Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2016

définition de mot-croisé

bée : "invite à entrer", oui, comme la porte d'une église (normale)

 

25/03/2016

l'inanité d'une vie, un néant sidéral et intemporel

sur la peur de mourir l'écrivain soviétique Valentin Kataïev (1897-1986 tu vois il est mort quand-même), l'auteur de la fameuse comédie "je veux voir Mioussov" n'était pas aussi con que tant d'autres et savait bien. Au début d'un de ses romans il écrit (traduction anglaise ! c'est tout ce que j'ai): "Petya was thirteen and, like all young boys, (oui c'est exact, lui aussi donc) he was terrified by thoughts of death. Whenever someone he knew died, Petya's heart would be gripped by fear and he would recover slowly as after a serious illness"

http://www.lib.ru/PROZA/KATAEW/kataev_hutorok_v_stepi_eng...

et encore avait-il pleinement conscience de ce que représente

l'inanité d'une vie, un néant sidéral et intemporel.

23/03/2016

la vérité sort de la bouche des grosses brutes

(et d'ailleurs ce n'est certainement pas une grosse brute, c'est un genre qu'il se donne pour ramasser les votes, j'en suis persuadé, il est très intelligent je pense, après tout il a réussi à devenir très riche il faut avoir de la prudence et du flair pour ça !)
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Donald-Trump-Le-mon...
le monde sera sans doute meilleur si il était élu président des USA, plutôt que la tueuse Hillary. Mais à dire la vérité comme ça, comme dit l'autre :

"Si il est élu, il a intérêt à éviter les déplacements en décapotable." http://gaideclin.blogspot.fr/2016/03/trump-et-lintelligentsia-liberale-par.html

20/03/2016

le nouveau gouvernement polonais, pourquoi tant de haine ?

le nouveau gouvernement polonais, que nos "médias" nous somment de haïr et de voir d'un très mauvais oeil, vous connaissez son programme ? eh, eh, non bien sûr ! il a dans son programme des promesses telles que :

  la baisse de l'âge de la retraite, et l'augmentation substantielle des allocations familiales.

de plus il est eurosceptique, pas étonnant qu'il ne plaise pas aux maîtres de l'UE !
le précédent gouvernement de ce parti a fini très mal dans le crash de l'avion de Smolensk https://www.youtube.com/watch?v=FEx7HL4H5yk
y aura-t-il un second crash ?

 http://www.dedefensa.org/article/la-pologne-explosive-au-...

 

on est vraiment soumis de la part des "médias" propriétés des grands empires financiers et capitalistes à une propagande digne de la Pravda du temps de Brejvev ! "la Pologne entame sa révolution conservatrice" ah oui ? en abaissant l'age de la retraite ? mais ç'est une révolution progressiste ça !   on aimerait bien avoir la même en France !   
que signifie ce cache-cache des réalités sous des accusations trompeuses ? je pense que comme moi vous avez compris ! Cui bono ? dit toujours un inspecteur de police.

 

des actualités sur la Pologne :

"Dans l’hémicycle, les parlementaires mettent la dernière main à la réforme la plus ambitieuse des conservateurs: la mesure des 500 zlotys. Dès le 1er avril, chaque famille touchera mensuellement 500 zlotys (125 francs) pour chaque enfant à partir du deuxième, de sa naissance à ses 18 ans. Une allocation familiale qui représente près du tiers du revenu minimal polonais (1850 zlotys).

Pour le parti Droit et justice (PiS), dirigé par Jaroslaw Kaczynski – qui a remporté les élections législatives d’octobre dernier –, ce vote est la promesse d’un changement de paradigme. Célébrée comme la plus belle réussite d’arrimage des pays ex-communistes à l’Union européenne, la Pologne est en réalité malade de ses inégalités et d’une perte de sens. Sa croissance comparable aux dragons asiatiques? Elle n’avait, selon le PiS, bénéficié qu’à une minorité corrompue. Alors qu’il représentait moins d’un tiers de celui des Allemands en 1989, le revenu moyen polonais n’a-t-il pas doublé pour représenter 55% du niveau de vie allemand aujourd’hui? Cela s’est fait au prix d’une vaste émigration, rétorquent les "conservateurs". Ajouté à un taux de fécondité (1,3 enfant par femme) parmi les plus faibles au monde, ce modèle économique libéral aurait précipité la Pologne vers le déclin démographique.

