Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2018

est-ce réjouissant ?

https://histoireetsociete.wordpress.com/2018/09/08/supercalculateurs-la-chine-regne-en-maitre/
ça confirme que la suprématie US c'est fini.
Mais est-ce réjouissant ? la Chine donne très fort dans le totalitarisme social, le capitalisme, ceux qui voient la Chine en puissance sage gentille et pas impérialiste ( et même "communiste" !) se fourrent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude,  et comme disait Montesquieu à peu près (je cite de mémoire) "on a n'a jamais vu quelqu'un jouir d'un pouvoir sans succomber à la tentation d'en abuser" .....
et Lord Acton : "Tout pouvoir corromp"
Avec un tel pouvoir informatique on peut, faire plein de choses .... et on voit que déjà la notation totalitaire et bien « citoyenne » (selon le terme - dévoyé ! - qu’on n’arrête pas de nous ressasser de nos jours en France ….) de tous leur citoyens c'est leur dada,  libéral-fasciste le dada.

 

« Comme on peut l’imaginer, il va pouvoir traiter d’énormes quantités de données, vraisemblablement à des fins scientifiques, pour du calcul mathématique et du cloud computing. » ah oui ? Que ça ? Vraiment ??

05/10/2018

"pour des raisons de sécurité" le mantra du fascisme actuel !

le prétexte de la sécurité ah ! encore elle ! la revoilà ! le Dieu Moloch de notre époque, auquel on sacrifie des êtres, toujours ce fameux mantra pervers comme une tête de vipère qui se  dresse devant vous : "pour des raisons de sécurité"

Quand on voit l'usage que nos maîtres font de ce mot on a compris ! Quand j'entends le mot "sécurité" je sort mon révolver !

18/09/2018

le monde de Mafalda

Mafalda, cette merveilleuse série du dessinateur Quino, n'est pas seulement un enchantement  de  psychologie et de fantaisie, c'est un lieu où, ces sketches ont été dessinés en Argentine entre 1964 et 1972, où quand on observe bien de dessin en dessin on retrouve la VIE NORMALE,

du temps où les trottoirs étaient recouverts de carrés de ciment blancs, et non d'une couche de macadam noir.

un monde où on envoyait les enfants faire les courses, (et où on allait acheter le lait en emportant sous le bras une bouteille vide pour la faire remplir),

un monde avec les immeubles d'habitation dont la porte d'entrée est toujours ouverte et sans digicode,

des épiceries (et qui livrent chez les gens !) et non pas des supermarchés loin de tout (même si en rêve Manolito, dont l'esprit mercantile et borné contient le germe du libéral-fascisme actuel)

les femmes maitresses de maison qui s'occupent de chez elles tranquillement.

des enfants qui peuvent passer des heures à se promener et jouer librement dans les rues, https://www.legrandsoir.info/un-regard-sur-le-modele-cuba... les parcs publics, où ils voient se dérouler la vie, les gens, les choses,
et qui peuvent s'asseoir sur le trottoir, les pieds dans le caniveau sans qu'une meute de flics et d'assistantes sociales se jettent sur eux et les menottent en les accusant d'«incivilités» !
et regarder les flaques, les feuilles qui tombent sans qu'une caméra de vidéo-surveillance ne les fiche comme comportement suspect et anormal !
un monde où les enfants peuvent rester assis sur la bordure du trottoir à rêvasser et regarder le monde
où les hommes avaient le droit de fumer
et les enfants de se rendre visite les uns chez les autres librement (et à pied et tout seuls)
une vie quoi ! un monde civilisé et normal ….

 

Heureusement qu'on peut encore lire ces bandes dessinées des décennies passées (Boule et Bill aussi), sinon certains ne sauraient même pas ce que c'est qu'une société libre humaine détendue et conviviale ! Mais si ! ça peut exister, ça a existé ! Parce que maintenant il n'y a plus que les "vieux", ceux qui ont connu les années 50 et 60 qui se souviennent du temps où la France était encore un pays libre. Et d’à quel point en chauffant petit à petit la marmite on peut cuire les grenouilles.  En tous cas je rappelle que c’est François Asselineau et lui seul qui a débusqué le programme INDECT, personne d’autre ne le dénonce ! Et les caméras de vidéo-surveillance, il n’y a que lui qui parle de les interdire. et les rfid. Et l’omniprésence des plans vigipirate depuis des années, histoire d’habituer les gens à une surveillance exacerbée et constante ; fabriquer des zombies bien soumis, qui trouvent ça normal ! et ne se scandalisent même plus.

