Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2021

les scientifiques ne sont pas comme on pourrait naïvement se l'imaginer - "au mieux ils sont lâches" (en fait c'est pire ...)

"L’idée que les gens sont des êtres rationnels, qui examinent les faits et les arguments et ne sont pas faciles à manipuler : les études ne trouvent pas que ce soit le cas.
Dans ma propre expérience universitaire, en politique publique et en journalisme, j’ai appris que tout le monde, depuis l'étudiant du secondaire jusqu'au professeur d'université, a des difficultés avec les faits et les analyses qui ne collent pas à ce qu’ils pensaient déjà. L’idée selon laquelle « nous n’avons pas peur de suivre la vérité partout où elle pourrait conduire » est une notion extrêmement romantique et idéaliste. J’ai rarement vu un esprit ouvert, même en dissertation académique ou aŭ strates les plus hautes du gouvernement." (Paul Craig Roberts)

"Le monde scientifique auquel j'appartiens est largement aussi corrompu que le monde politique" (Haroun Tazieff)

tiens lisez le livre d'André Cherpillod sur Glozel

Les scientifiques ne sont pas des être purs et intègres, tellement respectueux de la vérité qu'ils sont prêts à s'y sacrifier, non non !

Il sont tout autant que les autres susceptibles de copinage, ambition, carriérisme, égoïsme, malhonnêteté intellectuelle, mensonges, fraude, haines personnelles, vengeance, mesquineries, etc etc.TAG

Jean-Pierre Petit en sait quelque chose ! L'affaire de Glozel l'a bien montré aussi,

Ca, c’est l’aspect ego. Rares sont les scientifiques qui accepteraient un
jour de voir de vastes pans de leur savoir brusquement remis en question.
Parce qu’ils s’identifient à ce savoir, qui les valorise.

comme dit un commentaire sur Internet :  "Ils sont arrivés au bord, tout au bout de leur théorie et se rendent compte qu'elle ne mène a rien. Mais ils ont passé toute leur vie, toute leur carrière à poursuivre des chimères. Alors quand une idée nouvelle apparait, ils ne veulent même pas en débattre, qu'elle soit vraie ou fausse une idée nouvelle est dangereuse et ils ne se résoudront jamais à l'étudier officiellement car pour eux le débat est clos . Ils préfèrent plomber le cercueil en faisant pression sur tous les organes officiels qui sont censés soutenir la science.
Il faudrait peut être créer une cagnotte pour décerner un "Nobel" indépendant décerné par des autorités indépendantes. Mais cela existe t-il?. A défaut de cela contentons nous déjà de soutenir et de rendre plus indépendants ceux qui portent ces idées nouvelles.
L'académie des sciences est un monde plat peuplé d'illustres cerveaux retraités !"

dans une de ses interviews (série "être humain" 5è interview) on demande à Jean-Pierre Petit comment sont les scientifiques, il résume "au mieux ils sont lâches" (cf ce que j'appelle la nécessité de faire une analyse marxiste du petit monde de la recherche") en fait c'est pire.

etc etc,  tiens Pasteur, regardez la malhonnêteté tordue de Pasteur afin de s'attribuer les découvertes des autres :

http://www.alterinfo.net/La-saga-de-Louis-Pasteur-l-impos...

 

Et en plus connaissez-vous les découvertes des deux grands epistemologues du XXè siècle Thomas Kühn et Paul Feyerabend ? Non ? alors renseignez-vous.

MAIS IL Y A AUSSI BIEN SUR CARREMENT  LA CORRUPTION (les "vendus") !!! ET LE CHANTAGE (les menaces sur la carrière voire la VIE, lorsque l'enjeu - financier bien entendu à ce niveau-là - et les "mafias" derrière sont suffisamment importants) !!!

les temps où nous vivons le montrent abondamment !!!

 

il faut maintenant se référer impérativement à l'article que j'ai écrit pour décrire  ce que j'ai découvert dans les années  90 que les intellectuel, les ceussent qui sont payés pour penser, les universitaires, contrairement à ce qu'on croirait quand dans les classes du secondaires, on découvre et la culture et tous sa multiplicité de points de vue, styles vécus, etc différents, et variés, avec son apprentissage de l'intégrité intellectuelle, de l'esprit critique, la valorisation systématique des libres-penseurs et esprits critiques du passé,, on est persuadé que avec encore plus de réflexion, et encore plus de culture et de références, les intellos doivent avoir de la liberté d'esprit, le sens des nuances, , et de la diversité et la complexité des problèmes, et le peuple le contraire. Et bien non ! on s'apperçoit que c'est l'inverse !!! et que le monde des intellos est plus conformiste, pour panurgique, plus clanique, plus soumis au terrorisme intellectuel, que le peuple, qui LUI ! a plus de liberté d'esprit et plus d'esprit critique, et moins de tabous que le monde des universitaires professionnels !

