Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2018

si lumineux et émouvant Alcide !

Sur Alterinfo un commentateur nommé Alcide a mis une explication très poussée de la dette des États crée artificiellement et dans un but précis par les banques depuis l’article 25 de la loi du 3 janvier 1973, etc. A la suggestion de lancer une pétition il répond :

5.Posté par Alcide le 27/05/2010 22:17
Bonsoir Agnès dette des États crée artificiellement et dans un but précis par les banques depuis l’article 25 de la loi du 3 janvier 1973, etc.
Une pétition c'est une très bonne idée mais personnellement je n'en suis pas capable.
Je vis à la campagne avec mon chien , je vois plus de chevreuils dans la journée que d'êtres humains.
Je fais ce que je peux, avec mes moyens pour faire la promotion des choses vraies et vérifiables par tout le monde, quelle que soit sa condition , quel que soit son niveau d'études. Cette connaissance est indispensable pour que chacun puisse exercer son droit de vote et faire ainsi bon usage de la démocratie.
Je pense que pour l'action il faut laisser la place à des personnes plus jeunes qui "en veulent" et qui sauront bien défendre la justice. Chacun d'entre nous fait de son mieux dans le domaine où il est le plus efficace.
La vérité n'a pas de dogme, la vérité est la vérité simplement qui doit être mise au service de l'humain pour son progrès ,son épanouissement, sa liberté .
Les temps actuels sont très troublés et dangereux. Je pense que même des guerres peuvent survenir car le cartel bancaire mondial fera tout ce qu'il peut pour se maintenir au pouvoir. C'est-à-dire au pouvoir réel qui leur permet ,par l'usage immoral de leur immense fortune de commander aux hommes politiques.
Mais nous ne sommes pas dupes.
"Le peuple reçoit la religion, les lois, comme la monnaie, sans l'examiner"
(Voltaire)
"Ceux que les dieux veulent perdre, il commence par les rendre fou"
(Euripide)

 

Lumineux et émouvant Alcide, je pense qu’il y a beaucoup de gens comme lui isolés dans la France (et d’autres pays) Internet leur permet de s’exprimer et de faire le petit peu qu’ils peuvent, et de se reconnaître, etc.

tiom prava kaj sagaca alcide !

06/11/2018

une leçon in tellectuelle de base - mais que les gens reconnaissent si peu !!!!!!!!!

Suivez (c'est aussi passionnant que suivre l'actualité des hommes ou un bon roman !) le déroulement de la migration des grues sur la voie d'Europe occidentale (les autres voies de migration ne sont pas malheureusement aussi bien documentées, qui va s'y mettre?) : http://champagne-ardenne.lpo.fr/grues/point_sur_la_migrat...

En outre, lisez BIEN et attentivement, ce relevé est une grande leçon aux humains , et une sacrée gifle !  envers tous les caporalismes casernicoles, normomanies, conformisme borné et viscéral,  totalitarisme de la vie individuelle de chacun, dogmes, modèles et théories qui caractérisent tant notre époque contemporaine (par exemple concernant l'état de maigreur ou le nombre limite d'enfants qu'il vous est autorisé d'avoir! les activités et les manières d'être heureux, où d'être malheureux! - le droit à être malheureux va devoir faire l'objet d'une grande campagne de la Ligue des Droits de l'Homme !! - qui vous sont permises, les aliments ou les vêtements qui vous resteront non-interdit, etc, etc):

En effet: on peut, et ces relevés (ceux de la migration des grues, lien ci-dessus) le montrent, scientifiquement, statistiquement, déterminer, globalement, un calendrier type de la migration. Quand  les grues commencent à se rassembler, Quand est-ce qu'elle arrivent à Rügen, de quelle à quelle date environ (ça peut varier selon les années et/ou le temps qu'il fait) elles transitent par le lac du Der, Quand elles commencent à arriver à La Sotonera (En Aragon), et en Estramadure (leur - théorique - point final de migration). Bon; mais maintenant regardez bien:

