Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2021

le nazisme 2.0 Valérie Bugault parvient aux mêmes conclusions que moi et de plus en plus d'auteurs, depuis mai 2020


et comme elle le dit à 7 minutes 40  c'est le fruit d'une évolution dans laquelle on était engagé depuis fort longtemps. Excusez-moi de revenir toujours à ça mais je crois que c'était le début, quand en 1978 on a (là aussi pour des raisons de lutte des classes, maximisation du profit, par la suppression des emplois, dans la perspective d'une vente au privé) remplacé les contrôleurs à la sortie des gares par des robots électroniques "contrôlez-vous vous-mêmes" (mais si jamais vous ne le faites pas on vous traitera comme des criminels !), et toutes les innovations qu'on nous a instillées petit à petit, depuis, et chaque fois sans révolte de la part des gens (sauf de moi ! mais j'étais bien seul et incompris) et sans prise de conscience des dangers que cela allait entraîner (pourtant déjà les antiques - et l'auteur du livre "ils pensaient qu'ils étaient libres, les allemands 1933-1945" -  le disaient "Principiis obsta" et "Finem respices")

"L’école à la maison va être interdite. Puis c’est la maison elle-même qui le sera, c’est-à-dire toute notion de foyer familial. Quant à vos déplacements, ce sera votre voiture dite "autonome" qui arrêtera leur quota. La loi sur l’euthanasie inscrira sur vos vies la date de péremption décidée par les sages hommes de Davos. Vu le programme, il faut se préparer au pire. Au fait, l’épidémie de Covid-19 est terminée depuis début mai et la surmortalité entre 2020 et 2019, corrigée de la tendance naturelle, n’a été que de vingt mille morts (calcul de Jean-Claude Barescut)… Moins que la grippe de Hong-Kong en 1969, qui s'en souvient ?  Bienvenue dans la société nazie 2.0 !"

(un commentateur sur Internet, qui analyse en profondeur)

 

Quand à l'histoire de la cloroquine elle relève du "business-plan" de Big Parma, c'est de la lutte des classes, le cynisme criminel du grand capital comme dit un commentaire sur Internet  "NOUS SOMMES VRAIMENT GOUVERNES PAR DES RATS IMMONDES, PETITS SOLDATS DES LOBBIES PHARMACEUTIQUES ET TRAITRES A LA PATRIE ET A L HUMANITÉ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! UN JOURS ILS PAIERONT TOUS !!!!!!!!!!!!!! ET CES POURRIS DES MEDIAS AVEC !!!!!!!!"

Ce sont les concepts et et la vision du monde nazies qui meut tous les discours mmesures et projets du covidisme (et lisez les articles qui analysent le livre de Klaus Schwab ! fondateur du Forum de Davos et grand manitou de ce plan.

Lisez le livre de Jean-Marc Royer paru chez les éditions "Le Passager Clandestin"

et qui a pour titre "La monde comme projet Manhattan" il est très très important pour comprendre l'essance de tout ça, et àpporte de l'eau au moulin de mon article en Esperanto paru sur Sennaciulo "Longdaŭra historia tendenco"

Et LUTTE DES CLASSES !

décidément, "ils ne connaissent que le rapport de force !" À la surprise générale, hier, en commission les sénateurs ont rejeté l’obligation vaccinale Covid-19 : une excellente nouvelle ! Malgré tout, le Sénat doit se prononcer en assemblée plénière sur ce texte le 13 octobre : nous allons continuer de faire monter la pression, nous vous donnerons des informations sur ce sujet très bientôt !

Oui, ils ne connaissent que la mobilisation, la résistance et le rapport de force. De la même façon, le ministre du tourisme a renoncé à imposer le pass sanitaire cet hiver dans les stations de ski françaises.
Ce n’était pas gagné d’avance ! Il y a des victoires, il y a aussi malheureusement des points d’alerte : l’Agence européenne du médicament vient sans surprise d’approuver la 3è dose. La Haute autorité de santé veut l’imposer aux soignants, pour commencer… Et bien sûr, il y a cette menace qui plane de prolonger le pass sanitaire au-delà du 15 novembre ! N’oublions pas non plus nos compatriotes de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française, qui vivent une situation inacceptable. Et nous nous battons pour les centaines de milliers de travailleurs suspendus, soignants, médecins, pompiers, militaires, gendarmes, opticiens, dentistes, et tant d’autres dont nous exigeons la réintégration immédiate dans leur métier !

À ce sujet, je félicite les animateurs du Collectif de défense des travailleurs suspendus et vaccinés sous contrainte, qui s’est installé cette semaine, comme l’ADEE (Association de défense des élèves et étudiants), qui a mené ce mercredi une première opération devant le rectorat de Créteil !
Ces initiatives ont été permises grâce à des rencontres lors des immenses manifestations du samedi, et nous allons continuer à intensifier ce travail utile de mise en réseau de la résistance !

Toute action de résistance paie donc. Nous avons lancé il y a 10 jours une mobilisation générale pour bloquer la France. Les premiers blocages ont commencé en divers points du pays ce lundi, et même la presse a dû s’en faire l’écho. Ce n’est qu’un début !

Toute action de résistance compte. Ainsi, je vous attends pour cette 47è semaine de mobilisation plus nombreux que jamais pour le cortège national unitaire à Paris : rendez-vous à 14h place de l’Alma ce samedi 9 octobre.
Amenez du monde, soyons avec nos drapeaux français, et pourquoi pas des drapeaux australiens en soutien à un peuple opprimé, et nos pancartes « liberté ! », dans la paix et la force d’un peuple qui arrache des victoires mais veut gagner définitivement cette guerre qu’on lui mène ! Soyons une foule immense !
Les tentes de professionnels seront là : notre objectif est maintenant d’organiser les choses pour nos anciens, et les indépendants.

Sans votre soutien, rien n’est possible. Ainsi, un grand bravo à ceux d’entre vous qui dès maintenant vont rejoindre Les Patriotes, reprendre leur adhésion annuelle ou faire un don de soutien au mouvement, et donc à la résistance toute entière ! Tout cela donne droit à déduction fiscale. Et tout cela est vital pour un mouvement qui ne reçoit pas un centime de l’État, mais qui grâce à l’énergie de centaines de bénévoles sur le terrain porte quasiment seul tout le poids d’une résistance populaire face à la tyrannie ! (Pour aider, voir les liens en fin de mail).

Bravo aux référents et militants bénévoles qui organisent des rassemblements pour la liberté ce samedi 9 octobre :

75 PARIS  14h  Défilé national pour la liberté Départ : Place de l’Alma – métro Alma-Marceau. Avec Florian Philippot.

88 SAINT-DIÉ-DES-VOSGES  14h30  Défilé contre le pass sanitaire Départ : devant la cathédrale

La campagne présidentielle a commencé. J’aurai l’occasion d’y revenir. Mais déjà, j’entends des promesses fuser dans tous les sens. Soyons sérieux ! Que ce soit pour redonner de la dignité aux travailleurs, des salaires et des pensions décentes, remettre le service public au niveau, assurer sécurité et tranquillité, arrêter une immigration qui ne sert que les intérêts de l’oligarchie, permettre à la France l’indépendance énergétique et baisser les prix, avoir un outil de Défense puissant, un pays qui porte une voix indépendante dans le monde, qui rayonne culturellement, pour créer une démocratie directe réelle, il faut commencer par pouvoir le faire !

Aujourd’hui, sur tous ces sujets, aucune promesse n’est tenable dans un pays sous tutelle oligarchique. Sous tutelle de l’Union européenne, de l’euro, de la CEDH, de Schengen, de l’OTAN, sous tutelle de la grande finance : tutelles que nous devons défaire. Prisons dont nous devons sortir. Liberté et souveraineté que nous devons bâtir ensemble.

Si ce préalable n’est pas posé, toute promesse n’est qu’un slogan de campagne, qui a vocation à finir dans la corbeille à trahisons. Nous valons mieux que ça !

