Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2020

chronique du Légal-terrorisme - en 1996 c'était encore une fiction ...

 Méditations fin de siècle     (20ème !)

 

Tiens ! Quelqu’un court. Dans un uniforme spécial pour courir.

Un jour il sera interdit de courir sans un uniforme spécial.

De toutes façons, vu l’esprit et les tendances actuelles, d’ici quelque temps il sera interdit de courir dans les zones habitées, étant donné que les pieds, quand on court font du bruit, dans le cadre de la Lutte contre le Bruit ce sera interdit par les règlements sanitaires municipaux,    et ceux qui s’aviseraient de courir le long des trottoirs auront une amende. Le long des voies à forte circulation routière ce sera interdit aussi, car on aura prouvé scientifiquement que l’absorption accrue d’air pollué lors de l’effort est nocive pour la santé. En conséquence de quoi les gens qui feront ça seront poursuivis. En effet adopter volontairement un comportement qui nuit à votre santé c’est « avoir un problème » psychologique, c’est anormal et criminel, et doit être combattu et soigné. De plus, ce sont des citoyens irresponsables qui en accroissant leur risque de maladie de 0,03% contribuent à creuser le déficit de la Sécu, ils doivent être punis en conséquence.

 

Dans la nature ce sera interdit aussi, car ça dérange le gibier , etc, idem. En fait ce ne sera plus permis ( en fait ce sera obligatoire, comme il sera obligatoire de se maintenir en forme ) que sur des pistes spéciales, spécialement crées pour ça, payantes bien entendu, que les comités d’usagers se battront pour faire créer partout. Sur ces pistes par contre il sera obligatoire de courir, marcher sera interdit, ceux qui s’aviseraient d’y marcher subiront une amende, car ils constituent une gêne pour les autres, de telles conduites déviantes ne sauraient être tolérées, etc …

 
                        Vous n’y croyez pas ? On n’en est pas encore là ? Oui mais on y court ! On court tout droit vers une société comme ça. Elle est déjà partiellement en place, et la dynamique est enclenchée ; elle s’installe et, vu les forces, structures et façons de penser en vigueur, son instauration et son accentuation sont inévitables et irrépressibles.

R.Platteau, 1996 - copyleft
 

12/06/2020

être complotiste c'est avoir raison

chaperon rouge.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

ci-dessous Jandrok rapporte ses exemples uniquement à Farida Belghoul et au journal "Le Monde" mais il y a aussi plein d'autres exemples ! et des plus pertinents, des tas !

Ils voient des complotistes partout !

La théorie du complotisme est un vaccin inventé par le pouvoir pour neutraliser par avance toute dénonciation de ses manipulations, lui permettant ainsi à loisir de continuer, malgré les dénonciations, à commanditer divers attentats terroristes et à mettre en scène la "lutte contre le terrorisme", pour justifier des lois dictatoriales lui autorisant d’espionner et de contrôler totalement la population, et ainsi d’empêcher la révolution :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8947

Si les pays impérialistes comme la France ont pu maintenir pendant quelques décennies un relatif confort de vie à ses esclaves salariés, ainsi qu’une mascarade de «démocratie», cette période est définitivement révolue. Chaque jour, ce système apparaît de plus en plus sous son véritable visage, entièrement dévoué aux intérêts d’une minorité de parasites au détriment des besoins, de la vie et de la santé de tous.

Être « polémiste » aujourd’hui est un acte de courage et de renoncement à la dictature souterraine. Merci à ceux qui s’emploient à laisser s’exprimer leurs sens et leurs sentiments profond plutôt que le politiquement correct qui allume les mèches des bombes ici et là et pillent vos comptent bancaires !
Enfin, la vérité se fait peu à peu ! c’est pour cette raison qu’ils ont si peur d’internet et veulent le censurer.

comme dit Aimé Michel

"il ne faut pas s'interdire de penser"

ce que certains voudraient justement vous interdire ! ou encore mieux obtenir que vous vous l'interdisiez vous-mêmes !  tellement vous seriez complexés, conditionnés.
C'est leur but.


Mais imaginez un inspecteur de police qui s'interdirait de penser ! comment pourrait-il mener son enquête ? comment pourrait-il arrêter les coupables ? comment pourrait-il nous défendre ?

Ceci est vraiment une banane.jpg

21/04/2020

ça y est l'alliance du totalitarisme capitaliste et du totalitarisme de la nouvelle religion

dans les années 90 parlant du Canada j'avais déjà lu un article dans ce sens présentant l'alliance entre la pouvoir (ascétique et répressif) de normalisation/culpabilisation (bref le rôle qui était autrefois celui des calotins de l'inquisition et de la Sainte Eglise, ses confessionaux et ses commandements) et le néo-libéralisme le plus sauvage, le plus rentable, et le plus esclavagiseur du peuple. Et terrorisation des individus ravalés dans leur solitude.

 <https://fbcdn-sphotos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap...

