Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2018

tiens ! cette maison

Tiens ! cette maison appartient certainement à quelqu’un de la génération des années 70-80. À cette époque, post 68, et post-hippies, les ex-révolutionnaires, ou les ex-hippies, bourgeois enrichis , avaient au moins conservé le goût du beau ! Et ils décoraient leurs maisons (dont les murs n’étaient pas blancs et vides ni les meubles disparus par manque de place et tout en gris anthracite ! et dont les fenêtres étaient encore en bois, et à vitrage normal) avec des bibelots originaux raffinés et de bon goût (et ils s’habillaient pareil, maintenant c’est fini les gens n’ont jamais été aussi uniformes, moches, noirs, et mal-fagotés que maintenant et la mode jamais aussi laide de toute l’histoire de France, y compris les gaulois et les paysans du temps de Louis XIV).
C'était le bon temps, libre et aimant la vie, de ce qu'on appelait la « post-modernité ».

30/05/2018

Vive la liberté, la démocratie, l e bonheur, la vie !

Libertés les plus élémentaires contre une société de plus en plus punitive.

"On savait depuis longtemps que ce qu’il est convenu de nommer « l’extrême droite » a toujours eu le sens de la fête et de la convivialité. Cela se vérifie une fois de plus en Autriche, là où le FPÖ « populiste » participe à la coalition gouvernementale et vient de faire appliquer l’une de ses principales promesses de campagne : pouvoir, dans des zones prévues à cet effet, à nouveau fumer dans les bars et les restaurants.

Le vice-chancelier Heinz-Christian Strache, chef du parti en question, lui-même fumeur invétéré, affirme ainsi : « Il faut en revenir avec la liberté de choix pour tous. Les gens devraient décider eux-mêmes s’ils veulent s’asseoir dans la zone fumeurs ou non-fumeurs. » Et d’invoquer à ce propos le nécessaire « esprit de libre entreprise ». Aussitôt, le camp du bien et de la bonne santé fait bloc et part en guerre contre la « tschick » – soit la « cigarette », comme on dit en langue vernaculaire.

Le patron du FPÖ, connu pour ne pas donner dans le light et le sans-filtre, dénonce en retour les « fétichistes de la santé » et adopte, pour cri de ralliement : « Vive le Tschickistan libre ! » À entonner à pleins poumons, SVP. On notera encore que, là-bas comme ici, la délationnite se répand comme un cancer, avec une pétition déjà signée par 540.000 Autrichiens dénonçant cette mesure gouvernementale.

Si cette dernière atteignait les 900.000 signataires, Heinz-Christian Strache prévient toutefois que cette loi pourrait être « repensée », estimant que « la démocratie directe doit rester gagnante ». Non contente de prôner la jovialité, « l’extrême droite » est donc respectueuse de la voix du peuple ; cela, encore une fois, se savait un peu déjà. Ce qui n’est pas tout à fait le cas de ses opposants locaux qui, non contents de titrer leur pétition en anglais, « Don’t smoke! », utilisent de plus une forme impérative propre à dresser les uns contre les autres, pour reprendre la formule désormais consacrée.

De plus, on remarquera que la même « extrême droite » incarne ici une indéniable forme de résistance, tandis que la coalition du beau et du vrai se contente de lâchement baisser les bras, déplorant seulement que « l’Autriche s’entête à rester le dernier bastion fumeur dans une Europe presque entièrement dénicotinée », même s’agissant d’un antique fantasme hitlérien, le défunt chancelier étant aussi connu pour son anti-tabagisme militant. Comme quoi l’esprit munichois n’en finit plus de gravement nuire à la santé. À propos de santé, il va de soi que les experts en la matière se liguent en force contre les fumeux projets gouvernementaux ; logique, les experts ont toujours raison et campent immanquablement du bon côté de la barrière. Autrement, ce ne seraient pas des experts dignes de ce nom."

