Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2022

dans ce domaine-là aussi ! des graphiques qu'on vous cache, on préfère l'hystérie criminalisatrice,

faire que tout un chacun se sente comme un criminel en fuite c'est plus "rentable" pour "tenir" les masses honteuses et terrorisées, (les théocraties savaient déjà ça), et ça permet de justifier toujours plus de totalitarisme, et toujours plus de répression à volonté (Staline savait déjà ça)

à gauche nombre de tués sur la route, à droite nombre de milliards de kilomètres parcourus.
voici le graphique pour la période 1985-2005, vingt ans
Evolution comparée Tués/indice de circulation entre 1985 et 2005 en métropole

Evolution comparée Tués/indice de circulation entre 1985 et 2005 en métropole
En 1958, 5 millions 700 mille véhicules, le nb de milliards de kms parcourus (échelle de gauche) était de 110 et le nombre de tués de 8.000, soit 73 par milliard de voyageurs-kms, en 1985 ce rapport est tombé à 31, et en 2005 à 8.

sur cette période la dangerosité des routes, nombre de victimes par nombre de kms parcourus, a été divisée presque par 4.
En avez-vous entendu parler par nos "Instances"?
les avez-vous entendu s'en féliciter? célébrer le fait que les routes sont devenues 4 fois moins dangereuses depuis vingt ans?
Non ! seulement  au contraire un accroissement de propos alarmistes, et puis un vocabulaire de plus en plus hystérique, parlant de "violence" routière, comme si les automobilistes se promenaient avec leur voiture à la ceinture dans le but de se battre à coup de bagnoles  pour attaquer les paisibles citoyens avec !! et les présentant comme des criminels.

(Curieusement malgré les statistiques (en aggravation, elles) des accidents du travail on ne pousse pas des cris d'orfraie là-dessus, ni ne présente les employeurs comme autant d'assassins, tien! tiens ! c'est curieux non ?) ....


Remarquez, si on inclus dans le chiffre le nombre de morts dus à l'émission de particules cancérigènes par les moteurs diésel, il n'y a aucune amélioration.... (4500+9500 = 14000) Autre évaluation : En 2005, une étude réalisée dans le cadre du programme CAFE (Clean Air for Europe) estimait à près de 42 000 par an les décès en France à imputer aux particules fines. Lorsqu’on compare ce chiffre à celui des 4 000 morts par an dus aux accidents de la route, on réalise l’ampleur du problème. Mais autant il est facile de compter les morts par accident, autant il est difficile de le faire pour des morts « par statistique ». Ce sont des morts sans bruit et sans visages, et parce qu’il est difficile de les compter, ils ne comptent pas.

bien sûr c'est rassurant d'apprendre qu'on risque beaucoup moins (question accident ! ...) en prenant la route, mais ce qui est inquiétant c'est l'attitude corrélative des autorités .....


MAIS
je réserve la meilleure pour la fin
encore plus impressionnant

en fait c'est par 9 (neuf!) que la sécurité routière sur la route a été multipliée depuis 1970, regardez, statistique officielle sur une brochure officielle :

accidentsdelaroute.jpg


90 tués par milliard de kilomètres en 1970 et 10 en 2004.
Avez-vous entendu les "instances" s'en féliciter ?
NON !

Féliciter les automobilistes français pour l'amélioration de leur conduite ? Encore moins ! au contraire !
lourd d'enseignement, non ?

 

et en plus ça sert à créer une "pompe à phynance digne du Père Ubu et un pactole, une grasse sinécure pour le grand Capital, pour quelques entreprises triées sur le volet (copains ? coquins ?) état des lieux de l'enfer et de ses gras profits pas perdus pour tout le monde ! ....

remarquez, comme maintenant ils travaillent à faire disparaître complètement le conducteur humain et à faire des voiture qui seront guidées automatiquement par un algorithme informatique, je fais un pari ! on vérifiera, comme dirait le Docteur Knock, si je perds vous pourrez venir me déposer deux soufflets : on parie ? que quand les voitures ne seront plus conduites que par des algorithmes automatiques développés par des ENTREPRISES (pardon ! de "groupes" !!! comme ils disent maintenant !) capitalistes privées TRES RENTABLES, là, comme par hasard, les journaputes des "médias" ne nous feront plus d'épate sur les MORTS et les accidents ! non ! même qu'ils n'en parleront plus du tout, ça sera soigneusement caché, et ceux qui oseront les révélés seront qualifiés de "TERRORISTES"

Et bien sûr ils feront faire par leurs "pions" du pouvoir d'Etat des lois spéciales pour s'éxonérer de toute responsabilité ! comme pour les médicaments !  ET LES VACCINS !!! ils multiplieront les trucs pour n'avoir rien à payer, qui puisse grever les agréables profits qu'ils vont se faire avec ces appareils.

On parie ?

comme pour le COVID tout ça s'explique par cette bonne vieille LUTTE DES CLASSES ! on est toujours obligé d'y revenir !

au fait savez-vous que laprolifération des accidents va revenirs ? comme dans les annéesèà eh oui, à cause desinjetions Klas-Schwabiennes !

https://www.profession-gendarme.com/les-accidents-de-la-route-explosent-aux-etats-unis/

 

22/07/2022

qui se sent morveux il se mouche - dit la sagesse des nations

pourquoi un tel matraquage, qui tourne à l'obsession, de la part des médias des 9 milliardaires (un autre proverbe de bon sens dit "qui paye commande", tous ces médias ne sont en rien libres, ni honnêtes, leurs "collaborateurs" - terme NOVLANGUE pour désigner leurs salariés, bref ou bien putes ou bien chômeurs ! -

339.png?w=534&ssl=1

 

Pour conclure, on aurait envie de dire à la classe dirigeante : “laissez-les prescrire, laissez-les filmer, laissez-nous écrire, laissez-nous travailler, laissez-nous penser, laissez-nous ... tranquilles.”

