Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2016

mon petit chat noir se comporte comme une femme

2009 :

Envers mon chat blanc il se comporte comme les femmes actuelles se comportent envers les hommes. Quand il voit mon chat blanc il cherche à faire croire qu’il en a peur, qu’il est malheureux et traumatisé, et que celui-ci est dangereux, alors que c’est le contraire et qu’il se conduit en fait en dominant et le repousse, et voudrait bien le chasser carrément et de la maison et du jardin si il pouvait, et que c’est mon gros blanc qui a peur et cède le terrain. Dès qu’il le voit il (le petit noir) se met ostensiblement à pousser des cris déchirants, l’air de dire : « oh comme j’ai peur ! oh comme ce méchant chat blanc est dangereux ! » Et puis c’est lui qui prend sa place ou cherche à le faire, et mon « dangereux » blanc qui fout le camp aussitôt quand il voit l’autre s’attabler à sa gamelle.

 

Dans la société actuelle c’est pareil

27/06/2016

pri Esperanto 10

voici de nouvelles traductions utiles :

d'abords des termes de base poour les mathématiques, qu'il est donc important de connaître : inconnue -> nekonato
variable -> variablo
paramètre -> parametro

(là elles sont présentées comme espéranto -> français mais en réalité elles sont surtout utiles à utiliser dans le sens français -> espéranto)

aspekte

on dirait

 

 

AVI

TVA

 

 

babilaĵoj

balivernes

 

 

batilo (ekz : tenisa batilo)

raquette

 

 

benzoo

benjoin

 

 

bonakcepta

User-friendly; acceuillant

 

 

bonakcepto

 

 

 

bonvolu kiel ?

plaît-il ?

 

 

bova flano

bouse

 

 

brokantaĵoj

occasions (d’occasion)

 

 

brulaĵo

combustible

 

 

civitaĵoj

instruction civique

 

 

ĉea

adjacent , d’à côté

 la ĉehorizontaj nuboj
la ĉepromenaj vidaĵoj

 

ĉemani

être à disposition

ĉemane = sous la main

 

ĉesidi

assister

ĉetablaj kantoj

 

 

 

ĉeŝultre vatizita = ouatiné au niveau des épaules

 

ĉirkaŭaĵistaj asocioj

associations evironnementalistes

 

 

daŭripova disvolviĝo

développement durable

 

deadmoni

mettre en garde contre

 

deĵorloko

poste (colonies, etc)

 

demonstra

révélateur, significatif

 

depostuloj

revendications

 

detalo

 

unuopaĵo

dikmalalta

trapu

 

diec-rajtiĝanta
(Diec-rajtiĝinta reĝo)

de droit divin

 

disceleco

dispersion

 

diseriĝi

s’effriter, se désagréger

 

disfali

se disloquer, tomber en morceaux,

 

divole

Si Dieu le veut

 

dorno

attention ! il y a une différence entre "épine" et "aiguillon" en botanique (renseignez-vous ! révisez votre manuel de botanique):
épine = dorno
aiguillon = pikaĵo


dungomurdisto

tueur à gage

 

ekkonscio

 

 

ekvido (ĝenerala ekvido)

Une première vue, un aperçu

 

elĉerpe

de manière exhaustive

 

elfluegi

déborder

 

elmontri

démontrer, mettre en évidence

 

elstarigita

idéalisé

 

eltrovi

 

elpensi, inventi, malkovri, diveni

Eminentuloj

eminentiĝo

L'élite, les VIP, les personnalités

eminentiĝo de elektitoj

englutemulo

glouton

 

enhaveco

capacité

 

eni

se trouver, être dans

 

esploraresto

garde à vue

 

esploristaro (la)

le monde des chercheurs, de la recherche

 

ekoefiko

effets sur l’environnement

 

ekstremdekstrularo

l’extrème-droite

 

ekventoj

bourrasques

 

etaĉa

minable (comme l'esprit des cadres sup' d'Ipernity)

 

etiketo

Etiquette (regulo de eksteraj manieroj)

 

fakkonoj

compétences

 

familia kromsalajro

allocations familiales

 

fava

teigneux

 

fekbona !

vachement bien !

