Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2018

suite aux infos du 7 avril (2016) matin

Le peuple néerlandais a dit non à 61% à l'accord d'association de l'Ukraine à cette URSS capitaliste qu'est l'Union « Européenne ». Aussitôt on entend se déverser de la part de tous les Junker-Draghi et autre cadres de chez Goldman-Sachs, de tous les Valls, Sarko, Haziza, Alain Minc, et tous les maîtres à penser du « Monde » et du « Point », tous nos marquis versaillais, des tonnes de déclaration haineuses contre ce ramassis de « militants d'ultra-gauche » et de « fascistes » qui défouleraient leur « populisme » sur cette pauvre et vertueuse « Europe ».

Ach ! "Populist" !

Mais au fait : pourquoi n'a-t-on pas un terme à connotation négative pour les partis "normaux", plus exactement de l'"Establishment", qui se moquent du peuple à nos frais depuis des décennies? Il est plus simple d'attaquer ses opposants, que d'admettre que cette opposition est la conséquence d'une utilisation criminelle du Pouvoir (et d'une lutte de classe).

Comme si le terme « populisme » ne venait pas de « peuple », = demos comme leur chère « démocratie » (vous savez le truc qu'ils font toujours automatiquement suivre par « marché libre » ! et qu'ils diffusent à coup de bombes à l'uranium appauvri). Comme si leur fameuse « Europe » n'était pas ne l'oublions pas « une assurance-vie contre le socialisme » (Alain Madelin), et une Union Soviétique capitaliste gouvernée avec 0% de démocratie par des oligarques autoproclamés à l'écoute des lobbies industriels biens financés, et réduisant les etats nationaux à la fonction de « kapo » de baraque de camp de concentration, chargés de faire tenir leur peuples tranquilles et d'obéir aux directives des SS commandant le camp. Y en a marre de les laisser nous imposer leur vocabulaire spécieux; si on les laisse choisir le champ de bataille à leur mode on part déjà perdant. (1)

Je rappelle que le peuple c'est lui qui a fait la Révolution Française, et celle de 1830, et celle de 1848, et la Commune (là aussi les « élites » étaient vachement haineuses de voir ça, même qu'ils ont faillit lyncher Victor Hugo à Bruxelles, parce qu'il avait tenu des propos indulgents !), et la révolution de 1945-456 car ce fut une révolution !  populaire, (« populiste » ? « d'ultra-gauche » ?) quand les partis de droite tout péteux d'avoir collaboré avec l'ennemi, rampaient sous les meubles, et quand dans le gouvernement de De Gaulle les Marcel Paul, Ambroise Croizat, les Maurice Thorez nous créaient notre Sécu, notre statut de la Fonction Publique, nationalisaient nos Services Publics (qu'on est en train de privatiser pour le grand appétit des investisseurs et des vendeurs de Linky), bref traçaient les bases de notre civilisation, la civilisation des 30 glorieuses, bases qui était à l'époque considérées comme une évidence allant de soi dans tout Etat occidental et moderne.
Il serait peut-être temps de remettre les choses sur leurs pieds, les yeux en face des trous, de se remettre à appeler un chat un chat, et une souris une souris, et de cesser de se laisser tourner la tête en bourrique par la propagande de nos maîtres

(1) il faut aussi analyser ce que c'est que la NOVLANGUE de nos maîtres, ou comment on est passé des exploités (ce qui implique des exploiteurs !) aux "défavorisés", et le tour est joué !
Et puis "si vous interdisez certains mots vous interdisez de penser certaines choses"
(exploitation par exemple, et il y en a beaucoup d'autres !)
"le premier combat à mener c'est le combat pour la langue" tout à fait !
et j'ajouterai ce qui est un des préceptes stratégiques de Sun Tseu je crois : il na faut pas laisser l'ennemi choisir le champ de bataille, c'est valable aussi sur le plan sémantique, et du simple vocabulaire, il ne faut reprendre le vocabulaire et la façon de définir les problèmes de l'ennemi ! il faut imposer son propre vocabulaire, et sa propre définition des problèmes !

et surtout "ne pas se laisser intimider" par le terrorisme intellectuel

 

15/05/2018

un des plus beaux poèmes de la langue anglaise !