"Il ne faut pas se rassurer en pensant que les barbares sont encore loin de nous ; car s'il y a des peuples qui se laissent arracher des mains la lumière, il y en a d'autres qui l'étouffent eux-mêmes sous leurs pieds." Alexis de Tocqueville

 

 

01/07/2022

un autre traitement à base de chloroquine, encore meilleur !

un autre traitement à base de Chloroquine, encore meilleur !

Des médecins de new-york ont trouvé un protocole encore mieux :
Le Dr. Vladimir Zelenko d’un hôpital de NYC rapporte que son service a traité à peu près 700 patients avec la combinaison du dr. Raoult à laquelle il a ajouté un dérivé du zinc.
Sur les 700 patients seuls 4 ont été hospitalisés, pas d’intubation et aucun mort parmi ces patients.
Protocole employé:
– 200 mg 2X daily chloroquine
– 500 mg 1xs daily Azithromycin
– 220mg 1x daily zinc sulfate
(NB: Zinc as gluconate is known To be considerably More bioavailable than zinc as sulfate fwiw
but that’s american Médecine imvho).

Une explication détaillée de la raison de l’augmentation d’efficacité par le zinc est fournie mais beaucoup trop technique pour moi.

En gros, ce que je pense avoir compris:
Wikipédia « L’hémoglobine, couramment symbolisée par Hb, parfois Hgb, est une métalloprotéine contenant du fer, présente essentiellement dans le sang des vertébrés au sein de leurs globules rouges, ainsi que dans les tissus de certains invertébrés.
Elle a pour fonction de transporter l’oxygène O² depuis l’appareil respiratoire (poumons, branchies) vers le reste de l’organisme. »

et donc:
D’après ces chercheurs américains, le virus consommerait le fer de l’hémoglobine, lorsque tout le fer serait consommé le patient mourrait complètement asphyxié, son sang ne pouvant plus transporter l’oxygène aux organes.
Les poumons étant eux-mêmes absolument intacts, simplement remplis d’eau et de glaires.
C’est donc dès le début, lorsque l’hémoglobine est encore intacte en quantité qu’il faut agir: les médicaments vont pouvoirs agir au maximum, au moment le plus opportun: lorsque les virus se goinfrent du fer de l’hémoglobine et c’est à ce moment que le zinc agit au mieux.
Lorsqu’ils ont tout bouffé c’est fini; le patient meurt asphyxié et les virus disparaissent également.
Bon j’ai peut-être rien compris à l’explication mais ça semble bien booster le protocole du dr. Roult

Ainsi, en transfusant le patient suffisamment tôt il devrait être possible d’appliquer ce protocole avec un certain succès, si évidemment les organes du patient ne sont pas encore trop touchés.
Cette amélioration du protocole du dr. Raoult est très intéressant puisqu’elle permettrait de traiter les patients intubés.

 

Et si on y joint la logique de la prévention active, pour plus d'efficacité, car il ne faut pas perdre de tems mais traiter dès les débuts de 'infection :

Au Maroc des médecins proposent de traiter tous les états grippaux à la chloroquine sans attendre :

Le professeur Chafik Chraibi, gynécologue-obstétricien a diffusé hier, lundi 6 avril, sur sa page Facebook une vidéo dans laquelle il recommande d’utiliser le traitement à base de chloroquine « très tôt c’est-à-dire avant même de faire le diagnostique de la maladie – car ça prend du temps – ou qu’elle se complique ».

(prévention active, comme pour le protocole du Dr Gernez contre le cancer)

 

« Je voudrais apporter ma modeste contribution à cette pandémie que nous traversons partout dans le monde et notamment dans notre pays. Je ne veux certainement pas interférer avec les autorités sanitaires qui font un travail colossal qui est très salutaire », entame le professeur.

Face à « l’augmentation importante de cas confirmés et de décès » au Maroc, et « selon toute la littérature que j’ai lue, je trouve que le traitement par la chloroquine est très important. Les autorités sanitaires marocaines l’ont compris depuis longtemps vu qu’elles ont réservé tous les stocks de chloroquine existant au Maroc au niveau de la pharmacie centrale du ministère de la Santé. Mais ce même ministère utilise cette chloroquine dans les cas avérés de coronavirus », poursuit Chraibi qui précise par ailleurs qu’il « serait très intéressant d’abord d’utiliser non pas la bithérapie c’est-à-dire sulfate de chloroquine et azithromycine mais aussi d’ajouter du sulfate de zinc ». (protocole du Dr Zelenko de New-York)

« Dès que la personne présente des signes d’une simple grippe, il faudrait commencer le traitement, et pas en automédication, mais en consultant un médecin notamment un cardiologue car les principaux effets secondaires de la chloroquine sont des anomalies cardiaques. Il faudrait donc que la personne fasse un électrocardiogramme et que le médecin lui-même puisse prescrire ces médicaments que le patient peut trouver en pharmacies et non pas dans les hôpitaux, ce qui retarde le traitement », indique-t-il dans sa vidéo. Et d’ajouter que si une personne présente des symptômes grippaux en avril, « c’est plus probable qu’il s’agisse du coronavirus que de la grippe normale car on a dépassé la période de la grippe normale ».

