Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2021

on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser 

La France n’a pas été libérée il y a 80 ans par des obéissants. Ne les laissez pas vous imposer intellectuellement l’obéissance aveugle. Les résistants avaient vu le glissement. Pendant longtemps ils ont souffert. Leur combat semblait perdu d’avance. Leurs alertes étaient ignorées. La masse préférait à la vérité le mensonge qui rassure, aussi à cette époque. Leurs ennemis disposaient d’argent, d’armes, des administrations d’État, de médias aux ordres, et d’une population laissant faire les abjections.
L’arme la plus efficace des monstres ? La propagande. Celle qu’on retrouvait à table, au repas de famille, entre amis. Celle qui ne doutait pas que le gouvernement aimait le peuple. Celle contre les résistants. Oui d’après les propagandistes de la famille ou du cercle amical, même ceux qui partaient dans des trains étaient aimés par le gouvernement. Les personnes qu’ils pensaient être des proches, des amis, des êtres liés par le sang, sont devenus leurs pires ennemis, oui les pires ennemis de ceux qui doutaient. C’est ça la force de la propagande. La trahison est facile. L’obéissance lucrative. Le choix, c’est difficile. Se positionner pour la liberté des siens, c’est un sacrifice. La plupart des gens aime le système du prêt à penser.


.....

La démocratie doit douter. Sans doute, s’instaure une dictature de la pensée. Et avec une telle dictature, il n’y a plus de liberté. Souvenez-vous de la citation de Françoise Giroud« Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser »La vision dominatrice nazie n’est pas morte à la fin de la seconde guerre mondiale. Les financiers d’Hitler n’ont pas tous été mis en examen. Il y a un film Canal+ de Fabrizio Calvi et Steeve Baumann à ce sujet. La pensée eugéniste on la retrouve encore aujourd’hui dans le discours d’un certain urologue transhumaniste anti-gilet jaune… Un autre climatosceptique qui voudrait faire taire le professeur microbiologiste coûte que coûte. 

Donc, doutez de ceux qui veulent vous empêcher de remettre en question la bien-pensance propagandiste.

(paru sur divers sites, entre autres https://blogs.mediapart.fr/delhery/blog/120820/mefiez-vou...)


Allons nous prendre les armes avant ou après 2022 ?

16/04/2021

eh oui ! le problème !

Le problème pour les gens nés dans les années 50 et qui se révoltent devant tout ce qu'on nous fait, toutes les dérives et dégradations de la société actuelle est que la jeune génération, née après 1990, elle n'a jamais connu rien d'autre ! les jeunes  ne peuvent même plus comparer avec la France des années 50 et 60 et s'épouvanter de tout ce qu'on a perdu depuis.
(Cette génération, et bien, elle va mourir - c'est la mienne - et après il ne restera plus rien, il faudra demander aux historiens ou regarder les vieux films , les vieilles chansons, lire les vieux romans, etc.)

Ils sont nés sous les caméras de vidéo-surveillance, le chômage, et les bavures policières, les innombrables obligations, privations , "devoirs" et interdictions qu'on nous impose sous le nom de "citoyenneté", et ils pensent que c'est normal !!

et ils ne sont même pas choqués qu'on fasse tatouer les animaux, comme les nazis tatouaient les déportés d'Auschwitz, et qu'on rende ça obligatoire !!!

et ils sont nés dans une France où toutes les églises sont fermées, ils ne savent pas que des églises normalement c'est ouvert, normalement !

Toutes choses, et bien d'autres encore, qu'en 1960 personne n'aurait jamais, au grand jamais imaginé que ce serait un jour seulement envisageable !!!

etc, etc, c'est valable pour plein de domaines, et de nouvelles technologies et pratiques (et propagandes, et conditionnement des gens) de ce que Sylvain Timsit a nommé le Libéral-Fascisme.


ils n'ont pas connu la société civilisé (ni la lutte syndicale ! ni la sécurité de l'emploi, ni l'échelle mobile des salaires) qu'on avait alors, ni les café-hôtel qu'il y avait partout, des magasins partout, des enfants partout, des lignes d'autocars jusque dans le moindre village, des services publics partout, des caméras de vidéo-surveillance nulle part !

 

c'était aussi une époque de liberté et de convivialité pour les enfants, comme on le voit décrit dans les aventures de Mafalda ou de Boule et Bill, un temps où le monde était à eux  « Je me sens bien dans les rues, les chemins. Peut-être que cela vient de l’enfance, dans ces maisons où il n’y avait pas de séparation entre le dedans et le dehors. On entrait, on sortait comme on voulait. On entrait à nouveau sans prévenir personne, sans protocole d’accord, d’accueil ou de départ. Nous, les enfants, on était tout le temps dehors. On changeait souvent de maison, ce qui fait qu’on n’en habitait aucune. Le monde était à nous. »


Ils n'auront plus les velléités de révolte, car ils ont été éduqués à la soumission, l'ont intériorisée, et ne savent pas qu'on peut vivre autrement.     

et c'est pourquoi on assiste au "spectacle obscène d'une population soumise et indifférente"

et c'est pourquoi on peut lire,  conséquence, "pour l’imposer aux jeunes générations dépolitisées qui n’ont pas l’air de comprendre ce qu’il va leur arriver à eux mais qui est épargné aux plus anciens qui résistent trop.

Oui les anciens résistent, car ils ont grandi dans une époque où on et était encore libres ( et la France équipée jusque dans le moindre village), et respectés, et debouts, et où on ne se laissait pas faire avec autant de "citoyenneté", comprenez : de soumission.

MAIS quand on  discute avec des "jeunes" (même des pas trop jeunes, des qui sont nés après 1970 on dira)      c'est abominablement affolant ! comme j'ai dit ils ne se rendent pas compte de tout ce qu'on a perdu, ils ont grandi dans une société transformé en camp de concentration où on leur a appris à être soumis, burrés de contrôles à chaque pas un monde où tout est interdit censuré, et déshumanisé, ET QUI PENSENTQUE C'EST NORMAL !!! qui ne peuvent pas regretter ml'état  de CIVILISATION, et de REPUBLIQUE digne de ce nom qu'ils n'ont plsu connus, en en plus ils ont subit une telle décérébration culturelle !  on les a désappris à réfléchir. Par exemple les travailleur, qui autrefois étaient politisés et avianet au moins quelques notion de marxisme et de lutte des cases, sont maintenant devenus primaires qu'on pousse à voter Front Natiolnal,parcequ'on les a désappris à réfléchir et à identifier lesproblèmes ! Deme e qu'on a désappris aux jeunes de se révolter, il ne reste plus que les vieux qui savent encore être rebelles !  quelle sinistre société de zombies ! !!!

et maintenant c'est encore pire (quand on laisse faire de telles tendances c'est TOUJOURS de pire en pire. retenez les adages latins : Principiis obsta, et Finem respices !!)

imaginez si nos futurs enfants grandissent dans un enfer totalitaire comme celui que nous veulent les covidofascistes qui nous gouvernent ! ils penseront que c'est la normalité !!!!

le nazisme quand il s'installe dans les têtes et les pays, c'est toujours "pour toujours" (sauf quand intervient une guerre mondiale, gagnée à Koursk et Stalingrad, ne l'oublions pa, mais ici qui nous sauvera ? personne ! et les français n'ont plus l'esprit de résistance qu'ils avaient en 40-44 ils sont devenus des veaux biens "citoyens" comme on leur a entonné dans la tête, comme des allemands qui font bien sagement leur salut nazi ! et dénoncent leurs voisins qui écoutent Radio-Londres !)