Et voilà l'alliance - la nouvelle "alliance du sabre et du goupillon", comme dans les années 80 - (1880 !) - qui prend forme
où on voit une raison de plus de boycotter les supermarchés
 
Et la gestion de l'épidémie a visiblement pour but de renforcer le monopole éhonté de ces  immondes enfers orwelliens du GRAND CAPITAL que  sont les supermarchés ! la première chose qu'ils ont fait fut de faire fermer les restaurants,obligants les gens à tous acheter leur nourriture, et puis ils ont fermés tous les petits commerces, POUR LES FAIRE MOURIR, et obliger les gens à ne plus se nourrir que par les entreprises du GRAND  CAPITAL ! qui sont en train dese faire "des couilles en or" les chiffres d'affaire de ces grosses boites a doublé, le gens n'ont plus de baraques à frites ni de chinois pour se nourrir ! et faisant des stocks en plus ! Selon pierre JOVANOVIC, vidéo à cette adresse :
la moitié des PMEvafaire faillite,
Et donc l'emprise des "groupes" monstrueux du GAND CAPITAL va devenir de pus en plus monopolistique !!!

et la dramatique erreur qu'on a fait en ne le faisant pas:
quand toute autre possibilité d'achat aura définitivement disparue, il sera trop tard pour pleurer,
et bien sûr si "on" fait tout pour réduire de plus en lus de gens à un degré de misère tel qu'il sont obligés d'acheter dans ces officines staliniennes pour avoir pouvoir espérer boucler leur budget c'est POUR CA, pour forcer le "bétail" dans le camp de concentration, sous le joug du grand capital, et bien faire disparaitre la libre entreprise, tout ce qui voudrait perpétuer un commerce  indépendant normal à taille humaine.
 
ALERTE ! nos maîtres viennent de pondre discrètement un nouveau moyen de faire mourir tout ce qui n'est pas grande surface et commerces de luxe :
Si vous êtes commerçant d'ici 2018  pour être bien sur que l'état  reçoivent sa TVA vous devrez obligatoirement  vous équipez  d'un encaissement sécurisé informatisé  d'une valeur de xxxx euros sous peine de 5000 euros d'amende
Autant dire que tous ceux qui déjà  ne sont peu rentables  c'est même pas la peine de penser à continuer  votre activité !

A la fin il ne doit rester que les Auchan, carrefour, etc pour être bien sur d'avoir le pouvoir total sur la nourriture de toute façon.
 
En plus ces cons n'ont rien compris à la manoeuvre et s'imaginent que c'est une "islamisation", diviser les "mougeons" et y répandre la haine, alors que ce n'est pas du tout le cas.
c'est aussi, (aussi seulement, ça n'est même pas la cause principale, la cause principale c'est celle au-dessus, l'alliance entre la nouvelle église culpabilisatrice ascétique et la normalisation/soumission du troupeau dans le camp de travail totalitaire du grand capital) c'est aussi le moyen de forcer tout le monde de tous les pays au même régime amerloque et capitaliste, de faire renoncer les gens à toutes leurs boissons et ne plus boire que ce que j'appelle "du profit capitaliste amerloque avec un peu d'aspartame dedans" à savoir coca-fanta-pepsi-sevenup-orangina.
(c'est ce qui se passe déjà dans les restaurants chinois "servez-vous vous même", ce qui permet de faire de grasses économies de salaires, ou la boisson est incluse A CONDITION que ça soit du "profit capitaliste amerloque avec un peu d'aspartame dedans").

Et comme avec d'autre domaines (tabac, fichage ADN, rfid, fichage des enfants dans base-élève https://retraitbaseeleves.wordpress.com/ et la suite, etc, etc) ce n'est que la première étape, la totale prohibition et la criminalisation - menottes et tasers à la clé - viendra.



16/04/2020

eh oui ! le problème !

Le problème pour les gens nés dans les années 50 et qui se révoltent devant tout ce qu'on nous fait, toutes les dérives et dégradations de la société actuelle est que la jeune génération, née après 1990, elle n'a jamais connu rien d'autre ! les jeunes  ne peuvent même plus comparer avec la France des années 50 et 60 et s'épouvanter de tout ce qu'on a perdu depuis.
(Cette génération, et bien, elle va mourir - c'est la mienne - et après il ne restera plus rien, il faudra demander aux historiens ou regarder les vieux films , les vieilles chansons, lire les vieux romans, etc.)

Ils sont nés sous les caméras de vidéo-surveillance, le chômage, et les bavures policières, les innombrables obligations, privations , "devoirs" et interdictions qu'on nous impose sous le nom de "citoyenneté", et ils pensent que c'est normal !!

et ils ne sont même pas choqués qu'on fasse tatouer les animaux, comme les nazis tatouaient les déportés d'Auschwitz, et qu'on rende ça obligatoire !!!

et ils sont nés dans une France où toutes les églises sont fermées, ils ne savent pas que des églises normalement c'est ouvert, normalement !