En résumé, Chafik Chraibi conseille 1) l’utilisation de la chrolorquine dès les premiers symptômes, 2) l’utilisation de la trithérapie en ambulatoire, 3) le confinement qui doit être toujours de mise et 4) le port du masque qui est très important, une précaution confirmée par l’académie de médecine. « Je crois que de cette manière-là, nous pourrons arriver à stopper voire même a éradiquer cette maladie ».

 

https://www.h24info.ma/maroc/des-medecins-proposent-de-tr...

 

Il faut exterminer Big Pharma, il cause trop de morts, le néo-libéralisme est une idéologie perverse !

 


 

Le temps va vite venir où il va falloir rendre des comptes devant la justice et devant les Français. :

https://www.upr.fr/actualite/cest-vous-macron-qui-me-sacr...

 

le mécanisme de la corruption expliqué par Etienne Chouard (video) :  https://www.findclip.net/video/hc8it_lT8AU/lobjecti.html

 

10/05/2022

vous avez dit "espèces invasives ?"

Avant de vous faire lire la discussion théorique et critique du problème, voici quelques exemples, tirés de cette Europe, dont TOUTES les espèces, arrivées après le dégel de la dernière GLACIATION (quand la banquise déscendait jusqu'à Dunkerque, et que chez nous à part des lichens et des rhinocéros laineux il n'y avait pas grand chose ! 

Les moineaux ainsi sont une “espèce invasive”, si vous êtes allés en Egypte vous aurez pu constater qu’on en entend partout dans les ruines antiques, les moineaux sont des oiseaux des déserts, qui vivent là où il y a des falaises rocheuses, où ils nichent dans les trous de rochers. Alors ! Forcément, lorsque les humains se sont mis à construire des villes, les maisons leur ont fourni des falaises artificielles, et les villes (sans arbres jusqu’à une époque récente) se sont peuplées de moineaux, au point qu’aux yeux des citadins coupés de la nature, “oiseaux” se réduisait à “moineaux”!

Pareil par exemple pour les cochevis huppés, ce sont aussi des oiseaux des déserts (Ouzbékistan par exemple je m’en souviens) et ils avaient trouvé dans nos routes de terre battue ou de pavés des déserts acceuillants ! Et se régalaient des crottins des chevaux. Maintenant les chevaux ont disparus, et d’ailleurs si jamais, à l’occasion d’une fête-investissement touristique, un cheval se permettait de laisser tomber un crottin, il est tout de suite ramassé, si on pouvait on mettrait un sac aux culs des chevaux, pour pas que les bourgeois anarchistes se mettent à pousser des cris et à porter plainte !

https://journals.openedition.org/etudesrurales/9172

À PROPOS DES INTRODUCTIONS D’ESPÈCES - ÉCOLOGIE ET IDÉOLOGIES

on commence à réévaluer les "écolos" déjà Bernard Charbonneau qui avait toujours refusé de se réclamer de  l"écologie" car il en voyait trop bien les potentialités totalitaires, et puis le PS a amplement montré comment la corruption peut rendre les partis  l'exact INVERSE de ceux qu'ils sont censés être, (et puis le premier pays à prendre des mesures écologistes fut l'Allemagne nazie, il ne faut pas l'oublier, et les fascistes se réclamaient souvent des "lois de la nature" !)

voyez : LES ECOLOGISTES DEMASQUES !!! https://www.upr.fr/actualite/eelv-exigeons-ensemble-les-v...

Maintenant, il (Jadot) vient de réclamer que le vaccin potentiel contre la Covid-19 soit rendu OBLIGATOIRE pour tous les Français ! Peu importe ce qu’il y aura dans ce vaccin ! C’est cohérent : il est lui aussi probablement inféodé au puissant lobby des laboratoires pharmaceutiques. Sinon sur quel fondement se déclarerait-il en faveur d’une telle obligation ? Est-il spécialiste des maladies infectieuses ?

2010 Christian Lévêque, Jean-Claude Mounolou, Alain Pavé et Claudine Schmidt-Lainé

L’ÉCOLOGIE, EN TANT QUE SCIENCE, s’était fixé comme objectif de rechercher un ordre dans la nature. Ce qui suppose implicitement que la nature est ordonnée, tout au moins au sens où l’entendent les sciences physiques. Et si nous nous étions trompés de concept fondateur ? Le monde vivant n’est-il pas d’abord le domaine du hasard, du conjoncturel, de l’opportunité, de l’aléatoire ?

2En battant en brèche le déterminisme qui rend plus aisée l’élaboration de prédictions et de programmes, le hasard gêne les institutionnels et les institutions. Il fait même peur alors qu’il ouvre, au contraire, des espaces de liberté et de créativité. Dans ce contexte, la question des espèces « invasives » qui se développent de manière inopinée sans que l’on puisse en cerner les causes bouscule nos représentations d’une nature ordonnée, ouvre le champ de l’incertitude, et dérange sans aucun doute.

3Les scientifiques, à juste titre, dénoncent le créationnisme et le dessein intelligent. Ces idéologies ne sont, somme toute, que la persistance d’une idée bien ancrée dans les esprits aux XVIIe et XVIIIe siècles, selon laquelle la nature, créée par Dieu, est nécessairement harmonieuse et immuable (le fameux « balance of nature » des Anglo-Saxons).