12/04/2021

élections et tirage au sort

"Lequel des candidats à une présidence n'est pas corrompu ? Ils le sont tous dans tous les pays du mondee. le vote blanc doit être pris en compte "

non, pas le vote blanc, le TIRAGE A SORT !

En fait Etienne Chouard explique ça très bien, regardez ses vidéos,.http://miiraslimake.unblog.fr/wp-admin/edit.php

Tout ça vient du système de l'élection, qui n'a jamais été un système démocratique, mais aristocratique, pendant 2000 ans tous les théoriciens politiques en étaient persuadés (ouvrez le dictionnaire de Richelet paru en 1680, et lisez la définition de DEMOCRATIE : "régime où les places se donnent au sort")  jusqu'à Sièyes inclus, qui disant qu'avec une assemblée élue la France ne sera as une démocratie "ce qu'elle ne saurait être" car il ne voulait pas, ni sa classe, de démocratie, mais le pouvoir des riches, (et des magouilleurs) ce que l'élection assure.

EN effet l'expérience a bien montré (voir les conférences de François Asselineau où il montre ça chiffres à l'appui), que la quantité de votes reçu par un candidat est proportionnelle à son exposition médiatique, or QUI possède les médias ? En France 9 milliardaires !  https://odysee.com/@EddyM:0/ql20-pensons-lavenir-des-medi...
Aussi l'élection entre des candidats"qu'on peut aider" comme dit Chouard, fait en fait, EN FAIT, en dépit de toutes les belles théories qu'on nous fait miroiter, que le pouvoir EST aux riches, et que sont élus ceux dont le programme plaît aux riches. Mais ils doivent se faire voter par le peuple, qu'ils vont léser et pressurer en fait. Alors ?Alors  ils faut donc qu'ils soient habiles à MENTIR, à manipuler l'opinion, à leur faire prendre des vessies pour des lanternes, à "agiter le peuple avant de s'en servir". Ce système sélectionne donc, de façon darwinienne ! les pires ! les meilleurs menteurs, les opportunistes, qui savent trahir, retourner leurs vestes,  qui ont des clans de "relations" bien placés, et qui savent en jouer, donc les plus malhonnêtes. Allez vous étonner avec ça que ce soient aussi des corrompus, des magouilleurs "entre copains et coquins", c'est tout naturel !

L'expérience du tirage au sort, par exemple parmi les jury de cour d'assise, et les autres expériences qui ont été faites, et l'expérience historiques des villes qui au Moyen-Age, en Catalogne et en Murcie désignaient leurs magistrats par tirage au sort, comparées à celles où ils étaient élus, a bien montré qu'il y a un effet du tirage au sort qui pousse à la vertu, alors que l'élection pousse au vice. Même ceux qui sont vertueux au départ, deviennent "pragmatiques", donc pourris avec le temps, ceux qui ne font pas ça ne sont jamais élus !

Donc ça ne sert à rien de se plaindre que les politiciens sont "tous pourris", ce qu'il faut c'est CHANGER LES INSTITUTIONS, remplacer ce système qui pousse au vice par un système qui pousse à la vertu.

En clair le tirage au sort. Lisez Etienne Chouard, David Van Reybrouck , ou le petit livre très concret de Paul Le Fèvre.
(ou regardez les vidéos de Chouard ou les articles de son site où  il explique tout ça en détail,ilyaaussi une vidéo de Paul Le Fèvre,et on doit en trover aussi de Van Reybrouck, plus de l'universitaire canadien Dupui-Déri)

autre remarque : lisez par exemple ça :

78% des personnes interrogées pour abandonner l'accord UE-Mercosur
 

Selon un sondage publié ce jeudi 10 septembre, 78% des personnes interrogées en France veulent que l’accord visant à libéraliser le commerce entre l’Union européenne et le Mercosur soit abandonné

Si on avait une assemblée tirée au sort, jamais elle n'aurait voté pour ce truc ! ni pour la loi de "réforme" des retraites (qui est repoussée par 70% des français).  on n'aurait pas eu la féroce répression des gilets jaunes et leurs revendications auraient été écoutées, Toutes les réformes scélérates qu'on nous a imposées  depuis quelque temps auraient été impossibles, puisque elles étaient toutes honnies par une large majorité de français, donc, même sans RIC elles n'auraient jamais passé, car dans une Assemblée tirée au sort on n'aurait jamais trouvé une majorité de députés pour les voter !

10/04/2021

le nouveau racisme : le racisme social des "diplômés" comme ils disent .....

 avec mes commentaires en plus

David Van Reybrouck est un écrivain et historien flamand.

Pour l'historien flamand David Van Reybrouck, le populisme d’aujourd’hui se nourrit du fossé culturel grandissant entre une élite de diplômés (de l’université ! Alors comme ça le bac n’est pas un diplôme !! le brevet n’est pas un diplôme !!! le CAP n’est pas un diplôme !!!? lesBTS ne sont pas des diplômes ? Charmant !!!! à quoi ça sert d’aller à l’école ?, quel infect RACISME d’une CASTE de bourgeois friqués, alors comme ça en-dessous de la maîtrise t’est qu’un sous-homme?) et les classes populaires et moyennes. Plutôt que d’ignorer le phénomène, il prône un populisme de meilleure qualité.

Pourquoi les personnes hautement éduquées s’interdisent-elles des plaisanteries sur les allochtones mais prennent-elles en revanche un vif plaisir à se moquer des provinciaux obèses en bermuda qui se promènent sur la digue de Blankenberge, tatouage sur l’épaule et cornet de frites à la main? (très bonne question ! Et qui d’ailleurs confirme ce que je dis : le racisme « ethnique » est toujours en réalité et en dernière analyse un racisme SOCIAL, un racisme anti-pauvre,) C’est la question que pose l’écrivain et historien flamand David Van Reybrouck dans un essai sur le populisme, paru initialement en 2008, plusieurs fois primé depuis et dont la traduction en français* est à présent disponible. Il était temps, car cet essai prophétique n’a rien perdu de son actualité.

Il ne faut pas moins de populisme mais un populisme de meilleure qualité. (quid?)

David Van Reybrouck

Historien (un « diplômé » ? combien par mois? Des chiffres !)

