Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2020

c'est la guerre !

entre la censure des lobbies haineux, et l'avidité capitaliste de Dieudo, avoir accès aux lumineuses fortes et pertinentes analyses de ce dernier est devenu quasi-impossible !!!!!

En voici uen sauvée du désastre, et très fort, hélas, le bilan de l'époque FASCISTE dans laquelle nous entrons !!!!


 

https://ru-clip.net/video/OUwsbpaj0YE/%E2%98%9D%EF%B8%8F-vlog-je-vais-voir-le-nouveau-spectacle-de-dieudonn%C3%A9.html

et le lien libre pour voir les commentaires et pouvoir télécharger (faites-le !!! tout de suite !!! d'urgence !!! avant qu'on ne vous la supprime !!!! mettez-là à l'abri ! c'est la guerre il faut lutter pied à pied, le moindre croûton de pain il faudra se jeter dessus ! ça devient une question de vie ou de mort, mette-vous ien dans la tête que vous êtes maintenant comme dans un des mays qui dans les années 20 et 30 sont tombés sous un régime fasciste !!)

 

le PEUPLEDe france lui il est pour lui !

https://ru-clip.net/video/OUwsbpaj0YE/%E2%98%9D%EF%B8%8F-vlog-je-vais-voir-le-nouveau-spectacle-de-dieudonn%C3%A9.html

(dépêchez dépécheez vite de bien télécharger cette excellente et réconfortante vidéo et de l'enregister bien à l'abris; PUIs de la diffuser un max !)

29/07/2020

trains d'été

Combien de temps j’ai passé (il y a bien longtemps maintenant ! 30 ans et plus) à parcourir des passages souterrains de grandes gares ! (à l'époque c’étaient des lieux conviviaux et faits pour les voyageurs, des lieux de la société, des services publics, et la France était encore un vrai pays, (plus pour longtemps) à regarder des tableaux indicateurs (eh oui, il y en avait encore à l’époque !) et des listes de trains au départ. Et dans les couloirs, tous les voyageurs, ils étaient libres à l’époque, et parmi eux des jeunes, négligés mais encore beaucoup plus élégants que les sinistres costumes actuels, des fois assis par terre, libres, comme des citoyens dans un pays normal, civilisé, ils n’avaient pas à avoir peur de se faire arrêter comme des délinquants !! Et les trains qu’on prenait durant la canicule, et leurs fenêtres ouvertes. Et les changements de train.


hélas ! la vie est morte pour toujours, pas seulement la mienne mais toute possibilité de vie même pour les autres, la France, la Civilisation, sont mortes, la France actuelle est l'antithèse même, un cauchemar ignoble,  fabriqué par des gangsters, de ce qu'elle était alors. (tiens, relisez Boule et Bill vous comprendrez, et Mafalda)
C'est une bien triste situation mais je ne me risquerait plus jamais à prendre le train dans cette France actuelle de merde (et je mets en garde tous les citoyens français contre le danger féroce qu'ils courent à parcourir ces lieux gérés par une société commerciale ex-service public, devenu spécialiste d'arnaques éhontées (plus le VOL caractérisé de son billet non remboursé) et de violences ignobles envers leurs clients, pratiques de type mafieux absolument aberrantes et hallucinantes dans un pays censé être civilisé, lisez ce témoignage : Isabelle Sylvestre )

 

28/07/2020

antériorité religieuse de l'Egypte

La tradition religieuse la plus précoce de toute l'histoire de l'humanité, le clergé qui le premier conçu l'idée d'un dieu unique et fondement de tout (oui, malgrè son polythéisme foisonnant, qui n'est qu'apparent), et également celui qui le premier a joint intimement la notion de dieu avec la morale et ce que les catholiques appellent "l'option préférentielle pour le pauvre", et parvenu à une véritable spiritualité, et bientôt une mystique, ce sont les égyptiens. Bien avant le brahmanisme et le jaïnisme (VIIIè siècle avJ-C), bien avant le Zoroastrisme, bien avant le judaïsme (d'ailleurs le judaïsme contrairement à ce qu'on répète n'a pas inventé le dieu unique, il a inventé le dieu jaloux, celui qui commande d'exterminer ceux qui adoreraient un autre dieu que lui !), lisez ces citations, c'est impressionnant :