4Lorsqu’on s’interroge sur les fondements historiques de l’écologie scientifique, on découvre que certains concepts, sous des formes nuancées, sont toujours porteurs de cette idéologie. Bien sûr, la science est affaire de société. Les connaissances construites l’ont été en réponse à des questions posées dans des contextes idéologiques évolutifs. Et les questions d’aujourd’hui, comme les démarches de recherche, sont nécessairement marquées du présent philosophique, social et économique. Néanmoins, l’idée d’une nature immuable, certes désacralisée, reste encore vivace. On continue à parler d’équilibre et de stabilité des écosystèmes ainsi que de climax avec, en contrepoint, l’idée que les perturbations d’origine anthropique créent des déséquilibres.

5On rappelle en permanence la culpabilité de l’homme vis-à-vis de la nature, ce qui n’est pas sans évoquer le mythe du péché. Or, les recherches en écologie rétrospective nous ont appris, quant à elles, que les écosystèmes n’ont jamais cessé de se transformer et que la biodiversité est avant tout le produit du changement, non du statu quo [Lévêque 2008b].

6Les paradigmes évoluent. Mais les milieux médiatiques, politiques, associatifs et scientifiques ne se les approprient pas au même rythme. Et le terrain des introductions d’espèces est particulièrement propice aux débats et aux confrontations intellectuelles car la revendication de préserver la nature « en l’état » y est exprimée avec une certaine véhémence par certains groupes sociaux. C’est dans ce contexte que nous nous inscrivons, en réaction à cette attitude « conservatrice ».

7Les introductions d’espèces et leur prolifération ont en effet mauvaise réputation dans les milieux écologistes et conservationnistes. Que reproche-t-on à ces espèces « invasives » ?

[D’être] des espèces [... ] qui bouleversent l’équilibre des milieux naturels, entrent en compétition avec les espèces autochtones et, parfois, les dominent jusqu’à les faire disparaître.

8Selon le site web de l’ONF, les introductions d’espèces sont aujourd’hui considérées comme la deuxième cause mondiale de l’érosion de la biodiversité. De même peut-on lire sur le site « Plein Sud » de l’Université Paris-Sud 11 :

Les invasions biologiques sont considérées comme la seconde plus importante menace pesant sur la biodiversité, juste après la perturbation des habitats.

[je pense que Soral, Zemmour et Hitler seraient d’accord là-dessus!]

9Ces discours alarmistes sont repris de manière générale par presque toutes les ONG ou associations de conservation de la nature. Mais, depuis quelques années, plusieurs voix s’élèvent pour remettre en cause ce discours manichéen. Les travaux récents [Theodoropoulos 2003 ; Rémy et Beck 2008] montrent en effet que les représentations des scientifiques et du public dans le domaine de la biologie des invasions ne sont pas exemptes d’idéologie et reposent en partie sur des paradigmes écologiques discutables.

10Néanmoins, la mise en accusation de l’homme, considéré comme perturbateur de l’ordre naturel, reste un moyen privilégié de "communication" (nouveau terme créé pour remplacer "propagande") des ONG de protection de la nature, et le message est largement repris par les médias, à l’exemple du scénario de la sixième extinction. La peur comme moyen de culpabilisation, et donc de manipulation (eh eh ! outil très Goebbelsien, et encore utilisé actuellement n'est-ce pas !] , a longtemps été l’apanage des religions, du déluge aux péchés capitaux [Thomas 1985]. Mais, de nos jours, la peur trouve dans l’environnement un domaine profane à investir. La question des espèces invasives et celle des changements climatiques et de l’érosion de la biodiversité censés mettre en péril la survie de l’homme en sont quelques déclinaisons. Au demeurant, cette image de l’homme destructeur de la nature n’est pas dénuée de vérité – comme en témoignent la surexploitation des stocks de poissons marins [Cury et Miserey 2008] ou la destruction des forêts (et des sols ! voyez les conférences de Claude Bourguignon).

Confusion des termes « invasion », « prolifération », « pullulation »

11Un peu de sémantique n’est jamais inutile. Car les définitions d’« invasions biologiques » ou d’« espèces invasives » sont nombreuses et peuvent différer les unes des autres. Celle de F. di Castri [1990] est assez généralement admise :

Une espèce envahissante est une espèce végétale, animale ou microbienne qui colonise un nouvel environnement et y prolifère loin de son aire d’origine après avoir, la plupart du temps, été transportée par l’homme, intentionnellement ou non. [bref, comme font les immigrés à La Goutte d’Or! Après les auvergnats de Paris, ou les flamands du Nord-Pas-de-Calais]

12Mais il y a souvent un léger glissement sémantique qui conduit à des confusions. Nous vivons en effet, en Europe, dans un environnement où les espèces introduites et naturalisées sont nombreuses. La plupart restent discrètes et se font oublier, ou contribuent à agrémenter notre vie. Seules quelques-unes – tels des parasites d’huîtres ou de poissons, des vecteurs de maladies (moustiques), des espèces végétales (comme la renouée du Japon, la jacinthe d’eau), sans oublier le rat introduit partout dans le monde – se révèlent gênantes dans la mesure où elles se mettent à proliférer, suscitant des nuisances économiques, écologiques et sanitaires. Ce sont ces quelques espèces « invasives » qui nous dérangent, à juste titre, parmi l’ensemble des espèces dites exotiques.

