Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2015

quand on y pense bien, et vu la situation actuelle (TAFTA, agression sur l'Ukraine, leur rôle dans l'UE, Snowden, etc) ça serait une bonne idée

https://plus.google.com/+michèlemisseminiNourry/posts/RDK...

oui ! je crois qu'il faut en venir là

on point où on en est c'est une réplique qui s'impose, et la seule défense efficace.

29/04/2015

les preuves s'accumulent jour après jour

 

 qu'est-ce que vous direz dans vingt ans à vos enfants, à vos petits enfants, quand ils vous demanderont : "qu'est-ce que tu as fait pour nous sauver de la dictature ?"

 

Pendant ce temps là en Italie ça commence à bouger http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/l-italie-une-sorti...

et : http://quandcafaithouille.blogspot.fr/2015/04/la-volonte-...

26/04/2015

bernard Friot ouvre un chapitre de l'histoire de la pensée socialiste

Par Étienne, dimanche 7 novembre 2010 à 11:13 - Sentinelles du peuple
L'enjeu des retraites, brillamment expliqué par Bernard Friot


Chers amis, Je voudrais proposer ici une réflexion sur la "réforme" le sabotage des retraites imposée aux Français par leurs prétendus "représentants".

Nos grands-parents ont mis au point et institué en 1945, juste après la deuxième guerre mondiale, dans un pays dévasté et ruiné, un système de retraites génial, insubmersible, toujours en équilibre, par construction :

Pour financer les retraites par répartition, on ne tire pas de plans sur la comète à dix ou vingt ans : on sait chaque année très exactement combien on aura de retraités l'an prochain et combien il faudra leur verser en pensions ; on en déduit donc aisément — chaque année — le taux de cotisation nécessaire pour financer le système.

Évidemment, en période de vieillissement démographique, les taux de cotisation montent progressivement, mais moins vite que la croissance du pouvoir d'achat, ce qui rend le processus parfaitement indolore. C'est comme ça que tout s'est passé pendant « les trente glorieuses » (1945-1975) : les taux de cotisations "salariales" et "patronales" n'ont pas cessé de croître, doucement, et le système est donc resté équilibré. Insubmersible, je vous dis. Sauf si un traître troue la coque volontairement, bien sûr !

Il est essentiel de comprendre trois choses fondamentales :

1) Notre système de retraite par répartition finance les dépenses présentes avec la richesse créée aujourd'hui => ce système n'a donc PAS BESOIN D'ÉPARGNE PRÉALABLE pour se financer, pas besoin d'accumulation du capital, ce système fonctionne donc SANS L'ARGENT DES RICHES, SANS AVOIR BESOIN DES MARCHÉS FINANCIERS, et donc SANS INTÉRÊTS À VERSER à qui que ce soit.

Relisez bien ceci, c'est absolument fondamental.

Pour Bernard Friot, le succès avéré de la retraite par répartition, le succès du salaire à vie, inconditionnel et autofinancé par cotisations, cette réussite incontestable est la preuve formelle que ce n'est pas une utopie : nous sommes capables, d’ores et déjà et sans attendre, de financer nous-mêmes un service public immense (des centaines de milliards par an, avec des engagements de long terme, sur des dizaines d’années) sans avoir besoin de l'épargne, sans avoir besoin des excédents des riches (au prix ruineux de l’intérêt), sans avoir à nous sacrifier aux dieux modernes, capricieux et cruels, nommés « marché financiers » et qu’il faudrait sans cesse « rassurer » et « apaiser ».

 

Et logiquement, Bernard Friot nous invite à imaginer d'ÉTENDRE CETTE MÉTHODE QUI MARCHE à d'autres secteurs importants pour nous tous : LES SALAIRES, ET MÊME L'INVESTISSEMENT, qui pourraient être, eux aussi, financés par des cotisations et des caisses non étatiques ; étendre la méthode plutôt que de la laisser asphyxier.  http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2014/12/21/ca-...

 

C'est donc pour reprendre le contrôle d'un système qui leur échappait complètement jusqu'ici que les riches le sabotent.