 Four Feet Kipling.jpg

Rudyard Kipling :

I have done mostly what most men do,
And pushed it out of my mind;
But I can't forget, if I wanted to,
Four-Feet trotting behind.

Day after day, the whole day through --
Wherever my road inclined --
Four-feet said, "I am coming with you!"
And trotted along behind.

Now I must go by some other round, --
Which I shall never find --
Somewhere that does not carry the sound
Of Four-Feet trotting behind.

10/05/2018

la pensée De Bonald sortie par la porte est rentrée par la fenêtre !

De telle sorte que d'une manière transidéologique De Bonald https://eo.wikipedia.org/wiki/Louis_de_Bonald sorti par la porte est rentré par la fenêtre!

C’est le catholicisme conservateur qui est au pouvoir ! et De Bonald : La société n’est pas faite pour les hommes, mais les hommes sont fait pour la société; qui a le droit de leur dicter ce qu'ils doivent croire et comment ils doivent vivre et quelle est la VERITE obligatoire de rigueur, et c’est le « clergé » qui la dicte.

Il suffit de changer la « religion » d’alors par celles de maintenant, et le clergé d’alors par celui de maintenant, à part ça le principe reste le même.

 

08/05/2018

nous donnons notre consentement à ce qu'ils sont en train de faire ! est-ce que vous comprenez ça ?


02/05/2018

face à tous ces mensonges le refuge du rire

- partout sous les étoiles, face à l'univers, (comme les fumeurs... eux aussi ...)


 

et un moment historique :

 et Jacky, l'anarchiste qui a compris, et qui sait analyser.

Si ça c'est pas d'l'émancipation, putain !

et Dieudo celui qui prend tout à la dérision, pour la première fois au bord de larmes
"surpris par la beauté des gens" oui c'est tout à fait ça.

"J'ai essayé de comprendre de quoi il s'agissait" oui, voilà ! elle a le mot de la fin ! une fois qu'on a compris de quoi il s'agit, on comprend aussi la valeur de ce mouvement historique.

29/04/2018

le salaire brut

J’aime bien l’attitude de Bernard Friot  à la télévision (ce soir ou jamais le 7/6/2013 https://www.youtube.com/watch?v=sIaDmbJ0fTU) devant les capitalos qui lui lançaient « il est dans son délire », et tout ça ! Il ne se vexe pas, il ne se démonte pas, il ne se met même pas en colère, il rigole, narquois et serein. Il est intelligent, et cultivé : il connaît tous les trucs et les discours des réactionnaires de tous les temps, qu’il reconnaît bien; non seulement il n’est pas blessé (la luno ne aŭskultas, kiam la hundoj ĝin insultas) mais pas le moins du monde impressionné ni en colère, ça le fait rigoler ! Ça ne le « défrise » pas le moins du monde, et le terme de « parasite » qu’il a employé pour parler des patrons et actionnaires et qui a été dénoncé avec véhémence par les capitalos présents, vexés, il le réemploie imperturbablement à plusieurs reprises par la suite !
Qu’est-ce que ça fait du bien d’entendre enfin appeler les choses  par leur noms ! Une bouffée d’air frais, et de chaleur de la raison .

Et comme homme Bernard Friot, en dépit de son visage ridé et de son air austère de lorrain (né à Naufchâteau) - en fait il n’est pas si austère ni si froid que ça : il est sérieux c’est tout, à l’occasion il sourit ou rit, et n’hésite pas à utiliser des mots familiers, et il est naturel et sans prétention - c’est un de ceux pour lequel je me mets à sentir le plus de sympathie      , devant même Asselineau ou Nikonoff. Devant même Etienne Chouard, tellement pur et intègre qu’il en devient transparent ! Peut-être Claude Bourguignon pourrait encore passer devant lui.

un autre homme que j'aime de plus en plus c'est Edmond Janssen (voir sa vidéo du 25 mars à La villette)

et pendant ce temps l'anti-Friot c'est Macron :

La mort du salaire brut

Macron prépare la plus terrible attaque contre nos salaires de toute l’histoire de notre pays. Du jamais vu.