Quuand on opère, comme j'ai tenté de le faire dans plusieurs billet sur unblog.fr une "analyse marxiste du petit monde de la recherche ((allusion à un roman de David Lodge intitulé "un si petit monde") on comprend ! mais pour quelqu'un qui après avoir fait un bac. sans avoir connu le monde des universitaires professionnels  découvre petit à petit à la lecture de leurs journaux revues et lives, la médiocrité le conformisme le suivisme de la pensée des "diplômés de l'université, d'abord avec un sourd malaise, puis une incompréhension de plus en plus explicite, jusqu'à avoir enfin le courage de se formuler cette constatation a priori si paradoxale : les universitaire ont moins de liberté d'esprit que les gens du peuple. etc, tout ce que j'ai dit

18/10/2021

dialogue

un enfant se blotti contre la poitrine de son père. Le père lui explique que c’est parce qu’il est enfant qu’il fait ça et que quand il sera grand il ne le fera plus.

- J’espère bien que non !

- Est-ce que avec mon propre père je fait pareil ?

- C’est pas normal.

- Tu as peut-être raison

- Bien sûr que j’ai raison !

le père l’embrasse et lui dit après un temps de réflexion :

- Je t’aime comme ça.

Tu seras un grand penseur.

17/10/2021

l'avenir : un monde totalitaire policier et étouffant, auprès duquel les totalitarismes du XXème siècle apparaîtront comme d'innocentes plaisanteries d'enfants de chœur...

MAINTENANT vous voyez que j'avais raison ! (depuis trois décennies) .....

Chine : des caméras devinent qui sont les passants dans la rue

La fiction rejoint la réalité : la reconnaissance faciale dans la rue permet de suivre la trace de quiconque, dans un pays disposant de 170 millions de caméras de surveillance. L’UPR ne veut pas de ce modèle anxiogène et liberticide pour la France. Source : Le Monde (28 septembre)

"L'empire du Bien triomphe, il devient urgent de le saboter"   (LOUIS PAUWELS)

 

une chose à faire : "lister tous les efforts que depuis 40 ans on nous a demandé de faire, toutes les contraintes que l’on nous a imposées, comme si cela ne coûtait rien :"
très juste ! et important !! et justement il est extrèmement lamentable que les gens ont depuis 30 ans tout « avalé » successivement accepté sans réagir.
Et je reviens sur un truc, que je trouvais déjà louche à l’époque, mais dont le but apparaît aintenant clair comme de l’eau de roche avec le recul et le contexte : la matraquage anti-tabac, dont on nous a rebattu les oreilles et les yeux, et ave lequelq on a esclavagisé, réduit les fumeurs à l’état de juifs chassés de partout et dévisagés d’un air méprisant par les « aryens » : c’etait une psy-op, un test pour voir si en jouant sur la PEUR, et le matraquage en blouse blanche (expérience de Milgram …) on allait pouvoir soumettre les gens, créer un nouveau « sous-homme » dans leur regards, leur impreigner oa CULPABILITE, l’obeissance et la soumission, la hantise, et les forcer à renancer à une de leur habitudes SOCIALES les plus importantes, et accepter les rites humiliants et l’apartheid. Eh bien ils ont vu que ça marchait, alors maintenant ils foncent !
(la preuve que ceux qui ont tombés dans le panneau font partie de ceux dont Graham Greene disait qu’ « ils pavent l’enfer »)

Maids comme le dit l’auteur c’est u n fait général, et chacune des acceptetions lâches et passives en fait partie (celles des cookies par exemple !!!) et selon moi ça a commencé en 1978 avec les bornes « contrôlez-vous vous-mêmes » dans les gares. Réfléchissez !