* le 11 août 2018 11 grues étaient déjà au lac du DER ! le 21/9/2006 21 grues étaient déjà vues dans le Cher, plus d'un mois -2 mois avant l'époque normale, et 5 au-dessus du Bas-Rhin, où normalement elles ne passent jamais. De même il arrive qu'on en voie dans les bouches du Rhone,  qui n'est pas du tout mais alors là pas du tout sur leur chemin, ou simplement à 50 km de leur voie de migration (et c'est déjà remarquable car celle-ci est nettement délimitée, par exemple sur Arras (j'en ai vues une fois) ou sur les Ardennes. (Cette année 2018 c'est encore plus tôt ! regardez sur le LIEN LPO point sur la migration, de plus en plus mal présenté, je regrette !)
encore mieux:
* le 19/9 (vous lisez bien! le 19/9) 6 grues étaient déjà, non seulement parties (alors que presque toutes sont encore en train de quitter tranquillement leurs lieux de nidification du grand nord suédois !) mais arrivées tout au bout en Estramadure!!
le 9/09/2018 Les premières grues sont notées en Espagne !! (11 individus).
*Inversement tous les ans il y en a quelques milliers qui ont le courage (ou est-ce plutôt par flemme?) de passer tout l'hiver autour des champs enneigés et des lacs gelés du Der, voir quelque dizaines encore plus au nord, en Lorraine, alors que le but même de l'opération est théoriquement de fuir le froid et d'aller se réchauffer au soleil d'Espagne. Beaucoup ne font en fait qu'une partie du chemin migratoire et s'arrêtent bien tranquillement dans les Landes. Seuls la moité d'entre-elles en fait vont jusque l'Estramadure; mais, car il y a encore un mais ! il y  a quelques individus qui poussent carrément jusqu'au Maroc!
22 août 2011 (je dis bien 22 août) 10 grues "hivernent" sur le lac du Der, et 2 survolent (on ne nous dit pas dans quelle sens ) la Charente



Vous voyez bien qu'il y d'une part, les grandes tendances, les grosses masses statistiquement significatives, qui est un point de vue intéressant scientifiquement, et  - constatation à sa manière non moins significative! - le comportement concret, la vie vécue, donc toujours à la première personne du singulier, des INDIVIDUS, ici des individus grues, qui peuvent très bien faire pas du tout comme les autres (pour quelle et quelle raison, difficile à savoir, on n'est pas dans la tête des grues,  et pas davantage dans celles des humains).

Car la réalité, on semble de nos jours totalement l'oublier, avec cette paranoïa, cette névrose administrative, journalistique, totalitaireoïde, panurgique et inintelligente, méprisante,  la réalité EST ESSENTIELLEMENT DIVERSE, - et individuelle! - en dernière analyse toujours, on l'oublie, individuelle. Que la diversité, la variabilité, ce qui implique même le complètement aberrant, toujours la présence du totalement atypique, est consubstancielle à la réalité vivante.

Si les auvergnats sont sensés être avares (est-ce seulement vrai?) il n'y en a pas moins des dépensiers. Il y a des policiers humains et civilisés (en tout cas dans le temps il y en a eu). Il y a des israéliens qui reconstruisent les maisons dynamitées des palestiniens, il y en a même des anti-sionistes, comme autrefois le père de Yéoudi Ménuhin ou actuellement  Jean Baumgarten, il y a des femmes qui s'interessent à autre-chose que leur nombril, etc, etc, etc

Seule la mort est partout est toujours (c'est le cas de la dire!...) la même.
La mort, et les produits du capitalisme et de la grande distribution !

04/11/2018

La France est devenue un sinistre et ignoble pays de merde !

Comme je disais ( http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2015/03/05/le-probleme-5556856.html ) le problème est que les jeunes dmaintenant n'ont même pas connu la LIBERTE, ni la CIVILISATION, n'ont jamais vécu dans un pays NORMAL, mais uniquement dans la société orwellienne précaire et méprisante actuelle, ils se savent même pas qu'un autre monde est possible, a été possible ! a éxisté !

Depuis quelques années, surtout à partir de l'infâme Sarkozy, mais il ne faut pas trop personnaliser, c'est la politique qu'on appelle du LIBERAL-FASCISME  que les tenants du NWO, de l'EU, le grand capital orwellien, et ses dérives paranoïaques et totalitaires, Orwell et Aldous Huxley sont leurs inspirateurs, déjà dépassés !

Savez-vous que vous marchez partout maintenant dans nos centre-ville sous le muffle ignoble des CAMERAS DE VIDEO-SURVEILLANCE ? et peut-être même qu'on vous a dressé à trouver ça normal  ?!!! alors qu'en 1960 jamais, au grand jamais personne n'aurait même seulement imaginé celà possible ! sauf sous Staline ! et on était prêts à faire la guerre pour ne pas tomber  dans une telle société aberrante, pervertie, totalitaire et inhumaine !!! http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2013/06/05/mod...