 

fekegalas

C’est d’la merde !

 

fidenuncistoj

cafards, délateurs

 

flamingoj

brûleurs

 

flano

galette

 

flanko

membre d'une équation, inégalité, etc

 

flugtuŝeti

effleurer

 

foraĉeto

accaparement

 

forflugemaj

 

 

forpafu vin !

foutez le camp !

 

forvendado

soldes, braderie

 

forvojogi

détourner (la conversation)

 

fragmito

roseau sc. Phragmites

 

frotosonoj

fricatives

 

fuŝvizaĝa

Au visage défait

 

25/06/2016

la logique du pouvoir capitaliste c'est ça

Si, comme des millions de Français, vous vous êtes déjà fait flasher alors que vous conduisiez normalement, cliquez vite ici.

Vous découvrirez comment le lobby des fabricants radars a pris le contrôle de la sécurité routière...

... et comment, ensemble, nous pouvons nous organiser pour leur faire barrage.


Bien à vous,
L'équipe de la Ligue de Défense des Conducteurs


23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris 

 

Et dans tous les domaines c'est la société, ce sont les dérives, c'est la tyrannie de gangs de racketteurs, de mafiosi, de bandits de grands chemins à laquelle on va être de plus en plus soumis (tant que nous ne nous seront pas révoltés, ni n'aurons instauré d'autres rapports de force, une autre société, un autre régime). On le voit dans tous les domaines, santé, energie, normes, idées "à la mode", etc, etc.

23/06/2016

Appel au Rassemblement pour la démondialisation

Jacques Nikonoff :

Candidat à l'élection présidentielle, c’est aujourd’hui, le 18 juin 2016, que j'appelle au Rassemblement pour la démondialisation (RD). Cette date ne doit rien au hasard. Toutes proportions gardées, elle est un hommage à l’Appel du 18 juin 1940 lancé par le général de Gaulle. Ce dernier invitait les Français à refuser la défaite, à résister et à combattre. Dans les conditions extrêmement différentes de notre époque, le refus de la défaite, la résistance et le combat restent à l’ordre du jour.
 
L’ennemi n° 1 des peuples, aujourd’hui, c'est la mondialisation néolibérale !
 
La mondialisation néolibérale est un processus d’essence politique visant à éliminer la souveraineté des nations pour imposer des politiques conformes aux intérêts des puissants. Elle trouve ses fondements dans la nécessité pour les classes dominantes de trouver une parade efficace face aux conquêtes sociales du XXe siècle : New Deal aux États-Unis en 1933, Front populaire en France en 1936, régimes d’économie mixte en Europe de l’ouest de 1944 à 1948, conquis sociaux des années 1960 et 1970, luttes de libération nationale des pays colonisés…
 
Les politiques de mondialisation reposent sur trois piliers : le libre-échange, la libéralisation financière, les traités internationaux et les institutions multilatérales.
 
La démondialisation correspond à la sortie de l’ordre néolibéral mondial.
 
Aucun autre candidat à la présidentielle ni parti politique ne fait cette analyse et n’en tire les conséquences qui s’imposent. 

Si vous vous reconnaissez, alors rejoignez le
Rassemblement pour la démondialisation !

  • Comme les millions de citoyens – environ la moitié des électeurs – qui s’abstiennent désormais aux élections de façon permanente ou sélective selon les élections. Ils rejettent les politiques menées ces trente dernières années par des gouvernements se présentant de « gauche » ou de « droite » et qui, finalement, sont à peu près les mêmes. Avec les résultats catastrophiques que l’on connaît pour la population.
  • Comme les millions de citoyens qui, pour les mêmes raisons, votent blanc ou nul.
  • Comme les très nombreux électeurs qui votent Front national, croyant de toute bonne foi rendre service à leur pays alors que le FN fait semblant de défendre la France et ne veut pas sortir de l’ordre néolibéral mondial.
  • Comme la plupart des électeurs communistes et gaullistes qui partagent encore le magnifique souvenir du Conseil national de la Résistance et qui pensent que cette expérience, adaptée à notre époque, offre encore une voie d’avenir.
  • Comme les vrais écologistes qui ont compris que la protection de l’environnement était incompatible avec la mondialisation néolibérale, et qu’il était temps de démondialiser.

http://www.nikonoff2017.fr/

21/06/2016

imaginez

Imaginez : 

Vous roulez tranquillement, lorsque des policiers vous arrêtent pour un contrôle de routine. 

