Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2020

citations à méditer

« pourquoi dire du mal d’une femme ? Ne suffit-il pas de dire que c’est une femme ?»
Carcinos, poète tragique grec
FEMMES

« Un oiseau né en cage pense que voler est une maladie ! »
SOCIETE

« Je n’ai jamais eu de chance avec les femmes . Il est toujours arrivé un moment où leur bêtise a dépassé mon amour »
Léautaud (Paul)
FEMMES

« On tue un homme on est un assassin, on tue des millions d'hommes on est un conquérant. On les tue tous on est Dieu »
Rostand (Jean)
POLITIQUE
METAPHYSIQUE
COSMOS

18/06/2020

éloge de la désobéissance

Quand on pense à Vincent Lambert, juillet 2019, aux ordres du médecin-chef Sanchez, et aux infirmières qui les ont appliqués, on ne peut s'empêcher de penser à ce cas : (paru sur  la Midi Libre http://expressions.ecoutespirite.org/aux-frontieres-de-la...)

celui de M. Joseph Garcia de Lagamas dans l'hérault, à l'âge de 21ans il s'est retrouvé suite à un accident plusieurs semaines dans le coma, il dit entre autre : "Je sais aussi que malgré le fait que  j'étais  dans  le coma  je  me  rappelle  très  bien  (après 61 ans) du nom  et  du  visage  de  l'infirmière en chef  qui a désobéi  au médecin  pour continuer le bon traitement pour moi et qui 'm'a sauvé la vie. Comment j'ai pu connaître son nom ?"

 

NB d'autres de mes billets sur ce blog montrent le caractère noble et indispensable de la désobéissance : "faux papiers bénis des dieux" "les vieilles dames malaimées des petits Stalines municipaux" et celui qui parle de Giuseppe Belvedere. Et bien ŝur de Michel Terestchenko

"tous les grands hommes ont désobéi"

"Heureusement les gens sont désobéissants" : https://frontpopulaire.fr/o/Content/co38244/didier-raoult-heureusement-les-gens-sont-desobeissants

17/06/2020

Dieudo fait penser

dans cette vidéo https://iamdieudo4.ru-clip.net/oWX3tTRj3xI/apr%C3%A8s-la-...

notre Béranger du XXIè siècle nous permet de comprendre au passage des choses. par exemple que la quenelle est en fait bien selon la formule de ses détracteurs "un salut nazi inversé"  eh oui ce geste est porteurs de l'exact inverse de ce que portait le salut nazi : et d'abord le salut nazi est un salut de respect de l'autorité ! tandis que la quenelle se moque de l'autorité et lui dit "vas-te-faire-enculer !" (et bien sûr le salut nazi est militariste, la quenelle est pacifiste, le salut nazi ne se prend pas pour de la merde, comme on dit, la quenelle ne se prend pas au sérieux, le salut nazi est conformiste et grégaire, la quenelle prône l'individualisme et l'esprit d'examen, le salut nazi est raciste, la quenelle est antiraciste, etc, etc), tandis que, il a raison Dieudo, les valeurs nazies sont très proches de celles des régimes actuels, tel celui de Macron, mais aussi celui de la Chine Continentale (plus , du tout communiste, mais capitaliste dur), et tous ces régimes de banquiers, de CRS, de mépris du peuple, de capitalisme totalitaire (et d'eugénisme ! on le voit de plus en plus repoindre son nez, et l' "euthanasie" des pas-conformes).

Par contre Dieudo a tort de vanter contre les médicaments, notre système immunitaire. Là il a perdu une bonne occasion de se taire ! parce que les gens qui meurent du coronavirus (et d'ailleurs ceux qui mouraient de la grippe espagnole c'était  le même problème) ils ne meurent pas du virus ! il meurent d'une réaction immunitaire excessive et délirante de leur corps ! Lisez les descriptifs médicaux. eh oui les réactions de défenses du corps ( mais aussi celles des société .... et celles de l'Etat ...) peuvent être inhttp://appropriées (au vrai sens de ce terme !)  et se tromper d'ennemi (cf. les allergies par exemple), ou excessives, et au lieu de tuer l'envahisseur tuer ou pourrir complètement le "corps" qu'elles voulaient défendre ! Et ce genre de phénomènes ça se produit aussi dans les sociétés ..... (messieurs les "identitaires" réfléchissez !) et les Etats, surtout les merdes totalitaires comme ceux qu'on a actuellement, le font souvent ! et maintenant justement ce qui fait peser sur nous et sur la civilisation les menaces les plus graves ce sont des réaction "excessives" et perverses des Etats,  on commence à le voir n'est-ce pas, et ça va aller en empirant ....