.

source : Nicolas Gauthier

27/05/2018

un vrai visage, le seul, est celui que l'on a tant regardé et tant caressé qu'on connait ses plis par coeur

 

 maman ! ......

17/05/2018

ce que sont devenus les centre-villes

Dans les centre-villes de maintenant il n’y a plus rien, RIEN !

Plus d’églises (toutes fermées en permanence), plus de bureaux, plus de services publics, plus d’écoles, ni de lycées, plus de magasins, (comment les gens iraient-ils faire leur courses dans le centre-ville où maintenant il est impossible de stationner et même de circuler ?! seulement dans les toute-petites villes de 3.000-5.000 habitants maxi c’est encore comme ça), plus de cafés (à part qq cafés chics très chers pour une clientèle « branchée »), plus de restaurants, plus de bancs publics, plus de badauds, seulement des flics, plus d’habitants, seulement des « résidences » de grand luxe, de mini-appartements très chers - sous digicode ! - où les « habitants » n’ont même pas le droit de planter un clou ni d’afficher quelque chose sur les murs ni de faire entrer un meuble (trop petits), de purs décors  pour l’ »industrie du tourisme » et du « patrimoine », des ghettos pour touristes en cars (pas pour touristes individuels puisqu’il n’est plus possible d’y circuler).

Et comme dit l'association   "Ligue de défense des conducteurs" :
"Les centres-villes où les voitures ont été bannies sont entrain de mourir à petit feu, avec 10 à 15% de vitrines vides en moyenne !"

Les marchands sur le marché de ***** ne vont plus pouvoir avoir aucun client, à part les quelques bourgeois des nouveaux appartements de grand luxe digicodés du centre-ville, les enseignants insociables et friqués qui vont à ATTAC parce qu'ils veulent se faire passer pour des socialistes et des anarchistes.      

 

encore pire !

du 24 au 27 octobre 2017 : Il a fallu 6 ans, six années pleine pour que la presse locale finisse par aborder le sujet des boutiques vides. Et encore, pas forcément sous l'angle auquel vous êtes habitués ici. Voici ce que nous apprend MaCommune.info sur la ville de Besançon:

"Les cellules vides" (notez bien l'usage du mot "cellule" et pas "boutiques",  "du centre-ville de Besançon vont bientôt se faire une beauté" (wouaa quelle bonne nouvelle...) "Le 27 octobre 2017, les vitrines vides seront habillées pour mieux se vendre lors de l’inauguration du "pôle" (sic !) dédié aux Industries culturelles et "créatives " ouvert au 52 rue Battant. C'est une idée collective qui est partie de la CCI du Doubs, de l'Union des commerçants, de l'Office du commerce, du Grand Besançon et de la ville afin de "redynamiser le centre-ville", nous précise-t-on. Les propriétaires de cellules commerciales vacantes habilleront ces dernières s'ils le souhaitent pour les rendre plus esthétiques. Une première série de 10 vitrines seront inaugurées le 27 octobre dans la rue Battant et sur la place Saint Pierre avec des visuels originaux déclinés sur deux principes : une valorisation de la vitrine en vue de la recommercialisation du local vacant, un visuel patrimonial ou de promotion commerciale ou touristique, si le local n’a pas vocation à être reloué rapidement pour cause de travaux par exemple".

Ci-dessous, Blois et Noisy merci à nos lecteurs qui ont fait ses clichés avec leur téléphone...

 

blois commerces vides

noisy commerces vides

remarquez l'invasion obsédante de la langue anglaise en FRANCE !!!!

Du côté de la ville de Pau, Mr Rohrbacher nous signale un article sur les "cellules" du centre ville dans le quotidien régional La République des Pyrénées avec des chiffres intéressants qui sont en CONTRADICTION TOTALE avec ce que vous avez pu lire dans le Figaro par exemple qui parlait de 10 ou 11%...