"Tu es l'unique, le Dieu des tout premiers commencements du temps, l'héritier de l'immortalité, par toi seul engendré, tu t'es toi-même donné naissance ; tu as créé la terre et a fait l'homme" est-il écrit dans Le Livre des Morts égyptien dont les manuscrits furent trouvés dans les tombes de pharaons ayant vécu 2600 av. J.-C, soit 2000 ans avant la réforme de Josias." ( ? ? hmm, le livres des morts est du Nouvel-Empire, en - 2600 c’était les Textes de Pyramides, mais même si c’est seulement – 1400 c’est quand-même avant Josias)



« Par là il est établi et reconnu que la puissance de Ptah est plus grande que celle des autres dieŭ. Or Ptah fut satisfait après qu’il eut créé toute chose ainsi que toute parole divine. » ( traité de théologie memphite – début du IIIème millénaire av. J-C)



« Salut à toi, Ptah, père des dieŭ, (…)

Allons, chantons pour lui des hymnes!
Lui qui a créé les dieŭ, les hommes et tous les animaŭ,
qui a créé tous les pays, les rivages et la Très-Verte
(=la mer),

(…) Tu élèves l’œuvre que tu as faite,

En t’appuyant seulement sur ta propre force

En t’élevant toi-même grâce à la solidité de tes bras ;

Tu pèse sur toi-même, posé sur le mystère »
( hymne à Ptah papyrus Berlin-3048 XXIème dynastie Xème siècle av J-C)



« Tu es l’unique qui a créé tout ce qui est,
Unique demeurant dans son unité, qui crée les êtres (…)
Hommage à toi, créateur de tout cela,
Un qui demeure unique, aŭ mains nombreuses,
Père des pères de tous les dieŭ. »

( hymne à Amon époque d’ Aménophis II vers 1400 av. J-C)



« Forme unique créant tout ce qui est ,
Un, qui est unique, créant les êtres ;
Les hommes sont sortis de ses yeŭ

Et les dieŭ sont venus à l’existence sur sa bouche »

(hymne à Amon)



« Qu’Amon soit glorifié !
Celui qui demeure l’Unique,
Pour se transformer en milliers ! »

(hymne à Amon)



« Celui dont le devenir a commencé la première fois,
Amon, qui s’est produit au commencement
Sans que son mystère soit connu.

Il n’y eut pas de dieu avant lui,
Il n’y avait pas d’autre dieu avec lui, pour lui dire sa forme.

(…)

Il s’est caché des dieŭ ; on ne connaît pas son aspect.
Il est plus éloigné que le ciel, il est plus profond que l’Hadès !
Aucun dieu ne connaît sa vraie forme.
(…) Il est trop mystérieŭ pour que soit révélée sa gloire ;

Il est trop grand pour être examiné, trop puissant pour être connu.

On tomberait à l’instant mort d’effroi,

Si l’on prononçait son nom secret que personne ne peut connaître. »

( grand hymne à Amon, papyrus de Leyde, époque de Ramsès II - XIIIè siècle av. J-C)



« Ton œuvre c’est de vivifier toute chose
Depuis les dieŭ jusqu’aŭ vermisseaŭ.

L’abomination de ton être,
Ce que déteste Ta Majesté,
C’est de tuer tout œil vivant !»

(hymne à Amon, époque ptolémaïque)



(La crise politico-religieuse atonienne http://fr.wikipedia.org/wiki/Akh%C3%A9naton se déroula vers 1355-1323 av J-C)



Quand à Thot il prend les attribut de ce que les chrétiens appellent le Verbe :

« Cœur de Rê, Langue de Totenem [= Ptah] , Gorge de Celui-dont-le-nom-est-caché [=Amon] »



« Thot le vénérable qui crée toute chose. Langue et cœur, il exprime ce qui existe, élaboré par le cœur et sorti par la langue. C’est l’Unique sur le Double-Pays qui guide les vivants. » (Temple « Ton ptolémaïque)



« Livre de connaître les modes d’existence de Rê (… )

Le Seigneur de l’univers dit : Quand je me fus manifesté à l’existence, l’existence exista. Je vins à l’existence sous la forme de l’Existant [=Khépri] qui est venu à l’existence la première fois. Venu à l’existence sous le mode d’existence de l’Existant [=Khépri], j’existai donc. Et c’est ainsi que l’existence vint à l’existence. »