13Là où les choses se compliquent, c’est que le discours médiatique a tendance à confondre « prolifération d’espèces » et « espèces invasives » alors que ce phénomène n’est pas une spécificité des espèces exotiques. Il est largement partagé par les espèces autochtones qui peuvent être, elles aussi, des sources importantes de nuisance. On pense par exemple aux pullulations de criquets en Afrique sahélienne, à celles des petits campagnols ravageurs des cultures en Europe, ou encore aux pullulations de méduses qui se produisent régulièrement sur nos côtes et pour lesquelles les médias n’hésitent pas à parler, à tort, d’« invasion ». Une enquête sur les proliférations végétales dans les milieux aquatiques continentaux français a mis en évidence que les plantes les plus fréquemment citées sont aussi bien autochtones qu’allochtones. Ce qui renforce l’idée que « prolifération » ne rime pas nécessairement avec « exotique » [Peltre et al. 2008]. Il n’empêche que l’amalgame ainsi fait ne peut que renforcer les préventions contre les espèces exotiques.

https://www.lemonde.fr/passeurdesciences/article/2014/02/16/qui-a-peur-des-especes-invasives_5999001_5470970.html

07/05/2022

les Girafes - mais d'où vient la théorie du complot qui prétend qu'elles existent ?

(Pour répondre à tous les "debunkers", sceptiques, zététiciens, "rationalistes" et autres traqueurs wikipédiens de "pseudo-sciences", ou de "théories du complot" (par exemple celle, soutenue par tous les historiens selon laquelle des royalistes auraient comploté pour placer une charette de foin chargée de poudre sur le passage du Premier Consul rue Saint-Nicaise) qui nous affirment que les phénomènes parapsychologiques, et plein d'autres, quand ils menacent les interêts du grand capital, n'existent pas, ou que les évènements du 11 septembre ne peuvent qu'être le fait d'un complot islamiste international, Jacques Bergier avait employé la méthode socratique; il avait prouvé "par A plus B divisé par Z" que les girafes n'existent pas, et que de prétendre qu'elles existent n'est qu'une "théorie du complot", au sujet de la quelle la seule question est "comment a-t-elle pu trouver des gens assez naIfs pour y croire ?" voici sa démonstration, qui en vaut bien d'autres.... )

 

Pour un esprit bien rompu aux méthodes scientifiques modernes, la vraie démonstration de la non-existence de la girafe réside dans le fait que la girafe n'existe pas. Ce genre de raisonnement est appelé « la méthode de Lavoisier » : on sait que le fondateur de la chimie avait démontré de cette façon l'inexistence des météorites en déclarant « qu'il ne peut pas tomber des pierres du ciel, parce qu'il n'y a pas de pierres dans le ciel ».

Dans les temps modernes, cette méthode a été brillamment employée par M. Simon Newcomb qui démontra que les avions ne peuvent pas voler parce qu'un aéronef plus lourd que l'air est impossible et M. Imbert Nergal, qui démontra que les phénomènes parapsychologiques n'existent pas parce qu'il n'y a pas de phénomènes parapsychologiques. D'autres savants ont exercé la même besogne de salubrité, ce qui fait qu'un Américain appelé Charles Fort a pu faire tout un volume, intitulé « Le livre des Damnés », consacré aux faits ainsi expulsés à juste titre du corps de la Science.
Parmi ces faits damnés, la légende de l'animal appelé « girafe » est particulièrement frappante.
Le voyageur arabe Al Kwraismi a, pour la première fois, décrit cette bête mythologique au cou extrêmement allongé. Depuis, de nombreux voyageurs ont prétendu avoir vu ou même photographié des girafes, de même que d'autres ont photographié la vierge apparaissant sur la coupole de l'église de Zeitoun. Et la revue Planète n'a pas hésité, pour abuser ses lecteurs trop confiants, à accréditer ce mythe pernicieux, en dépit des mises en garde du grand savant André Parinaud.
Il est donc intéressant d'examiner comment une telle légende peut avoir pris naissance. Plusieurs explications sont possibles :

1 - L'explication optique :
On sait que les déserts, où l'on a signalé des girafes, sont également les lieux de nombreux mirages. Ces mirages sont dus au phénomène d'inversion. Ce phénomène consiste en ceci : pour des raisons bien connues des météorologistes, il arrive qu'une couche d'air froid se trouve superposée à une couche d'air chaud qui aurait dû se trouver au dessus de la couche d'air froid. La différence de densité des deux couches d'air produit alors une courbure des rayons de lumière et un mirage. Un objet est alors vu à un endroit où il n'est pas, ou sous une forme modifiée. Très fréquemment l'inversion fait apparaître un objet sous une forme allongée comme les miroirs déformants des foires. Il est donc parfaitement admissible qu'un animal tout à fait ordinaire et bien connu, une licorne par exemple, puisse apparaître à l'explorateur sous une forme invraisemblable et allongée et donner ainsi naissance à la légende de la girafe.

2 - L'explication par la soif :
Le mirage qui a donné naissance à la girafe peut également être d'une origine purement psychologique. Perdu dans le désert et assoiffé, l'explorateur peut, dans un état de semi-conscience, rêver qu'il a un cou extrêmement long lui permettant d'atteindre l'oasis la plus proche. Quoi de plus naturel que de le voir aussi imaginer un animal impossible qui a justement le cou d'une longueur invraisemblable ?

3 - L'explication psychanalytique :
Un psychanalyste allemand éminent, Herr Professor Hegebur, dans son ouvrage « Prolégomènes à l'introduction d'une approche de la connaissance de la girafe », fait observer très justement que le long cou de la girafe n'est autre qu'un symbole phallique. C'est là également une explication plausible du mythe de la girafe. On sait que c'est de la même façon qu'on a réfuté la naïve superstition de certains sauvages selon laquelle le suc du champignon penicillium notatum pouvait avoir une action curative sur les maladies. Ce champignon est de toute évidence un symbole phallique. L'existence d'un produit extrait du penicillium notatum appelé « pénicilline » et auquel on attribue des vertus curatives merveilleuses est, bien entendu, pure superstition.
Nous voyons ainsi que le mythe de la girafe peut parfaitement trouver son explication dans des considérations soit optiques, soit de physiologie, soit de psychanalyse.