Savez-vous que maintenant on en trouve même dans les églises !!!! http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2014/08/26/mod...

pensez un peu le blasphème ! Jésus se retournerait dans sa tombe !!!

et savez-vous que maintenant dans les cafés on met même des digicodes aux toilettes !!!!

et ...... des caméras de vidéo-surveillance dans les toiletes !!!!           

quand on vous disait que même 1984 d'Orwell est dépassé

Etle plus "beau" est que les gens de maintenant ont l'air de trouver ça normal ! En 1830 le peuple de Paris s'est soulevé pour moins que ça. A quelle déchéance humaine on les a dressé !

 

03/11/2018

Aznavour les deux guitares


02/11/2018

Lamartine peut-être le plus vrai et le plus profond de nos poètes

il n'est pas assez lu, peut-être décourage-t-il par ses longueurs et sa rhétorique, mais si on prend la peine de lire quelques phrases choisies, et de les méditer, on s'apperçoit soudain à quel point elles sont vraies, et profondes.

par exemple


Un jour, les yeux lassés de veilles et de larmes,
Comme un lutteur vaincu prêt à jeter ses armes,
Je disais à l'aurore : « En vain tu vas briller ;
La nature trahit nos yeux par ses merveilles,
Et le ciel coloré de ses teintes vermeilles
Ne sourit que pour nous railler.

« Rien n'est vrai, rien n'est faux; tout est songe et mensonge,
Illusion du cœur qu'un vain espoir prolonge.
Nos seules vérités, hommes, sont nos douleurs.
Cet éclair dans nos yeux que nous nommons la vie
Brille à peine un moment à notre âme éblouie,
Qu'il s'éteint et s'allume ailleurs.

« Plus nous ouvrons les yeux, plus la nuit est profonde ;
Dieu n'est qu'un mot rêvé pour expliquer le monde,
Un plus obscur abîme où l'esprit s'est lancé ;
Et tout flotte et tout tombe, ainsi que la poussière
Que fait en tourbillons dans l'aride carrière
Lever le pied d'un insensé. »


Je disais ; et mes yeux voyaient avec envie
Tout ce qui n'a reçu qu'une insensible vie
Et dont nul rêve au moins n'agite le sommeil ;
Au sillon, au rocher j'attachais ma paupière,
Et ce regard disait : « A la brute, à la pierre,
Au moins que ne suis-je pareil ? »


n'aurait-on pas envie de les apprendre par coeur et se les réciter chaque matin ?

01/11/2018

Une cause commune contre la mort

voici un extrait du livre de Marguerite Audoux "L'Atelier de Marie-Claire" qui nous rappelle ce dont parle Ray Bradbury dans son roman " La foire des ténèbres" nous avons une cause commune contre la mort"

L'origine de la morale !
et bien sûr la prise de conscience de l'horreur de notre condition de condamnés à mort ...

 

Un matin qu’il avait vu sortir une petite souris de la caisse à chiffons, il eut presque une colère en exigeant que Duretour allât tout de suite chercher le chat du voisin.

C’était un gros chat né dans l’appartement d’à côté et qui n’avait jamais vu de souris. On le rencontrait souvent sur le palier où il recherchait les caresses des ouvrières. Aussitôt entré, il sauta sur les machines, et il fit le tour de l’atelier en flairant dans tous les coins, puis, quand il eut tout vu, il se fourra dans un casier vide pour y dormir à son aise.

La petite souris se doutait du danger. Elle montra plusieurs fois son fin museau entre le mur et le dessus de la cheminée, mais elle n’osa pas aller plus loin. Puis comme le gros chat dormait toujours, elle s’enhardit et traversa l’atelier pour gagner la cuisine.

Elle recommença les jours suivants. Elle passait toute menue et vive avec sa jolie robe grise, et Bergeounette, qui la guettait, riait de la voir si adroite.

Pourtant le chat l’aperçut, il sauta lourdement de sa planche et s’en alla derrière elle dans la cuisine. Il revint peu après, mais son allure était changée. Il avançait avec précaution et tout son corps s’allongeait, ses yeux étaient plus jaunes aussi, et il étirait longuement ses griffes. Il fit encore le tour de l’atelier, mais au lieu de retourner à son casier, il se plaça sous un tabouret tout près de la cheminée. Il avait l’air de dormir nez sur ses pattes, mais l’une ou l’autre de ses oreilles restait constamment dressée, et l’on voyait une raie claire entre ses paupières.