 

 
Philippot n'a strictement rien à voir avec *Zemmour ! Et ce n’est pas une opposition contrôlée (Asselineau l’est devenu …. je crois qu’on le fait chanter, et que les psychologue professionnels des Services Secrets se sont pencés sur son cas, détecté son EGO surdimensionné, et s’en sont servis pour déstabiliser l’UPR, et transforme FA en fausse opposition et en diviseur, il devrait avoir honte!)
Et il se confirme que Philippot, contrairement à ce que croient le beubeus, et que veut faire croire la propagande des journaputes du Régime, est un homme de GAUCHE, pas d’extrème droite, en dépit de son passage, qu’il a cru intelligent, au FN, Preuves concrètes : dans son programme il prévoie la NATIONALISATION DES BANQUES des assurances et des industries stratégiques, c’était le programme des communistes en 1945.
dans cette vidéo 
il dit « il y a une lutte des clases là-dedans , vous avez bien compris la lutte des classes dans le covidisme » (oui j’ai bien compris ! c’est même central, c’est la première chose qu’on voit dès le début ! comme dans le fascisme 1.0 des années 20 et 30)

Dans cette présidentielle Philippot sera le SEUL CANDIDAT REEELLEMENT DE GAUCHE ! le PS, comme disait Asselineau, dans il était mordant c’est le gouvernement le plus d’extrème-droite que la France ai connu depuis 1944, le PFC n’est plus qu’un ramassis de bobos européistes, Mélenchon est trouble et pas fiable. Philippot visiblement comprend les choses concrètement et selon le bon sens marxiste ! outre son profond humaniste français et Résistant !

16/10/2021

résumé du monde

un autre poème extrait de ce recueil : http://flammesvives.com/Boutique/Produit/Les_pleurs_de_la...

 

Images

 

Une vieille lessiveuse avec une chatte qui a fait ses petits dedans

 

Une bulle de savon

 

Un reflet de lune sur l’eau

 

Un curé qui, dans les années 70, parle encore de vie éternelle dans un sermon, pendant le carême

 

Une enfant qu’on envoie devant un psychiatre parce qu’elle dit qu’elle veut entrer au Carmel

 

14/10/2021

la grande déchéance des lycées ( et des post-lycée, les fameux "diplômés du supérieur", cette racaille)

lu "la memvola servuteco" (la servitude volontaire) de La Boétie, le David Icke du XVIè siècle, un ouvrage d'actualité ! vu le "grand remplacement  "des français par les collabos !

Dans la préface de Leo kaj Gaïta Robert on dit que "li transdonis al siaj lernantoj penso-filozofion bazitan sur malakcepto de ŝablonaj ideoj, sur kritikemo, sur toleremo kaj respekto al aliuloj" il transmis à ses élèves une philosophie de pensée basée sur le refus des clichés (les petits cucubes à la momode par exemple !) sur l'esprit critique et sur la tolérance et le respect envers les autres"
Choses en effet que TOUT LE MONDE, tous les enseignants du secondaire, jusque dans les années 70, enseignaient, qui faisaient la substance et des cours de français et bien sûr de philosophie, mais aussi d'histoire, où systématiquement était valorisée la pensée critique et les libre-penseurs et l'intégrité intellectuelle (comme celle d'Etienne Chouard par exemple), et la richesse de la documentation, le sens de la nuance, des thèses et des antithèses, de la diversité des pensées, etc, de sorte qu'on était persuadé que les universitaires, devraient manifester encore plus ces caractères.
Aussi, je l'ai expliqué dans un de mes articles en espéranto sur Sennaciulo, on comprend le malaise, puis l'agacement, jusqu'à ce qu'au bout de dix ans de lecture assidue du journal "Le Monde" et diverses autres expériences, j'ai fini par m'apercevoir que c'est le contraire !!
Et de nos jours ses vertus ne sont pas seulement disparues des milieux de "ceusses qui sont payés pour penser" mais sont devenue interdites, taboues et diabolisée, les rares qui s'essayent encore à les pratiqués sont tout aussitôt diabolisés comme "populistes" (ach ! le peuple, la source de tout mal, seuls les riches bourgeois et sont détenteurs du vrai du beau et du bien ! ça redevient la vulgate !) "conspirationistes" "pseudo-sciences", "homophobes antisémites d'extrème-droite", quoi encore ? j'en ai oublié ? Bref de nos jours essayer de pratiquer ce qui jusque dans les années 70 étaient enseigné comme le BA ba de la discipline de la pensée, et de l'approche des idées et des penseurs divers de la culture, et des rapports a priori méfiants envers toute "pensée" officielle venant d'en-haut, est devenu un crime qui voue voue à la censure, voire à pire.
Le scrupule intellectuel est devenu un vice, voire un crime.
La tolérance, il n'en est plus question !