La méthode scientifique moderne n'aura pas de difficultés à démentir aussi les autres affirmations saugrenues d'excentriques dans le genre de Charles Fort.
Il est bien connu qu'il ne peut pas y avoir de faits qui n'aient été déjà décrits dans les nombreux et excellents ouvrages publiés par l'Union Rationaliste (16, rue de l'école Polytechnique). Tout fait non décrit dans ces ouvrages peut certainement être réduit à des illusions ou à des hallucinations collectives.
Signalons, pour terminer, un fait curieux qui montre à quel point la sagesse populaire rejoint la méthode scientifique. Un fermier américain à qui on avait montré un dessin représentant la prétendue girafe s'est écrié : « Il n'y a pas d'animal comme ça ! » N'est-ce point merveilleux de voir à quel point le gros bon sens populaire rejoint ainsi la rigueur de la méthode scientifique ? 

 

Une autre explication, qui faisait intervenir l'influence de la 5G, a elle aussi été émise par l'Union Rationaliste, mais depuis elle a été supprimée de la liste, car on a prouvé que la 5G n'existe pas, donc une démonstration scientifique, aussi factuelle soit-elle faisant intervenir la 5G ne peut être acceptée.

03/05/2022

faut-t-il dénazifier aussi la France ??? c'est sur !!!

Ah !!! enfin !!! en Chine le PEUPLE est plus humaniste que ses totalitaires et capitalistes dirigeants !!  ils CASSENT les tours de reconnaissance faciale ! Et les français par contre depuis deux ans se sont montrés d'une VEULERIE de collabos pétainistes, absolument méprisable et immonde !

https://ns2017.wordpress.com/2022/05/04/mes-amis-alerte-en-chine-le-peuple-casse-tout-y-compris-les-antennes-bravo-reveillez-vous-ne-vous-laisser-pas-faire-hongkong-les-gens-detruisent-les-tours-de-reconnaissance-faciale/

faudra--t-il dénazifier aussi la france point d'interogation.jpg
Ils AVOUENT !! (il y a vingt-cinq ans MC Solaar disait déjà "ils ne se cachent même plus/ Crachent sur les tombes des personnes qu'ils tuent")

ALERTE LA PREUVE QUE LE COVID EST UNE FUMISTERIE NE VOUS LAISSEZ PLUS BERNER Yuval Noah Harari, conseiller de Klaus Schwab : « Le covid est essentiel, il convainc d’accepter la surveillance biométrique » ET DIRE QUE VOUS VOUS ETES TOUS FAIT VACCINER AVEC DES POISONS POUR ECOUTER CES CRIMINELS DE MONDIALISTES ….

Le psychopathe Yuval Noah Harari revient en très grande forme et n’a pas terminé d’alimenter notre site connoté « complotiste » par le camp du « bien ». Il suffit d’écouter le bras droit de Klaus Schwab pour se convaincre que les comploteurs vont beaucoup plus loin que les complotistes. « L’idée que les humains ont une âme ou un esprit et qu’ils ont le libre arbitre. Et que personne ne sait ce qu’il se passe à l’intérieur de moi, de mes choix, que ce soit aux élections, au supermarché. C’est fini. »

Ses livres se vendent par millions, des personnalités éminentes l’apprécient : le philanthrope Bill Gates, le maître de la censure de Facebook Mark Zuckerberg, le prix Nobel de la Paix Barack Obama, le repris de justice Carlos Ghosn, l’artiste Damien Hirst, le défenseur de la politique mitterandienne au Rwanda Hubert Védrine. Laurent Alexandre également partage sa vision de l’avenir l’humanité : il y aura ceux qui savent et qui maîtrisent l’Intelligence artificielle et les inutiles. Courons vite nous faire injecter une puce pour être libres et tellement intelligents.

Après toutes ces pointures, voici quand même une douche froide dans Le Monde Diplomatique qui ne semble guère prendre au sérieux son best-seller Sapiens : « Il semble quand même, sans vouloir être désagréable, que cette lecture de l’histoire humaine ne soit pas très éloignée des clichés de comptoir. »

Un directeur de recherche au CNRS, dans un blog de Médiapart, y voit l’éloge des vertus du capitalisme : « Il réduit le capitalisme au crédit, à la fable du ruissellement, et jamais ne mentionne la propriété privée des moyens de production : le concept d’exploitation est pour l’essentiel absent, celui de lutte des classes n’est qu’une fiction du dogme marxiste. Son exposé sur la firme Peugeot est un conte de fée, où jamais n’est mentionnée la propriété privée du capital. »

Le Média en 4-4-2.https://lemediaen442.fr/yuval-noah-harari-conseiller-de-k...

 

Le livre qui fera date :
https://mediazone.zonefr.com/news/manifeste-conspirationniste-552

26/02/2022

cet immense danger que je pressentais

Sans compte bancaire, c’est la mort sociale et économique. Après s’être rendues incontournables pour mener une vie normale, les banques jettent donc le masque. Elles sont désormais un rouage majeur de la dérive autoritaire de l’Occident.

28/11/2021

conclusion boycottez les téléphones portables et les smartphones !! c'et vital

URGENCE !! - nouveau !! - signez TOUS la pétition !! (et jetez TOUS vos téléphones portables !!)

https://ru-clip.net/video/sermT-HQE34/non-au-passeport-sa...