Toutes choses, et bien d'autres encore, qu'en 1960 personne n'aurait jamais, au grand jamais imaginé que ce serait un jour seulement envisageable !!!

etc, etc, c'est valable pour plein de domaines, et de nouvelles technologies et pratiques (et propagandes, et conditionnement des gens) de ce que Sylvain Timsit a nommé le Libéral-Fascisme.


ils n'ont pas connu la société civilisé (ni la lutte syndicale ! ni la sécurité de l'emploi, ni l'échelle mobile des salaires) qu'on avait alors, ni les café-hôtel qu'il y avait partout, des magasins partout, des enfants partout, des lignes d'autocars jusque dans le moindre village, des services publics partout, des caméras de vidéo-surveillance nulle part !

 

c'était aussi une époque de liberté et de convivialité pour les enfants, comme on le voit décrit dans les aventures de Mafalda ou de Boule et Bill, un temps où le monde était à eux  « Je me sens bien dans les rues, les chemins. Peut-être que cela vient de l’enfance, dans ces maisons où il n’y avait pas de séparation entre le dedans et le dehors. On entrait, on sortait comme on voulait. On entrait à nouveau sans prévenir personne, sans protocole d’accord, d’accueil ou de départ. Nous, les enfants, on était tout le temps dehors. On changeait souvent de maison, ce qui fait qu’on n’en habitait aucune. Le monde était à nous. »


Ils n'auront plus les velléités de révolte, car ils ont été éduqués à la soumission, l'ont intériorisée, et ne savent pas qu'on peut vivre autrement.     

et c'est pourquoi on assiste au "spectacle obscène d'une population soumise et indifférente"

et c'est pourquoi on peut lire,  conséquence, "pour l’imposer aux jeunes générations dépolitisées qui n’ont pas l’air de comprendre ce qu’il va leur arriver à eux mais qui est épargné aux plus anciens qui résistent trop.

Oui les anciens résistent, car ils ont grandi dans une époque où on et était encore libres ( et la France équipée jusque dans le moindre village), et respectés, et debouts, et où on ne se laissait pas faire avec autant de "citoyenneté", comprenez : de soumission.

30/03/2020

il faudra juger jusqu’au dernier tous ceux qui auront été responsables

Pandémie : le jour d’après sera celui des comptes, radical et sans concession

Un système sanitaire comme celui de l’Italie a été sacrifié sur l’autel du pacte de stabilité

Un système sanitaire comme celui de l’Italie, qui jusqu’il y a dix ans était l’un des meilleurs du monde, a été sacrifié sur l’autel du pacte de stabilité : des coupes budgétaires d’un montant global de 37 milliards et une réduction drastique du personnel (moins 46.500 personnes, entre médecins et infirmières), avec pour brillant résultat la disparition de plus de 70.000 lits d’hôpital – ce qui veut dire, s’agissant de la thérapie intensive de dramatique actualité, qu’on est passé de 922 lits pour 100.000 habitants en 1980 à 275 en 2015.

Tout cela dans le cadre d’un système sanitaire progressivement privatisé, et soumis, lorsqu’il est encore public, à une torsion entrepreneuriale obsédée par l’équilibre financier.

la France c'est pareil, forcément ! on fait partie de la même UE !

frexit !

Ainsi que nous l’avions pressenti, la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 est la révélatrice de toutes les autres. Très rapidement, chacun y est allé, à juste titre, de son domaine d’expertise pour considérer l’évidence qui allait promptement s’imposer : remise en question cette fois-ci rédhibitoire d’une Union européenne parfaitement inutile voire nuisible, incapable de protéger qui que ce soit et occupée, pendant que chacun tente de survivre, à intégrer en son sein déjà obèse l’Albanie et la Macédoine du Nord (on comprend vraiment l’urgence du dossier). Remise en question du modèle, une nouvelle fois en crise grave, d’une économie mondialisée, financiarisée et déshumanisée, irrespectueuse des peuples, de l’environnement mais aussi source d’insécurité profonde pour ceux-ci. Prise de conscience subite, comme d’autres découvrent la lune, des vertus de l’État providence –encore faudrait-il que celui-ci soit aux mains d’hommes d’Etat dignes de ce nom et non de valets de la finance, lesquels découvrent subitement que le pays tourne encore, malgré le confinement, grâce aux éboueurs, aux personnels soignants, aux caissières, aux livreurs, à tous ceux que l’enseigne Intermarché a récemment et fort justement qualifiés de « héros discrets », sur lesquels le pouvoir macronien n’aura pourtant eu de cesse de taper pendant des mois, depuis la crise des Gilets Jaunes jusqu’aux mobilisations contre la réforme des retraites, et qui continuent de faire tourner la boutique, (cf Bernard Friot !!!) enfin, pour ceux qui auront réussi à conserver leurs deux yeux.

On avait donc rapidement compris que tout allait s’écrouler, mais on n’avait pas imaginé que la débandade serait aussi rapide et fulgurante, quand bien même pour des raisons conjoncturelles évidentes, la machine tient encore debout, rafistolée avec du scotch, comme elle-même placée sous un respirateur artificiel de fortune: la France retient son souffle avant que des comptes soient demandés, rendus et que les responsables soient amenés à répondre de leurs nombreuses et coupables errances. Car l’heure viendra de rendre des comptes, quoi qu’en pensent ceux qui tentent, sous prétexte d’une Union nationale qu’ils n’ont cessé de déconstruire méthodiquement (le mot même de nation était devenu péjoratif) de faire taire les esprits libres et critiques et les personnes qui s’efforcent, en dépit des circonstances, de réfléchir.