La petite souris ne se pressait pas de revenir, et personne ne pensait plus à elle ni au chat, lorsqu’on entendit un cri si fin et si long que toutes les machines s’arrêtèrent et que tout le monde regarda vers le tabouret. Le chat y était encore, mais il se tenait couché sur le côté, et, sous l’une de ses pattes, allongée, la queue de la souris dépassait et traînait comme un bout de cordon noir. Presque aussitôt le cordon noir s’agita, et la souris s’échappa. Elle n’alla pas loin, le chat lui barra la route et la retourna d’un coup de patte. Elle resta un instant comme morte, puis elle essaya de filer vers la cuisine ; le chat se trouva encore devant elle.

Alors elle s’affola ; elle voulait fuir n’importe où et n’importe comment, elle tournait ou se lançait dans toutes les directions, et toujours, d’un coup de griffes, le chat la ramenait dans l’atelier. Il y eut un moment où l’on crut qu’elle allait se résigner à mourir, tant elle était tremblante et affaissée. Mais soudain, elle fit face à son bourreau. Elle s’était dressée si vite que son élan avait failli la renverser en arrière ; elle resta debout toute frémissante en agitant ses pattes de devant, tandis que sa petite gueule saignante laissait échapper des cris variés et suivis. Et chacune de nous comprit bien qu’elle accablait d’injures l’énorme monstre qui la regardait tranquillement assis en penchant la tête. Puis, comme si elle eût mesuré d’un coup toute sa faiblesse, et compris que rien ne pourrait la sauver, elle vacilla et retomba en poussant une plainte aiguë. Et cela fut si pitoyable que Bouledogue saisit le chat par le milieu du dos et le jeta sur la table. Il redescendit très vite, mais la souris n’était plus là.

Le patron retourna à sa chaise longue, et on ne sut pas s’il était fâché ou content lorsqu’il dit :

— La voilà échappée.

Mme Dalignac respira fort, et ses deux poings qu’elle tenait serrés contre sa poitrine s’ouvrirent brusquement comme si elle-même n’avait plus rien à craindre.

 

29/10/2018

vous avez dit "dépression" ?


vers  la fin de la vidéo à partir de la 19è minute on s'aperçoit, ce dont je m'étais toujours douté, que le concept de "dépression" est une invention (encore du Docteur-Knock-isme !) pour créer un marché juteux à Big Pharma! (et pour instiller un totalitarisme de plus dans  la vie quotidienne !!! il fallait bien remplacer le totalitarisme théocratique des confesseurs et des "directeurs de conscience" catholiques, par un nouveau totalitarisme de la part des nouveaux calotins).


La mélancolie, le spleen, le chagrin, sont des sentiments humains des plus normaux, et non des maladies ; mais des maladies c'est rentable !    ....


(C'est comme pour les enfants,quand je vois mon petit chat s'agiter dans tous les sens je comprend que les fameuses maladies dont on accuse maintenant les enfants aux USA, ne sont que des comportements des plus naturels psychiatrisés, pour créer un marché pour Big Pharma, et une pression au totalitarisme !)

28/10/2018

le test du canard

Vous connaissez ?

"si ça ressemble à un canard, si ça nage comme un canard, et si ça fait coin-coin comme un canard, ben ça a de grandes chances d'être un canard !"

maintenant appliquons-le aux Etats-Unis

* Les USA torturent leurs prisonniers de guerre (pas besoin de lien je suppose ! c'est assez connu)

* Les USA ont bombardé plusieurs pays (Serbie, Afghanistan, Irak, Lybie) avec des obus à l'uranium appauvri, ce qui a pour conséquence par les poussière qu'ils laissent dans l'environnement de cause - pour des générations ! - la naissances d'enfants malformés et des milliers de cancers

Et devant ça les femmes n'osent plus avoir des enfants. C'est à dire qu'ils sont entrain de soumettre ces pays à un génocide lent !

* Les USA pratiquent des guerres d'agression en les faisant passer pour des interventions humanitaires (comme par exemple quand Hitler a envahi la Pologne il disait que c'était pour protéger les minorités allemandes victimes des atrocités commises par les polonais http://www.swt.org/share/ancientciv.htm ) Souvenez-vous, toutes les interventions récentes et actuelles ont été basées sur des mensonges :  souvenez-vous des bébés koweitiens, les faux camps de concentration serbes, des armes de destructions massives en Irak, de la fiole d'anthrax brandie à l'ONU, des faux massacres de Kadhafi (et des vrais crimes de guerre de l'OTAN: http://www.voltairenet.org/article170669.html    des snipers ayant pour but de faire déraper les manifs au départ pacifiques en Syrie, puis l'introduction de mercenaires islamistes formés par le Qatar et les USA, la tentative de faire passer un mensonge (et avec des photos truquées, on le sait maintenant) sur les gaz de Bachar. Re-snipers en Ukraine, et re-alliance avec des groupes barbares (Banderistes néo-nazis)

