Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2018

"Je préfère être condamné (…) plutôt que trahir ma conscience"

Le procès de Mgr Pican evêque de Bayeux, c'était en 2001

"Je vous félicite de n’avoir pas dénoncé un prêtre à l’administration civile. Vous avez bien agi, et je me réjouis d’avoir un tel confrère dans l’épiscopat, qui (…) aura préféré la prison plutôt que de dénoncer son fils prêtre." Ces mots, datés de 2001 et révélés jeudi par la revue catholique critique Golias, sont signés du cardinal Castrillon Hoyos. préfet de la Congrégation pour le clergé, chargé de tous les prêtres à travers le monde.

On lui (à Mgr Pican) a reproché d'être « psychorigide » et de refuser à se « remettre en cause », traduisez : à suivre les consignes du pouvoir, Jésus aussi a refusé de se remettre en cause, il a même été crucifié à cause de ça, et il a obstinément refusé de jeter la première pierre à la femme adultère (ce qui était dans la société où il vivait considéré comme une chose aussi criminelle que la pédophilie à l'époque actuelle), et il s'est attiré par là autant de désapprobation et de mépris que Mgr Pican.

le tribunal, le procureur, les journalistes unanimes (d'ailleurs si un journaliste aurait osé dire le contraire n'aurait-il pas été viré aussitôt ?) ont appelé à ce qu'il dénonce les agissements à lui avoués par l'abbé René Bissey, mais il n'y a pas que les enfants qui sont en danger de vivre un enfer, et la culture de la délation à tout prix c'est quand-même quelque chose qui a caractérisé ce type de société : http://tpe-staline.wifeo.com/terreur-et-delation.php et celui-ci : http://clio-cr.clionautes.org/la-delation-dans-la-france-... (à l'époque ce ne fut pas les prêtres mais plutôt les juges et juristes qui ont, massivement - l'obéissance à la légalité instituée c'est professionnel ! - su, eux ! "se remettre en cause" et approuver, par exemple, la délation des juifs).

30/11/2018

il est temps de rechanter la Marseillaise, mais le 2ème couplet !

(vous le savez par coeur j'espère !)

Et d'abord regardez ici quels sont les pays qui sont orwelliens policiers et totalitaires et qui sont ceux qui ne le sont pas, c'est intéressant :
http://bigbrotherawards.eu.org/IMG/jpg/WPR-2007-map.jpg

lisez cet article vous comprendrez ..... http://www.pcinpact.com/actu/news/RFID_projet_de_loi_un_i...

Et dans votre vie quotidienne (et nos villes !), où le stalinisme capitaliste s'insère déjà (et ce sera de pire en pire si on n'y met pas énergiquement fin) : http://www.stallman.org/sinister-publisher.html

Parce que, vous savez la suite est déjà techniquement au point et EN PREPARATION, on est déjà en train de conditionner les gens à l'accepter, et les projets sont dans les tiroirs, et ces projets c'est la barbarie totalitaire en personne, pire qu'Orwell!

il faut réagir avant qu'il ne soit trop tard:
Et déjà le pire est en marche:
http://1984.over-blog.com/

Et pourtant En 1945 déjà, (bien sûr ! en 1945, les gens venaient de se battre pour refuser ça ...) l’écrivain français Georges Bernanos dénonçait en ces termes l’accoutumance à la surveillance comme un recul des libertés face à la menace totalitaire du « Moloch technique » au service du contrôle social : « L’idée qu’un citoyen, qui n’a jamais eu affaire à la Justice de son pays, devrait rester parfaitement libre de dissimuler son identité à qui il lui plaît, pour des motifs dont il est seul juge, ou simplement pour son plaisir, que toute indiscrétion d’un policier sur ce chapitre ne saurait être tolérée sans les raisons les plus graves, cette idée ne vient plus à l’esprit de personne. Le jour n’est pas loin peut-être où il nous semblera aussi naturel de laisser notre clef dans la serrure, afin que la police puisse entrer chez nous nuit et jour, que d’ouvrir notre portefeuille à toute réquisition. Et lorsque l’État jugera plus pratique, afin d’épargner le temps de ses innombrables contrôleurs, de nous imposer une marque extérieure, pourquoi hésiterions-nous à nous laisser marquer au fer, à la joue ou à la fesse, comme le bétail ? L’épuration des Mal-Pensants, si chère aux régimes totalitaires, en serait grandement facilitée (4). »