Je mène le combat avec vous, élections ou pas, car je crois en la force de nos convictions, en nos belles valeurs, en notre France éternelle, et je vous demande d’avoir chevillés au cœur la foi, l’espérance et le courage

Florian Philippot
(notre prochain Président ! la seule vrai opposition, qui sera le SEUL candidat de gauche dans les prochaines élections (Mélenchon , le rhéteur de centre-gauche est ambigu et pas crédible, Philippot sera notre De-Gaulle-France-Libre du XXIè siècle)

05/10/2021

établissements scolaires

6/6/2016 en passant  Là c’est censé être un collège là mais on ne voit jamais d’enfants. Ni de cour de récréation. Des cours de récréations de toutes façons on n’en voit plus jamais. De toutes façons maintenant il semble bien qu’il n’y a plus de cour de récréation dans les écoles. Oh je pense que ça a été interdit par la loi ! « pour des raisons de sécurité » bien sûr ! Je suppose que les enfants (s’il en reste!) n’ont plus le droit de sortir des locaux, ni de courir, et qu’on poste un flic derrière chacun !

02/10/2021

Des églises ouvertes et des cafés (où on pouvait fumer) partout - des caméras de vidéo-surveillance nulle part !

tiens, un autre problème qui fait que la vie en 1960 était beaucoup plus commode et moins stressée que maintenant :

Depuis lors le Grand Capital a fait mourir tous les magasins.

Ce qui veut dire ?

Ce qui veut dire qu'alors, jusque dans les années 70, il n'y avait nul besoin de faire ses courses à la semaine (voire plus si on commande par catalogue comme Maximo par exemple,  ce que les gens font de plus en plus, c'est plus reposant et on échappe à la soumission et à leurs immondes caméras de vidéo-surveillance! pour le mois entier),
on pouvait acheter les choses au fur et à mesure qu'on en avait besoin !
- Un saut dans les magasins de la ville, voire du coin, quelques minutes de promenade (pas plus que dans un parking d'hypermarché !),  et voilà !

Et on avait droit au sourire de la crémière (pas à la gueule des vigiles privés) ! ce qui change les relations sociales et l'ambiance des journées, je vous assure.

Et on pouvait y envoyer les enfants, qui s'en faisaient une distraction, voire comme le raconte Elian-J Finbert le chien, dressé à aller acheter les croissants ! (et qui savait les compter !)

 

c'était LA FRANCE, c'était la Civilisation, c'était la vie normale

11/09/2021

article 312-1 du code pénal

    •  

Le vaccin contre le covid n’est nullement obligatoire, exiger d’un employé qu’il le prenne sous la menace d’une suspension ou d’un licenciement relève de l’extorsion (art. 312-1 du code pénal), ce qui est un délit passible de 7 ans de prison et 100 000 € d’amende.

Informez-en votre employeur

05/09/2021

dans ce domaine-là aussi ! des graphiques qu'on vous cache, on préfère l'hystérie criminalisatrice,

faire que tout un chacun se sente comme un criminel en fuite c'est plus "rentable" pour "tenir" les masses honteuses et terrorisées, (les théocraties savaient déjà ça), et ça permet de justifier toujours plus de totalitarisme, et toujours plus de répression à volonté (Staline savait déjà ça)

à gauche nombre de tués sur la route, à droite nombre de milliards de kilomètres parcourus.
voici le graphique pour la période 1985-2005, vingt ans
Evolution comparée Tués/indice de circulation entre 1985 et 2005 en métropole

Evolution comparée Tués/indice de circulation entre 1985 et 2005 en métropole
En 1958, 5 millions 700 mille véhicules, le nb de milliards de kms parcourus (échelle de gauche) était de 110 et le nombre de tués de 8.000, soit 73 par milliard de voyageurs-kms, en 1985 ce rapport est tombé à 31, et en 2005 à 8.

sur cette période la dangerosité des routes, nombre de victimes par nombre de kms parcourus, a été divisée presque par 4.
En avez-vous entendu parler par nos "Instances"?
les avez-vous entendu s'en féliciter? célébrer le fait que les routes sont devenues 4 fois moins dangereuses depuis vingt ans?
Non ! seulement  au contraire un accroissement de propos alarmistes, et puis un vocabulaire de plus en plus hystérique, parlant de "violence" routière, comme si les automobilistes se promenaient avec leur voiture à la ceinture dans le but de se battre à coup de bagnoles  pour attaquer les paisibles citoyens avec !! et les présentant comme des criminels.

(Curieusement malgré les statistiques (en aggravation, elles) des accidents du travail on ne pousse pas des cris d'orfraie là-dessus, ni ne présente les employeurs comme autant d'assassins, tien! tiens ! c'est curieux non ?) ....


Remarquez, si on inclus dans le chiffre le nombre de morts dus à l'émission de particules cancérigènes par les moteurs diésel, il n'y a aucune amélioration.... (4500+9500 = 14000) Autre évaluation : En 2005, une étude réalisée dans le cadre du programme CAFE (Clean Air for Europe) estimait à près de 42 000 par an les décès en France à imputer aux particules fines. Lorsqu’on compare ce chiffre à celui des 4 000 morts par an dus aux accidents de la route, on réalise l’ampleur du problème. Mais autant il est facile de compter les morts par accident, autant il est difficile de le faire pour des morts « par statistique ». Ce sont des morts sans bruit et sans visages, et parce qu’il est difficile de les compter, ils ne comptent pas.

bien sûr c'est rassurant d'apprendre qu'on risque beaucoup moins (question accident ! ...) en prenant la route, mais ce qui est inquiétant c'est l'attitude corrélative des autorités .....


MAIS
je réserve la meilleure pour la fin
encore plus impressionnant

en fait c'est par 9 (neuf!) que la sécurité routière sur la route a été multipliée depuis 1970, regardez, statistique officielle sur une brochure officielle :

accidentsdelaroute.jpg


90 tués par milliard de kilomètres en 1970 et 10 en 2004.
Avez-vous entendu les "instances" s'en féliciter ?
NON !

Féliciter les automobilistes français pour l'amélioration de leur conduite ? Encore moins ! au contraire !
lourd d'enseignement, non ?

 

et en plus ça sert à créer une "pompe à phynance digne du Père Ubu et un pactole, une grasse sinécure pour le grand Capital, pour quelques entreprises triées sur le volet (copains ? coquins ?) état des lieux de l'enfer et de ses gras profits pas perdus pour tout le monde ! ....

remarquez, comme maintenant ils travaillent à faire disparaître complètement le conducteur humain et à faire des voiture qui seront guidées automatiquement par un algorithme informatique, je fais un pari ! on vérifiera, comme dirait le Docteur Knock, si je perds vous pourrez venir me déposer deux soufflets : on parie ? que quand les voitures ne seront plus conduites que par des algorithmes automatiques développés par des ENTREPRISES (pardon ! de "groupes" !!! comme ils disent maintenant !) capitalistes privées TRES RENTABLES, là, comme par hasard, les journaputes des "médias" ne nous feront plus d'épate sur les MORTS et les accidents ! non ! même qu'ils n'en parleront plus du tout, ça sera soigneusement caché, et ceux qui oseront les révélés seront qualifiés de "TERRORISTES"

Et bien sûr ils feront faire par leurs "pions" du pouvoir d'Etat des lois spéciales pour s'éxonérer de toute responsabilité ! comme pour les médicaments !  ET LES VACCINS !!! ils multiplieront les trucs pour n'avoir rien à payer, qui puisse grever les agréables profits qu'ils vont se faire avec ces appareils.

On parie ?

comme pour le COVID tout ça s'explique par cette bonne vieille LUTTE DES CLASSES ! on est toujours obligé d'y revenir !

03/09/2021

les heures les plus sombres

cachedenonvaxx.jpeg

(Ginette Skandrani enfant l'a fait en son temps)


c'est vrai qu'ils ont tous des gueules (et des profils psy, de journalistes à Radio-Paris-ment sous Pétain !
ils ont intérêt à numéroter leurs abbatis en cas de Libération, car là il n'y aura pas de De Gaulle pour leur accorder sa grâce.

29/08/2021

Réveillez vous les amis !! Il n’y a que deux camps dans cette affaire : eux et nous la population

14/7/2021 je suis en train de lire « Uranus » de Marcel Aymé.