« J’établis un plan devant moi. Je créais toute la création dans ma solitude. J’établis un plan en mon cœur et je créais d’autres modes d’existence. Nombreŭ furent les modes d’existence de l’existant [=Khépri] »
( Le soleil de l'aube initiale, à Héliopolis, sur un papyrus du 4è siècle av J-C mais copie d’un original beaucoup plus ancien)

« Le sol de la terre est sur tes bras
Ses angles reposent sur toi,

(…) Il n’ a point de vide sur ton dos
Et tout repose sur ton échine
(…) Tu es le père et la mère des hommes ; ils vivent de ton haleine,
Ils mangent la viande de ton corps ;
« dieu primordial » voilà ton nom. »

( hymne à Osiris)



« Mon cœur ne trouve comme patrie que le temple d’Amon-Rê » ( maxime inscrite sur un scarabé)



on disait par euphémisme d’un roi mort qu’« il s’était uni au Disque (Rê) et avait fusionné dans le corps de celui qui l’avait créé »



« La mort est aujourd’hui devant moi
Comme le désir qu’a un homme de revoir sa maison,
Après avoir passé nombre d’années en captivité »
(Dialogue du désillusionné avec son âme vers 2100 av. J-C)



-------

« J’ai sauvé le malheureŭ de la main de plus puissant que lui, lorsque j’en ai eu la puissance. J’ai donné du pain à l’affamé, des vêtements à celui qui était nu ; j’ai fait aborder les autres dans ma barque. J’ai creusé une tombe pour celui qui n’avait pas de fils. J’ai fait un bateau pour celui qui n’avait pas de bateau. (époque de Téti – vers 2340av J-C)



« Jamais je n’ai dit de mal à un puissant contre quelque homme que ce soit, parce que je désirais que mon nom fût parfait en présence du dieu grand » (époque de Neferkarê vers 2200av J-C)



« Quand l’homme reste seul après le trépas,
Ses actions sont placées auprès de lui en tas
S’il atteint la mort sans avoir péché,
Il demeurera là-bas sans cesse comme un dieu,

Marchant librement comme les Seigneurs de l’Eternité »

(enseignement pour le roi Mérikarê – vers 2160 av. J-C)



« Ne sois pas avare de tes richesses
Tu ne les possède que par don de Dieu
[=neterou] »

(Ptahhotep – 2500 av J-C)



« Je n’ai point fait de mal aŭ hommes, ce que déteste Dieu » (époque de sésostris 1er vers 1950 av. J-C)



« J’ai contenté Dieu par ce qu’il aimait, me souvenant que je parviendrai à Dieu au jour de ma mort » (vers 1900 av. J-C)



« Je n’ai pas dit de mensonge contre quiconque, car je connaissais le dieu qui est dans l’homme, j’en était parfaitement instruit et je savais distinguer ceci de cela. J’ai accompli toutes les choses conformément aŭ paroles. » (tombe de Pahéri, époque de Thoutmôsis III vers 1450 av. J-C)



« Puisses-tu traverser l’éternité en douceur de cœur, dans les faveurs du dieu qui est en toi! [= la conscience] » (tombe de Pahéri, époque de Thoutmôsis III vers 1450 av. J-C)



Parlant de la conscience, du « cœur » : « C’est un jugement de Dieu, qui est en tout corps. Ce fut un heureŭ celui qu’il a guidé vers la voie parfaite de l’agir » (tombe de Pahéri, époque de Thoutmôsis III vers 1450 av. J-C)



« Je fus un vrai juste exempt de péché, ayant mis Dieu dans mon cœur »

« complaisez-vous dans la justice chaque jour, uniquement. On ne s’en rassasie pas, et le dieu, seigneur d’Abydos, en vit tous les jours. »

( stèle de Béki, époque d’Amenophis III - vers 1350 av. J-C)



« Tandis que le Serviteur est enclin à commetre le péché,

Le Seigneur [=Amon], lui, est enclin à la grâce.

Le Maître de Thèbes ne passe pas un jour entier en colère.

S’il se met en colère c’est pour un instant et il n’en reste rien.

