Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2020

obligation du salut "Heil !" petit rappel historique

De 1933 à 1945 En vertu d'un décret du ministre de l'Intérieur du Reich , Wilhelm Frick, le 13 juillet 1933 (un jour avant l'interdiction de tous les partis non nazis), tous les fonctionnaires allemands étaient tenus d'utiliser le salut. Le décret exigeait également le salut lors du chant de l' hymne national et du « Horst-Wessel-Lied ». Il stipulait que «quiconque ne souhaitant pas être soupçonné de se comporter de manière consciemment négative rendra donc le Salut d'Hitler», et son utilisation se répandit rapidement alors que les gens tentaient d'éviter d'être étiquetés comme dissident. Un cavalier au décret, ajouté deux semaines plus tard, a stipulé que si un handicap physique empêchait de lever le bras droit, "alors il est correct de réaliser le Salut avec le bras gauche". Le 27 septembre, les détenus se sont vu interdire d'utiliser le salut, tout comme les juifs en 1937.

À la fin de 1934, des tribunaux spéciaux ont été créés pour punir ceux qui refusaient de saluer. Les délinquants, tels que le prédicateur protestant Paul Schneider, ont été confrontés à la possibilité d'être envoyés dans un camp de concentration. Les étrangers n'étaient pas exempts d'intimidation s'ils refusaient de saluer. Par exemple, le consul général portugais a été battu par des membres de la Sturmabteilung pour être resté assis dans une voiture et ne pas avoir salué une procession à Hambourg. Les réactions à une utilisation jugée criminelle n'étaient pas simplement violentes mais parfois bizarres. Par exemple, une note datée du 23 juillet 1934 envoyée aux commissariats de police locaux déclarait: "Il y a eu des rapports selon lesquels des artistes de vaudeville itinérants entraînaient leurs singes à donner la salutation allemande. ... veille à ce que les animaux soient détruits." (comme des choses...)

. Le salut était un geste régulier dans les écoles allemandes.  Le salut est rapidement devenu une partie de la vie quotidienne, un phénomène historiquement unique (plus maintenant !!!) qui a politisé toute communication en Allemagne pendant douze ans, remplaçant toutes les formes précédentes de salutation (telles que guten tag et auf wiedersehen ). Les postiers utilisaient la salutation lorsqu'ils frappaient à la porte des gens pour livrer des colis ou des lettres. (... tiens ! on a la même impression de nos jours)  De petits panneaux métalliques rappelant aux gens d'utiliser le salut hitlérien étaient affichés sur les places publiques et sur les poteaux téléphoniques et les lampadaires dans toute l'Allemagne. Les employés des grands magasins ont accueilli les clients avec "Heil Hitler, comment puis-je vous aider?"

Les enfants ont été endoctrinés à un âge précoce. Les enfants de la maternelle ont appris à lever la main à la bonne hauteur en accrochant leurs sacs-repas sur le bras levé de leur enseignant. Au début des amorces de première année était une leçon sur la façon d'utiliser la salutation. La salutation a trouvé son chemin https://ru-clip.net/video/lDWhiQ9znEE/macron-nous-ne-sommes-plus-%C2%AB%C2%A0des-individus-libres%C2%A0%C2%BB.htmldans les contes de fées, y compris les classiques comme la belle au bois dormant . Les élèves et les enseignants se saluaient au début et à la fin de la journée d'école, entre les cours ou à chaque fois qu'un adulte entrait dans la classe.  Les Témoins de Jéhovah sont entrés en conflit avec le régime nazi parce qu'ils ont refusé de saluer Adolf Hitler avec le salut traditionnel «Heil Hitler», estimant qu'il était en conflit avec leur adoration de Dieu. Parce que refuser de saluer Hitler était considéré comme un crime, les Témoins de Jéhovah ont été arrêtés et leurs enfants scolarisés ont été expulsés, détenus et séparés de leurs familles par les assistantes sociales et la police. <br /><a href='https://fr.qaz.wiki/wiki/Nazi_salute#From_1933_to_1945'>Salut nazi</a><br /> site capitaliste totalitaire qui impose d’injecter des cookies à l’intérieur de votre ordinateur !!!

plaque en émail avec la note "L'Allemand salue: Heil Hitler!" ( Der Deutsche grüßt: Heil Hitler! )

Souvenez-vous pendant des décennies on se demandaient comment, mais comment, les allemands avaient accepté de se soumettre à des singeries aussi ridicules et humiliantes comme ça si facilement ,

Ben maintenant on a compris !! regardez autour de vous !

"nous nous étions habitués à être une société d'individus libres, mais nous sommes une nation de citoyens solidaires" Goebbels auraient bien dit ça le soir de l'incendie du Reichtag

Les fascismes des années 30 étaient basés principalement sur la nationalisme (mais aussi sur d'autres choses  l'anticommunisme d'abord, le scientisme, et l'écologie déjà ! etc), le fascisme actuel est basé principalement sur l'hygiénisme. (tout aussi dévoyé en fait que le nationalisme des années 30).