Plutôt que d’assimiler le populisme à une maladie, David Van Reybrouck invite à le dédiaboliser, à le prendre au sérieux, avec empathie (comme c’est méprisant et paternaliste ! On dirait les dames patronesses de Jacques Brel !) afin de mieux le canaliser (bref, on le considère comme un enemie, c’est pareil que l’attitude des bourgeois réformistes, qui au début du siècle admis un peu de mesures sociales-démocrates pour mieux canaliser le mécontentement de leurs exploités!) . Dénigrer ou nier le phénomène ne fera que le renforcer, prévenait-il déjà en 2008. On a vu ce que cela a donné depuis… (exact !)

Fracture sociale

Il explique comment notre société est traversée par une nouvelle fracture sociale, non plus entre catholiques et libres-penseurs (débat typiquement flamand cf « l’écrivain de « Le chagrin des belges ») ou entre socialistes et libéraux, mais entre les diplômés (du supérieur, même remarque) et les peu scolarisés (les peu diplômés. , ceux qui font concrètement le boulôt, créent les biens et services, dont les riches empochent les profits ou spéculent avec, mais sont très peu payés pour ça, ou en fait sont réduit au titytainment et à l’euthanasie, le travail étant fait par les esclaves du tiers-Monde « mondialisé ») Entre les deux, il y a un "fossé culturel". Il observe qu’au Parlement siègent 93% d’universitaires alors qu’ils ne sont que 8% parmi la population. (ce qui montre un argument de plus la justesse du discours d’Etienne Chouard, et la pertinence démocratique du tirage au sort) Étrange pour une démocratie qui se dit "représentative". (je ne te le fais pas dire!!)

La « gauche » se préoccupe d’un nouveau groupe de nécessiteux, plus délaissés encore: les migrants. (à conditions qu’ils soient bien obéissants, et se laissent aliéner ! pas comme Farida Belghoul !!) Ce tournant a scellé pour de bon le divorce entre l’élite et le prolétariat autochtone.

Il dénonce l’élite cosmopolite qui impose ses choix culturels (et rentables …) et « éthiques » (en fait passablement hypocrites) à la classe inférieure et qui considère avec dédain le peuple qui se nourrit d’émissions de divertissement à la télé (qu’eux-même produisent exprès ! Et dont ils ramassent de plantureux profits! Quel cynisme !). Bien sûr, il y a toujours eu des gens moins instruits. Mais aujourd’hui, le cadre sociétal a profondément changé. Avec la disparition des fameux "piliers" sociologiques qui structuraient autrefois la société, l’ascenseur social se retrouve désormais en panne, ce qui ne fait que renforcer le sentiment d’exclusion au sein d’une partie de la population.

Au temps de la pilarisation, (ça veut dire quoi??) les très scolarisés et les peu scolarisés dialoguaient entre eux. Aujourd’hui, la société d’en haut et celle d’en bas ne se fréquentent plus. Van Reybrouck prend le critère de l’internuptialité comme baromètre de la mixité sociale. "Il y a un demi-siècle, il était inconcevable qu’un catholique épouse une socialiste (et vice-versa), mais qu’un médecin épouse une infirmière était un phénomène très courant. (mais pas l’inverse …..) Aujourd’hui, le niveau de formation est devenu le critère le plus important."

Les errements de la « gauche » (qui ont fait qu’on ne peut plus la qualifier de gauche !!!! Mais de Nouvelle Droite!)

Au passage, il règle son compte à la « gauche » classique qui "a laissé tomber l’ouvrier autochtone" (et qui donc n’est plus de gauche mais est devenu une droite réactionnaire, car ses intérêts de classe sont devenus capitalistes, il suffit d’un minimum d’analyse marxiste pour comprendre ça). "La gauche se préoccupe d’un nouveau groupe de nécessiteux, plus délaissés encore: les migrants (qui leur fournit une main d'oeuvre pas chère, et permet de faire pression à la baisse des salaires et à la précarisation, le fameux NAIRU ! vous connaissez ?). Ce tournant a scellé pour de bon le divorce entre l’élite et le prolétariat autochtone."

Dénigrer ou nier le phénomène ne fera que le renforcer. (tu l’as déjà dit plus haut)

Pour Van Reybrouck, "il ne faut pas moins de populisme mais un populisme de meilleure qualité" (quid ? Des « bons pauvres » comme du temps des dames patronesses?).

Ce qui présuppose une meilleure représentation des classes populaires au Parlement. (euh plus simplement il suffit de raisonner comme les marxistes ! Ou alors simplement en terme de démocratie, qui impose on le voit bien le tirage au sort, et que trahit totalement on le voit bien le système actuel)

Ce qui implique aussi de savoir "distinguer les griefs légitimes des propositions politiques fumeuses de certains". (tiens tiens ! ça veut dire quoi ? Expliquez ce que vous entendez ar là ! On aimerait bien savoir!)

Il préconise par ailleurs "un populisme

(et d'abords qu'est qu'il entend par "populisme" on aimerait bien savoir !) il serait plus utile de DEMASQUER cette terminologie, qui n'a pour but que de manipuler l'opinion, et de diaboliser le peuple !!! et créer un racisme anti-peuple, anti-pauvres ! tant qu'on n'a pas dénoncé ça on reste dans son ghetto de bourgeois et de "dames patronnesses"  et on reste manipulés par les patrons, les financiers les bourges et les racistes social !)

qui trouve un cosmopolitisme déraciné tout aussi problématique que le nationalisme borné, qui considère le phénomène migratoire non seulement du point de vue des no*"Plaidoyer pour un populisme", David Van Reybrouck, éditions Samsa, 98 pages, 16 eurosuveaux-venus mais aussi de celui des déjà-établis". (ce qui serait plus utile ça serait de voir QUI profite du phénomène migratoire ! .... un peu d'analyse marxiste aiderait !)

 

En fait le racisme, nous dirons "ethnique", est en dernière analyse toujours un racisme SOCIAL, un racisme de classe, un racisme anti-pauvres.  Réfléchissez ! analysez tous les cas connus vous finirez par y conclure à chaque fois !

Exemple  est-ce que les Emirs fortunés qui arivent avec leurs 4 femmes, sous hidjab, dnaanles hotels 4 étoiles se font traiter de "bougnoules" ? non ! On reproche ses 4 femmes (non voilées) au petit boucher algérien immigré !

La bourgeoisie français, jusqu'à il n"y a pas longtemps très raciste, - du temps où lesalériens venaient touer nos chaussées au marteu-piqueur, où lesnoirs étaient ds "ndigènes  des colonies "tout nus"  - depuis peu se pique d'anti-racisme, histoire de stigmatiser le vil peuple français, "populiste" donc "mauvais" par définition ("cette canaille qui n'est point faite pour penser" disait voltaire), pourquoi , ben dans leurs tours en acier et verre blindé dans leurs bureaux ou  leurs récéptions chics entre deux petits fours ils ont maintenant l'habitude de fréquenter des hommes d'affaires noirs, costume-cravate chics, des universitaires "beurs", des Directrices ds Ressources Humaines femmes, despoliticiens "pédés" et fiers de l'être. Tus ça "ce sont des gens comme nous" - pardi ! Par contre cet anti-racisme ne prendpas encomptelesroms ! là on ale droit dde continuer de dire du mal d'eux, et de titrer "Le problème rom" comme en 1930 on titrait "Le problème juif" sans se faire stigmatiser, pas de problème !