31/08/2018

on va à leur école ou pas ?

 

Je parie que avec ses idées à la noix , madame BUSZYN va se faire shooter par le conseil constitutionnel ! l’école de leur république ne peut pas etre à la fois obligatoire et interdite à certaine catégorie d’ayants droit.Pour le coup c’est vraiment discriminant .On ne peut pas , non plus faire porter un signe aux enfants non vaccinés , ça nous rappellerait les HLPSDNH.

#1824994

Le 23 octobre à 12:42 par 

On aura une bonne raison "officielle" pour leur absence à l’endoctrinement de masse de nos jeunes esprits malléables...

 

 #1825115

Le 23 octobre à 15:33 par 

“Pas d’école pour les enfants”, en voilà une très bonne nouvelle !

#1825001

Le 23 octobre à 12:51 par

...faudra expliquer comment des enfants vacciné peuvent avoir un risque de contamination au contact des enfants non-vaccinés..ou alors les vaccins ne servent à rien ?

#1825043

Le 23 octobre à 13:48 par

très juste... je pense que le vrai risque est que les vaccinés pourraient se faire contaminer idéologiquement par les non-vaccinés !
côtoyer des non-vaccinés et constater qu’ils sont en bonne santé, voire meilleure santé, que si vous êtes vaccinés peut infecter les esprits d’idées rebelles et libératrices ;)

#1825003

Le 23 octobre à 12:53 par

Et bien mes enfants n’iront pas à l’école l’année prochaine.
Qui d’autre ?

#1825037

Le 23 octobre à 13:44 par

c’est le mieux à faire, et c’est éviter deux poisons à la fois à vos enfants !
le poison des vaccins et le poison mental des programmes de l’éducation (re-écudation) nationale !
vos enfants auront de bonnes chances de rester en bonne santé physique et mentale :)

#1825126

Le 23 octobre à 15:49 par 

On hésite. Surtout qu’on est dans un secteur ZEP (doublement des classes, par double néo-crétins en maître) alors je crois qu’on ne va pas hésiter longtemps..

#1825005

Le 23 octobre à 12:54 par

Un truc logique : si les enfants vaccinés jouent avec des enfants non vaccinés, pour quelle raisons les premiers risqueraient une infection, puisqu’ils sont vaccinés ?

ça mériterait débat ce sujet, je suis suis certain que beaucoup d’entres nous n’en vaccineraient plus leurs gosses

#1825081

Le 23 octobre à 14:50 par dolf

On en déduit que le vaccins est inefficace et qu’il est inutile de vacciner

cqfd
Mais il y a une logique supérieure ,la logique dictatoriale

#1825006

Le 23 octobre à 12:55 par Régulus

Entièrement d’accord avec Agnès ! Peut-être un début d’émancipation !

Voilà une belle occasion de reprendre en main l’Education (on peut toujours rêver) avec des vrais programmes sans fioritures d’un bon niveau en créant, je ne sais pas trop, des structures populaires avec un bon encadrement fait par des gens compétents qui aiment leur métier... le tout en n’empoisonnant pas nos enfants...double avantage !...

Sinon à part ça, je croyais que l’école était obligatoire non ?

#1825046

Le 23 octobre à 13:51 par Gin

"Sinon à part ça, je croyais que l’école était obligatoire non ?"

non, non et non, c’est l’instruction qui est obligatoire en France, l’école n’a jamais été obligatoire... encore heureux !!

malheureusement, peu de gens le savent... mais grâce à Madame Buzyn, les gens risquent de s’en rendre plus compte...

#1825007

Le 23 octobre à 12:58 par

Combien faudra-t-il d’enfants invalides à vie, ou morts, pour que cette décision dictatoriale soit abrogée ?

Car en effet cette décision est potentiellement criminelle, et Mme Buzyn qui est médecin le sait parfaitement. Seulement sont mari est un des pontes des grands laboratoires avides d’argent, alors elle agit de manière dictatorial.