le dernier Dieudo plus gilets jaunes que jamais :

la grande insurrection des pauvres, de tous les pauvres, voilà le vent nouveau

https://www.alterinfo.net/Ne-bougez-plus-et-bouclez-la--Le-mot-d-ordre-mondialiste-c-est-le-minimalisme_a155373.html

"le temps est indifférent aux plus grandes souffrance" c'est effectivement ce dont tout le monde se rend compte......

comme a dit Jean Rostand, on tue un homme on est un assassin, on en tue des millions on est un conquérant (!...), en les tue TOUS, on est DIEU .....

Et en littérature de puis sans doute l'antiquité, et Chateaubriand à la fin d'Atala (lisez-là), et Miguel de Unamuno (relisez la citation que j'ai mise ici il y a qq jours), et Pierre Loti dans"fantômes d'Orient" relisez ce qu'il dit sur la deuxième mort ...

C'est la plus grande et déshumanisante des trahison, ça m'a inpiré mes commentaires sur la citation de Joachim Ringelnatz

Ewig rien bleibt nur die Träne/ Und das Wasser der Fontäne (en esperanto : Ĉiam puraj 'stas nur larmoj/Kaj la akvo de l'fontanoj) ce qui veut dire qu'à partir du moment où on n'a plus de larmes on est devenu impur.

La "pensée positive", le fameux "travail du deuil" des psychomachinchoses, c'est de la merde ! c'est non seulement absurde, mais immonde.

En tous cas discuter avec soi-même il ne faut jamais oublier de le faire, il y a trop de gens qui oublient l'enfant qu'ils ont été, ça aussi c'est une déshumanisation; moi je n'ai jamais perdu le contact avec celui que j'ai été

 

09/06/2020

Unamuno, celui qui a compris

« Un pédant, voyant Solon pleurer la mort d’un fils, lui dit : « pourquoi pleures-tu, si cela ne sert à rien ? » Et le sage lui répondit : « précisément à cause de cela, parce que cela ne sert de rien. »

 

(Miguel de Unamuno in "le sentiment tragique de la vie")

31/05/2020

une époque où la communication entre les êtres on trouvait ça normal

5/12/2005 : On voit bien que Mme P***** la "chargée de mission" de mon bureau, est d’une génération plus vieille que le commun des femmes d’aujourd’hui (et d’abord parce qu’elle porte encore des vêtements de couleur !).
Elle met ses mains sur ses hanches, comme faisaient les femmes quand elles portaient des robes . Elle s’adonne parfois à des sous-entendus égrillards, qu’aucune des dragons de sexophobie actuelles ne feraient jamais, ni ne tolérerait seulement en leur présence !
chape de béton du puritanisme s'est abattu sur nos pays.

Quand à cette carrément vieille femme, Mme Delfanti (1) elle est encore d’une génération avant et elle disait en mai 2005 à 80 ans : « oh ! tu préférerais une belle pépé. » et  « Qu’est-ce que tu fais le Dimanche ? Tu ne vas pas me dire que quand tu as une femme à côté de toi tu ne cherches pas à toucher, » etc. Eh oui, elle a grandi à une époque où la communication entre les êtres on trouvait ça normal ; maintenant on trouve ça criminel !