Dans l'es Etats-Unis, un noir c'était automatiquement un esclave, donc les serfs, tout en bas de la société !

Par contre quand les portugais au XVIè siècle sont arrivé au royaume de Kongo, ils se sont dépêché d'ordonner prêtre et même évèques des rinces de la cour du roi de Kongo ! 

Ce thème mériterait des exemples plus nombreux et des analyses plus détaillées, mais ici je n'ai pas la  place !

Mas comme j'ai dit c'est pas compliqué, prenez chaque exemple de racisme ou d'absence de  racisme et vous arriverez tojours à cette conclusion. Même quand ça ne saute pas aux yeux, il  suffit de gratter un peu et ça se découvre !

 

09/04/2021

regardez toutes ces vidéos c'est très important

ce que Goering a réussi à faire aux allemands, par la peur, notre petit goering blond, et sa mafia de journaputes, l'a fait aux français, et les a tous transformés en rhinocéros ( https://www.scarsdaleschools.k12.ny.us/cms/lib/NY01001205... ) avec ablation du cerveau.

Karaj Geamikoj de Esperantio

Jen mia novaĵletero de la 3 unuaj monatoj de la jaro. Gravajn temojn, kaj malĝojigaj  novaĵojn ili pritraktas ! Kiel kutime, ĉiumonate, mi tradukas al esperanto 2 elsendojn. Bedaŭrinde, la elsendo de la 15ª de marto estas subtitolita (mi devus diri “surtitolita”) ĉar mi ne havis mian mikrofonon. Iuj opinias, ke tio estas pli bone tiel. Ne mi ¡ Bv diri al mi vian opinion. Antaŭdankon !

Plej kore al vi

Hélène

Monatoj de januaro, februaro, marto 2021 – www.kla.tv/eo

Dato

Titolo kaj daŭro

Ligilo

57

31.12.20 = 01.01.21

Ĉefepiskopo malkaŝas la Grandan Restarigon (Great Reset) tra la Kovid 19

(8min 12s)

www.kla.tv/17853

40

15.01.21

Komerco de la timo (Arkivo) (0:54)

www.kla.tv/16161

58

01.02.21

Moderna sklaveco père de malmultekostaj varoj (1:47)

www.kla.tv/18042

59

15.02.21

EU planas subpremon kontraù la 5G kritikantoj (1:16)

www.kla.tv/18143

60

01.03.21

Kronvirusa malliberejo

www.kla.tv/18217

 61

15.03.21

La alianco por forigo de kontanta mono instigas al forigo de libereco (1:06)

(kun subtitoloj)

www.kla.tv/18338

--

08/04/2021

MARTINE GARDENAL

écoutez bien cette vidéo : https://odysee.com/@AgoraTVNEWS:5/210325-IFQ41-YTLR:4

"ça m'a coûté très très cher, mais ça ne fait rien il y a des moments quand il faut y aller il faut y aller" C'est exactement comment se sont conduit les personnes montrées en exemple par Michel Terestchenko dans son incontournable ouvrage auquel je me réfère si souvent "Un si fragile vernis d'humanité" (et où il dit à peu près la même chose que Zygmunt Bauman dans le premier chapitre de son livre "modernité et holocauste" où il critique " la morale des sociologues", c'est ce que dit Jean-Jacques Crèvecoeur dans son "au défi de la vérité" sur France Soir. C'est ce qu'a pratiqué (pratiqué !) Giuseppe Belvedere  !!! (voir mon billet à son sujet). Ces êtres "inéduqués  et inéducables"  (est-ce Terestchenko qui dit ça ou l'autre je ne sais plus) comme le chien du joailler colporteur qu'on trouve dans "les plus belles histoires de chiens " de Elian Finbert (livre jamais réédité, trouvable en brocante, et que j'ai traduit en Espéranto, chez Libroj de MAS) ou celui de Roger Fouts (dont il parle au début de son livre "à l'école des chimpanzés"), qui ont sacrifiés leur vie pour faire leur devoir, sans avoir étudié Kant ! (....).

Fouillez tout ça si vous ne l'avez pas encore fait.

(et après cette intervention de

Martine Gardénal écoutez bien l'anecdote racontée par TAL SCHALLER (même problème que ce que j'ai constaté vis à vis des physiciens et de Jean-Pierre Petit : les plus puissants sont les plus LACHES car ils ont plus à perdre, et ça explique aussi  que les "intellos" sont en fait plus panurgiques que le peuple, (j'ai fait des billets sur tout ça cherchez !) ,et mon article "de la nécessité de faire une analyse marxiste du petit monde des universitaires"

En fait écoutez bien tout le témoignage de de Martine Gardenal, on y apprend plein plein de choses sur le comportement de la mafia du conseil de l'Ordre et ses comportements.

Et si c'est plus grave, vu l'argent à la clè !! on est et reste toujours dans la LUTTE DES CLASSES - n'en déplaise à ceux qui refusent de lire Marx, on n'en sort pas je vous l'assure ! - dans le médical avec toutes les vies foutues et les morts dont leurs profits et leurs lâchetés se repaissent, ça existe dans tout le système scientifique, ainsi lisez ce que constate Jean-Pierre Petit encommentaire de sa vidéo "Janus besoin de votre aide" :

Jean-Pierre PETIT  dans la nuit du 4 au 5 avril 2021 
J'entreprends maintenant de montrer que l'ensemble du système scientifique est vicié, à un point que vous n'imagiez même pas, à échelle internationale. Ce pourrissement du système va de par avec la crise grave que connaissent aujourd'hui et depuis 50 ans (…) la physique théorique , la cosmologie et l'astrophysique. 
"Janus" représente un danger, face auquel "la commuauté des gens concernés fait bloc et serre les rangs".
[pareil pour la classe des politiciens professionels face au analyses d'Etienne Chouard sur le Tirage au sort ! Pareil sur le Covid-vaccin-médicament-5G bref tout le "Business-Plan" immoral et fasciste actuel ! m anote]

Ca n'est pas un débat, c'est une guerre. Et en 2021 j'attaque. Imaginer être accepté n'est que de la naïveté. Ces portes closes devront être enfoncées et les mauvais qui les tiennent ainsi, ejectés." [cf la fameuse citation de Max Planck !]

vive les "revanchards"!!  ils ont raison ! mille fois raison. Et humainement et intellectuellement, et sociologiquement.