 à ceci un militant politique contemporain ajoute :

"Pour empêcher que le monde effroyable décrit par George Orwell et redouté par Georges Bernanos ne finisse par devenir réalité, il est désormais urgent que les Français y mettent le holà. C’est assurément l’une des tâches essentielles que doit viser de nos jours la politique au sens noble du terme."  (L. D. et D. G. militants de l’UPR - Paris)

Seul François Asselineau a mis cette préoccupation dans son programme; seul lui est un humaniste, seul lui est lucide, seul lui n'est pas inféodé au "corporate power" du NWO

boycottez les cartes de crédit et les téléphones portables, (on peut très bien vivre sans, je l'ai toujours fait) et les magasins qui mettent des caméras de vidéos-surveillance; si votre maire ou votre curé (si ! si ! il y en a qui le font ) installe des caméras, bombardez-les de courrier ulcérés, évoquant l'URSS, la Civilisation, etc (si vous voulez des modèles de lettres je peux vous en envoyer) et menacez-les de déménager et/ou de boycotter leurs centre-ville ou leurs églises.

boycottez les supermarchés et les marques qui mettent des RFID (et n'en mettez pas à vos animaux ni à vos enfants, en plus ça donne le cancer)

 

il est temps de réfléchir à cette question : : http://sylvain-baron.blogspot.fr/#!/2015/07/la-question-d...

et  il est temps de rechanter la Marseillaise !

oui mais ce couplet là,le 2ème, qui redevient vachement d'actualité :

 

Que veut cette horde d'esclaves
De traîtres, de rois conjurés?
Pour qui ces ignobles entraves ?
Ces fers
dès longtemps préparés?

Ces fers dès longtemps préparés ?
Français, pour nous, ah ! quel outrage
Quels transports il doit exciter?

C'est nous qu'on ose méditer
De rendre à l'antique esclavage !

 

 

les régimes de 1933-45 n’étaient qu’un 1er essai, grossier et brutal il était voué à l’échec….


quoi que il y a maintenant cette chanson qui, il a raison celui qui a dit ça, est encore mieux que la Marseillaiseetpourrait avantageusement la remplacer, écoute : https://hdclips.top/hd-videos/s1Q7nfF-nwQ/un-vent-nouveau...

ah ah ! l’ironie de l’Histoire, l’ironie du peuple a fait que les gilets jaunes, qui étaient un symbole de SOUMISSION aux rites et aux diktats des calotins de l’alliance du sabre et du goupillon, sont devenus un symbole de REVOLTE populaire et de LIBERTE !!

28/11/2018

Zygmunt Bauman

après la présentation de la thèse centrale de Zygmunt Bauman dans son livre "Modernité et holocauste" (mais il en a écrit d'autres, par exemple sur la fameuse "mondialisation" et ses conséquences), ici : http://miiraslimake.over-blog.com/article-4937853.html, si vous ne n'avez pas encore lu ce billet en lien, lisez-le d'abord pour comprendre la suite.

Ce livre étant trop riche d'enseignements pour le réduire à une seule thèse, j'ai commencé à ramasser quelques citations remarquables, en commençant par le premier chapitre.

Voici donc sur le début

Zygmunt Bauman et l’Holocauste (et quelques autres choses encore…)

Découvert sur le tard (il a déjà 82 ans, (maintenant il est mort, note de 2018) mais après tout Bernard Charbonneau ne l’est que maintenant après sa mort !) Zygmunt Bauman, le digne successeur d’Hanna Arendt le principal moraliste actuel, un phare et surtout un révélateur pour notre temps, est à mettre à coté de Sven Lindqvist, Jean Ziegler et Catherine Baker, et bien sûr Bernard Charbonneau, parmi ceux qui auront enfin mis à jour l’impensé de la modernité et de notre monde actuel.

