Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2021

comment les chats sont des professeurs d'humanité

Avoir un chat « rouleur » apprend à se sentir comme les femmes des couples « traditionnels » envers  leurs maris, et à comprendre et vivre leurs sentiments, et comment elles les aimaient. (n’en déplaise à la in-sekto!)

Il y a même l’odeur : en rentrant les vêtements des hommes sentaient le tabac,  les poils des chats sentent  la terre mouillée et les feuilles pourries …..

 

et puis "please help !" lien http://www.ipernity.com/doc/323779/50424316

un bel monster appeal !

24/10/2021

depuis plusieurs décennies on nous a totalement décérébrés, il va falloir se refaire une culture politique, et une capacité à réfléchir CONCRETEMENT

Donc on commence par l'essentiel, la notion de "démocratie" - dans le dictionnaire de Richelet vous lisiez "démocratie ; régime où les places se donnent au sort", POINT ! fermez le ban ! - depuis plus de deux siècles on vit sur des mensonges ! et la crise actuelle nous montre à quel point ça peur être criminel et mortifère les mensonges ! alors, on commence ! regardez cette vidéo :



ça c'est élémentaire, un enfant comprend, pas un électeur !!! mais un enfant  - lui ! - comprend.

Il est donc interessant de revoir les argument d'Etienne Chouard pour le tirage au sort, opposé à l'élection des députés.

 

1. L'élection repose sur la volonté des gens et donc donne de nombreuses prises aux escrocs, menteurs séduisants, trompeurs professionnels de volonté.

1. Le tirage au sort ne repose pas sur la volonté des gens et donc ne donne aucune prise aux escrocs, menteurs séduisants,trompeurs professionnels de volonté.

 

3. L’élection pousse au mensonge les représentants : d’abord pour accéder au pouvoir, puis pour le conserver, car les candidats ne peuvent être élus, puis réélus, que si leur image est bonne : cela pousse mécaniquement à mentir, sur le futur et sur le passé.

3. Le tirage au sort dissuade du mensonge les représentants, aussi bien pour accéder au pouvoir que pour le conserver : d’abord le mensonge ne sert à rien (et on évite les intrigues)

4. L’élection pousse à la corruption : elle permet (à ceux qui le peuvent) d’aider des candidats, et les élus ainsi "sponsorisés" sont ainsi mécaniquement dépendants de ceux qui ont financé leur campagne électorale et acheté les médias pour les faire connaître davantage que les autres candidats. Les acteurs politiques serviront des intérêts particuliers au lieu de servir l’intérêt général.

4. Le tirage au sort ne permet pas d’aider quelqu’un à accéder au pouvoir. Ceci est absolument décisif. Il ne peut pas y avoir de tirés au sort sponsorisés-donc-débiteurs. L’indépendance des représentants est donc garantie (alors que l’élection l’interdit !).

Les acteurs politiques serviront le bien commun au lieu deservir des intérêts particuliers.

5. L’élection favorise certaines classes sociales et en défavorise d’autres : ceux qui parlent bien, ceux qui savent s’imposer, et ceux qui ont des facilités (avocats et fonctionnaires), ce qui contredit gravement l’égalité politique revendiquée par la démocratie. Une assemblée élue n’est jamais représentative, elle diffère toujours profondément de la population représentée.

5. La procédure du tirage au sort est impartiale et équitable : la loi des grands nombres garantit une justice distributive, la parité hommes-femmes par exemple mais aussi la parité sociale ! Une assemblée tirée au sort est toujours représentative, elle ressemble au peuple représenté.

 

6. L’élection incite au regroupement en partis et soumet l’action politique à des clans et surtout à leurs chefs, avec son cortège de turpitudes liées aux logiques d’appareil et à la quête ultra prioritaire (vitale) du pouvoir.

6. Le tirage au sort n’incite pas au regroupement en partis pour aider des candidats à conquérir le pouvoir, et ne soumet donc pas la société à leur logique hiérarchique (fin du combat des chefs et des logiques d’appareil).

Les partis imposent leurs candidats, ce qui rend nos choix factices. La concurrence déloyale des partis dans la compétition électorale prive la plupart des individus isolés de toute chance de participerau gouvernement et favorise donc le désintérêt politique (voire le rejet) des citoyens.

 

9. Élire c’est abdiquer, c’est renoncer à sa souveraineté, accorder une confiance exagérée, et renoncer à contrôler.

L’élection porte à négliger le contrôle permanent des élus : on est prié de se contenter du "risque" de non réélection (contrôle très illusoire).

L’élection nécessite par définition une bonne connaissance des candidats (puisqu’on est censé les choisir puis les surveiller) l’élection est donc mal adaptée pour les entités de grande taille. Alors qu’on entend dire généralement le contraire.