2) Ce système a été organisé pour que les acteurs sociaux gèrent eux-mêmes leurs affaires, sans avoir recours à l'État : ce sont les "partenaires sociaux" qui gèrent eux-mêmes la Retraite et la Sécurité sociale, en principe loin des contraintes étatiques.

Or, précisément, et malheureusement, l'État s'est mêlé de cette gestion paritaire pour imposer aux Français, depuis 1979, le gel des cotisations patronales (sur injonction des patrons, devenus les maîtres des politiciens), ce qui a mis en route la ruine progressive du système (l’objectif réel des riches). Mais cette ruine n'a donc rien d'une fatalité : c'est le résultat d'une politique. Il suffirait d'en changer pour que tout rentre dans l'ordre.
3) Si nos parents ont pu instituer un tel système socialisé, —conforme à l'intérêt général et indépendant des riches du moment—, c'est qu'ils n'avaient pas les riches de l'époque pour se mettre en travers de leur politique : en effet, les riches de l'époque avaient montré au grand jour, pendant la guerre, leur nuisance profonde et leur malhonnêteté crasse, en collaborant au dernier degré avec les nazis (nazis que les industriels, les banquiers et leurs journaux avaient voulus, créés et financés, avant de collaborer avec eux dans l'horreur fasciste).

À la fin de la guerre, il était donc évidemment question de fusiller les collabos, d'exterminer ces canailles anti-républicaines. Autant dire que les riches n'en menaient pas large. Ils ont donc laissé faire le Conseil National de la Résistance, le CNR, bien contents de ne pas être exécutés pour leurs félonies. C'est pour cette raison, CETTE RAISON QUI N'EXISTE PLUS AUJOURD'HUI, que les pauvres de l'époque ont pu instituer une forme de socialisme vrai, dont nous profitons tous aujourd'hui, tout naturellement.

Mais petit à petit, nos grands-parents sont morts et malheureusement, leurs enfants sont profondément incultes, ils ne lisent rien et ils ont tout oublié, ils ne savent même pas que le CNR a existé, ils ne se méfient plus des riches, ils marchent tranquillement vers l'abattoir…

Alors que les riches, eux, ont la rancune tenace et la culture solide : il y a longtemps qu'ils attendent et préparent leur revanche.

Nous y sommes.

La période actuelle, depuis les années 80, c'est ce que Fakir appelle très justement "LA REVANCHE DES COLLABOS".

C'est d'ailleurs aussi, apparemment, la revanche des nobles, des prêtres et des privilégiés de l'Ancien régime qui en veulent toujours à mort aux révolutionnaires de 1789 qui les ont ruinés : regardez tous ces "historiens" modernes qui noircissent la Révolution française en montant en épingle ce qu'ils appellent "la Grande Terreur" (et en oubliant fort à propos l'autre terreur, terreur initiale et cause véritable de tous les maux dans toutes les révolutions, terreur engendrée par les anciens privilégiés, contre-révolutionnaires prêts à massacrer pour conserver leurs privilèges), tous ces "historiens" qui voudraient bien que le peuple ait honte aujourd'hui de toute pulsion révolutionnaire, honte de toute pulsion violente, fut-ce pour se défendre contre la violence inouïe des riches d'aujourd'hui ; tous ces "historiens", vous le remarquerez, sont payés de près ou de loin par les patrons et les privilégiés du moment, payés pour réécrire l'histoire en oubliant ou en minimisant les forfaits des riches.

Sur la corruption de l'histoire par les patrons soudoyant les historiens, voir le travail important d'Annie Lacroix-Riz : L'histoire contemporaine sous influence".