Quelle dérive hallucinante !
Et je suppose qu'on n'a plus le droit non plus de dire, comme autrefois le moindre inspecteur commençant une enquête ; "voyons, à qui profite le crime ?". Ce qui pourtant expliquerait bien des chose, ne fusse que ce phénomène lui-même !

* l'article en question

Ludi kun belaj buntaj kubĉjoj (sed nur la furorĉjaj)

Dum la du jardekoj (ni diros 1980aj kaj 1990aj) kiam mi asidue legadis la paperan gazetaron, mi iom post iom malkovris, unue konsterniĝe, nekomprene, poste pli kaj pli afliktite kaj kolere, ke la intektuloj, la « diplomitoj de superaj studoj », kaj la gazetistoj, la « kortbirdaro kiu diktas l’publikopinion », male al tio kion oni naive, rekte, racie, povus pensi, kiam oni kommence lernis folozofii, verki disertaciojn, studi, malkovri ĉies, ĉiepokajn, ĉiulandajn, ĉiudoktrinajn, ĉiuverkistajn pensojn, sentojn kaj hipotezojn, ne havas pli da profundeco, nek pli da senco de la nuancoj, kaj de la multfaceteco de la realo, nek da penslibero, nek da kritika spirito, kaj ke fakte la popolo estas, male al tio kion oni apriore povus pensi, PLI penslibera, sentabua, senantaŭjuĝa, konkreta kaj sane prudenta, ol la klaso « kiu estas pagata por pensi » ! Mi malkovris ke la klaso de la universitatanoj « pagataj por pensi » kaj la gazetistoj estas ege, multe pli ol la popolanoj, submetitaj al la konformismo, al ŝafeca sekvismo, al la intelekta terorismo, (kaj al la kariero ! …).

Plus loin :  "li senlace defendadis favore al la ekspluatatoj, la flankensasitoj, la marĝenuloj" (il prit sans relâche la défense des EXPOITES, des personnes laissées de côté, des marginau)  il n'y a plus un seul parti qui fait ça ! (surtout pas ceux qui se prétendent "de gauche" (et qui sont devenus des bourgeois européistes hyper-réactionnaires) ce sont des notions que les partisans, au pouvoir, du transhumanisme, méprisent souverainement, et parler d' "exploités" vous ferait aujourd'hui aussitôt taxer de "dépassés" "rouge-brun" "antisémite" !

C'est le résultat d'une opération bien pensée et intentionnelle, de la part de ceux qui y ont intérêt.....

"Comprenez bien que ça nous concerne tous !" 

11/10/2021

l'actuelle perversion sociologique, psychologique et idéologique (LES DEUX DERNIERS ÉTANT LA CONSÉQUENCE DE LA PREMIÈRE ! REVENEZ aux principes marxistees !) est un fait bien connu, déjà en 1975 Louis Pauwels l'avait dénoncé témoignage historique !

J’ai acheté la « Ce que je Crois » de Louis Pauwels paru en 1975. Ça « date » un peu, on y voit un discours de droite, assez timide (pas réactionnaire et TOTALITAIRE comme la droite de maintenant, Macron et compagnie) face à la bien-pensance de la gauche intellectuelle de l’époque. C’est là qu’on voit que la situation a bien changée depuis. Mais dans les pages 259 à 273 se trouve une critique fort pertinente d’une certaine haute-bourgeoisie « de gauche », qui outre d’être justifiée et de montrer que Pauwels, contrairement à l’image qu’on avait faite de lui était un humaniste du côté du peuple.

(et d’ailleurs peu de temps avant de mourir , vers 1997, il a vu le début de montée de l’actuel terrorisme intellectuel totalitaire, dans la défense qu’il a tenté des « sectes » devant l’entreprise de diabolisation/interdiction de toute pensée dissidente par « les médias » et les « instances » du pouvoir, on entrait dans l’époque actuelle ! Lui, a voulu rester digne et attaché à l’esprit de recherche vraie au risque de se faire déchirer par la meute, et même traîner en justice, par contre on ne censurait pas encore comme maintenant !!!! … mais ce n’en était plus loin.)

permet de comprendre LE DRAME DE LA GAUCHE (que je dénonce dans un article en Espéranto sur Sennaciulo sous le titre « Respndo al demando ») son pourrissement sociologique, entrainant un pourissement psychologique, puis idéologique (qui permet d’expliquer ça d’une façon très marxiste cetere ) qui l’a transformé en ramassis de bobos réactionnaires et social-traîtres (comme l’avait déjà en 1966 prévu Jacques Brel par sa chanson « Les Bourgeois ») imprégnés de racisme social (thème que j’ai abordé dans plusieurs de mes billets de blogs en français et un peu dans mon article en Espéranto à la gloire des Gilets Jaunes).

