Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2021

eh oui ! le problème !

Le problème pour les gens nés dans les années 50 et qui se révoltent devant tout ce qu'on nous fait, toutes les dérives et dégradations de la société actuelle est que la jeune génération, née après 1990, elle n'a jamais connu rien d'autre ! les jeunes  ne peuvent même plus comparer avec la France des années 50 et 60 et s'épouvanter de tout ce qu'on a perdu depuis.
(Cette génération, et bien, elle va mourir - c'est la mienne - et après il ne restera plus rien, il faudra demander aux historiens ou regarder les vieux films , les vieilles chansons, lire les vieux romans, etc.)

Ils sont nés sous les caméras de vidéo-surveillance, le chômage, et les bavures policières, les innombrables obligations, privations , "devoirs" et interdictions qu'on nous impose sous le nom de "citoyenneté", et ils pensent que c'est normal !!

et ils ne sont même pas choqués qu'on fasse tatouer les animaux, comme les nazis tatouaient les déportés d'Auschwitz, et qu'on rende ça obligatoire !!!

et ils sont nés dans une France où toutes les églises sont fermées, ils ne savent pas que des églises normalement c'est ouvert, normalement !

Toutes choses, et bien d'autres encore, qu'en 1960 personne n'aurait jamais, au grand jamais imaginé que ce serait un jour seulement envisageable !!!

etc, etc, c'est valable pour plein de domaines, et de nouvelles technologies et pratiques (et propagandes, et conditionnement des gens) de ce que Sylvain Timsit a nommé le Libéral-Fascisme.


ils n'ont pas connu la société civilisé (ni la lutte syndicale ! ni la sécurité de l'emploi, ni l'échelle mobile des salaires) qu'on avait alors, ni les café-hôtel qu'il y avait partout, des magasins partout, des enfants partout, des lignes d'autocars jusque dans le moindre village, des services publics partout, des caméras de vidéo-surveillance nulle part !

 

c'était aussi une époque de liberté et de convivialité pour les enfants, comme on le voit décrit dans les aventures de Mafalda ou de Boule et Bill, un temps où le monde était à eux  « Je me sens bien dans les rues, les chemins. Peut-être que cela vient de l’enfance, dans ces maisons où il n’y avait pas de séparation entre le dedans et le dehors. On entrait, on sortait comme on voulait. On entrait à nouveau sans prévenir personne, sans protocole d’accord, d’accueil ou de départ. Nous, les enfants, on était tout le temps dehors. On changeait souvent de maison, ce qui fait qu’on n’en habitait aucune. Le monde était à nous. »


Ils n'auront plus les velléités de révolte, car ils ont été éduqués à la soumission, l'ont intériorisée, et ne savent pas qu'on peut vivre autrement.     

et c'est pourquoi on assiste au "spectacle obscène d'une population soumise et indifférente"

et c'est pourquoi on peut lire,  conséquence, "pour l’imposer aux jeunes générations dépolitisées qui n’ont pas l’air de comprendre ce qu’il va leur arriver à eux mais qui est épargné aux plus anciens qui résistent trop.

Oui les anciens résistent, car ils ont grandi dans une époque où on et était encore libres ( et la France équipée jusque dans le moindre village), et respectés, et debouts, et où on ne se laissait pas faire avec autant de "citoyenneté", comprenez : de soumission.

MAIS quand on  discute avec des "jeunes" (même des pas trop jeunes, des qui sont nés après 1970 on dira)      c'est abominablement affolant ! comme j'ai dit ils ne se rendent pas compte de tout ce qu'on a perdu, ils ont grandi dans une société transformé en camp de concentration où on leur a appris à être soumis, burrés de contrôles à chaque pas un monde où tout est interdit censuré, et déshumanisé, ET QUI PENSENTQUE C'EST NORMAL !!! qui ne peuvent pas regretter ml'état  de CIVILISATION, et de REPUBLIQUE digne de ce nom qu'ils n'ont plsu connus, en en plus ils ont subit une telle décérébration culturelle !  on les a désappris à réfléchir. Par exemple les travailleur, qui autrefois étaient politisés et avianet au moins quelques notion de marxisme et de lutte des cases, sont maintenant devenus primaires qu'on pousse à voter Front Natiolnal,parcequ'on les a désappris à réfléchir et à identifier lesproblèmes ! Deme e qu'on a désappris aux jeunes de se révolter, il ne reste plus que les vieux qui savent encore être rebelles !  quelle sinistre société de zombies ! !!!

et maintenant c'est encore pire (quand on laisse faire de telles tendances c'est TOUJOURS de pire en pire. retenez les adages latins : Principiis obsta, et Finem respices !!)

imaginez si nos futurs enfants grandissent dans un enfer totalitaire comme celui que nous veulent les covidofascistes qui nous gouvernent ! ils penseront que c'est la normalité !!!!

le nazisme quand il s'installe dans les têtes et les pays, c'est toujours "pour toujours" (sauf quand intervient une guerre mondiale, gagnée à Koursk et Stalingrad, ne l'oublions pa, mais ici qui nous sauvera ? personne ! et les français n'ont plus l'esprit de résistance qu'ils avaient en 40-44 ils sont devenus des veaux biens "citoyens" comme on leur a entonné dans la tête, comme des allemands qui font bien sagement leur salut nazi ! et dénoncent leurs voisins qui écoutent Radio-Londres !)

11/04/2021

il faudra juger jusqu’au dernier tous ceux qui auront été responsables

VIVE FRANCIS LALANNE  ce héros !!

https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/francis-lal...

la vidéo (qui a fait 400.000 vues en deux jours, avant qu'apeuré le grand capital mafieux propriétaire de Youtube n'ai effacé le compteur !!!!!)


commentaire sur sa démarche  : "J’ai pris le temps de lire l’appel de Lalanne qui me paraît bien charpenté, L’appel est courageux, et pour qu’il ait un impact national, il faudrait qu’il y ait une lecture officielle sur toutes les chaînes de la TNT et des radios publiques à une heure de grande écoute. Ce qui signifie la coupure officielle de tous les programmes en cours de façon très solennelle. Je ne vois que l’Armée qui soit en capacité de le faire en mesure exceptionnelle décidée par elle-même et que la Loi martiale soit établie. L’Armée est certainement en agitation sourde devant la multiplication des crises provoquées par une « gouvernance » de grands bourgeois et de capitalos hors sol régis par les banques, les chimères techno-transhumanistes et le pharmaco business. (bref la version actuelle du fascisme et du nazisme) L’état du pays est catastrophique, il empire de jour en jour et les états majors doivent bien être au courant des dangers qui pointent.

L’autre grande question que je me pose est : combien de divisions avec Lalanne ? A-t-il des appuis sérieux politiques, économiques, stratégiques, qui justifient le besoin de diffuser son appel ?

Si ces conditions minimales pour une prise de pouvoir permettant la mise en place d’un Gouvernement Provisoire et de l’indispensable chantier d’une révision constitutionnelle inspirée par Etienne Chouard sont réunies, j’approuve à fond. Ce qui veut dire que je me sentirai impliqué, alors attendons d’en savoir plus."

Edy
30 janvier 2021 14 h 25 min
 

"Il y a un moment où il va bien falloir concéder à devenir féroce et, surtout, sans pitié. Car eux n’en ont aucune de pitié. Ce sont des gens totalement illuminés et violent. (Voir la violence sociale que nous subissons depuis des années.) Toute liberté à été conquise grâce à des batailles acharnées. C’est malheureux à dire mais c’est comme ça ! On ne négocie pas avec ces individus. Avec ce type de procédé ils passeront leur temps à vous faire perdre le votre.
Donc si nous commentions par briser leur jouet que sont les médias de masse ! Ne plus leur apporter d’audience avant le grand nettoyage par exemple ? Elle est d’abord là la puissance de frappe ! Or venir gueuler avec des portes voix aux portes de BFM « pour ne citer que celui-ci » ne serre à rien. C’est du pétard mouillé. Il faut frapper là d’où partent les coups. Mais bon ! La brutalité n’est pas la solution parait-il ! Dés lors on encaisse la leur au quotidien !"

Pandémie : le jour d’après sera celui des comptes, radical et sans concession

Un système sanitaire comme celui de l’Italie a été sacrifié sur l’autel du pacte de stabilité

Un système sanitaire comme celui de l’Italie, qui jusqu’il y a dix ans était l’un des meilleurs du monde, a été sacrifié sur l’autel du pacte de stabilité : des coupes budgétaires d’un montant global de 37 milliards et une réduction drastique du personnel (moins 46.500 personnes, entre médecins et infirmières), avec pour brillant résultat la disparition de plus de 70.000 lits d’hôpital – ce qui veut dire, s’agissant de la thérapie intensive de dramatique actualité, qu’on est passé de 922 lits pour 100.000 habitants en 1980 à 275 en 2015.

Tout cela dans le cadre d’un système sanitaire progressivement privatisé, et soumis, lorsqu’il est encore public, à une torsion entrepreneuriale obsédée par l’équilibre financier.

la France c'est pareil, forcément ! on fait partie de la même UE !

frexit ! Il est plus que temps d'un referendum populaire viv-a-vis d'un Frexit, car cette UE a demontre qu'elle est anti-democratique et populicide et ne sert que les interets d'une hyper-classe plutocratique, politico-mediatique et militaro-financiere ! C'est tellement evident qu'il faut vraiment etre malhonnete, bete ou complice pour ne pas le voir !