Par sécurité, il faut revenir aux trois anciens vaccins obligatoires, et l’on verra ce qu’il est possible de faire, s’ils sont dorénavant sans adjuvants dangereux à la santé, comme le thimérosal (mercure) et l’aluminium tous deux toxiques.

La dictature de l’oligarchie cela suffit Madame Buzyn, veuillez en informer vos supérieurs.

#1825237

Le 23 octobre à 18:06 par

Qu’est ce qui prouve que parmi les 11 vaccins aucun ne sont incompatibles, voire handicapants ou mortels ?

#1825011

Le 23 octobre à 13:09 par

L’école à la maison une bonne organisation plus de vaccinations, plus de théorie du genre etc.

#1825017

Le 23 octobre à 13:12 par 

Le virus mortel c’est la connerie

#1825119

Le 23 octobre à 15:39 par

Et l’argent avec Agnès buzyness ness, y’a toujours un moyen de s’faire un pti billet !

#1825018

Le 23 octobre à 13:13 par 

Pas d’école, mais quelle école ?C’est simplement de la pure discrimination,et de la dictature . Cette dame c’est trompée d’époque et peut être de pays ,elle n’a pas encore compris que l’école est devenue une garderie .Ce qui inquiète les parents, ce n’est pas que les enfants n’aillent plus à l’école mais il n’y aura personne pour les garder .

#1825020

Le 23 octobre à 13:14 par

ridicule puisque les autres enfants seront vaccinés, ils ne seront pas exposés en raison de la grande efficacité des vaccins à 150 euros qu’on leur aura inoculés.
J’espère que wikileaks va nous aider dans ce combat.

 

#1825031

Le 23 octobre à 13:36 par

La France est devenue pitoyable par ces représentants de commerce que l’on nomme pompeusement ’’Ministres’’.

 

#1825032

Le 23 octobre à 13:36 par

« Je dis aux parents : c’est obligatoire, vos enfants ne rentreront pas à l’école ou en crèche s’ils ne sont pas vaccinés », a confié le ministre de la Santé, précisant faire référence aux établissements « publics et privés ». Une mesure qu’elle justifie par les risques d’exposer « les autres enfants à des virus mortels ».

Donc si je comprends bien, il est risqué d’exposer des enfants aux virus mortels contre lesquels ils ont pourtant été vaccinés.
Alors soit les vaccins sont inutiles, et dans ce cas il est complètement idiot de se faire vacciner et tout autant idiot de discriminer les vaccinés des non vaccinés, soit le raisonnement de madame Bousin est idiot, soit les deux.

#1825112

Le 23 octobre à 15:30 par bousier

" Pas d’école pour les enfants qui ne veulent pas être les vaches a lait et les cobayes de ma bienfaitrice SANOFI "

#1825033

Le 23 octobre à 13:37 par anonyme (MOI)

bonne nouvelle ! ça va donner un coup de pouce au développement de l’école à la maison et de l’enseignement par correspondance. Croyez-en ma vieille expérience : c’est la meilleure façon d’étudier et la plus efficace (et la plus économique).

#1825052

Le 23 octobre à 14:05 par 

Encore une de ces femelles formatées machine à donner des ordres, et à suinter de la contrainte, de la menace et de la coercition sur le mode cour de récré de maternelle. 11 vaccins !!! (ONZE ; quand même !) Pourquoi pas 110 ou 1100 !? Qui va nous vacciner contre les crétins procéduriers, les pervers, les incompétents et les malveillants ?

 

#1825072

Le 23 octobre à 14:28 par bambino

C’est vraiment dur. La pression sociale est vraiment intense quand on ne fait pas vacciner son enfant. Perso, je me suis dejà barré a l’étranger. Ici, ce n’est pas obligatoire, mais c’est presque tout comme, car la pression est intense. Les creches refusent les enfants non-vaccinés, mon généraliste m’a dit clairement "si vous ne vaccinez pas, ne venez meme plus me voir, ce n’est pas la peine". (allez, aux chiottes le code d’éthique de médecine)

J’ai passé tellement de temps a m’instruire sur le sujet de la vaccination. J’ai pris une décision murement réfléchie, et a partir de la, je refuse de céder.