 

Extraits :

« la machine dévorante, au phantasme [hélas ce n’était pas comme le croyais ce moderniste optimiste de Pauwels au phantasme ! On ne constate de plus en plus!!!] de la robotisation » « elle nous boulottera demain »

« ils parlent d’« impératifs » techniques, qui leur enjoignent d’organiser les vies, comme les jésuites invoquaient naguère la Providence. » [cf. mes billets sur la comparaison entre l’ancienne religion et la nouvelle. Ce qui en tient lieu actuellement !]

« Mais ils partagent le sentiment de caste. La nature dirigeants les unit. »

« Quand l’architecte grand-bourgeois, ... il s’y conforte dans son mépris de l’homme quelconque »

« Il y a une fraternité sacerdotale des compétences, réelles ou prétendues. L’important est d’appartenir à la néo-aristocratie »

« Elle tient à montrer qu’elle est encore plus capable que la classe techno-politique de se couper du citoyen ordinaire. Elle veut prouver qu’elle défendra encore mieux la notion de caste. » [aussi bien que Philippe de Villiers et François Bégaudeau et, 40 ans plus tôt juste au début du phénomène, il a bien su « mettre le doigt là où ça fait mal » ! au creux du problème ]

«  le langage isolant et la pompe universitaire »

« Le « poujadisme » [à l’époque les journaputes et les Services secrets n’avaient pas encore inventé ce mot magique, pervers et manipulateur : « populisme » … ] désigne à la fois le sujet non docile et la masse non compacte. Il sert à droite comme à gauche. Il fait l’unanimité du mépris. »

 

« je crois que la politique démocratique consiste d’abord en ceci : préférer l’égoïsme des petits, souvent juste, à l’orgueil des grands, toujours illégitime. »
[il est bon de rappeler que c’est là la définition même de la gauche]

« e culturaliste [de nos jours on dirait « le bobo » ou « le diplômé de l’université »] méprise qui n’est pas de sa caste. »

« Poujadisme est la façon culturelle de dire avec dédain : peuple. »

« Poujadiste qui, appuyé sur son expérience directe [cf. ce que je dis dans mon article en Esperanto sur les Gilets Jaunes], sur sa réflexion native, récuse les compétences [un mot actuellement très à la mode !] de l’Organisation, de la Politique, des corps constitués du Pouvoir et de l’Intelligence. ….. Qui fait soi-même sa cuisine ; »

 

Lui à cela oppose « Croissez et multipliez en particularité : voilà ce que dit le Dieu démocratie »

et «le premier devoirs de l’intellectuel démocrate est de suspecter les élites constituées, à droite comme à gauche. »

Il se réclame de Rousseau « Absolument pas soumis aux pages littéraires du Monde. ….. Nullement impressionné, s’il voit à la télé des élites parisiennes faisant salon : ….

Rousseau, non plus que moi, ne souhaite le démocrate ignorant. Il célèbre le libre esprit. » et de Paul Féval ; qui disait ; « Je travaille pour des gens qui sont intelligents avant d’être sérieux, »

« Quand le citoyen est tenu pour rien[comme c’est le cas maintenant ! En fait depuis 2018] …. la liberté pourrit partout »

« L’idéologie déguisée en science »

« l’ambiance dévote » [cf. une fois de plus ce que je dis sur les avatars de la religion du « parti des prêtres » et des calotins]

« les éminences du pouvoir administratif, social, politique »

« sous prétexte qu’elles son familières de Moloch » [hcf. La comparaison que je fais depuis longtemps entre les « raisons de Sécurité » et le culte du dieu Moloch]

« Une démocratie à prééminence cuistre, qui vénère les compétences prétendues, qui bée à ses spécialistes, qui donne caution à ses directeurs ….. s’abandonne aux Dévorants. Elle n’est plus qu’un champ de bataille entre les tendances autoritaires. »

« Oui je crois à la démocratie. Je crois à la valeur de mon jugement personnel, de mes pensées de source, de mon expérience directe.
Parce que je suis démocrate, je m’oppose au magister qui me retire le libre gouvernement de moi-même »
[d’actualité ! En fait d’actualité depuis les années 80 et de plus en plus chaque jour !…..]