Le repentir se tourne pour nous en paix,
Amon se retourne avec son souffle favorable. »
( ex-voto érigé par Nébré – Nouvel Empire)



« Mais lorsque j’au crié vers ma Maîtresse, je m’aperçus qu’elle était en route vers moi avec un souffle doux et elle me fut favorable et me montra ses mains. Elle se tourna vers moi dans sa grâce. Elle fit disparaître la maladie qui me tenait.
( stèle de Neferabou adressée à Meret Seger la déesse de la montagne qui domine la Vallée des rois et dont le nom signifie « Celle qui aime le silence » – vers 1240 av J-C)



« Dieu n’aime pas qu’on s’avance vers lui avec violence et sa forme ne peut être saisie par la vision. Gardes-toi d’élever la voix dans sa maison, car Dieu aime le silence. » (extrait d’une Sagesse, papyrus Chester Beatty)



« Au moment où tu pries d’un cœur aimant dont toues les paroles sont cachées, il t’accorde ce dont tu as besoin ; il entend ce que tu dis et il agrée ton sacrifice. » (papyrus d’Anii – vers 1450 av. J-C)



« Les cœurs sont oublieux du reste pour t’avoir regardé » (hymne à Amon époque d’Aménophis II – vers 1410 av. J-C)



« [à Amon] lui appartient l’homme souple, docile à son inspiration » (grand hymne à Amon XIIIè siècle av J-C)



“Il est aimé de Dieu celui qui respecte le pauvre
Plus que celui qui honore le riche »

(instructions d’Amenemope – entre 1300 et 1000 ev. J-C)



« Je suis venu à toi, je t’ai apporté Maât.

J’ai repoussé pour toi le mal
Je n’ai pas porté la main sur l’homme d’humble condition
Je n’ai pas fait pleurer
Je n’ai pas causé de souffrances à personne.
Je n’ai pas ôté le lait de la bouche des petits enfants.
Je n’ai pas chassé le troupeau de son pâturage. »
Livre des morts – (Nouvel Empire) :



« Les justes qui portent Maât, (= la vérité, la justice)

Ceŭ qui ont accompli la justice,

Tandis qu’ils étaient sur terre,
Qui ont combattu pour leur dieu,
Ils son appelés à l’ « Allégresse-de-la-Terre ».
La demeure de celui qui vit de Maât leur est attribuée.
Leur justice est devant le dieu-grand.
Le péché est détruit.
Osiris leur dit : « Vous êtes justes, ô justes .
Vous pouvez vous reposer sur vos actes.
Vous êtes devenus mes suivants,
Ceŭ qui résident dans la Demeure-de-Celui-dont-le-baï-est-saint »
(le Livre des Portes, époque de Horembeb vers 1320 av. J-C)



« Je protégeai le faible du fort pour faciliter la traversé à tout le monde ; J’étais un noble excellent faisant ce qu’aimaient les dieŭ ; j’avais un cœur amical pour mon entourage. J’ouvrais ma main à celui qui n’avait rien » ( sur un tombeau d’un prêtre d’Hator ?)



« je fus un juste sur terre. j'ai accompli la justice, exempt de faute fait que je sois glorifié dans le ciel, puissant sur terre, justifié comme le seigneur de la Douat. que mon baï sorte pour aller dans le lieu qu'il désire étant moi même comme les dieŭ qui sont à ta suite. »



« Si un bien vient à t ‘appartenir,

Donnes-en une partie à Dieu c’est à dire aŭ pauvres » (Enseignement d’Onkhchesonqy Vè siècle av. J-C)



« Les dieŭ son satisfaits de tout ce qu’il a fait :
Il a donné des pains à celui qui avait faim,
de l’eau à celui qui avait soif,
des vêtement à celui qui était nu »

(le Livre des Respirations 2è siècle av. J-C)



Dans les livres d’ « Enseignements » :

« Il y a une force dans la vérité : c’est qu’elle est durable . Chacun peut dire : c’est le bien de mon père. »

avis de l’egyptologue François Daumas : « La pensée religieuse égyptienne s’est donc élevée peu à peu des dieŭ locaŭ aŭ grandes conceptions métaphysiques ….

Chaque cercle de penseurs, fidèles d’un dieu, cherche à faire de ce dieu le Seigneur de l’univers. Ptah était appelé l’Unique.