Sauf qu'au lieu de sortir un éthylotest... ils se branchent  sur votre ordinateur de bord, et contrôlent l'intégralité des données qui y sont enregistrées depuis plusieurs semaines.

Et pour chaque km/h au dessus de la vitesse autorisée, ne serait-ce que sur quelques mètres, ils vous collent un PV, et un retrait de points. 

Peu importe la situation dans laquelle s’est produit ce « dépassement » - dont vous ne vous souvenez probablement plus... 

Pas d’indulgence, pas de droit à l'erreur : la sanction tombe, systématique. Et avec elle, vos points de permis qui s’envolent, et l’argent des vacances qui part engraisser la machine à PV....

Ce cauchemar absurde est sur le point de devenir une réalité imminente – à moins que vous et moi et tous les conducteurs de ce pays ne s’y opposent massivement et de toute urgence.

Ce n’est pas une plaisanterie : le gouvernement est en train de faire passer en douce, en ce moment même, une modification sans précédent du code de la route qui permettra aux forces de l’ordre d’accéder à toutes les données enregistrées par votre véhicule : il s’agit de l’amendement CL180 de la loi de modernisation de la justice du XXIe siècle.

S'il vous plaît, aidez-nous à faire barrage à cette mesure de contrôle terrifiante avant qu'il soit trop tard ! Signez immédiatement la pétition de la Ligue de Défense des Conducteurs : "Non au contrôle permanent" :



Si nous ne nous mobilisons pas massivement dès maintenant pour tuer dans l'œuf cette disposition, insérée discrètement dans la loi de modernisation de la justice...

...nos gouvernants vont pouvoir l'utiliser à leur guise pour mettre en place LA solution ultime de contrôle permanent des conducteurs. 

Même plus besoin de radars : tenus en laisse 24/24h et 7/7j, vous n'aurez plus droit à la moindre erreur, à la moindre seconde d'inattention.

Qui peut affirmer qu'il est capable de rouler en étant en permanence pile à la bonne vitesse, alors que parfois, on ne sait même pas quelle est la limite ? 

C'est sûr : même pour les plus scrupuleux d'entre nous, les amendes et les retraits de points vont exploser !!!

Il y a urgence à faire barrage :  

Les pouvoirs publics disposent déjà de tous les moyens techniques pour récupérer et contrôler les données de nos voitures : le pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, situé à Cergy-Pontoise, le fait déjà pour certains véhicules ! 

Et le gouvernement a déjà fait passer sa modification du code de la route, noyée dans un paquet législatif, dans le cadre d'une procédure accélérée.

Notre dernier recours, maintenant, c'est d'obliger les parlementaires à bloquer cette mesure lorsqu'ils vont devoir l'examiner en commission mixte paritaire, d'ici quelques semaines.

Mais pour ça, nous devons pouvoir rassembler d'ici là des dizaines, des centaines de milliers de signatures de conducteurs : 

C'est indispensable pour obliger les parlementaires, lorsque nous irons les voir, à stopper ce projet complètement délirant qui va littéralement nous assommer de PV, sans plus le droit à la moindre erreur bénigne !

Alors s'il vous plaît, signez immédiatement notre pétition "Non au contrôle permanent des conducteurs" en cliquant sur le bouton ci-dessous. 



Et dès que c'est fait, transmettez immédiatement à l'ensemble de vos contacts en leur demandant de signer à leur tour : eux aussi doivent savoir ce que le gouvernement prépare dans notre dos : 

Une mesure de contrôle ultime des conducteurs, qui va nous tenir en laisse en permanence. Même les pires délinquants ne sont pas traités de la sorte !