« Entre les leçons de la classe politique, de la classe scientiste et de la classe culturaliste, le jugement, ahuri, défaille. Il cesse d’être personnel. La tyrannie s’insinue. On croit qu’elle vient des machines. Elle vient des mots. » [moi je dirais elle vient surtout des CLASSES SOCIALES]

« C’est être démocrate que refuser tout discours qui tend à nous faire perdre, avec la foi en nous-même, le bon usage de notre privé. »

 

 

maintenant relisez les articles que j’ai consacré à ces thèmes dans des billets sur hautetfort.com et sur unblog.fr (racisme social, il y a une élite qui méprise le peuple, un train peut en cacher un autre, les diplômés de l’université, les bobos, la dérives de ce que les journaputes appellent la « gôche » etc etc)

 

 

 

10/10/2021

le nazisme 2.0 Valérie Bugault parvient aux mêmes conclusions que moi et de plus en plus d'auteurs, depuis mai 2020


et comme elle le dit à 7 minutes 40  c'est le fruit d'une évolution dans laquelle on était engagé depuis fort longtemps. Excusez-moi de revenir toujours à ça mais je crois que c'était le début, quand en 1978 on a (là aussi pour des raisons de lutte des classes, maximisation du profit, par la suppression des emplois, dans la perspective d'une vente au privé) remplacé les contrôleurs à la sortie des gares par des robots électroniques "contrôlez-vous vous-mêmes" (mais si jamais vous ne le faites pas on vous traitera comme des criminels !), et toutes les innovations qu'on nous a instillées petit à petit, depuis, et chaque fois sans révolte de la part des gens (sauf de moi ! mais j'étais bien seul et incompris) et sans prise de conscience des dangers que cela allait entraîner (pourtant déjà les antiques - et l'auteur du livre "ils pensaient qu'ils étaient libres, les allemands 1933-1945" -  le disaient "Principiis obsta" et "Finem respices")

"L’école à la maison va être interdite. Puis c’est la maison elle-même qui le sera, c’est-à-dire toute notion de foyer familial. Quant à vos déplacements, ce sera votre voiture dite "autonome" qui arrêtera leur quota. La loi sur l’euthanasie inscrira sur vos vies la date de péremption décidée par les sages hommes de Davos. Vu le programme, il faut se préparer au pire. Au fait, l’épidémie de Covid-19 est terminée depuis début mai et la surmortalité entre 2020 et 2019, corrigée de la tendance naturelle, n’a été que de vingt mille morts (calcul de Jean-Claude Barescut)… Moins que la grippe de Hong-Kong en 1969, qui s'en souvient ?  Bienvenue dans la société nazie 2.0 !"

(un commentateur sur Internet, qui analyse en profondeur)

 

Quand à l'histoire de la cloroquine elle relève du "business-plan" de Big Parma, c'est de la lutte des classes, le cynisme criminel du grand capital comme dit un commentaire sur Internet  "NOUS SOMMES VRAIMENT GOUVERNES PAR DES RATS IMMONDES, PETITS SOLDATS DES LOBBIES PHARMACEUTIQUES ET TRAITRES A LA PATRIE ET A L HUMANITÉ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! UN JOURS ILS PAIERONT TOUS !!!!!!!!!!!!!! ET CES POURRIS DES MEDIAS AVEC !!!!!!!!"

Ce sont les concepts et et la vision du monde nazies qui meut tous les discours mmesures et projets du covidisme (et lisez les articles qui analysent le livre de Klaus Schwab ! fondateur du Forum de Davos et grand manitou de ce plan.

Lisez le livre de Jean-Marc Royer paru chez les éditions "Le Passager Clandestin"

et qui a pour titre "La monde comme projet Manhattan" il est très très important pour comprendre l'essance de tout ça, et àpporte de l'eau au moulin de mon article en Esperanto paru sur Sennaciulo "Longdaŭra historia tendenco"

Et LUTTE DES CLASSES !

décidément, "ils ne connaissent que le rapport de force !" À la surprise générale, hier, en commission les sénateurs ont rejeté l’obligation vaccinale Covid-19 : une excellente nouvelle ! Malgré tout, le Sénat doit se prononcer en assemblée plénière sur ce texte le 13 octobre : nous allons continuer de faire monter la pression, nous vous donnerons des informations sur ce sujet très bientôt !