Ainsi que nous l’avions pressenti, la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 est la révélatrice de toutes les autres. Très rapidement, chacun y est allé, à juste titre, de son domaine d’expertise pour considérer l’évidence qui allait promptement s’imposer : remise en question cette fois-ci rédhibitoire d’une Union européenne parfaitement inutile voire nuisible, incapable de protéger qui que ce soit et occupée, pendant que chacun tente de survivre, à intégrer en son sein déjà obèse l’Albanie et la Macédoine du Nord (on comprend vraiment l’urgence du dossier). Remise en question du modèle, une nouvelle fois en crise grave, d’une économie mondialisée, financiarisée et déshumanisée, irrespectueuse des peuples, de l’environnement mais aussi source d’insécurité profonde pour ceux-ci. Prise de conscience subite, comme d’autres découvrent la lune, des vertus de l’État providence –encore faudrait-il que celui-ci soit aux mains d’hommes d’Etat dignes de ce nom et non de valets de la finance, lesquels découvrent subitement que le pays tourne encore, malgré le confinement, grâce aux éboueurs, aux personnels soignants, aux caissières, aux livreurs, à tous ceux que l’enseigne Intermarché a récemment et fort justement qualifiés de « héros discrets », sur lesquels le pouvoir macronien n’aura pourtant eu de cesse de taper pendant des mois, depuis la crise des Gilets Jaunes

Pour plonger le pays tout entier dans un état de peur chronique, il faut que le nombre de victimes atteigne un chiffre astronomique, et il faut balayer plusieurs appartements dans chaque immeuble.

Les rescapés où est passé le balai resteront jusqu'à la fin de leur vie des citoyens modèles.

(Nadejda Mandelstam)

jusqu’aux mobilisations contre la réforme des retraites, et qui continuent de faire tourner la boutique, (cf Bernard Friot !!!) enfin, pour ceux qui auront réussi à conserver leurs deux yeux.

On avait donc rapidement compris que tout allait s’écrouler, mais on n’avait pas imaginé que la débandade serait aussi rapide et fulgurante.

 l’heure viendra de rendre des comptes, quoi qu’en pensent ceux qui tentent, sous prétexte d’une Union nationale qu’ils n’ont cessé de déconstruire méthodiquement (le mot même de nation était devenu péjoratif) de faire taire les esprits libres et critiques et les personnes qui s’efforcent, en dépit des circonstances, de réfléchir.

Les chiffres qui sont donnés sont donc aussi fiables que ceux d’une République bananière, d’autant que, concernant les personnes décédées elles-mêmes, on ne comptabilise ni les membres des Ehpad dont on constate une nouvelle fois l’extrême dénuement, ni les personnes qui décèdent à domicile.

L’Histoire avec sa grande hache

La désorganisation, l’impréparation, l’absence d’anticipation deviennent chaque jour plus manifestes, alors même que la France possédait l’un des systèmes de santé publique parmi les plus performants du monde. On découvre peu à peu l’ampleur des dégâts et l’on hésite, en raison du confinement, entre le rire nerveux et une colère immense qui, peu à peu, en chacun, en chaque foyer, dans chaque maison, est en train de monter et dont on se dit que lorsqu’elle va sortir et s’exprimer, elle risque de laisser quelques traces dans l’Histoire avec sa grande hache, comme disait Perec.

Ces dégâts étaient pourtant prévisibles et annoncés par les personnels soignants depuis des années, et particulièrement depuis des mois, à qui l’on préférait répondre à grands renforts de gaz lacrymogènes, tant il semblait plus judicieux à cet exécutif de prévoir des stocks de grenades de désencerclement et autres matériels répressifs plutôt que du matériel sanitaire qui, à présent, manque cruellement.

La bataille autour des travaux pourtant prometteurs et indispensables du Professeur Raoult est un des exemples les plus calamiteux de cette incurie coupable des pouvoirs publics. On déclare l’état de guerre mais on prend des précautions de jouvencelles pour tenter, sans attendre, d’administrer dans de bonnes conditions, de la chloroquine aux patients, si possible avant leur mise en bière (selon le protocole mis au point au CHU de Marseille, et non pas en avalant du produit pour nettoyer les aquariums comme l’ont fait deux imbéciles aux Etats-Unis, ce dont se sont immédiatement et stupidement emparés les détracteurs macroniens de notre original druide marseillais aux allures de Panoramix), que l’on s’arrange dans le même temps pour rendre aussi rare et efficace que l’extrême onction. On s’aperçoit que la Nivaquine, distribuée à des milliards de doses depuis plus de 70 ans, a été classée subitement parmi les substances vénéneuses par Agnès Buzyn au début de l’année, au moment même où se déclenchait la crise du coronavirus (il faut croire que l’application du principe de précaution est à géométrie très variable selon les intérêts poursuivis) et sachant que les Chinois étaient sur la piste de plusieurs protocoles incluant cette molécule.

On découvre par ailleurs que la seule usine française fabriquant ce médicament, FAMAR, près de Lyon, a été placée en redressement judiciaire suite à sa revente par le fonds d’investissement américain KKR, tandis que le seul site européen fabriquant des bouteilles d’oxygène médical, LUXFER, près de Clermont-Ferrand, a quant à lui fermé sur décision de son actionnaire britannique et malgré une activité parfaitement rentable (quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir).

Il semble qu’on ait perdu l’intérêt général quelque part dans le vaste delta qui sépare la start-up nation de l’Etat-stratège…

Aujourd’hui, les membres d’un exécutif qui n’a eu de cesse de mépriser cette économie locale, territoriale, de vanter les mérites d’un néo-libéralisme sans âme, d’une financiarisation brutale de l’économie, de dogmes bruxellois irresponsables et hostiles à toute forme de souveraineté, y compris sanitaire, pharmaceutique, médicale, des États-nations, découvrent subitement les dégâts que causent leurs choix coupables, sans pour autant, du reste, s’en excuser le moins du monde.

Alors, mentir semble la seule solution. Tenter de décrédibiliser les travaux du professeur de Marseille qui ne goûte pas les joies vaines de la haute administration parisienne, mentir au sujet des protections, mentir sur l’anticipation qui n’a pas été faite, mentir sur les mesures qui n’ont pas été prises. Mentir, aussi, sur les raisons pour lesquelles ces mesures n’ont pas été prises, alors que, comme l’indique Agnès Buzyn elle-même, tout ce qui allait advenir était clair depuis deux mois.

Tous ceux qui sont responsables de ce délitement et de cette désorganisation demandent désormais, aux abois, de l’aide. Alors, bien sûr, chacun va retrousser ses manches et aider, à sa manière, aider les soignants, aider les agriculteurs, aider de toutes les façons possibles tous ceux qui en ont besoin, mais l’heure des comptes, ensuite, sera de mise. Elle sera radicale et sans concessions.

Parce qu’il faudra juger jusqu’au dernier tous ceux qui auront été responsables du fait qu’en 2020, en France, on ne puisse plus même enterrer dignement ses morts, à l’heure où Georges Steiner et ses Antigones nous ont adressé un dernier salut du monde civilisé.

Source : Vu du Droit
http://www.vududroit.com/......

 

y compris les "journaliste" aux ordre du pouvoir, tel que Laurent Alexandre : Espérant que Laurent Alexandre sera poursuivi juridiquement et pénalement très rapidement, sest paroles sont criminelles et insupportables.

La commission extraparlementaire corona fondée en juillet par les avocats Reiner Fuellmich et Viviane Fischer et al. a d’emblée envisagé la mise en place à terme d’un Nuremberg du covid

https://www.palestine-solidarite.org/analyses.anne-sophie_chazaud.250320.htm https://www.palestine-solidarite.org/analyses.anne-sophie_chazaud.250320.htm


un homme va à l’hôpital pour un simple mal de tête (sans doute causé par le masque http://stoplinkyvarest.canalblog.com/archives/2020/09/04/... ou les ondes https://youtu.be/7z4wOznzzSM)
il entend qu’on va l’assassiner, et appelle sa femme au secours
trop tard, l’hôpital le maintient de force, l’anesthésie, lui prélève tous ses organes, et dit à son épouse, qu’il est mort du covid et qu’on n’a pas le droit de voir le corps des morts du covid, remarque l’hôpital a admis avoir pris ses organes https://www.msn.com/fr-xl/afrique-centre-et-est/cameroun-...
https://youtu.be/Byj6noLnnXA

https://francais.rt.com/international/73317-coronavirus-bombe-sociale-appels-pillage-supermarches-italie-gouvernement-reagit  : 

alliance typique : un antre du grand capital totalitaire tueur de petit commerce protégé par la forcede la flicaille à son service - Italie mars 2020.JPG

 

bref c'est comme en Angleterre sous le règne d'Edouard VI, lisez le Capital de Marx, ( https://www.marxists.org/francais/marx/works/1867/Capital... ) vous verrez ce que le pouvoir édictait à l'époque ...