 

L’œuvre de Zygmunt Bauman est capitale, capitale mais dérangeante. Elle nous extrait d’une vision du monde confortable mais puérile (et ne pas comprendre ce qui s’est passé nous mets comme l’on sait en danger de le revivre …), d’un monde pour petits n'enfants naïfs où « les tueurs tuaient parce que fous et mauvais »

Sa thèse au contraire est « je propose de traiter l’holocauste comme un test exceptionnel mais significatif et fiable des possibilités cachées de la société moderne », de la société moderne.

En effet les recherches l’ont convaincu que « l’holocauste était une fenêtre plutôt qu’un tableau accroché au mur. En regardant par cette fenêtre, on jette un coup d’œil extraordinaire sur de nombreuses choses invisibles autrement. Et les choses que l’on voit sont de la plus grande importance … Ce que je vis par cette fenêtre ne me plut pas du tout. Mais plus le spectacle était déprimant, plus j’étais convaincu que celui qui refusait de regarder le faisait à ses risques et périls. »

« Je croyais (inconsidérément) que l’holocauste était une interruption du cours normal de l’histoire, une tumeur sur le corps d’une société civilisée, une folie passagère .... que nous présentent les travaux historiques sous une forme aseptisée et donc, en fin de compte, démobilisatrice et rassurante. » une « mythologie pour grand public, ils sont capables d'arracher celui-ci à son indifférence vis-à-vis de la tragédie humaine mais pas à sa satisfaction béate » envers la « civilisation » et le processus socialisé de civilisation. « plus « Ils » sont à blâmer, plus « nous » sommes en sécurité. Une fois que l’attribution de la culpabilité est supposée équivalente à la localisation des causes, nous n’avons plus à mettre en doute l’innocence ni la rectitude du mode de vie qui est le nôtre et dont nous sommes si fiers. »

« L'holocauste a vu le jour et a été mis au point dans une société moderne et rationnelle, la nôtre, parvenue à un haut degré de civilisation... c'est pourquoi c'est un problème de cette société, de cette civilisation »

Il a en effet découvert « Le message de l’holocauste sur la façon dont nous vivons aujourd’hui, sur la qualité des institutions auxquelles nous faisons confiance pour notre sécurité, sur la validité des critères dont nous nous servons pour mesurer la décence de notre conduite »

et que « l'holocauste fut le résultat d'une rencontre unique entre deux facteurs en eux-mêmes normaux et courants et … la possibilité d'une elle rencontre peut être attribuée en grande partie à l'émancipation de l'Etat politique de tout contrôle social grâce son monopole sur les moyens de coercition et à ses audacieuses ambition manipulatrices »

et donc que :

«  l’holocauste était un phénomène typiquement moderne qui ne peut être compris en dehors du contexte des tendances culturelles et des réalisations techniques de la modernité »

 or « Peu d'efforts ont été entrepris après l'holocauste pour sonder le terrible potentiel de ces facteurs et encore moins pour tenter de paralyser leurs effets virtuellement terrifiants. » (on peut même dire qu'ils règnent plus que jamais, on s'en aperçoit tous les jours)

Une facette cruciale et lourde de révélation, et condamnation « ad absurdum » des thèses générales chez les sociologues sur les rapports de la morale et de la société se trouve dans une étude de Nechama Tec sur les « sauveteurs », ceux qui restèrent moraux dans une situation immorale :

« Au mépris de ses propres attentes et de celles de ses lecteurs versés en sociologie, elle arriva à la seule conclusion possible : « ces sauveteurs avaient agi selon leur pente naturelle, par une rébellion spontanée contre les horreurs de leur époque … Ils venaient de tous les coins de la « structure sociale », tordant ainsi le cou à la théorie des déterminants sociaux » du comportement moral. …

Sans l’holocauste chacune de ces bonnes âmes auraient poursuivi son petit bonhomme de chemin menant des vies ordinaires et discrètes. C’étaient des héros en puissance, que rien, souvent ne distinguait de leurs voisins. »

Ici rappelons le capital (lui aussi) livre de Michel Terestchenko « Un si fragile vernis d’humanité »