* Les USA espionnent leur propre peuple et se dotent de loi liberticides sans contrôle (Patriot Act) et de prison hors-contrôle (Diégo-Garvcia, et d'autres plus connues)

* Les USA déstabilisent la planète entière et leurs interventions de plus en plus ambitieuses nous mènent à la guerre mondiale. Depuis une dizaine d'années on n'arrête pas de se demander avec angoisse "quel pays ils vont attaquer maintenant ?" ou "ils vont aller jusqu'où?",ça rappelle pas les questions que l'Europe se posait avec angoisse durant les années 1934-40 ?

 

Vous voyez vraiment beaucoup de différence avec Hitler ? le IIIème Reich de notre époque c'est eux.

 

 

Et ça continue : en ce moment lesUSA   se conduisent en dépit du monde entier et de l'ONU  envers le Venezuela (et envers  plein d'autres pays !) comme Hitler durant les années 38 et  39


 

25/10/2018

propos exacts, humanistes et de gauche

https://hdclips.top/hd-videos/fNr3tcd_aGc/michel-onfray-l...

 

« Cette classe mondialisée siège dans les grandes entreprises présentes à l’international, dans des organisations comme les Nations unies, dans les médias, dans les start-up, les universités, les ONG, les fondations, les partis et leurs appareils, et parce qu’elle maîtrise l’information, elle donne le la sur le plan politique et culturel. Ses membres vivent presque sans exception dans de grandes villes, parlent couramment anglais, et parce qu’ils passent d’un job à un autre entre Berlin, Londres et Singapour, fréquentent partout les mêmes appartements, les mêmes maisons, les mêmes restaurants, les mêmes magasins et les mêmes écoles privées. Ce milieu est socialement homogène. La conséquence est que le lien entre cette nouvelle élite et sa terre d’origine est faible. Ces gens-là se sentent comme des citoyens du monde vivant dans une société parallèle. La pluie qui tombe sur leurs terres d’origine ne les mouille pas. Ils rêvent d’un monde unique ou d’une république mondiale. (…)

Face à cette classe mondialisée se dressent deux groupes hétérogènes qui ont formé une alliance au sein de l’AfD. D’un côté, une classe moyenne à laquelle appartient aussi notre tissu de PME, qui ne peut pas facilement délocaliser ses usines en Inde, pour y produire à bas coût. De l’autre, des citoyens lambda dont les jobs sont payés au lance-pierre ou n’existent tout simplement plus, qui ont durement travaillé toute leur vie et qui n’ont plus qu’une misérable retraite pour vivre. Eux ne peuvent tout simplement pas partir et jouer au golf ailleurs. »

A. Gauland – le 6/10/2018

23/10/2018

c'est bien joli la parité, mais

de nos jours quelques "pontes" ont décidé qu'il était inadmissible que l'Assemblée Nationale aie moins de 50% de femmes, étant donné qu'elles sont 50% dans la population. Et qu'une chambre des députés où cela n'était pas assuré ne pouvait représenter normalement le peuple français (heu ... vous croyez vraiment que les revendications et les interêts des femmes d'affaires diffèrent vraiment de ceux des homme d'affaires ? Et que les intérêts des ouvrières sont très diférents de ceux des ouvriers ?).

Mais alors il y a d'autres parités autrement plus importantes à faire respecter, avec une loi, allons-y ! La parité de classes sociales d'abord, ça, ça a un enjeu démocratique majeur ! Or sur 576 députés il n'y en a qu'un qui soit d'origine ouvrière ! Voilà une "parité" à faire respecter d'urgence, comme ils sont  20% de la population (il y a vingt ans c'était 40%) il faut donc imposer 20% de personnes d'origine ouvrière dans les listes de candidats, point !

je rappelle que "Effectivement Maxime Gremetz. dérange... pour commencer il dérange déjà les 576 autres députés qui ne sont pas représentatifs du milieu ouvrier. Où est la parité dans cette assemblée ? Il dérange aussi car il gêne les plans des politiciens dits de "gauche" qui font le jeu du PS et du capitalisme qui va avec."

(bien sûr il faudra aussi imposer un respect des quotas par religion, par race, respecter le quota des fumeurs (ils seraient moins persécutés peut-être, tiens !) des chefs d'entreprise (ne pas dépasser leur proportion dans la population ! eh eh !) de roux, de végétariens, de timides, c'est pas normal que l'Assemblée ne représentat pas les timides, c'est une sacré discrimination, etc.