Il va supprimer le salaire brut.

Les grands médias des 9 milliardaires font mine de nier ou déforment la réalité : comme si seul comptait le salaire net en bas de la feuille de paie.

Mais non, c’est le salaire brut qui compte !

Réexpliquons le à nos concitoyens car le pouvoir cherche à supprimer les feuilles de paie papier et à les « simplifier » pour pas qu’on voit la manœuvre.

Le salaire net c’est pour payer la force de travail.

Le salaire brut c’est pour payer la reproduction de la force de travail.

Le salaire net on vit avec au mois le mois

Le salaire brut on vit avec tout au long de la vie.

Le salaire net vous permet de consommer et de vivre quotidiennement.

Le salaire brut vous permet de faire face à tous les aléas de la vie, quand vous avez besoin de logement, quand vous êtes en charge de famille, quand vous êtes malades, quand vous avez un accident du travail ou une maladie professionnelle, quand vous êtes au chômage, et quand vous êtes en retraite.

Les cotisations ne sont pas des impôts, elles sont obligatoirement pré affectées à ce pourquoi elles sont collectées, elles ne vont pas aux caisses publiques, car les différentes  caisses de Sécurité sociale sont de droit privé (et devraient être gérées par les cotisants, les représentants des salariés normalement élus comme cela l’était à l’origine de la « Sécu ». Allez revoir le film « La sociale » de Gilles Perret).

Le salaire brut ce n’est pas une « charge » comme ils le disent, c’est un bonheur.

C’est une partie du salaire mutualisée et redistribuée à chacun selon ses besoins, c’est ce qu’il y a de plus beau dans notre pays.

Le salaire brut vous est redonné en « temps différé » quand vous êtes malades, en « temps indirect » pour le logement, mais aussi en « temps réel » quand vous êtes en retraite (car dans ce cas il va en direct, de ceux qui travaillent à ceux qui sont en retraite, la retraite par répartition n’est pas une épargne !).

C’est le capital, l’actionnaire, l’employeur qui paient votre protection sociale, le salaire brut, chaque mois, en même temps que votre salaire.

Macron a déjà supprimé les cotisations familiales, il a baissé les cotisations parfois jusqu’à 1,6 ou 1,9 fois le smic.  Là, il supprime et remplace tout par l’impôt.

C’est vous, par vos impôts, qui paierez dorénavant à la place de votre patron. Un hold up de 470 milliards contre vous ! Un cadeau géant de 470 milliards pour le Medef.

Pour tenter de masquer ça, ils vont augmenter de quelques euros votre salaire net, mais baisser de centaines d’euros votre salaire brut.

16/04/2018

quand un singe découvre la mort

Dans son livre "Noâra mon amour" www.ipernity.com/blog/r.platteau/126267 Elian-J Finbert nous raconte comme sa guenon Noâra découvrit la mort :
"J’observais un jour Noâra qui venait d’apercevoir un pigeon mort, étendu sur l’une des marches du perron. Elle s’en approcha et le considéra avec curiosité et anxiété, à la fois attirée et repoussée. Cependant s’étant graduellement familiarisée avec la présence de l’oiseau, elle y revint et tout en évitant de toucher ses plumes, étendit sa main et effleura son bec. Puis quelques instants plus tard, résolument, elle le souleva mais le rejeta aussitôt, prise de peur. Soudain elle se pencha sur la cadavre, le front plissé, tout comme lorsqu’elle suivait attentivement ce que je faisais et, sans doute, ayant enfin pris conscience qu’il ne bougeait pas, elle le ramassa et le tint presque contre ses yeux pour mieux l’examiner et passa minutieusement en revue les plumes, les pattes, la queue, le petit crâne, tout en le serrant entre ses deux mains, son visage traversé par des mimiques à la fois graves et cocasses. Et puis, dans une sorte de tremblement de tout son corps, elle le lança soudain loin d’elle et, grimpant sur un arbre, elle s’y posta. De là-haut, elle se pencha sur lui en poussant de petits cris d’effroi. Elle venait de prendre conscience de la mort, elle en avait saisi la notion et en avait ressenti l’horreur…."
(ch. 21 pages 257-258)

08/04/2018

influence du protestantisme

La grande différence entre le protestantisme et le catholicisme est la notion de PARDON. Le pardon des péchés (et tout ce qui va avec) est quelque chose de central dans le catholicisme, dans le protestantisme ça n’existe pas, on est prédestiné dès la naissance pour être sauvé ou damné, il n’y a pas de pardon !