« Si le pouvoir nazi s’était imposé, l’autorité habilitée à détermimer ce qui devait être aurait trouvé qu’aucune loi naturelle n’avait été violée [regardez ce qui se passe actuellement aux Etats-Unis dans leur byzantinisme ! ] et qu’aucun crime contre Dieu n'avait été commis pendant l’holocauste. Se serait cependant posé la question de savoir si les opérations de travail forcé devaient continuer, s’étendre ou cesser. Ces décisions auraient été prises sur des bases rationnelles » (John R. Roth, in « Holocaust Business » 1980)

Or en dépit de ce qui s’est passé :

« les leçons de l’holocauste ont laissé peu de traces sur la sagesse sociologique qui comprend, entre autres articles de foi, l’avantage de la raison sur les émotions, la supériorité du rationnel sur (évidemment) l’irrationnel ou l’affrontement endémique entre les exigence de l’efficacité et les tendances morales dont les « relations personnelles » sont si désespérément imprégnées. »

Or

au contraire les sociologues n’en tirent que la nécessité de dompter encore plus les tendances des hommes « au moyen d’une pression civilisatrice accrue et d’une nouvelle batterie de savantes techniques destinées à la résolution des problèmes . »

Ici prenons le temps d’un petit aparté :

La vraie morale se situe non pas dans la morale sociale (celle qui faisait de la chasse aux sorcières un devoir au 16èmesiècle, relisez Jean Bodin, ou de la chasse aux buveurs d’alcool à Chicago en 1920, de la chasse aux fumeurs à Paris en 2010 - mais pas de la chasse aux toxiques agricoles ! -, de la lapidation des ces "criminelles sexuelles" qu'étaient les femmes adultères en Judée vers l’an 33, ou les homosexuels en l’an 1633 - ou des "homophobes" en 2013 ! - de la dénonciation des mauvais communistes, des mauvais français - ceux qui cachent des juifs par exemple - de ceux qui parlent patois et par là « donnent des coups de pied à la France », ceux qui ne tuent pas les animaux en les vidant de leur sang, ceux qui font un sourire aux délinquants qu’on emmène en prison, etc, etc), mais dans les réactions de la conscience morale individuelle, et surtout lorsque celle-ci réagit à l’encontre des normes de la morale sociale. Les exemples sont légion. Et tous azimuts. La morale, de tous temps ne s'est retrouvé que dans des geste, accomplis sous le mépris général, par des individus isolés, ayant parfois eux-mêmes honte de leur attitude.

Et ce n'est pas pour rien que Michel Terestchenko (dans un autre livre capital : « un si fragile vernis d'humanité ») reconnaît les « justes » comme - paradoxalement ? - ceux qui, contrairement à Eichmann, sont foncièrement inéducables.

cf Lamartine et son chien (lien)

Cette sociolâtrie qui se croit du côté de la vérité et de la responsabilité se met en fait le doigt dans l’œil. Ce sont des lèches-bottes.

Le livre de Zygmunt Bauman est également un déni du poncif anthropolâtre et de la stigmatisation de la « bestialité » qui caricaturent les bêtes. (Lien vidéo l'empathie) ainsi que du mépris administratif de l’empathie individuelle : lien « les héroiques vieilles dames malaimées des petits stalines municipaux »

Notez au passage la phrase de Hannah Arendt disant que le problème le plus ardu rencontré par les instigateurs la Solution Finale ("solution") ce  fut de surmonter la « pitié animale » que ressentent les individus normaux. Le terme doit être médité.

 

Maintenant voici ce qu’en dit Zygmunt Bauman :

« Comment ces allemands ordinaires devinrent-ils donc des meurtriers en série ? Selon Herbert C. Kelman, les inhibitions à l’égard des atrocités tendent à s’éroder lorsque trois conditions sont remplies, séparément ou simultanément:

quand la violence est autorisée par des ordres officiels,
quand les actions sont banalisées par des pratiques réglementaires,
quand les victimes sont déshumanisées par des définitions et endoctrinements » préalables
(au fait l'avortement des trisomiques ?)