Alors, ces 500 zlotys vont non seulement rééquilibrer la société, mais repeupler le pays. «M. Kaczynski a la vision d’un Etat plus juste, d’une société un peu plus égale, explique Marek Magierowski, porte-parole de la présidence polonaise. Il y a un abîme entre la Pologne riche, la Pologne occidentale, la Pologne européenne et la Pologne de l’Est.» Ce tournant social, plébiscité par les Polonais, devrait permettre un rabaissement de l’âge de la retraite (qui venait d’augmenter à 67 ans pour les hommes) et la gratuité pour certains médicaments.

Tout cela a un prix. La seule mesure des 500 zlotys coûtera 5,5 milliards de francs par an. Pour participer à l’effort national, les banques et les commerces seront taxés davantage, on puisera dans les réserves du Trésor polonais, dont les finances sont saines, et on chassera les fraudeurs fiscaux."

Et après on qualifiera ce gouvernement de "
extrème-droite" ! on est en pleine "Novlangue" !

commentaire des milieux financiers et patronaux : "Kaczynski est un illettré économique." oui ... c'est cela ....
cui bono ?

16/03/2016

le peuple est si loin

"Je me suis livré à un petit calcul au résultat éloquent : au  
cours des cinq dernières années, le Parlement européen s'est  
ainsi prononcé deux cent cinquante fois sur des textes liés à  
l'orientation sexuelle et à  «  identité de genre », adoptant  
plus de cent rapports positifs sur la question. C'est dire que  
l'hémicycle est ainsi maintenu sous pression et qu'il se passionne  
pour la théorie du genre.  
Je revois les visages défaits de mes collègues démocrates-  
chrétiens votant, comme des idiots utiles, la « feuille de route de  
l'Union européenne contre l'homophobie ». Sous le drapeau  
de la couronne mariale, c'est la peur qui rôde dans les travées.  
Ce mécanisme de chantage a été inspiré par l'International  
Lesbian and Gay Association. Ce lobby d'une puissance  
insoupçonnée, dont le siège est à Bruxelles, reçoit lui aussi  
des subventions de la Commission européenne, du financier  
George Soros et du département d'État américain. Tout ce petit  
monde sert un projet de société ou plutôt de dissociété. En  
toute tranquillité. Le peuple est si loin..."
(Philippe de Villiers)

 

"La machine bruxelloise tourne à l'abri des médias. Dans  
un consensus admirable où les trois grands groupes votent  
comme un seul homme 95 % des textes, où les souverainistes  
sont tenus en lisière. Frappés d'interdit moral, houspillés,  
insultés, traités de fascistes —"

 

Mais alors qui sont les maîtres ? les bien vus ?
lisons plus : "berlines noires à vitres teintées et plaques « CD »  corps  
diplomatique — qui s'arrêtent devant l'entrée du « Paul-Henri  
Spaak building ». En quelques minutes, des dizaines de noeuds  
papillons s'agglutinent sur le tapis rouge : des Européens, des  
Américains, des Japonais, quelques figures des pays du Golfe.  
Les congratulations sont bruyantes, chaleureuses, toutes en  
anglais ; il est clair que ce sont des amis qui se retrouvent, ils  
parlent la même langue et le même langage "

mettre en garde, ..... les peuples  
récalcitrants contre leurs pulsions : « Nous voulons sauver  
l'Europe de la  tyrannie des référendums. »(sic) Oui, vous avez bien  
lu. Ces élites sont en révolte contre ce qu'elles appellent « le  
caprice des peuples ».   ......

"Dans ce  dominium mundi, cet empire mou du management,  
ceux qui commandent se montrent rarement. Personne  
mi maîtrise plus rien. Nous assistons à une reféodalisation  
planétaire,  (et anglophone ... ) les puissances publiques s'éclipsent, s'évanouissent ... Ils  
veulent les individus et le monde, rien d'autre. "

15/03/2016

arithmétique simple - et cynisme puant des voleurs capitalistes qui nous gouvernent

115.png

c'est quand qu'on renverse la table ?