C’est simple, si tu finis par céder sous les pressions sociales ou financieres, ca veut dire que tu as perdu, et ils ont gagné. (Et que tu te démerderas avec les coûts associés aux effets secondaires potentiels). C’est tout ce qui compte pour eux au final. Peu importent pour eux les commentaires d’indignation sur le net

#1825077

Le 23 octobre à 14:44 par

" Une mesure qu’elle justifie par les risques d’exposer « les autres enfants à des virus mortels »."

le virus de l’émancipation, de la liberté, liberté de penser, liberté thérapeutique... oui, ce genre de virus, mortel pour le système !!

#1825201

Le 23 octobre à 17:31 par

Logiquement, si les autres enfants sont vaccinés, ils ne craignent rien... (? si vraiment les vaccins protègent !) Les parents qui ne font pas vacciner risquent juste d’exposer leurs propres enfants.
Alors ce propos est totalement dénué de sens.

#1825223

Le 23 octobre à 17:52 par

Mais si les autres enfants sont vaccinés donc protégés alors ils n’ont rien à craindre des non vaccinés c’est élémentaire.

#1825087

Le 23 octobre à 14:58 par ferrapi

J’avais fait faire un rappel obligatoire de leur saloperie à mon fils qui avait une dizaine d’années et malheureusement il est devenu très fatigué et ne comprenait plus rien en cours. Il avait un bon niveau avant et il est passé subitement dans les derniers de la classe.

Avant de retrouver une compréhension disons normale, il a fallu deux bonnes années. Je m’en veux de ne pas avoir apporté le flacon du vaccin rempli de liquide physiologique à la place. C’est du véritable poison, à croire que les enfants ne doivent pas être doués à l’école...

Est ce que les enfants de Buzyn sont vaccinés

#1825113

Le 23 octobre à 15:31 par Paul82

"vos enfants ne rentreront pas à l’école ou en crèche s’ils ne sont pas vaccinés"

Je rejoins la plupart des commentateurs : cette phrase est idiote, mais émise par une non-idiote.
La prochaine étape est d’enlever les enfants non vaccinés "pour leur bien", "parents irresponsables" Répondre à ce messageetc Ne souriez pas, l’esprit des lois de la République
y est déjà. Nous appartenons TOUS à l’Etat, pas à nos parents. Et quand on est adulte (enfin, quand c’est possible) nous n’avons qu’un droit : celui de la boucler !

#1825128

Le 23 octobre à 15:50 par anonyme

Saviez vous que l’aluminium,le formol,le mercure ne sont qu’une infime partie des vaccins c’est le sommet de l’iceberg ;les virus désactivés où poussent ils ;certains dans des oeufs de poules ça c’est pour la grippe les autres poussent sur des cultures cellulaires d’où sont issues ces cellules d’embryons surnuméraires de cellules souches d’embryons humains et animaux (avortés viables ou pas et cordons ombilicaux) et "purifiés" juste pour en extraire le virus où l’agent recherché anti cancéreux ant inflammatoire etc.. et de quoi assurer son maintien(sans resources il ne peut pas vivre) jusqu’a la date de validité du vaccin ou du traitement anti "cancéreux" présumé ; on l’a compris avec ces vaccins imposés le public finance les labos leurs matériels et expérimentations et reproduisent ainsi l’erreur ambivalente de l’oeuf ou de la poule ou du cancer ou du vaccin ou de la maladie auto immune du vaccin suivi du cancer ou l’inverse,le vaccin avait peut être un but social et bienveillant à son origine mais depuis il est devenu un détaqrueur du génome humain un agent qui corrompt la réplication adn et arn un rétrovirus qui entraine la dégénerescence du système immunitaire et par conséquence automatique un élèment d’obsolescence programmée de l’être humain !

#1825204

Le 23 octobre à 17:34 par patrick

Une mesure qu’elle justifie par les risques d’exposer « les autres enfants à des virus mortels ».

Je suis con ou j’ai rien compris , si les enfants non vaccinés contaminent les enfants VACCINÉS par deduction les vaccins sont inutiles alors .

éclairez moi

#1825214

Le 23 octobre à 17:41 par 

"Pas d’école pour les enfants non vaccinés" : Agnès Buzyn menace les Français !

 

 

Oh la boulette !!!! Ca pour une boulette, c’est une boulette !!!