Donc je reprend une fois de plus ; je suis en train de lire « Uranus » de Marcel Aymé, ça fait un peu penser à Louis Fouché, celui qui veut réconcilier les résistants avec les fasciste covidistes, qui prêche la compréhension, dans    ""    la permaculture humaine"     . En bon médecin  qu'il est il veut faire naître l'apaisement et le courage, prêche le vivre ensemble, la compréhension, l’amour et la positivité

(il a raison, mais je ne saurais pas le suivre, pour moi c’est "ni oubli ni pardon"   Et les porteurs du masque, les vaccinés, ceux qui croient bouche bée à « not’ bon mait’ » les décérébrés, ceux qui ont des principes et des réflexes fascistes, bref je le crains 95 % des français, sont des MERDE à vomir. Si un jour il y a une grande épuration de ces gens comme à la Libération, et qu’on les fusille en masse je ne les plaindrai pas.)

vas crever ignoble site de merde à crever.jpg

pas bête du tout ce que dit Icke : https://odysee.com/@Gay%C3%B6AwWw2:0/DAVID-ICKE-en-Fran%C3%A7ais-DISSIDENCE-et-CONSCIENCE-VOSTFR:1?

REVUE DE PRESSE DE PIERRE JOVANOVIC
LA DESTRUCTION DES Distributeurs Automatiques de Billets EN CORRELATION AVEC L’OBLIGATION DES VACCINS

Dans la suite logique de l’article précédent, notre lecteur Mr Mogiel a vu que les 4 grandes banques d’Australie ont décidé de retirer des villes des milliers de DABS SOUS PRETEXTE DU COVID:
« Australia’s big four banks remove thousands of ATMs and shut down hundreds of branches as the coronavirus crisis pushes nation closer to a cashless society. ANZ, Commonwealth, NAB and Westpac – also shut up a combined 175 branches in the last 12 months while at least 2150 ATMs have been removed in recent months … as the coronavirus crisis pushes nation closer to a cashless society ».
Le nombre de DABs en Australie est passé de plus de 32.000 à 25.720 selon Australian Payments Network.
https://www.dailymail.co.uk/news/article-8633457/Australi...
Et je parle même pas des limites de retraits comme en France par exemple.
https://www.moneyvox.fr/banque/actualites/73937/la-banque...
https://www.moneyvox.fr/banque/actualites/78392/la-banque...
NOTRE LECTEUR TOR QUI VIT EN RUSSIE NOUS DIT :
« A Moscou, on peut tirer 2.200€ par jour au DAB avec la carte Gold et 12.000 par mois.
Il y a 10 ans 4.500/ jour. 24.000/mois.
Ça se resserre partout ». (relisez Zygmunt Bauman, la modernité ! et bien sûr Karl Marx ; la maximisation du profit, et la volonté des exploiteurs de rétablir l'esclavage)
Vous voyez que ce n’est pas seulement une vue étroite de mon esprit car on le constate même chez Poutine, citoyen d’honneur de la City.
Et ça je l’avais déjà lu que depuis l’arrivée du Covid qu’en Russie comme en Occident on essaie d’imposer les paiements uniquement numériques mais les Russes qui sont très attachés à l’argent liquide sont très réticents.
Réveillez vous les amis !!!! Il n’y a que deux camps dans cette affaire : eux et nous la population
car on constate que les mêmes politiques sont mises partout peu à peu en place.

NOUS SOMMES EN GUERRE ...... CONTRE LE GRAND CAPITAL (et la censure !!!)

 

Ce médecin a un courage incroyable, c'est une GRANDE DAME :

Et la CENSURE VA BON TRAIN, SI VOUS N'Y Croyez pas c'est que vous n'avez ni yeux ni cervelle

 

27/08/2021

La France est morte ! TOTALEMEMENT MORTE ! ELLE N'EST PLUS QU'UN CAMP DE CONCENTRATION

(et maintenant avec l'Occupation de  Rhinocérite, la France est tout à fait morte - et à tout jamais, car si un jour le masque disparaît du visage des collabos zombifiés - "ma mère a eu 22 ans en 1940, je sais maintenant ce qu'elle a du vivre" dit le pneumologue : https://ru-clip.net/video/NMXC8iVdEV0/vid%C3%A9o.html - ce ne  sera que pour être remplacé par une puce incorporée  pour vérifier  que nous somme bien soumis et condamnés - et il n'y aura pas d'URSS cette fois-ci pour nous libérer grâce à Stalingrad - tous les français sont devenu autant de Rhinocéros.)

 

il suffit de se promener dans n’importe quelle grande ville cosmopolite d’Europe de l’Ouest comme Paris, Londres ou Barcelone pour réaliser que, comme aux États-Unis, elles n’ont plus d’identité ou d’âme, et que la prolifération des centres commerciaux, des enseignes internationales, des chaînes de restauration et des bâtiments contemporains en sont responsables, et non l’immigration !

La civilisation française est morte, on l'a tuée, il n'en reste plus rien.
Et ce n'est pas la faute aux immigrés, contrairement à ce que disent les lepenistes (1)

C'es la faute au "modernisme", aux néo-calotins (du temps de la théocratie catholique, il était légalement INTERDIT de critiquer les dogmes de "Notre Très Sainte Mère l'Eglise", des milliers de "libertins", et jusqu'en 1820 Béranger, en savent quelque chose !  de nos jours les interêts financiers de Big Pharma, réinstallent ça ! "The Government in the UK is planning to make criticism of
vaccines and vaccination illegal – even when the criticism is factually based".) hygiéno-sécuritaires et leur "rêveries" détraquées, à Sarkozy et à ses semblables du "libéral-fascisme"(2), à l'invasion bagnole-ique, à la diarrhée publicitaire sur nos paysages, au grand capital bien sûr ! d'abord et à sa logique; c'est la faute aux français eux-mêmes; et si on tient absolument à incriminer des étrangers c'est la faute aux américains. ("on ne se croit même plus en France !" aiment à seriner les vieux  lepenistes - ne racontez pas de conneries: ce n'est pas de musique arabe qu'on est submergé! c'est de "musique" d'un autre pays ... si vous voyez ce que je veux dire - et d'ailleurs si c'était le cas, ça, ce serait beau et agréable, de la vraie musique (ou de la musique azéri, ça serait bien, c'est la plus agréable, je l'ai découverte grâce à mes correspondants espérantistes, j'en ai dix disques maintenant) - mais justement si on a effectivement cette impression à peu près partout maintenant, c'est quand on se trouve par exemple dans ces infects, Orwelliens, et inhumains supermarchés quand on est inondés de chansons rock anglophones ! et tout le reste à l'avenant, il n'y a plus de limite à l'invasion, et ce n'est qu'un début ...

La culture du capitalisme des grandes entreprises exige le conformisme, et la plupart des gens coopèrent :

http://www.entelekheia.fr/2018/08/14/lultraliberalisme-et...


Et, comme le dit Salim Laibi la France elle l'a déjà perdu sa civilisation ! https://www.youtube.com/watch?v=tbqTPJE5BzI

 

(1) oui, même que, au contraire, à Paris les seuls cafés qui ont conservés l'ambiance et les valeurs d’autrefois sont les cafés arabes, au lieux de ces endroits (hyper-chers en plus) inhumains et glacés que sont devenus les autres.
Et, de même, de nos jours les seules femmes à être encore habillées en femmes (et non pas comme des camionneurs phtisiques en deuil, ou comme des croque-morts, ou des agents de la Gestapo) et à être belles et élégantes, aussi élégantes qu'on l'était en France dans les années 50, ce sont les musulmanes qui ne se sont pas mises à la mode européennes actuelle et qui portent des robes et des fichus (ou alors les noires en boubous).