Quant à l'intervention de Jean-Jacque Crèvecoeur elle est une fois de plus magistrale ! oui ! il apparaît de plus en plus, et de plus en plus SERIEUSEMENT que tout ça est sans doute une opération fasciste et une "psy-op" planifiée au niveau mondial par des forces, qu'on commence à identifier, et qui sont, entre autres mais pas seulement, capitalistes visant à maximiser leurs profits, mais pas que. Pire encore.

Et aussi il met le doigt sur ce que en fait ce n'est pas Valérie Bugault mais ETIENNE CHOUARD, le plus grand penseur politique français de ce siècle, qui l'a trouvé , et est le point le plus important de sa critique du système de l'élection, qui n'EST PAS la démocratie, la bourgoisie nous a trompé depuis deux siècles, le fait que l'élection donne le pouvoir "aux riches", qui peuvent acheter les médias et aider de toutes les manièress les candidats qui leur plaisent, et empêcher les autres de percer (François Asselineau en sait quelque chose !) alàrs que pendant 2.000 ans tout le monde savait que la démocratie c'est le tirage au sort : regardez le dictionnaire de Richelet au XVIIè : "Démocratie : régime où les places sont données au sort".

04/04/2021

le psychiatre Fédéric Badel

comme dit le psychiatre Frédéric Badel

https://www.le-journal-catalan.com/pro-ou-anti-vaccin-lavis-du-psychiatre-frederic-badel/86849/

la population française est maintenant divisée en deux groupes, comme en 40-44, les pétainistes et les Résistants, Ceux à qui ont a fait l'ablation du cerveau et qui sont remplis de haine sommaire (il n'y a qu'à lire les "trolls" - certains sont certainement payés, mais d'autres sont "sincères" et c'est le pire !.... - qui injurient les héros de l'humanisme (et du courage ! relisez le livre de Michel Terestchenko "un si fragile vernis d'humanité" et les films sur Giuseppe Belvedere, et relisez le roman de John Le Carré "La patience du jardinier")

Et ceux qui se servent de leurs cerveaux, et qui n'ont pas perdus le sens des valeurs de l'humanité (comme les personnages de "La rue aux moineaux" le roman de Wilhelm Raabe) et de la République, et de la Civilisation, et celles qui sont le BA-ba de tout inspecteur de police, et bien sûr les principes d'analyse marxiste de base ! (ou le bon sens de La Fontaine, ça peut suffire si vous avez des préjugés ridicules contre cet esprit clair et documenté - déjà ! - qu'est Marx).

Et comme en 40-44 entre ces deux Frances il ne peut plus y avoir que des balles, si !

(des commentaires au hasard sur internet : Chomeur Et fier de l être Il y a jour : Qui serait partant pour une chasse aux "covidistes" ? Carlos Il aura qu'une seule façon de terminer ce cirque... CYRIL  Il y a jour  Ce n'est pas juste manifester pacifiquement qui va changer les choses , sa fait 1 an que sa dure , il faut une vraie revolte . )

En tous cas le mépris et la haine, les français de la première catégorie, je ne leur adresserai plus jamais la  parole, ils sont la honte de l'humanité, ils donnent envie  de vomir, (et "des cloques sur la poitrine" comme chanterait Sim) comme ceux qui en 33-45 acceptaient avec zèle de faire le salut nazi, parce que il fallait faire comme ça si on était "pas un fou", "citoyen", "solidaire", "décent", zombie bien obéissant,  et tout ça !

 

Vive Richard Boutry !

et Olivier Probst !

et louis Fouché

 

Le texte de l'article du psychiatre :

Constat et analyse du Docteur Frédéric Badel, médecin-psychiatre spécialisé dans les stress post-traumatiques :

« – La population est désormais scindée en deux groupes.

Le premier, hétérogène, est composé des personnes favorables au vaccin. Il réunit celles qui, par conviction ou par lassitude, sont prêtes à s’y soumettre pour sortir de la crise. Il abrite ainsi les personnes qu’il a été possible de sensibiliser, qui croient sans hésitation au message relayé par les ondes. Celles-là resteront réceptives à tous les messages de danger et agréeront la méthode de sortie de crise, fût-elle assortie de privations pérennes de leurs droits.

On trouve aussi dans ce groupe les personnes qui se sont coupées de toute information depuis longtemps, pour se protéger, et qui sont devenues indifférentes à tout discours. Pour elles, l’essentiel est de ne plus entendre parler du sujet. Elles ont disqualifié tous les avis pour les neutraliser. Ainsi le leurre des tests conduisant à une épidémie de cas, sans morts ni malades, ne parvient plus à leur entendement, comme si leur cerveau avait été débranché. Leur priorité est de mettre un terme à la maltraitance qui leur est infligée en se coupant de toute nuisance.

Le second groupe rassemble les détracteurs du vaccin, ceux qui ont échappé à l’influence du matraquage médiatique, qui ont souvent pris des avis ou cherché des informations hors des sources classiques, tout en restant sensibles à la réalité de leur environnement (services hospitaliers non saturés, nombre de morts comparable aux années précédentes, mesures prises non proportionnées, amenuisement des droits fondamentaux sans justification etc.). Ces personnes ont également intégré qu’une vaccination n’exempterait pas des mesures de distanciation sociale et, par conséquent, que la convivialité ne serait pas rétablie, que le gouvernement garderait de façon arbitraire le contrôle de la population et de ses activités. Elles observent avant tout l’immixtion toujours croissante de l’État dans leur quotidien et dans leur vie privée.

Ces deux groupes sont désormais séparés par une ligne qu’il sera difficile de faire bouger. La manipulation a montré des limites qui étaient prévisibles et elle sera sans effets sur ceux qu’elle a tenté, en vain, de convaincre. Ces groupes se sont figés, leurs effectifs se sont immobilisés, et peu importe les arguments avancés, les scandales établis ou les preuves apportées, ceux-ci se noieront dans un récit national inaliénable impossible à dénoncer sauf à être traité de complotiste. Les mots se seront substitués à la réalité et, utilisés à contre-emploi, ils auront perdu de leur sens et véhiculeront des idées en rupture avec les faits.

Le pouvoir en place pourra même avouer ses mensonges, le peuple l’acclamera, incapable de le croire mal intentionné et persuadé qu’il est au-dessus des soupçons. Il n’est donc plus temps de publier des résultats d’études prouvant l’efficacité de tel produit, le mensonge sur tel autre, de produire des courbes démontrant le caractère infinitésimal du risque sanitaire et disproportionné des réactions de peur. Surdité et aveuglement règnent en maître chez les personnes qui, conditionnées, sont privées de jugement et incapables d’admettre que des faits objectifs puissent démentir la réalité qu’elles ont construite.