« Nous examinerons la troisième. Quand aux deux premières elles nous sont parfaitement familières. Elles ont été maintes fois exposées dans les principes d’action rationnelle universellement appliquées par les institutions les plus représentatives de la société moderne . »

et last but not least, « L’augmentation de la distance physique et/ou psychique entre l’acte et ses conséquences fait plus que lever les inhibitions morales »

 

à suivre

 

et, au fait qq liens, ça se passe de nos jours :

http://www.alterinfo.net/Des-comprimes-a-base-des-foetus-et-le-probleme-des-technologies-biomedicales_a76182.html

http://www.resonance-mag.com/dossiers/dossiers.php?val=38...+

et :

Non, non, je ne délire pas, lisez bien cet article du Telegraph DE CE LUNDI "Hospitals letting patients die to save money. Hospitals may be depriving elderly patients of food and drink to hasten their deaths as part of cost-cutting measures to free up bed space, leading doctors warn",

autrement dit les patients en fin de parcours sont privés de nourriture pour accélérer leur "départ" vers l'au-delà. Et cela pour alléger le budget réduit par la crise... Cool... Chers Lecteurs, on vient de franchir un nouveau cap dans cette crise, et vous voyez que le pire se passe sous nos yeux... Et dire qu'en 2008 je recevais déjà des menaces de mort... Finalement, tout est relatif... Là on s'approche juste du livre et film "Soleil Vert" où on donne les morts comme nourriture aux vivants. Bon appétit... Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012

 

26/11/2018

quand aux petits chats ils nous font réfléchir sur ....

Mon petit chat quand on le voit jouer avec tant de frénésie et de manière tellement versatile et désordonnée, si c’était un enfant humain (de maintenant ! remarque importante ….) "on" dirait qu’il souffre d’une de ces maladies qu’ont inventé les psychiatres actuels - ça, ne ferait pas un pli ! - et on le bourrerait de produits chimiques !
Heu ! Apparemment c’est un comportement tout à fait normal.
Y compris chez les humains.
Mais non, si il avait le malheur d’être un enfant humain ça ne serait pas toléré, les parents de maintenant ne supportent que les « enfants » qui passent bien leur temps à ingurgiter bien sagement, bien attentifs, et bien soumis (ah ! non ! De nos jours on ne dit plus « soumis » on dit « citoyens»  ) leurs cours de langue anglaise comme de bons futurs petits cadres sup’ bien performants.

 

12/11/2018

La pathologisation de la diversité humaine j'te dis pas !!

des exemples ? il y en a plein, on ne voit plus que ça. écoutez les discours, analysez les mesures, etc.

(alors que le discours officiels de nos maîtres n'arrêtent pas de nous bassiner avec une officielle "diversité" qui n'a strictement rien de divers, tous juste une petite diversité d'origine raciale, mais dont on exclus les tziganes et pas mal d'autres, en fait tous les pauvres ! car pour appartenir à leur "diversité" (sic) il faut être riche (condition sine qua non) vétus uniformément et obligatoirement de jeans américains et de maillots de corps noirs à inscription commerciales ostentatoire, savoir l'anglais, être diplomé du supérieur, boire du coca-cola "Light" à l'aspartame, chanter du rock 'n roll, être athée, être superficiel, cynique, psychologiquement correct,  "dynamique", être "think positive", ne surtout pas être pour la révolution et la lutte des classes, ne contester aucuns des dogmes de la pensée unique du pouvoir édictée par ses journaputes de service, et de manière générale ne pas trop avoir d'esprit critique ! ni prendre la vie  au sérieux (surtout pas - sauf là où le pouvoir vous somme d'être grâve et respectueux !), être "performant", ne pas avoir d'enfant (ou à la rigueur un), ne surtout pas être marié, et encore moins sentimental, être "citoyen" (ce qui de nos jours veut dire soumis et bien obéissants aux flics, flic sociaux, et tout les apparatchiks autoproclamés du régime), ne pas s'interesser à la botanique, ni à la poésie, ni à beaucoup d'autres choses pas "in", et toute une autre liste qui vous font bien alignés dans un modèle normalisé et pas du tout divers !!hutetfort

08/11/2018

si lumineux et émouvant Alcide !