14/03/2016

l'argent achète le pouvoir

"Quand le Pouvoir fait venir à lui l'Argent, l'Argent achète  
le Pouvoir. Et cela n'a pas changé, du reste, pour les élections  
suivantes. Il n'est donc pas étonnant que beaucoup d'hommes  
politiques se mettent d'eux-mêmes sous influence étrangère,  
notamment américaine' : Alain Juppé était ainsi, le 29 avril 2015,  
dans l'Upper East Side, à New York, puis le ler  mai au Rockefeller  
Center, pour chercher des fonds. Ses donateurs, comme le  
patron de la M&T Bank, Robert G. Wilmers, ont confiance en  
lui. Il est important pour eux d'avoir, à Paris, un homme de  
l'OTAN, ponctuel en sa gratitude. Bruno Le Maire et François  
Fillon recrutent les anciens de la puissante banque américaine  
Goldman Sachs — Hugues Lepic et Jean-Hugues de Lamaze —  
pour préparer leur trésor de guerre. Cette banque ne fait rien  
gratuitement. C'est elle qui avait signé un chèque de 1 million  
de dollars à Barack Obama. C'est la banque de la Trilatérale.  
Quel est donc le degré de liberté de nos hommes politiques ?  
Pour qui travaillent-ils ? Quels sont les termes de l'échange ?"
(Ph de Villiers)

12/03/2016

le programme du PC russe

Le 23 Février à Moscou ont été organisés une manifestation et un rassemblement en l’honneur du 98e anniversaire de l’armée et de la marine soviétiques. Devant les manifestants, le président du Comité central du Parti communiste, le chef de Forces patriotiques et populaire de Russie, Guennadi  Ziouganov a prononcé un discours.

23/02/2016

http://kprf.ru/party-live/cknews/152123.html

– Chers amis, chers camarades, je ne me lasse pas de répéter que dans le monde il y a près de 200 pays aujourd’hui. Mais seulement une douzaine d’entre eux ont une histoire millénaire, comme notre patrie bien-aimée. Vous pouvez compter sur les doigts d’une main le nombre de pays qui dans leur histoire ont su maîtriser tous les domaines de créativité scientifique, technique et artistique. Il y a seulement deux pays dans le monde qui, dans les 500 dernières années, n’ont jamais perdu leur souveraineté – le nôtre, et le Royaume-Uni. Un seul pays dans le monde qui en 1000 ans d’histoire a été contraint de passer 700 ans dans des batailles et des campagnes, pour défendre son indépendance, sa terre, sa vérité, sa culture et sa foi.

Notre parti et le Mouvement patriotique du peuple se félicite de l’accord sur la solution pacifique du problème syrien. Je suis convaincu que la contribution de nos forces armées, qui en quelques mois ont prouvé et démontré qu’il était possible de vaincre les bandits qui se sont emparés d’Etats entiers au Moyen-Orient, a été décisive. Mais le train blindé doit toujours se tenir sur la voie d’évitement et la poudre doit être gardée sèche.

Je tiens à vous rappeler que l’Armée rouge légendaire des ouvriers et des paysans est née lorsque 14 pays de l’Entente sont venus se partager les dépouilles de l’Empire russe décomposé et étouffer la jeune république soviétique. Seul le génie de Lénine, la sagesse de Staline et la volonté de notre peuple ont permis de rejeter les occupants de tous les ports et les villes et assurer notre sécurité. Ainsi est née l’Armée légendaire des ouvriers et paysans qui a tenu tête à l’Entente.

La deuxième campagne d’une nouvelle Entente sous la direction de Hitler a elle aussi échoué. Elle a été taillée en pièces à Moscou, puis à Stalingrad et au saillant de Koursk. Ce sont les hauts faits de l’Armée rouge et du Parti bolchevik. Notre peuple soviétique a prouvé qu’il était le peuple-vainqueur, qui ne plie devant personne. Bien que Hitler sous ses bannières ait rassemblé toutes les nations de l’Europe.

Mais aujourd’hui, une troisième Entente s’est formée sous la direction des mondialistes américains et des chefs de l’OTAN. Ils ont déjà plus d’un millier de chars stationnés dans les pays baltes, ils ont mis le feu à l’Ukraine fraternelle, ils ont ouvert la voie à ces gangsters et ces nazis, qui sont prêts à une nouvelle campagne contre notre nation.

Mais tout en renforçant notre armée,  il est nécessaire de rappeler que peu importe le talent des ministres des Affaires étrangères ou de la Défense, les capacités de nos ouvriers et paysans, enseignants, médecins, ingénieurs, scientifiques, si nous continuons sur la voie de l’américanisation, aucune force armée ne résoudra les problèmes actuels. Cette année marque 25 ans depuis l’arrivée au pouvoir de Boris Eltsine. Il a commencé par la trahison de notre Victoire, de la cause d’Octobre, et de la sécurité du pays. Les Gorbatchev et Eltsine, Gaïdar et Tchoubaïs, et le gouvernement actuel de Medvedev continuent la même voie libérale oligarchique. Nous n’avons été vaincus ni par Batou-Khan [petit-fils de Gengis Khan], ni par Napoléon, ni par Hitler, mais la grande puissance soviétique a été mise à bas par trois nouvelles armes: l’antisoviétisme, la russophobie et l’économie libérale américanisée du soi-disant marché libre, en fait, le pillage libre de tous les citoyens et la destruction des principales productions. (c'est ce qu'on a en France aussi maintenant !)