(2) expression lancée par :
http://perso.wanadoo.fr/metasystems/Topics.html

n'oublions pas la sagesse de Jean Domec

APPEL A LA TOLERANCE ET A L'INTELLIGENCE :

cassandre-21aout21-768x768.jpg

 

 

20/08/2021

on va à leur école ou pas ?

site pour s'informer sur ce DROIT DE L'HOMME ET DU CITOYEN fondamental ! (et qui devient VITAL dans le contexte actuel !!!!)

https://instructionenfamille.org/instruction-en-famille/

 

Conseils pour se défendre face aux contrôles abusifs :

Déjà il faut bien comprendre qui est  la dame Buzyn et qui sont les maîtres du système de santé mondial (une bonne relecture de l'analyse marxiste serait utile, ou si vous le trouvez trop compliqué alors relisez les fables de La Fontaine ! bref "un peu d'bon sens !")

Pour le "plus jamais ça" il faut virer tout ce qui est privatisation des entreprises de santé !!

https://ru-clip.net/video/-QQaL4LYSR8/les-questions-choc-...

et le sujet le plus crucial de cette crise du coronavirus c'est là aussi bien entendu "la délicate question d'argent" comme dirait Prévert, la lutte des classes comme dirait Marx, Big Pharma, les conflits d'intérêts comme dirait la justice :


http://www.marypasteur.info/article/plus-de-5000-manifestants-pour-la-liberte-vaccinale-a-turin

donc retour sur les premiers méfait de la dame Buzyn, toujours d'actualité pour les enfants :

Je parie que avec ses idées à la noix , madame BUZYN va se faire shooter par le conseil constitutionnel ! l’école de leur république ne peut pas être à la fois obligatoire et interdite à certaine catégorie d’ayants droit. Pour le coup c’est vraiment discriminant .On ne peut pas , non plus faire porter un signe aux enfants non vaccinés, ça nous rappellerait les HLPSDNH.

Le 23 octobre à 15:33 par 

“Pas d’école pour les enfants”, en voilà une très bonne nouvelle !

Le 23 octobre à 12:51 par

...faudra expliquer comment des enfants vacciné peuvent avoir un risque de contamination au contact des enfants non-vaccinés..ou alors les vaccins ne servent à rien

Le 23 octobre à 13:48 par

très juste... je pense que le vrai risque est que les vaccinés pourraient se faire contaminer idéologiquement par les non-vaccinés !
côtoyer des non-vaccinés et constater qu’ils sont en bonne santé, voire meilleure santé, que si vous êtes vaccinés peut infecter les esprits d’idées rebelles et libératrices ;

Le 23 octobre à 12:53 par

Et bien mes enfants n’iront pas à l’école l’année prochaine.
Qui d’autre 

Le 23 octobre à 13:44 par

c’est le mieux à faire, et c’est éviter deux poisons à la fois à vos enfants !
le poison des vaccins et le poison mental des programmes de l’éducation (re-écudation) nationale !
vos enfants auront de bonnes chances de rester en bonne santé physique et mentale :)

Le 23 octobre à 12:54 par

Un truc logique : si les enfants vaccinés jouent avec des enfants non vaccinés, pour quelle raisons les premiers risqueraient une infection, puisqu’ils sont vaccinés ?

ça mériterait débat ce sujet, je suis suis certain que beaucoup d’entre nous n’en vaccineraient plus leurs gosses

Le 23 octobre à 14:50 par

On en déduit que le vaccins est inefficace et qu’il est inutile de vacciner

cqfd
Mais il y a une logique supérieure , la logique dictatoriale du Saint Profit...

Le 23 octobre à 12:55 par Régulus

Entièrement d’accord avec Agnès ! Peut-être un début d’émancipation !

Voilà une belle occasion de reprendre en main l’Education (on peut toujours rêver) avec des vrais programmes sans fioritures d’un bon niveau en créant, je ne sais pas trop, des structures populaires avec un bon encadrement fait par des gens compétents et cultivés qui aiment leur métier... le tout en n’empoisonnant pas nos enfants... double avantage !...

Sinon à part ça, je croyais que l’école était obligatoire non ?

Le 23 octobre à 13:51 par

"Sinon à part ça, je croyais que l’école était obligatoire non ?"

non, non et non, c’est l’instruction qui est obligatoire en France, l’école n’a jamais été obligatoire... encore heureux !!

malheureusement, peu de gens le savent... mais grâce à Madame Buzyn, les gens risquent de s’en rendre plus compte..

Le 23 octobre à 12:58 par

Combien faudra-t-il d’enfants invalides à vie, ou morts, pour que cette décision dictatoriale soit abrogée ?

Car en effet cette décision est potentiellement criminelle, et Mme Buzyn qui est médecin le sait parfaitement. Seulement sont mari est un des pontes des grands laboratoires avides d’argent, alors elle agit de manière dictatoriale.

Par sécurité, il faut revenir aux trois anciens vaccins obligatoires, et l’on verra ce qu’il est possible de faire, s’ils sont dorénavant sans adjuvants dangereux à la santé, comme le thimérosal (mercure) et l’aluminium tous deux toxiques.

La dictature de la ploutocratie cela suffit Madame Buzyn, veuillez en informer vos supérieurs

Le 23 octobre à 18:06 par

Qu’est ce qui prouve que parmi les 11 vaccins aucun ne sont incompatibles, voire handicapants ou mortels ?

Le 23 octobre à 13:09 par

L’école à la maison une bonne organisation plus de vaccinations, plus de théorie du genre etc.

Le 23 octobre à 15:39 par

Et l’argent avec Agnès buzyness ness, y’a toujours un moyen de s’faire de gros dividendes !

Le 23 octobre à 13:14 par

ridicule puisque les autres enfants seront vaccinés, ils ne seront pas exposés en raison de la grande efficacité des vaccins à 150 euros qu’on leur aura inoculés.
J’espère que wikileaks va nous aider dans ce combat.

Le 23 octobre à 13:36 par

« Je dis aux parents : c’est obligatoire, vos enfants ne rentreront pas à l’école ou en crèche s’ils ne sont pas vaccinés », a confié le ministre de la Santé, précisant faire référence aux établissements « publics et privés ». Une mesure qu’elle justifie par les risques d’exposer « les autres enfants à des virus mortels ».

Donc si je comprends bien, il est risqué d’exposer des enfants aux virus mortels contre lesquels ils ont pourtant été vaccinés. (tiens tiens ! ...)
Alors soit les vaccins sont inutiles, et dans ce cas il est complètement idiot de se faire vacciner et tout autant idiot de discriminer les vaccinés des non vaccinés, soit le raisonnement de madame Bousin est idiot, soit les deux

Le 23 octobre à 15:30 par

" Pas d’école pour les enfants qui ne veulent pas être les vaches a lait et les cobayes de ma bienfaitrice SANOFI "

Le 23 octobre à 13:37 par anonyme (MOI)

bonne nouvelle ! ça va donner un coup de pouce au développement de l’école à la maison et de l’enseignement par correspondance. Croyez-en ma vieille expérience : c’est la meilleure façon d’étudier et la plus efficace (et la plus économique).

Le 23 octobre à 14:05 par 

Encore une de ces femelles formatées machine à donner des ordres, et à suinter de la contrainte, de la menace et de la coercition sur le mode cour de récré de maternelle. 11 vaccins !!! (ONZE ; quand même !) Pourquoi pas 110 ou 1100 !? Qui va nous vacciner contre les crétins procéduriers et leur flicaille, les pervers, les incompétents et les malveillants ?

Le 23 octobre à 14:28 par

J’ai passé tellement de temps a m’instruire sur le sujet de la vaccination. J’ai pris une décision murement réfléchie, et a partir de la, je refuse de céder.

C’est simple, si tu finis par céder sous les pressions sociales ou financieres, ca veut dire que tu as perdu, et ils ont gagné. (Et que tu te démerderas avec les coûts associés aux effets secondaires potentiels). C’est tout ce qui compte pour eux au final. Peu importent pour eux les commentaires d’indignation sur le net

Le 23 octobre à 17:31 par

Logiquement, si les autres enfants sont vaccinés, ils ne craignent rien... (? si vraiment les vaccins protègent !) Les parents qui ne font pas vacciner risquent juste d’exposer leurs propres enfants.
Alors ce propos est totalement dénué de sens.

Le 23 octobre à 17:52 par

Mais si les autres enfants sont vaccinés donc protégés alors ils n’ont rien à craindre des non vaccinés c’est élémentaire.