Il est donc essentiel de garder à l'esprit ces faits majeurs quand on nous parle des retraites : 1) la retraite par répartition est insubmersible, elle ne peut pas faire faillite, tant que des saboteurs ne trouent pas la coque en gelant les taux de cotisation ; 2) L'État n'est pas légitime pour imposer aux salariés le système de retraite qui convient à ses électeurs. 3) CE SONT LES RICHES QUI SONT LES ENNEMIS DU PEUPLE, COMME TOUJOURS DEPUIS LA NUIT DES TEMPS, ET IL EST ESSENTIEL DE NE PAS LAISSER LES RICHES PRENDRE LE CONTRÔLE DES REPRÉSENTANTS POLITIQUES (via l'appropriation des médias et le financement des campagnes électorales), D'OÙ L'IMPORTANCE ABSOLUMENT STRATÉGIQUE DU TIRAGE AU SORT DANS NOS PROJETS D'ÉMANCIPATION PAR RAPPORT AUX RICHES DU MOMENT, tant il est vrai que 200&nbspans d'expérience politique montrent que, sans exception, L'ÉLECTION PERMET AUX RICHES DU MOMENT D'ACHETER LE POUVOIR.

 

25/04/2015

nouvelles appellations

Cette année (2015) il n'y aura pas de vacances de Pâques à Pâques, les « vacances » sont un mois après, en mai ! Donc ça ne peut plus être des « vacances de Pâques », appellation de toutes façons interdite par la loi par les temps qui courent ! Comment ils vont faire ? Oh, ben, au lieu que ça soit des Vacances de Pâques, fête de la Résurrection, on va les appeler les Vacances de l'Euthanasie ! ça sera davantage dans le goût du jour.    

(d'autant plus que http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2014/02/19/les... )

 

23/04/2015

Un pays qui fait peur

 il y a les infos spécialisés qui font peur
( http://miiraslimake.over-blog.com/article-31184887.html
http://miiraslimake.over-blog.com/article-1227360.html
)


Il y a aussi la simple expérience quotidienne des voyageurs, et alors dès avant d'arriver bonjour l'ambiance !

témoignage de quelqu'un qui en revient, extraits :

"Je rentre des USA où j’ai passé 10 jours pour un séminaire à l’université du Michigan.

Quelques impressions américaines que je me permets de vous transmettre car il s’agit de mon premier voyage aux USA à l’âge de 40 ans (avec 25 ans de lecture qui me permettent d’avoir un certain recul).

Je décollais de la République tchèque avec mon unique passeport français, car je suis français de souche mais vivant à Prague.

À l’aller, interrogatoire serré qui dure 15 mn par un International Security Officer issu de la diversité à Londres... mi-asiat’, mi-je-ne-sais-pas-quoi. La même chose en arrivant au Michigan – mais cette fois-ci l’officier est d’origine mexicaine –, avec un recoupement de mes déclarations faites à Londres sept heures avant… En prime de bienvenue, le cadenas de ma valise qui a disparu en arrivant ! Bizarre… Je vérifie le contenu de ma valise, rien ne manque, et rien n’a été ajouté...

Au moins une trentaine de questions, jusqu’à : « Avez vous fait votre service militaire ? » « Qu’est ce que vous venez faire au Michigan ? » « Avez-vous des parents tchèques ? » « Vous voyagez beaucoup... »

...
Mes profs sont des gens assez sérieux, a priori (tous des docteurs avec des CV de dix pages qui ont tous collaboré avec des multinationales et fait du training à Washington), mais tout est du marketing ici. Le prof ne donne pas un cours, c’est la star d’un show TV devant des élèves-spectateurs avec la petite blague qui va bien, et la tape sur l’épaule en fin de cours.

Bizarre, mais le public est conquis. Quant à savoir ce que vaut un PHD (doctorat aux USA), j’ai quand même un peu des doutes. J’ai posé une question à un prof d’économie sur la FED et le renouvellement de son contrat avec l’État US, le type m’a simplement répondu : « Je ne sais pas... » Carton rouge, expulsion du terrain.

