Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2023

ojectivité des valeurs

Parmi les puberies que je reçois de marchands de plantes et autres « solutions naturelles » (il faut pas rêver les truc commerciaux et l’avidité de se maximiser le profit, ça n’existe pas que chez BIG PHARMA, les autres aussi, les naturopathes aussi, sont des capitalistes qui cherchent à manipuler le monde pour se faire un max de fric!) il y en a un, Dr Schmitz, qui est aussi en même temps quelqu’un d’intelligent, et qui comprend beaucoup de choses, et souvent il vous envoie des texte tout à fait pertinents et profonds. C’est lui qui a superbement analysé ce qui s’est passé, la grande attaque de NAZISME 2.0 qu’on appelle le covidisme, Klaus Schwab et toute la bande de ceux que Jean-Jacques Crèvecœur appelle les psychopathes milliardaires, dans un texte que j’ai enregistré et essayé (en vain, comme tout …) de diffuser intitulé « ce qui se passe c’est vieux comme le monde ». Aujourd’hui il envoie quelque chose de très juste là aussi :

"En effet, la musique est la preuve qu’il existe une harmonie naturelle. Sinon, comment feriez-vous pour sentir qu’une musique est belle ? 

[excellente remarque ! Réfléchissez là-dessus !]

Il y a donc dans la fibre même du monde (et dans celle de notre esprit), du beau, du serein, du vrai, du bon."

Et ça confirme aussi que quoi qu’on puisse dire sur la relativité des valeurs (thème philosophique auquel j’ai donné beaucoup d’importance et qui m'a séduit) il y a une objectivité, et une objectivité de la morale (mais bien sûr il ne faut pas la chercher dans ce que Zygmunt Bauman appelle « la morale des sociologues », et qu’il stigmatise avec raison, et Michel Terestchenko aussi. La relativité que croit voir le (très intelligent, j’ai deux livres de lui et l’apprécie beaucoup - sauf sur la mort!) philosophe André Comte-Sponville n’existe pas au fond, à un certain niveau on pourrait le croire en effet, mais il y a une objectivité, pensez à la fameuse vidéo « un jour sur la terre » qui demande « qu’est-ce que l’empathie ? https://www.youtube.com/watch?v=otxGLQnIm4g&t=3s , et ça doit être lié à pas mal de choses, mais je ne sais pas trop.

04/06/2023

Vous avez dit "spiritualité" ?

La « spiritualité » est le truc derrière lequel les bourgeois parisiens rive-gauche cachent leur athéisme, sous de petits nœud-nœuds qui font jolis, mais sont vides (ils seraient d’ailleurs incapables de le remplir de quelque chose)

la « spiritualité » des bourges parisiens de France-Culture, ceux qui ne se déplacent qu’en taxi et qui blablatent sur LCI, non sur france-cu-cul-euh ...lture en faisant mine de chercher leurs ... euh ... mots !, La « spiritualité », mot si prisé au sein de la Secte des Adorateurs de la Mort, ce n’est qu’un mot  (surtout chez des bourgeois, même son aspect terrre-à-terre-ment moral c’est trop pour eux ! Il n’y a qu’à voir comment ils réagissent aux gilets jaunes ! … Non "spiritualité" c’est un mot, un zoli ruban rose dont ils décorent leur athéisme et leur euthanasie ! (et leurs taxis !     )
Ils sont beaucoup trop athées (d’ailleurs ça fait partie de la politically-correctness, donc pas question d’y déroger, et puis ils n’ont aucun sentiment d’autre chose, ça serait «peuple» donc vil, "populiste" comme ils disent), et totalement incapables de comprendre aucune des phrases du Sermon sur la Montagne (il y a qu'à voir comment ceux du quartier Beaubourg ont réagi à Giuseppe Belvedere !).

29/05/2023

le racisme se ramène en fin de compte à une haine anti-pauvres, réfléchissez vous verrez !

D'ailleurs quand on examine bien les choses, on s'apperçoit que tout racisme est en dernière analyse dans son fondement un  racisme anti-pauvre !!!!! réflechissez cas par cas (et les exceptions aux cas !) vous verrez. ça saute aux yeux !

Plus généralement, quand on gratte bien et assez longtemps on finit toujours par s'appercevoir derrière tout racisme que c'est en dernière analyse un racisme de classe, ou mu par des intérêts commerciaux, donc de classe.
Pour ce qui est de ce dernier point, pensez bien, qu'avant l'époque coloniale du XIXè siècle il n'y avait pas de théories racistes, on ne connaissait pas ça. Or jamais un pays qui fait la guerre ne la fait avec un cynisme franc, il faut toujours se cacher et inventer une justification, donc les conquêtes colonialistes devaient se justifier, par le darwinisme et des théories scientifiques prouvant que les peuples conquis étaient "inférieurs" et que c'était normal qu'ils disparaissent face aux espèces supérieures, les "anthropological society" de Londres et tout ça furent crées dans la foulée et pour les besoins du colonialisme, dont les buts je le rappelle étaient mercantiles, bref une fois de plus on en revient à MARX ! incontournables les méthodes d'analyse marxistes ! Les pays les plus idéalistes, (c'est à dire hypocrites !), disaient comme Jules Ferry que les "nations civilisées" avaient le devoir d'apporter la civilisation aux races inférieures, Kipling même pleurait devant le "fardeau de l'homme blanc". Bref la pensée raciale est le fruit du colonialisme, qui est un grand projet de la classe bourgeoise.

et tout ça revient constamment, constamment :

"l’éditorialiste Hélène Pilichowski qui déclarait sur LCI (vous vous souvenez de "ceux qui ne se déplacent qu'en taxi/ pour aller blablater sur LCI/ les gentil!" ? ce ne sont pas les "être inférieurs" qui sont pauvres et qui eux travaillent et produisent les biens et services dont les "supérieurs" empochent les profits tranquillement et sans avoir rien produit et qui veulent continuer comme ça , car ils sont "diplômés" - comprenez : de l'université ! - https://www.upr.fr/actualite/lhorreur-eugeniste-nazie-de-... ) sans sourciller « Est-ce qu’il faut passer par des morts ? Peut-être… », ce à quoi son interlocuteur, Alexandre Malafaye, répond avec un calme glaçant : « Faudra-t-il accepter de vivre avec des bavures, peut-être… »
On revient au XIXè siècle
comme quoi les bourgeois c'est vraiment de la merde !
Et dire que certains doutent encore que la lutte des classes est un phénomène constant, et que pour protéger leur position et leurs avantages ils sont prêts en cas de besoin à tout, cyniquement ou schizophréniquement (lisez Bégaudeau "Histoire de ta bêtise").