 

  (1) elle est morte maintenant, c'est donc aussi une façon de mémorial  sur cet Ipernity de merde j'avais intitulée cette photo "Pâtes, Amour  et    mandoline"Aurore Delfanti1989 pâtes amour et mandoline.jpg

Elle tenait une épicerie italienne à côté  de chez moi, avec son mari, qui était napolitain et se prénommait Achille. je me souviendrai toujours d'elle qui m'appelait "mon petit voisin !" qui avait un mignon chien blanc, et m'a montré une fois la mandoline de sa mère ...

La dernière fois que je l'ai vue c'était en 2005 je distribuait des tracts appelant au NON au referendum du 29 mai ! Elle m'a invitée à manger chez elle, c'est là que j'ai vu la mandoline aux cordes cassées, et le poème manuscrit de sa mère qu'elle avait épinglé sur le mur, Je ne l'ai plus jamais revue,  elle  a du mourir peu de temps après, sa maison a été vendue, son épicerie aussi. Il n'y a plus aucune trace d'elle .....

c'est aussi un hommage à Brigitte Bardot, la courageuse au grand coeur, qui m'a une fois répondu quand je lui ai envoyé ma traduction en Espéranto d'Elian Finbert, qui elle aussi est d'une génération dont les valeurs et la liberté ont disparues.

28/05/2020

comment apprécier Scarlatti ?

28/5/2005 Je n’ai pas de maman, c’est ça qui me mine. Il n’y a personne dans ma maison. Il n’y a pas de Jacqueline non plus. Il n’y a même pas d’Eliott.

Comment voulez-vous être en état d’apprécier, de ressentir Rachmaninov quand on n’a pas de maison, de foyer, ni de Jacqueline.

Rien n’a la moindre épaisseur. Il n’y a plus de messes ni d ‘églises, ni d ‘élections, ni d’arbres plein d’oiseaux, ni de nuits noires, ni de maisons, le monde ressemble à la France de Sarkozy

Comment voulez-vous apprécier Scarlatti si on n’a pas d’enfant, ou n’est pas enfant soi-même. Il ne reste que mort, dullness kaj senselessness.

09/05/2020

60% des tourterelles ont disparues en Europe

* *tourterelles-couple.jpg

*

***

surtout les tourterelles turques (ainsi appelées car elles sont originaires de l'Inde ! oui elles sont devenues "commensales" des agglomérations humaines, et les ont suivies, dans tout le Moyen-Orient, jusqu'en turqui,c'est là que les naturalistes les ont découverts, d'où le nom ! Et c'est resté longtemps comme ça;puis, il y a un demi siècle, elles se sont mises à envahir l'Europe, oui ! comme des travailleurs immigrés, des "migrants"  comme on dit maintenant, donc on est censé bien les acceuillir non ? ban non ! l'écologie était très prisée par les nazis vous savez, et pour cause... Les spécialistes de l'écologie sont (à part un ou deux tel Christian Lévêque) très remontés  contre tout les "étrangers" qui ne "ne sont pas d'cheu-nous" et qui viennent "manger les vers de vase des français" (et alors ? faut-il exterminer les Jaïns d'Anvers : ils viennent manger les diamants des juifs !) et demandent carrément leur extermination, une "solution finale" quoi !.....

Apparemment pour les tourterelles turques ou Tourterelles à collier, ça ne sera pas nécessaires, ces jolis oiseaux qui ont commencé à se percher sur nos fils électriques depuis quelques décennies, et qui s'envolaient de nos jardin en lançant leur "turr" enroué, sont en train de disparaître, comme tous les autres oiseaux ....

Bien sûr au pays des rennes et des rhinocéros laineux (je veux dire l'Europe, suite à la dernière période glaciaire, toute la faune et toute la flore est "immigrée" (y compris les humains ! vous savez d'où ils viennent les Indo-européens ?), à ce compte-là il faudrait exterminer tout le monde. C'est peut-être ce qu'ils vont arriver à faire...

Et les roselins cramoisis ? si ils finissent par s'installer en Europe, ils vont les exterminer aussi ?

en écologie c'est comme dans la luttes des classe, les bourges qui en jactent manquent d'expérience existentielle, alors la morale et eux ça fait deux !

 

 

 

 

06/05/2020

Un train peut en cacher un autre - derrière l'Union Européenne qui est le responsable ? l'idéologie qui est au centre de l'UE, celle qui crée des morts ?

