Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2016

maintenant

Non ce n'est pas choisi, en rien, je subis, non ! même pas, c'est à peine de la passivité, c'est comme ça c'est tout, c'est tranquille et sans aucune raison ni justification bien entendu, ce n'est en rien un choix, encore moins une «sagesse» désespérée, et encore moins freudienne, celle-ci je la condamne et elle me répugne toujours autant, cette façon de penser je la vomis toujours avec autant de répulsion et de dégoût qu'avant, non, mais étant donné que je ne pense plus ! que je ne sens plus, que je n'éprouve plus aucun sentiment ni état d'âme quel qu'il soit. Et bien entendu dans l'objectivité des choses je n'existe pas, je n'ai jamais existé, pas plus que toute autre personne et que toute autre chose au monde, y compris les «vérités éternelles» qui n'existent que quand quelqu'un pense à elles, donc qui sont vouées à la disparition éternelle et à l'absolue néantisation rétrospective, comme tout le reste, alors quelle importance ?! Aucune. Ni ça ni autre chose. Et comme j'ai renoncé à espérer quoi que ce soit, ni à long, ni à court, ni à moyen terme, ni même à très court terme, quand on vit on s'aperçoit que même ça est constamment totalement impossible dans tous les instants de la vie quotidienne; bref les sales merdeux de maîtres à penser auto-proclamés de la «religion» actuelle appelleraient ça une forme de sagesse je sais, mais ce n'en est en aucune manière une.

26/10/2016

" les banquiers se marrent !- c'est les banquiers qui ont organisés ça "

un humaniste de gauche (je dirais même d'extrème-gauche) remet les choses en place et appelle un chat un chat*

*"et quand je parles avec eux c'est pas pour ça que je deviens royaliste ! faut arrêter d'être con !"

20/10/2016

bilan du désastre lybien

ça se confirme : http://vigile.quebec/Une-nouvelle-monnaie-unique

 

plus de la moitié des lybiens ont FUIT LEUR PAYS devenu un enfer. Et personne ne les aide (et surtout pas les pays qui ont détruit leur pays, et les ont plongés dans cet enfer !) ils n'ont droit à aucune reconnaissance internationale de leur drame et leur vie détruite.

Et la totalité de 1,5 millions de noirs d'afrique qui y travaillaient, et par leurs envois à leurs familles faisaient vivre près de 20 millions d'africains. Au total près de 3 millions de travailleurs immigrés étaient acceullis en Lybie, eux aussi n'ont plus d'avenir et sont partis ....
(ce qu'il faut savoir aussi c'est que sur les quelque 2000 tribus qui constituent la société lybienne 1500 sont restées fidèles à Kadhafi)

*

**

Kadhafi n'était pas un dictateur, et il ne faisait pas ce qu'il voulait :

La vérité sur ce qui s'est passé, Pucciarelli qui était là a constaté le décalage incroyable entre la
présentation qui était faite par les médias et la réalité sur place :

**vous avez entendu ? (15ème minute) là aussi des incendies opportuns ont réduit en cendres les dossiers d'enquêtes embếtants (comme ceux qui se trouvaient dans une certaine aile du Pentagoen ou dans le WT7)

maintenant, après une photo de la Lybie du temps du bonheur :

Lybie au temps du bonheur.jpg

La Libye, largement décrite par des médias complices comme étant la dictature militaire de Kadhafi, a été détruite avec succès en 2011 pour préparer le chemin "vers une vraie démocratie". Alors que maintenant les mêmes médias demandent à ce que le président Assad de Syrie soit renversé lui aussi, jetons un coup d’œil à ce que la Libye a perdu et qu’elle n’aura plus.

Islamic state. Libya
ISIS s’approche de l’Europe en s’installant en Libye

Contrairement à la croyance populaire, la Libye, que les médias décrivaient comme la dictature militaire de Kadhafi, était en réalité le pays le plus prospère d’Afrique.

Selon le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), avant la campagne de bombardement occidentale en 2011, elle avait l’index de développement humain le plus élevé, le PIB par habitant le plus élevé, le taux de mortalité infantile le plus bas et celui d’espérance de vie le plus haut de toute l’Afrique.

Selon un rapport du PNUD de 2010, l’espérance de vie à la naissance était de 74,5 ans, le taux d’alphabétisation adulte de 88,4%, le taux brut de scolarisation de 94,1%, faisant de la Libye un pays à haut niveau de développement humain dans la région du Moyen Orient et de l’Afrique.

A woman mourns for the Egyptian Coptic Christians captured in Libya and killed by militants affiliated with the Islamic State group, outside of the Virgin Mary church in the village of el-Aour, near Minya, 220 kilometers (135 miles) south of Cairo, Egypt, Monday, Feb. 16, 2015
Une femme pleure la mort des chrétiens coptes tués par EI en Libye de el -Aour le 16 février 2015

«Pendant le bombardement de la Libye par l’OTAN, les journaux occidentaux ont oublié, de manière bien commode, de mentionner que les Nations Unies venaient  de terminer un long dossier louant les réalisations de M. Kadhafi dans le domaine des droits humains», écrit le professeur Garikai Chengu, un professeur spécialiste du Moyen-Orient a l’université de Harvard, dans un article de Foreign Policy Magazine datant de 2013.