Les improvisations n’ont cessé de succéder aux mensonges qui eux-mêmes ont fait place à d’autres improvisations, mises en scènes et choix coupables, dissimulations, manipulations. La pénurie de masques, de respirateurs, de protections, de tests est flagrante, quand bien même les habituels amuseurs publics d’un exécutif aux abois se succèdent pour déclarer que tout ceci ne sert à rien et que si les soignants tombent malades c’est certainement à cause des transports en commun. La somme des déclarations grotesques, ineptes et coupables est telle qu’on ne saurait ici la restituer dans sa totalité. Sans compter l’appréciation même de l’ampleur de la crise qui vire au grotesque puisque dans notre pays, pour être testé, il faut être soit élu soit quasi mort. Les chiffres qui sont donnés sont donc aussi fiables que ceux d’une République bananière, d’autant que, concernant les personnes décédées elles-mêmes, on ne comptabilise ni les membres des Ehpad dont on constate une nouvelle fois l’extrême dénuement, ni les personnes qui décèdent à domicile.

L’Histoire avec sa grande hache

La désorganisation, l’impréparation, l’absence d’anticipation deviennent chaque jour plus manifestes, alors même que la France possédait l’un des systèmes de santé publique parmi les plus performants du monde. On découvre peu à peu l’ampleur des dégâts et l’on hésite, en raison du confinement, entre le rire nerveux et une colère immense qui, peu à peu, en chacun, en chaque foyer, dans chaque maison, est en train de monter et dont on se dit que lorsqu’elle va sortir et s’exprimer, elle risque de laisser quelques traces dans l’Histoire avec sa grande hache, comme disait Perec.

Ces dégâts étaient pourtant prévisibles et annoncés par les personnels soignants depuis des années, et particulièrement depuis des mois, à qui l’on préférait répondre à grands renforts de gaz lacrymogènes, tant il semblait plus judicieux à cet exécutif de prévoir des stocks de grenades de désencerclement et autres matériels répressifs plutôt que du matériel sanitaire qui, à présent, manque cruellement.

La bataille autour des travaux pourtant prometteurs et indispensables du Professeur Raoult est un des exemples les plus calamiteux de cette incurie coupable des pouvoirs publics. On déclare l’état de guerre mais on prend des précautions de jouvencelles pour tenter, sans attendre, d’administrer dans de bonnes conditions, de la chloroquine aux patients, si possible avant leur mise en bière (selon le protocole mis au point au CHU de Marseille, et non pas en avalant du produit pour nettoyer les aquariums comme l’ont fait deux imbéciles aux Etats-Unis, ce dont se sont immédiatement et stupidement emparés les détracteurs macroniens de notre original druide marseillais aux allures de Panoramix), que l’on s’arrange dans le même temps pour rendre aussi rare et efficace que l’extrême onction. On s’aperçoit que la Nivaquine, distribuée à des milliards de doses depuis plus de 70 ans, a été classée subitement parmi les substances vénéneuses par Agnès Buzyn au début de l’année, au moment même où se déclenchait la crise du coronavirus (il faut croire que l’application du principe de précaution est à géométrie très variable selon les intérêts poursuivis) et sachant que les Chinois étaient sur la piste de plusieurs protocoles incluant cette molécule.

On découvre par ailleurs que la seule usine française fabriquant ce médicament, FAMAR, près de Lyon, a été placée en redressement judiciaire suite à sa revente par le fonds d’investissement américain KKR, tandis que le seul site européen fabriquant des bouteilles d’oxygène médical, LUXFER, près de Clermont-Ferrand, a quant à lui fermé sur décision de son actionnaire britannique et malgré une activité parfaitement rentable (quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir).

Il semble qu’on ait perdu l’intérêt général quelque part dans le vaste delta qui sépare la start-up nation de l’Etat-stratège…

Aujourd’hui, les membres d’un exécutif qui n’a eu de cesse de mépriser cette économie locale, territoriale, de vanter les mérites d’un néo-libéralisme sans âme, d’une financiarisation brutale de l’économie, de dogmes bruxellois irresponsables et hostiles à toute forme de souveraineté, y compris sanitaire, pharmaceutique, médicale, des États-nations, découvrent subitement les dégâts que causent leurs choix coupables, sans pour autant, du reste, s’en excuser le moins du monde.

Alors, mentir semble la seule solution. Tenter de décrédibiliser les travaux du professeur de Marseille qui ne goûte pas les joies vaines de la haute administration parisienne, mentir au sujet des protections, mentir sur l’anticipation qui n’a pas été faite, mentir sur les mesures qui n’ont pas été prises. Mentir, aussi, sur les raisons pour lesquelles ces mesures n’ont pas été prises, alors que, comme l’indique Agnès Buzyn elle-même, tout ce qui allait advenir était clair depuis deux mois.