Afin de regarder l’avenir avec confiance et penser à l’avenir, nous devons déclarer clairement : la politique financière et économique mis en œuvre dans le pays, initiée par les traîtres à la Révolution d’Octobre et à notre Victoire, malheureusement, se poursuit. Elle a conduit à la fusillade du Parlement en 93 et la destruction du régime soviétique. Il a conduit au défaut [de paiement = faillite de l’Etat] en 98 et la destruction de 80.000 entreprises. Elle a conduit à la crise de 2008 et à l’effondrement de la finance et de l’économie l’an dernier. C’est une politique de trahison bien sûr, et elle est rejetée par l’ensemble de la population de notre pays.

Le Parti communiste au forum Orel a récemment proposé un programme de 10 points pour sortir notre pays de la crise. La première et la principale question – est de faire revivre l’indépendance économique et la souveraineté financière. Le rouble est arrimé au dollar, les prix du pétrole et du gaz sont déterminés à Londres et New York. L’an dernier a été vendu de vos matières premières – pétrole, gaz, or, diamants, métaux, bois – pour 20 milliards de roubles, mais seulement 8 milliards ont été versés  au budget. Quand nous étions sous le joug de la Horde [la Horde d’Or, les Mongols], une dîme était prélevée sur chaque foyer, mais ici deux tiers tombent dans les poches des oligarques et leurs serviteurs. Ce système doit être rejeté par tous les secteurs de la société, sinon il n’y aura pas d’armée forte, ni d’avenir pour la jeune génération. Donc, le premier point de notre programme, c’est la nationalisation des ressources minérales de base du pays. Elles doivent être au service de chaque citoyen.

La deuxième condition,  le secteur public de l’économie doit être fort. Si on a l’intention d’entrer en concurrence avec quiconque, l’État doit réglementer les prix des produits de base et, surtout, des produits essentiels et de l’énergie. Nous devons parfaitement comprendre que si l’énergie, le pétrole et le gaz, les chemins de fer, les systèmes de communication ne sont pas contrôlés par l’Etat, dans notre pays aussi vaste et froid, nous ne pourrons être en concurrence avec qui que ce soit. Par conséquent, nous insistons sur la nationalisation des industries de base et le soutien aux producteurs nationaux, la restauration de tous les collectifs de travail et des fermes collectives.

 

Très bientôt,  le 5 Mars, dans la meilleure exploitation de la région de Moscou –la Ferme d’Etat Lénine, Groudinine réunira en conseil tous les collectifs de travail du pays. Il réunira les représentants des 200 plus grandes entreprises nationales. Ils se rencontreront pour examiner la mise en œuvre de notre programme.

Nous pensons  que les moyens financiers (près de 58 milliards), qui se promènent à droite à gauche, ou sont dans les poches de ceux qui ne les ont pas gagnés, doivent être utilisés en premier lieu pour les besoins des travailleurs. Le pays ne peut réussir et prospérer que si les représentants des sept professions principales se sentent bien. Ce sont les ouvriers et les paysans, les enseignants et les médecins, les ingénieurs, les scientifiques et les militaires. Leurs salaires, leur bien-être doivent déterminer le succès de tous les autres.

Nous pensons  que le revenu minimum, qui maintenant, après la dévaluation du rouble a été divisé par deux, devrait être de 20-25 mille roubles. Sinon, il est impossible de joindre les deux bouts. Mais dans le pays plus de la moitié de la population vit avec 15.000 roubles ou moins, et les « enfants de la guerre » touchent généralement de 10 à 12.000.

Notre programme inclut le soutien à l’enseignement gratuit et la garantie du premier emploi. Le Prix ​​Nobel, l’académicien Jaurès Alferov, le premier vice-président de la Douma, Ivan Melnikov (l’un des professionnels les plus qualifiés dans le domaine de l’éducation), Oleg Smoline, et moi avons fait une nouvelle loi  « l’éducation pour tous », qui permet à chaque jeune d’obtenir une éducation gratuite de la plus haute qualité. Je suis sûr que cette loi, nous allons la faire passer avec votre soutien.