 

(j'ai fini par trouver une trace de jane Burgermeister, il semble qu'elle n'est pas orte et loge maintenant en Grèce :

Jane Burgermeister
@JaneBurgermeis·
More than half of California healthcare workers at hospitals refuse risky covid vaccine jab,should take legal action against employers for pressuring them to join adangerous experiment (FDA classific is "investigational" jab) violating rights,NurembergCode https://zerohedge.com/covid-19/im-choosing-risk-getting-covid-over-half-health-care-workers-california-hospitals-refuse

 
Jane Burgermeister
@JaneBurgermeis2
Germans continue to ignore Merkel regime's illegal covid restrictions, crowd ski pistes without masks etc showing they understand their right to go about their lawful business under Constitution, law. Germans should put Merkel dictator on NurembergTrial2.0 sueddeutsche.de/panorama/nicht
 
Nouvelle encourageante :  "Selon un sondage, seulement 50 % des soignants en Allemagne se disent prêts à se faire vacciner contre le Covid-19. Dans le pays, le débat sur l’obligation de vaccination pour le personnel médical a été lancé cette semaine." Or en 2009 du temps de l'interview de Jane Bürgermeister https://odysee.com/@LeTrublion:d/2009.09.08---Jane-Burger... , 29% seulement des allemands refusaient le vaccin contre le H1N1, or finalement le "Business-Plan" de l'époque a échoué et la vaccination forcée prévue a été abandonnée ! Donc il y a de l'espoir !
 
ça j'espère que vos savez comment ça fonctionne :
 
On leur vole leur liberté et leur  DIGNITE d'hommes et de femmes ! Comme en 44 il faut que tous les HUMANISTES se réunissent en un Mouvement de Libération Nationale, un nouveau  CNR :

il y a des enjeux financiers a-hu-ris-sant ! une fois de plus une analyse marxiste s'impose !

 

et quand il y a des enjeux financiers, arrive l'instigation au MENSONGE !....

info de BELGIQUE : "Je confirme tout ce qui a été dit dans cette vidéo mais pour la Belgique... et j'en rajoute encore, tout ceci je le tiens directement du personnel des urgences de plusieurs hôpitaux (la problématique est la même partout) :
1) Tous les hôpitaux sont divisés en 2 sections, une COVID+ et une COVID-
2) Dès que vous êtes hospitalisés, pour n'importe quoi, vous passez un test COVID, s'il est positif vous filez en section COVID+, sinon c'est COVID-
3) TOUS LES DECES dans la section COVID+ rentrent dans les statistiques des décès COVID
4) Il appartient au médecin de déterminer si la personne est morte PAR le COVID ou AVEC le COVID (exemple : vous êtes asymptômatique COVID+ mais vous faites une crise cardiaque, vous êtes donc mort AVEC le COVID car ce n'est pas le COVID qui vous a tué, en gros les seuls morts PAR le COVID sont des gens qui décèdent en réanimation COVID).
5) Ces statistiques de la cause du décès ne remontent pas dans les médias, on a juste le total, les médecins m'ont dit qu'on était environ à 90% de décès AVEC le COVID et 10% de décès PAR le COVID... ce qui veut dire que lorsqu'on vous donne 80 décès ce jour, en réalité, c'est 8 décès réellement dus au COVID !
6) Les tests PCR utilisent beaucoup trop de cycles et la quantité de faux positifs est phénoménale
7) Certains hôpitaux font le test INFLUENZA en plus du COVID pour tenter d'y voir plus clair entre les symptômatiques grippaux et COVID... et beaucoup de COVID+ sont aussi INFLUENZA+, la question qui se pose c'est comment déterminer si la personne est symptômatique à la grippe ou au COVID quand elle a les deux virus... La réponse : y'a pas moyen ! Par contre on m'a confirmé que cette année il n'y a pour ainsi dire plus de morts de la grippe... en d'autres termes, une énorme quantité de décès dûs à la grippe sont attribués au COVID.
Pour résumer, toutes les statistiques COVID sont hautement discutables, pour ne pas dire complètement biaisées. Alors que la Belgique s'apprête à durcir les mesures déjà en place et alors que les chiffres (mêmes bidonnés) sont stables voire en baisses, un gros CHR de la périphérie  bruxelloise à royalement 4 (je dis bien 4) cas COVID hospitalisés.
On se fout vraiment de notre gueule....

La censure de YouTube est bien la preuve que ceux que l'on nomme les complotistes disent la vérité. - ça a toujours été comme ça dans l'histore, c'est un critère patent ! Le bon sens même !

 

29/03/2021

là où les "conspirationistes" se trompent

c'est que pour élaborer une stratégie d'ensemble des forces du grand capital, et même pour la faire implémenter, il n'y a même pas besoin de sociétés secrètes, ni de "complot", tout est public !

Regardez DAVOS ! c'est "public" DAVOS ! aucun anti-conspirationiste n'ira dire que c'est un "fantasme", or : http://demo-fr-actualites.blogspot.fr/2015/01/demosophie-...

et Schwab (le créateur justement de Davos !) écoutez : 

  Les super-riches de la planète ont une sorte de parcours annuel de réunions au cours desquelles les dirigeants des multinationales développent leurs intérêts en rencontrant les dirigeants des nations, sous l'oeil bienveillant des hauts dirigeants du Club Bilderberg. Davos (Suisse) est l'un de ces lieux de rencontre.
    On y vient en jet privé à l'aéroport de Zurich, d'où l'on repart en hélicoptère pour la petite station de Davos où attendent les limousines qui conduiront chacun à son modeste logement.

    1.700 jets privés, une armada d'hélicoptères et de limousines sont nécessaires à ceux qui viennent discuter des profits du réchauffement climatique et de la pollution.
    Les dirigeants du monde transmettent aux politiciens leurs indications pour une société humaine toujours plus rentable, pour des lois leur donnant toujours plus de pouvoirs, et restreignant encore ceux des populations. Les propositions de Macron en France n'ont pas seulement pour but de poursuivre la destruction du tissu économique français, mais aussi d'accélérer celle du tissu social. Hollande recevra donc de bons conseils à ce forum de Davos pour réorganiser plus en douceur ce que Macron tentait assez maladroitement.

    Mais à Davos, on se préoccupe aussi du petit peuple: comment mieux le surveiller et lui faire abandonner toutes ces idées archaïques de libertés individuelles, de vie privée, etc...

Extrait de l'article de Paul Joseph Watson :
L’entrepreneur tech Anthony Goldbloom a dit au panel en attendance que la jeunesse ne se soucie plus des problèmes de surveillance et qu’elle était tout à fait prête à sacrifier, échanger la vie privée pour plus de facilité.
Les gens se comportent souvent mieux lorsqu’ils savent que leurs actions sont observées”, a dit Goldbloom, apparemment invoquant le personnage d’O’Brien dans le roman “1984” de George Orwell.
Comme nous l’avions rapporté hier (As we reported yesterday,), le PDG de Google Eric Schmidt, qui n’est pas connu pour sa défense de la vie privée a graissé les gonds pour l’introduction d’une puce cérébrale internet lorsqu’il a dit aux participants du forum de Davos que le world wide web “disparaîtrait” en tant que concept externe.
Seltzer, une professeur d’informatique à l’université de Harvard a dit aux assistants de la conférence; “La vie privée comme nous l’entendions dans le passé n’est plus possible… La façon dont nous pensons à la vie privée de manière conventionnelle est morte.
Seltzer a même prédit que dans un futur très proche, des robots miniatures de la taille d’un moustique surveilleront perpétuellement les individus ainsi que collecteront des échantillons d’ADN et des informations biométriques sur les individus au profit des gouvernements et des grands "groupes" capitalistiques.”
Il n’est plus question de savoir si cela va vraiment se produire, cela se produit déjà,” a dit Seltzer au sujet de la surveillance persuasive et intrusive. “Nous vivons aujourd’hui dans un état de surveillance”. Sa collègue de Harvard Sophia Roosth a aussi averti qu’une ère de “McCarthysme génétique” était en cours du fait que l’information génétique individuelle devenait accessible aux gouvernements via l’internet.

et Rato ? vous connaissez ?

PDG de la banque espagnole frauduleuse et en faillite Bankia, Rodrigo Rato, à démissionné le 7 mai dernier. Précisons que Rodrigo Rato n’est autre que l’ancien directeur général du FMI ! (de 2004 à 2007) et l’ancien ministre de l’Économie espagnol et bras droit de José María Aznar pendant le précédent gouvernement de droite (1996-2004). Il est depuis passé par les bureaux de la banque Lazard et par ceux de la banque Santander, la plus puissante banque espagnole. Et après il y en a qui s'étonneront qu'on parle d'une oligarchie mondiale qui tient dans ses mains le pouvoir politique et autre, ou cherche à le faire !
Le NWO n'est même pas caché : on le voit tout les jours, pour refuser de le voir il faut vraiment etre aveugle, intentionnellement.

 
Le complot de Goldman Sachs par Les_Enculumines

 

là où les "conspirationistes" se trompent, c'est que les maîtres du monde, les féodaux, les parrains mafieux qui mettent la planête et ses habitants en coupe réglée, ne se cachent même plus, (et en plus "ils crachent les les tombes des personnes qu'ils tuent" comme dit une chanson de MC Solaar) ils se réunissent et se concertent tous les jours au sein d'une multitude de clubs et d'organismes parfaitement connus.

la "mondialisation" est la volonté de domination de l’ensemble de l’humanité par une toute petite oligarchie de quelques milliers de personnes

 
Maintenant reste à se documenter sur chacune de ces organisations , c'est très instructif !