9. Tirer au sort, c’est tenir à sa souveraineté, se méfier, et imposer des contrôles réels de tous les représentants.

Le TAS s’accompagne toujours de contrôles drastiques et bien réels à tous les étages (avant, pendant et après les mandats). Le TAS ne nécessite donc pas de bien connaître les représentants (puisqu’ils sont beaucoup contrôlés par ailleurs) le tirage au sort est mieux adapté que l’élection pour les entités de grande taille. Alors qu’on entend dire généralement le contraire.

 

10. L’élection crée des rancunes de la part de tous ceux qui ont "perdu", et des fiertés chez ceux qui ont "gagné" qui deviennent vanitLes partis imposent leurs candidatseux et se sentent supérieurs et légitimes pour décider seuls.

10. Le tirage au sort ne crée jamais de rancunes : pas de vanité d’avoir été choisi ; pas de ressentiment à ne pas avoir été choisi : il a des vertus pacifiantes pour la Cité, de façon systémique. L’élection fabrique des maîtres, qui se sentent supérieurs.

 

12. L’élection délègue... favorise la formation de castes d’élus, professionnels à vie de la politique, toujours portés à tirer vanité de leur condition et cherchant toujours à jouir de privilèges, très loin de leurs électeurs pour finalement ne plus représenter qu’eux-mêmes.

12. Le tirage au sort peut mobiliser n’importe qui et responsabilise (rapproche) les citoyens de l’activité politique ; il empêche l’apparition de politiciens professionnels ,il impose l’amateurisme en politique ; les amateurs tirés au sort, forcément proches du peuple, partagent ses intérêts et objectifs, ils sont de bons porte-voix populaires.

 

14. L’élection donne le pouvoir à ceux qui le veulent (les candidats),c’est-à-dire aux pires d’entre nous, alors qu’on sait depuis au moins 2500 ans qu’il ne faut surtout pas donner le pouvoir à ceux qui le veulent (lire Platon et Alain).

14. Le tirage au sort donne le pouvoir à ceux qui ne le veulent pas et qui sont précisément les meilleurs d’entre nous, modestes et honnêtes. Les mandats courts et non renouvelables per-mettent de ne pas les surcharger.

 

15. L’élection est aristocratique par définition (elle désigne le meilleur, aristos), pas du tout démocratique. L’expression "élection démocratique" est un oxymore (un assemblage de mots contradictoires).

15. Le tirage au sort est démocratique par définition (il désigne un égal, un pair). L’expression "démocratie par tirage au sort" est un pléonasme (une répétition de mots identiques).

 

16. DE FAIT, depuis 200 ans (depuis le début du 19 ème ), l’élection a éonne le pouvoir politique aux plus riches et à eux seuls, jamais aux autres : l’élection de représentants politiques SYNCHRONISE durablement le pouvoir politique et le pouvoir économique, créant progressivement des monstres irresponsables écrivant le droit pour eux-mêmes et s’appropriant le monopole de la force publique à des fins privées, créant ainsi des fortune colossales (et une puissance de corruption supplémentaire en proportion).

On est donc tenté de penser que c’est l’élection des acteurs politiques qui a rendu possible le capitalisme : écrire la constitution a permis aux riches de choisir la procédure qui leur permet d’aider les candidats, de rendre débiteurs les élus, et d’imposer leurs lois.

16. DE FAIT, pendant 200 ans de tirage au sort quotidien (au V e et IV e siècle av. JC à Athènes), les citoyens riches n’ont JAMAIS gouverné, et les citoyens pauvres toujours. (Les riches vivaient confortablement, mais ils ne pouvaient pas tout rafler sans limite, faute d’emprise politique.) Ceci est essentiel : mécaniquement, infailliblement, irrésistiblement, le tirage au sort DÉSYNCHRONISE le pouvoir politique du pouvoir économique. C’est une façon astucieuse d’affaiblir les pouvoirs pour éviter d’être dominé par eux.

On suggère ici que le tirage au sort retirerait aux capitalistes leur principal moyen de domination.

(et avec ça j'ajoute cette excellente interview où il aborde plein de sujets https://www.youtube.com/watch?v=DROqR_7EKvs )

Quad on voit de quelle manière le système électoral a amené que les français se retrouvent gouverné par un "pion" des banques pour le programme duquel moins de 5% des français ont voté !

electeurs-macron.jpg

 

22/10/2021

Contrairement aux bistrots français et aux cours d'Espéranto, l'IRAN sera à partir du 23 octobre librement accessible à tous sans restrictions fascistes ou autres....

ainsi en a décidé le nouveau président anti-corruption et pro-peuple, donc ultra-démocrate et de centre-gauche de la République d'Iran, Raissi.