Le 23 octobre à 14:58 par ferrapi

J’avais fait faire un rappel obligatoire de leur saloperie à mon fils qui avait une dizaine d’années et malheureusement il est devenu très fatigué et ne comprenait plus rien en cours. Il avait un bon niveau avant et il est passé subitement dans les derniers de la classe.

Avant de retrouver une compréhension disons normale, il a fallu deux bonnes années. Je m’en veux de ne pas avoir apporté le flacon du vaccin rempli de liquide physiologique à la place. C’est du véritable poison, à croire que les enfants ne doivent pas être doués à l’école...

Est ce que les enfants de Buzyn sont vaccinés ?

Le 23 octobre à 15:31 par

"vos enfants ne rentreront pas à l’école ou en crèche s’ils ne sont pas vaccinés"

Je rejoins la plupart des commentateurs : cette phrase est idiote, mais émise par une non-idiote.
La prochaine étape est d’enlever les enfants non vaccinés "pour leur bien", "parents irresponsables" (comme en Allemagne en 1933-45 envers les parents Témoins de Jéovah par exemple) Ne souriez pas, l’esprit des lois de la République
y est déjà. Nous appartenons TOUS à l’Etat, pas à nos parents. Et quand on est adulte (enfin, quand c’est possible) nous n’avons qu’un droit : celui de la boucler !

Le 23 octobre à 15:50 par 

Saviez vous que l’aluminium, le formol, le mercure ne sont qu’une infime partie des vaccins c’est le sommet de l’iceberg ; les virus désactivés où poussent-ils ;?certains dans des oeufs de poules ça c’est pour la grippe les autres poussent sur des cultures cellulaires d’où sont issues ces cellules d’embryons surnuméraires de cellules souches d’embryons humains et animaux (avortés viables ou pas et cordons ombilicaux) et "purifiés" juste pour en extraire le virus où l’agent recherché anti-cancéreux anti-inflammatoire etc.. et de quoi assurer son maintien(sans resources il ne peut pas vivre) jusqu’a la date de validité du vaccin ou du traitement anti "cancéreux" présumé ; on l’a compris avec ces vaccins imposés le public finance les labos leurs matériels et expérimentations et reproduisent ainsi l’erreur ambivalente de l’oeuf ou de la poule ou du cancer ou du vaccin ou de la maladie auto immune du vaccin suivi du cancer ou l’inverse,le vaccin avait peut être un but social et bienveillant à son origine mais depuis il est devenu un détaqrueur du génome humain un agent qui corrompt la réplication adn et arn un rétrovirus qui entraine la dégénerescence du système immunitaire et par conséquence automatique un élèment d’obsolescence programmée de l’être humain

le 23 octobre à 17:34 par patrick

Une mesure qu’elle justifie par les risques d’exposer « les autres enfants à des virus mortels ».

Je suis con ou j’ai rien compris , si les enfants non vaccinés contaminent les enfants VACCINÉS par deduction les vaccins sont inutiles alors .

éclairez moi

Le 23 octobre à 17:41 par 

"Pas d’école pour les enfants non vaccinés" : Agnès Buzyn menace les Français !

 

 

Oh la boulette !!!! Ca pour une boulette, c’est une boulette !!!

Et cette putain de marche arrière qui veut pas passer !

 

"mais quand-même ! on ne va pas remettre en cause notre belle industrie pharmaceutique"

https://ru-clip.net/video/lRsF-UOR-T0/vaccins-le-coup-de-...


Selon une nouvelle étude publiée le 22 novembre 2020 dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health, les enfants non vaccinés sont en meilleure santé que ceux qui le sont. L’étude – « Incidence relative des visites au cabinet médical et taux cumulatifs des diagnostics facturés dans le cadre de la vaccination » – de James Lyons-Weiler, doctorant, et Paul Thomas, médecin, a été menée auprès de 3 300 patients dans le cabinet pédiatrique du Dr Thomas en Oregon, « Integrative Pediatrics ».

Cette étude s’ajoute à une liste croissante d’articles publiés et évalués par des pairs (Mawson, 2017Hooker and Miller, 2020) qui comparent la santé des enfants vaccinés à celle des enfants non vaccinés. Ces études suggèrent que nous avons longtemps sous-estimé l’ampleur des dommages causés par les vaccins, et que l’épidémie de maladies chroniques chez les enfants n’est plus guère un mystère.

L’étude que le CDC a refusé de faire

Depuis 1986, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) sont légalement tenus de mener des études portant sur l’innocuité des vaccins et d’émettre tous les deux ans un rapport relatif à cette innocuité en ce qui concerne les vaccinations des enfants. En 2018, il a été établi qu’ils ne l’avaient jamais fait. Il incombe donc aux groupes non gouvernementaux de faire le travail que le CDC refuse de faire.

En tant que première organisation gouvernementale à promouvoir la vaccination des Américains, le CDC refuse de s’incriminer dans l’épidémie de maladies chroniques infantiles. Nous avons affaire ici au cas classique dans lequel on demande au renard de surveiller le poulailler. Pour ne pas risquer de voir le public se détourner de la vaccination, ils contribuent à créer un vide de preuves.

Puisque l’étude de Lyons-Weiler et Thomas démontre que les enfants vaccinés souffrent davantage de maladies chroniques et sont également plus susceptibles de contracter des infections respiratoires, ceux qui minimisent les risques liés au vaccin devront se livrer à une nouvelle série de machinations apoplectiques pour tenter d’invalider les résultats.

Malgré la rigueur avec laquelle cette étude a été menée, on imagine très bien que les critiques ne citeront que des données scientifiques opposées. Toutefois, ces mêmes études scientifiques n’ayant jamais été faites, ils ne pourront pas les citer. En lieu et place, et pour détourner l’attention des résultats scientifiques de la présente étude, on peut s’attendre à ce que les critiques s’inspirent d’une tactique éculée consistant à diriger des attaques ad hominem contre les auteurs de l’étude, à critiquer la revue dans laquelle elle a été publiée et à prétendre que sa méthodologie n’était pas fiable.

Lorsque la recherche met en évidence des anomalies qui divergent d’un paradigme scientifique dominant, il est important de se rappeler que ce qui fait la force de la science n’est pas la preuve, mais l’accumulation de preuves qui renforcent un paradigme émergent. L’étude de Lyons-Weiler et Thomas renforce ce paradigme émergent selon lequel les vaccins peuvent causer encore plus de dommages que ceux déjà documentés et caractérisés par le passé.

La pédiatrie pratique est idéale pour étudier les résultats de santé parmi les différents taux de vaccination

La pratique pédiatrique de Thomas suit le plan de vaccination approuvé par le Dr Paul, qui permet aux parents de consentir en toute connaissance de cause et de prendre des décisions concernant les choix de vaccination pour leurs enfants. Ce plan a été élaboré pour réduire l’exposition aux vaccins contenant de l’aluminium et pour permettre aux parents d’arrêter ou de retarder les vaccinations s’ils constatent certains signes révélateurs d’une lésion vaccinale. Des affections telles que des allergies, de l’eczéma, un retard dans le développement ou l’apparition de maladies auto-immunes sont des signes typiques qui indiquent que le système immunitaire d’un enfant ne réagit pas aux vaccins de manière normale.

Ces conditions servent d’indicateurs précoces pour aider le parent et le pédiatre à envisager le ralentissement ou l’arrêt de la vaccination. Ainsi, le cabinet pédiatrique du docteur Thomas compte un nombre incroyable d’enfants — qui sont aussi bien complètement vaccinés que partiellement vaccinés ou pas vaccinés du tout — ce qui en fait le cabinet pédiatrique idéal pour recueillir des informations sur les effets secondaires de la vaccination.

Résultats de l’étude basés sur l’incidence relative des visites au cabinet pédiatrique

L’étude de Lyons-Weiler et Thomas a été menée parmi les dossiers de patients pédiatriques sur une période de 10 ans, à partir du cabinet pédiatrique de Thomas dans l’Oregon. Au lieu d’utiliser les risques relatifs rapprochés des diagnostics dans les deux groupes, les auteurs ont constaté que l’incidence relative des visites en cabinet pédiatrique était plus puissante. Même après avoir contrôlé l’exposition aux soins de santé, l’âge, les antécédents familiaux d’auto-immunité et le sexe, les liens entre la vaccination et de nombreux problèmes de santé étaient substantiels.