Le jour suivant, visite de l’entreprise informatique X dans la banlieue de Lansing. Une ville dans la ville. Un salle de commandement qui est certainement plus grande que celle des Affaires étrangères au Quai d’Orsay ! Au moins 150 opérateurs derrière des desks, un seul black…

Les chauffeurs sont filmés, les camions géolocalisés, tout est enregistré… Le chef du poste de commandement nous glisse dans la discussion qu’ X a des clients prestigieux et travaille aussi pour le gouvernement fédéral (j’ai compris)… et que « l’équilibre travail-vie privée ce n’est pas important quand on est passionné par son travail »...C’était la brainwashing session made in USA [1].

À l’étage au dessous, les employés travaillent dans des cubes de 1,5 mètre carré sans fenêtre et allumés au néon. Un des DRH nous parle de la devise de X : « Have a fun… » Un compatriote présent lui fait comprendre qu’il nous ressort un discours formaté, pour ne pas lui dire qu’il nous prend carrément pour des cons. Le type pour se défendre nous répond : « Mais moi aussi je travaille dans un cube »… (Appareils photos et téléphones portables interdits pendant la visite de X avec passeport exigé à l’entrée et signature la veille d’un contrat de confidentialité). Pas de syndicats bien sur… « Tout le monde est content », selon le DRH.

Le lendemain, visite d’une autre entreprise start-up, Y, avec des jeunes qui se baladent en trottinette dans les couloirs… quand ils ne bouffent pas des pizzas en buvant du Coca, avachis sur leurs bureaux. Entretien avec un executive de la boite. Le Monsieur nous dit : « On prend soin de la santé de nos employés ici. On fait un contrôle complet tous les 6 mois (tension, poids etc.) et on incite les gens à faire du sport. Si l’employé ne respecte pas les consignes médicales il est sanctionné… » Bienvenu aux USA, la plus grande démocratie du monde. Au fait première parole de notre correspondante en arrivant « “Michigan is a non smoking state. [2]” Si vous ne respectez pas la Loi, c’est une amende de 500 $ pour quiconque fumera dans les chambres ou dans un lieu privé ouvert au public. » Avis aux fumeurs dont je ne fais pas partie…

Autre chose : ici les femmes sont à l’honneur partout… L’influence du féminisme est complètement folle
...

Dans la rue, les boutiques et dans les aéroports, on voit clairement que les Noirs font tous les sales boulots, quand ils ne sont pas drogués divaguant dans la rue comme je l’ai vu le soir dans les rues de Lansing.

Des drapeaux et des statues de partout, des gens habillés n’importe comment (j’ai vu la combinaison ballerines et chaussettes de laine), avec, je trouve, une race qui n’est pas belle (je n’ai pas croisé une femme mignonne en dix jours !).
...

Au retour à Prague, je découvre mon cadenas pulvérisé en prenant mon bagage (merci la démocratie américaine again).

Bref, je trouve après ce voyage très instructif, et encore plus débiles, les Français qui bavent sur modèle américain (comme Sarkozy), qui ressemble en fait à un Big Brother d’État « accepté » par tous.

Ils veulent nous imposer ce même modèle en France. Non, je ne veux pas de ce modèle !! Seul coté positif, les gens sont décomplexés, entreprenants, innovants toujours prêts à vous aider. Prenons uniquement ces quatre choses de ce pays car il n’y a rien d’autre à imiter.

En conclusion, les USA c’est du marketing institutionnalisé avec pour cible le citoyen-consommateur, un pays d’hypocrites  inspiré par le protestantisme , où tout est condamné mais tout autorisé dans la discrétion… That’s all.

Cordialement,

Charles Martel"
(c'est visiblement un pseudonyme ! le type a peur, de son patron ? de la police tchèque ? du projet INDECT ?)

22/04/2015

élégance

27 mai 2015 : tiens une dame élégante ! Une « beur », comme on dit, sans doute, avec une longue robe élégamment colorée - comme autrefois tout bonnement ! – sous une petite veste et un fichu. C'est rare de nos jours de voir une femme élégamment habillée, autrement elles/ils sont tous vaguement engoncé(e)s rien que dans des étuis informes et laids ! Avec de vagues couleurs de boue sale.