 

ah ! au fait revenons en France, un message de Florian Philippot, un peu le Raissi français :

chers Patriotes,
J’ai l’immense honneur de vous inviter à l’événement de lancement de ma campagne présidentielle !
Cet événement aura lieu le dimanche 24 octobre, à 14h aux « Docks Pullman » à Paris, adresse : 87 avenue des magasins généraux, Aubervilliers (infos transports sur le visuel ci-dessous).
Des bus seront mis en place pour ceux qui viennent de loin et qui sont intéressés, et le lieu est facilement accessible par métro et RER.
L’entrée sera évidemment gratuite.
Vous le savez, je le dis souvent, je ne pense pas que le destin de la France changera par une seule élection. Notre devoir constant est de faire monter le niveau de conscience générale du peuple français. D’éveiller un maximum de monde. Nous le faisons chaque jour, par des vidéos, par des manifestations gigantesques, encore ce mardi 12 octobre devant le Sénat, par des rencontres, par l’action remarquable des dizaines de milliers d’adhérents Patriotes et des bénévoles qui font vivre toutes ces initiatives dans nos régions !
Cependant, comme je l’expliquais le 14 juillet dernier lorsque je me suis déclaré candidat à l’élection présidentielle, la situation est bien trop grave !
Cette gravité exige qu’un discours clair et rassembleur de rupture avec l’ordre oligarchique, un discours de rétablissement total de nos libertés et de notre souveraineté nationale et populaire, qu’un discours franc de respect et de dignité, un projet d’amour de la France, de projection dans l’avenir, soit bel et bien présent dans l’élection la plus importante de notre pays !
Avec toute une équipe, j’aurai l’honneur de porter ces belles valeurs, et le 24 octobre sera un moments-clé pour y rallier un maximum de monde !
Afin que nous puissions évaluer le nombre de personnes attendues le 24 octobre, merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous si vous avez l’intention de venir. L’inscription au formulaire n’est pas obligatoire pour venir, mais elle est importante afin que nous puissions au mieux nous organiser

être candidat à l’élection présidentielle nécessite de réunir 500 signatures de maires. Nos équipes sont sur le terrain pour les recueillir. Néanmoins, si vous-même vous pensez être en capacité d’obtenir une signature, parce que vous êtes maire, ou parce que vous connaissez bien un maire, alors écrivez-nous sans délai à : parrainage@les-patriotes.fr

Ma campagne présidentielle sera l’inverse d’un alignement de promesses sans lendemain. Elle sera synonyme de sincérité, de vérité, de courage, d’espoir, portée par un amour indéfectible pour la France éternelle et l’immense enrichissement personnel que les dizaines de manifestations populaires auxquelles je participe depuis tant de mois m’apportent

Merci de relayer l’information partout autour de vous pour ce lancement du 24 octobre !
Il faut que ce soit un énorme événement, à la hauteur du magnifique projet d’avenir que nous portons pour la Franceµ
(et pour l'humanité, car là on est dans un défi anthropologique pour tout humain face à l'offensive fasciste et capitaliste de Klaus Schwab, l'OMS, et sa clique de kapos totalitaires, tel Macron)

Le jour des ELECTIONS n'oubliez jamais ces actes de Barbaries, n'oubliez jamais tous ces cas d'homicides volontaires..... Il y aurait eu tellement moins de morts si d'autres médecins tels P. PERRONNE, TOUSSAIN, LUC MONTAGNIE,  Louis Fouché avaient géré cette pandémie... J'espère que la JUSTICE saura condamner le jour venu ces criminels..

https://odysee.com/@ArtemisiaCollege:7/appels_a_reagir:1

même les nazis ne sont pas allé jusque là. on n'arrête pas de descendre dans l'ignominie et le totalitarisme déshumanisant

« Nous sommes tous dans le caniveau mais certains d’entre-nous regardent les étoiles. » (Oscar Wilde)

20/10/2021

les scientifiques ne sont pas comme on pourrait naïvement se l'imaginer - "au mieux ils sont lâches" (en fait c'est pire ...)

"L’idée que les gens sont des êtres rationnels, qui examinent les faits et les arguments et ne sont pas faciles à manipuler : les études ne trouvent pas que ce soit le cas.
Dans ma propre expérience universitaire, en politique publique et en journalisme, j’ai appris que tout le monde, depuis l'étudiant du secondaire jusqu'au professeur d'université, a des difficultés avec les faits et les analyses qui ne collent pas à ce qu’ils pensaient déjà. L’idée selon laquelle « nous n’avons pas peur de suivre la vérité partout où elle pourrait conduire » est une notion extrêmement romantique et idéaliste. J’ai rarement vu un esprit ouvert, même en dissertation académique ou aŭ strates les plus hautes du gouvernement." (Paul Craig Roberts)

"Le monde scientifique auquel j'appartiens est largement aussi corrompu que le monde politique" (Haroun Tazieff)

tiens lisez le livre d'André Cherpillod sur Glozel

Les scientifiques ne sont pas des être purs et intègres, tellement respectueux de la vérité qu'ils sont prêts à s'y sacrifier, non non !