Les enfants non vaccinés ont moins de fièvre et nécessitent 25 fois moins de soins pédiatriques hors les suivis médicaux d’enfants en bonne santé

Les résultats de ces recherches montrent que les enfants vaccinés ayant participé à l’étude consultent le médecin plus souvent que les enfants non vaccinés. Le CDC recommande 70 doses de 16 vaccins avant qu’un enfant n’atteigne l’âge de 18 ans. Plus un enfant participant à l’étude a reçu de vaccins, plus il risque de présenter de la fièvre lors d’une visite au cabinet pédiatrique.

L’étude disposait de données uniques qui ont permis aux chercheurs d’étudier les raisons pour lesquelles une consultation pédiatrique était demandée par les parents. À la différence du lien de causalité accepté entre l’augmentation des prises vaccinales et l’augmentation des montées de fièvre qui en découlent, l’augmentation au consentement vaccinal n’a pas été accompagnée d’une augmentation importante des visites médicales pour les enfants en bonne santé. En fait, quel que soit le nombre de vaccinations que les parents décidaient de faire administrer à leurs enfants, le nombre de visites d’enfants en bonne santé était à peu près le même.

Toute crainte que les enfants non vaccinés ou moins vaccinés évitent le médecin est donc infondée et met en perspective la différence stupéfiante des raisons pour lesquelles les parents demandaient une consultation au cabinet pédiatrique. En dehors du suivi médical d’enfants en bonne santé, les enfants qui ont reçu 90 à 95 % des vaccins recommandés par le CDC pour leur groupe d’âge avaient environ 25 fois plus de chances que le groupe non vacciné de consulter le pédiatre pour un rendez-vous lié à la fièvre.

Par rapport à leurs homologues non vaccinés, les enfants vaccinés dans le cadre de l’étude avaient 3 à 6 fois plus de chances de se présenter chez le pédiatre pour un traitement lié à l’anémie, l’asthme, les allergies et la sinusite. Les graphiques frappants ci-dessous montrent le nombre cumulé de visites au cabinet pédiatrique en fonction de l’âge et pour diverses affections chez les enfants entièrement vaccinés par rapport aux enfants non vaccinés.

Pas de TDAH chez les non-vaccinés

Dans une découverte étonnante qui ne manquera pas de bouleverser la communauté psychiatrique, pas un seul enfant non vacciné de l’étude n’a été diagnostiqué comme souffrant de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), alors que 0,063 % du groupe vacciné a été diagnostiqué comme souffrant de TDAH. Probablement en raison de la prise de décision de la dyade [lien spécial de confiance – NdT] parents-médecins du cabinet pédiatrique du Dr Thomas, les taux globaux de TDAH et d’autisme étaient environ deux fois moins élevés que dans la population générale des enfants américains.

Faible taux de varicelle et de coqueluche chez les enfants vaccinées et non vaccinées

En ce qui concerne la question de savoir si les vaccins préviennent ou non les infections qu’ils sont censés prévenir, un quart de pour cent des enfants vaccinées ont été diagnostiquées avec la varicelle ou la coqueluche, tandis qu’un demi pour cent de ceux qui étaient non vaccinées ont été diagnostiquées avec la varicelle, la coqueluche ou le rotavirus.

Il est significatif qu’aucun cas de rougeole, d’oreillons, de rubéole, de tétanos, d’hépatite ou d’autres infections ciblées par le vaccin n’ait été enregistré chez les personnes vaccinées ou non vaccinées pendant les 10,5 années de l’étude.

Les enfants vaccinés ont 70% plus de chances de contracter une infection respiratoire

Les vaccinations semblent bien d’une manière générale rendre les receveurs plus susceptibles de développer des infections. Il est donc ironique, mais pas surprenant, que les enfants vaccinés dans l’étude se soient présentés au cabinet pédiatrique pour des infections respiratoires 70 % plus souvent que les enfants non vaccinés. Cette constatation explique probablement la raison pour laquelle les enfants vaccinés se présentent si souvent chez le pédiatre avec de la fièvre. Votre grand-mère avait raison lorsqu’elle a demandé pourquoi les enfants semblent de nos jours être tout le temps malades, en dépit du fait qu’ils soient massivement vaccinés.

Antécédents familiaux d’auto-immunité en corrélation avec une infection de l’oreille et des affections allergiques

Le Dr Yehuda Shoenfeld et d’autres ont décrit un état appelé syndrome auto-immun induit par des adjuvants (ASIA), où la génétique et les antécédents familiaux d’auto-immunité semblent prédisposer les patients vaccinés à un risque plus élevé de développer une maladie auto-immune. Dans cette optique, les auteurs ont comparé les dossiers de patients ayant des antécédents familiaux de maladies auto-immunes — telles que la sclérose en plaques, le diabète de type I ou la thyroïdite de Hashimoto — à ceux de patients dont les familles n’ont pas d’auto-immunité. Les résultats ont été frappants. La vaccination des enfants ayant des antécédents familiaux d’auto-immunité semble augmenter le risque d’infection de l’oreille, d’asthme, d’allergies et d’éruptions cutanées par rapport à ceux qui n’ont pas été vaccinés et qui ont des antécédents familiaux d’auto-immunité.

Des études antérieures ont utilisé une méthode statistique bien moins précise

Les lecteurs de l’étude découvriront les failles des études antérieures effectuées sur l’innocuité des vaccins, comme le biais de sur-ajustement, dans lequel les données sont analysées plusieurs fois dans le but de trouver la bonne combinaison de variables à même de faire disparaître les associations entre les effets néfastes sur la santé et les vaccins. L’une des conclusions les plus importantes de cette étude est que la comparaison du nombre de visites en cabinet médical liées à un état de santé spécifique constitue un outil bien plus précis que la simple utilisation de l’incidence des diagnostics. En fait, les auteurs de l’étude le montrent par simulation — et ils soulignent que les études qui utilisent des risques relatifs en fonction de l’incidence des diagnostics se réfèrent à un cas particulier qui n’a pas beaucoup de valeur pour la méthode présentée dans leur étude à eux — à savoir l’incidence relative des visites en cabinet — parce que les patients ayant un « diagnostic » ont au moins une visite facturée en cabinet médical qui est liée à ce diagnostic. Les auteurs concluent que les futures études sur l’innocuité des vaccins devraient éviter d’utiliser des mesures bien moins précises telles que les risques relatifs en fonction des incidences de diagnostic.

Conclusion

Puisque l’étude a révélé que les raisons pour lesquelles une consultation pédiatrique était demandée par les parents ne pouvait pas expliquer les taux de vaccination, la seule explication qui subsiste pour expliquer pourquoi les patients vaccinés ont besoin de plus de soins pour les symptômes de maladies chroniques associées à la vaccination, c’est que les vaccins ne sont pas seulement associés à des effets néfastes sur la santé — ils sont également associés à des effets néfastes plus graves et plus chroniques sur la santé. Si l’on se rappelle que 54 % des enfants et des jeunes adultes aux États-Unis souffrent de maladies chroniques qui entraînent la prescription de médicaments à vie, il apparaît que la douleur et la souffrance humaines pourraient être réduites en faisant un choix éclairé sur les risques réels de la vaccination et en tenant compte des signes de sensibilité aux vaccins. Bien que les auteurs demandent que d’autres études soient menées selon une méthodologie similaire, cette étude-ci devrait certainement amener les pédiatres à marquer une pause et à se demander s’ils contribuent aux maladies chroniques à vie de certains de leurs patients.

source : https://childrenshealthdefense.org

traduit par Sott.net

via https://www.fawkes-news.com

 

une méthode efficace d'échapper aux 11 vaccins :

https://www.alterinfo.net/Parents-comment-refuser-les-vac...

gouvernementquiment.jpg

Y-a-t-il une mesure de censure qui empêche les gens de se rendre sur mon blog, qui faisait 50 visiteur et puis soudain à peine 7 et tous de France, tous les étrangers ont disparus ! Que se passe-t-il à Ashburn ????