Par exemple voici qq infos sur une des moins secrètes, mais aussi des moins connues : le CFR
Le Cerveau Mondial:

la face cachée de la mondialisation – Point de vue d’Argentine
par Adrian Salbuchi
Cet article (à l’origine en espagnol) , est un résumé de points clés mis en avant et publiés dans le livre de l’auteur « “El Cerebro del Mundo: la cara oculta de la Globalización ” Le Cerveau Mondial ; la Face Cachée de la Mondialisation. (Ediciones del Copista, Córdoba, Argentina, 4th Edition, 2003, 470 pages. and Editorial Solar, Bogotá, Colombia, 2004). Globalresearch, Planète Non-Violence (version française)

“Ceux qui n’apprennent pas de l’histoire sont condamnés à la revivre”
George Santayana

Comme c’est le cas actuellement, la mondialisation peut être définie comme une idéologie qui identifie l’état nation souverain comme l’ennemi clé, principalement parce que la principale fonction de l’état (ou celle qui devrait l’être) c’est de faire passer en priorité les intérêts du plus grand nombre – i.e., « le Peuple » – . Ainsi, les forces de la globalisation cherchent à affaiblir, dissoudre et éventuellement détruire les fondations mêmes de l’Etat Nation comme base d’institution sociale, pour le remplacer par des structures de gestion supra nationales mondiales, sociales, économiques, financières, et militaires. De telles structures sont liées aux objectifs politiques et intérêts économiques d’un petit nombre de groupes très puissants et très concentrés et d’organisations qui aujourd’hui conduisent et pilotent le processus de mondialisation dans une direction très spécifique.

 

Formant ces groupes de pouvoir, des intérêts privés qui ont réussi à réaliser quelque chose qui n’a pas d’égal dans l’histoire humaine, et que nous décrivons comme la privatisation du pouvoir à l’échelle mondiale.

 

La « Globalisation » est en fait un euphémisme de ce que les anciens présidents des US, Woodrow Wilson, Franklin D. Roosevelt, Harry S. Truman, et G.W. Bush – chacun à différents moments de l’histoire moderne – ont décrit comme « Le Nouvel Ordre Mondial. »
Un Nouvel Ordre Mondial ! Vraiment, quand l’ancien président George Bush senior, a utilisé sans retenue ce terme le 11 septembre 1991, l’Establishment s’est précipité pour faire en sorte qu’il ne soit pas utilisé dans le langage commun, et à sa place ils ont forgé l’idée beaucoup plus neutre et de résonance non dangereuse semble-t-il, de « mondialisation » qui a aujourd’hui encore le même sens : L’Impérialisme des US- Grande Bretagne – Israël à l’échelle planétaire est d’une ampleur inégalée. C’est, au moins, de cette façon que le perçoivent en Argentine et dans notre région un nombre croissant de personnes.

Qui sont-ils ? Que veulent-ils ?

Le processus que nous avons décrit n’est pas du tout anonyme – encore moins secret – parce que ces groupes de pouvoir qui font la promotion et pilotent le Nouvel Ordre Mondial, le font aux vues de tous : i.e., les multinationales (E .g., Les 500 plus grandes fortunes représentent 80% de l’économie des US) ; les infrastructures financières mondiales (comprenant les banques, les fonds d’investissements, les échanges boursiers, et le commerce de matières premières) ; les monopoles médiatiques ; les importantes universités bon chic bon genre ; les organisations internationales multilatérales (telles que la Banque Mondiale, le Fond Monétaire International, la Banque de Développement Inter -Américain, la Banque de Règlements Internationaux, l’Organisation des Nations Unies, et l’Organisation Mondiale du Commerce) et, le plus important, des postes clés gouvernementaux aux Etats-Unis, en Israël, en Grande Bretagne, et dans d’autres nations industrialisées. Ainsi, il ne s’agit vraiment pas là de quelque chose qu’on pourrait écarter en disant que c’est une « théorie de la conspiration ».

Ce que nous avons, ce sont des signes internes et une logique derrière la façon dont se construit et est géré le Pouvoir. Ce qui n’est pas immédiatement visible c’est le fait que la totalité de ces acteurs qui font partie de la « Roue du Pouvoir Global » ont une chose en commun : ce sont des dirigeants clés, des financiers, des banquiers, des responsables de gouvernements, des universitaires, des stratégistes, des actionnaires, et d’autres acteurs fondamentaux qui font tous partie du même réseau croisé de boîtes à penser et d’organisations de lobbying. Ce réseau forme le centre commun qui pilote le volant du pouvoir mondial dans sa course destructrice actuelle.

Parmi des boîtes à penser clés – qui pourraient en fait être décrites comme des centres de planification géopolitique : le Conseil des Relations Etrangères, (Council on Foreign Relations – CFR), la Commission Trilatérale (Trilatéral Commission – TC), L’Institut Royal d’Affaires Internationales (Royal Institute of International Affairs – RIIA), L’Institut Broookings ( Brookings Institution) La Rand Corporation (RAND Corporation) L’Institut Américain d’Entreprise (American Enterprise Institute – AEI), Le Comité Américano Israélien d’Action Politique (American Israeli Political Action Committee – AIPAC), et le Centre d’Etudes Stratégiques et Internationales (Center for Strategic & International Studies – CSIS), qui, parmi d’autres, jouent un rôle d’importance vitale.

 

Une Perspective Historique
Pour bien comprendre le monde d’aujourd’hui, il nous faut regarder en arrière vers le monde d’hier, pour voir comment toute cette situation s’est développée. Retour en 1919, quand un petit groupe de banquiers influents, de juristes, de politiciens et d’universitaires – qui participaient aux négociations de paix de Paris entre les alliés victorieux et les Puissances Centrales vaincues juste après la Première Guerre Mondiale – se sont rencontrés à l’hôtel parisien Le Majestic et ont conclu un accord transcendantal : ils ont décidé de créer un réseau de « think tanks » boîtes à idées – une sorte de club exclusif ou de loge – d’où ils planifieraient le « Nouvel Ordre Mondial » qui s’occuperait des intérêts et objectifs de l’Alliance Anglo-US pour les satisfaire au mieux.

A Londres, cette boîte à penser allait prendre le nom d’Institut Royal des Affaires Etrangères (RIIA) alors qu’aux US il se ferait connaître sous le nom de Conseil des Relations Etrangères (CFR) situé dans la ville de New York. Ces deux organisations avaient une stratégie sociale marquée indiscutablement par la volonté d’imposer graduellement un ordre politique socialiste (i.e., officiellement « démocratique » mais en réalité de plus en plus autoritaire), comme moyen de contrôle de masse des populations. A cette époque, les loges maçonniques en ont fait la promotion telle la Société Fabian (Fabian Society) financée par le Groupe de la Table Ronde (Round Table Group) qui lui était contrôlé et financé par le magnat d’Afrique du Sud Cecil Rhodes, la dynastie internationale des Rothschild, des loges anglaises maçonniques d’ancien rite basées à Londres, et la Couronne Britannique.

Le CFR a obtenu un premier soutien de familles les plus riches, puissantes, et influentes aux Etats-Unis telles les familles Rockefeller, Mellon, Harriman, Morgan, Schiff, Kahn, Warbur, Loeb, et Carnegie (cette dernière en particulier, par le biais de sa propre organisation frontale fondée en 1910 : la Fondation Carnegie pour la Paix Internationale).

Pour exprimer, et donc propager son influence au sein des cercles des élites, l’une des premières mesures prises par le CFR a consisté en la publication de son propre journal qui reste encore le porte parole dans les domaines des sciences politiques et géopolitiques : Le « Foreign Affairs » ( Affaires Etrangères). Parmi les premiers directeurs du CFR Allan Welsh Dulles, un personnage clé dans la communauté du renseignement US qui, plus tard, consolidera les structures clandestines d’espionnage de la CIA aboutissant à la création de la NSA (National Security Agency : Agence Nationale de Sécurité) ; le journaliste Walter Lippmann, directeur et fondateur de la « Nouvelle République » ; un hôte de la firme juridique internationale J.P Morgan ; les banquiers Otto H. Kahn, et Paul Moritz Warburg, (1) ce dernier un riche émigré allemand qui a émigré aux US et qui en 1913 a conçu et fait la promotion d’une loi qui conduira à la création de la Banque de la Réserve Fédérale – en fait la Banque Centrale Privée des US qui depuis contrôle les structures financières des US (et à travers elle, une bonne partie du monde). A la fin de la II ème Guerre mondiale en 1945, la Banque de la Réserve Fédérale a été renforcée par le Fond Monétaire International, et la Banque Mondiale, tous deux ayant été conçus, planifiés et organisés par les planificateurs du CFR lors de la Conférence de Bretton Woods en 1944.