Avec cette nouvelle mesure, pas de présomption d’innocence, pas de tolérance, pas d’amnistie : c’est une violation sans précédent de nos libertés individuelles, et de nos droits les plus élémentaires garantis par la Constitution ! 

Ensemble, nous devons absolument empêcher cette mesure tyrannique tant qu'il en est encore temps. 

Pour cela, nous avons impérativement besoin de la mobilisation de chacun d'entre vous.

1.    Signez immédiatement la pétition de la Ligue de Défense des Conducteurs en cliquant sur le bouton ci-dessous : 


2.    Dès que vous avez signé, transmettez ce message à un MAXIMUM de vos contacts, et ce par tous les moyens : mail, réseaux sociaux...

Avec la validation du texte en commission, il nous reste encore un dernier recours pour stopper cette modification en douce du code de la route.

Mais pour ça, nous avons besoin d'avoir des centaines et des centaines de milliers de conducteurs rassemblés à nos côtés.

C'est possible, si chacun d'entre nous réussit à alerter et mobiliser ne serait-ce qu'une poignée de ses contacts, qui, à leur tour, pourront transmettre notre pétition à d'autres personnes. 

Alors, ne perdez plus un instant : signez sans attendre la pétition "Non au contrôle permanent des conducteurs".



Et transmettez immédiatement cet e-mail à l'ensemble de vos contacts, pour qu'ils nous rejoignent à leur tour dans cette bataille déterminante pour notre liberté de circuler et nos libertés individuelles. 

Nous comptons sur vous ! 

Par avance, un immense merci, 

L'équipe de la Ligue de Défense des Conducteurs

19/06/2016

Les soutanes noires sont partout !

Ils ont diminué les morceaux de sucre, qui ne sont plus que des demi morceaux de sucre. Remarquez, ils ont aussi tellement réduit la quantité de café dans la tasse !

par contre ils n’ont pas réduit le prix…. (curieux non ?)

ça fait d’autant plus de bénéf

Mais apparemment être avide de fric c’est sain. Et l’exploitation de l’homme par l’homme c’est « normal » …

Quand on vous disait que le pouvoir était à la Secte des Adorateurs de la Mort. C’est partout, et dans tous les domaines, même subliminaux (peut-être les plus dangereux)

Les « soutanes noires » sont partout.

18/06/2016

COUP DE TONNERRE

== COUP DE TONNERRE DANS LA HAUTE FINANCE MONDIALE ==
PEUPLE NON SOUMIS À LA DICTATURE DE L'UNION EUROPÉENNE, LES SUISSES VONT ORGANISER UN RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE POUR RETIRER AUX BANQUES LEUR POUVOIR DE CRÉATION MONÉTAIRE.
-----------------------------------
C'est un véritable coup de tonnerre qui vient de résonner dans le monde feutré de la finance en ce 30 décembre 2015. La Confédération Helvétique, pourtant réputée pour être le paradis des banques, vient de décider d'organiser un référendum pour retirer aux banques leur pouvoir de création monétaire et le réserver à la seule Banque Nationale de Suisse (BNS).

----------------------------------------
Le résultat d'une initiative populaire
-----------------------------------------
Cette décision résulte directement du fait qu'une initiative populaire, lancée en juin 2014, a recueilli 111.824 signatures, soit davantage que les 100.000 nécessaires pour provoquer une "votation", autrement dit un référendum.

L'initiative propose que la BNS « émet désormais seule » non seulement la monnaie physique, mais aussi la « monnaie scripturale. » (monnaie créée pour l'essentiel par les banques lors de l'attribution de crédits à l'économie physique ou à d'autres banques).

Les conséquences du référendum seraient que les banques perdraient leur capacité de créer de l'argent ex nihilo. Tout prêt accordé par une banque devrait désormais être couvert par de la monnaie de la banque centrale au bilan de l'établissement. Dès lors, la Banque Nationale de Suisse (BNS) maîtriserait entièrement la création monétaire.