Ça fait des sociétés tout différentes !

et surtout ça laisse des traces, indélèbiles, dans les sociétés, après que les religions sont mortes.

http://lesakerfrancophone.fr/le-calvinisme-les-fondations...

même ça par exemple : "Ce nouveau courant de pensée n’emprunte rien à la pensée européenne, mais découle de celle des Puritains de Plymouth. De même que la secte interdisait les opinions dissidentes et pratiquaient de durs châtiments corporels contre ses « hérétiques », de même la gauche états-unienne entend interdire des opinions dissidentes"

Il y a aussi la notion du Démon. Chez les protestants la chasse au péché rend coupable le pécheur, l’Axe du Mal à lui tout seul ! intrinsèquement mauvais ; tandis que chez les catholiques le mal c’est le Diable, et le Diable devient la hantise, la peur, mais aussi le Diable entre dans le corps du pécheur, on peut donc l’en faire sortir, et alors le pécheur est libéré, et redevient innocent comme l’enfant qui vient de naître.

 alors que le (vrai) christianisme c'est dire :

« Quand tu vois ton frère en train de pécher, couvre-le du manteau de ton amour » Saint Isaac le Syrien

Et puis il y a toutes les névroses totalitaires du puritanisme. L'eugénisme est né et a été pratiquée - chronologiquement USA, puis Suisse, puis Scandinavie, l'Allemagne seulement après, quand Hitler est venu au pouvoir - dans les pays protestants, pareil ce sont eux qui ont lancé la "tolérance zéro" et le Libéral-Fascisme, c'est pourquoi Pierre Jovanovic dit http://www.youtube.com/watch?v=D-bYgeDCzUQ minutes 22-24 "c'est ce monde protestant typiquement orwellien"  -" le vol de la démocratie va avec le fait qu'il y ait des espèces de connards qui interdisent aux gens d'acheter des bouteilles de coca-cola de deux litres"


Ne pas oublier aussi de revoir le film "Breaking the waves" (j'ai fait une note dessus)

et aussi d'écouter ce qu'Etienne Chouard dit (vers le milieu de la vidéo) sur le livre "l'Ethique Hacker" https://www.youtube.com/watch?v=DROqR_7EKvs

tiens regardez comment c'est en Norvège, le christianisme y est mort (et même persécuté voyez l'article) mais l'empreinte de la mentalité du protestantisme paranoïaque et totalitaire reste :

http://reinformation.tv/violation-droits-parentaux-norveg...

En Norvège, les services sociaux arrachent les cinq enfants Bodnariu à leurs parents pour « radicalisation et endoctrinement chrétiens »En Norvège, les services sociaux arrachent les cinq enfants Bodnariu à leurs parents pour…   Les services sociaux de Norvège, le réseau du « bien-être de l’enfance » ou Barnevernet, ont arraché les cinq jeunes enfants d’une famille

07/04/2018

un jour Dieudonné sera dans les livres d'histoire

 et c'est sérieux ! tout à fait

dans l'URSS de Belgique le 1er prix du concours de plaisanteries est 2 mois de prison (et le 2ème ? 1 mois de Goulag ?) et dans l'URSS de France ça sera combien ? amis de Béranger, pardon ! de Dieudonné préparez les bouteilles de chambertin pour les lui envoyer dans sa cellule.

un jour Dieudonné sera dans les livres d'histoire -  qu'est-ce qu'on parie ?! - comme Béranger (les Valls de l'époque - une sacré bande de cons eux aussi ! - qui l'avaient mis en prison n'ont fait que le rendre encore plus populaire, et les gens se sont cotisés pour payer ses amendes et lui envoyer des bouteilles de bon vin de Bourgogne dans sa cellule) ou comme Pierre Dac (à l'époque, 1942, les autorités françaises le considéraient comme un propagandiste des "terroristes" gaullistes n'oubliez pas)

