Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2024

les morts sont encore plus précaires que les vivants

30/05/2024

pensée de nov 1999

Les gens acceptent la mort avec une facilité déconcertante

30/08/2023

il faut revenir au CONCRET !! - et y a-t-il rien de plus concret que d'exister ? ou pas ....

donc dans la vidéo ci-dessous le commentateur dit que la vision catholique de la vie humaine est une vision où celle-ci est améliorée glorifiée, etc et tous les commentaires qui suivent sont de la même eau, il oublie de dire l'essentiel : pour une vision religieuse (et pas seulement catholique, toutes les religions, à part le Yahvisme antique) la vie humaine (et normalement toutes vie consciente, c'est une grave lacune mais c'est un autre sujet, laissons) est ETERNELLE. En fait on sent très bien que ce qui embête les traditionalistes (et par le même mouvement leurs ennemis aussi forcément) c'est un débat sur une question de "valeurs" au sein de cette vie temporaire et mortelle, mais à cela MONTAIGNE a apporté une réponse radicale et de bon sens :

"Vivre plus ou moins longtemps c'est tout un au regard de la mort, car le plus et le moins ne s'appliquent pas à quelque chose qui n'est plus".

et le plus grand historien anglais du XIXè siècle HT Buckle :

"Si la vie éternelle n'existe pas, alors il importe peu que quoi que ce soit d'autre soit vrai ou faux" .

la vie humaine, toutes les vies humaines et toutes leurs réalisations, leurs "vérités éternelles" qui n'existent que dans leur cerveaux, tant qu'ils sont conscients, ne sont rien que "l'aventure falôte du protoplasma" dont parle Jean Rostand "promises dès le départ à l'échec final et à la ténèbre infinie".

"tout doit être ramené à l'aune de la raison" mais justement la raison, le bon sens le plus drastique (Montaigne en témoigne bien) nous dit que et la vie humaine et l'économie et la Civilisation et tout le tintouin, une fois morts, c'est à dire dès la naissance puisque condamné à mourir ("elles accouchent à cheval sur une tombe ouverte" dit Samuel Beckett) ne sont que néant.
Alors les débats entre la maçonnerie et l'Eglise traditionnelle ou bien ils sont sur l'existence ou non de la vie éternelle ou bien ils ne sont rien ! Et tout autre débat n'est que des états d'âmes de bourgeois, comme je le dis à propos du "genrisme" "woke" qui bien entendu n'a rien à voir avec le conflit droite/gauche, mais ne sont que de ridicules amusettes internes à la bourgeoisie, (donc à la droite).

sur un autre sujet , dans la séquence qui suit minutes 24 et 25 il est vrai qu'une Eglise qui obéit religieusement aux autorités civiles est une hérésie, pas chrétienne (ni humaniste non plus d'ailleurs ! le sort de Giuseppe Belvedere le montre), des evèques, des papes sont MORTS ASSSASSINES ou EXECUTES (ou condamnés à de la prison dans des cas récents) pour avoir refusé de se plier sous les autorités civiles. Et une Eglise  qui se conforme aux principes du "monde moderne" n'est rien d'autre que NAZIE, car comme l'a montré le philosophe marxiste polono-anglais Zygmunt Bauman le nazisme est le fruit de "l'esprit de la modernité" "quand il n'y a rien pour l'arrêter".

 

https://ruclips.net/video/IgQnQhxmhH4/veillez-et-priez-mg... "les médias de masse c'est presque plus que des mensonges, c'est horrible !" là il a raison ! (le reste c'est une autre question !)