Disons d’un mot que l’Egyptien, à l’époque historique, est plus sensible à la nature divine latente sous l’image d’un dieu qu’aŭ particularités irréductibles que ce dieu pourrait avoir. Et cette attitude intellectuelle, face à la nature divine, se discerne dès les premières compositions que l’on peut encore lire. C’est sans doute pourquoi le mot qui les désigne en ancien égyptien, NETER approximativement Nouter, a subsisté en copte sous la forme NOUTE. Et il traduit fort bien le theos grec. La notion qu’il recouvre a pu passer du polythéisme au monothéisme sans difficulté ni hésitation. »

Une vidéo sur l'apparent polythéisme du paganisme :
http://dai.ly/dMrku1

27/07/2020

il est le dernier rempart de la france libre

Mais quel dommage qu'on ne puisse plus télécharger ses vidéos !!! Y a-t-il un programme qui fonctionne avec Vimeo ?

Par ailleurs il faudrait que dieudo fasse un livre qui rassemblerait les textes de la trentaine de vidéos où il a accompagné et commenté le mouvement des gilets jaunes. Ces textes sont si bien écrits, si brillants, mordants, jouissifs, pertinent, humains, il faut qu'ils soient édités pour la postérité, absolument !

26/07/2020

il suffit de bien amener la chose (et les épidémies ça aide ...) - pourquoi les gens ne se révoltent pas ?

 Nos Libertés Doktor Glub 8 janvier 2008

"Je suis vraiment très content. Pas vous ? Je ne peux plus sortir de chez moi. C’est zone non-fumeur partout. Sauf dans la rue, pour quelques mois encore... Alors, je reste chez moi à regarder une télévision moisie. Douce France, cher pays de mon enfance. Je me souviens plus jeune, j’allais au Palace, au Rex, on se marrait pas mal, c’était en 1979. Un autre siècle. Maintenant, je suis en résidence surveillée. Je reste chez moi. Ah non, parfois je vais chez des amis qui tolèrent (trop sympa) les fumeurs. 68 euros pour fumer dans un bar ce n’est pas cher finalement. Je vais peut-être tenter ma chance. Je ne te le conseille pas. On aura bientôt un permis à point, comme pour la voiture. Tu fumes deux fois dans un endroit non-fumeur, moins six points. Quand t’as perdu tes douze points, tu peux plus rentrer dans les bars. C’est super convivial, on se fait plein de nouveaux amis. Douce France, cher pays de mon enfance. Et tout cela pour quoi ? Parce que tu mets en danger la vie des gens qui ne fument pas. Tu ne te rends pas compte, tu es un vrai criminel avec ta cigarette ! Certains parlent de 5 000 morts par an du « tabagisme passif ». Alors faut faire baisser les chiffres, passer à 3 000. Ah oui les chiffres ! Tout jeune déjà je ne les aimais pas trop. Les chiffres c’est important ! En somme, je suis une statistique et pas grand-chose de plus. C’est ça, et si tu peux fermer ta gueule et bouffer de la télé tranquille, sans emmerder les familles qui veulent aller dans les bars, boire du Coca-cola, on sera content. Tu peux très bien aller t’amuser dans les bars, mais cela sera sans cigarette. Je ne comprends pas pourquoi je m’énerve. De toutes les façons, s’amuser c’est inutile. Enfin, disons plutôt : ce n’est pas très rentable, quoique c’est nécessaire pour lutter contre le stress. D’ailleurs, on a quelques projets pour la suite, parce que comme tu le sais, sans doute, tant que cela passera, on continuera. Par exemple, Les accidents de la route cela coûte encore très cher, malgré toutes nos lois. Alors qu’est-ce qu’on fait ? On peut faire plus que le permis à point, les radars automatiques, l’interdiction de l’alcool, la ceinture de sécurité obligatoire ? Bien sûr, on met toutes les voitures sur GPS, avec des détecteurs sur la route et on supprime le volant, tu veux aller quelque part tu tapes sur le clavier de l’ordinateur. Et pour se garer ? Ca sera pour plus tard. Par contre c’est très intéressant pour toi, parce que tu es moins dangereux et que ton assurance baisse. (et leurs profits augmente ... la vraie raison !)  Les chiffres toujours les chiffres... Tu sais que la première cause de mortalité en France sont les maladies cardio-vasculaires ? Là, on veut faire plus fort, on veut passer à 80 000 au lieu de 160 000 morts par an. Satané chiffre. Toujours plus, c’est la logique de la machine. Alors l’idée, c’est qu’on implante une puce sur les gens qui nous permet de savoir ce qu’ils font : ce qu’ils mangent, quand ils pissent, ce qu’ils boivent, s’ils baisent, s’ils sont stressés, etc. Mais les gens n’accepteront pas ! Tu es stupide ou quoi, c’est comme la cigarette, il faut bien amener la chose. Tu expliques que c’est très positif, c’est un projet de santé, qui permettra aux gens d’être mieux soignés par leur médecin. En cas d’accident dans la rue, grâce à la puce on pourra tout savoir sur toi. Et c’est tout ? Non, tu es bête. La délinquance, les violences physiques, c’est empoisonnant. On a déjà les caméras de vidéo surveillance, la délation, la prison. Tout ça c’est ringard, on a beaucoup mieux. Au lieu d’aller en prison, grâce à la puce que l’on t’a greffé dans le corps, on t’envoie une dose de calmant dès que t’essayes d’être agressif. On réduit de 50 % le nombre de gens en prison et de 70 % les agressions physiques. C’est pas beau ? Génial ! Mais pourquoi cela va si vite ? Pourquoi les gens ne réagissent pas ? La télévision ! C’est la première fois que l’on dispose d’un tel outil pour façonner les consciences. C’est beau le progrès