La réalité est bien plus cruelle: "où sur 1000 locaux, 300 sont vacants sur toute la ville, soit 30% !", lire ici la RdesP. Une évidence, la situation n'est pas prête de s'améliorer. Revue de Presse par Pierre Jovanovic

 

les vidéos sur ce sujet se multiplient partout !  regardez sur le côté :
https://www.youtube.com/watch?v=wnbpTeKvg90
partout les centre-villes meurent,
forcément !
avec les politiques actuelles il n'est plus possible d'y mettre les pieds alors les gens n'y vont plus, n'essaient même plus d'y aller, trop dur, et voilà. Moi non plus je ne mets plus les pieds en ville d'Arras maintenant. Et pour tout je commande et me fais livrer par la poste.
Et ce ne sont pas que magasins qui disparaissent, ils déménagent toutes les administrations, tous les établissements scolaires, ils ferment les églises, ils font fermer tous les cafés, qu'est-ce qui pourrai attirer les gens en ville ?! à part les touristes en car ! ou qui ont du temps à perdre, mais les touristes qui ont du temps à perdre aussi vont ailleurs, sauf quand ils sont en voyage organisé !

15/05/2018

un des plus beaux poèmes de la langue anglaise !

 Four Feet Kipling.jpg

Rudyard Kipling :

I have done mostly what most men do,
And pushed it out of my mind;
But I can't forget, if I wanted to,
Four-Feet trotting behind.

Day after day, the whole day through --
Wherever my road inclined --
Four-feet said, "I am coming with you!"
And trotted along behind.

Now I must go by some other round, --
Which I shall never find --
Somewhere that does not carry the sound
Of Four-Feet trotting behind.

02/05/2018

face à tous ces mensonges le refuge du rire

- partout sous les étoiles, face à l'univers, (comme les fumeurs... eux aussi ...)


 

et un moment historique :

 et Jacky, l'anarchiste qui a compris, et qui sait analyser.

Si ça c'est pas d'l'émancipation, putain !

et Dieudo celui qui prend tout à la dérision, pour la première fois au bord de larmes
"surpris par la beauté des gens" oui c'est tout à fait ça.

"J'ai essayé de comprendre de quoi il s'agissait" oui, voilà ! elle a le mot de la fin ! une fois qu'on a compris de quoi il s'agit, on comprend aussi la valeur de ce mouvement historique.

22/04/2018

encore un Dieudonné de grande classe ! Oui il faut qu'on s'enfuie on a été trop longtemps trop crédules

le grand moraliste de notre époque, et en plus il fait rigoler et nous montre une "sortie de secours".

Et il est bardé d'avocats et de preuves, ce qui ne gâte rien, face à une telle bande de connards sans scrupules aucun !!!


                     

17/04/2018

plej bela, kaj fundamenta rakonto

Valeur fondamentale

MIRCEA ELIADE, l’une des nombreux écrivains roumains ou d’origine roumaine à avoir écrit en français (avec Ronsard - oui ! Ronsard était issu d’une famille de soldat venu de roumanie annobli sous Charles V ils ont francisé leur nom en Ronsard et se sont fixés en Touraine !  - Anna de Noaïlles, Ionesco, Cioran), Mircea Eliade né en 1907 (et mort…) raconte dans son autobiographie ce moment inoubliable, fondamental, si beau, et tragique:


El membiografio de la rumandevena fama fakisto pri historio de religioj Mircea ELIADE:

Mi pensas, ke mi estis kvar- aŭ kvin-jara, kaj mi estis alkroĉita al la mano de la avo dum ni piediris laŭ la  Granda Strato iun vesperon, kiam mi rimarkis inter la pantalonoj kaj roboj preterpasantaj nin knabineton ĉirkaŭ miaaĝan, ankaŭ ŝi tenantan la manon de sia avo. Ni profunde gapis reciproke en la okulojn de la alia, kaj post kiam ŝi preterpasis, mi turniĝis por rerigardi ŝin, kaj rimarkis ke ankaŭ si haltis kaj turnis la kapon ; Dum pluraj sekundoj ni fiksrigardis unu la alian ĝis niaj avoj tiris nin laŭ la strato. Mi ne scias kio okazis al mi ; mi nur sentis, ke okazis io eksterdinara kaj decidiga; Fakte tiun saman vesperon mi malkovris ke sufiĉis al mi bildigi la vidindaĵon sur la Granda Strato por igi min gliti en staton de feliĉego ĝis tiam nekonita, kaj kiun mi povis plilongigi senfine. Dum la sekvintaj monatoj, mi revokis tiun bildon minmume kelkfoje tage, precipe antaŭ endormiĝi. Mi sentis la tutan korpon rigidigi, kaj tuj poste la aĵoj ĉirkaŭ mi malaperis. Mi restis ŝvebi, kvazaŭ en nenatura sopiro plilongigita senfine. Dum jaroj la bildo de la knabino sur la Granda Strato estis speco de sekreta talismano por mi, ĉar ĝi permesis al mi rifuĝi tuje en tiun fragmenton de nekomparebla tempo. Neniam mi forgesis la vizaĝon de tiu knabino: ŝi havis la plej grandajn okulojn kiujn mi vidis, nigrajn, kun enormaj pupiloj. Ŝia vizaĝo estis palbruna kaj aspektis eĉ pli tia pro la nigraj bukloj falantaj gis ŝiaj ŝultroj. Ŝi estis vestita lau la tiutempa infan-modo : malhelblua bluzo kajruĝa jupo. Dum multaj jaroj poste mi estis surprizita ĉiufoje kiam mi hazarde vidis iun surporti tiujn du kolorojn.
En tiu jaro – 1911 aŭ 1912 – mi pensa, ke mi restis en Tecuci dum tuta monato. Mi serĉis tiun knabinon sur ĉiu strato laŭ kiu mi iris kun la avo, sed vane. Mi neniam revidis ŝin.

 


maintenant, et cet instant, et la petite fille, et le petit garçon devenu intellectuel vieux et célèbre, sont morts et disparus à jamais dans "le néant vaste et noir" ......

03/04/2018

Le détail - bis repetita

Vous savez, dès fois dans des textes qu'on lit, comme ça, il y a un tout petit détail, qu'en général on ne remarque même pas, ou alors longtemps après, et qui est plein d'enseignements, et de poids.
(Un exemple ce fut http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2015/05/15/le-...
)

Je viens d'en remarquer un, à la deuxième lecture !

C'est dans un article de Danielle Bleitrach https://histoireetsociete.wordpress.com/2016/07/29/bydgos... sur son voyage en Pologne. Donc à un moment il est dit :

"Elle contemple le paysage de la vitre baissée du train et crie de bonheur : "j'en ai marre de ces films en noir et blanc" ..." etc

Vous n'avez rien remarqué ? Rien qui vous a frappés, oh tristes contemporains de notre triste époque? Non ?

En Pologne on peut encore baisser les vitres des trains !

heureux polonais ! qui ont encore une vie normale, pour combien de temps ?

http://miiraslimake.over-blog.com/article-1504998.html

 

26/03/2018

Berthelage, une vie, une personne, dans toute sa fraîcheur

https://plus.google.com/100055661708748120253#10005566170...