(et il a plus de talent qu'eux !)

et Molière aussi , relisez vos manuels, a eu en son temps de gros ennuis avec la Compagnie du Saint-Sacrement, qui l'aurait bien interdit de jouer "nulle part en France" elle aussi ! Heureusement lui il avait un protecteur haut placé (Louis XIV himself) tandis que Dieudonné c'est le contraire ! et il n'a que son public, c'est donc comme Béranger. Et comme Béranger il finira dans les Petits Classiques, et quand il mourra on lui fera des obsèques nationales.


ce comique "taquin" qui "aime bien faire chier les cons" (comme tous les comiques ! ils sont là pour ça non ?) il va entrer dans l'histoire par la porte de la prison,
ce qui est le chemin qu'on suivi tous les hommes qui ont marqué l'histoire, et que maintenant on admire


 

https://www.youtube.com/watch?v=T99ZmNN_-po

https://www.youtube.com/watch?v=t1XNrYN5sHY

https://www.youtube.com/watch?v=8849bRhEZ5Y

https://www.youtube.com/watch?v=FzoZSn9IQFM

https://www.youtube.com/watch?v=EtTpdXKTJw0

etc, etc

et https://www.youtube.com/watch?v=aL_sqHjfTyo !

 

et pensez que les puissants au pouvoir du haut de leur château (d'où maintenant on les a envoyé VALLSer !), ces gens qui suent l'arrogance et la HAINE par toutes le pores  voulaient le détruire professionnellement et physiquement !!! on se serait cru en Union Soviétique quand ils voulaient faire mourir Pliouchtch ou Sakharov, heureusement une marée de petites gens, son immense public lui est resté fidèle et a même grandi, comme a grandie la renommée de Béranger face à ses persécuteurs, les français ont sauvé la  vie  à Dieudonné et à sa famille, qui les puissants du jour voulaient détruire, maintenant Valls ne pourra plus se présenter "nulle part en France !" bien fait pour lui !  VIVE NOLAN !

https://www.youtube.com/watch?v=Mc16a-PzmKw

 

ET MAINTENANT LA CONFERENCE DE PRESSE !

POUR COMPRENDRE TOUT LE SERIEUX DE L'ENJEU

https://www.youtube.com/watch?v=mf9GVR6CqFw

 

Continue à nous faire rire Dieudonné Tu as du panache !

05/04/2018

eh bien, vous ne le saviez pas sans doute, mais on nous bourre le mou !!

oui, il y a quelque jours, cherchant des articles sur comment on peut bien dresser les éléphants et leur faire faire les tours assez bluffants qu'on les voit faire dans les cirques (bon je savais déjà, par le livre d'Elian Finbert, que les éléphants sont parmi les animaux les plus intelligents, etc, et aussi très rancuniers !), je suis tombé sur des articles, que j'ai eu la "faiblesse" de lire jusqu'au bout ce que le lecteur moyen nous apprend-t-on ne fait pas ! se contentant de lire le titre
ce qui fait que j'ai découvert queque'chose .....
J’ai constaté (il y en a plusieurs occurrences sur internet) des articles sur Internet avec un titre effrayant et racoleur disant que pour dresser les éléphants c’est très cruel : on commence par les « briser » psychologiquement pour les dominer (donc tout de suite dans l’esprit du lecteur association d’idée avec les récits de tortures staliniennes ou autre où on « brise » la volonté du prisonnier jusqu’à ce qu’il fasse tout ce qu’on veut    ), donc implication tout de suite dans l’esprit du mougeon de lecteur qui n’aura (comme nous l’apprennent les sondages!) lu que le titre et les premières phrases - mais pas l’article ! - les tours qu’on voit faire aux éléphants dans les cirques vous avez tort d’y prendre plaisir, c’est obtenu par des traitements cruels et dégradants, il faut aaaaboliiiir cette aaaaabomination que sont sont les cirques avec des animaux, CQFD ! Mais quand on lit l’article on vous raconte comment les mahouts en Inde au XIXè siècle brisaient la volonté des éléphants sauvages capturés pour s’en faire obéir. Mais là, on commence à tiquer    : .... euh et le dressage des éléphants de cirque il est où ? Et d’ailleurs plus loin l’article avoue que ce n’est pas ce qu’on fait aux éléphants de cirques, car ceux-ci sont déjà nés en captivité, et que là on obtient leur obéissance en les mettent à côté d’un éléphant déjà soumis, et puis on dit carrément que pour le dressage des éléphants de cirque ce dont on a besoin surtout c’est de la psychologie et tout ça. Bref la vision apocalyptique et cruelle du premier paragraphe n’est pas du tout pertinente !!  