Il sont tout autant que les autres susceptibles de copinage, ambition, carriérisme, égoïsme, malhonnêteté intellectuelle, mensonges, fraude, haines personnelles, vengeance, mesquineries, etc etc.TAG

Jean-Pierre Petit en sait quelque chose ! L'affaire de Glozel l'a bien montré aussi,

Ca, c’est l’aspect ego. Rares sont les scientifiques qui accepteraient un
jour de voir de vastes pans de leur savoir brusquement remis en question.
Parce qu’ils s’identifient à ce savoir, qui les valorise.

comme dit un commentaire sur Internet :  "Ils sont arrivés au bord, tout au bout de leur théorie et se rendent compte qu'elle ne mène a rien. Mais ils ont passé toute leur vie, toute leur carrière à poursuivre des chimères. Alors quand une idée nouvelle apparait, ils ne veulent même pas en débattre, qu'elle soit vraie ou fausse une idée nouvelle est dangereuse et ils ne se résoudront jamais à l'étudier officiellement car pour eux le débat est clos . Ils préfèrent plomber le cercueil en faisant pression sur tous les organes officiels qui sont censés soutenir la science.
Il faudrait peut être créer une cagnotte pour décerner un "Nobel" indépendant décerné par des autorités indépendantes. Mais cela existe t-il?. A défaut de cela contentons nous déjà de soutenir et de rendre plus indépendants ceux qui portent ces idées nouvelles.
L'académie des sciences est un monde plat peuplé d'illustres cerveaux retraités !"

dans une de ses interviews (série "être humain" 5è interview) on demande à Jean-Pierre Petit comment sont les scientifiques, il résume "au mieux ils sont lâches" (cf ce que j'appelle la nécessité de faire une analyse marxiste du petit monde de la recherche") en fait c'est pire.

etc etc,  tiens Pasteur, regardez la malhonnêteté tordue de Pasteur afin de s'attribuer les découvertes des autres :

http://www.alterinfo.net/La-saga-de-Louis-Pasteur-l-impos...

 

Et en plus connaissez-vous les découvertes des deux grands epistemologues du XXè siècle Thomas Kühn et Paul Feyerabend ? Non ? alors renseignez-vous.

MAIS IL Y A AUSSI BIEN SUR CARREMENT  LA CORRUPTION (les "vendus") !!! ET LE CHANTAGE (les menaces sur la carrière voire la VIE, lorsque l'enjeu - financier bien entendu à ce niveau-là - et les "mafias" derrière sont suffisamment importants) !!!

les temps où nous vivons le montrent abondamment !!!

 

il faut maintenant se référer impérativement à l'article que j'ai écrit pour décrire  ce que j'ai découvert dans les années  90 que les intellectuel, les ceussent qui sont payés pour penser, les universitaires, contrairement à ce qu'on croirait quand dans les classes du secondaires, on découvre et la culture et tous sa multiplicité de points de vue, styles vécus, etc différents, et variés, avec son apprentissage de l'intégrité intellectuelle, de l'esprit critique, la valorisation systématique des libres-penseurs et esprits critiques du passé,, on est persuadé que avec encore plus de réflexion, et encore plus de culture et de références, les intellos doivent avoir de la liberté d'esprit, le sens des nuances, , et de la diversité et la complexité des problèmes, et le peuple le contraire. Et bien non ! on s'apperçoit que c'est l'inverse !!! et que le monde des intellos est plus conformiste, pour panurgique, plus clanique, plus soumis au terrorisme intellectuel, que le peuple, qui LUI ! a plus de liberté d'esprit et plus d'esprit critique, et moins de tabous que le monde des universitaires professionnels !

Quuand on opère, comme j'ai tenté de le faire dans plusieurs billet sur unblog.fr une "analyse marxiste du petit monde de la recherche ((allusion à un roman de David Lodge intitulé "un si petit monde") on comprend ! mais pour quelqu'un qui après avoir fait un bac. sans avoir connu le monde des universitaires professionnels  découvre petit à petit à la lecture de leurs journaux revues et lives, la médiocrité le conformisme le suivisme de la pensée des "diplômés de l'université, d'abord avec un sourd malaise, puis une incompréhension de plus en plus explicite, jusqu'à avoir enfin le courage de se formuler cette constatation a priori si paradoxale : les universitaire ont moins de liberté d'esprit que les gens du peuple. etc, tout ce que j'ai dit

17/10/2021

l'avenir : un monde totalitaire policier et étouffant, auprès duquel les totalitarismes du XXème siècle apparaîtront comme d'innocentes plaisanteries d'enfants de chœur...