26/05/2023

la mort passée des autres ou celle à venir de nous-même - toujours ce lâche soulagement recherché à coup de sophismes et d'égoïsme

 Comment voulez-vous que j’ »accepte » ; ça c’est quelque chose que fait l’égoïsme humain quand  il est entouré, qu’il a d’autres êtres aimés, du bonheur, de la chaleur, etc, pour se raccrocher (et se droguer….), alors on finit par s’asseoir sur le cadavre des autres, secrètement soulagé de ne plus souffrir, en habillant ça de temps en temps d’une douce et confortable (le confort du bonheur et de l’amour qui vous reste) « tristesse », comme dans les pages d’André Comte-Sponville, se flatter, transformer, en une alchimie en fait nullement magique, l’horreur en douceur parce qu’en fait on a évacué la réalité, on l’a remplacée par une image, et cette douceur n’est rien d’autre que le confort nombrilique qui a hypocritement pris sa place. Mais quand, comme moi, on n’a rien, il n’y a pas de carburant pour l’égoïsme humain, et on ne peut pas comme ça s’asseoir négligemment sur le cadavre de quelqu’un en oubliant que c’est un cadavre.


Commentaires sur une page de Comte-Sponville

**

(je ne la reproduit pas, mais à quoi bon, c'est une page sur la mort des autres, avec le genre de discours et de sophismes qu'on a l'habitude d'entendre de nos jours sur ce sujet ! vous pouvez trouver ce genre de discours  partout .....):
Eh oui il parle bien ! mais cette musique douce et apaisée, aussi trompeuse, bien évidemment, que l’hébétude du drogué, est bien entendu de la même nature que les éléphants roses de celui-ci, et également que le trompeur et paresseux soulagement - provisoire ! – du lâche et du Collaborateur ; le tout « armé », pour avoir l’air de tenir debout, des habituels sophismes, sans aucun fondement dans la réalité (il suffit de réfléchir un petit peu) qui ont pour but de donner une apparence de justification théorique à l’égoïsme, et surtout à l’infinie faiblesse du cœur (et du corps) humain, qui n’a d’égale que sa frivolité, et surtout son inconscience, et qu’on a, de nos jours, érigé en nouvelle religion, en catéchisme établi, que se chargent de faire régner les nouveaux « calotins » !

* comme la France de Pétain
Notre société et son idéologie en vigueur ont envers la mort la même attitude que la France de Pétain envers les Nazis. Non seulement ils acquiescent de bon cœur aux volontés de l’oppresseur monstrueux, faisant de nécessité vertu, mais ils devancent ses désirs, même ils « en rajoutent » !

 

moi ça me dégoutte, cette façon qu'ils ont de lécher les bottes de la mort!

 


* Face à la mort la société (actuelle) est comme une armée stoïque en guerre : il faut remplir son devoir jusqu’au bout, il faut maintenir les apparences. L’air de rien, l’éthique ambiante est la même que celle des cadets du roi de Prusse ;


* « Elle a le sentiment d’avoir vraiment tout perdu maintenant qu’elle a perdu même son chagrin. » (Kénizé Mourad)

 

et les egoïstes absurdes veulent imposer leur déshumanisation à tout le monde en plus :

 

 

25/05/2023

mais qui n'est pas sans odeur

texte qui accompgnait une cèlèbre et impressionnante vidéo


:

"L’empathie, c’est une notion désignant l’aptitude à ressentir les sentiments et les émotions d’un autre être vivant, la faculté de s’identifier à quelqu’un et a ressentir ce qu’il ressent, prendre conscience de ses désirs, de ses joies, et en particulier de sa souffrance et de sa détresse.

Sentiment bien plus fort que les opinions et les différences, et permet d’entrer dans les perceptions de l’autres de sentir sa peur, de vivre sa vie et de s’y mouvoir avec délicatesse sans émettre de jugement, chercher les points communs avant les différences, et il y a toujours plus de points communs que de différences.

La chaleur humaine c’est quand on offre de soi sans rien attendre de l’autre, simplement pour ne pas gâcher une vie et venir en aide à ceŭ qui n’ont pas cette faculté, et malgré toutes les difficultés garder cette force, cette volonté, donner un coup de cœur à ceŭ qui ne l’ont pas volé ; juste un peu d’attention et donner à chacun le droit d’exister.

Sentiment supérieur à l’instinct et à la chaîne alimentaire, sentiment qui nous permet de prendre soin de l’autre et à partager le peu qu’on possède et s’aider à se tenir chaud, ou à se protéger, savoir partager le bonheur, la tendresse, la protection et la complicité.

On a tous besoin de chaleur humaine.

On a tous besoin d’affection, et de se reconnaître parmi des semblables, malgré les apparences, sans jamais se fier à l’habit, sans jamais se soucier du langage, puisque c’est quelque chose invisible à l’œil nu, mais qui n’est pas sans odeur."

 

(je profite de l'occasion pour rappeler  mon billet intitulé "Paul Guth, auteur apparemment léger" :

dans son livre de 1976 "Le Chat Beauté" on trouve cette citation de Paul Guth (1910-1997)

"Le jour du mariage, nous avions promis de ne plus former qu'une seule chair, un seul esprit, un seul coeur, une seule âme. La chair avait suivi le cours du temps. Les trois autres éléments du quadrige lui avaient résisté. Ils maintenaient en nous un corps glorieux, échappant à la dégradation du corps périssable. Mais si, la nuit, dans le lit unique des longues traversées, j'avais pu toucher le corps périssable de Germaine avec mon corps périssable, ne nous aurais-je mieux empêchés de périr?")
 
et j'en profite aussi pour faire la réclame de mon livre de traduction en ESPERANTO de poèmes du monde entier sous le titre "en la lumoj de la ekmiroj" paru chez libroj de MAS, achetable par plein de boites, cherchez seulement sur internet. Parmi ces poèmes il y en a un de julos Beaucarne, ça donne ça :

(Julos Beaucarne)

 

Voyez comme il est bon comme il est doux
D'habiter en frère, tous ensemble
C'est comme une huile de prix sur la tête
Qui descend sur la barbe, sur le col des vêtements,
C'est comme une rosée
Qui descend des montagnes.
là est la vie à jamais,
là est la vie à jamais.

Ses yeux restaient devant les miens,
Il ne voulaient pas s'en aller.
Je leurs disais "allez-vous en",
ils restaient là,
comme s'ils étaient plantés;
Alors,
je les ai chassé à coups de bâton,
à coups de pieds;
Mais il suffisait de les chasser
pour les voir arriver au grand galop,
pour les voir se replanter,
devant mes propres yeux,
devant mon propre nez.
Alors j'ai été chercher de l'ail,
j'ai pelé des oignons,
et je les ai fait pleurer.
Mais les yeux restaient,
ils avaient pris racine,
ils ne voulaient pas s'en aller.
Alors comme je voyais que
je ne pourrais pas les chasser,
je les ai laissé entrer chez moi,
ils ont mangé à ma table mon pain
et ont partagé tout ce que j'avais,
et surtout,
tout ce que je n'avais pas.
Alors,
ces yeux là sont devenu les miens,
et les miens sont devenus ceux-là.

Voyez comme il est bon comme il est doux
D'habiter en frère tous ensemble
C'est comme une huile de prix sur la tête
Qui descend sur la barbe, sur le col des vêtements,
C'est comme une rosée
Qui descend des montagnes.
là est la vie à jamais,
là est la vie à jamais.

