Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2017

paradoxe de notre époque, symptome très clair de fascisation ....

paradoxe de notre sinistre époque : alors que les enseignants ni même les parents n’ont plus le droit de rien, même pas d’une banale gifle à leurs enfants/élèves sous peine d’être ….. poursuivi en justice, que le moindre petit geste un peu vif ou le moindre propos considéré comme injurieux est monté en épingle comme un scandale sans nom, les policiers ont le droit de commettre les pires brutalités ( https://www.obspol.be/
   http://copwatch.fr.over-blog.com/    http://atouteslesvictimes.samizdat.net/ ) et même de tuer les adultes et les enfants (lisez sur internet il y a des cas absolument épouvantables de choses arrivées à des enfants de 14, 12 voire moins, ans, de les menotter, les attacher au radiateur, les traumatiser à vie, etc, des enfants coupables d’avoir fait du bruit dans la rue ! ou d’avoir fait une « quenelle » (un bras d’honneur), sans parler des « gorilles » de supermarchés qui apparemment ont le droit de brutaliser, arrêter et traumatiser à vie des enfants simplement parce qu’ils étaient envoyés par leurs parents faire une course dans ces ignobles machins capitalistes qui ont fait disparaître les boutiques normales.

Écrire un commentaire