06/08/2023

petit cours de sociologie - autre exemple

Dans l’antiquité romaine on mettait partout de petits temples consacrés aux dieux lares. Depuis la christianisation, on a construit partout à la place des chapelles et des calvaires. Maintenant que la religion n’est plus le christianisme (mort, archi-mort),
mais comme la psychologie humaine, et surtout étatique, est toujours là,
on se met à voir partout dans les lieux publics des espaces
vides peints au sol et indiqués de panneaux « réservés aux handicapés ».

c'est pareil, à chaque époque sa religion et ses dédicaces rituelles (et dénuées d'utilité réelle, mais sacrées)

 

Maintenant dans les villes françaises on voit partout de ces espaces vides, comme les "bois sacrés" des grecs : c'étaient des bois consacrés aux Dieux, alors on n'avait pas le droit d'y toucher, personne n'y allait, personne ne s'en servait, personne ne les coupait, ils étaient sacrés. Théoriquement ces endroits sont prévus pour les handicapés, mais ils sont presque tous en permanence vides, il n'y a pas assez de handicapés roulant en voiture pour s'en servir. Et à l'avenir il y en aura encore moins, tous les gens au courant nous le disent : il ne naît plus d'enfants handicapés, on les fait tous mourir avant la naissance, c'est un grand génocide des handicapés, comme celui qu'avaient lancé les nazis, l'Aktion T4.
Non, ces emplacement soigneusement codés sont en fait des espaces RITUELS  issus de la religion actuelle (qui n'est plus le christianisme, je suppose que vous vous en êtes amplement aperçu ! c'est mort et enterré !). Et ces espaces rituels resteront là, même s'il n'y a plus personne pour s'en servir (et toute infraction sera même de plus en plus férocement réprimée, soyez-en sûrs !) c'est religieux !  Et comme chacun sait la religion est étrangère à tout comportement rationnel

04/06/2023

Vous avez dit "spiritualité" ?

La « spiritualité » est le truc derrière lequel les bourgeois parisiens rive-gauche cachent leur athéisme, sous de petits nœud-nœuds qui font jolis, mais sont vides (ils seraient d’ailleurs incapables de le remplir de quelque chose)

la « spiritualité » des bourges parisiens de France-Culture, ceux qui ne se déplacent qu’en taxi et qui blablatent sur LCI, non sur france-cu-cul-euh ...lture en faisant mine de chercher leurs ... euh ... mots !, La « spiritualité », mot si prisé au sein de la Secte des Adorateurs de la Mort, ce n’est qu’un mot  (surtout chez des bourgeois, même son aspect terrre-à-terre-ment moral c’est trop pour eux ! Il n’y a qu’à voir comment ils réagissent aux gilets jaunes ! … Non "spiritualité" c’est un mot, un zoli ruban rose dont ils décorent leur athéisme et leur euthanasie ! (et leurs taxis !     )
Ils sont beaucoup trop athées (d’ailleurs ça fait partie de la politically-correctness, donc pas question d’y déroger, et puis ils n’ont aucun sentiment d’autre chose, ça serait «peuple» donc vil, "populiste" comme ils disent), et totalement incapables de comprendre aucune des phrases du Sermon sur la Montagne (il y a qu'à voir comment ceux du quartier Beaubourg ont réagi à Giuseppe Belvedere !).

23/02/2023

merle dans la nuit audition la plus belle mais aussi la plus émouvante qui soit, - et tout un symbole métaphysique - Pascal ! Simone de Beauvoir ? ou Jean Rostand ?

Pensez un peu au chant des merles (males). Surtout le matin à 5 heure du matin voire encore avant ça dépend de la saison, en tous cas encore en pleine nuit avant que le soleil se lève, imaginez ! en février à 7 heures du matin dans le froid et le noir, tout le monde dort, eux ils sont là ils chantent, et y mettent tout leur coeur, toute leur créativité, je répète leur CREATIVITE, et voilà un problème éthologique et métaphysique de première grandeur.
Et d'abord quel symbole ! plus grand que toute la civilisation humaine, car la créativité des chants de merles

 (ils ne sont pas du tout stéréotypés, mais sont de vraies créations artistiques, aux phrases toutes différentes et toujours renouvelées, et visiblement objet de recherche volontaire.

(pensez : que de beautés perdues ! pensez à tous les chants de merles par le monde que les gens n'écoutent pas !)