Et cette putain de marche arrière qui veut pas passer !

30/08/2018

en Allemagne des parents ont été érrêtés par la police et envoyés en prison pour avoir refusé d'envoyer leurs enfants suivre les gours d'éducation sexuelles et du "gender"

Ils ont manifesté devant la cathédrale de Cologne, 30 français dont Farida Belghoul sont venus les soutenir

*En France aussi !

et les parents se suicident, ça vous étonnent ? mettez-vous à leur place.

on s'enfonce dans l'inhumanité et l'horreur


 

en France 175.000 enfants "placés" abusivement par la DDASS, et arrachés à leurs parents, et si les parents protestent qu'est-ce qu'on fait ? devinez !


21/08/2018

extension du totalitarisme et de la théocratie - sous sa version moderne - la pensée de Bonald quoi !

octobre 2017

L’extension du domaine de la censure croît sans cesse. La BBC demande excuse à ses auditeurs d’avoir laissé parler à l’antenne Lord Lawson, ancien ministre climato-sceptique, sans le contredire. Après la race et le genre, la tyrannie morale s’étend maintenant au climat.
 
On sait que la liberté de parole est surveillée à la radio. Les journalistes ont la consigne, qu’encadrent en France les lois Pleven et Gayssot, de ne pas laisser passer une parole prononcée par un invité lors d’une interview qui pourrait passer pour antisémite, raciste, ou discriminatoire à l’égard d’une religion, d’une orientation sexuelle, d’une nationalité, sans la relever avec réprobation et la contredire. Ainsi le veut le code moral imposé par les lobbyistes aux législateurs, aux médias par la loi, au public par les médias.
 

Obligation de contredire tout climato-sceptique qui veut parler  

 
L’affaire de Lord Lawson vient de démontrer l’extension de cette surveillance morale au domaine de l’environnement. L’homme n’est pas n’importe qui. Il fut deux ans ministre de l’énergie, puis six ans ministre des finances de Margaret Thatcher, comme tel chargé d’appliquer la privatisation et la réforme fiscale radicale qu’elle a menée. Toujours député conservateur, il était interrogé sur le programme Today de Radio 4, qui fait partie de la BBC. Il y a tenu des propos inacceptables au regard des normes actuelles, sans personne pour le contredire. Il a en effet affirmé que le corpus de données publiées par l’ONU « confirmait qu’il n’y a pas eu d’augmentation des événements climatiques extrêmes ». En ajoutant que « si l’on relève une tendance ces dix dernières années, c’est que la température moyenne du globe a légèrement régressé ».
 

La BBC s’excuse : extension du domaine de la tyrannie

 
Aussitôt de nombreux auditeurs se sont plaints à la BBC de cette déclaration climato-sceptique. Today a d’abord paru ne pas leur donner satisfaction, puis s’est rétracté en reconnaissant que l’interview de Lord Lawson constitue une « brèche dans la ligne éditoriale », et le directeur du bureau des plaintes de la BBC a présenté « ses excuses ».
 
Le lecteur attentif aura noté que Philippe Verdier, le monsieur météo de France 2, avait été licencié à l’automne 2015 pour avoir publié un livre timidement climato-sceptique, et qu’il a perdu son procès contre la chaîne aux prud’hommes en avril 2017. L’extension de la tyrannie morale au domaine du climat n’est donc pas neuve. Mais cette fois cela touche la BBC, qui a la réputation (qui fut longtemps justifiée mais qui ne l’est plus) de laisser la parole libre. Et cela concerne non pas un journaliste quasiment fonctionnaire, mais un invité : il ne faut plus, en aucun cas, qu’une personne de quelque poids puisse énoncer des faits contraires au dogme de la religion dominante sans subir l’assaut des picadors de l’antenne.
 
Une dernière remarque : le dogme de cette religion dominante s’accroit chaque jour de nouveaux canons, la tyrannie s’étend aussi bien au domaine de l’intime qu’au climat, elle pourra s’étendre demain à n’importe quel us, conviction ou science : le totalitarisme sans frontière, sans limite, c’est-à-dire le totalitarisme au sens strict, est en marche." "

Pauline Mille

rappelez-vous ce que j'ai écrit sur les ""vêtements liturgiques (http://miiraslimake.unblog.fr/2017/05/19/vetements-liturg.../) , sur les "calotins" de notre époque, la permanence de l'inquisition, des détails du régime nazi, etc.