----------------------------------------
Les 3 modes de distribution de l'argent exclusivement
créé par la Banque Centrale
-----------------------------------------
L’initiative populaire prévoit trois modes de distribution de l'argent créé par la BNS :

1°) un transfert de cet argent aux pouvoirs publics pour alimenter l'économie. Ce transfert ne se ferait pas sous forme de prêt, mais de « don. »

2°) 'attribution directe d'argent de la BNS aux particuliers. L'initiative émet donc la possibilité d'un « Quantitative easing pour les gens ». Mais il est possible d'imaginer que cet argent soit aussi celui d'un revenu de base qui est actuellement en discussion en Suisse, comme en Finlande.

3°) l’alimentation par la banque centrale des banques elles-mêmes. Mais cette fois, à la différence d'aujourd'hui, les banques ne pourraient plus prêter que l'argent qu'elles auront auparavant emprunté à la BNS selon les moyens traditionnels déjà existant de refinancement. «

----------------------------------------
Une potentielle révolution planétaire
----------------------------------------
Cette initiative dispose du soutien de plusieurs économistes, suisses et européens. Mais elle fait bien entendu hurler le secteur bancaire helvétique, qui est, avec près de 12 % du PIB suisse, un des piliers de l'économie nationale.

Quoi qu'il en soit, l'adoption par la Suisse de cette initiative serait une révolution dans le monde de la finance et ses conséquences dépasseraient largement les frontières de la Confédération. Le séisme et l'effet d'exemplarité seraient énormes dans le monde entier.

Car la Suisse n'est pas la petite Islande, c'est un des centres financiers les plus importants de la mondialisation. Or, les rares sondages sur la question ont donné une large majorité au « oui » à l'initiative. Le plus récent, datant d'août, donnait 57 % pour l'initiative, mais il doit être pris avec précaution.

-------------------------------------
Le lobby des banques et des euro-atlantistes
fera tout pour faire échouer le référendum
-------------------------------------
Rien ne dit cependant que cela débouchera sur une majorité pour l'initiative : on peut tabler sur le fait que le secteur bancaire au cours de la campagne électorale, probablement avec le soutien d' une partie des partis de droite et, plus globalement, des partis et des médias inféodées aux forces euro-atlantistes.

Il faut par ailleurs obtenir non seulement la majorité populaire au niveau fédéral, mais aussi dans au moins 12 des 23 cantons de la Confédération. Ce n'est donc pas gagné.

--------------------------------
Comparaisons entre la France (UE + euro + OTAN)
et la Suisse (ni UE ni euro ni OTAN)
--------------------------------
Avec un peu plus de 8 millions d'habitants et 41 200 km², la Suisse est environ 8 fois moins peuplée que la France et 13 fois plus petite en superficie. Elle est même plus petite que la seule région Rhône-Alpes.

Pourtant, le peuple suisse - historiquement très vigilant sur ses libertés et sur sa démocratie - a courageusement et intelligemment refusé d'entrer dans la prétendue « construction européenne », dans l'euro et dans l'OTAN.

Le peuple suisse a ainsi fait un bras d'honneur à la propagande euro-atlantiste. Ils ne se sont jamais laissés intimider. Ils n'ont pas cru les prophètes malintentionnés qui leur assurait que la Suisse était "trop petite" pour s'isoler du monde...

Avec le recul du temps, les résultats comparés de la Suisse et de la France sont édifiants.

Alors que la France dégringole année après année dans le calcul de l'Indice de Développement Humain (IDH) du PNUD, - étant passée de la 2e place en 1995 à la 22e place en 2015, la Suisse, elle, est désormais à la 3e place mondiale.

Alors que la pauvreté et la misère ne cessent de s’étendre en France au même rythme que les délocalisations industrielles, la prospérité suisse est plus forte que jamais, notamment grâce à une monnaie nationale gérée conformément aux intérêts du peuple suisse.

Alors que la France est attirée dans des guerres illégales et très meurtrières qui nous aliènent la sympathie du monde entier et qui nous ont transformé en larbins de Washington, la Suisse se tient sagement à l'écart de ces crimes, tout ne préservant une véritable armée digne de ce nom et tout en respectant le droit international au point qu'elle est devenue le pays du monde qui abrite le plus de conférences internationales et un symbole de paix à elle toute seule.

