouvrant les veines dans la chambre d’un hôtel de Little Rock, pendant son enquête. Plusieurs membres de sa famille ont dit qu’il n’y avait aucune raison pour que Danny prenne cette tragique décision.

18-. Paul Wilcher, avocat qui enquêtait sur la corruption à l’aéroport de Mena avec Casolaro. Il a été trouvé mort dans son appartement de Washington en juin 1993. Quelques jours avant, il avait envoyé un mémoire sur ce qu’il avait découvert à Janet Reno, Secrétaire de Justice, responsable directe, avec la complicité de Bill Clinton, du massacre de Waco, au cous duquel ont été assassinées 75 personnes, dont 24 enfants, le 18 avril 1993.

19-. John Parnell Walker, enquêteur sur le scandale de la banque Morgan Guaranty en relation avec le scandale Whitewater. Il s’est jeté du balcon de son appartement à Arlington (Virginie) en août 1993 et est mort sur le coup.

20-. Barbara Wise, employée au Département du Commerce et étroite collaboratrice de Ron Brown. Son cadavre dénudé, plein de traces de coups, a été trouvé dans son bureau en novembre 1995.

21-. Charles Meissner, Secrétaire Adjoint au Commerce est mort quelques jours après Wise dans un autre mystérieux accident d’avion. Lui aussi était très lié à Ron Brown.

22-. Barry Seal, pilote qui a participé à l’introduction de cocaïne à l’aéroport de Mena. Sa mort mystérieuse a été déclarée accidentelle.

23-. Johnny Lawhorn Jr., mécanicien d’aviation à l’aéroport de Mena qui connaissait le trafic de drogue. Il a été trouvé mort après que sa voiture ait heurté un poste électrique. La police a dit qu’il était en état d’ivresse mais sa famille a déclaré qu’il ne prenait jamais de boissons alcoolisées.

24-. Stanley Huggins, enquêtait sur la Madison Guaranty en relation avec l’affaire Whitewater. La police a dit que sa mort était due à un suicide, mais sa famille a déclaré que cette information était fausse.

25-. Hershell Friday, avocat et collecteur de fonds politiques des Clinton. Il est mort, en mars 1994, lors de l’explosion de son avion en plein vol.

26-. Kevin Ives y Don Henry, connus comme The boys on the tracks (les enfants sur les rails), moururent écrasés par un train. Quelques reportages disent que les adolescents avaient découvert par accident l’opération de drogue à l’aéroport Mena. Le rapport de police selon lequel ils étaient restés endormis sur les rails a été mis en question par de nombreuses personnes. Des rapports postérieurs ont prouvé que les garçons ont été assassinés avant d’être placés sur les voies du train.

27-. Charles Ruff, l’un des avocats de Clinton au procès sur l’empeachment à la Chambre des Représentants qui avait des informations de première main sur les divers délits commis par les Clinton. La police a dit qu’il était mort dans un accident domestique, en novembre 2000. Depuis, elle a changé son rapport et a dit qu’il avait été trouvé sans connaissance dans sa maison et est mort en arrivant à l’hôpital.

*

Bien qu’ il manque beaucoup de crimes à exposer, pour aujourd’hui, ça suffit, car je me suis noyé dans tout ce sang, comme vous devez l’être aussi.. Vendredi prochain je donnerai le restant des noms de cet interminable cimetière personnel.

Je vais lire maintenant, une fois de plus, le chapitre dans lequel Jean Valjean rencontre Cosette dans le bois de Montfermeil, près du puits, pour voir si je peux échapper, au moins pour un moment, à cette mauvaise histoire.

http://www.kaosenlared.net/noticia/cementerio-privado-bil...

Traduction : AC