Oui, ils ne connaissent que la mobilisation, la résistance et le rapport de force. De la même façon, le ministre du tourisme a renoncé à imposer le pass sanitaire cet hiver dans les stations de ski françaises.
Ce n’était pas gagné d’avance ! Il y a des victoires, il y a aussi malheureusement des points d’alerte : l’Agence européenne du médicament vient sans surprise d’approuver la 3è dose. La Haute autorité de santé veut l’imposer aux soignants, pour commencer… Et bien sûr, il y a cette menace qui plane de prolonger le pass sanitaire au-delà du 15 novembre ! N’oublions pas non plus nos compatriotes de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française, qui vivent une situation inacceptable. Et nous nous battons pour les centaines de milliers de travailleurs suspendus, soignants, médecins, pompiers, militaires, gendarmes, opticiens, dentistes, et tant d’autres dont nous exigeons la réintégration immédiate dans leur métier !

À ce sujet, je félicite les animateurs du Collectif de défense des travailleurs suspendus et vaccinés sous contrainte, qui s’est installé cette semaine, comme l’ADEE (Association de défense des élèves et étudiants), qui a mené ce mercredi une première opération devant le rectorat de Créteil !
Ces initiatives ont été permises grâce à des rencontres lors des immenses manifestations du samedi, et nous allons continuer à intensifier ce travail utile de mise en réseau de la résistance !

Toute action de résistance paie donc. Nous avons lancé il y a 10 jours une mobilisation générale pour bloquer la France. Les premiers blocages ont commencé en divers points du pays ce lundi, et même la presse a dû s’en faire l’écho. Ce n’est qu’un début !

Toute action de résistance compte. Ainsi, je vous attends pour cette 47è semaine de mobilisation plus nombreux que jamais pour le cortège national unitaire à Paris : rendez-vous à 14h place de l’Alma ce samedi 9 octobre.
Amenez du monde, soyons avec nos drapeaux français, et pourquoi pas des drapeaux australiens en soutien à un peuple opprimé, et nos pancartes « liberté ! », dans la paix et la force d’un peuple qui arrache des victoires mais veut gagner définitivement cette guerre qu’on lui mène ! Soyons une foule immense !
Les tentes de professionnels seront là : notre objectif est maintenant d’organiser les choses pour nos anciens, et les indépendants.

Sans votre soutien, rien n’est possible. Ainsi, un grand bravo à ceux d’entre vous qui dès maintenant vont rejoindre Les Patriotes, reprendre leur adhésion annuelle ou faire un don de soutien au mouvement, et donc à la résistance toute entière ! Tout cela donne droit à déduction fiscale. Et tout cela est vital pour un mouvement qui ne reçoit pas un centime de l’État, mais qui grâce à l’énergie de centaines de bénévoles sur le terrain porte quasiment seul tout le poids d’une résistance populaire face à la tyrannie ! (Pour aider, voir les liens en fin de mail).

Bravo aux référents et militants bénévoles qui organisent des rassemblements pour la liberté ce samedi 9 octobre :

75 PARIS  14h  Défilé national pour la liberté Départ : Place de l’Alma – métro Alma-Marceau. Avec Florian Philippot.

88 SAINT-DIÉ-DES-VOSGES  14h30  Défilé contre le pass sanitaire Départ : devant la cathédrale

La campagne présidentielle a commencé. J’aurai l’occasion d’y revenir. Mais déjà, j’entends des promesses fuser dans tous les sens. Soyons sérieux ! Que ce soit pour redonner de la dignité aux travailleurs, des salaires et des pensions décentes, remettre le service public au niveau, assurer sécurité et tranquillité, arrêter une immigration qui ne sert que les intérêts de l’oligarchie, permettre à la France l’indépendance énergétique et baisser les prix, avoir un outil de Défense puissant, un pays qui porte une voix indépendante dans le monde, qui rayonne culturellement, pour créer une démocratie directe réelle, il faut commencer par pouvoir le faire !

Aujourd’hui, sur tous ces sujets, aucune promesse n’est tenable dans un pays sous tutelle oligarchique. Sous tutelle de l’Union européenne, de l’euro, de la CEDH, de Schengen, de l’OTAN, sous tutelle de la grande finance : tutelles que nous devons défaire. Prisons dont nous devons sortir. Liberté et souveraineté que nous devons bâtir ensemble.