 

 

02/08/2018

religions ! on vous avait dit religion ! de la nature politique des religions et leurs avvatars - permanence

octobre 2017 La BBC s’excuse d’avoir laissé parler un climato-sceptique sans le contredire : extension du domaine de la tyrannie L’extension du domaine de la censure croît sans cesse. La BBC demande excuse à ses auditeurs d’avoir laissé parler à l’antenne Lord Lawson, ancien ministre climato-sceptique, sans le contredire. Après la race et le genre, la tyrannie morale (la "ligne droite de la pensée de Mao") s’étend maintenant au climat.
 
On sait que la liberté de parole est surveillée à la radio. Les journalistes ont la consigne, qu’encadrent en France les lois Pleven et Gayssot, de ne pas laisser passer une parole prononcée par un invité lors d’une interview qui pourrait passer pour antisémite, raciste, ou discriminatoire à l’égard d’une religion, d’une orientation sexuelle, d’une nationalité, (par contre discriminatiore envers une mentalité, une manière de vivre,  une émotion, jusqu'au plus intime des gens ça on a le droit !) sans la relever avec réprobation et la contredire. Ainsi le veut le code moral imposé par les lobbyistes aux législateurs, aux médias par la loi, au public par les médias.
 
Obligation de contredire tout climato-sceptique qui veut parler  

 
L’affaire de Lord Lawson vient de démontrer l’extension de cette surveillance morale au domaine de l’environnement. L’homme n’est pas n’importe qui. Il fut deux ans ministre de l’énergie, puis six ans ministre des finances de Margaret Thatcher, comme tel chargé d’appliquer la privatisation et la réforme fiscale radicale qu’elle a menée. Toujours député conservateur, il était interrogé sur le programme Today de Radio 4, qui fait partie de la BBC. Il y a tenu des propos inacceptables au regard des normes actuelles, sans personne pour le contredire. Il a en effet affirmé que le corpus de données publiées par l’ONU « confirmait qu’il n’y a pas eu d’augmentation des événements climatiques extrêmes ». En ajoutant que « si l’on relève une tendance ces dix dernières années, c’est que la température moyenne du globe a légèrement régressé ».
 

La BBC s’excuse : extension du domaine de la tyrannie

 
Aussitôt des auditeurs se sont plaints à la BBC de cette déclaration climato-sceptique. Today a d’abord paru ne pas leur donner satisfaction, puis s’est rétracté en reconnaissant que l’interview de Lord Lawson constitue une « brèche dans la ligne éditoriale », et le directeur du bureau des plaintes de la BBC a présenté « ses excuses ».
 
Le lecteur attentif aura noté que Philippe Verdier, le monsieur météo de France 2, avait été licencié à l’automne 2015 pour avoir publié un livre timidement climato-sceptique, et qu’il a perdu son procès contre la chaîne aux prud’hommes en avril 2017. L’extension de la tyrannie morale au domaine du climat n’est donc pas neuve. Mais cette fois cela touche la BBC, qui a la réputation (qui fut longtemps justifiée mais qui ne l’est plus) de laisser la parole libre. Et cela concerne non pas un journaliste quasiment fonctionnaire, mais un invité : il ne faut plus, en aucun cas, qu’une personne de quelque poids puisse énoncer des faits contraires au dogme de la religion dominante sans subir l’assaut des picadors de l’antenne.
 
Une dernière remarque : le dogme de cette religion dominante s’accroit chaque jour de nouveaux canons, la tyrannie s’étend aussi bien au domaine de l’intime qu’au climat, elle pourra s’étendre demain à n’importe quel us, conviction ou science : le totalitarisme sans frontière, sans limite, c’est-à-dire le totalitarisme au sens strict, est en marche.


Pauline Mille

 

  quel sale pays

27/07/2018

c'est ça notre époque

De nos jours si Eddy Constantine venait chanter ce grand succès des années 50 « cigarette, whisky et p’tites pépées », la chanson serait aussitôt diabolisée et interdite ! l’auteur traîné devant les tribunaux et Eddy Constantine envoyé en prison !
Ou alors il faudrait qu’il change les paroles et mette « anxiolytiques®, Aspartame® et grands LGBT ».