14/08/2021

Le programme de traçabilité électronique de la population a commencé d’être implanté en France vers 2005

c'est toute une dérive totalitaire et fascisante qui est enclenchée depuis plus de 30 ans, mais les gens refusaient de la voir ! voire l'acceptaient souvent, ces âmes de collabos et de fascistes eux-mêmes, à vomir !

Du caractère de "fascisme 2.0" du nazisme covidiste, j'avais fini par m'en prendre conscience en octobre 2020, (date de la rédaction en français puis en Esperanto de mon article paru sur Sennaciulo, d'autres plus tard, maintenant tous les observateurs intelligents s'en rendent compte : https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/07/08/aux-nazillons-covidistes-qui-poussent-a-la-vaxxination-obligatoire/

Maintenant, comme dans Szun Tseu il se retrouvent dos au mur et commencent seulement à trouver que l'eau est trop chaude !

interview de Lusien Cerise, l'observateur du projet totalitaire du Grand Capital :

Rébellion : Succession d’annonces visant à réduire les libertés et de démantèlement des acquis sociaux (assurance chômage et retraite), qu’avez-vous pensé de l’allocution d’Emmanuel Macron du 12 /7 

Lucien Cerise : Je ne l’ai pas vue sur le moment, mais j’ai lu des résumés. Je ne vais commenter que ce qui concerne la dictature sanitaire. La disproportion entre les mesures annoncées et la réalité épidémiologique de terrain est stupéfiante. Le réseau de médecins généralistes Sentinelles estimait le taux de positivité au coronavirus à 3 individus sur 100 000 dans la semaine précédant l’allocution d’Emmanuel Macron, du 5 au 11 juillet : « En semaine 2021s27, le taux d’incidence des cas d’IRA [inflammation respiratoire aigüe] dus au SARS-CoV-2 (COVID-19) vus en consultation de médecine générale a été estimé à 3 cas pour 100 000 habitants »1. Le même rapport de Sentinelles ajoute que seulement 5,4% de ces 3 cas positifs sur 100 000 habitants ont été hospitalisés après leur consultation. À ces chiffres insignifiants, il faut ajouter que « positif » au test ne veut pas dire « malade », ni a fortiori décédé. De fait, le variant Delta n’est pas mortel2. Autrement dit, quand Macron prend la parole, la « crise sanitaire » est simplement terminée. Or, c’est sur cette base d’un problème réglé que l’obligation vaccinale et le « pass sanitaire » sont lancés.

Avec ces annonces délirantes qui ne trouvent aucune justification dans le réel, je peux faire le commentaire que Macron et ses patrons ont commis une erreur. Ils sont allés trop loin, ce qui s’est traduit immédiatement par l’émergence d’un nouveau mouvement de contestation populaire, une vraie lame de fond, bien plus puissante que les Gilets jaunes, et qui ne s’arrêtera pas. Ce type d’erreur commise par Macron a déjà été analysée par Sun Tzu il y a près de 2 500 ans dans son « Art de la guerre », ce qui prouve que le pouvoir en France est mauvais stratège et ne connaît pas ses classiques. Sun Tzu recommande en effet de toujours laisser une porte de sortie à l’ennemi, une possibilité d’échappatoire, pour qu’il ne soit pas acculé et forcé de se battre avec l’énergie du désespoir, ce qui le rend plus déterminé et plus fort. La dictature informatique de dégénérés qu’on veut nous imposer à cause du rhume-19 sent la mort. L’erreur du 12 juillet a réveillé l’instinct de survie, l’instinct de conservation des Français. Nous voulons vivre ! La réaction française massive qu’on attendait tous depuis un an est enclenchée.

Rébellion : Le traçage numérique et le contrôle social se renforcent avec le pass sanitaire. Quelles sont les conséquences pour les libertés collectives et individuelles de cette mesure ?

Lucien Cerise : Le programme de traçabilité électronique de la population a commencé d’être implanté en France vers 2005 par le lobby du numérique regroupé autour du GIXEL (Groupement des Industries de l’Interconnexion des Composants et des Sous-ensembles électroniques). Son « Livre Bleu » énumère un certain nombre de stratagèmes pour fabriquer le consentement de la population à sa propre traçabilité informatique complète3. Plus récemment, ce « pass sanitaire » – en fait un passeport sanitaire – est développé concrètement par l’Union européenne 

depuis 2018, comme on le voit dans le document officiel en date de mai 20194. La feuille de route est planifiée jusqu’en 2022, raison pour laquelle le pouvoir a dit à plusieurs reprises que la « crise sanitaire » durerait jusqu’en 2022. C’est donc un projet politique dont le prétexte est sanitaire.

Ce nouveau passeport est conçu sur le modèle du passeport intérieur imposé aux Noirs sous l’apartheid en Afrique du Sud. Son objectif est de limiter nos déplacements et de nous enfermer dans un statut de sous-citoyen. C’est plus grave qu’une atteinte aux libertés puisque cela créé une rupture d’égalité dans l’accès aux services publics, notamment de santé, avec une discrimination dans l’accès aux soins. Ce passeport intérieur est donc tout simplement anticonstitutionnel, hors la loi, et fait peser une menace sur la santé publique. Si l’État et les services publics mettent désormais ma vie en péril, je n’ai pas d’autre choix que de me défendre contre eux. 

Pour faire écho à mon dernier livre, tous les modèles de résistance doivent servir d’exemples, sans préjugés identitaires5. Les Français de souche peuvent et doivent donc s’inspirer aussi des minorités ethnico-culturelles présentes en France car elles entretiennent par atavisme une méfiance à l’égard de la parole politique. Un certain nombre de médecins appartenant à ces minorités connaissent la vérité sur le caractère fictif de la « crise sanitaire », mais aussi sur le danger réel des « vaccins », et ils accepteront par solidarité communautaire de délivrer le « pass sanitaire » à leurs coreligionnaires sans les avoir piqués avant, ce qui les sauvera de l’hécatombe. Les Français autochtones doivent apprendre à s’organiser sur ce modèle communautaire de méfiance à l’égard de la parole officielle s’ils ne veulent pas être les dindons de la farce.

Rébellion : Quelle pourrait être la prochaine étape de la dictature ?

Lucien Cerise : Les prochaines étapes ont été annoncées par le Forum économique mondial (forum de Davos) et ses diverses publications. Il faut parvenir par étapes à la dictature transhumaniste et à l’abolition de la propriété privée. Cette fin de la propriété privée ne signifie pas l’avènement du communisme ou du socialisme. En effet, elle ne concernera pas le sommet du capitalisme. Elle signifie la fusion des structures de contrôle social de l’État avec un capitalisme monopolistique. Autrement dit, la bourgeoisie traditionelle va se faire dépouiller par les super-riches.

L’opération psychologique pour expulser François Fillon de l’élection présidentielle 2017 – qu’il aurait gagnée haut la main sans ce coup d’État médiatique – a démontré que cette grande bourgeoisie française « bon chic, bon genre » n’était déjà plus compatible avec le sommet du pouvoir, car elle a encore trop de valeurs. Valeurs immatérielles, mais surtout valeurs matérielles, c’est-à-dire des biens, du capital, du patrimoine, et elle y tient, et en plus elle a des relais et des réseaux puissants pour les défendre. En outre, la garde rapprochée de Fillon était issue de la Manif pour tous. Il existait donc un risque réel que le « mariage homo » soit abrogé pendant son mandat, mettant ainsi en échec le plan d’action LGBT transhumaniste.

La chaîne CNews est le média par excellence de cette bourgeoisie qu’on appelle parfois « versaillaise », qui est de plus en plus sur la défensive car elle commence à comprendre qu’elle va se faire manger par un poisson plus gros qu’elle. De nouvelles crises économiques planifiées sont à venir, qui permettront de recomposer tout l’édifice socio-économique par la suppression de l’argent liquide et la méthode du bail-in, consistant pour les banques à se servir sur le compte de leurs clients, induisant un transfert des richesses vers le haut et une paupérisation générale. Toutes les classes sociales vont être impactées, comme pour le passeport sanitaire. Il faut considérer cette situation comme une opportunité de réaliser une « coagulation » politique de la bourgeoisie, des classes moyennes et du prolétariat contre l’oligarchie parasite.