 


Vidu, kiel dolĉe, kiel bone
estas ĉiuj kiel fratoj loĝi kune.
Estas kvazaŭ rara oleo sur kapo fluanta
malsupren sur barbon sur vestokolumojn.
Kvazaŭ roso
malsupreniĝanta el de la montoj.
Tie kuŝas viv' por ĉiam,
tie kuŝas viv' por ĉiam.

La okuloj restadis kontraŭ miaj,
Ili ne volis foriri.
Mi diradis al ili: « iru for! »,
ili restadis
fikse senmovaj.
Tial,
Mi pelis ilin per bastono,
per piedbatoj;
Sed kiam ilin oni forpeladis
oni vidis ilin tuj revenantaj galope,
kaj vidis ilin sin posteni
kontraŭ la proprajn okulojn,
kontraŭ la propran nazon mian.
Tial mi iris serĉi ajlon,
mi tranĉis cepojn,
kaj mi plorigis ilin !
Sed la okuloj restadis,
enradikiĝintaj kiel plantoj,
Ili nepre ne volis foriri.
Tial,
ĉar mi komprenis ke,
mi ne povos ilin forpeli,
mi lasis ilin eniri en mian domon.
Ili manĝis ĉe mia tablo mian panon,
kaj partigis ĉion, kion mi havis,
kaj ĉefe ĉion,
kion mi ne havis.
Tial,
tiuj okuloj iĝis miaj propraj,
kaj miaj propraj iĝis tiuj.


Vidu, kiel dolĉe, kiel bone
estas ĉiuj kiel fratoj loĝi kune.
Estas kvazaŭ rara oleo sur kapo fluanta
malsupren sur barbon sur vestokolumojn.
Kvazaŭ roso
malsupreniĝanta el de la montoj.
Tie kuŝas viv' por ĉiam,
tie kuŝas viv' por ĉiam.


Esperantigis Roland Platteau 5/3/2010


21/05/2023

comme dans "Rhinocéros" de Ionesco

18/8/2020 c’est incroyable ! On a l’impression de vivre un cauchemar.

c’est vrai que la nature aussi est un cauchemar, demandez aux oiseaux !

Mais on s’était habitué à vivre dans une société faite pour les humains, et une société humaine, un Etat de droit, où on avait des droits, qui étaient inscrits dans la citoyenneté, et on y croyait, et on étudiait en Droit Public en quoi ils consistaient, Et les autorités aussi y croyaient, et on était fiers de vivre dans le Monde Libre. Et on vivait dans un monde cultivé, où on apprenait le patrimoine culturel, et tout le savoir, et les gens le possédait. Et il y avait des magasins partout, des églises, des enfants, des mères, des gens qui se tenaient par la main, des cigarettes, des hirondelles, des cloches, des manifestations, des grèves, et on en avait le droit, c’était inscrit dans la Constitution, comme le secret de la correspondance, et la liberté d'expression, des restaurants, des cafés, des théatres, des hôtels, des trains, des services publics, tout était libre, civilisé, et sociable, à de rares exceptions près, un monde où on avait la possibilité de téléphoner à tous les services publics et commerciaux, et d’avoir un être humain qui vous réponde, où on n’avait pas peur d’adresser la parole à un policier, et où le mot « réforme » signifiait un changement vers un mieux, et non vers un pire, maintenant c’est devenu impensable. On a tout perdu tout ça les uns après les autres. Comme dans l’histoire de la grenouille qu’on cuit. Maintenant on est finis.

Et puis on votait, et on avait l’impression que ça avait une influence sur notre destin.

 

(interrogé sur le masque, le Pr. Toussaint, qui fut président des États généraux de la prévention organisés par le ministère de la santé en 2006, a rejoint l'analyse de Didier Raoult: "C'est du mimétisme social, [cf. "Rhinocéros" de Ionesco ! relisez cette pièce "prophétique" ! ]

(et David Icke dit (26/9/2020  sur Trafalgar Square) : "Le masque est là pour être un symbole de soumission .... c'est un exercice de déshumanisation mondiale de masse" ) on n’a absolument aucune démonstration du moindre intérêt scientifique, on est de plus en plus dans un monde de croyance, de moins en moins scientifique et de plus en plus irrationnel (comme dit un commentateur d'une vidéo de Florian Philippot : "Je l'ai remarqué aussi je n'ai jamais vu autant de psychopathes que aujourd'hui, ils sont en train de créer des générations entières de tarés, qui se posent plus de questions, ils obéissent sans réfléchir on a du soucis a se faire...")


Pour la rationalité contre l'irrationnel, pour le peuple contre le grand capital, pour la morale contre la criminalité (il faut appeler les choses par leur nom, comme à Nüremberg) écoutons le Pr Perronne (et Florian Philippot) https://ru-clip.net/video/ODISHwwsw9g/professeur-raoult-s...

VIVE RICHARD BOUTRY ! il est l'honneur de la France !

Vivent le Pr Perronne et le Dr Fouché !!

Vivent Olivier Probst et Florian Piana !!!

Vive Jean-Jacques Crèvecoeur et Fabrice Lalanne !!!!

Vive la Résistance Française ! Qui sera notre  De Gaulle  ? Philippot ? - en tous cas lisez "un si fragile vernis d'humanité" de Michel Terestchenko ! - et n'oubliez pas Giuseppe Belvedere !

rhino parmi les.jpg

A partager d'urgence. çà s'est passé mercredi 19/8/2020, et aucune chaine info n'en a parlé bien entendu, vu qu'aucun vrai journaliste ne travaille dedans. Nos forces de l'ordre n'ont plus rien à envier à la police chinoise https://ru-clip.net/video/Nb13F_EAdRc/vid%C3%A9o.html C'est le gouvernement de Vichy 2.0

et bien sûr que ceux qui ont comparé Macron à HITLER ont RAISON !!! c'est l'évidence même !!

 

(de toutes façons boycottez les supermarchés ! tous ! systématiquement ! lisez mon article là-dessus, qui paye commande, il y a des dizaines de raisons pour ça.)

 Vivons nous vraiment cette ruine politique, économique, sociale, culturelle "pour de vrai !" ? où s’agit-il d’un cauchemar ?! Pincez moi très fort, je veux absolument me réveiller

12/05/2023

ils ont PEUR ! pour faire quelque chose de concret il n'y a plus personne !

voilà le maître mot de la France d'aujourd'hui, les gens ONT PEUR, on les tient par la PEUR

29/04/2023

des gilets jaunes et un drapeau rouge c'est ce qu'il nous faudra nous le peuple français pour nous libérer enfin

Les gilets jaunes, lors du 1er anniversaire du mouvement un élu du parti de Florian Philippot "les Patriotes" avait écrit :

Il y a un an, naissait le mouvement des Gilets Jaunes, mouvement populaire sans précédent, faisant fi des structures syndicales embourgeoisées et traîtresses, mouvement ô combien légitime, puisque d’un peuple ― travailleurs et retraités aux salaires et pensions de misère et subissant une fiscalité inique, précaires de toutes sortes, familles ou parents isolés dont les revenus ne permettent pas d’aller au bout du mois… ―, peuple accablé par les politiques eurolibérales servilement appliquées par ses gouvernants, Macron en premier lieu, et en demande criante d’Etat souverain, de nation protectrice et de justice sociale, bref de République !