Quel symbole poignant ces êtres qui se décarcassent durant des heures à chanter et à inventer de nouveaux motifs, dans le froid et le noir, petit être de 100g dans l'infini de la terre et du "silence éternel de ces espaces infinis" l'absurde "aventure falôte du protoplasma" (Jean Rostand http://palimpsestes.fr/metaphysique/livreI/rostand3.html ) !
Y pensez-vous quand vus l'entendez ?
Non vous ne l'entendez pas justement !
Personne ne les entend à cette heure. Sauf les autres merles. Symbole paradigmatique de la solitude dérisoire de l'être, même avec son ambigüe "liberté" sartrienne, dans la nuit noire de son destin de condamné à mort et à l'oubli éternel, et dans un univers indifférent...
Pauvre merle ! il chante, il y met tout son cœur, il croît que c’est très important, peut-être même qu’il est tout content, il ne sait pas que ça n’a aucune importance, que ça n’aura même pas eu lieu, tout son chant, sa création, son inventivité, son énergie mise à chanter comme ça tous les soirs (et matins) ; Le pauvre, il croit qu’il est venu au monde, il ne sait pas qu’il n’est jamais venu au monde, qu’il ne sera jamais venu au monde, ni lui ni le monde.
(les humains non plus d'ailleurs)

l' aventure falôte du protoplasma n'est rien d'autre qu' un mauvais pélérinage de la chair ?

17/01/2023

changements dans le vocabulaire

- Amour : maintenant on ne dit plus « amour » on dit « pulsions » , ou alors : « état de dépendance ».

- Caresses : ne se dit plus, maintenant on dit « attouchements ».

- Citoyen : avant, se référait à un ensemble de droits politiques garantis par la Constitution.
Aujourd’hui se réfère à un ensemble de devoirs tous azimuts et contrôlés policièrement.

- Compagne : ce qu’on appelait autrefois « épouse » ou « femme »
- Compagnon : ce qu’on appelait autrefois « époux » ou « mari »
(et pour l’ancien sens de compagne et compagnon on va utiliser quoi maintenant ?)

- Délation : maintenant se dit « signalement »

- Devoir conjugal : maintenant on dit « Viol »

- Église : avant désignait un lieu de prière,
Aujourd’hui désigne un tas de briques fermé à double tour.

- Famille : ne se dit plus, dire exclusivement « fratrie »

- Galanterie : est maintenant interdite, sera désormais appelée « violence machiste »

- « Gnadentod » : aujourd’hui on dit : « euthanasie »

- maintenant on ne dit plus « Entreprise capitaliste privée », on dit « Groupe » !

- « Laïcité » : ne désigne pas ce qu'elle est censée signifier, mais est un mot de code qui désigne la persécution anti-religieuse. Dans le dictionnaire signifiait non intervention de la religion dans les affaires de l'Etat et non intervention de l'Etat dans les affaires religieuses, en fait veut dire en France "athéisme obligatoire d'Etat" donc intervention constante de l'Etat pour interdire tout comportement interprétable comme causé par un sentiment religieux.

- « Mariage » : union de deux homosexuels.

- « pacification » : était du temps du colonialisme le terme qui désignait l’instauration d’une guerre et de massacres, maintenant que le colonialisme n’est plus à la mode ne se dit plus, à la place on appelle ça « sécuriser »

- Propagande : se dit maintenant « communication »

- Publicité : autrefois on disait « réclame », remplacé par la suite par « publicité», maintenant ces deux mots sont devenus péjoratifs, aussi on dit à la place « communication », qui le deviendra à son tour, forcément !

- «Pragmatique » : est un mot de code voulant dire : "qui se soumet aux intérêts du grand capital" !


- Quand des palestiniens tuent des civils israéliens ça s’appelle « un attentat », mais quand des israéliens tuent des civils palestiniens ça ça s’appelle « une opération ».