Tous ceux qui sont responsables de ce délitement et de cette désorganisation demandent désormais, aux abois, de l’aide. Alors, bien sûr, chacun va retrousser ses manches et aider, à sa manière, aider les soignants, aider les agriculteurs, aider de toutes les façons possibles tous ceux qui en ont besoin, mais l’heure des comptes, ensuite, sera de mise. Elle sera radicale et sans concessions.

Parce qu’il faudra juger jusqu’au dernier tous ceux qui auront été responsables du fait qu’en 2020, en France, on ne puisse plus même enterrer dignement ses morts, à l’heure où Georges Steiner et ses Antigones nous ont adressé un dernier salut du monde civilisé.

Source : Vu du Droit
http://www.vududroit.com/......

https://www.palestine-solidarite.org/analyses.anne-sophie_chazaud.250320.htm https://www.palestine-solidarite.org/analyses.anne-sophie_chazaud.250320.htm

https://francais.rt.com/international/73317-coronavirus-bombe-sociale-appels-pillage-supermarches-italie-gouvernement-reagit  : 

alliance typique : un antre du grand capital totalitaire tueur de petit commerce protégé par la forcede la flicaille à son service - Italie mars 2020.JPG

 

 

 

 

 

 

 

bref c'est comme en Angleterre sous le règne d'Edouard VI, lisez le Capital de Marx, ( https://www.marxists.org/francais/marx/works/1867/Capital... )vous verrez ce que le pouvoir édictait à l'époque ...

 

ça j'espère que vos savez comment ça fonctionne :

il y a des enjeux financiers a-hu-ris-sant ! une fois de plus une analyse marxiste s'impose !

 

20/03/2020

vous avez dit "différence" ?

La "tolérance" certains la vantent beaucoup, sauf que, dans les faits, on s'aperçoit que la seule tolérance qu'ils réclament et pratiquent c'est .... la tolérance envers les gens qui pensent comme eux !!! et qui qui vivent comme eux !!!!

dès qu'ils se trouvent confrontés avec des gens réellement différents, "y'a plus personne !" la tolérance tintin ! ils se montrent férocement intolérants (on en a vu un exemple frappant récemment en France au sujet d'un petit bout de tissu que il y a tout juste 70 ans toutes nos grand-mères bien françaises et bien cathos mettaient encore sur leurs têtes !), c'est comme la liberté d'expression, ils l'exigent quand des gens qui ..... pensent comme eux justement, sont persécutés par d'autres gouvernements, mais quand eux-même rencontrent dans leur propre pays des gens qui ne pensent pas comme aux, (ou qui révèlent des faits scandaleux mais qu'ils auraient voulu que ça reste secret !!!) alors plus question de liberté d'expression ! et ils sont en train de transformer l'Europe tout entière en un régime totalitaire et policièrement censuré de toutes parts !!!

C'est comme ce terme "rituel" et sacré : la "différence", on n'arrête pas d'en entendre parler, mais en fait c'est un mot de code, car il ne désigne qu' UNE SEULE DIFFERENCE,et loin d'être la plus importante : la différence de race (et encore !!! c'est pas pour toutes les races !!! les roms par exemple n'en jouissent pas le moins du monde ! du tout ! toujours aussi stigmatisés, eh oui bien sûr EUX ils sont REELLEMENT DIFFERENTS !   ),

car en fait quand ils parlent de « différence » c'est la différence qu'il peut y avoir entre un rocker « branché » blanc en blue-jean's et tee-shirt (en anglais dans le texte) buvant un coca dans son apart' dans un building parisien, et un rocker « branché » noir (ou métis, ou d'origine musulmane, mais "modéré" de rigueur !) en blue-jean's et tee-shirt (en anglais dans le texte) buvant un coca dans son apart' dans un building parisien !!! ...

ouais .... c'est celâââ .... c'est celâââ    

Mais toutes les autres différences entre les personnes, qu'est ce-qu'on en fait ? relisez dans "l'essai de morale prospective" la liste qu'en dresse Jean Fourastier tiens ! ceux qui croient au spiritisme, au catholicisme, ceux qui récitent des poèmes par coeur (comme le faisaient 100% des collégiens de l'école publique autrefois), qui n'aiment rien tant que la botanique, les jeux de cartes, les caresses, les timides, les bavards sans inhibition, les pas obsédés sexuels, les maniaques de l'érudition, les communistes, les ouvriers manuels sans diplôme universitaire, ceux qui aiment leurs parents (très mal vu de nos jours !), ceux qui croient aux soucoupes volantes, ceux qui n’en ont rien à foutre de l’écologie, ceux qui ne savent pas l'anglais, ceux qui ne savent pas conduire, ceux qui ont peur de la mort et n'admettent pas le "travail de deuil" que les maîtres de la "pensée unique" veut leur imposer, etc, etc, et puis aussi les trisomiques, tous ceux-là on ne la respecte pas du tout leur différence. Tiens par exemple les trisomiques, eux ça redevient comme en 1938, vous savez l'Aktion T4, écoutez cet appel depuis une tribune des Nations-Unis à Genève :

(NB : depuis hier Youtube cet infâme engin à répugnant du totalitarisme capitaliste, censure systématiquement TOUTES les vidéos intégrées dans un site de blog !!!!!!!!!! Il faut donc à chaque fois se DEPECHER, avant d'avoir le message de blocage, de cliquer sur l'icone qui fait regarder la vidéo directement sur le site de youtube, sinon vous êtes foutus !vous ne verrez rien !