Un autre membre du CFR et l’un de ses premiers directeurs, c’était un géographe et le président de la Société de Géographie Américaine, Isaiah Bowman, qui en 1919 conduira une équipe d’experts pour redessiner la carte de l’Europe Centrale après la 1ère Guerre Mondiale, ce qui mènera plus tard à de graves problèmes en Europe qui conduiront en fait à la II è Guerre Mondiale en 1939. Ce sont les juristes du CFR, Owen D. Young (président de Général Electric) et Charles Dawes (un juriste de haut rang à la Banque Morgan) qui dans les années 20 on conçu et promu les plans pour le « refinancement de la dette » pour la dette concernant les dommages de guerre de l’Allemagne imposés à cette dernière lors du traité de Versailles. Ce sont les grands directeurs de la Banque de la Réserve Fédérale et des membres du CFR qui ont crée les distorsions monétaires qui conduiront à la crise financière de 1929, et à la Dépression qui a suivi. Ce sont les directeurs du CFR qui à travers les puissants medias sous leur contrôle tels que NBC, ABC, et le réseau de radios CBS et de journaux comme le Washington Post, le Wall Street Journal, le Chicago Tribune, et le New York Times, persuaderont par la ruse et feront pression sur l’opinion publique pour casser la neutralité isolationniste US et embarquer la nation dans une autre guerre en 1939, qu’ils avaient eux-mêmes recherchée depuis le début des années 30.

Structures de pouvoir des élites
Bien que cela soit peu connu de l’opinion publique, le CFR est très puissant et son influence s’est amplifiée, ainsi que son prestige et l’étendue de ses activités. De sorte que nous pouvons dire aujourd’hui sans aucun doute qu’il opére comme le « Cerveau du Monde » dirigeant silencieusement le cours d’un grand nombre de processus complexes et très volatiles, sociaux politiques financiers militaires et économiques à travers le monde. Il n’y a aucun peuple, aucune région ou aspect de la vie humaine qui ne soit pas affecté par l’influence du CFR – qu’on en ait conscience ou non – et le seul fait qu’il ait pu rester « dans les coulisses » rend le CFR exceptionnellement puissant et insaisissable, même au sein de l’opinion publique US.

Aujourd’hui, le CFR est une organisation discrète, comptant parmi plus de ses 4500 membres, les esprits les meilleurs les plus capables et les plus brillants, qui agissent ensemble avec des individus influents qui bénéficient d’une grande influence dans leurs milieux professionnels respectifs, au sein des multinationales, des institutions, dans les fonctions gouvernementales et dans le domaine social. De cette façon, le CFR rassemble des hauts dirigeants des institutions financières, des géants industriels, des médias, d’organisations de recherche, d’universitaires, d’officiers militaires de haut rang, de dirigeants gouvernementaux, des recteurs d’universités, des dirigeants de syndicats, et des enquêteurs de centres d’études. Leurs objectifs fondamentaux consistent à identifier et à évaluer un large éventail de facteurs politiques, économiques, financiers, sociaux, culturels, et militaires, qui s’étendent sur tous les aspects imaginables de la vie publique et privée aux Etats-Unis, chez leurs alliés clés et le reste du monde. Actuellement, grâce à l’énorme pouvoir exercé par les US, le large éventail d’activités du CFR couvre littéralement toute la planète.

 

Ses recherches et enquêtes sont menées par différents groupes de travail et des groupes d’études, qui identifient les opportunités et les menaces, évaluent les forces et les faiblesses, et conçoivent des stratégies de longue portée pour promouvoir ses intérêts dans le monde entier, chacun avec ses propres plans opérationnels et ses tactiques. Bien qu’un tel travail intensif et de longue portée soit fait au sein du CFR, le problème clé pour comprendre son énorme succès se trouve dans le fait que le CFR de lui-même, ne fait jamais rien sous son propre nom. Ce sont plutôt les membres à titre individuel qui le font. Et ils le font de leurs postes ou anciens postes de directeurs, présidents de CA, et directeurs de multinationales importantes, d’institutions financières, d’institutions internationales multilatérales, des medias, et de postes clés au gouvernement, universités, armée, syndicats, n’évoquant ni ne se référant jamais au CFR comme étant le principal lieu de planification et de coordination. (4)

 

En fait, actuellement, nous pouvons trouver des membres du CFR à des postes de pouvoir et décisionnels. Pour nommer quelques uns des plus de 4500 membres du CFR : David Rockefeller, Henry Kissinger, Bill Clinton, Zbigniew Brzezinski, Samuel Huntington, Francis Fukuyama, Paul Wolfowitz, Colin Powell, Condoleeza Rice, Richard Perle, Robert Gates, James Baker III, Stephen Hadley, Douglas Feith, L. Paul Bremer III, John Bolton, John Negroponte, l’ancienne secrétaire d’état Madeleine Albright, le financier international mafieux George Soros, le juge de la Cour Suprême Stephen Breyer, Lowes/CBS président du conseil d’administration Laurence A. Tisch, l’ancien président du CA de General Electric Co. Jack Welsh, le president du CA de CNN W. Thomas Johnson, l’ancienne directrice du The Washington Post / Newsweek / International Herald Tribune Katherine Graham (et aujourd’hui son successeur de fils), US vice president, l’ancien secrétaire à la défense et ancien président du CA d’Halliburton Dick Cheney, l’ancien président George H.W. Bush, l’ancien conseiller à la sécurité nationale de l’ex président Clinton Samuel “Sandy” Berger, anciens directeurs de la CIA John M. Deutch and George Tenet, l’ancien gouverneur de la Banque de Réserve Fédérale Alan Greenspan and l’actuel gouverneur Benjamin Shalom Bernanke, l’ancien président de la Banque Mondiale James D. Wolfensohn, le président du CA de CS First Boston Bank et l’ancien gouverneur de la Banque de Reserve Federale Paul Volcker, les journalistes Mike Wallace, Barbara Walters, Wolf Blitzer, les directeurs de CitiGroup John Reed, William Rhodes, Stanford Weill, et Stanley Fischer (anciennement N° 2 du FMI), les économistes Jeffrey Sachs et Lester Thurow, l’ancien secrétaire au trésor, le président du CA de Goldman Sachs et directeur de CitiGroup Robert E. Rubin, l’ancien secrétaire d’état et médiateur lors de la guerre des malouines entre l’Argentine et la Grande Bretagne Gral. Alexander Haig, le “mediateur” du conflit dans les Balkans Richard Holbrooke, le president du CA d’IBM Louis V. Gerstner, le sénateur démocrate George J. Mitchell, l’ancien representant republicain Newt Gingrich, l’ancien conseiller à la sécurité nationale de Bush Sr. Et général de l’armée de l’air Brent Scowcroft, Kenneth Lay (membre récemment décédé de la commission trilaterale et president du CA d’Enron), parmi beaucoup, beaucoup d’autres (5).

Dans le monde des affaires, les 500 multinationales les plus fortunées ont des directeurs qui sont membres du CFR. Ensemble, ces multinationales ont une valeur sur le marché équivalente au double du GDP des US et concentrent le meilleur de la richesse et du pouvoir du pays, contrôlant des ressources clés et des technologies de par le monde. Ensemble, elles emploient 25 millions de personnes rien qu’aux US, et comptent pour 80% du GDP. En bref, elles exercent un gigantesque pouvoir, une gigantesque pression et influence aux US et au-delà.

Nous trouvons là la clé de l’énorme efficacité du CFR et de son pouvoir. Ses décisions et ses plans sont conçus et agréés lors de rencontres à huit clos, des groupes d’études des conférences et des groupes de travail. Mais quand vient le moment d’exécuter ces plans, cela est fait par ses différents membres, chacun de son poste officiel au sein d’organisations différentes, puissantes, à la fois publiques et privées. Et quels sont ces postes puissants et ces organisations !

 

Si, par exemple, un plan a été conçu et agrée concernant l’évolution de la mondialisation de l’économie et du système financier, ou quels pays vont bénéficier de la paix et de la prospérité et ceux qui vont être ravagés par les guerres, les invasions, et la famine, alors l’action coordonnée de personnalités comme le président des US, ses secrétaires d’état, à la défense, au commerce et au trésor, les directeurs de la CIA, la NSA ( Agence de Securite Nationale) et du FBI, des banquiers internationaux clés et des financiers, des présidents de CA des 500 plus grosses fortunes, des propriétaires et géants des médias, des journalistes, des écrivains, des officiers militaires, des universitaires, des dirigeants du FMI, de la Banque Mondiale, et de l’OMC, sont tous rassemblés au bon moment, de manière synchronisée, et sur une myriade de sujets spécifiques. De cette façon, ils peuvent coordonner des actions concrètes, efficaces et pratiquement irrésistibles à tout moment et partout.

 

C’est comme cela que cela a fonctionné pendant 80 ans.

 

Le Pouvoir Officiel agit à court terme et avec un profil public élevé. Le Vrai pouvoir agit dans un cadre à long terme, et n’a pratiquement pas de profil public. De nos jours, le Pouvoir Officiel est principalement « public » – le Vrai Pouvoir est fondamentalement « privé ». Ceci reflète le fait que les institutions de l’état nation (l’entité principale du Pouvoir Officiel public) sont devenues subordonnées aux intérêts privés (i.e., le Vrai Pouvoir poussé par des intérêts d’argent).