Organiser l’affrontement de ces deux groupes de la population est une possibilité – occasion ? – désormais envisageable. Nos dirigeants devraient rapidement s’en saisir (de cette occasion)pour encourager une organisation sociale qui opposerait bons et mauvais citoyens, gens sains, dociles, responsables et vaccinés et gens toxiques, rebelles, inconséquents et non vaccinés. Ce système de bons citoyens est présent en Chine. Il repose sur la délation et l’obéissance à la règle.

Le bon usage par le gouvernement de la graduation dans la contrainte et la soumission du peuple conduisent à ce jour à l’acceptation d’une vaccination inutile dont la toxicité n’est pas évaluée et pour laquelle les laboratoires, compte tenu de la rapidité d’élaboration des produits, ont déjà négocié de ne pas être tenus responsables de potentiels effets secondaires, obtenant des États qu’ils répondent de telles conséquences. Et pourquoi pas en définitive puisque les politiques sont devenus médecins.

Nos gouvernants et nos parlementaires, de par leur pouvoir et leur influence, vont inciter toute une population à faire un geste dont l’intérêt n’est pas démontré et dont les conséquences ne sont pas mesurées, et se présenter ainsi en sauveurs.

Cela évoque les techniques sectaires et les suicides collectifs. Pour échapper à la fin du monde ou aux extra-terrestres – ici au virus mortel -, le sacrifice est présenté comme salvateur. La réalité ensevelie sous les messages quotidiens discordants, culpabilisants, a laissé la place au délire dans lequel les liens logiques se dissolvent.

Les sectes se servent de ces moyens : isoler les individus en les coupant de leurs liens sociaux et familiaux, rendre les gens dépendants en les privant de leurs moyens de subsistance, propager un discours univoque martelé dans des grand-messes permanentes, évincer toute pensée divergente, présenter les opposants comme des nuisibles qui ne comprennent ni leur propre intérêt, ni l’intérêt commun supérieur. « Nous contre les autres » est généralement la doctrine simple compréhensible par chacun car simpliste, et hélas adoptée.

Le cap est franchi. Maintenant que les lignes de partage qui clivent la population se précisent, ce gouvernement n’a plus la possibilité de revenir à des positions plus raisonnables et proportionnées. Il a fait tout son possible dans le domaine de la manipulation, il a mobilisé toutes les sphères d’influence tout en restant crédible auprès d’une partie importante de la population. Pour ceux qui, rebelles, refusent d’adhérer, d’autres méthodes plus coercitives encore s’imposent.

Les signes de cette dérive totalitaire se trouvent dans les techniques de lavage de cerveau employées, identiques à celles des sectes. Elles étaient là dès le départ, mais comment croire qu’un gouvernement démocratiquement élu puisse se retourner contre son peuple ?

Aujourd’hui, une partie de ce peuple est plongée dans la pauvreté, le désarroi, les « non-essentiels » commencent à se suicider, les troubles psychiatriques se multiplient et… le conseil scientifique continue d’assurer sa grand-messe à une armée de fidèles hallucinés.

Demain, n’importe quel virus, réel ou fictif, pourra de nouveau semer la terreur chez des populations prêtes à se faire vacciner pour conserver un peu de liberté. Elles y sont prêtes. Et si les tests actuels sont encore utilisés -contre toute logique-, même les populations vaccinées seront positives et resteront contagieuses. Les mesures de distanciation resteront la règle.

Signe supplémentaire de la supercherie, les hommes qui murmurent à l’oreille des virus prédisent déjà les vagues à venir et leurs dates d’apparition. Toute science a vraiment déserté nos sociétés.  Les réseaux sociaux, « complotistes », ont donné des dates de confinement bien avant leur annonce officielle, montrant ainsi que toute préoccupation sanitaire était absente des décisions officielles.

Les conséquences humaines sont terribles. Tout lieu de convivialité a disparu, les gens sont plus isolés que jamais, ils souffrent de mesures iniques imposées par une poignée de dirigeants, sans aucune concertation, sous couvert d’assurer leur salut. Ce qui fait l’humain, sa capacité à tisser des liens, son besoin d’entrer en contact avec l’autre, est menacé. Le tissu social s’est dissout dans les mesures imposées par un régime devenu fou, hors de contrôle, déroulant une feuille de route établie de longue date en dépit de toute considération du réel. Les mesures prises altèrent la santé de la population et tuent. Elles sont anti-sanitaires. La dictature est en marche.

Notre mode de vie a effectivement bien changé ; le Covid n’en est que le prétexte, le catalyseur. Cette dégradation de nos conditions d’existence et la disproportion des mesures prises pour lutter contre un virus donne du crédit au discours de ceux qui voient là le moyen d’instaurer un nouvel ordre mondial qui doit annihiler notre vie privée et nos droits individuels.

Les premiers constats montrent les signes de la réalisation de cet ordre nouveau. »

"Que le profit soit convenable, et le capital devient courageux : 10% d’assurés, et on peut l’employer partout ; 20%, il s’échauffe ; 50%, il est d’une témérité folle, à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines ; à 300%, et il n’est pas de crime qu’il n’ose commettre" (TJ Dunning, 1860 "Trade-Unions and Strikes")

Regardez ! Encore un point commun de plus avec l'Allemagne nazie : https://www.wikistrike.com/2021/01/royaume-uni-un-projet-...

et l'explication psychosociologique des facteurs sur lesquels ils jouent :

https://odysee.com/@WakeUp:d/RedactriceEnChef-DeLa-TV-WochenBlick-Tout-Sera-Pire-Apres-La-Vaccination:6

En1945 les gens n'ont pas voulu comprendre les vraies  caractères ,du fascisme, ilson"poussé la poussière sous le sofa" et se sont couchés dessus. On nous fait croire que Hitler était simplement "un fou" et les millions de nazis ? oh des extra-terrestres débarqués d'on ne sait où ! Ah oui ? Churchill a dit dans un discours de 1948 que ceux qui ne voulaient pas tirer les leçons de l'histoire seront condamnés à la revivre ..

Alors ? et   maintenant   vous avez fini par comprendre  quelle est l'essence du fascisme ????????

 

 

01/04/2021

pour le 1er avril

ce serait amer aujourd'hui que de rappeler les paroles qu'avait tenues - vraiment ! c'est pas un canular - Simone Veil quand elle avait en 1972 passé les premières mesures de restriction  envers les fumeurs : elle avait tenu à rassurer les GENS, les êtres vivants, en disant que il ne serai "bien entendu" JAMAIS question d'interdire de fumer dans les restaurants ou les cafés .....

Quand on voit ce qui s'est passé ensuite, ça suscite bien des réflexions ....

Et maintenant le gouvernement est en train de faire DISPARAÎTRE purement et simplement le peu de restaurants et de cafés (trois fois moins nombreux en 2019 qu'en 1972, j'ai bien compté les cafés qui existaient quand  je suis arrivé dans la ville où j'habite et ce qui en reste, restait, en 2019 dernière année de vie de la France) qui avaient survécu à l'interdiction d'y fumer. d'y parler aussi bientôt ? et d'y manger, non ?)

ce mois de mars 2021 un certain Michel Lafosse écrit :

"Le 21 avril 2020, j’ai écrit un article ayant pour titre : C’est la guerre contre le Coronavirus ou contre les peuples ?