16/10/2020 : je reviens d'avoir fait un tour dans cet hallucinant camp de concentration qui a pris la place de là où il y avait autrefois la France : Même en Allemagne du temps du "Heil  !"  ce n’était pas aussi surréaliste et cauchemardesque que le France est devenue ! https://ru-clip.net/video/lDWhiQ9znEE/macron-nous-ne-somm...  Elle continuait à avoir l’air de vivre normalement (sauf qu’on ne voyait plus de communistes, ni d’handicapés).
Là, la France n’existe plus. c’est devenu une vision de cauchemar, surréaliste. Plus aucun service commercial ou public n’est accessible, plus aucune manif n’est autorisée, (donc c’est tout à fait comme en régime fasciste), ni fête d’aucune sorte. Hallucinant.
L’immense majorité des français qu'on aperçoit sont tous transformés en Rhinocéros, comme dans la pièce de Ionesco…
et sont apparemment devenus autant de collabos pétainistes avides de dénoncer ceux qui écouteraient Radio-Londres !

Les fascismes des années 30 étaient basés principalement sur la nationalisme (mais aussi sur d'autres choses  l'anticommunisme, le scientisme et l'écologie déjà, etc), le fascisme actuel est basé principalement sur l'hygiénisme. (tout aussi dévoyé en fait que le nationalisme des années 30).Heil ! »s aucun lieu public,

Il règne ici une chape de plomb comme au pire temps du clergé tout puissant. Toutes les voix discordantes sont éteintes par une cabale organisée par les médias (demandez-vous qui en sont les propriétaires, on a compris !). Penseurs, médecins, scientifiques, tous sont muselés. On a même maintenant, des infirmières à bout de souffle qui engueulent la populations sur les médias sociaux. "Restez chez-vous bandes d'irresponsables" qu'elles nous lancent alors que c'est vers le gouvernement que leurs plaintes légitimes devraient se diriger. C'est une bien triste France que nous vivons. Séparé et soumis... Jusqu'où ça va aller cette coronafolie ? comme dit Philippot... Je sens arriver des restrictions de plus en plus dures, ce couvre feu est juste un commencement.

!

18/10/2020 Je t’assures la comparaison avec le fascisme est tout à fait pertinente.

Unité Nationale, "garde-à-vous !" national !!...

Et psychologiquement, je suis intimement persuadé que les gens qui actuellement portent le masque, ce sont pour le moins des lâches et/ou des pragmatiques (comme était Laval, rappelons-le !)  ont la même mentalité que ceux qui collaboraient avec l’occupant et chantaient « Maréchal nous voilà », et qui dénonçaient ceux qui écoutaient Radio-Londres (ou Dieudonné).


C’est pourquoi quelqu’un a dit dans un commentaire sur internet, que le port du masque sera un révélateur sur la valeur morale (et la compétence, concernant les médecins, ce sera l’occasion d’en changer!) de vos proches, connaissances, professionnels, rencontres, gens dans la rue.

"on s'accoutume très vite à perdre nos libertés" l'Allemagne post-1933  l'a bien montré ! relisez plus haut ! https://ru-clip.net/video/9xiZFWro2gI/florian-philippot-l...

La France n’a pas été libérée 80 ans en arrière par des obéissants. Ne les laissez pas vous imposer intellectuellement l’obéissance aveugle. Les résistants avaient vu le glissement. Pendant longtemps ils ont souffert. Leur combat semblait perdu d’avance. Leurs alertes étaient ignorées. La masse préférait à la vérité le mensonge qui rassure, aussi à cette époque. Leurs ennemis disposaient d’argent, d’armes, des administrations d’État, de médias aux ordres, et d’une population laissant faire les abjections.
L’arme la plus efficace des monstres ? La propagande. Celle qu’on retrouvait à table, au repas de famille, entre amis. Celle qui ne doutait pas que le gouvernement aimait le peuple. Celle contre les résistants. Oui d’après les propagandistes de la famille ou du cercle amical, même ceux qui partaient dans des trains étaient aimés par le gouvernement. Les personnes qu’ils pensaient être des proches, des amis, des êtres liés par le sang, sont devenus leurs pires ennemis, oui les pires ennemis de ceux qui doutaient. C’est ça la force de la propagande. La trahison est facile. L’obéissance lucrative. Le choix, c’est difficile. Se positionner pour la liberté des siens, c’est un sacrifice. La plupart des gens aime le système du prêt à penser.
« Un mensonge répété mille fois devient une vérité
Proverbe tchèque.
.....

La démocratie doit douter. Sans doute, s’instaure une dictature de la pensée. Et avec une telle dictature, il n’y a plus de liberté. Souvenez-vous de la citation de Françoise Giroud« Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser ». La vision dominatrice nazie n’est pas morte à la fin de la seconde guerre mondiale. Les financiers d’Hitler n’ont pas tous été mis en examen. Il y a un film Canal+ de Fabrizio Calvi et Steeve Baumann à ce sujet. La pensée eugéniste on la retrouve encore aujourd’hui dans le discours d’un certain urologue transhumaniste anti-gilet jaune… Un autre climatosceptique qui voudrait faire taire le professeur microbiologiste coûte que coûte. Oui, ce fameux professeur ennemi de la propagande, qui ne s’est pas rendu coupable, lui, de non-assistance à personne en danger à l’article 223-6 du Code Pénal…

Donc, doutez de ceux qui veulent vous empêcher de remettre en question la bien-pensance propagandiste.

(paru sur divers sites, entre autres https://blogs.mediapart.fr/delhery/blog/120820/mefiez-vous-de-ceux-qui-vous-imposent-de-ne-pas-remettre-en-question-la-bien-pensance)

Écrire un commentaire