Si ce préalable n’est pas posé, toute promesse n’est qu’un slogan de campagne, qui a vocation à finir dans la corbeille à trahisons. Nous valons mieux que ça !

Je mène le combat avec vous, élections ou pas, car je crois en la force de nos convictions, en nos belles valeurs, en notre France éternelle, et je vous demande d’avoir chevillés au cœur la foi, l’espérance et le courage

Florian Philippot
(notre prochain Président ! la seule vrai opposition, qui sera le SEUL candidat de gauche dans les prochaines élections (Mélenchon , le rhéteur de centre-gauche est ambigu et pas crédible, Philippot sera notre De-Gaulle-France-Libre du XXIè siècle)

09/10/2021

une citation de Marcel Aymé

extraite de son très profond livre "Uranus" (Marcel Aymé est injustement méconnu, peut-être parce qu'il est trop humain, et trop lucide, et qu'il l'a été trop tôt.)

 

"... cet impérieux sentiment d'harmonie qui vous pousse à hurler avec les loups"

 

voilà qui explique beaucoup de comportements ! entre autres des comportements contemporains.

 

J'espère que tous les irresponsables de l'opposition vont payer chèrement leur mutisme indécent depuis le 12 juillet.


remarquez que une fois de plus les "complotistes" (dixit les journaputes) avaient raison ... (ça a été comme ça aussi pour l'incendie du Reichtag ! )
(mais Même avec toutes les preuves de la provenance malhonnête de la fabrication du virus et du vaccin. Des gens continueront à croire la version officielle., ça c'est très bien expliqué par la psychopathologiste Ariane Bilheran, ce sont les gens qui, comme dirait Graham Greene "pavent l'enfer", regardez aussi la vidéo intitulée "le meurtre de l'esprit" sur les psychoses de masse, et bien sûr les articles du psychiatre Frédéric Badel, et puis souvenez-vous de la France de l'Occupation !..... les Résistants y étaient fort peu nombreux, contrairement à ce que veut nous faire croire la légende cultivée après coup, les collabos fanatiques l'étaient beaucoup plus)

03/10/2021

vous avez dit rentabilité ?

il y a des mots comme ça, que dans notre conditionnement de notre époque on croit avoir toujours existés tellement ils nous apparaissent basiques, mais qui sont en fait vachement récents.
C'est le cas de "rentabilité". Ce mot n'est apparu qu'en ..... 1927 !!!
Je ne sais pas comment on disait avant ?? car quand-même le soucis de rentabilité d'une affaire ça existait déjà !

Mais c'est un député de l'époque M. Reibel qui voulant exprimer la possibilité de faire produire à une terre un revenu régulier (ça n'est même pas le sens actuel ça !! ça dérive directement du vieux sens traditionnel de rente foncière) lors d'un débat à la Chambre, parla de "rentabilité" et à l'époque ça a été reçu comme une ridicule innovation linguistique !!!!!
le journaliste de 1927 commenta : 

"il y a eu autrefois l'invasion des barbares, celle des barbarismes continue"


comme quoi ça relativise bien des choses ! (C'est comme les "terroristes" d'une époque qui deviennent tels les gaullistes les ministres de l'époque suivante !), les nouveautés repoussées deviennent des évidences, puis un passé révolu qu'on regrette (les locomotives à vapeur, tous les écoliers ont appris le poème où Vigny se plaint de la disparition des diligences devant ces horribles et froids représentants du modernisme, dont maintenant les nostalgiques pleurent la disparition).

28/09/2021

soumission passive

"que ma fois c’est la règle et qu’on ne peut rien y changer, que tout ça nous dépasse" c'est ce que disaient les juifs en cousant bien gentiment leurs étoiles jaunes sur leurs vêtements... 

ou les fumeurs en sortant dans les gaz d'échappement et le froid fumer dehors, sous le regard méprisants des bons aryens, euh pardon ! des non-fumeurs.

la réaction de soumission passive, dénoncée par certains articles sur reseauinternational d'ailleurs, et par Ariane Bilheran, et par Catherine Baker, (et qui est la même que celle des internautes qui acceptent tout aussi passivement qu'on leur injecte des "cookies" dans leurs ordinateurs, et qu'on leur impose de les "accepter") est hélas bien connue, depuis la Théocratie.