Aujourd’hui, avec le recul de 11 mois sur la base des mesures d’ordre sociétales iniques et mortifères, si je devais le réécrire il n’y aurait évidemment plus le « point d’interrogation ».

Pourquoi dis-je “évidemment” ?

Parce que, sauf pour les inconditionnels de Macron, l’objectif de nos dirigeants est bien de mater le peuple et de le réduire au statut d’esclave au nom de la menace hypocrite d’un prétendu virus diabolisé.

(remarquez, ce ne serait que la continuation de l'histoire de l'attitude des classes exploiteuses envers le peuple, je rappelle qu'il y a eu d'abords le stade de l'esclavage, chaines et colliers de fer, puis le servage, puis, du temps de Marx, le prolétariat (et relisez dans les documents de l'époque quel était leur sort, et leur asservissement), et bien ça continue ! maintenant voilà l'esclavage moderne, à coup de passeport "sanitaire", de téléphones portables, et "smart-dust dans les vaccins, de caméras de vidéo-surveillance, de "Crédit Social" comme en Chine Continentale, finalement la période entre - justement ! - les effets libérateurs de la lutte populaire inspirée par Marx, et la crise actuelle - pas sanitaire, mais bien politique ! - disons 1889 et 2019 (en fait cette évolution perverse a commencé en 1983, très précisément ! ma note)

Mais, dans cette guerre, en fait contre notre peuple et ses acquis sociaux, « Jupiter » et ses « sachants », habitués à fréquenter des gens soumis a oublié que les Français « non-sachants » (pas "diplômés du Supérieur" !) ne constituent pas pour autant un peuple de crétins incapables et sans savoir-vivre (contrairement à ce qu'on l'air de croire nos journaputes).

D’abord, nous avons vu une fronde d’une dizaine de médecins courageux se rebeller contre des mesures sanitaires stupides et qui ont osé braver une institution anachronique et redoutable : l’Ordre des Médecins.

Puis, nous avons vu 30 000 médecins (presque le tiers des médecins français) s’organiser en association : “le collectif Covid-19” pour s’opposer aux mesures sanitaires et revendiquer le libre exercice de leur métier de médecin.

Enfin, 6 associations viennent d’élaborer le communiqué de presse ci-dessous qui montre que de plus en plus de monde est conscient de l’imposture des mesures sanitaires et de la dangerosité du prétendu vaccin Covid-19.

À ce communiqué de presse, j’ajoute un point qui me paraît très important et qui n’a pas été soulevé :

Dans cette situation de guerre…

« Tous les vaccinés(es) victimes d’effets secondaires dus aux vaccins ne pourront se retourner contre personne !

– Ni contre les fabricants de vaccins qui ont pris les dispositions juridiques pour dégager leur responsabilité ;

– Ni contre l’État dans la mesure où la vaccination Covid-19 n’aura pas été rendue obligatoire… Les pressions pour se faire vacciner auront été offensantes, agressives même, mais ne confondons pas contraintes et obligations…

C’est pervers et vicieux, je vous l’accorde (surtout pour les associations qui combattent les obligations vaccinales depuis plusieurs décades), mais c’est bien dans l’esprit des individus malades qui nous gouvernent avec un mépris bien connu du peuple, dont les Gilets jaunes ont fait douloureusement les frais pendant une année.

Dans un prochain article, qui sera la suite logique de mon article cité, je m’efforcerai de montrer ce qui a pu conduire Claude Bernard à opposer à Pasteur (et donc à la médecine postérieure  à Pasteur), sa réflexion bien connue :   ” Le microbe n’est rien, le terrain est tout “.

Michel Lafosse

 

Communiqué de presse du 31 janvier 2021

Manifeste Stop à la Vaccination Covid-19  et aux Discriminations contre les personnes non vaccinées

« L’Assemblée demande donc instamment aux États membres et à l’Union européenne :
(…) pour ce qui est d’assurer un niveau élevé d’acceptation des vaccins :
(…) de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est PAS obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement ; »
Extraits de la Résolution 2361 adoptée le 27 janvier 2021
par le Conseil de l’Europe à Strasbourg

Les faits : Ce n’est pas de la solidarité, c’est une illusion.

Les “vaccins” actuels contre la Covid-19 ne sont pas vraiment des vaccins. Ce sont des OGM, matériel génétique injectable.
Ce sont de nouvelles technologies expérimentales qui introduisent par injection du matériel génétique dans les cellules humaines. En France, 5 000 citoyens et médecins ont déposé plainte aux USA contre l’usage des vaccins Pfizer et Moderna.

Le “vaccin” Covid-19 à ARN messager (ARNm) injectable est une forme de piratage génétique.
C’est une procédure qui consiste à injecter du matériel génétique étranger à l’intérieur de nos cellules pour leur donner de nouvelles instructions. M. Stephen Hoge, président de Moderna, compare même cette technologie à l’installation d’un nouveau « logiciel ».

Les “vaccins” Covid-19 injectables ont été exemptés de tout type d’évaluation des risques liés aux OGM.
Le 15 juillet 2020, l’UE a voté une dérogation spéciale pour accélérer la production de vaccins contre la Covid-19. Ces vaccins génétiques ne seront pas évalués quant à leur impact sur notre génome ou sur l’environnement. Les fabricants ont reçu un blanc-seing. EFVV, la LNPLV et quatre autres associations ont déposé un recours en annulation de cette décision devant la Cour européenne de justice à Luxembourg.

Les “vaccins” Covid-19 n’ont pas apporté la preuve démontrant leur efficacité pour la non-transmission du virus.
Lors d’une conférence de presse (à la 18e min) début janvier 2021 sur le déploiement des vaccins en Europe, l’EMA a confirmé qu’il n’existe actuellement aucune donnée à cet égard. L’EMA « espère » que ces injections fonctionneront, mais elle NE SAIT PAS.
Ces propos ont été maintenus lors d’une autre conférence de presse à l’OMS le 28 janvier.

Les “vaccins” Covid-19 pourraient ralentir la transmission OU accélérer la propagation de la maladie.
En fait, après une campagne massive, nous assistons à une explosion des cas dans les pays comme le Royaume-Uni, Israël et l’Afrique du Sud. Raison suffisante pour demander l’arrêt de ces campagnes et analyser les données avant de continuer.

Accepter le “vaccin” Covid-19 n’est pas un acte de solidarité.
L’effet sur la communauté n’a pas été évalué. En acceptant la vaccination, vous participez implicitement à une expérience mondiale, et ces essais cliniques sur les vaccins contre la Covid-19 se poursuivront jusqu’en 2022.