 

Comme actuellement les US sont la seule superpuissance, il est raisonnable de conclure que cette structure mondiale du pouvoir – c’est réellement ce que c’est – gère provisoirement cette véritable gouvernance mondiale à partir du territoire, de structures politiques et économiques des US. Ceci, cependant, à vrai dire n’implique pas que la majorité des personnes aux Etats-Unis soient nécessairement partie prenante de tout ceci, encore moins que le peuple américain soit « l’ennemi » de tous les autres peuples (il est rare que le peuple d’un autre pays soit un « ennemi » ; c’est plutôt l’élite institutionnelle qui devient l’adversaire en concentrant le pouvoir de manière excessive).

 

Par conséquent nous parlons de groupes de pouvoir qui opèrent à l’intérieur des US (comme ils le font également en Grande Bretagne, Allemagne, Japon, Israël, et aussi, par le biais de leurs agents locaux, dans des pays comme l’Espagne, l’Argentine, le Brésil, et la Corée, mais ils ne sont pas obligatoirement identifiés avec le peuple des US.

 

Pour mieux comprendre la vraie nature des Etats-Unis – spécialement en ce qui concerne la politique étrangère américaine – on doit garder à l’esprit que l »Administration » des US, comme ils appellent si justement leur gouvernement i.e., le Pouvoir Officiel – est basé à Washington DC. Cependant, les structures du Vrai Pouvoir aux US sont situées principalement dans la ville de New York et quelques unes dans les états de la Nouvelle Angleterre. En d’autres mots, l’Administration des US fonctionne de Washington DC, tandis que le pays est actuellement gouverné de la ville de New York.

 

Une fois que l’on a compris ce concept, automatiquement bien des choses se mettent en place. De plus, le centre mondial du vrai pouvoir ne se trouve pas dans la ville de New York, mais plus probablement à Londres … Comprendre ce processus subtile et complexe évite automatiquement toute identification simpliste de l’ »ennemi » comme étant les US, la Grande Bretagne ou d’autres peuples.

 

Plus souvent qu’à son tour, le peuple américain, en des temps de tumulte, est tombé victime – victimes sanglantes, comme c’est le cas au Vietnam, en Afghanistan, en Irak, et au World Trade Center – de ce même processus. Néanmoins, le fait que la plupart des gens aux US ignore ce fait, ne les rend pas moins responsables ou comptables des stratégies génocidaires que les structures du pouvoir du Nouvel Ordre Mondial qui agissent à partir du territoire des US perpétuent dans le reste du monde en usant et abusant de l’armée US et du pouvoir économique pour atteindre leurs buts.

 

Qu’il en soit ainsi, est compréhensible quand on considère qu’exercer le Vrai Pouvoir nécessite d’obéir à toute un tas de règles et de conditions comme par exemple, une continuité opérationnelle qui s’étend sur de nombreuses décennies pour atteindre des buts à long terme et pour mener à bien des stratégies complexes, qui à leur tout, s’étendent sur toute la planète, ses nations et ses ressources. Ceci nécessite une planification à long terme, du futur, de 20, 30, 50 ans.

 

Ironiquement, les élites de ce pouvoir du Nouvel Ordre Mondial savent très bien qu’il n’y a pas de plus grande menace à la continuité politique et à la cohérence de la conception et de l’exécution de telles stratégies à long terme, que de les voir soumises au processus démocratique qui impose aux dirigeants d’avoir une haute stature publique et qui doivent (ou devraient ) prêter attention à la « Voix du Peuple » chaque fois qu’une décision est prise, couplé aux interruptions de pouvoir que tout processus démocratique électoral implique.

C’est beaucoup mieux, à partir de ce qui ne peut être décrit que comme un club de gentlemen tel que le CFR, au sein duquel des hommes et des femmes puissants et influents qui peuvent être pendant des décennies des fonctionnaires, des directeurs et des présidents de CA, d’agir discrètement sans même avoir à rendre des comptes à personnes si ce n’est à leurs propres collègues. De cette façon, 4500 individus puissants peuvent exercer une énorme influence politique, financière, économique, et médiatique, sur un nombre incalculable de centaines de millions de personnes sur toute la planète.

 

Cela va sans dire que l’une des principales fonctions du monopole mondial des médias c’est d’imposer le « politiquement correct » s’exprimant habituellement à travers le « système des deux partis « – Démocrates et Républicains aux US, travaillistes et conservateurs en Grande Bretagne, CDU et SPD en Allemagne, Radicaux et justicialistes en Argentine – tous étant de simples variantes des principes de base du politiquement correct, et d’elles mêmes. Les démocraties stables occidentales se sont toutes conformées à ce qui est, en pratique, un système de Un parti avec des factions internes légèrement différentes. Les gens pensent qu’ils peuvent « choisir », mais les « options » n’existent pas : c’est comme « choisir » entre Coca Cola et Pepsi Cola – quoi qu’ils veuillent vous faire croire, la vérité c’est que tous les deux c’est la même chose.

Ce que nous décrivons c’est, en fait, le nœud central d’un véritable réseau de personnes puissantes, considérant que le CFR est, à son tour, renforcé par une myriade d’institutions similaires à la fois dans et en dehors des US.

Toutes ces « boîtes à idées » rassemblent les hommes et les femmes les plus intelligents, les mieux préparés, les plus créatifs et ambitieux, dans des domaines et disciplines très étendus. Ils sont payés et récompensés de manière très substantielle – à la fois économiquement et socialement – tant qu’ils s’alignent clairement et sans compromission sur les principes de base des objectifs politiques du CFR. Tout ceci n’est rien moins que la création d’un gouvernement privé mondial, l’érosion systématique des structures de l’état nation (quoique, naturellement, cela ne se fait pas pour tous de la même façon, à la même vitesse, ni en même temps) ; la sous standardisation des valeurs culturelles et des normes sociales ; l’expansion d’un système mondial financier basé sur la spéculation brute et l’usure ; et la gestion d’un système de guerre mondial de manière à maintenir la cohésion sociale nécessaire de ses propres masses par la persuasion et l’alignement contre des ennemis réels ou imaginaires de la « démocratie », des « droits de l’homme », de la « liberté » et de la « paix » ; i.e., contre le « terrorisme » (6).

Depuis 2003, nous avons vu de première main, comment les Armes de Destruction Massive (ADM) inexistantes de l’Irak sont devenues les Armes de Distraction Massive, provoquant d’énormes souffrances, douleur et misère pour des millions de personnes. L’invasion de l’Irak et de l’Afghanistan sont juste deux exemples de ces doubles standards et doubles discours « au TopInfos » sur lequel tout ce système se développe.

Par conséquent, pour mieux comprendre le monde d’aujourd’hui, on doit lire et examiner ce que le CFR – ou plutôt, ses membres individuels- disent et propagent, car beaucoup de ses activités bien que discrètes ne sont pas en fait secrètes. Toute personne visitant les quartiers généraux du CFR sur Park Avenue à la mode et au 68 Street dans la ville de New York, comme je l’ai fait de nombreuses fois ces dernières années, peut aisément obtenir toutes sortes d’informations y compris une copie gratuite du dernier rapport annuel décrivant les activités principales de l’Institution et la liste alphabétique entière de ces 4500 membres. Toutes les informations sur ces organisations sont accessibles à la demande pour ceux qui veulent les voir. C’est cependant la tâche de chacun de nous de vérifier toutes ces données sur les membres du CFR en comparant ce que chacun fait réellement dans sa vie professionnelle, au sein de multinationales, dans le domaine universitaire, les activités et capacités au sein du gouvernement.

 

Il faut aussi regarder en arrière sur l’histoire moderne, et examiner l’influence exceptionnelle qu’a eu le CFR pendant tout le XXè siècle, à la fois par lui -même, de même que conjointement avec ses organisations sœurs. Ils ont initié et influencé des idéologies, des évènements publics, des guerres, des alliances militaires, des crimes politiques, des actions clandestines, des guerres psychologiques de masse, des crises économiques et financières, la promotion et la destruction de personnalités politiques et du monde des affaires, et d’autres évènement ayant eu un impact important – dont beaucoup qu’il est impossible d’admettre ou d’avouer. Tous ont, cependant, marqué le cours de l’humanité dans ces temps modernes agités.

La technique utilisée c’est de nous garder tous trop occupés et fascinés comme spectateurs passifs de ce tourbillon d’évènements qui arrivent quotidiennement dans le monde. Ceci assure que presque personne ne cherche à regarder ailleurs pour trouver des explications adéquates aux crises graves actuelles, parce que cela nous permettrait d’identifier, pas tant les effets et résultats choquants d’un grand nombre de ces décisions politiques et actions clandestines, mais plutôt les auteurs réels et concrets, les organisateurs et les objectifs.

Pour que cette guerre psychologique de masse gigantesque – car c’est réellement ce que c’est – puisse réussir, les masse medias jouent un rôle vital qui ne peut pas être sous estimé. Car ils sont les instruments dont le but c’est de saper et neutraliser la capacité de pensée indépendante dans la population du monde. C’est le rôle clé des medias de masse tels CNN, CBS, NBC, Le New York Times, Le Daily Telegraph, Le figaro, FoxNews, l’Economist, le Wall Street Journal, le Corrieri della Sera, Le Monde, le Washington Post, le Time, Newsweek, Us News et Report, Business Week, Reuters, et leurs représentants locaux dans tous les pays, tous étant dirigés par des personnes clés qui appartiennent au CFR et / ou ses organisations sœurs aux US et ailleurs.