Donc, nous avons un programme pour le développement de notre pays, nous avons l’Union des forces patriotiques du peuple, réunissant tous les gens talentueux, un véritable état-major des actions de protestation et la volonté des citoyens de défendre leurs intérêts. Nous avons la possibilité dans un avenir proche de montrer notre détermination et nos choix : le 1er mai, Journée internationale des travailleurs et le Jour de la Victoire. Nous devons nous préparer activement pour notre congrès qui aura lieu en Juin, et être prêts pour les élections qui se tiendront en septembre.

Nous devons tout faire pour amener tout le monde aux urnes en septembre et soutenir nos listes. Nous avons préparé une équipe solide, avec un programme clair et la volonté de faire revivre le pouvoir du peuple soviétique. Rétablir l’État fédéral démantelé et fournir une vie décente à tous les citoyens de notre pays. Bonne fête, bonne Journée de l’Armée soviétique et de la Marine! Vive tous les défenseurs du pays, qui pendant des siècles ont forgé la Victoire : depuis Alexandre Nevsky jusqu’à Joseph Staline.

Titre original : Г.А. Зюганов: Порох должен быть сухим!

Traduction : Marianne Dunlop pour histoireetsociete

21.jpg

11/03/2016

UNE PRATIQUE HAUTEMENT ANTICAPITALISTE - Il faut découvrir Bernard Friot

Ici il explique pourquoi tous les partisans des "réformes" veulent détruire le Statut de la Fonction Publique, car celui-ci ouvre sur une toute autre logique, une logique citoyenne, humaniste, non capitaliste, non soumise aux dictats exploiteurs, c'est comme la Yougoslavie : il fallait la faire disparaître, dès fois qu'elle aurait
donné des idées aux autres !

* plus de problèmes ! plus que de la démocratie

 

Il faut découvrir Bernard Friot sur Internet, sa pensée est la plus puissante : 

ça marche bien pour la fonction publique (et ça marche, effectivement, quoi qu'on die !! en dépit des ragots et des calomnies) ça marche, c'est efficace, et ça crée une société autrement plus juste et psychologiquement plus saine; alors ?

10/03/2016

de Villiers a tout compris

"on a tué les métiers indépendant" eh oui il ne faut plus que la toute-puissance des féodalités financières, et le reste esclaves salariés ou chômeurs dépendants du bon-vouloir des commissions de la DDASS.
Des gens autonomes voilà ce qu'ils ne supportaient pas, c'est pourquoi toutes les activités qui en 1960 se faisaient encore de manière autonome chez soi, on les a fait disparaître pour les commercialiser (dans les mains des grandes féodalités en plus), reste la reproduction, les bébés, c'est pourquoi on va la faire disparaître elle aussi pour l'avoir sous contrôle, technocratique (le goupillon actuel) et capitalistique (le sabre).
https://www.youtube.com/watch?v=l8b0HhvNfrk

sauf que quand il appelle ça "l'individualisme absolu" je ne crois pas qu'il ai raison, car les individus, normalisés, sommés de se conformer à la pensée et aux modes de vie de rigueur, et tous pareils, réduit à être un facteur de production géré et soumis,
"courbé sous la férule  d'un capitalisme sans entrailles"
ça n'est pas très individualiste ça !
d'ailleurs ça se confirme plus loin quand on voit ceux qui prétendent défendre "le droit à la différence" et qui en fait l'interdisent strictement  et font la chasse à ceux qui n'ont pas non seulement les idées mais la voix réglementaire ! 
et dans un sens il a raison de dire

Depuis que SOS Racisme a vu le jour, la haine raciale ne s'est  
jamais aussi bien portée et n'a jamais été aussi violente.

(d'ailleurs on s'aperçoit de plus en plus que au fond le racisme est toujours en fait et dans le fond un RACISME SOCIAL, ainsi les ouvriers français voilà de nouvelles victimes du racisme de nos maîtres ! et si  les roms n'ont pas bénéficiés de l'anti-racisme actuel, c'est bien sûr que contrairement aux hommes d'affaires noirs, et aux ministresses "beur", ils ne pas riches !!  (et que eux ils sont réellement différents, donc le "droit à la différence" dont les officiels font semblant de se gargariser c'est 100% de l'hypocrisie))

le gag de Mamadou Camara face à Harlem Désir est hilarant.
sur l'accusation de pitrerie, Mamadou Camara a perdu l'occasion de lui répliquer : "est-ce que vous me prenez pour un nez rouge ! est-ce vous vous rendez compte que l'accusation de pitrerie à M. de Villiers du fait qu'il m'ait fait venir est une insulte à mon égard ?!"