Alors que la France connait des attentats terroristes, qui résultant directement des choix diplomatiques et militaires scandaleux de nos dirigeants, la Suisse reste indemne de cette plaie, tout simplement parce que la Suisse inspire le respect dans le monde entier.

Alors que la France se dirige vers sa dislocation sous le poids de la politique maléfique des "euro-régions", la Suisse maintient plus que jamais son unité nationale, grâce au respect de ses traditions vieilles de 800 ans. Les cantons suisses sont en moyenne 2 fois plus petits et 2 fois moins peuplés que les départements français, mais personne en Suisse n'ose même imaginer de les supprimer "pour être moderne".

Alors que la France sombre mois après mois dans un régime de plus en plus dictatorial avec une surveillance généralisée des citoyens, une extension abusive de l'état d'urgence, des réformes constitutionnelles aux relents xénophobes débattus à la sauvette et des lois liberticides votées en catimini, la Suisse administre toujours plus son respect profond du peuple et de la démocratie, avec son système de référendum d'initiative populaire que les oligarques franco-européistes refusent bec et ongle aux peuple français.

On doit noter au passage, que cette annonce de référendum sur le retrait du pouvoir de création monétaire aux banques privées permet de clouer le bec aux européistes méprisants qui nous assurent continuellement que l'on en pourrait "pas comparer" la Suisse à la France parce que la Suisse tirerait sa richesse des banques.

La preuve est faite que, même si le poids du secteur bancaire est important en Suisse - celui de l'industrie y est aussi très élevé -, cela n'empêche nullement le peuple suisse d'envisager de mettre au pas ledit secteur bancaire. Le peuple et les dirigeants suisses font preuve d'un courage, d'un sens de l'intérêt général et d'une dignité qui font affreusement défaut aux médiocres personnages qui nous gouvernent.

--------------------------------
Conclusion
--------------------------------
En guise de conclusion, je rappelle que l'UPR est le seul parti politique français qui offre au peuple français la perspective de recouvrer une prospérité et une démocratie de type helvétiques.

Le programme que j'ai présenté en décembre 2011 - voici maintenant 4 ans - s'engage en effet de façon ferme et définitive :
- à faire sortir la France de l'UE, juridiquement et unilatéralement, par l'article 50 du TUE,

- à faire sortir la France de l'euro, juridiquement et unilatéralement, par l'article 50 du TUE,

- à faire sortir la France de l'OTAN, juridiquement et unilatéralement, par l'article 13 du Traité de l'Atlantique Nord,

- à créer enfin un vrai référendum d'initiative populaire, avec des conditions d'organisation comparables à ce qu'elles sont en Suisse,

- à redonner à la Banque de France son pouvoir plein et entier de création monétaire

- à organiser, après son accession au pouvoir, un grand débat sur l'origine de la dette publique, assorti d'un référendum à questions multiples.

Parmi ces questions, nous pourrions très bien soumettre au peuple français la même question que celle qui va être soumise au peuple suisse, à savoir celle du retrait aux banques privées de leur pouvoir de création monétaire ex nihilo.

François Asselineau
30 décembre 2015

Source : http://www.latribune.fr/…/les-suisses-voteront-pour-oter-...

 

secte ?

moi-même, quoique prenant vigoureusement leur défense, n’appartiens à aucune « secte », même pas à celle des adorateurs du Général de Gaulle, ni à celle des adeptes de Karl Marx. Tout juste, puisqu’aux yeux de certains c’est une « secte », à celle des espérantistes, (mais ni à celle des finvenkistoj, ni à la fameuse Civito), et aussi à celle des amis des chats, tout en refusant toute collaboration avec ces deux branches, que je considère hérétiques ! que sont la SPA et le mouvement Brigitte Bardot, dont j’abhorre le jésuitisme, les tendances totalitaires et flicardes, et aussi cette autre branche dissidente celle des vieilles dames nunuches. Moi ce serait plutôt la bonne vieille tendance : enfants et adultes au cœur d’enfants adorant leurs frères et sœurs les chats, une secte dangereuse et très mal vue, inutile de le dire. Je me méfie trop des dérives « bobos » possibles pour adhérer à la secte LCR et à son « gourou » Besancenot, je préfère la secte Laguillier, et ai en horreur les adeptes (selon les termes de Marianne2, branche française de la secte Carlyle !), non pas de Thierry Meyssan, mais de la plus dangereuse des sectes actuelles : celle des adorateurs de Sar-Koszy de Nagy Bosca.