 

 

La police fait usage de gaz lacrymogène à Lyon le 12 septembre 2017. (Robert Pratta – Reuters)

 

En mars, le gouvernement a lancé l’achat de gaz lacrymogène plutôt que de tests du coronavirus

Le 3 mars, il a publié l’appel d’offres de gaz lacrymogène pour plus de 3,6 millions d’euros, « au profit de la police nationale et de la gendarmerie nationale », précisément des « aérosols CS à diffusion dispersive petite capacité (40 à 50 ml) », des « aérosols CS à diffusion dispersive moyenne capacité (300 ml) » et des « aérosols CS à diffusion dispersive grande capacité (500 ml) ».

Source : Reporterre (13 avril)

Drôle de moment pour lancer certains appels d’offres ! Alors que les masques manquent, que les respirateurs manquent, que les lits d’hôpitaux manquent, le gouvernement se prépare pour le jour d’après. Devons-nous comprendre qu’il se prépare, à la suite du déconfinement, à gazer une nouvelle fois la population révoltée par sa gestion calamiteuse de la crise sanitaire et de tout le reste ?


 

La suite ici :

https://www.upr.fr/actualite/revue-de-presse-du-13-au-19-...

A partager largement autour de vous !

Pour , et dénoncer l'irrationnalité et la manipulation dans laquelle on se trouve embourbé, voici une fait (un de plus) : pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit quand on nous ment sur les masques, et qui en plus vous traitent de complotiste, de négationniste... le classique quoi ! Achetez une boîte de masque en pharmacie . Je vous donne la marque : « amy mask », norme EN14683, fabriqués au Vietnam. Ce sont des masques « chirurgicaux antibactériens standard », c’est marqué sur la boîte. Savez-vous quelle est la taille moyenne d’un virus vs celle d’une bactérie ? Non ? Allez, je vous donne la réponse : environ entre 400 et 1000 fois plus petit qu’une bactérie !!! Oui oui j’ai bien dit mille fois plus petit ! Les journalistes ne font pas leur travail d’information alors il faut le faire à leur place. Conséquences : non seulement les masques sont totalement inutiles mais il faut savoir qu’en plus d’être inutiles ils sont très mauvais pour votre santé : vous respirez à l’intérieur et derrière votre masque un air vicié par vos propres bactéries et autres cochonneries que vous évacuez naturellement sans masques. Donc à les porter vous risquez autant de problèmes respiratoires que si vous viviez dans une pièce humide et malsaine avec champignons à la clé... etc. Je n’ai pas le temps de détailler, mais cela a été prouvé en analysant les masques usagés. En fait ces masques servent dans le monde hospitalier (et sont jetés au bout de 2 heures ... soit dit en passant aucune préconisation en ce sens sur la boîte en question) et dans le monde des labos high-tech pour préserver le haut niveau de stérilité exigé dans les atmosphères de ces labos. Cela n'a rien à voir avec la contagion virale. Et je suis d'accord avec les analyses que vous faites en relayant la vérité, la science et le rationnel. Il faut aussi relire La Boétie (16è siècle) et son "Discours de la servitude volontaire" et les études de Stanley Milgram (dans les années 50 et qui sont toujours parfaitement d'actualité) sur la "soumission à l'autorité". Avec ces 2 ouvrages

(plus l'histoire de l'Europe durant les années 20 et 30, la grande vague fasciste !)

cela suffit à comprendre pourquoi la France en est là, ainsi que d'autres pays. Il faut combattre l'ignorance qui a pour corollaire la croyance et l'obscurantisme pour développer l'éducation qui augmente la connaissance et la conscience de chacun et par conséquent la liberté. Vive l'UPR ! vive le  PARDEM, vive  Les Patriotes !