RECONFINEMENT : COMMENT NE PAS SUCCOMBER AU NUMERIQUE

Obligation pour ceux qui sont en télétravail de rester devant
l’ordinateur et d’utiliser le smartphone… Tentation pour les autres,
confinés à la maison, de rester devant la télévision pour visionner
des séries… Téléphone sans fil et smartphone, seuls moyens de contact
avec nos « proches » à qui l’on ne peut plus rendre visite… 

(c'est faux !!! et les télépones normaux ! filaires,  qu'est-ce qu'on en fait ?????)

Difficile  de se soustraire au numérique pendant le confinement !

Le problème, c’est que cela démultiplie notre exposition aux ondes et
accroît la surveillance qui s’exerce à notre encontre via les outils
numériques.

Cette surveillance révélée en 2013 par un ex-employé de la CIA, Edward
Snowden, 29 ans, s’exerce de la façon suivante : toutes les traces
numériques que nous laissons, chaque email envoyé, chaque utilisation
d’un moteur de recherche, chaque communication téléphonique, chaque
post sur les réseaux « sociaux », chaque déplacement avec un
smartphone est enregistré est conservé sur les ordinateurs de l’Agence
nationale de sécurité américaine (NSA). Oui, les vôtres aussi, même si
vous n’avez rien à vous reprocher ! Et d’autres pays que les
Etats-Unis, dont la France, se sont dotés de tels outils de
surveillance.

Conséquence du tout-numérique : l’Intelligence économique (le
renseignement utilisé pour déstabiliser économiquement un pays) est
grandement facilitée. Les entreprises qui recourent aux
visio-conférences se délestent de précieuses informations. Plus nous
agissons « connectés », plus les données s’accumulent. Elles resteront
stockées ad vitam aeternam et pourront être utilisées à l’encontre des
générations futures.

Nous vous recommandons de regarder le film SNOWDEN d’Oliver Stone et
d’être particulièrement attentifs à l’épisode qui se déroule en
Suisse, où un homme d’affaire qui n’a absolument rien à se reprocher
voit sa vie détruite par l’utilisation de renseignements concernant sa
fille. Le comble, avec les réseaux sociaux, est que cette  “Gestapo
numérique” est renseignée volontairement et “librement” par ses
victimes ou par leurs proches… (voir les liens à la fin de ce mail). (Surtout quand on voit la passivité de ceux qui acceptent de se rendre sur des sites internet qui injectent des "cookies" à l'intérieur de leur ordinateurs (en prétendant, ces immondes et puants hypocrites capitalistes totalitaires, que "votre vie privée est notre priorité" alors que c'est exactement le contraire ! NOVLANGUE ! ! et la passivité complaisante avec laquelle ils mettent des masque dont on sait maintenant que ça ne sert à rien, rien  qu'à  habituer les gens à la SOUMISSION et au DRESSAGE, passivité et zèle "citoyen" qui n'a d'égale que celle avec laquelle les allemands à partir de 1933 ont accepté de ne se rencontrer qu'en levant le bras droit et en criant "Heil Hitler !", devoir "social, que des plaques en émail leur rappelait constamment dans les rues. ENREGISTTRER-Emailleplakat,_Hitlergruß,_breit.png
Concernant les effets néfastes sur la santé des ondes

électromagnétiques (électricité) et des micro-ondes (objets
connectés), nombreux sont ceux et celles qui disent : « Je sais ! ».
Mais que peuvent-ils vraiment savoir puisque ces ondes, qui sont
émises en permanence, y compris quand les appareils ne sont pas
utilisés, traversent les murs et sont invisibles, inodores,
impalpables, imperceptibles par les sens ? De même que le compteur
Geiger est indispensable pour détecter la radioactivité, la détection
des ondes nécessite des instruments spécifiques.

Seule journaliste scientifique française indépendante équipée
d’instruments de détection des ondes, Annie Lobé a mis en ligne des
vidéos qui vous permettront de voir ce que vous n’avez aucune
possibilité de voir ailleurs.
 
Vous comprendrez alors la nécessité :
-d’utiliser systématiquement une oreillette filaire pour ne plus
approcher le smartphone de votre oreille, de votre cerveau,
-de ne plus laisser le smartphone en permanence près de vous sur le
bureau, ni sur la table de chevet durant la nuit, ni dans une poche de
pantalon, ni sur le cœur (et surtout pas pendant l’effort),

Le mieux est   -  de           loin      ! -  de boycotter ces sales engins


-d’ajouter un clavier externe filaire à votre ordinateur portable,
-d’opter pour une souris et un clavier filaires pour votre ordinateur
fixe, au bureau comme à la maison,
-de ne jamais laisser une tablette ni un smartphone (= votre chaine de galérien portable ! engin hitlérien totalitaire orwellien à fond !) entre les mains
d’un enfant,
-d’éteindre la box wifi le plus souvent possible, notamment la nuit et
avant de sortir de chez vous pour ne pas surexposer inutilement votre
animal de compagnie (si votre chat vomit souvent, c’est peut-être à
cause de votre box wifi ou de celles des voisins !) ; débrancher la
box permet de surcroît de réduire les factures d’électricité,
-de réduire l’utilisation du numérique au strict nécessaire,
-d’opter pour des activités de loisirs non connectées,
-d’éviter les jouets à piles pour les enfants.