Version anglaise mise en ligne le 2 décembre 2006 sur le site de Global Research – Copyright Global Research

Traduction française pour information à caractère non commercial Mireille Delamarre pour Planète Non Violence

Adrian Salbuchi est chercheur, écrivain et conférencier Adrian Salbuchi – Buenos Aires, Argentina (2003; up-dated November 2006) salbuchi@fibertel.com.ar – www.eltraductorradial.com.ar www.m2ra.com – Reproduction permitted if the source is cited.

Bilderberg et  CFR ( Concil for Foreign Relations : Conseil pour les Affaires Etrangères ). Ci-après, une carte montrant l'origine des membres du Bilderberg, où on notera une forte prééminence anglo-américaine. 

  dans cess condition, nous pauvres "citoyens" méprisés et manipulés, on est mal barrés : http://lyrics.wikia.com/La_Pafklik:Katakana

Et maintenant écoutez le discours de Jean-Luc Pujo à partir de la 4ème minute :

Fête de l'Humanité 2010 - Discours Gastaud et... par politiqueactu

Un qui a compris. Il nous en faudrait toute une poignée, et qu'on les entende !

26/03/2021

contrairement à ce que croient les racistes, les identitaires affolés et tout ça - et avec encore une vidéo en plus découvrez la chaîne maquis cévénol !

l'assimilation ça se fait ! sI  si !  y compris avec les gens d'origine "arabe"


(le lien : https://www.youtube.com/watch?v=w1ZNKEu_nFc ) autre lien libre, où on peut télécharger https://ru-clip.net/video/w1ZNKEu_nFc/gj-musulman-attenta...

Tous ensembles avec les gilets jaunes pour chassez la mafia exploiteuse au pouvoir et pour rendre sa démocratie et son humanisme à ce pays

Et d'ailleurs relisez les vieux journaux, livres d'histoire, études sociologique anciennes et tout ça : les belges (les belges !) quand à la fin du XIXè siècle ils sont arrivés dans les usines du Nord les journalistes, ont  dit que c'était des "barbares inassimilables", en 1900 on reprochait aux italiens de Marseille de refuser l'assimilation, de vivre entre-eux, d'être des terroristes (eh oui ! on venait d'assassiner plusieurs rois, impératrice, président de la république et même lancer une bombe dans la chambre des Députés, et à chaque fois c'était un anarchiste italien !), en 1930 on reprochaient aux polonais de se pas s'assimiler, ils venaient avec leurs curés, car ils étaient "trop religieux", et les polonaises ne sortaient pas de leurs corons et ne savaient même pas parler français,  on a reproché ça aussi, très officiellement - étude d'une équipe de sociologues ! - aux arméniens, etc, etc (on a reproché ça aux juifs aussi quand ils sont arrivés de Russie au début du siècle).

EN fait la plupart des gens d'origine musulmane etc, la plupart se considèrent comme français et  fiers d'être français, et raisonnent en français (de même  que les polonais qu'on traitait de ""polaks ou les arméniens du groupe Manouchian...). Et avec la tradition frondeuse des français, https://ru-clip.net/video/Wfa6VXuEBSQ/%F0%9F%9A%A8le-plan...

et sous une des dernières vidéos de Florian Philippot, un commentaire dit :

E Kml Il y a 34 minutes

Mr Philippot, je suis français d’origine marocaine, sachez que je vous écoute depuis pas mal de temps et que nous français avons absolument besoin de vous! J’aime mon pays, j’aime ma patrie et notre France doit être dirigé par une personne comme vous qui n’est pas nationaliste mais qui protège l’âme de notre France. Svp ne lâchez rien face à tout ces corrompus. Je vous soutiens et encourage mon entourage à en faire autant. Vive la France

il faut faire de la pub pour la chaîne de Florian et dans votre entourage : https://ru-clip.net/video/cpw-QxnCITw/esclavage-pour-dett...

14/02/2021

souvenez-vous de Henri GEORGE poète tournaisien !

Ce poème

origine  : souvenez-vous de Henri GEORGES poète tournaisien

trouvé dans une anthologie de la poésie wallonne  en fait n'est pas en wallon ( le dialecte wallon est beaucoup plus compliqué à comprendre et surtout à prononcer) mais en picard, comme dins ch' Nord ! Tournais est (était...) picard dans son patois. Ce poème est un chef-d'oeuvre de talent  et d'émotion, on devrait le mettre dans les classiques de la littérature, et le faire apprendre aux enfants des écoles on aurait peut-être introduit enfin ce genre de considération pour les cultures régionales!), il le mériterait, il mériterait même d'être choisi dans une anthologie mondiale de la poésie.

Et  ça ne parle que de valeurs aujourd'hui diabolisées, presque interdites ou en voie de disparition ou bien menacées..... (Le Carnaval, les masques, les bals publics, la fête, le bruit, la gaîté, l'occupation des voies "publiques" (autrefois publiques ... mais avec Sarko ça ne va plus durer !) par des foules de gens et non par les bagnoles et les vigiles privés!, et bien sûr l'amour (aujourd'hui on l'appelle comment? ...  "violence"? "harcèlement sexuel"?  "dépendance psychologique"? ) Et, last but not least, le chagrin ! autre chose psychomachinchoseiquement interdite, un jour peut-être on condamnera  à la prison pour "non prise en charge de leur santé" les gens qui souffrent de chagrin puis on les fichera à vie et on les obligera à suivre une cure  d'euphorisation "positive". On parie ?
Si vous pouvez apprenez-le par coeur, il le mérite, ou au moins la dernière strophe.

Tiu  ĉi poemo eble estas la plej bela de la pikardlingva literaturo, kiun oni tro ofte rigardas kiel reduktita al komikaĵoj lokaj;  ĝi indus fakte esti enigita en klasikaĵojn pro la talento kaj emocipovo kun kiu ĝi traktas  malĝojan kaj universalan temon. memoru parkere almenaŭ la lastan strofon kiel citaĵon: ĝi estas tiom bela kaj korprema!

 

Ch’éteot l’Mi-Carême, i-aveot dins chés rues

Ene masse dė musiques, dés tas d’gins masqués.

In face du Grand-Garde, ch’éteot ène cohue

Et l’cortêche aveot du mal dè passer.

Cha, ch’ ‘teot in cortêche! Lés prumiés in tiète,

I-éteotė pus d’chint, tous in calikeot :

Juste autant d’Pièrots qu’i n-aveot d’Pièrètes,

Juste autant d’Pièrètes qu’i n-aveot d’Pièrots.

Après cha, ch’éteot ène éote mascarate,

Pwis v’là deûs Pièreots qu’i s’eont ratardé

Et qui n’ trouv’tè pus l’binde dés camarates :

Pièrète par ichi, Pièreot d’l’éôte coté.

I n’seon po l’in d’l’eôte pus d’à chenk-sî metes,

Més lès-amoureûs, ch’èst come dés bièc-beos.

Pièreot, i s’inquiète dè n’pus vir Pièrete,

Pièrète, èlle èst triste dè n’pus vir Pièrot.

Pauve pétit' Pièrète ! èlle a l’invie d’brêre,

Elle ortoun’reot bin tout d’swite à s’majèon !

Et Piéreo s’désole, i n’sét pus qwa faire,

I va come quéqu’in qui-a pèrdu s’résèon.

Pour l’in comme pour lééôte, ch’èst ène tristė fiète ;

Au lieu d’s’amuser, i-eont leûs cœurs bin greos :

Par ichi Pièreot cache après Pièrete

Et par là Pièrète cache après Pièreot !

Pindant tout-in tans, j’é suivi l’cortêche.

J’areos bin voulu lés vir s’ortrouver,

Més d’lés vir à deûs, i n’aveot po mèche :

J’véyeos l’in, pwis l’éôte, més lés deûs, jamés !

J’é rintré dins l’bal in m’disant qu’pétète,

In dansant t’t-à l’eure on s’rincontrėreot.

Més Piéreot d’ssus l’banc atindeo Pièrète

Et Pièrète bin sache atindeot Pièreot.
Et pindant dès-eures, au son dė l’musique

- vous savez qu’cha dure tout jusqu’au matin -,

i seont rès là come deûs vrés-antiques,

pwis i seont partis, chakin pa s’kémin.

J’lés-é vu partir : piéreot baisseot s’tiète

Et j’é intindu Pièrète qu’èle brèyeot…

Et pindant ç’tans-là, toutes lès-éôtes Pièrètes

Danseot’tė gaimint avèc leûs Pièreots.

Hélas ! dins chelle vie, ch’èst bin souvin l’même :

on rèstė vièle file ou bin vieûs garchèon ;

èt ch’t-acor pus triste qu’à l’Demi-Carême :

l’carnaval, ch’èst court, mé la vie, ch’èst lèong …

On èst treop timite, treop fier ou treop …. Biète,

On vient d’ène famile bin treop come i fèot

Èt Pièreot viélit in r’grètant Pièrete,

Et Pièrète ès’fane in r’grètant Pièreot.
Et cha dure insin pindant dés-innées,

Et quand on s’rinconte, on s’fét dès saluts.

Qwa çé quė vous voulez, ch’èst ène dèstinée !

I-arife même alfeos qu’on s’orconeot pus.

On s’résine, ch’èst vré, més toudi on r’grète,

Et alfeos on s’dit, quand on soufre ėd’ treop :

« Come ėj’ s’reos ureûs si j’aveos Pièrète!