«Le rapport des Nations Unies louait la Libye pour son amélioration de la protection juridique de ses citoyens, faisant des droits de l’homme une priorité, améliorant les droits des femmes, l’accès à l’éducation et à la propriété foncière. Durant l’ère Kadhafi l’accès à la propriété foncière était considéré comme un droit humain. En conséquence il n’y avait quasiment pas de personne sans toit ou dormant sous les ponts», ajoute-t-il.

Libyan military soldiers check on an area asLibyan military soldiers check on an area as they battle with Islamic extremist militias in Benghazi, Libya, Thursday, Oct. 30, 2014.  they battle with Islamic extremist militias in Benghazi, Libya, Thursday, Oct. 30, 2014.
Des militaires libyens en lutte contre les extrémistes islamistes à Benghazi © AP PHOTO/ MOHAMMED EL-SHEIKHY

Et le nombre de gens vivant dans la pauvreté y était plus faible qu’aux Pays-Bas.

«Combien de maisons et de ponts libyens ont été détruits par les bombardements de l’Otan ?», se demande alors l’auteur.

 

Libyan women raise red cards during a protest against the national unity government proposed by United Nations envoy Bernardino Leon on October 9, 2015 in Tripoli's central Martyrs Square.
Des femmes libyennes protestent à Tripoli en octobre 2015 contre le gouvernement proposé par les Nations Unies

Un domaine où le conseil des Nations Unies pour les droits humains a particulièrement loué Kadhafi a été celui des droits des  femmes, précise-t-il. «A la différence de nombreuses autres nations du monde arabe, les femmes en Libye avait le droit à l’éducation, le droit de travailler, de divorcer, d’être propriétaire et d’avoir un revenu.»

«Une des premières lois mises en place par Kadhafi dès 1970 a été celle qui garantissait un salaire égal pour un travail égal, seulement quelques années après qu’une même loi soit passée aux États-Unis.»

«De plus, les mères libyennes au travail bénéficiaient d’avantages spéciaux tels que des primes pour chaque enfant, des garderies gratuites, des centres de soins gratuits et la retraite à 55 ans.»

L’éducation dans la Libye de Kadhafi

«Dans la Libye de Kadhafi, l’éducation était un droit humain et était gratuite pour tout les Libyens. Si un Libyen ne trouvait pas de travail après avoir obtenu son diplôme, l’État lui versait l’équivalent d’un salaire moyen de sa profession», (tiens ! pourtant il n'avait pas lu Bernard Friot !) nous explique Chengu.

«N’est ce pas ironique que les États-Unis aient bombardé la Libye pour soi-disant répandre la démocratie alors que précisément l’éducation devient de plus en plus un privilège en Amérique, n’est plus un droit, et se termine le plus souvent par un fort endettement ?» se questionne-t-il.

Si un enfant talentueux du pays le plus riche du monde ne peut se permettre d’aller dans les meilleures écoles, nous explique-t-il, alors la société a manqué à son devoir vis-à-vis de cet enfant. En fait, pour la jeunesse du monde entier, l’éducation est un passeport pour la liberté. Donc un pays qui fait payer cher un tel passeport n’est libre que pour les riches, pas pour les pauvres.

Les Libyens ne profitaient pas seulement d‘une éducation et d’un système de santé gratuits, ajoute l’auteur, ils bénéficiaient aussi de l’électricité gratuite et de prêts à taux zéro. Le prix de l’essence tournait autour de 0,14$ le litre et 40 miches de pain coûtaient 0,15$ seulement.

Avec ces chiffres en tête, voici quelques extraits du rapport sur la Libye de Human Right Watch en 2015, qui montre clairement comment ce pays autrefois prospère a sombré dans le chaos.

«Les combats ont causé d’immenses destructions de propriétés, de civils blessés ou morts. Environ 400 000 personnes ont été déplacées dont 100 000 résidents de Tripoli. Plus de 150 000 personnes, dont les étrangers, ont fui le pays. La plupart des ambassades étrangères, les Nations Unies, la Croix-Rouge internationale et les autres agences internationales ont retiré leurs employés et fermé leurs missions en juillet», selon ce rapport.

«Les milices attaquent, menacent, assaillent ou détiennent arbitrairement les journalistes, les juges, les activistes, les politiciens et les citoyens ordinaires en toute impunité. Le manque de protection pour le système judiciaire a entrainé la disparition quasi-totale de la justice dans des villes comme Tripoli, Benghazi, Sebha et Derna.»

«Le manque de contrôle aux frontières et les combats entre tribus ont aggravé la situation sécuritaire, permettant trafic d’humains, de drogues et d’armes en continu à travers les frontières avec le Tchad, le Soudan, l’Égypte et l’Algérie.»