 

Au fait savez-vous que les tee-shirts Walt Disney sont fabriqués au Bengla Desh  ? Et le salaire des enfants qui les fabriquent (car ce sont des enfants qu’on emploie pour les fabriquer) représente 1,25% du prix de vente au détail. Et en plus les jeunes qui mettent ça sur leur dos on ne leur reproche pas de porter un signe ostentatoire ! alors que si ils mettaient le même vêtement que mettaient leur grand-mère on les ejecterait de l’ Education !…..

Vous avez dit « libéral-fascisme » ?

21/04/2015

tiens !

11/3/2015 tiens ! On sent une odeur « de vieux tiroirs », je veux dire l'odeur parfumée qu'avaient les produits de beauté dans les années 30. Et qui doit être de nos jours diabolisée et interdite par la loi j'imagine ! Et sans doute qualifiée de « signe religieux ostentatoire »    ou d'attentatoire à la dignité de LA femme, ou pour « des raisons de sécurité »     .
Est-ce que quelqu'un est passé qui portait cette odeur ? Bizarre ! Même les vieilles de nos jours n'oseraient plus.

20/04/2015

là vous comprenez le pourquoi de ce que vous entendez à la télé et tous ces mensonges


LE MASQUE TOMBE, LE VOILE SE LèVE :

http://lesakerfrancophone.net/russie-usa-le-masque-tombe-...

 

Réponses du président Assad aux questions biaisées de l’innommable David Pujadas

Extraits de quelques réponses d’Assad au communicant de France 2, Pujadas, sur le soutien des pays occidentaux, notamment de la France, aux terroristes djihadistes, qui méritent la plus grande attention.

 

*

Sur le début du conflit (0’30 »)

Assad : … Dès les premières semaines du conflit, les terroristes se sont infiltrés en Syrie avec l’appui d’Etats occidentaux et régionaux. Ils ont commencé à attaquer des civils et à détruire des propriétés publiques et privées…

A propos de l’Etat islamique (à 2’50 »)

Assad : Le groupe Etat islamique a été créé en Irak en 2006 sous la supervision des Américains. Je ne suis pas en Irak, je n’y ai jamais été. Je ne contrôlais pas l’Irak, c’était les Américains qui contrôlaient l’Irak. Le groupe Etat islamique est venu d’Irak en Syrie car le chaos est contagieux. Quand le chaos est à votre porte vous devez vous attendre à ce qu’il entre chez vous…

Au sujet des services de renseignement français (9’12 »)

Assad : …d’après vos hommes politiques et le gouvernement français, il faudrait les aider (les services de renseignement français) alors qu’ils soutiennent les terroristes et tuent nos citoyens. Cela ne marche pas comme ça…

Au sujet de la demande de la France que les services secrets français rencontrent les services syriens (à 09’28 »)

Assad : Oui nous les avons rencontrés (à la demande de la France).

Sur l’initiative des parlementaires français pour renouer le dialogue avec la Syrie (à 10’05):

Assad : Ils (Les hommes politiques et le gouvernement français) doivent d’abord me convaincre qu’ils ne soutiennent pas les terroristes et qu’ils ne sont pas impliqués dans l’effusion de sang en Syrie. Ce sont eux qui se sont trompés à l’égard de la Syrie. Nous n’avons tué aucun Français ni aucun Européen, nous n’avons pas aidé les terroristes dans votre pays, nous n’avons pas aidé ceux qui ont attaqué Charlie Hebdo. C’est vous (les Français) qui avez aidé les terroristes. Par conséquent votre pays, les Occidentaux, doivent nous convaincre qu’ils ne soutiennent pas les terroristes…

Sur le dialogue avec la France (à 10’45 ») :

Assad : … nous sommes toujours intéressés au dialogue avec quiconque mais comment peut-on établir un dialogue avec un régime qui soutient le terrorisme dans notre pays et pour quelle raison ? C’est la question. Lorsqu’ils changeront de politique nous serons prêts pour le dialogue. Sans cela le dialogue n’aura aucun but. Il n’y a pas de dialogue pour le dialogue. L’objectif est d’aboutir à un certain résultat. Pour moi le résultat serait que le gouvernement français cesse son appui aux terroristes dans mon pays...