(et vive les italiens qui manifestent avec les gilets oranges et A. Pappalardo !)

25/07/2020

tableau symbolique et définitif

à une date je ne sais plus laquelle dans un endroit sans doute de mon journal intime, je ne le retrouve plus j’ai fait un petit texte sur un célèbre tableau de Picasso période bleue, (je l’avais dans ma chambre meublée rue Frédéric Degeorges, même que je suis retourné exprès chez le riche Defransure qui la louait pour le lui acheter), et j’avais écrit quelque-chose dans ce genre :

la mère est désolée car elle sait comme Jim dans le roman de Ray Bradbury que « ça ne sert à rien de faire des hommes, ils meurent », que son enfant est dès le départ condamné à mort, l’enfant a un regard dur car lui aussi sait que son destin est scellé, qu’il n’a aucun avenir à part le néant final et éternel.

 

Comme je disais dans un autre extrait que j’ai, lui, retrouvé « c’est dans ces circonstances qu’on redevient conscient (lucide) de ce qu’on a qu’une vie, et que celle-ci est condamnée par la mort et qu’on est en sursis, et quand tout sera refermé sur vous qu’il n’y aura plus de souvenir ni rien. »

24/07/2020

autre pensée de Cioran, ou plutôt de Saint Jean Climaque

"Celui qui est enclin à la luxure est compatissant et miséricordieux; ceux qui sont enclin à la pureté ne le sont pas" (Saint Jean Climaque)

"Pour dénoncer avec une telle fermeté et une telle vigueur, non pas les mensonges, mais l'essence même de la morale chrétienne, et de toute morale ! il y fallait un saint, ni plus ni moins." (Emil Cioran)

Il a bien raison, mais il faut non pas réfléchir intellectuellement, mais avoir une âme et sentir, pour le comprendre.

Et les applications et exemples sont innombrables, tiens par exemple les fumeurs et les persécuteurs du tabac !

23/07/2020

La mort

ENCORE ET ENCORE – Francis Cabrel – 1985

D'abord vos corps qui se séparent
T'es seule dans la lumière des phares
Et t'entends à chaque fois que tu respires
Comme un bout de tissu qui se déchire
Et ça continue (encore et encore!)
C'est que le début (d'accord, d'accord!) voilà
L'instant d'après le vent se déchaîne
Les heures s'allongent comme des semaines
Et tu te retrouves seule assise par terre
À bondir à chaque bruit de portière, mais
Ça continue (encore et encore!)
C'est que le début (d'accord, d'accord!)
Quelque chose vient de tomber
Sur les lames de ton plancher
C'est toujours le même film qui passe
T'es toute seule au fond de l'espace
T'as personne devant
La même nuit que la nuit d'avant
Les mêmes endroits deux fois trop grands
T'avances comme dans des couloirs
Tu t'arranges pour éviter les miroirs
Mais ça continue encore et encore
C'est que le début d'accord, d'accord
Quelque chose vient de tomber
Sur les lames de ton plancher
C'est toujours le même film qui passe
T'es toute seule au fond de l'espace
T'as personne devant, personne
Faudrait que t'arrives à en parler au passé
Faudrait que t'arrives à ne plus penser à ça
Faudrait que tu l'oublies à longueur de journée
Dis-toi qu'il est de l'autre côté du pôle
Dis-toi surtout qu'il ne reviendra pas
Et ça te fait marrer les oiseaux qui s'envolent
Les oiseaux qui s'envolent
Les oiseaux qui s'envolent
Tu comptes les chances qu'il te reste
Un peu de son parfum sur ta veste
Tu avais dû confondre les lumières
D'une étoile et d'un réverbère
Ça continue (encore et encore!)
C'est que le début (d'accord, d'accord!)
Mais, ça continue (encore et encore!)
C'est que le début (d'accord, d'accord!)
D'accord, d'accord, d'accord, d'accord
Y a des couples qui se défont
Sur les lames de ton plafond
C'est toujours le même film qui passe
T'es toute seule au fond de l'espace
T'as personne devant
Personne
Quelque chose vient de tomber
Sur les lames de ton plancher
C'est toujours le même film qui passe
T'es toute seule au fond de l'espace
T'as personne devant
Personne, personne, personne, personne, personne, personne
Personne!
Personne!