 

13/02/2020

quelques détails très interessants sur le régime nazi

dans ses mémoires Victor Klemperer rapporte que des inspecteurs municipaux sont venu examiner son jardin, et lui ont mit une amende pour ce délit :
que le jardin n'était pas assez bien entretenu selon les normes.
Puis d'autres sont revenus et ont dit : il reste là et là des mauvaises herbes, si vous ne les faites pas enlever la municipalité vous enverra des jardiniers professionnels, et il vous en coûtera plusieurs centaines de marks.

parmi les catégories persécutées par le régime nazi à côté des handicapés de naissance (les premiers à avoir été exterminés systématiquement) les communistes (les premiers a avoir été diabolisés et enfermés dans des camps) les juifs, les tziganes, les homosexuels (dont tout le monde se foutait il y a pas encore longtemps jusqu'à ce que maintenant ils deviennent à la mode), il y a eu aussi les Témoins de Jéhovah. Mais eux, aussi bien à l'époque (et  pourtant ils furent les premiers à diffuser internationalement dans leur presse la vérité sur ce qu'il shttps://www.youtube.com/watch?v=fr05N2XpowUe passait en Allemagne, mais déjà à l'époque personne ne lisait leur presse) que maintenant n'ont jamais été de "bonnes" victimes auxquelles les bien pensant aimassent à s'identifier .....

Or ces Témoins de Jéhovah qui, comme (normalement .....) tout chrétien, ne respectaient que les commandements de Dieu et non ceux des hommes, et de surcroît refusaient de devenir soldats, étaient évidemment très mal vus des nazis. Et on enlevait les enfants Témoins de Jéhovah de leurs parents, et bien sûr c'étaient les Services Sociaux qui s'occupaient de ça ("on Care" on dit en anglais), ou l'instituteur. Citations :
"Ces enfants sont en rupture avec la société et sa mission consiste à les y intégrer", or

"En se distinguant des autres par leur comportement, ils apparaissent conditionnés par les idées "sectaires" de leurs parents"

"Les parents dont l'éducation était jugée défaillante étaient déchus de leurs droits" (pratique très à la mode de nos jours ...)

et en fait les bons allemands soucieux de l'ordre social trouvaient ça très bien. etc, etc

 

Quand on relit tout ça, quand on compare avec les pratiques typiques de notre époque actuelle, quand on se souvient de l'analyse de Zygmunt Bauman selon laquelle le nazisme est une exacerbation typique de la pensée du monde moderne ça redonne à la problématique du nazisme une actualité certaine, et donne à penser.

et puis regardez cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=fr05N2XpowUet réfléchissez bien....

 

tiens comparons avec cet article sur le comportement des pro-vaccins  là actuellement de nos jours chez nous 
" Leurs (les pro-obligation vaccinale, pourfendeurs des vaccinoseptiques) arguments reposent
sur la nécessité de la brutalité collective pour "empêcher des maladies  de  revenir"  , pour  assouvir  l'ego  des  "bons  parents"  respectueux  du  du  système  qui  suivent  les  conseils  du médecin  et  qui  sont  ravis  que  l'on  sanctionne  ceux  qui  ne  se  sont  pas   comme  eux."

tiens tiens ! ça rappelle les mentalités de l'époque des "bons allemands" vous trouvez pas ?

01/02/2020

plait-il ?


L’Allemagne a déjà pris les devants en se portant à la tête d’un groupe de cinq États – surnommé à Bruxelles les « frugal five »

pardon ! c'est quoi cette appellation ? après le Brexit qui est-ce qui parle anglais dans l'UE ?! les maltais ? non, la langue officielle de Malte est le maltais, les irlandais ? non, la langue officielle de la République d'Irlande est le gaélique. Alors ? pourquoi cette invasion de l'anglo-américain en "Europe" ??? parce que c'est la langue du grand capital ? Mais alors c'est un aveu ! que l'UE est un Etat idéologique au service d'une coterie particulière ?  Mais que je sache l'UE se pose comme une démocratie, non ? le pays de ses peuples, pas de ses exploiteurs. à moins que ça ne soit un aveu !?

24/12/2019

Tout disparaît ! et la religion, et la culture populaire et Ipernity (et nos libertés)

Dans les années 50 et 60 il était "basique" (il paraît que ça ne se fait plus .... que devient la France ? que devient l'enseignement ?) d'apprendre aŭ enfants durant le temps de l'école primaire une répertoire de chansons françaises traditionnelles, et bien sûr en décembre à chaque fois une chant de Noël (seules les maniaques d'un "laïcisme" synonime de Cenzur !!!!! s'en abstenaient, ), par exemple celui-ci en 62-63 pour les "grands" de CM2.
Ekzistis en Francio elsendoj por la lernejoj, per de kiuj oni helpis instrui la repertuaron de pezioj kaj kantoj, kaj tiuj kantoj estis fundamente la fancaj konzonoj tradiciaj. Do kiam proksimiĝi Kristnasko, tradiciajn kristnaskkantoj, ekzemple tiu-ĉi.
antaŭ 10 jaroj.