16/06/2016

pourquoi ce film est quasiment interdit ? très bonne question non ?

Vous pourriez m'expliquer - et surtout me justifier ! - comment ça se fait qu'un allemand (et même un non-allemand d'ailleurs)  peut critiquer l'Allemagne, dénoncer des tas de scandales sans problème et en tout cas sans qu'on l'accuse d'être un raciste "anti-germanique" ?  comment ça se fait que - heureusement ! - il y a plein de français qui tapent allègrement sur la France, la traînent même plus bas que terre, dénoncent les scandales, et on le les accusent pas d'être d'infâmes racistes anti-français ? pareil sur les scandales du MI5 britannique, les révélations sur les crimes coloniaux de l'empire britannique, renouvelés et systématiques, ont été dénoncés, et les historiens auteurs de ces livres ne se sont jamais retrouvés confronté à l'accusation d'éprouver du racisme anti-anglais ! Aux Etats-Unis il y a des millions de gens qui disent que l'effondrement des tours du World-Trade Center sont un cynique "inside Job", le gouvernement essaye de les déconsidérer mais jamais personne ne leur lance l'accusation "vous faites du racisme contre les état-suniens ! Pareil pour ce qui est des crimes du KGB ou le goulag, on ne les les soupçonne pas d'être des racistes anti-slaves, , même les gens qui ont pratiqués durant une décennie le boycott de l'Afrique du sud jamais le régime sud-africain n'a eu l'idée de les accuser d'être d'immondes racistes anti-hollandais, ni anti-calvinistes non plus d'ailleurs. Tandis que dès que vous dénoncez l'industrie de l'armement israelienne, et que leurs produits sont testés sur les palestiniens des territoires occupés, le film reportage ne peut pas paraître dans les salles européennes parce qu'on parle tout de suite (sur l'instigation de qui ? de quels réseaux ?) d'antisémitisme ?

hein ? c'est pas bizarre ça ? vous trouvez ça normal ?


11/06/2016

peut-être le plus beau poème de Wislawa Szymborska - le plus déchirant

Kato en malplena loĝejo

Morti - tion oni ne faras al kato.

Ĉar kion farus kato

en malplena loĝejo ?

Ĝi surgrimpus vandojn,

frotus sin al la mebloj.

Nenio ŝajnas ja ŝanĝiĝinta,

kaj tamen ĉio ŝanĝiĝis

Kvazaŭ ne ŝovita,

sed tamen aliloka.

Kaj en vesperoj lampo jam ne lumas.

 

Aŭdeblas paŝoj sur ŝtuparo,

sed ne tiuj.

Ankaŭ la mano, kiu metas fiŝon sur la telereton,

ne estas tiu de la iama metinto.

 

Io ĉi tie ne komenciĝas

en la kutima tempo.

Io ĉi tie ne okazas

kiel devas.

Iu ĉi tie estis kaj estis

kaj poste subite malaperis

kaj obstine forestas.

 

Ĉiuj ŝrankoj estas jam enrigarditaj.

La bretoj trakuritaj.

Per enpuŝiĝo okazis kontrolo sub-tapiŝa.

Eĉ estis rompita la malpermeso

disŝuti paperpecojn.

Kion pli multe oni ja povus fari.

Dormi kaj atendi.

 

Se li nur revenus,

se nur li aperus

Tiam li ekscios

ke tiel agi kun kato ne decas.

Tiam eblos aliri al li,

sed kvazaŭ tute pretervole,

malrapide,

sur tre ofenditaj piedetoj.

Kaj sen iaj saltoj aŭ pepoj komence.

 

 

 

Wislawa Szymborska