MAINTENANT vous voyez que j'avais raison ! (depuis trois décennies) .....

Chine : des caméras devinent qui sont les passants dans la rue

La fiction rejoint la réalité : la reconnaissance faciale dans la rue permet de suivre la trace de quiconque, dans un pays disposant de 170 millions de caméras de surveillance. L’UPR ne veut pas de ce modèle anxiogène et liberticide pour la France. Source : Le Monde (28 septembre)

"L'empire du Bien triomphe, il devient urgent de le saboter"   (LOUIS PAUWELS)

 

une chose à faire : "lister tous les efforts que depuis 40 ans on nous a demandé de faire, toutes les contraintes que l’on nous a imposées, comme si cela ne coûtait rien :"
très juste ! et important !! et justement il est extrèmement lamentable que les gens ont depuis 30 ans tout « avalé » successivement accepté sans réagir.
Et je reviens sur un truc, que je trouvais déjà louche à l’époque, mais dont le but apparaît aintenant clair comme de l’eau de roche avec le recul et le contexte : la matraquage anti-tabac, dont on nous a rebattu les oreilles et les yeux, et ave lequelq on a esclavagisé, réduit les fumeurs à l’état de juifs chassés de partout et dévisagés d’un air méprisant par les « aryens » : c’etait une psy-op, un test pour voir si en jouant sur la PEUR, et le matraquage en blouse blanche (expérience de Milgram …) on allait pouvoir soumettre les gens, créer un nouveau « sous-homme » dans leur regards, leur impreigner oa CULPABILITE, l’obeissance et la soumission, la hantise, et les forcer à renancer à une de leur habitudes SOCIALES les plus importantes, et accepter les rites humiliants et l’apartheid. Eh bien ils ont vu que ça marchait, alors maintenant ils foncent !
(la preuve que ceux qui ont tombés dans le panneau font partie de ceux dont Graham Greene disait qu’ « ils pavent l’enfer »)

Maids comme le dit l’auteur c’est u n fait général, et chacune des acceptetions lâches et passives en fait partie (celles des cookies par exemple !!!) et selon moi ça a commencé en 1978 avec les bornes « contrôlez-vous vous-mêmes » dans les gares. Réfléchissez !

 

 
Philippot n'a strictement rien à voir avec *Zemmour ! Et ce n’est pas une opposition contrôlée (Asselineau l’est devenu …. je crois qu’on le fait chanter, et que les psychologue professionnels des Services Secrets se sont pencés sur son cas, détecté son EGO surdimensionné, et s’en sont servis pour déstabiliser l’UPR, et transforme FA en fausse opposition et en diviseur, il devrait avoir honte!)
Et il se confirme que Philippot, contrairement à ce que croient le beubeus, et que veut faire croire la propagande des journaputes du Régime, est un homme de GAUCHE, pas d’extrème droite, en dépit de son passage, qu’il a cru intelligent, au FN, Preuves concrètes : dans son programme il prévoie la NATIONALISATION DES BANQUES des assurances et des industries stratégiques, c’était le programme des communistes en 1945.
dans cette vidéo 
il dit « il y a une lutte des clases là-dedans , vous avez bien compris la lutte des classes dans le covidisme » (oui j’ai bien compris ! c’est même central, c’est la première chose qu’on voit dès le début ! comme dans le fascisme 1.0 des années 20 et 30)

Dans cette présidentielle Philippot sera le SEUL CANDIDAT REEELLEMENT DE GAUCHE ! le PS, comme disait Asselineau, dans il était mordant c’est le gouvernement le plus d’extrème-droite que la France ai connu depuis 1944, le PFC n’est plus qu’un ramassis de bobos européistes, Mélenchon est trouble et pas fiable. Philippot visiblement comprend les choses concrètement et selon le bon sens marxiste ! outre son profond humaniste français et Résistant !

14/10/2021

la grande déchéance des lycées ( et des post-lycée, les fameux "diplômés du supérieur", cette racaille)

lu "la memvola servuteco" (la servitude volontaire) de La Boétie, le David Icke du XVIè siècle, un ouvrage d'actualité ! vu le "grand remplacement  "des français par les collabos !