Avec le recul du temps, la portée du traité de Maastricht  
m'apparaît plus clairement : ce fut un changement de  régime.  
Le passage de la démocratie à l'oligarchie. La fin du grand  
cycle,
Appelons les  choses par leur nom : ce fut un complot des élites contre le  
peuple.

ouaou ! là il a compris ! c'est juste, en effet, c'est ça l' "Europe"

et cette "élite", cette hyperclasse comme dit Asselineau : "Croyant à la Fable des abeilles  du triste  
docteur Mandeville — « les vices privés feront le bien public »  
elle tente d'imposer un « ordre » mondial — en réalité un  
désordre total — fondé sur la cupidité, l'égoïsme narcissique et  
l'instrumentalisation de l'autre. " (eh oui de Villiers est un homme de gauche au fond de lui ! un vrai !)

"Pas étonnant qu'avec de telles références,  
les élites du « capitalisme sauvage » aient été comparées aux  
esprits mafieux (et Jean Ziegler a fort justement fait remarquer que "le crime organisé est le stade ultime du capitalisme") par le grand sociologue Thorstein Veblen, le  
théoricien de la « classe de loisir » : « L'homme de finance idéal
ressemble au délinquant idéal, écrit-il, en ce qu'il convertit sans  
scrupule hommes et biens à ses propres fins, qu'il considère  
avec un mépris endurci les sentiments et les aspirations d'autrui  
et qu'il se soucie fort peu du résultat éloigné de ses actes'. »

très important, comme François Asselineau il a compris Jean Monnet :

L'âme du complot, ce fut Jean Monnet, un Français  
d'Amérique, ancien cadre supérieur de la Banque Lazard  
de New York, inspirateur de la Commission trilatérale. Il  
voulait abolir les souverainetés nationales, mais en tenant les  
peuples d'Europe dans l' ignorance de ce qui allait se passer
. Il  

lui paraissait nécessaire d'avancer furtivement, par petits pas  
successifs, chacun d'eux appelant le suivant au nom de l'urgence  
économique ; on a appelé cela le « système de l'engrenage » ou  
du cliquet. Il n'y a pas de marche arrière possible. C'est une  
machine à crans. La méthode n'est connue que du petit cercle  
de ses initiateurs. Mais on ne peut empêcher les gaffeurs de  
parler.

et

Ainsi Claude Cheysson, qui fut ministre des Affaires  
étrangères et membre de la Commission européenne, en fit-  
il l'aveu plus tard devant moi : « Dès les origines, nous nous  
sommes placés dans l'a-démocratie. On a toujours mieux avancé  
hors du contrôle démocratique. » Depuis 1945, nos élites  
démocrates-chrétiennes et socialistes ont peur de la démocratie  
qu'elles ont rétablie. L'affaire de Maastricht et de la monnaie  
unique était trop compliquée pour les populations. On leur  
dirait, plus tard, que c'était pour leur bien.

aveu révélateur

le rédacteur du fameux rapport de 1975 à la Trilatérale

un nouvel âge raisonnable,  
« postnational et postdémocratique ».

tout est dit

c'est ce que d'autres appellent le New World Order.

Avec Maastricht, on est passé du gouvernement de tous à la  
gouvernance d'un aréopage de commissaires, de prétoriens, de  
banquiers, en mal de contrôle planétaire.
 le libéralisme de marché et le despotisme légal

bien résumé !

 

Les lobbies, les vrais maîtres à Bruxelles :

Ils dictent 75% des cent soixante-quinze mille pages de normes  
européennes,

or ces lobbies :

Pas une PME. Elle n'aurait pas les moyens de démarcher les députés. Non, une grosse,  
une très grosse firme transnationale qui a pignon sur rue et le  
porte-monnaie ouvert.

aussi on comprend à quoi servent les fameuses "normes européennes" !.....

Un jour de session, j'ai assisté à une scène éclairante,  
hilarante. Un vent de panique soufflait dans les travées', des  
députés couraient dans tous les sens : des journalistes du Sunday  
Times  s'étaient fait passer pour des lobbyistes. Certains collègues  
avaient accepté de l'argent en échange du dépôt d'amendements  
législatifs. Plusieurs eurodéputés, notamment un Roumain et  
un Slovène, anciens ministres, durent démissionner, pris la  
main dans le sac. Beaucoup d'autres cédaient à l'affolement.  
L'hémicycle était blême. Les visages, défaits. L'épouvante était  
palpable sur tous les bancs.