Sur Alterinfo un commentateur nommé Alcide a mis une explication très poussée de la dette des États crée artificiellement et dans un but précis par les banques depuis l’article 25 de la loi du 3 janvier 1973, etc. A la suggestion de lancer une pétition il répond :

5.Posté par Alcide le 27/05/2010 22:17
Bonsoir Agnès dette des États crée artificiellement et dans un but précis par les banques depuis l’article 25 de la loi du 3 janvier 1973, etc.
Une pétition c'est une très bonne idée mais personnellement je n'en suis pas capable.
Je vis à la campagne avec mon chien , je vois plus de chevreuils dans la journée que d'êtres humains.
Je fais ce que je peux, avec mes moyens pour faire la promotion des choses vraies et vérifiables par tout le monde, quelle que soit sa condition , quel que soit son niveau d'études. Cette connaissance est indispensable pour que chacun puisse exercer son droit de vote et faire ainsi bon usage de la démocratie.
Je pense que pour l'action il faut laisser la place à des personnes plus jeunes qui "en veulent" et qui sauront bien défendre la justice. Chacun d'entre nous fait de son mieux dans le domaine où il est le plus efficace.
La vérité n'a pas de dogme, la vérité est la vérité simplement qui doit être mise au service de l'humain pour son progrès ,son épanouissement, sa liberté .
Les temps actuels sont très troublés et dangereux. Je pense que même des guerres peuvent survenir car le cartel bancaire mondial fera tout ce qu'il peut pour se maintenir au pouvoir. C'est-à-dire au pouvoir réel qui leur permet ,par l'usage immoral de leur immense fortune de commander aux hommes politiques.
Mais nous ne sommes pas dupes.
"Le peuple reçoit la religion, les lois, comme la monnaie, sans l'examiner"
(Voltaire)
"Ceux que les dieux veulent perdre, il commence par les rendre fou"
(Euripide)

 

Lumineux et émouvant Alcide, je pense qu’il y a beaucoup de gens comme lui isolés dans la France (et d’autres pays) Internet leur permet de s’exprimer et de faire le petit peu qu’ils peuvent, et de se reconnaître, etc.

tiom prava kaj sagaca alcide !

06/11/2018

une leçon in tellectuelle de base - mais que les gens reconnaissent si peu !!!!!!!!!

Suivez (c'est aussi passionnant que suivre l'actualité des hommes ou un bon roman !) le déroulement de la migration des grues sur la voie d'Europe occidentale (les autres voies de migration ne sont pas malheureusement aussi bien documentées, qui va s'y mettre?) : http://champagne-ardenne.lpo.fr/grues/point_sur_la_migrat...

En outre, lisez BIEN et attentivement, ce relevé est une grande leçon aux humains , et une sacrée gifle !  envers tous les caporalismes casernicoles, normomanies, conformisme borné et viscéral,  totalitarisme de la vie individuelle de chacun, dogmes, modèles et théories qui caractérisent tant notre époque contemporaine (par exemple concernant l'état de maigreur ou le nombre limite d'enfants qu'il vous est autorisé d'avoir! les activités et les manières d'être heureux, où d'être malheureux! - le droit à être malheureux va devoir faire l'objet d'une grande campagne de la Ligue des Droits de l'Homme !! - qui vous sont permises, les aliments ou les vêtements qui vous resteront non-interdit, etc, etc):

En effet: on peut, et ces relevés (ceux de la migration des grues, lien ci-dessus) le montrent, scientifiquement, statistiquement, déterminer, globalement, un calendrier type de la migration. Quand  les grues commencent à se rassembler, Quand est-ce qu'elle arrivent à Rügen, de quelle à quelle date environ (ça peut varier selon les années et/ou le temps qu'il fait) elles transitent par le lac du Der, Quand elles commencent à arriver à La Sotonera (En Aragon), et en Estramadure (leur - théorique - point final de migration). Bon; mais maintenant regardez bien:

* le 11 août 2018 11 grues étaient déjà au lac du DER ! le 21/9/2006 21 grues étaient déjà vues dans le Cher, plus d'un mois -2 mois avant l'époque normale, et 5 au-dessus du Bas-Rhin, où normalement elles ne passent jamais. De même il arrive qu'on en voie dans les bouches du Rhone,  qui n'est pas du tout mais alors là pas du tout sur leur chemin, ou simplement à 50 km de leur voie de migration (et c'est déjà remarquable car celle-ci est nettement délimitée, par exemple sur Arras (j'en ai vues une fois) ou sur les Ardennes. (Cette année 2018 c'est encore plus tôt ! regardez sur le LIEN LPO point sur la migration, de plus en plus mal présenté, je regrette !)
encore mieux:
* le 19/9 (vous lisez bien! le 19/9) 6 grues étaient déjà, non seulement parties (alors que presque toutes sont encore en train de quitter tranquillement leurs lieux de nidification du grand nord suédois !) mais arrivées tout au bout en Estramadure!!
le 9/09/2018 Les premières grues sont notées en Espagne !! (11 individus).
*Inversement tous les ans il y en a quelques milliers qui ont le courage (ou est-ce plutôt par flemme?) de passer tout l'hiver autour des champs enneigés et des lacs gelés du Der, voir quelque dizaines encore plus au nord, en Lorraine, alors que le but même de l'opération est théoriquement de fuir le froid et d'aller se réchauffer au soleil d'Espagne. Beaucoup ne font en fait qu'une partie du chemin migratoire et s'arrêtent bien tranquillement dans les Landes. Seuls la moité d'entre-elles en fait vont jusque l'Estramadure; mais, car il y a encore un mais ! il y  a quelques individus qui poussent carrément jusqu'au Maroc!
22 août 2011 (je dis bien 22 août) 10 grues "hivernent" sur le lac du Der, et 2 survolent (on ne nous dit pas dans quelle sens ) la Charente



Vous voyez bien qu'il y d'une part, les grandes tendances, les grosses masses statistiquement significatives, qui est un point de vue intéressant scientifiquement, et  - constatation à sa manière non moins significative! - le comportement concret, la vie vécue, donc toujours à la première personne du singulier, des INDIVIDUS, ici des individus grues, qui peuvent très bien faire pas du tout comme les autres (pour quelle et quelle raison, difficile à savoir, on n'est pas dans la tête des grues,  et pas davantage dans celles des humains).

Car la réalité, on semble de nos jours totalement l'oublier, avec cette paranoïa, cette névrose administrative, journalistique, totalitaireoïde, panurgique et inintelligente, méprisante,  la réalité EST ESSENTIELLEMENT DIVERSE, - et individuelle! - en dernière analyse toujours, on l'oublie, individuelle. Que la diversité, la variabilité, ce qui implique même le complètement aberrant, toujours la présence du totalement atypique, est consubstancielle à la réalité vivante.

Si les auvergnats sont sensés être avares (est-ce seulement vrai?) il n'y en a pas moins des dépensiers. Il y a des policiers humains et civilisés (en tout cas dans le temps il y en a eu). Il y a des israéliens qui reconstruisent les maisons dynamitées des palestiniens, il y en a même des anti-sionistes, comme autrefois le père de Yéoudi Ménuhin ou actuellement  Jean Baumgarten, il y a des femmes qui s'interessent à autre-chose que leur nombril, etc, etc, etc

Seule la mort est partout est toujours (c'est le cas de la dire!...) la même.
La mort, et les produits du capitalisme et de la grande distribution !

04/11/2018

La France est devenue un sinistre et ignoble pays de merde !

Comme je disais ( http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2015/03/05/le-probleme-5556856.html ) le problème est que les jeunes dmaintenant n'ont même pas connu la LIBERTE, ni la CIVILISATION, n'ont jamais vécu dans un pays NORMAL, mais uniquement dans la société orwellienne précaire et méprisante actuelle, ils se savent même pas qu'un autre monde est possible, a été possible ! a éxisté !

Depuis quelques années, surtout à partir de l'infâme Sarkozy, mais il ne faut pas trop personnaliser, c'est la politique qu'on appelle du LIBERAL-FASCISME  que les tenants du NWO, de l'EU, le grand capital orwellien, et ses dérives paranoïaques et totalitaires, Orwell et Aldous Huxley sont leurs inspirateurs, déjà dépassés !