 

 

*

Voici des propos d’Assad encore plus précis sur la responsabilité du « régime français » qui n’ont pas été diffusés sur France 2 mais que France TV a diffusé sur son site :

Assad : … et votre gouvernement si vous préférez qu’on le désigne par le terme de régime comme ils le font pour nous. Le régime français est responsable car il a soutenu ces djihadistes en les considérant comme une opposition modérée.

Assad : …Ceux qui à l’heure actuelle reçoivent le soutien et possèdent des armes occidentales appartiennent au groupe Etat islamique armés et équipés par votre Etat et d’autres pays occidentaux. Votre ministre de la Défense l’a déclaré publiquement au début de l’année en affirmant avoir envoyé des armes. Par conséquent ceux que vous qualifiez de modérés ont diffusé en 2012 – avant que le groupe Etat islamique n’apparaisse et que l’Occident ne reconnaisse l’existence même du front Al-Nosra, une branche d’Al-Quaïda – ils ont diffusé des vidéos dans lesquelles ils dévoraient le coeur d’un soldat syrien, mutilaient les corps d’autres victimes, en décapitaient d’autres. Ce sont eux qui ont diffusé ces images pas nous. Comment pouvez-vous ignorer cette réalité puisque ce sont eux qui la diffusent et disent que c’est la réalité ?

Au sujet des bombardements de la coalition en Syrie et de la France en Irak

Assad : …J’ai dit qu’ils ne sont pas sérieux de toute manière. On ne peut pas former une coalition contre les terroristes et soutenir en même temps les terroristes. Cela nous est donc égal qu’ils frappent en Syrie ou en Irak ou les deux à la fois tant qu’ils continuent à soutenir ces mêmes terroristes. Ils envoient des armes à ces mêmes terroristes sous prétexte de soutenir l’opposition modérée au moment même où Obama a qualifié cette opposition d’illusoire. A qui donc vont donc ces armes réellement ? Aux terroristes ! C’est contradictoire, c’est voué à l’échec…

Assad : …Les fers de lance contre la Syrie ont été 1. la France, 2. le Royaume-Uni, ce n’était pas les Etats-Unis cette fois qui soutenaient les terroristes en Syrie…

18’30 »

Assad : …La France et d’autres pays n’ont pas le droit de soutenir qui que ce soit dans notre pays. C’est une violation du droit international, de notre souveraineté et des valeurs dont ils se vantent et dont certains prétendent être fiers depuis des décennies voir peut-être depuis des siècles parmi lesquels la démocratie. Est-ce de la démocratie que d’envoyer des armes aux terroristes et de les appuyer. Ai-je le droit de soutenir les terroristes qui ont attaqué Charlie Hebdo par exemple ? Non !

19′
Au sujet des déclarations de Manuel Valls qualifiant Assad de « Boucher »

Assad : …Tout d’abord laissez moi être franc avec vous. Personne ne prend plus au sérieux les déclarations des responsables français. Pour une simple raison, c’est que la France est devenue un satellite de la politique américaine dans la région. Elle n’est pas indépendante, elle n’a aucun poids, elle n’a plus aucune crédibilité…

20 Avril 2015

Source: sam-la-touch.over-blog.

19/04/2015

ils sont où tous les manifestants "je suis Charlie" ? hein ? regardez on tue des gens contre la liberté d'expression

alors les 4 millions de manifestant ça ne les émeut pas ? Explication ?

http://fr.sputniknews.com/international/20150417/10156982...

alors les affiches "Je suis Bouzina" ça vient ?!

http://fr.sputniknews.com/international/20150416/10156834...

http://novorossia.vision/fr/facebook-livre-des-donnees-au...

 

Totalitarisme fasciste en UKRAINE, avec la complicité de face de bouc :

http://re-informe.com/facebook-livre-des-donnees-aux-serv...

 

14/04/2015

14 avril 2002

 

*