Les écrans entravent gravement le développement infantile. Les
professionnels de la santé de l’enfant alertent : ils constatent une
explosion de troubles semblables à l’autisme chez les enfants les plus
exposés. Après le retrait des écrans, ces enfants retrouvent un
développement normal, preuve que les écrans sont bien la cause des
troubles constatés…

Comment se passer des écrans ?

Pour les enfants en bas âge, rien n’est meilleur que le jeu libre.
Pour tous ceux, enfants, jeunes et adultes qui savent lire, remplacer
les écrans par les livres en papier (à commander sur http://www.chapitre.com ou meux sur http:/livre-rare-book.com pour éviter cette saloperie du capitalisme totalitaire et exploiteur qu'est le géant amerloque Amazon).

Les écoliers peuvent apprendre ou réviser leurs leçons avec des livres
scolaires normaux, c'est à dire en papier, de même pour les collégiens, lycéens et
étudiants.

Pour faire du sport chez soi, nul besoin d’un "coach" parlant amerloque en ligne tous les
jours : noter les exercices sur une feuille  de papier et les faire à
son propre rythme  :
http://www.santepublique-editions.fr/objects/France-Info-...).

Le monde numérique n’est pas un meilleur monde : le cancer est devenu
la première cause de mortalité prématurée (avant 65 ans). Comment les
champs électromagnétiques favorisent le cancer et comment s’en
protéger ? Voyez la réponse d’Annie Lobé en vidéo sur le lien
ci-dessous).

En France, 500 000 enfants sont orphelins de père ou de mère,
prématurément décédés. Pour voir grandir ses enfants, il est
impératif de se protéger et de protéger-les enfants contre les champs
électromagnétiques et les micro-ondes des objets connectés.

Le compteur électrique Linky rend l’électricité dangereuse : il
injecte dans nos câbles électriques, conçus pour le 50 hertz, les
radiofréquences du courant porteur en ligne (CPL, aux fréquences de 63
000 à 95 000 hertz) que le très officiel Centre scientifique et
technique du bâtiment (CSTB) a détectées jusqu’à 1,50 m d’un
ordinateur portable en fonctionnement dans un logement équipé de
Linky. L’utilisateur est donc exposé à ces fréquences, à propos des
effets desquelles l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire et
environnementale) reconnaît qu’aucune étude n’a été faite.

Autres inconvénients du Linky : il provoque des pannes et des
incendies : un incident tous les 150 compteurs Linky posés (!), et
augmente les factures puisque le remplacement de 35 millions de
compteurs qui fonctionnaient parfaitement coûte 7 milliards d’euros
répercutés en taxes sur les factures d’électricité (voir lien à la fin
de ce mail).

L’enquête de la journaliste scientifique indépendante Annie Lobé.
Accès gratuit en ligne :

La surveillance généralisée :
http://www.santepublique-editions.fr/surveillance-massive.html

Vidéos : détection des ondes du smartphone, de l’ordinateur portable,
de la tablette, des jouets à piles, du four à micro-onde, Le portable
dans la poche, Le portable sur le cœur, etc. ; Comment les champs
électromagnétiques favorisent le cancer et comment s’en protéger :
http://www.santepublique-editions.fr/videos-de-SantePubli...

Les effets des écrans sur les enfants :
http://www.santepublique-editions.fr/livre-jaide-mes-enfa...

Danger des téléphones portables : ce qu’il faut savoir :
http://www.santepublique-editions.fr/telephone-portable-c...

Deux communiqués du 16 novembre 2020 :

http://www.santepublique-editions.fr/objects/Communique-R...
http://www.santepublique-editions.fr/objects/Communique-c...

Linky, l’essentiel de l’enquête :
http://www.santepublique-editions.fr/Linky-l-essentiel-de...
http://www.santepublique-editions.fr/la-presse-en-parle-p...
Linky, vous avez encore et toujours le droit de refuser :
http://www.santepublique-editions.fr/pourquoi-et-comment-...

LA FAMILE ACKERMANN vous connaissez ?


on en est arrivé là ! c'est exact, il nous faut un De Gaulle, et des Jean Moulin, plus des millions de résistants  par la bande, clandestins, qui feront de la résistance passive, de la clandestinité et de la solidarité dans leurs coins, qui feront semblant d'être cons, pour mieux tromper les SS (et ne  pas oublier de faire le tri et de pratiquer le plus profond mépris  et  de boycotter les médecins qui n'en sont pas et auront fait la preuve de leur indignité !! pour tous ceux qui obéissent et se font ainsi les fourriers du fascisme - ceux qui acceptent les cookies par exemple !! et tout ce qui fait le TOTALITARISME CAPITALISTE !

et puis
call the things by their names ! and don't du "social" (sic) distancing, and help anybody, anyway : hear the monster-appeal  "please help ! http://www.ipernity.com/doc/323779/50424316

26/11/2021

celui qui fait ce travail de réflexion rationelle à partir des données, il s'expose à se faire traiter de "conspirationniste" et à être chassé de son boulôt

https://odysee.com/@JeanJosephRubeck:a/Penser-le-totalitarisme-sanitaire:1

Michel Weber, philosophe

Lui aussi a bien vu que la crise actuelle est le fait d'un totalitarisme FASCISTE

11/11/2021

résumé de l'histoire

le meilleur résumé de la culture des années 50 ?
Les années 50 c’était l’époque de la science et du désespoir

(bien sûr ça a déjà commencé du temps de la génération d'Alfred de Musset, lisez Rolla, mais là dans les années 50 ce fut le stade le plus pur, le plus établi et sûr et général, étendu à l'ensemble des gens.)

 

Et les années 70 ?
ce fut l’époque du Grand malentendu libéral-libertaire