Dans la préface de Leo kaj Gaïta Robert on dit que "li transdonis al siaj lernantoj penso-filozofion bazitan sur malakcepto de ŝablonaj ideoj, sur kritikemo, sur toleremo kaj respekto al aliuloj" il transmis à ses élèves une philosophie de pensée basée sur le refus des clichés (les petits cucubes à la momode par exemple !) sur l'esprit critique et sur la tolérance et le respect envers les autres"
Choses en effet que TOUT LE MONDE, tous les enseignants du secondaire, jusque dans les années 70, enseignaient, qui faisaient la substance et des cours de français et bien sûr de philosophie, mais aussi d'histoire, où systématiquement était valorisée la pensée critique et les libre-penseurs et l'intégrité intellectuelle (comme celle d'Etienne Chouard par exemple), et la richesse de la documentation, le sens de la nuance, des thèses et des antithèses, de la diversité des pensées, etc, de sorte qu'on était persuadé que les universitaires, devraient manifester encore plus ces caractères.
Aussi, je l'ai expliqué dans un de mes articles en espéranto sur Sennaciulo, on comprend le malaise, puis l'agacement, jusqu'à ce qu'au bout de dix ans de lecture assidue du journal "Le Monde" et diverses autres expériences, j'ai fini par m'apercevoir que c'est le contraire !!
Et de nos jours ses vertus ne sont pas seulement disparues des milieux de "ceusses qui sont payés pour penser" mais sont devenue interdites, taboues et diabolisée, les rares qui s'essayent encore à les pratiqués sont tout aussitôt diabolisés comme "populistes" (ach ! le peuple, la source de tout mal, seuls les riches bourgeois et sont détenteurs du vrai du beau et du bien ! ça redevient la vulgate !) "conspirationistes" "pseudo-sciences", "homophobes antisémites d'extrème-droite", quoi encore ? j'en ai oublié ? Bref de nos jours essayer de pratiquer ce qui jusque dans les années 70 étaient enseigné comme le BA ba de la discipline de la pensée, et de l'approche des idées et des penseurs divers de la culture, et des rapports a priori méfiants envers toute "pensée" officielle venant d'en-haut, est devenu un crime qui voue voue à la censure, voire à pire.
Le scrupule intellectuel est devenu un vice, voire un crime.
La tolérance, il n'en est plus question !

Quelle dérive hallucinante !
Et je suppose qu'on n'a plus le droit non plus de dire, comme autrefois le moindre inspecteur commençant une enquête ; "voyons, à qui profite le crime ?". Ce qui pourtant expliquerait bien des chose, ne fusse que ce phénomène lui-même !

* l'article en question

Ludi kun belaj buntaj kubĉjoj (sed nur la furorĉjaj)

Dum la du jardekoj (ni diros 1980aj kaj 1990aj) kiam mi asidue legadis la paperan gazetaron, mi iom post iom malkovris, unue konsterniĝe, nekomprene, poste pli kaj pli afliktite kaj kolere, ke la intektuloj, la « diplomitoj de superaj studoj », kaj la gazetistoj, la « kortbirdaro kiu diktas l’publikopinion », male al tio kion oni naive, rekte, racie, povus pensi, kiam oni kommence lernis folozofii, verki disertaciojn, studi, malkovri ĉies, ĉiepokajn, ĉiulandajn, ĉiudoktrinajn, ĉiuverkistajn pensojn, sentojn kaj hipotezojn, ne havas pli da profundeco, nek pli da senco de la nuancoj, kaj de la multfaceteco de la realo, nek da penslibero, nek da kritika spirito, kaj ke fakte la popolo estas, male al tio kion oni apriore povus pensi, PLI penslibera, sentabua, senantaŭjuĝa, konkreta kaj sane prudenta, ol la klaso « kiu estas pagata por pensi » ! Mi malkovris ke la klaso de la universitatanoj « pagataj por pensi » kaj la gazetistoj estas ege, multe pli ol la popolanoj, submetitaj al la konformismo, al ŝafeca sekvismo, al la intelekta terorismo, (kaj al la kariero ! …).

Plus loin :  "li senlace defendadis favore al la ekspluatatoj, la flankensasitoj, la marĝenuloj" (il prit sans relâche la défense des EXPOITES, des personnes laissées de côté, des marginau)  il n'y a plus un seul parti qui fait ça ! (surtout pas ceux qui se prétendent "de gauche" (et qui sont devenus des bourgeois européistes hyper-réactionnaires) ce sont des notions que les partisans, au pouvoir, du transhumanisme, méprisent souverainement, et parler d' "exploités" vous ferait aujourd'hui aussitôt taxer de "dépassés" "rouge-brun" "antisémite" !

C'est le résultat d'une opération bien pensée et intentionnelle, de la part de ceux qui y ont intérêt.....

"Comprenez bien que ça nous concerne tous !" 

13/10/2021

qu'est-ce que la révolution a changé à

* On devrait sur le modèle de la célèbre blague soviétique « Qu’est-ce que la Révolution a changé aux boucheries ?(1)» faire une série de textes sur « Qu’est-ce que l’époque actuelle a changé à -- ? »

Par exemple : Qu’est-ce que l’époque moderne a changé à la manière dont les enfants achètent des bombons ?