(et après on nous fera croire que c'est un homme de droite ! il est plus à gauche que les partis de bourges escrocs et réactionnaires qui se prétendent tels ! au contraire il est le seul politicien authentiquement de gauche actuellement)

"Les vrais terroristes de notre monde ne se réunissent pas sur les quais à minuit, ni ne crient « Allahu Akbar » avant une action violente. Les vrais terroristes de notre monde portent des costumes à 5 000 dollars et occupent les plus hautes fonctions de la finance, du gouvernement et des affaires."

Eh oui je le rappelle les évènements au Chili ont bien montré que les gilets jaunes n'ont pas été trop violents, mais PAS ASSEZ violents ! Là ils n'auraient pas été injuriés, diabolisés, caricaturés par les journaputes, si le gouvernement avait eu peur il leur aurait parlé très gentiment ! et aurait cédé.

C'est comme à Dijon, comme dit Dieudo, notre Béranger, le bon sens et l'humanisme, la parole forte et vraie, là pas d'infirmières traînées par les cheveux ! pas d'yeux crevés, pas de flash-balls en pleine gueule sur de pacifiques passants sans défense. Tout à coup "beaucoup plus courtois les CRS ! Là ils se pissaient d'ssus"

« c’est le comble de la folie de prétendre que des hommes en possession depuis dix siècles de nous gourmander, de nous piller, de nous opprimer impunément se résoudront de bonne grâce à n’être que nos égaux. » (Jean-Paul Marat)

"Ce n’est pas le pacifisme qui a mis fin à l’apartheid en Afrique du Sud, ni la naïveté, ni l’amour comme j’entendais quelqu’un le dire l’autre jour à la radio, mais la force des armes. Sans cette force armée, l’apartheid sévirait encore aujourd’hui sans aucun doute. Aucune minorité possédante n’accepte de se faire dépouiller de ses privilèges si elle n’y est pas contrainte par une force plus déterminée. C’est le prix à payer si on veut vaincre et rester en vie. La Chine de Mao, le Vietnam d’Ho Chi Minh, Cuba avec Fidel Castro, le Nicaragua avec Ortega, la Résistance de 40-45, sont quelques exemples de ce combat à finir, où la force des armes a fait la différence.

Cela ne signifie pas qu’il ne faille jamais jouer le jeu démocratique là où les conditions s’y prêtent. Mais il ne faut jamais perdre de vue que la partie adverse réagira férocement."

une communiste observe l'actualité et réfléchit : "Faire remonter le black friday au jour où les esclaves aux Etats-Unis étaient vendus à bas prix est-il vrai ou faux, le fait est que cette référence s’est imposée parce qu’elle parle à la conscience de notre époque. Pouvoir acheter à bas prix, se battre pour un objet n’est’ce pas dire  jusqu’où l’on ira quand ce sera l’eau qui viendra à manquer comme déjà en Inde où il est arrivé de se désalterer de l’eau de climatiseurs,  ou ce qui est déjà à l’oeuvre sous nos yeux : à quel type de massacre d’indiens désarmés des oligarques alliés aux monopoles de l’empire sont prêts à pour s’approprier des mines de lithium ou les immenses ressources du vénezuela et de la forêt amazonienne ?

La nouvelle qui vient du Chili, la collaboration de la police française avec la police chilienne pour mater les manifestations dit ce qu’il en est de leur collusion, comme déjà quand la France expédiait ses tortionnaires de la guerre d’Algérie en Bolivie pour y seconder Klaus Barbie. . Il y a au même moment  le vote de l’UE contre Cuba accusé de dictature,  peut-être est-il temps de se relire Lénine dans impérialisme stade suprême du capitalisme en attribuant tout cela au seul Trump: « Si les capitalistes se partagent le monde, ce n’est pas en raison de leur scélératesse particulière, mais parce que le degré de concentration déjà atteint les oblige à s’engager dans cette voie afin de réaliser des bénéfices ». (c'est comme  le problème de l'election comme l'explique Etienne Chouard) Oui mais voilà dans le temps où l’assassinat de ceux qui prétendent garder leurs ressources pour le développement intellectuel, physique de leur population et donc nationalisent les mines de lithium et sont alors accusés de dictature et poursuivis pour terrorisme [pareil pour les gens : quand ils se mettent à se rebeller et à penser, on les accuse de « populisme»,«conspirationnisme », « antisémitisme » « homosexualité » - non pardon ! Les normes ont changé à 180°! maintenant il faut dire "homophobie" !- « atteinte à la démocratie »]. Est-ce toujours pour nous assurer à nous peuples occidentaux le confort auquel nous sommes habitués? ou le racisme que l’on attise chez nous envers le peuple, les pauvres, les personnes de sexe masculin, les croyants et les pas diplômés de l’université, est-il déjà la peur de basculer nous petits blancs dans ce monde dévasté par les guerres, les famines, le pillage parce que notre confort n’est vraiment plus leur problème, ils sont « contraints » de s’engager dans cette voie-là.

Alors monte en Amérique latine l’idée de l’autopsie d’un coup d’Etat et quelque chose de l’ordre de (ouais ! Surtout de l’ordre de « l’héxagonal tel qu’on le parle »!)

la nécessité de la dictature du prolétariat… (sans doute pas faux)

Si là-bas en Amérique latine, ils redécouvrent la nécessité de la dictature du prolétariat après avoir pratiqué la transition pacifique et à la « démocratie », nous n’en sommes pas là , enfin pas tout à fait vue la déconsidération du politique, nous en sommes toujours en tant que communistes  à la grande découverte de Kautsky sur « l’opposition foncière » des « méthodes démocratique et dictatoriale.».