20/07/2018

les 3 (4) grands principes à avoir face à la compréhension du monde

J'avais établi trois principes pour comprendre le monde, que javais appelés
1 "Le Principe du commissaire de police" :
c à d à qui profite le crime ?
(c'est très utile, surtout avec l'actualité de ces dernières années !)


2 "Le principe de Karl Marx" :
c à d les idées, théories, idéologies, productions littéraires des gens sont déterminées par leurs intérêts matériels.


j'avais ajouté  un 3ème pour être prudent dans  les questions métaphysique, mais c'est valable aussi pour d'autres sujets.

3 "Le principe du père Noël" :
c à d Il faut se méfier des thèses qui si elles étaient vraies nous "arrangeraient" trop, on se leurre peut-être, tellement on a envie que ça soit vrai.

Maintenant je nomme un 4ème, suivant une expression qu'il a utilisé simplement tout au bout d'une phrase dans un de ses livres ce que j'appellerais

4 "le principe de Zygmunt Bauman" :
la phrase est à peu près (ça n'est pas la phrase réelle, je cite de mémoire) les horreurs nazies sont un exemple de ce à quoi mène l'esprit de la modernité (la volonté amorale de maîtrise totale du réel) quand il n'y a rien qui l'arrête.
c'est ça que j'appelle le principe de Zygmunt Bauman : il n' a pas de principe, si bon soit-il par ailleurs, à plus forte raison s'il est mauvais ! mais même quand il est bon au départ ! qui ne finisse par mener à des dérives et à un emballement (voilà ! on est au coeur de la question) auto-entretenu, qui ne s'arrête jamais, et qui peut mener aux pires dérives, et après à encore pire, encore pire que l'encore pire, dès que "il n'y a rien qui l'arrête" (heureusement souvent il y a des facteurs qui viennent limiter, brider les enthousiasmes et les cercles vicieux, mais justement pas toujours et alors ....).
C'est pourquoi pour prendre un exemple moins tragique que celui de Bauman les contrôles techniques obligatoires pour voitures, il  a des gens qui ont pondu ça, il  a des assos, des instances ministérielles, des médias, etc qui vivent de ça, (autre principe là, on l'appellera "le principe du conatus de Spinoza") et qui voudront encore et toujours justifier leur existence et trouver quelque chose de plus à faire, et puis un jour un gouvernement en manque de légitimité qui voudra dorer son blason en disant qu'il prend des mesures pour "la sécurité" (la Déesse Sécurité ! la nouvelle déesse) et puis il  aura les lobbies (principe de Karl Marx !) et on nous diminuera le délai pour faire ces fameux contrôles, qui ne servent à rien si ce n'est créer un juteux marché pour les entreprises contrôleuses,  (pareil pour les contrôles qu'on a inventé maintenant sur les maisons à louer) et puis on les diminuera encore, et puis encore, sans fin, principe de Zygmunt Bauman, car il n'y aura rien qui l'arrête.
(ce qu'on appelle le "principe de Peter", bien connu, c'en est une application dérivée au thème de la carrière dans les organisation hiérarchiques : un agent monte en grade jusqu'à ce qu'il aie atteint le niveau où il est incompétent , mais là il y un un facteur limitant justement, l'incompétence, là il s'arrête, mais il y a des cas où il n'y a pas de facteur limitant, et alors tout est possible, la chasse aux sorcières, le ravage du Seistan par les mongols, les génocides nazis, etc (car c'est pas fini, ça ne fait que commencer ... d'ailleurs des génocides euthanasiques ça recommence ! avec les trisomiques, et personne ne réagit !).

26/06/2018

"sécurité"

"Sicherheit" en allemand. Les inquisiteurs espagnols, quand ils voulaient brûler vifs des hérétiques ils appelaient  ça un "auto-da-fe" un ACTE DE FOI, question "image" (comme disent nos pubards) ça jette hein ! c'est nettement mieux que d'appeler les choses par leur nom, ça a tout de suite un prestige idéologique (et puis ça cache...) , voilà ! c'est la règle,  de nos jours ils auraient appelé ça des "ACTES DE SECURITE"

voilà voilà ...