- Eh bien, avant les enfants allaient avec leur pièce dans une épicerie, et l’épicière, en souriant puisait les bombons dans un grand bocal de verre et les leurs remettait comme ça, ou tout juste dans un cornet de papier si c’était des bonbons collants.

- Maintenant (1990...maintenant c'est encore pire) ils vont dans un Supermarché, là ils trouvent des paquets de plastique, enveloppés dans du plastique, et contenant des enveloppes en plastique, au fond desquels se trouvent quelques bombons. Et ils n’ont pas le temps d’arriver à la caisse qu’ils se fond agresser par des vigiles privés qui leurs disent que les enfants n’ont pas à faire des achats eux-mêmes ni à pénétrer dans un Supermarché tout seuls, qui les menacent de la police et de la prison et qui vont les rendre traumatisés à vie, sans risquer pour autant de prendre 20 ans de prison pour ça...

 

- Le monde, les mœurs changent.

Autrefois on s'adressait la parole, même entre inconnus, maintenant si jamais vous adressez la parole à quelqu'un on fait semblent de n'avoir rien entendu ou bien on appelle la police ! Autrefois la vie privée était respectée (sauf par les voisins et par les curés), maintenant tout le monde est sous surveillance de la DDASS et autres. Autrefois on se déplaçait en train ou en car, ( et il y en avait PARTOUT de disponibles, et des hotels !) maintenant en voiture. Autrefois on mangeait principalement des tartines de pain, maintenant on ne consomme presque plus de pain, et en Belgique plus du tout. Autrefois les enfants jouaient sur la chaussée, maintenant ce n'est plus possible, et si jamais ils le font sur les parkings ils sont catalogué "loubards". Autrefois les animaux menaient souvent une "vie de chien", maintenant on les euthanasie, les humains aussi. Autrefois il y avait le clair de lune et les étoiles, maintenant l'éclairage urbain. Autrefois les pannes d'électricité, les bougies, la radio, aujourd'hui la télé. Etc.

 

 

-  Autrefois - plus loin ! - disons au XVII ème siècle, les grands drames d'amour venaient des amoureux qu'on empêchait de s'aimer et de s'épouser à cause des préjugés sociaux ou de l'autorité toute-puissante que les parents avaient sur leurs enfants (mêmes grands). C'était le principal sujet de la littérature.

De nos jours ce genre de drames n'existe plus (sauf dans les pays islamiques). de nos jours les drames d'amour viennent des enfants qu'on arrache à leurs parents ou au parent (généralement les hommes) auquel l'autre parent (flanqué là aussi de l'autorité des juges et de la police !) empêche de voir ses enfants; c'est l'équivalent XX ème siècle de la "plaie" et des drames de la société du XVI ème siècle, et c'est là que la littérature pourrait puiser des drames et de pitoyables tragédies ( et le cinéma commence en effet à l'aborder avec "Ladybird" de Ken Loach ou (en version comédie) "Mrs Doubtfire".

(par contre il y a des choses qui reviennent, français vous vous souvenez de l'ordonnance du 8 juillet 1942....
En Italie, citation du plus grand philosophe italien vivan :  "comment peut-on accepter que, pour la première fois dans l'histoire de l'Italie, après les lois fascistes de 1938 sur les non-aryens, on crée des citoyens de seconde zone soumis à des restrictions identiques à celles subies par les non-aryens")

 

30/09/2021

Eleonore est devenue grand' mère

cette présentation, qui était la seule belle vient d'être censurée par le totalitarisme capitaliste !

les liens ci-dessous je les donne, mais ce sont tous de la merde pure et simple, car il n'y a que le son et pas du tout la vidéo ! (qui était tellement belle, ceux qui l'ont peuvent-ils la remettre sur Odysee (avec un seul s et pas d'accent sur le é) ? là la merde capitaliste ne pourra pas la recensurer

https://www.youtube.com/watch?v=PmA3TjNod3Y

https://www.youtube.com/watch?v=-mlwEa2NcN8

https://www.youtube.com/watch?v=S5QZ8vvPvPM

https://www.youtube.com/watch?v=e-IISCx-P2k

des liens libres échappant au totalitarise capitaliste de Youtube :

https://kzclip.com/video/0fvVemCYLYc/les-amis-de-la-musique-remastered-2017.html

https://ytube.tv/watch?v=fXIPPwjmpIk

 

eh oui entre 1925 et 1960 la jeune Eléonore qui dansait le charleston est devenue grand mère, et maintenant BB qui  là dans la vidéo que vous ne verrez pas est toute jeunette évoquant ce passé révolu est à  son tour devenu grand-mère et a maintenant 83 ans ...