Tous les bourgeois de Châtre.jpg


Anne H
J'ai des souvenirs de CP et CE1 (1970-71 et 71-72). Il y avait des livrets avec paroles et musique. Des poèmes aussi. Ça évitait à la maîtresse de nous apprendre à chanter (ce n'était pas son truc). Il n'y avait pas que des noëls... Moi, j'aimais bien.
antaŭ 10 jaroj.
 

Roland Platteau
Roland
Kien iris tiun bazan instruadon al la francaj etuloj de la tradiciaj kantoj de sia lando ? tiu forfalo, en nuna kunteksto estas granda perdo, ŝajnas ke instruistoj ne konscias, aŭ cu ili estas mem celaj detruantoj ?
Diras en Libera Folio germano:
"Mia filo konstruis domon kaj ĉe fino por ĉiuj helpantoj ni aranĝis en ĝardeno grandan grilan fajron.Post gustumado, iom trinkado, mi prenis gitaron kaj komencis instigi kanti popolajn kantojn,kiuj mi kiel polo lernis en la ĥoro.Bedaŭrinde nek unu kanton ili povis kunkanti.Nek "Rozo en herbejo" de Goethe.( en lernejo tiutempe oni lernis Kalinka kaj eble Volga Volga... Ili estis deprimiitaj kiam mi diris "kiaj germanoj vi estas.."
Bedaŭrinde tio okazas hodiaŭ ĉie en la mondo. La lingva imperiismo ne nur detruas aliajn lingvojn, !!!

08/11/2019

"c'est pour votre bien !"

Par Julien, pour “Nos Libertés”, le 1er novembre 2011.

Ils commencèrent pas créer l’agriculture et avec elle naquit la propriété et l’idée de guerre pour conquérir la propriété de l’autre. Plus tard, ils fabriquèrent l’esclavage et certains étaient contents de bénéficier d’une main-d’œuvre et de domestiques gratuits. Par la suite, Ils créèrent la machine à vapeur et le train. Et tout le monde était content, car on pouvait voyager plus vite qu’avec un cheval, on pouvait sortir et voir du beau monde. On pouvait vendre de la marchandise sur un pays entier. Ils créèrent le rasoir, le shampoing, le déodorant, et aussi la brosse à dent. Alors tout le monde acheta des rasoirs, des shampoings et des brosses à dents. Tout le monde voulait être beau et propre et surtout partir à la ville, quitter la ferme. Alors, ils créèrent la Police, la Justice, L’Hôpital, la Prison, les prisons pour vieux. Et tout le monde était content car la Police, la Justice, L’Hôpital, les prisons pour vieux c’était vraiment fameux !

Alors, ils créèrent l’électricité, le rasoir électrique, l’aspirateur, la moquette, la voiture, le chewing-gum, le gaz moutarde, les pesticides, l’anti-moustiques, le pétrole, les médicaments. Tout le monde était content de pouvoir tuer des moustiques, des insectes, des microbes, des odeurs, des douleurs. Ils créèrent la radio et la télévision. Et tout le monde était très content, car il y avait toujours quelque chose de nouveau à acheter.

Puis, ils créèrent le Permis de conduire. Il fallait payer pour l’avoir, mais c’était pour le bien de la société, alors c’était normal qu’on paye. Plus tard, on nous apprit que désormais quand on avait le permis de conduire on pouvait aussi le perdre et payer à nouveau. Mais, c’était pour le bien de la société, alors on était satisfait.

Puis, ils changèrent les bases mêmes du droit, on était plus coupable d’un meurtre ou d’un vol, on devenait soudain coupable du risque potentiel d’un meurtre ou d’un vol : risque potentiel de l’alcool au volant, risque potentiel de la drogue au volant, risque potentiel de la vitesse élevée, risque potentiel sans ceinture, risque potentiel sans gilet jaune, risque potentiel du tabac dans les bistrots, risque potentiel terroriste, risque potentiel des plantes de la nature, risque potentiel chez les moins de cinq ans, risque potentiel chez les gros, risque potentiel de mauvaise éducation des enfants, etc. Au nom du risque potentiel on pouvait autoriser une société totalitaire, mais c’était pour notre bien, alors, on devait s’estimer très heureux... Même si certains pouvaient tuer plus de 500 000 Irakiens, sans aller en prison et sans aucun risque potentiel.

Mais, on était quand même très content, car le gouvernement s’occupait de la crise. La crise des banques qui ont perdu des milliards d’euros. Donc, il fallait leur rembourser leurs pertes, car sinon la société risquait de s’écrouler. Alors, il faut faire la guerre pour gagner de nouveaux marchés et rembourser les dettes des banquiers. C’est normal, c’est pour notre bien.