J’ai découvert (redécouvert, je l’avais déjà découverte il y a quelques mois, mais maintenant il y a en plus son site sur googleplus), une femme qui s’appelle Béatrice Berthelage, en fait par son mari Hervé.
Elle est catholique intégriste et royaliste, carrément ! Et sa grand-mère espagnole était franquiste. Elle est née en 62, un 25 juin (signe du cancer), son mari est fonction publique (haute ? Basse ? On ne sait pas, je pense que ce sont plutôt des gens du peuple, pas riches) à Paris ! Je ne sais pas pourquoi, et ils, elle, femme au foyer et ses enfants, habitent dans l’Yonne.
Elle a eu des malheurs en 1998 et récemment 2013 avec ses enfants qu’une flicaille sociale et une (toujours des femmes !) juge lui ont fait retirer de force par les gendarmes, à cause apparemment de ses propos cathos tradis !! et avec des commentaires ultra-méprisants, bref on voit le genre ! dans la société flicarde totalitaire, racisme social, idéologique, hyper-intolérante qu’on a actuellement, et ces milieux de bonnes-femmes vêtues de noir des pieds jusqu’à la tête bourges maigres et méprisantes, qui font la chasse aux « voiles » (sic) « islamiques » (resic) et tout ça voyez le genre. Elle (elle, ils, ont eu 8 enfants dont 6 vivants, les plus jeunes, je ne sais pas si elle les  a récupéré mais aux dernières nouvelles elle a l’ai d’avoir retrouvé le moral, certains sont adultes et vivent à la campagne, dans l’Yonne. Bref il faut lire les textes qu’elle a blogué un peu partout (je les ai enregistrés et mis dans un répertoire à son nom). Elle doit avoir beaucoup de temps libre (eh oui ! c’est comme ça  la vie de mère au foyer ! les féministes et autres l’oublient trop, ma mère aussi avait plein de temps pour faire de la peinture et de la broderie, et on se promenait dans la ville et les champs) et passer plein de temps sur internet maintenant. Et maintenant elle vient de créer un blog sur « googleplus », où elle répercute plein d’articles et de photos, au fur et à mesure qu’elle les rencontre, elle doit être comme moi toujours pendue sur Internet !
Bon, lisant tous ses commentaires et réactions, ben, paradoxalement, je l’aime bien, je me trompe peut-être (surtout concernant les femmes ! Ce sont des êtres tellement tordus !), mais elle me fait une bonne impression, je la trouve sympa, pas seulement parce que victime du traitement ignoble et puant qu’elle a subit, son mari et ses enfants, mais ses réactions. Bon, vu les idées qu’elle proclame, et ses espoirs de vengeance divine et d’enfer pour les méchants, (par contre quand elle dit à propos des gens qui lui ont fait ça qu’elle ne leur pardonnera jamais, bien que ce ne soit pas chrétien ! Je la comprends !! Je ferais pareil, et peut-être pire) et je me souviens très bien de toutes ces femmes hystériques qui acclamaient les troupes franquistes quand elles entraient dan une ville durant la guerre d’Espagne, s’il fallait voter je ne voterais certainement pas pour elle ! Et je ne la voudrais pas au pouvoir quelque part !! Mais à part ça je lui trouve quelque chose de rafraîchissant, de touchant, d’humain, de réconfortant. Elle a une sorte de spontanéité, et de fraîcheur (qui me font aussi un peu penser à maman, maman l’était encore plus en fait !) sa façons de raconter à tout va toutes ses histoire de famille, ses sentiments, son adresse, tous les détails, Afiŝi siajn aferojn comme on dit en esperanto,  tout exposé publiquement, (maman faisait ça aussi, même que des fois en sa compagnie j’avais envie de me cacher dans un trou de souris !), les noms des personnes qui l’ont persécutée, ses sentiments, souvenirs, généalogie (on sait où est enterré son grand-père maternel espagnol, par exemple), ses enfants, ses goûts culinaires, touristiques (elle n’était pas si pauvre que ça donc, beaucoup moins que nous, et maman, ne l’étions dans les années 50 et 60), Et depuis qu’elle « surfe » sur internet, elle découvre, comme moi, des blogs qui démontent les mensonges voix-de-nos-maîtres sur la Syrie, sur Kadhafi, sur la Russie, etc, ce qui fait qu’elle n’est pas du tout aussi « bouchée » qu’on pourrait le croire, elle est sans doute en train de se construire une vision très saine des événements contemporains, une autodidacte en quelque sorte. Et ses commentaires sur les animaux, etc montrent qu’elle a beaucoup de coeur et le sens des valeurs. Et elle croit à l’éternité de l’âme des bêtes, etc. ça fait vraiment chaud au coeur de voir qu’il y a encore des gens comme ça dans cette société de merde, bouffée par les bonnes-femmes « bourges », pète-sec et déshumanisées. Son blog : https://plus.google.com/100055661708748120253#10005566170...