Comme disait déjà Fidel Castro quand le PCF a renoncé à la dictature du prolétariat : s’ils peuvent s’en passer tant mieux pour eux. [Macron, Nunez et ses "clébards" ont bien montré que en France non plus] le fait est qu’en Bolivie, Evo Morales découvre qu’il devient de plus en plus impossible de s’en passer et fort heureusement la Chine, Cuba, Lula lui-même savent que la lutte à mort est là, parce que le capitalisme est ce qu’il est et qu’il ne peut pas être autrement, non pas parce que le capitaliste ne voudrait pas être un philanthrope mais parce que c’est sa nature impérialiste [mondialiste plus exactement, et totalitaire,ça va ensemble] . Et qu’un marxiste ne devrait pas confondre les conditions objectives avec les subjectives, ce n’est pas l’indignation dans ce que l’on peut ressentir face au fascisme qui se développe en Bolivie pas plus que celle éprouvée devant le fait que l’on abêtit des gens en transformant le citoyen -producteur en consommateur prêt à accepter l’esclavage de l’humanité pour le dernier produit à la mode (et anglophone). ce n’est pas parce que la démocratie est bafouée que l’ont doit s’indigner, du moins pas seulement,  mais parce cette « démocratie » telle qu’elle est permet à cette violence de s’exercer contre eux et contre nous. [c’est pour ça qu’il faut écouter Etienne Chouard] 

Kautsky comme ses disciples aujourd’hui évite de poser la question « où en est aujourd’hui la « démocratie » bourgeoise, à quel stade de tyrannie est-elle?  » la démocratie bourgeoise est comme la démocratie israëlienne: la démocratie pour nous, la mort et les flashballs pour les « sous-hommes »(c’est-à-dire les pas diplômés de l’université, qui n’ont pas plein de fric et n’habitent pas dans les tours à vitres blindées) La dictature du prolétariat n’est pas une fantaisie de bolcheviques arriérés, elle est la nécessité de briser la machine d’Etat bourgeois, celle que Trump, la CIA, peut activer au Brésil, en Bolivie, parce que malgré toutes les réalisations elle demeure active dans l’oligarchie locale, son appareil répressif et même chez certaines couches moyennes. Elle est le fondement de l’OEA, ils agissent en concertation.

C’est  pour cela que nous pensons cette référence vraie ou supposée au black Friday, parce que nous percevons qu’il est tenté d’asseoir l’hégémonie du capital et de l’impérialisme sur la machine répressive de la dictature bourgeoise présentée comme démocratie mais aussi sur la possibilité d’acheter des esclaves à bas prix (le N.A.I.R.U.!), eux symboles du retour à la marchandisation totale [PMA – GPA) de l’impérialisme du libre marché, un symbole de l’accumulation de marchandises destructrices des êtres humains et de la planète.

La dictature de la bourgeoisie abolit-elle la démocratie non c’est le contraire, elle l’exalte (euh, enfin elle exalte le mot!] mais c’est la démocratie limitée aux maîtres comme dans les sociétés esclavagistes. Mais le black friday est le temoignage que de l’esclavage et de la démocratie esclavagiste on est passé au capitalisme à savoir la marchandisation, la vente à bas prix des individus comme des marchandises, des peuples entiers puisque la conquête des territoires est devenue une nécessité de l’impérialisme, [d’où le culte de la « mondialisation »!] le petit peuple, la plèbe est invité à participer à la fête en se disputant les produits, il leur est refusé le droit de coalition en tant que producteurs mais est exalté l’individualisation concurrentie, même pas aux maîtres puisque les femmes en sont exclues et que les adolescents y ont accès par le don de leur esprit, aux dominants qui les éduque.lle de la consommation . [avant l’euthanasie dans le stade ultérieur, on nous y prépare déjà ! Le meurtre de Vincent Lambert était un test] Ceux qui tels Kautsky dénoncent la nécessité de la dictature, donc de briser la machine de l’état bourgeois le font le plus souvent comme lui en éliminant la lutte des classes, la violence du capital aurait disparu ce que l’on ne peut croire qu’en imagination. En effet, de nombreux peuples n’ont jamais pu l’oublier, d’autres sont en train de le redécouvrir, LES FRANÇAIS PAR EXEMPLE !) Et ils ne peuvent le faire qu’en niant toutes les expériences historiques du XXème voir même du XIX ème siècle pour remonter à l’orgine même de la démocratie bourgeoise, la philosophie des Lumières [Voltaire : « le peuple, cette canaille qui n’est point faite pour penser »  "je veux que mon tailleur, mes valets, croient en dieu, pour en être moins volé"] et la bourgeoisie révolutionnaire proclamant les droits de l’homme et du citoyen. C’est particulièrement pernicieux en France où la dictature de la bourgeoisie se présente pour un temps celui de la terreur comme le résultat de l’intervention des masses. [oui mais Sièyés y met bon ordre, et depuis 200 ans nous a fait croire que la démocratie c’était l’élection, lisez plutôt Chouard!] Il a fallu pour cela effectivement déformer l’histoire et transformer la dictature d’une classe en pouvoir personnel d’un individu. Mais il faut voir aussi comment par la transmutation d’une classe en un homme la violence révolutionnaire d’une classe devient la domination sans partage d’un homme usurpateur. la Bolivie nous offre aujourd’hui un cas de figure exemplaire après le Brésil et l’enfermement de Lula par un trucage judiciaire… la forme même de gouvernement, la fiction imposée pour exercer la violence de l’oligarchie locale alliée à l’impérialisme, partie active de cet impérialisme avec l’appareil répressif resté en sommeil, [mais quand il se réveille on voit ce que c’est, dans la France de Macron par exemple!] n’est pas l’essence de cette dictature, elle peut se dire républicaine, elle reste une variété de l’Etat impérialiste, elle exerce la dictature de la bourgeoisie y compris sous des aspects électoraux comme au Brésil, en Bolivie et au Chili.

Pour Marx les caracteristiques de cette dictature de la bourgeoisie ne sont pas liées à des formes de gouvernement mais bien à la bureaucratie et la militarisation demeurées aux mains de la bourgeoisie.nous explique Lénine et il ajoute : « La dictature est un pouvoir qui s’appuie directement sur la violence et n’est lié par aucune loi. La dictature révolutionnaire du prolétariat est un pouvoir conquis et maintenu par la violence, que le prolétariat exerce sur la bourgeoisie, pouvoir qui n’est lié par aucune loi. » [mais si on supprime les lois morales on voit ce que ça donne ! Y compris de nos jours, et das les commissariats, et dans le CHU de Reims!]

En définissant la dictature comme une domination, en insistant sur le pouvoir personnel d’un individu,  « Kautsky, nous dit lénine,  s’est appliqué de toute son énergie à cacher au lecteur le trait dominant de ce concept, savoir : la violence révolutionnaire. C’est là que gît le lièvre. Subterfuges, sophismes, falsifications, Kautsky a besoin de tout cela pour esquiver la révolution violente, pour voiler son reniement, son passage du côté de la politique ouvrière libérale, c’est à dire du côté de la bourgeoisie. 