Le marché de la voiture.
Pour General Motors.
Le marché de l’alimentation.
Pour General Food.
Le marché de l’électricité.
Pour General Electric.
Le marché des assurances.
Pour Generali Assurance.
Le marché du pétrole.
Pour General Pétrole.
Le marché des radars.
Pour General Radars
Le marché du permis à point.
Pour General Permis.
Le marché du GPS.
Pour notre sécurité.
Le marché de la vidéosurveillance.
Pour notre sécurité.
Le marché du vélib.
Pour notre sécurité écologique.
Le marché du BTP.
Pour General Bouygues.
Le marché des autoroutes.
Pour General Péages.

Le marché des taxes pour fumer, des taxes pour boire, des taxes pour la drogue, des taxes pour l’essence, des taxes pour le permis. Les taxes pour les sodas et bientôt d’autres taxes pour alimenter la cagnotte de l’État et faire de futures guerres. Des petites guerres pour détruire ce qui existe et développer de nouveaux marchés.

Le marché de la médecine contre la maladie.
Pour General Chimie.
Le marché des vaccins contre les virus ennemis.
Pour General Vaccins.
Le marché des déodorants contre les mauvaises odeurs.
Pour General Déo.
Le marché de l’anti-moustique bio contre les moustiques.
Celui qui tue tout en étant bio.

Et puis ils fabriquèrent des bombes atomiques. Pour notre sécurité. Et le marché des bombes atomiques était florissant, alors tout le monde était très content, car tout le monde était en complète sécurité avec ces bombes, ces radars, ces machines, ces caméras, ces digicodes, ces permis, ces gilets jaunes.

Alors, ils eurent envie de foutre des bombes sur la gueule des Vietnamiens, des Yougoslaves, des Afghans, des Irakiens. Puis, ils détruisirent les bistrots pour les remplacer par des « fastheufood » et des « lounge bars ». Puisque le marché était devenu mondial, ils allaient enfin pouvoir vendre partout leur shampoing, leurs rasoirs, leurs bombes, leurs journaux, leurs « facebook», leurs ordinateurs, et leurs voitures sur toute la terre, fabriqués, pour pas cher, en Chine dans des camps de travail forcé. Et en standardisant les gens ils pouvaient vendre mondialement la même musique, les mêmes films, les mêmes slogans et la même langue.....

Pour vendre toujours plus de voitures, d’avion, de bombes, de journaux, d’information, il faut une seule culture mondiale. Il faut un monde uni ayant une seule et même culture et la paix universelle arrivera enfin, puisque tout le monde pensera pareille. Si tout le monde est identique, plus de différence, plus de jalousie, plus de guerre, voilà la bonne solution ! Mais pour cette paix universelle, il faut auparavant tout détruire, quel paradoxe… Détruire tout, pour obtenir la paix. Quelle idée rentable… pour les vendeurs de destruction.

Former des petits soldats de la destruction dès la naissance. Les gaver de jeux vidéos et de films de guerre. Leur formater le cerveau à l’école dès le plus jeune âge. Les faire travailler sur ordinateurs, les transformer en petit robot exécutant docilement les ordres de destruction, au nom de la sécurité et du progrès : ma tribu contre ta tribu !

Détruisons les villages !
Détruisons les maisons !
Bombardons les Africains !
Bombardons les Irakiens !
Bombardons les Lybiens !
Détruisons les artisans !
Détruisons les paysans !
Détruisons les campagnes !
Détruisons les Amérindiens !
Détruisons les Musulmans !
Détruisons les rouquins !
Détruisons les vieux !
Détruisons les autonomes !
Détruisons les libertés !
Détruisons les musiques !
Détruisons le silence !
Détruisons la beauté !
Détruisons les langues !
Détruisons les racailles !
Détruisons les Juifs !
Détruisons les artistes !
Détruisons les poètes !
Détruisons l’intelligence !
Détruisons la religion !
Détruisons la paix !
Détruisons les insectes.
Détruisons la tolérance !
Détruisons la politesse !
Détruisons les oiseaux !
Détruisons la virilité !
Détruisons les saveurs !
Détruisons les identités !
Détruisons ceux qui ne sont pas écolos !
Détruisons les libertins !
Détruisons les drogués !
Détruisons les buveurs !
Détruisons les déviants !
Détruisons les gros !
Détruisons les fumeurs !
Détruisons les clochards !
Détruisons les cultures !
Détruisons les poils !
Détruisons la saleté !
Détruisons la réalité !
Détruisons votre argent !
Oh oui, encore, encore !
Encore et toujours plus de destruction !
Oui !
Vive la Guerre !
Oui !
Vive l’Armée !
Oui !
Vive la Police !
Oui !
Vive la Loi !
Oui !
Vive la Télévision !
Oui !
Vive l’Ordre des Médecins !
Oui !
Vive l’intolérance !
Oui !
Vive la destruction de la vie !

Comment on vous bourre le mou : https://www.hacking-social.com/2015/06/30/deformatage-vid...