une de ses notes :

https://plus.google.com/100055661708748120253/posts/439nk...

https://plus.google.com/100055661708748120253/posts/bMLjV...

https://plus.google.com/100055661708748120253/posts/K6fFM...

je re-vais voir sur le blog de Béatrice Hervé-Berthelage, c'est raffraichissant,
elle est sympa cette femme :

ci-dessous commence la citation du dit blog innenregistrable :

"D'aprés le président de la république française et son prédécesseur je ne suis rien et je suis une sans dent. Pourtant je suis heureuse de ne pas être dans le palais de l'Élysée 55 rue du faubourg saint Honoré Paris 8ème. JE PENSE QUE LE PALAIS DE L'ÉLYSÉE QUI ÉTAIT À LA MARQUISE DE POMPADOUR

UNE MAITRESSE DU ROI LOUIS 15 DE BOURBON

PALAIS OÙ ONT VÉCU LE GÉNÉRAL MURAT (assassiné) ET SA FEMME,

EST HANTÉ PAR DES DÉMONS MÉCHANTS

QUI INSPIRENT MAL LE CHEF DE L'ÉTAT.

On va bientôt se savoir que tous ses ministres sont des hors la loi.

Mais est-ce que des juges incorruptibles vont les condamner ?

Les parlementaires ministres se sont fait des lois sur mesure pour se protéger de leurs lois

ils ont l'immunité parlementaire.

Leurs lois sont faites pour emmerder les français pauvres

pas pour punir les criminels et voleurs riches et influents. "

autres citations :

J'aime bien Michel Jonasz, il chante bien avec des émotions dans la voix

J'aime l'océan

J'aime les petits chiens

J’aime l’amitié (la chienne qui vient tous les jours attendre un chat et ils se promènent ensemble)

Nous y avons séjourné avec mon mari et mes enfants, la Bretagne est magnifique je l'aime

Mon beau pays la France, je suis allée avec mon mari à Étretat, on s'est souvenu d'Arsène Lupin.

J'ai raté la comète Catalina, c'est domnage

Prions pour que le Christ bénisse et sauve la Syrie, qu'il y fasse régner sa paix

Je ne crois pas les mensonges des américains et de leurs complices de l'union européenne

Je crois à l'hypnose

il est 5 heures Paris s'éveille, chanté par Jacques Dutronc. Paris est la ville de ma jeunesse

Les médias français mentent par omission sur la Russie et l'Ukraine, ils ne parlent que de trucs pas intéressants comme les conneries des ministres socialistes et des footballeurs, pendant que les autres tordus nous font la guerre.

BOBIGNY (manifs suite aux brutalités policières envers Théo)
ref :
https://plus.google.com/100055661708748120253/posts/PQ3yp... (le 17 février à 17H54)

Des policiers casqués, armés, en armures pourchassent et capturent des enfants et des adolescents pauvres qui sont sans défense et sans arme, c'est en 2017 en France, c'est injuste et révoltant. Pendant ce temps là les criminels riches commettent leurs crimes impunément. Pauvre France ruinée par une politique pourrie."

 

(donc elle n’a pas du tout la mentalité dite « d’extrème-droite » toutes les injustices et brutalités la révoltent)    

Je crois que les esprits des humains et aussi des animaux continuent à vivre après la mort des corps.

Béatrice Danièle Hervé-Berthelage

11/10/2016

Public (il y a 5 h

Je crois savoir que les esprits des gens continuent à vivre après leurs morts. Les animaux aussi ont chacun leurs esprits.

 

Et elle croit à l'éternité de l'âme des bêtes, etc. ça fait vraiment chaud au coeur de voir qu'il y a encore des gens comme ça dans cette société de merde, bouffée par les bonnes-femmes « bourges », pète-sec et déshumanisées. Son blog : https://plus.google.com/100055661708748120253#10005566170...