L’impérialisme, lui, c’est-à dire le capitalisme de monopole, dont la maturité ne date que du XX° siècle, [et maintenant on a lea « Mondialisation »,le capitalisme mondialisé : OMC, FMI Bilderberg, OTN, Union Européenne, OMS, etc etc, les « traités internationaux » pour détruire la démocratie, comme le montre Amiel de Ménard, le monde selon Jean Monnet] se distingue, en raison de ses caractères économiques primordiaux, par le minimum de pacifisme et de libéralisme, par le développement maximum et le plus généralisé du militarisme [plus maintenant ! Maintenant ils ont trouvé mieux : les organisations internationales, et les traités, négociés en secret ! Le « secet des affaires », et qui s’imposent aux lois des pays]. « Ne pas remarquer » cela, quand on examine jusqu’à quel point la révolution pacifique ou la révolution violente est typique ou probable, c’est tomber au niveau du plus vulgaire laquais de la bourgeoisie. » Ce que dit Lénine sur kautsky transformant Marx en vulgaire libéral a pu paraître « dépassé » y compris par l’échec de l’URSS, mais le paradoxe de l’histoire telle que nous la vivons aujourd’hui est que c’est  le triomphe sur l’URSS, l’absence de « régulation » imposée par son existence au capitalisme qui a encore aggravé la violence de l’impérialisme et nous a ramené à l’origine même de l’analyse de lénine sur impérialisme stade suprême du capitalisme. "

https://ru-clip.net/video/YxYlWB-8wto/esclavage-pour-dett...

tiens les spéculateurs boursiers on ne leur propose pas de réduire leurs revenus de 25%, les banques centrales les "aide" (avec notre argent), ben si on les "licenciait de leurs actions ? expropriation des actionnaires sans indemnisation, c'est ce que voulaient faire les socialistes, du temps où il y en avait ! en 1900, ça serait une bonne idée, moi je suis pour !

et comme chantait Chantal Goya :

Ce matin, un lapin, a tué un chasseur

explication :

C'était un lapin, qui avait un fusil

25/04/2023

Bilan de l'histoire - fascisme sanitaire ou national, c'est un retour, c'est un nouvel avatar des mêmes choses

finalement tout est à revisiter, maintenant avec la perspective on découvre la continuité (deux : celle liée à la lutte des classes et celle des dérives idéologiques et psychologiques du modernisme prométhéen)....

Le fascisme, comme l’avait déjà décelé Bertolt Brecht, est inhérent au capitalisme. On en a souffert un premier accès dans les années 30, quand la bourgeoisie a eu peur des bolchéviques, en 45 on s’est crus, libérés (à tort, faute d’en avoir identifié les vraies causes, à tenir en garde, lisez Zygmunt Bauman, lui a compris), après 3 décennies de liberté et d’humanisme revenu, le temps de Prévert et de Marie-Josée Neuville, Brigitte Bardot, et tant d’autres, on y est retombés (mutatis mutandis bien sûr, mais il faut savoir voir l’essence de ce monstre à travers ses avatars du moment, et n'oubliez pas que les fascismes étaient déjà scientistes, technocrates et eugénistes) autour de l'avidité pour les profits de la 5G (pour un contrôle total des gens, on est au coeur du fascisme là) et des vaccins. Finalement les beaux jours des années 50, 60, et même 70, n’auront été qu’une éclaircie passagère, avant l’hiver final.*(1)

 

l'avenir, hélas ne fera que confirmer ce que je dis là

 

Souvenez-vous Hitler a commencé comme ça : en faisant peur aux allemands devant un mythique danger communiste autour de l'incendie du Reichtag, la première vague fasciste était centrée sur le nationalisme et sur la peur du communisme, celle-ci sur la peur sanitaire, mais c'est donc les mêmes ressorts psychologiques et du côté de l'Etat oppressif et du côté des citoyens devenus avec bonne volonté des esclaves soumis et confiants. Et toujours la peur du regard d'autrui pour contraindre tout le monde à OBEIR !

«Danger − Vous êtes conditionnés à voir votre liberté comme de l'égoïsme!» étaient visibles dans la foule."

Un manifestant interrogé par Ruptly s’est dit «inquiet pour [ses] enfants». «La peur est un excellent moyen de domination», a-t-il assuré. https://francais.rt.com/international/80498-angleterre-affrontements-entre-police-manifestants-anti-confinements https://francais.rt.com/international/80498-angleterre-af...

https://covidinfos.net/covid19/la-crise-de-la-covid-19-nest-pas-sanitaire-mais-politique-selon-le-philosophe-michel-weber-qui-denonce-un-projet-totalitaire/2251/

et voici un lien pour re-re-regarder tous surtout TAL SCHALLER vous exposer ce projet fasciste (concocté depuis déjà une vngtaine d'années) leur fascisme 2.0 :

https://odysee.com/@PhilippeLeBel:4/Entretien-avec-le-Doc...

Et n'oubliez pas de lire et méditer le texte (paru dès le 2 mai 2020) de MICHAELPARAIRE - fascisme 2.0 - dans son blog  Un quart d'heure avec le penseur. http://leblogdupenseur.canalblog.com/archives/2020/05/02/...

(plus généralement : Hitler en a rêvé, le grand capital NWO calviniste l'a fait. "L'esprit de la modernité" disait Zygmunt Bauman analysant le nazisme, vous voyez à quel point il avait raison ?
En fait c’est logique et naturel, les gens d’après 1945 avaient refusé de le voir, de le comprendre, ils se sont rassurés et ont « caché la poussière sous le tapis » en présentant Hitler comme un fou, les nazis comme des extra-terrestres venus tout à coup - et sans raison ! -  d’une autre planète. Absurde évidemment ! Il suffit d’un peu de bon sens. Le nazisme était la conséquence LOGIQUE du mouvement intellectuel depuis le milieu du XIXè siècle (même 1832, relisez « le médecin de campagne » de Balzac! j’ai fait un billet là-dessus).

Les évènement récents devraient permettre d'identifier une TENDANCE LOURDE du nazisme (au sens large), tel que l'a défini Zygmunt Bauman, dans l'évolution sociale et idéologique, et psychologique du monde moderne, et avec laquelle on n'a pas fini d'avoir à faire, loin de là ! au contraire !

n'oubliez pas : LE FASCISME EST IMPOSÉ PAR LA POPULATION QUI CONSENT AU FASCISME ! https://m.vk.com/wall-147299425_2017

(ça a aussi été le cas en Allemagne,souvenez-vous du votre du parti catholique Centrum pour les pleins pouvoirs !)

 

Maintenant regardez (et méditez) bien ce film : https://odysee.com/@Poil%C3%A0gratter:3/Sous-titres-fran%...

et à l'endroit où ils expliquent que Rockefeller interdit tous les traitements à base de plantes, pour qu'ils laissent la places aux médicaments fabriqués à partir du p pétrole (c'est à dire lui apportant de gras profits ! + plus puissance totalitaire) n'oubliez pas que plusieurs des réformes du régime de Vichy ne furent pas révoquées à la Libération mais que nous les avons toujours ..... Ce sont entre autres : l'instauration de la carte d'identité - et pire elle est devenue biométrique, avant qu'avec les rfid, ou encore pire les smart dust, on la rende encore plus totalitaire ! -  la création du GNIS avec interdiction de resemer ses semences si elles  ne sont pas au catalogue, et puis la suppression du diplôme d'herboriste - tiens tien ! de quoi on parlait là justement ? -

revenons à l'aspect psychologique  du fascisme :

ci-dessous une clinicienne s'interroge sur ces problèmes d'un point de vue psychologique :

 