Mais alors, si on a un minimum d’esprit d’examen, comme on nous apprenait à en avoir autrefois à l’école (au collège, bref tous ceux qui ont le bac doivent avoir appris ça!), de toutes façons les gens du peuple (en 1995 du moins) en ont spontanément sans qu’on ai à leur apprendre (par contre les intellos diplômés de l’université semblent l’avoir perdu!), donc un peu d'bon sens, comme l’inspecteur Bourrel par exemple, on se dit « mais alors cet article c’est de la désinformation !  De la manipulation mentale malhonnête ! » Dans quel but ?
(ça je ne sais pas, mais désinformation calculée, manipulation des gens, ça c’est sûr). Et pour ceux qui ont (comme nous ! Eh eh!) l’expérience des trucs utilisés par les journaputes pour diaboliser Trump, ou Chavez par exemple, c’est tout à fait le même procédé !! Exemple récent la Pologne. Le gouvernement actuel, eurosceptique, ne plaît pas à nos maître, alors les « journalistes » sortent un grand titre disant que « les polonais » manifestent contre leur (méchant ! méchant ! - comme Kadhafi quoi...) gouvernement. Bon au sein de l’article ils sont quand-même obligés de reconnaître que le dit parti au pouvoir, est très populaire auprès des polonais, et que sa côte loin de baisser reste allégrement élevée !   (bon, seuls les articles les plus copieux finissent par glisser, en passant, dans une toute petite phrase au fin fond de l'article, que si il est si bien vu c’est qu’il a allongé la durée des congés maternité (que le gouvernement libéral, « moderne », « démocratique », « réformateur » qui avait orchestré la tant vantée transition de la Pologne à la modernité capitaliste européenne et tout ça, avait raccourci ! Je me souviens quand Barbara Pierzak l’avait annoncé, sans aucune critique), et qu’il a doublé le montant des allocations familiales ! (ben, si Macron faisait ça en France sa côte cesserait d’être catastrophique) Mais comme (des études scientifiques viennent de nous l’annoncer, et les propagandistes doivent le savoir depuis longtemps eux) la majorité des gens ne lisent QUE LE TITRE des articles d’actualités, sans lire ce contenu, l’effet obtenu est ? Vous avez compris !  

Donc ceux qui ont l'expérience de ces "trucs", les reconnaissent tout de suite ! et donc :

voilà une manipulation du même type sur le dressage des éléphants !

Ce qui par ricochet DECONSIDERE complètement l’ensemble des articles et propos qu’on nous entonne (c’est vrai au fait !  c’est très « tendance », d’autres diraient orchestré ….) sur les animaux des cirques malheureuuuuux, traités cruuueeeelement, et tout ça.

La seule chose qui me manque c’est pourquoi ? « à qui profite le crime ? », quand il y a des intérêts capitalistes à la clé, on comprend tout de suite (les vaccins par exemple …. bon j’dis ça, j’ai rien dit, mais hein ?), ou des intérêts géostratégiques, et tout ça. Mais là ? C’est quoi les intérêts qui essayent de nous « bourrer le mou » ?

Je sais pas.

La passion idéologique plus l'aiguillon de la volonté de convaincre à tout prix ?
Mais, déjà, en tous cas, que cette campagne soit ainsi orchestrée et formée visiblement de (au moins beaucoup, peut-être 100 % ? ) mensonges, et de manipulation malhonnête du subconscient du « bon peuple », ça déconsidère tout ce discours, et jette le soupçon sur cette campagne !

 

J'ai bien l'impression qu'on peut continuer à aller au cirque avec plaisir ! http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2017/11/20/viv...