(mais elle est toujours ardente solidaire des souffrances des animaux et des gilets jaunes, avec son franc-parler elle est presque la seule de la corporation du show-biz à avoir la dignité et le courage de préférer la vérité à  sa carrière)

 

(les gilets jaunes leur plus noble et inoubliable manifestation fut leur dernière, juste avant que la France tombe dans la geole du fascisme covidiste, à la barbe du virus, à la barbe de la police, à la barbe de la propagande de peur  des manipulateurs à la Goering ! avec la determination et le courage de Don Quichotte et de Cyrano de Bergerac, "qu'importe ! je me bats ! je me bats ! je me bats !" un éternel salut à leur combat !

https://ruclip.com/video/11whYv2TVLg/direct-acte70-yellowvests-giletsjaunes-14mars-partie2-live-paris.html

28/09/2021

soumission passive

"que ma fois c’est la règle et qu’on ne peut rien y changer, que tout ça nous dépasse" c'est ce que disaient les juifs en cousant bien gentiment leurs étoiles jaunes sur leurs vêtements... 

ou les fumeurs en sortant dans les gaz d'échappement et le froid fumer dehors, sous le regard méprisants des bons aryens, euh pardon ! des non-fumeurs.

la réaction de soumission passive, dénoncée par certains articles sur reseauinternational d'ailleurs, et par Ariane Bilheran, et par Catherine Baker, (et qui est la même que celle des internautes qui acceptent tout aussi passivement qu'on leur injecte des "cookies" dans leurs ordinateurs, et qu'on leur impose de les "accepter") est hélas bien connue, depuis la Théocratie.

27/09/2021

les experts de l'ONU sont corrompus !

Ainsi un rapport récent a conclu que des fondations privées financent directement des experts de l’ONU pour que ceux-ci rédigent des rapports allant dans le sens voulu par ces fondations privées. Ces rapports sont ensuite promus comme des recommandations indépendantes émanant de l’ONU (ou de ses agences ! l'OMS par exemple), et repris par des gouvernements et des juridictions internationales pour soutenir ou justifier leurs décisions. Ceci est en contraction flagrante avec le code de conduite des experts et les résolutions du Conseil des droits de l’homme. Les experts devraient être indépendants, non seulement vis-à-vis des États mais aussi vis-à-vis des fondations privées qui veulent aligner l’agenda des experts sur le leur.

Un exemple parmi d’autres tiré de notre rapport : Juan Méndez, Rapporteur spécial sur la torture entre 2010 et 2016 a été en même temps membre du conseil d’administration de l’Open Society Justice Initiative[2]. L’Open Society Foundations lui a fourni un financement sur deux ans de 200 000 USD pour financer son centre de recherche l’Anti-Torture Initiative qui l’assiste dans la rédaction de ses rapports[3]. En 2015, Monsieur Méndez a reçu 90 000 USD de la Fondation Ford, pour organiser une consultation d’experts sur le thème du "genre" et de la torture[4], puis pour engager un assistant de recherche en vue de la rédaction d’un rapport sur le gender et la torture et pour en faire la promotion[5]. Le rapport officiel de l’expert sur le genre et la torture fut publié par l’ONU le 5 janvier 2016 et promeut l’avortement dans les mêmes termes que les fondations qui l’ont financé[6]. À aucun moment le Rapporteur ne fait référence à la générosité de la Fondation Ford ou de l’Open Society Foundations.

On observe à nouveau que l’Open Society et ses fondations affiliées figurent parmi les plus généreux pourvoyeurs de fonds auprès des experts du Conseil des droits de l’homme, aux côtés de la Fondation Ford.

Il ressort également de notre enquête que la situation des experts varie grandement. Certains ne sont pas financés, d’autres résistent aux propositions ou démissionnent et sont donc très heureux que le travail d’enquête de l’ECLJ voit le jour. D’autres encore semblent accepter les financements privés sans réellement comprendre en quoi cela serait problématique et d’autres enfin acceptent avec plaisir les centaines de milliers de dollars pour promouvoir des causes qu’ils partagent avec les fondations, quand bien même ces combats idéologiques iraient au-delà de leur mandat.

Dans son rapport, l’ECLJ s’attache à expliquer les causes de cette faille dans la protection de l’indépendance des experts ; pourquoi des fondations privées investissent massivement dans les Procédures spéciales de l’ONU ; pourquoi ce sont bien souvent les mêmes qui agissent auprès de la CEDH et quelles solutions seraient envisageables pour éviter cette « capture » des experts onusiens ?

alors forcèment quand il y a des milliards de profits capitalistes en jeu, comme dans l'affaire des vaccins, c'est encore pire, c'est le bon sens même.

"nous vivons des temps historiques" eh oui comme en 1933-1944, mais on s'en serait bien passé ...

https://odysee.com/@SEMINERIOSalvatore:5/Injections-Tout-doit-partir-!:8