*(1) "les restrictions de libertés qu'on nous promet pour toujours, hein, pour toujours !" :

il appert de plus en plus que l'époque actuelle est du même ordre que 1933

En fait cette "tendance longue" de l'histoire est encore plus longue que ça. il faut en revenir à la vue de l'histoire humaine par Marx (et oui ! on s'apperçoit de pus en plus qu'il faut toujours en revenir à lui ! quoi qu'on die...) selon lui 1 ) "L'histoire des hommes n'est que l'histoire de la lutte des classes" et 2° il avait identifié trois stades : celui où les exploiteurs avaient réduit la classe laborieuse à l'ESCLAVAGE, puis ce fut le SERVAGE, puis le PROLETARIAT, mais ce qu'il ne savait pas, forcèment, c'est que après vient une quatrième vague, l'actuelle, dont la vague fasciste des années 30 était le commencement - le FASCISME 1.0 - et qui vise l'Etat (capitaliste, "corporate power") mondial à la Jean Monnet (lisez les citations de ses carnets dans le livre "j'ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu"), le New World Order, et la mise (la remise, puisque qu'il y a déjà eu l'esclavage antique puis le servage) en esclavage total de l'humanité par les téléphones portables, passeport sanitaire, puce RFID, UBER-isation de l'emploi, disparition de l'argent liquide, caméras de vidéo-surveillance à chaque pas, endettement, "Great Reset", et tout ça.

Jean-Jacque crèvecœur appelle ça "la guerre contre les peuples"  par "une poignée de psychopathes milliardaires", c'est la même chose : https://odysee.com/@Contreverse:7/210621-CDL93-HR:6

(Et qu'on ne nous parle pas d’incompétence ! ceux   qui le font sont ou des naïfs ou des alliés dissimulés de pouvoir :
Lorsque l’on comment directement et indirectement délibérément des crimes, en obéissant à des ordres et à une logique et qu’on remplit correctement les ordres venus d’ailleurs au lieu de respecter sont mandat électif et la volonté et l’intérêt de la Nation qui doivent seuls tenir lieu d’ordres et être la seule mission, on est aucunement incompétent, on est un criminel. Mettre les crimes sur le compte de l’incompétence est un moyen rusé d’exciser, d’innocenter et de semer la confusion dans les esprits.

pour la Résistance écoutez aussi l'intelligente, noble, pragmatique mais courageuse Farida Belghoul (elle nous montre aussi comment  sont les VRAIS musulmans, pas comme les agents du wahabisme ou de la DGSE ....)

Hélas la France est mal-barrée ! encore pire qu'en 40, comment arrêter de pareils fous pervers et délirants ? Je suis cerné de personnes "bien pensantes" qui sont convaincues que la "4eme vague" et les mesures qui en découlent sont la faute des non-vaccinés ! Comment remettre les gens dans la logique et le bon sens ? La manifestation passe juste à leurs yeux pour un caprice de complotistes...

relisez l'article du psychiatre Frédéric Badel, que j'ai publié il y a quelque temps (la population française est maintenant divisée en deux groupes)

l'âme de la France ESSENTIELLE est en jeu

23/04/2023

un peu de psychologie (cette crise va révéler des héros, mais aussi la laideur de l'âme des "collabos" ....)

Nouveau variant, nouveau virus, baisse des contagions, augmentation des contagions, mutation du virus, prolongation du confinement, couvre-feu, masque, et coetera, exetera exetera...
Rien de tout cela ne s'arrêtera
JAMAIS JAMAIS JAMAIS
si la population ne descend pas dans la rue.

(c'était pareil au XIXè siècle pour la condition ouvrière et le droit de grève, qui était interdit)
T' as un doute ?
On en reparle dans 1 an...
Retrouver notre liberté d'avant va coûter très cher.

comme a dit le Dr Fouché, il va falloir des héros....

Jean-Jacques Crévecoeur est un héro : https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/le-defi-de-...  et lisez l'incontournable livre de Michel Terestchenko "un si fragile vernis d'humanité"

Lui-même est un héro :  https://kzclip.com/video/tSIh9fNdvYE/apr%C3%A8s-la-pluie-...

Le PR Perronne est un héros,
le Dr Fourtillan est un héro,

Farida Belghoul a elle aussi l'âme d'un héro. (voir ses vidéos pour conseiller les parents)

"cette crise va révéler des héros"

Et on comprend que des milliers de parents paniqués écrivent à Farida Belghoul absolument tétanisés de trouille, car ils ont peur pour leurs enfants et crèvent de peur devant la menace des FLICS SOCIAUX que sont les agentes haineuses de la DDASS ! (ceux dela DDASS nazie dans les années 1933-1945 étaient du même genre envers ceux qui refusaient de faire le salut nazi ! http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2016/11/17/quelques-details-tres-interessants-sur-le-regime-nazi-5871163.html )

C'est seulement parce que la police, la justice et la gendarmerie obéissent à 100 % à quelques dizaines d oligarques que 70 millions de Français vivent l'enfer des privations de liberté et de toute cette mascarade de coronavirus.

Ce n'est pas la faute à Macron, c'est la faute à ceux qui lui obéissent : Police, justice, gendarmerie et... les Français. Si vous ouvrez votre commerce malgré les restrictions, ce n'est pas Macron qui viendra en personne vous mettre une amende de 1500 €, pensez-y ! Police, justice, gendarmerie 100 % macroniste,... la gamelle avant tout ! (souvenez-vous de ce qu'un flic a dit à Maxime Nicolle , le gilet jaune , , ,"ça nous plait pas de vous taper dessus, mais on a des ordres, et si n'applique pas suffisamment les ordres on sera mal notés et ça sera pas  bon pour l'avancement" .... sans commentaires ! comme a  dit la  pancarte en 2020 "un bon flic c'est un flic qui démissionne")
Toute cette affaire de covid se base sur un principe simple en psychologie à savoir le principe de contrainte puis soulagement. On va obliger les gens à porter un masque jusqu'à ce qu'un vaccin traceur aux "smart dust" arrive qui sera associé par les politiques et les médias au soulagement puisqu'il permettra d'enlever les masques ou de conserver les libertés de la vie d'avant. Cela fera que le vaccin sera davantage accepté. Vaccin qui vous fera perdre entre 3 et 9 années de votre vie en diminuant fortement votre système immunitaire et/ou vous tuera tout simplement car il aura été mis prématurément sur le marché pour des raisons financières et n'aura pas subit les tests obligatoires sur de nombreuses années (8 années minimum) . Eh oui.... les vieux, les retraites et la classe moyenne , ça coûte cher et ça ne sert à rien... (c'était déjà le raisonnement des nazis dans leurs affiches pour justifier l'AktionT4 !)