* La stagnation des cotisations de la Sécu depuis 40 ans (quarante ans) ça crée la situation actuelle, et tous ses morts :


*Bernard Friot, qui est avec Etienne Chouard, le seul penseur de gauche qui reste actuellement en France, est en train de devenir le leader intellectuel de ceux qui veulent non pas simplement résister, mais repartir à l'offensive.

Quelques uns de ses appels :

les préteurs sont au coeur du capitalisme :

https://ru-clip.net/video/kkTP-KIWaLg/nouvelle-forme-de-g...

les mois qui viennent de se dérouler nous ont fait prendre conscience de plus en plus de choses, alors maintenant il nous faut en tirer les conséquences :

https://ru-clip.net/video/tJlwMJjL7ms/ne-plus-produire-po...

30/04/2020

merle dans la nuit audition la plus belle mais aussi la plus émouvante qui soit, - et tout un symbole métaphysique - Pascal ! Simone de Beauvoir ? ou Jean Rostand ?

Pensez un peu au chant des merles (males). Surtout le matin à 5 heure du matin voire encore avant ça dépend de la saison, en tous cas encore en pleine nuit avant que le soleil se lève, imaginez ! en février à 7 heures du matin dans le froid et le noir,tout le monde dort, eux ils sont là ils chantent, et y mettent tout leur coeur, toute leur créativité, je répète leur CREATIVITE, et voilà un problème éthologique et métaphysique de première grandeur.
Et d'abord quel symbole ! plus grand que toute la civilisation humaine, car la créativité des chants de merles

 (ils ne sont pas du tout stéréotypés, mais sont de vraies créations artistiques, aux phrases toutes différentes et toujours renouvelées, et visiblement objet de recherche volontaire.

(pensez : que de beautés perdues ! pensez à tous les chants de merles par le monde que les gens n'écoutent pas !)


Quel symbole poignant ces êtres qui se décarcassent durant des heures à chanter et à inventer de nouveaux motifs, dans le froid et le noir, petit être de 100g dans l'infini de la terre et du "silence éternel de ces espaces infinis" l'absurde "aventure falôte du protoplasma" (Jean Rostand http://palimpsestes.fr/metaphysique/livreI/rostand3.html ) !
Y pensez-vous quand vus l'entendez ?
Non vous ne l'entendez pas justement !
Personne ne les entend à cette heure. Sauf les autres merles. Symbole paradigmatique de la solitude dérisoire de l'être, même avec son ambigüe "liberté" sartrienne, dans la nuit noire de son destin de condamné à mort et à l'oubli éternel, et dans un univers indifférent...
Pauvre merle ! il chante, il y met tout son cœur, il croît que c’est très important, peut-être même qu’il est tout content, il ne sait pas que ça n’a aucune importance, que ça n’aura même pas eu lieu, tout son chant, sa création, son inventivité, son énergie mise à chanter comme ça tous les soirs (et matins) ; Le pauvre, il croit qu’il est venu au monde, il ne sait pas qu’il n’est jamais venu au monde, qu’il ne sera jamais venu au monde, ni lui ni le monde.
(les humains non plus d'ailleurs)

13/04/2020

ni grandaĝas

Ni grandaĝas

 

Ni ja grandaĝas,

kion vi pensas pri tio?

Ni jam faris longan vojon

kaj nia vivo

kuniras kun la doloro

kaj la forto tute mankas

ho, mia Dio!

Ni grandaĝas kun rapido

kaj sen rimed' ni trairas

tra longa vojo

tute semita per dornoj

kaj rubaĵoj kaj obstakloj

kaj multaj truoj.

Ja kun helpo de bastono

ni moviĝas per klopodo

sub ŝtorm’ malbona,

kiam la tago finiĝas

kaj naskiĝas nova nokto

tute malhela,

je frostaj ombroj plenplena,

apatio kaj deprimo.

Ho, mia Dio!

ni grandaĝas kaj la vivo

per mansigno nin adiaŭas.

 

Arquillos februaro 2020