22/07/2020

commentaires sur un poème de Claude Roy

Claude Roy :


« Il y aura d’autres étés
D’autres grillons feront leurs gammes

Dans d’autres blés (rêves pas ! les insecticides auront tout tué)

On croisera sur la route d’autres dames (non, uniquement des voitures)


Un autre merle inventera

Une chanson presque la même (le chant des oiseaux sera interdit, dans « le cadre de la lutte contre le bruit »)

Un autre monsieur se trouvera là

Sous cet arbre où je t’aime (que non, ce genre de pratiques, sous le nom d’« attouchements sexuels » sera considéré comme un crime et les coupables iront en prison – enfin, les hommes seulement - )


Une petite fille qui n’est pas née encore

Fera une poupée de coquelicots (d’abords il n’y aura plus de coquelicots, les herbicides les auront tous fait disparaître, de plus il n’y aura plus jamais d’enfants dans les champs, ce sera même interdit ! et si jamais un enfant s’y risquerait leurs parents seront mis en prison et déchus de leurs droits parentaux !)

À cet endroit précis où ton corps

Endormi se mêle au long bruit de l’eau (non à l’avenir tout ce qu’il lui risque d’arriver est de se faire ramasser par la police pour « incivilité » (pourquoi pas ? on taxe bien déjà d’incivilité le fait de rester debout devant sa porte ou assis dans son escalier) ou pour « comportement dangereux », ou alors pour trouble à la protection de la nature.)

lisez et faites passer, il faut bien se rendre compte de dans quel monde on vit

21/07/2020

les scientifiques ne sont pas comme on pourrait naïvement se l'imaginer

"L’idée que les gens sont des êtres rationnels, qui examinent les faits et les arguments et ne sont pas faciles à manipuler : les études ne trouvent pas que ce soit le cas.
Dans ma propre expérience universitaire, en politique publique et en journalisme, j’ai appris que tout le monde, depuis l'étudiant du secondaire jusqu'au professeur d'université, a des difficultés avec les faits et les analyses qui ne collent pas à ce qu’ils pensaient déjà. L’idée selon laquelle « nous n’avons pas peur de suivre la vérité partout où elle pourrait conduire » est une notion extrêmement romantique et idéaliste. J’ai rarement vu un esprit ouvert, même en dissertation académique ou aŭ strates les plus hautes du gouvernement." (Paul Craig Roberts)

"Le monde scientifique auquel j'appartiens est largement aussi corrompu que le monde politique" (Haroun Tazieff)
"La sciencista mondo, de kiu mi estas ano, estas ja tiom bone koruptita kiom la politikista mondo" (Harun Tazieff)

tiens lisez ce livre : http://www.ipernity.com/doc/r.platteau/5177004

Les scientifiques ne sont pas des être purs et intègres, tellement respectueux de la vérité qu'ils sont prêts à s'y sacrifier, non non !

Il sont tout autant que les autres susceptibles de copinage, ambition, carriérisme, égoïsme, malhonnêteté intellectuelle, mensonges, fraude, haines personnelles, vengeance, mesquineries, etc etc.

Jean-Pierre Petit en sait quelque chose ! L'affaire de Glozel l'a bien montré aussi,

Ca, c’est l’aspect ego. Rares sont les scientifiques qui accepteraient un
jour de voir de vastes pans de leur savoir brusquement remis en question.
Parce qu’ils s’identifient à ce savoir, qui les valorise.

etc etc,  tiens Pasteur, regardez la malhonnêteté tordue de Pasteur afin de s'attribuer les découvertes des autres :

http://www.alterinfo.net/La-saga-de-Louis-Pasteur-l-impos...

Et en plus connaissez-vous les découvertes des deux grands epistemologues du XXè siècle Thomas Kühn et Paul Feyerabend ? Non ? alors renseignez-vous.