Rébellion : Pensez-vous qu’un mouvement de résistance s’organise avec les manifestations contre le pass sanitaire ?

Lucien Cerise : C’est évident. D’ailleurs, face à l’ampleur et au succès des manifestations, l’anti-France commence à s’inquiéter, elle essaye donc de diviser et affaiblir le mouvement avec des accusations d’opposition contrôlée contre Florian Philippot ou d’autres, ou en nous crachant dessus, comme le fait Tristan Mendès-France dans un tweet angoissé : « Le nombre de manifs annoncées est assez flippant. Ce qui me semble évident c’est que ces manifs vont bien au-delà du pass. Elles sont une nébuleuse de contestations et de frustrations instrumentalisées par certains extrémistes »6. Toutes ces réactions fébriles sont des « boussoles sud » et prouvent que nous allons dans le bon sens.

Le parti des Patriotes est à l’avant-garde de ce mouvement de contestation, qu’il a lancé en septembre 2020. À l’époque nous nous sentions un peu seuls, mais les rangs n’ont fait que grossir. Depuis bientôt un an, j’essaye donc de ne pas être spectateur mais acteur de la situation. Par conséquent, je ne « pense » pas qu’un mouvement de résistance s’organise, j’en suis, j’en fais partie, je le fais vivre concrètement, non seulement en me rendant aux manifestations à Paris et en province, mais aussi en faisant du collage, ou dans le champ institutionnel en participant aux dernières élections départementales avec une liste des Patriotes. J’envisage aussi de monter un nouveau syndicat sur mon lieu de travail.

Je suis donc dans l’action et je n’ai jamais eu autant la pêche qu’en ce moment ! J’ai l’impression que je me prépare à la situation présente depuis toujours. Ma vision du monde n’est ni de gauche, ni de droite mais héraclitéenne, c’est-à-dire intrinsèquement conflictuelle. Le conflit, le polémos, est père de toutes choses. Dans le contexte actuel, je suis comme à la maison et mon système immunitaire est au sommet de sa forme. « La lutte à mort nous rend joyeux », dixit Jean-Eudes Gannat dans un texte magnifique7. Je ne me pose donc aucune question sur la victoire ou la défaite, je fais ce que je dois faire sans états d’âme et je trouve ma joie dans le combat pour lui-même.

En effet, nous sommes dos au mur, c’est quitte ou double, y compris pour le pouvoir, qui joue sa survie lui aussi. Il faut relire « L’insurrection qui vient », du Comité invisible, et les publications de Tiqqun sur la cybernétique et la Jeune-Fille. Ces textes d’obédience situationniste ont pour intuition fondatrice que le pouvoir ne règne plus par l’ordre mais par le désordre. Nous sommes dans une anarcho-tyrannie, ou tyrannie anomique, selon le concept de Samuel T. Francis. Le capitalisme a mis au point une ingénierie sociale du chaos, une stratégie du choc, un sabotage organisé, méthodique et planifié de toute « décence commune » ; l’anticapitalisme cohérent est donc en fait un sabotage du sabotage, donc un rétablissement de l’ordre et de la justice, thèse qui m’avait inspiré « Gouverner par le chaos »8. Il existe donc un vrai risque que le pouvoir décide de provoquer une guerre civile. Les « forces de l’ordre », c’est-à-dire les forces du désordre, nous tireront dessus sans hésiter : elles ne sont pas là pour nous protéger mais pour protéger le pouvoir, ce sont des mercenaires, et des lâches, qui n’ont ni foi ni loi, et qui se font acheter facilement.

Pour les fidéliser, le gouvernement va les préserver de l’obligation vaccinale, ce qui leur donnera le sentiment de faire partie d’une élite, celle qui échappera à l’injection létale. Ce marché faustien ne suffira pas à protéger le pouvoir. Ses chiens de garde et autres prostitués sont largement en infériorité numérique par rapport au peuple. Toujours se rappeler qu’entre nous et Macron – et la banque Rothschild – il n’y a qu’un mince cordon de CRS, sur les corps desquels nous marcherons s’il le faut.

Notre avenir, nous le voyons dans le tableau de Delacroix, « La liberté guidant le peuple ». Quand il comprendra qu’il a perdu, le pouvoir va chercher à provoquer un bain de sang, avec des cadavres dans les rues, y compris de nombreux cadavres de « forces de l’ordre », ce qui va désorganiser son programme. Au final, par une accumulation d’erreurs stratégiques et de maladresses tactiques, c’est le pouvoir lui-même qui va se tirer des balles dans le pied, puis dans la tête, et faire s’effondrer le régime qu’il cherche aujourd’hui à nous imposer. L’idiocratie mondialiste est suicidaire. Aidons-la à aller jusqu’au bout.

La mise en esclavage des masses par les plus riches, ben oui, c'est la définition de l'exploitation de l'homme par l'homme, la lutte des classes :
https://odysee.com/@BobTremblay:6/7119:9

26 juillet 2021 18 h 01 min

preuve que les tests PCR sont bidons
le CDC retire au 31 déc. 2021 l’autorisation en urgence d’utiliser les tests PCR car trop de FAUX POSITIFS..!!, je rappelle que c’est ce test et uniquement celui là qui a été utilisé pour lancer la PLANdémie.. ils laissent 5 mois aux labos pour se choisir un autre test parmi la liste..!! Kary Mullis l’inventeur des ces tests PCR le disait déjà ils ne sont pas fait pour cela, mais ils les ont utilisé quand même pour terroriser les Populations.. c’est que c’est donc bien une PLANdémie..!! https://www.cdc.gov/csels/dls/locs/2021/07-21-2021-lab-al... https://resistance71.wordpress.com/2021/07/24/la-fraude-p...

 

ce sont les labos de vaccins qui donnent les tests PCR truqués faux positifs
tous ces labos de tests PCR ont des liens d’intérêt avec les labos des vaccins tout truqué

Le Nouvel ordre mondial admet enfin que les tests PCR sont bidons, mais ne va les retirer qu’au 31 décembre 2021

rappel l’efficacité des vaccins repose sur les tests PCR bidons, donc ils vont continuer leur arnaque de tests PCR bidons et de vaccins bidons jusqu’au 31 décembre le temps de piqouzer euthanasier 100% de la population française.

J’ai bien dit 100%! c’était l’objectif du gouvernement dès le départ en janvier 2021 de vacciner 100% de la population pour fin aout. https://www.letelegramme.fr/coronavirus/toute-la-populati...

Mais ils ont vu qu’il y avait de la résistance, donc ont donné l’exemption vaccinale pour les forces de l’ordre pour un certain temps donné (quelques mois de plus d’exemption vaccinale que le reste de la population française) https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/pourquoi-les-p..., pour qu’ils les aident à emmener de force les gens dans les centres de vaccination comme disait Lechypre.

Et une fois cette tâche accomplie, ils lèveront l’exemption vaccinale sur les forces de l’ordre et les vaccineront de force à leur tour, utilisant des robots humanoides policiers. (comme le rappelait un blog célèbre "dans les camps de concentration les kapos aussi on fini dans les chambres à gaz."n' Alors collabos pensez-y tant qu'il est pas trop tard médecins peureux ou achetés, flicaille égoïste et lâche, journaputes qui ne voulez pas vous retrouver chômeurs, , il ne vous reste plus beaucoup de temps pour retourner vos vestes !)

Car leur objectif de janvier 2021, était bien de piqouzer de force 100% de la population.

Mais pour éviter une insurrection globale, ils vaccinent de force la population segment par segnement, catégorie par catégorie, le lendemain c’est uniquement les bleus, donc les rouges et verts s’en foutent et ignorent, le lendemain c’est les rouges, là les verts l’ignorent, et le surlendemain, c’est les verts, et là ils ne restent plus personne pour protester.