Le port du masque est une mesure politique de type nazie (souvenez-vous de l'obligation du salut "Heil Hitler !") qui vise, par sa généralisation à outrance, à faire apparaître le fond pétainiste et soumis des gens, et oublier les nombreux manquements meurtriers du gouvernement en matière sanitaire.
"Vous nous accusez à nous le gouvernement de ne pas vous avoir donné de masques quand vous en aviez besoin, alors maintenant nous allons vous en mettre plein la gueule, à tout le monde et tout le temps pour vous punir de nous avoir accusé."
Ceux qui portent le masque et courront avec zèle pour se faire vacciner sont les plus soumis comme beaucoup de vieux et de bourgeois bien-pensants (comme autrefois ils pensaient bien docilement pour Notre Très Sainte Mère l'Eglise Catholique Romaine et Apostolique), soumis et pathologiquement, dépendant de leur gamelle jetée par leurs maîtres du gouvernement comme à des bons toutous. Ces français dont beaucoup d'entre eux, je dois l'avouer et le rappeler, ont été plutôt correct et bien obéissant sous le régime de Vichy. D'ailleurs ce qui compte pour beaucoup d'entre eux, c'est l'assurance de recevoir la gamelle tous les mois: peu importe qui la donne: Hitler, Pétain, Macron exetera exetera. Surtout , ne pas désobéir à celui qui donne la gamelle et voter pour lui ! ( Gamelle pouvant s'apparenter parfois à une pension d'invalidité...) Mais aussi et malheureusement les "écolos", les "socialos" (qui sont maintenant en réalité tous des bourgeois "bobo"  enseignants imbus de leurs diplômes et de leur bel appartement digicodé !), les macronistes, ceux qui gobent tout de la télé de la radio et de la presse, ceux qui adhèrent viscéralement et par principe au système.

comme dit un commentateur sous la fameuse vidéo de BIGARD chez France-Soir  : (journal fondé en 1942 dans la Résistance)

"La situation actuelle rappelle un avant goût des temps les plus noirs de notre époque. Les lanceurs d'alerte rentrent déjà dans l'histoire.
Nos enfants se souviendront de cette époque. Courage et continuez à éveiller, alerter, sensibiliser, mobiliser : résistance face à une oppression d'un nouveau genre et qui ne dit pas son NOM."

 

* Toute cette affaire complètement bidon de coronavirus a été principalement montée de toutes pièces afin d'enrichir de façon spectaculaire la bourse liée aux laboratoires qui vont pouvoir ainsi vendre des milliards de vaccins plus ou moins mortels pour des milliards de dollars (bref ça ressort de cette bonne vieille LUTTE DES CLASSES, dont Marx nous a rappelé que c'est le principal moteur de l'histoire humaine) à des dizaines de gouvernements avec l'argent récolté des impôts.

discussion sur le site de France Soir :

Je me demande comment ils finissent par s'associer, ces pourris. Comment Macron a-t-il trouve Veran ? Autour d'un pentagramme et d'un ver de sang de nouveau-ne ?
Qu'est-ce qui peut pousser une personne a sacrifier des vies humaines pour servir des interets occultes et financiers ?
Non parce-qu'il ne s'agit pas juste de signer un papier ici et la, mais il faut y mettre une volonte constante et tout son temps... pour defendre ce "projet" : laisser son peuple crever sciemment, sans scrupules ni remords, ni meme peur de se voir lynche un de ces 4.
On assiste a quelque chose de vraiment diabolique. Aucun doute la dessus.

Quand à la fin du XVIIIè siècle il y a eu une affreuse famine au Bengale, qui a fait plusieurs millions de morts, de bonnes âmes ont fini par vendre du riz à prix réduit aux indiens pour qu'ils puissent manger et ne pas crever. Que pensez-vus qu'il arrivât ? ben les anglais, à qui appartenait le Bengale à l'époque, le leur a interdit ! In ter dit ! et le Parlement de Londres a même voté exprès une loi  pour le leur interdire, car ..... ça allait à l'encontre des lois du Marché ! (quand on vous disait que le capitalisme est une idéologie mortifère !). Ben là aussi il s'est trouvé plein de gens pour laisser crever de faim des milliers d'humains plutôt que d'enfreindre aux intérêts de classe des affairistes.

comme dit un commentateur sous la fameuse vidéo de BIGARD chez France Soir  : (journal fondé en 1942 dans la Résistance)

"La situation actuelle rappelle un avant goût des temps les plus noirs de notre époque. Les lanceurs d'alerte rentrent déjà dans l'histoire.
Nos enfants se souviendront de cette époque. Courage et continuez à éveiller, alerter, sensibiliser, mobiliser : résistance face à une oppression d'un nouveau genre et qui ne dit pas son NOM."

Le commun des mortels se dit que cela n'est pas possible car cela se passe dans tous les pays du monde . Le commun des mortels n'a toujours pas compris que l'oligarchie et ceux qui tirent les ficelles des gouvernements ne sont qu'une ou deux poignées grand maximum de gens certains dont on connaît les noms aujourd'hui, d'autres inconnus du grand public, mais pas moins puissants !

"Business-plan" profits colossaux des vaccins et de la 5G (ne l'oublions surtout pas celle-là, elle est au coeur du dispositif du fascisme 2.0)  nous ne pouvons pas l'aisser le monde qu'ils veulent nous imposer à nos enfants, c'est la réflexions que s'étaient faite aussi les résistants français de 40-44, ceux qui se faisaient dénoncer par leurs voisins haineux qui qui les dénonçaient à la Komandantur, https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f/Appel-%C3%A0-l'Union-...

"E. Macron a été élu par moins de 20 % des électeurs français. Il a été financé par le fonds vautour américain KKR. Son président, Henry Kravis lui donne ses ordres, en fonction des milliards qu’il place en bourse. Il a mis le paquet dans le pharmaceutique avec Pfizer. Macron doit donc tout faire pour qu’en France, on n’utilise pas l’hydroxychloroquine ou l’ivermectine et qu’on vaccine à tour de bras une population-test (les vieux) avec un produit qui a été développé en une semaine par un turc en Allemagne sur la base de travaux antérieurs d’une hongroise qui n’a pas l’air de comprendre les dégâts que peuvent induire de l’ARN étranger dans une cellule vivante (reverse transcriptase, etc…). Sans parler des "Smart-dust" destinée à les tracer à vie ... et à TOUT interdire à ceux qui ne seraient pas vaccinés.
Au vu des faibles coûts de développement de ce vaccin et au vu des perspectives de gains (20 milliards USD mini pour 2021), je dirais que Kravis peut d’ores et déjà se payer quelques années de vacances aux Bahamas et donner une liasse bien épaisse de billets verts pour services rendus au président de la république française en exercice."
quand on vous disait que le  grand capital avec 300% de profits garantis "il n'y a pas de crime qu'il ne puisse commettre"
En 1945-46 on a pu profiter de la situation pour impulser quelques éléments de socialisme (Sécurité sociale, allocs, et retraite par répartition, financés par des cotisations, Statut Général de la Fonction Publique, comme nous le montre Bernard Friot) mais maintenant ??

 
Vivons nous vraiment cette ruine politique, économique, sociale, culturelle "pour de vrai !" ? où s’agit-il d’un cauchemar ?! Pincez moi très fort, je veux absolument me réveiller !!


.