Savez-vous que vous marchez partout maintenant dans nos centre-ville sous le muffle ignoble des CAMERAS DE VIDEO-SURVEILLANCE ? et peut-être même qu'on vous a dressé à trouver ça normal  ?!!! alors qu'en 1960 jamais, au grand jamais personne n'aurait même seulement imaginé celà possible ! sauf sous Staline ! et on était prêts à faire la guerre pour ne pas tomber  dans une telle société aberrante, pervertie, totalitaire et inhumaine !!! http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2013/06/05/mod...

Savez-vous que maintenant on en trouve même dans les églises !!!! http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2014/08/26/mod...

pensez un peu le blasphème ! Jésus se retournerait dans sa tombe !!!

et savez-vous que maintenant dans les cafés on met même des digicodes aux toilettes !!!!

et ...... des caméras de vidéo-surveillance dans les toiletes !!!!           

quand on vous disait que même 1984 d'Orwell est dépassé

Etle plus "beau" est que les gens de maintenant ont l'air de trouver ça normal ! En 1830 le peuple de Paris s'est soulevé pour moins que ça. A quelle déchéance humaine on les a dressé !

 

03/11/2018

Aznavour les deux guitares


28/10/2018

le test du canard

Vous connaissez ?

"si ça ressemble à un canard, si ça nage comme un canard, et si ça fait coin-coin comme un canard, ben ça a de grandes chances d'être un canard !"

maintenant appliquons-le aux Etats-Unis

* Les USA torturent leurs prisonniers de guerre (pas besoin de lien je suppose ! c'est assez connu)

* Les USA ont bombardé plusieurs pays (Serbie, Afghanistan, Irak, Lybie) avec des obus à l'uranium appauvri, ce qui a pour conséquence par les poussière qu'ils laissent dans l'environnement de cause - pour des générations ! - la naissances d'enfants malformés et des milliers de cancers

Et devant ça les femmes n'osent plus avoir des enfants. C'est à dire qu'ils sont entrain de soumettre ces pays à un génocide lent !

* Les USA pratiquent des guerres d'agression en les faisant passer pour des interventions humanitaires (comme par exemple quand Hitler a envahi la Pologne il disait que c'était pour protéger les minorités allemandes victimes des atrocités commises par les polonais http://www.swt.org/share/ancientciv.htm ) Souvenez-vous, toutes les interventions récentes et actuelles ont été basées sur des mensonges :  souvenez-vous des bébés koweitiens, les faux camps de concentration serbes, des armes de destructions massives en Irak, de la fiole d'anthrax brandie à l'ONU, des faux massacres de Kadhafi (et des vrais crimes de guerre de l'OTAN: http://www.voltairenet.org/article170669.html    des snipers ayant pour but de faire déraper les manifs au départ pacifiques en Syrie, puis l'introduction de mercenaires islamistes formés par le Qatar et les USA, la tentative de faire passer un mensonge (et avec des photos truquées, on le sait maintenant) sur les gaz de Bachar. Re-snipers en Ukraine, et re-alliance avec des groupes barbares (Banderistes néo-nazis)

* Les USA espionnent leur propre peuple et se dotent de loi liberticides sans contrôle (Patriot Act) et de prison hors-contrôle (Diégo-Garvcia, et d'autres plus connues)

* Les USA déstabilisent la planète entière et leurs interventions de plus en plus ambitieuses nous mènent à la guerre mondiale. Depuis une dizaine d'années on n'arrête pas de se demander avec angoisse "quel pays ils vont attaquer maintenant ?" ou "ils vont aller jusqu'où?",ça rappelle pas les questions que l'Europe se posait avec angoisse durant les années 1934-40 ?

 

Vous voyez vraiment beaucoup de différence avec Hitler ? le IIIème Reich de notre époque c'est eux.

 

 

Et ça continue : en ce moment lesUSA   se conduisent en dépit du monde entier et de l'ONU  envers le Venezuela (et envers  plein d'autres pays !) comme Hitler durant les années 38 et  39