- avant on disait « réactionnaire », maintenant ça s’appelle « réformiste », « courageux », ou « moderne ».
- avant on disait « ploutocratie », maintenant on dit « démocratie »
- avant on disait « pratiques mafieuses », maintenant ça s’appelle « dynamique de marché »
- avant on disait « centre-gauche » maintenant ça s’appelle « extrême–gauche », et aux Eats-Unis "communisme" ou "bolchévisme"
- avant on disait « progressisme », ou « humanisme », ou encore MRP ou bien « Troisième voie », maintenant ça s’appelle « populisme » !

- Socialistes :   à ajouter à ma rubrique "changements dans le vocabulaire"!:

ce sont des “socialistes” c’est à dire des bourges du côté du pouvoir.

Eh oui! Les mots ont changé de sens (ça arrive !) autrefois un "socialiste" c’était un prolétaire révolté, maintenant c’est un bourgeois obéissant et respectueux de l’ordre établi.

- "Transition" : renversement d'un régime anti-impérialiste et défendant son peuple devant l'exploitation par les grandes firmes capitalistes, pour le remplacer par un autre régime qui soit bien copain avec les USA et ses alliés, et qui donne tout pouvoir aux investisseurs pour exploiter et précariser les gens.

 

- Une petite suite à changements dans le vocabulaire :
le changement du sens des mots témoigne du changement dans la société et ses moeurs. Autrefois on utilisait abondamment de mot “sexe” très librement et sans problème, car ce terme n’avait rien de pornographique, contrairement à ce qu’il est devenu maintenant. Dans une société où le fait d’être homme où femme entraînait des vêtements différents, des rôles sociaux différents, des comportements différents, un aspect physique différent, etc, le mot sexe - je rappelle que ça vient tout bonnement du latin sexus, pour sectus, section, séparation. - n’avait  nullement la signification qu’il a de nos jours : organe de la copulation ! Et était utilisé couramment et très librement. Mais notre époque à force de féminisme a exigé de supprimer, interdire et diaboliser toute différence quelle qu’elle soit entre hommes et femmes, mis à part la différence dans les organes de la reproduction ! On a réduit les deux sexes à leurs organes copulatifs. Résultat le mot « sexe » de nos jours n’a plus le même sens qu’autrefois, maintenant il veut dire en anglais « coït » (to have sex), et en français « organes de la copulation ». Effectivement ça change pas mal !

09/01/2023

chacun est du climat de son intelligence

 

"Chacun est du climat de son intelligence,
Je suis concitoyen de tout homme qui pense,
La vérité est mon pays."

(Lamartine)


06/11/2022

ils ne le diront pas puisque c'est quelquechose d'inavouable et de criminel

Si le projet de Klaus Schwab et sa mafia de Davos était humain et bon, ils n'auraient pas besoin de le cacher avec des excuses illogiques et incohérentes, un enfant comprendrait ça !

Vigano (Carlo Maria) à partir d'une idéologie d'extrème-droite prêche en fait des valeurs d'extrème-gauche :  liberté, esprit d'examen, résistance, anti-capitalisme, respect des personnes humaines par-dessus tout, courage, espoir

Comme disait Lénine il faut être concret ! et concrètement Vigano est un prophète de lucidité, de résistance et de libération

et ici il résume tout en 2 minutes :

25/09/2022

responsabilité collective

25 sept 2019 discussion de france culture sur la "responsabilité collective"

Qui est le plus responsable celui qui a donné l'ordre d'atrocités, ou celui qui les a faites ?

Qui est le plus coupable ? le médecin-chef du CHU de Reims ou l'infirmière qui n'a pas eu le courage de désobéir et qui concrètement a cessé de nourrir et de donner à boire à Vincent Lambert ?

Ou les idéologues qui ont  préparé le climat intellectuel pour faire accepter de telles choses ?

Ou les flics qui gardaient la porte de sa chambre ?

Ou les juges en robes fourrées signant paisiblement derrière leurs bureaux ?