- Come ėj’ s’reos continte si j’aveos Piéreot ! »

Et par in byèo jour in cortêche i passe,

On seone àl’églisse pou in n-intièr’mint,

Et l’vieûs, ou bé l’vièle, i dit’ à vwas basse :

« Acor in qui passe pou m’montrer ch’kémin.

- Qui ç’quė ch’èst cèle-là qu’on mène à Mulète ?

- Qui ç’quė ch’èst c’ti-là qu’on porte à Navyèo ? »

On dit : « Ch’èst ène tèle ». Piéreot : « Ch’est t’ Pièrète ! »

Ou bin : « Ch’èst in tèl ». Pièrète : Ch’èst t’Pièreot ! »

Awi, mé bones gins, ch’est ène triste istware,

Dès-istwares parèles, on in sét tèrtous

Pace qu’i n-a bôkeop – cha, vous pouvez m’cwrâre -,

Et ch’èste pétète même vo-n-isware à vous.

Et p’tète qu’avèc mi, tout bas, in cachète,

Wê, vous l’dites tout bas, mi jė l’dis tout hèot :

« Ah ! chès pauves Pièrèots qui n’eont po d’Pièretes !

Ah chès pauves Pièrètes qui n’eont po d’Pièrèos ! »

 

Henri GEORGE (1879-1952)

 

Eh oui au fait ! et cette année va-t-on avoir le droit de fêter le Carnaval ????? avec l'ambiance fasciste anti-humaniste actuelle ! Va-t-on encore avoir le droit de danser, de s'embrasser sous les yeux de la flicaille ? Que va devenir notre Civilisation ? Que vont devenir les traditions humaines?

Tiens Farida Belghoul va essayer d'organiser un "carnaval" qui sera en même temps une forme de meeeting, nos maître lui laisseront-ils le droit ?

apparemment non ....

Quelqu'un a proposé une idée, celle d'une sorte de "carnaval des démasqués" au prochain mardi gras du 16 février 2021 (avant l'éventuel "Carême" imposé d'un 3ème confinement) où chacun se "déguiserait en lui-même", c'est-à-dire enlèverait librement son masque pour pouvoir enfin récupérer sa respiration naturelle...

18/12/2020

du temps où les français étaient libres insouciants et heureux

et s'amusaient innocemment en écoutant Jean Constantin et des trouvailles inoubliables comme celles-ci, c'était l'époque du tcha-tcha-tcha :

Retrouvera-t-on jamais cette humanité chaleureuse et bon-enfant ?

pas tant que la bande à Macron, à Bill Gates, Blackrock et Castaner ne sera pas en prison

C'était une époque heureuse, on voyageait (sans problème sans peur et sans humiliations) en trains, ou en autocars, on était sûr de trouver des hôtels abordables au bout, et dès qu'on avait besoin de quelque chose il y avait plein de magasins partout en ville, il suffisait d'y marcher tranquillement et en pleine liberté, on y entrait aussi librement que dans les églises ou les gares, les enfants couraient et jouaient dans les rues, et on n'avait pas peur d'adresser la parole à un policier.

Et il y avait des syndicats et des grèves, et une Sécurité Sociale, et des Services Publics. Et la liberté d'expression.

(et Brandy Vaughan n'était pas morte http://initiativecitoyenne.be/2020/12/hommage-a-brandy-va... )

31/10/2020

Halloween - pourquoi ?

Hallowen, fête anglo-saxonne, même si d'origine celtique, a été tout à coup imposée en France, très précisément par un essai à Nantes en octobre 1992, et l'année suivant 1993 comme ça a marché ça a été étendu à l'ensemble de la France, ce qui montre bien qu'il s'agissait d'une opération commerciale pensée organisée, massive et planifiée ! par qui ? ...... très bonne question non ?
déjà cherchons les motivations, il y en a qui sautent tout de suite aux yeux :


1° une raison impérialiste : américaniser le monde,


2° une raison marketing : créer un vaste marché de gadgets à vendre


3° une raison "psychologiquement correcte", des psycho-machin-chose de ce que j'appelle "la Secte des Adorateurs de la Mort" habituer les enfants à rire de la mort, des cadavres etc, à trouver ça "fun" marrant et pas tragique du tout, faire à l'avance son "travail du deuil" si chéri des psycho-machin-chose au pouvoir.


4° une raison anti-religieuse en général et anti-chrétienne (bref ce qu'ils appellent : "laïque" !) en particulier : faire disparaître de l'imaginaire du public l'association entre le 1er novembre et la fête chrétienne des morts, pour la remplacer par une association "fun" et anglo-saxonne qui fait vendre, et habitue les gens dès le plus jeune âge au satanisme et à l'atrait pour la mort, transformée en un truc "amusant" comme dans le roman d'Aldous Huxley "Le meilleur des mondes.



24/10/2020

vive Pierre Perret !

pour  fêter le timide retour à une très relative liberté dans le camp de concentration totalitaire qu'est devenue l'europe, voici un  vestige du temps de la Civilisation et de la vraie humanité,  Pierre Perret :


 

19/07/2020

chronique du Légal-terrorisme - en 1996 c'était encore une fiction ...

 Méditations fin de siècle     (20ème !)

 

Tiens ! Quelqu’un court. Dans un uniforme spécial pour courir.

Un jour il sera interdit de courir sans un uniforme spécial.

De toutes façons, vu l’esprit et les tendances actuelles, d’ici quelque temps il sera interdit de courir dans les zones habitées, étant donné que les pieds, quand on court font du bruit, dans le cadre de la Lutte contre le Bruit ce sera interdit par les règlements sanitaires municipaux,    et ceux qui s’aviseraient de courir le long des trottoirs auront une amende. Le long des voies à forte circulation routière ce sera interdit aussi, car on aura prouvé scientifiquement que l’absorption accrue d’air pollué lors de l’effort est nocive pour la santé. En conséquence de quoi les gens qui feront ça seront poursuivis. En effet adopter volontairement un comportement qui nuit à votre santé c’est « avoir un problème » psychologique, c’est anormal et criminel, et doit être combattu et soigné. De plus, ce sont des citoyens irresponsables qui en accroissant leur risque de maladie de 0,03% contribuent à creuser le déficit de la Sécu, ils doivent être punis en conséquence.

 

Dans la nature ce sera interdit aussi, car ça dérange le gibier , etc, idem. En fait ce ne sera plus permis ( en fait ce sera obligatoire, comme il sera obligatoire de se maintenir en forme ) que sur des pistes spéciales, spécialement crées pour ça, payantes bien entendu, que les comités d’usagers se battront pour faire créer partout. Sur ces pistes par contre il sera obligatoire de courir, marcher sera interdit, ceux qui s’aviseraient d’y marcher subiront une amende, car ils constituent une gêne pour les autres, de telles conduites déviantes ne sauraient être tolérées, etc …

 
                        Vous n’y croyez pas ? On n’en est pas encore là ? Oui mais on y court ! On court tout droit vers une société comme ça. Elle est déjà partiellement en place, et la dynamique est enclenchée ; elle s’installe et, vu les forces, structures et façons de penser en vigueur, son instauration et son accentuation sont inévitables et irrépressibles.

R.Platteau, 1996 - copyleft
 

12/06/2020

être complotiste c'est avoir raison

chaperon rouge.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

ci-dessous Jandrok rapporte ses exemples uniquement à Farida Belghoul et au journal "Le Monde" mais il y a aussi plein d'autres exemples ! et des plus pertinents, des tas !

Ils voient des complotistes partout !

La théorie du complotisme est un vaccin inventé par le pouvoir pour neutraliser par avance toute dénonciation de ses manipulations, lui permettant ainsi à loisir de continuer, malgré les dénonciations, à commanditer divers attentats terroristes et à mettre en scène la "lutte contre le terrorisme", pour justifier des lois dictatoriales lui autorisant d’espionner et de contrôler totalement la population, et ainsi d’empêcher la révolution :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8947

Si les pays impérialistes comme la France ont pu maintenir pendant quelques décennies un relatif confort de vie à ses esclaves salariés, ainsi qu’une mascarade de «démocratie», cette période est définitivement révolue. Chaque jour, ce système apparaît de plus en plus sous son véritable visage, entièrement dévoué aux intérêts d’une minorité de parasites au détriment des besoins, de la vie et de la santé de tous.

Être « polémiste » aujourd’hui est un acte de courage et de renoncement à la dictature souterraine. Merci à ceux qui s’emploient à laisser s’exprimer leurs sens et leurs sentiments profond plutôt que le politiquement correct qui allume les mèches des bombes ici et là et pillent vos comptent bancaires !
Enfin, la vérité se fait peu à peu ! c’est pour cette raison qu’ils ont si peur d’internet et veulent le censurer.

comme dit Aimé Michel

"il ne faut pas s'interdire de penser"

ce que certains voudraient justement vous interdire ! ou encore mieux obtenir que vous vous l'interdisiez vous-mêmes !  tellement vous seriez complexés, conditionnés.
C'est leur but.


Mais imaginez un inspecteur de police qui s'interdirait de penser ! comment pourrait-il mener son enquête ? comment pourrait-il arrêter les coupables ? comment pourrait-il nous défendre ?

Ceci est vraiment une banane.jpg