Certains “vaccins” Covid-19 présentent des taux d’effets secondaires très élevés.
22 effets secondaires graves ont été répertoriés, dont le choc anaphylactique, la paralysie faciale, les dommages neurologiques permanents, les réactions auto-immunes et l’arrêt cardiaque. En Californie, en Norvège, à Gibraltar, et en France.

De nombreux médecins refusent de prendre ou d’administrer ces « vaccins » contre la Covid-19.
Des médecins ont déposé une requête officielle à l’EMA pour mettre fin à l’essai clinique (et à la campagne de vaccination) des vaccins contre la Covid-19. Des médecins du monde entier expriment leurs préoccupations au sujet de l’innocuité de ce vaccin. En Californie, aux États-Unis, en Europe et au Royaume-Uni.

Les produits injectables liés à la Covid-19 pourraient avoir un impact sur la fertilité.
La protéine spike induite est similaire à une substance appelée syncytine qui est présente dans le placenta. Cela pourrait avoir de multiples répercussions chez la femme enceinte et son bébé.

Les « vaccins » Covid-19 présentent des risques mortels.
Il s’agit de l’aggravation dépendante d’anticorps ou la facilitation immunitaire et de l’amorçage pathogène. Cela se produit lorsqu’une personne vaccinée rencontre le virus naturel et a une réaction excessive menant à une insuffisance organique et à la mort.

Le nombre de personnes décédées après avoir reçu les “vaccins” contre la Covid-19 est alarmant.
En fait, plusieurs pays hésitent à le recommander aux personnes âgées, ou même envisagent déjà de cesser l’utilisation de ces vaccins. En cas d’accident suite à la vaccination, il est probable que personne n’obtiendra d’indemnisation. Les fabricants ont conclu des contrats spéciaux les exonérant de responsabilité en cas d’accident vaccinal.

SUR LES PRINCIPES : CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ, PRESSION, OBLIGATION

La campagne de vaccination contre la Covid-19 viole le Code de Nuremberg.
Signé en 1947, après l’horreur des expériences nazies, ce code a « identifié le consentement éclairé comme une condition préalable absolue à la conduite de recherches impliquant des sujets humains ».

La campagne de vaccination contre la Covid-19 viole la Convention d’Oviedo
« pour la protection des droits de l’homme et de la dignité de l’être humain en ce qui concerne la biologie et la médecine ».

La pression coercitive pour inciter à la vaccination contre la Covid-19 violerait les droits constitutionnels.
Dans la plupart des pays, dont en France, la loi Kouchner de 2002 stipule qu’aucune intervention ou aucun traitement médical ne peut être effectué sans le consentement libre et éclairé de la personne, lequel consentement peut être retiré à tout moment. [Se reporter à la législation en vigueur dans chaque pays].

La pression coercitive pour inciter à la vaccination contre la Covid-19 violerait la Charte européenne des Droits de l’Homme.
Le 27 janvier 2021, le Conseil de l’Europe, qui conseille la Cour européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg, a demandé instamment aux États-membres et à l’Union européenne : « (…) de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est PAS obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement  ».

Nos dirigeants semblent perdus et désorientés.
Les “pouvoirs” en place sont mal informés, ils nous servent un discours incohérent et en permanente contradiction avec la réalité épidémique.

Nous, signataires, ne vivons pas dans la peur, la culpabilité et le mépris des voies alternatives et des professionnels qui les prônent.

Les accusations de « criminels », « irresponsables », « égoïstes », « obscurantistes » « complotistes » formulées à notre encontre par les médias institutionnels sont la projection de l’image des auteurs et des responsables de cette opération qui inversent en permanence le sens des mots et manipulent les statistiques.

LOIN D’ÊTRE ÉGOÏSTE,
LA LIBERTÉ QUE NOUS REVENDIQUONS
EST UNE ATTITUDE LUCIDE ET RESPONSABLE.

European Forum for Vaccine Vigilance
http://www.efvv.eu

Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations.
http://Infovaccin.fr

Terra-SOS-Tenible
http://www.tierrasostenible.es

Coordination Nationale Médicale Santé Environnement.
http://www.cnmse.fr

AIMSIB Association Internationale pour une Médecine Scientifique Indépendante et Bienveillante
https://www.aimsib.org

faites passer l'info ! à diffuser un max !

31/03/2021

cloches sonnant

Dimanche matin : Tiens on entend des cloches ! Il y a quelque part un tas de brique fermé à double-tour qui cherche à se faire passer pour une église.

30/03/2021

le bien le mal, qui décrète ?

https://www.findclip.net/video/QPWpZRhwnsE/dieudonn.html


"un gouvernement qui ne sait plus très bien où est le bien ou est le mal", euh au contraire ils semblent savoir très bien, jamais on 'a eu un régime aussi manichéen !

le bien c'est ce que EUX disent, eux et leurs apparatchiks, le mal c'est tout ce qui se s'accorde pas avec ce que leurs apparatchiks disent, c'est pas compliqué !
Déjà le bien c'est tout ce qui favorise la maximisation du profit, du profit capitaliste spéculatif, et le mal c'est tout ce qui risque de réduire ou de rendre plus difficile la maximisation du profit ! (
)
Faites-en l'inventaire au fur et à mesure de leurs apparitions, vous verrez ! c'est bien ça.
[et donc ça inclut aussi la PMA/GPA et compagnie, car tout ça ça va permettre de marchandiser la seule activité humaine qui n'avait pas encore été accaparée par le Marché et d'offrir de juteuses possibilités de profits aux cliniques et autres officines,et à normaliser de manière totalitaire les gens dés avant leur naissance]

 

""Le sans-dents qui se trompe il mort" (bien sûr, lui il produit les biens et les services, seuls ceux qui ne produisent rien, mais font du fric avec le travail des autres sont estimables, voyons ! et il est pas "diplômé du supérieur" c'est donc un sous-homme, ça compte pas, il est l'axe du mal à lui tout seul, aucun droit, seul le grand capital et ses prêtres ont des droits !

comme dit l'autre : "Rhoo cette grimace que tu fais à quatre minutes 02, je l'ai regardé au moins 30 fois. J'en peux toujours plus!!!

je rappelle que le premier génocide des nazis ce fut celui des fous et des e Tal Schallerhandicapés, l'Aktion T4, et là tout de suite on remet ça avec les trisomiques, et personne ne proteste, à part Jean-Marie Le Mené; en 39  non plus il n'y a pas eu grand monde pour protester : Mgr Van Galen archevêque de Münster.  Quand à la première catégorie d'humains que Hitler a envoyé dans des camps ce furent les communistes, ça aussi on ne l'oublie que trop. Bien sûr il n'y a pas de puissant lobby des tziganes, et encore moins des fous et des handicapés... Et les communistes il n'y en a plus beaucoup parmi les "diplômés du supérieur" pour faire un lobby.
Mais d
onc nous sommes aussi tous des fils de communistes et/ou de fous/handicapés. voilà voilà.

Dieudo, tu es l'honneur du genre humain !