«Le système judiciaire libyen a subi de sérieux revers. Les milices attaquent les juges, les procureurs, les avocats et les témoins, entrainant la fermeture des tribunaux et des bureaux de procureurs à Benghazi, Derna, Sirte et Sebha et le quasi effondrement du système judiciaire. Le ministère de la justice à Tripoli a fermé en juillet à cause des combats.»

«A cause de l’effondrement de la loi et de l’ordre, et du climat d’impunité régnant, les femmes continuent à souffrir de discrimination. Des groupes armés imposent des restrictions aux femmes basées sur leurs croyances idéologiques. Des gardes harassent les étudiantes des universités de Tripoli qui refusent de porter le voile. D’autres sont harcelées alors qu’elles essayent de sortir de Libye sans un gardien masculin

Un nombre record de migrants et de demandeurs d’asile s’embarquent dans une périlleuse traversée de la Libye vers l’Europe, dont 60 000 ont atteint l’Italie rien qu’en 2014. Les opérations de sauvetage de la marine italienne, Mare Nostrum, ont sauvé environ 100 000 personnes embarquées sur des bateaux inadaptés, mais au moins 3 000 personnes ont péri en mer.

Le professeur Garikai Chengu fait remarquer que l’Occident a démontré que des marchés totalement dérégulés et des élections authentiquement libres ne peuvent cohabiter

«L’avidité organisée gagne toujours contre des démocraties désorganisées. Comment le capitalisme et la démocratie peuvent-ils cohabiter alors que le premier concentre richesse et pouvoir dans les mains de quelques uns pendant que la deuxième cherche à répartir richesse et pouvoir entre tous ?»

Donc, s’il n’est pas trop tard, les États-Unis devraient laisser la Syrie tranquille pour qu’elle puisse décider elle-même comment répartir le pouvoir économique parmi les démunis plutôt qu’entre quelques privilégiés.

Muammar Gaddafi
Syrte était la ville d’origine de Khadaffi. Il a été assassiné par l’Otan en 2011

Traduit par Wayan, édité par jj, relu par Diane pour le Saker Francophone

 

 1er Septembre 1969 : un groupe de douze amis et une centaine de civils et de militaires effectuaient une Révolution sans effusion de sang en Libye, faisant passer ce pays de la monarchie quasiment féodale du roi fantoche, Idris 1er, à la République Arabe Libyenne.
Dès 1970, l’équipe révolutionnaire permettra à son pays d’acquérir une réelle indépendance en obligeant les Etats-Uniens, les Britanniques et les Français à démanteler leurs bases militaires et à déguerpir, avec armes et bagages, du sol libyen.
Le 2 mars 1977, sera créé l’Etat des masses : la Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire Socialiste. Le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple sera organisé en dehors de toute exploitation de l’être humain par l’être humain.
De février à octobre 2011, ce sera cette mise en application du droit du peuple libyen à disposer de lui-même que les forces terroristes françaises, britanniques, états-uniennes s’acharneront à détruire. Il leur faudra utiliser tous les moyens sophistiqués d’armement – y compris des ADM (Armes de Destruction Massive) prohibées par le droit international – pour venir à bout du peuple libyen, de sa police, de son armée et du Guide révolutionnaire. Mais les chefs d’Etat salopards ne pourront pas détruire les 42 années de la Révolution d’El Fateh qui se sont inscrites à jamais dans la mémoire de milliards d’hommes et de femmes sur cette planète et l’Histoire de cette Révolution a déjà donné, donne encore et donnera toujours, dans les livres, les plus belles pages de l’Histoire des Peuples.

18/10/2016

"si les autres sont plus grand que moi c'est en mensonges, en corruption, en détournements de fonds"

*


16/10/2016

à Java la cigarette n'empêche pas de vivre 145 ans

http://www.midilibre.fr/2016/08/31/mbah-gotho-145-ans-aff...

 

encore mieux, Turinah  157 ans

http://www.lapresse.ca/actualites/insolite/201006/07/01-4...

12/10/2016

le choix

soit dit en passant, quand on voit l' "image" que les "medias" (tous propriétés des grands epires financiers, marchand d'armes, etc) font de Trump le présentant comme un clown ordurier, un débile mental et que sais-je, ouais, ! il vaudrait peut-re mieux se faire une opinion par soi-même plutôt que d'avaler leur propagande ... *

Et puis si vous ne voulez pas d'une 3ème guerre mondiale, si vous en avez marre de l'immixion US partout, si vous refusez le TAFTA et tout le bin's, il faut souhaiter que ce prétendu "clown" gagne plutôt que la tueuse de Waco et ses sponsors.
https://www.youtube.com/watch?v=RZ4-Nh3If8I&feature=y...
<iframe src="//www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01435628/src/um8ks3/zone/19/showtitle/1/" frameborder="0" scrolling="no" marginwidth="0" marginheight="0" hspace="0" vspace="0" webkitallowfullscreen="true" mozallowfullscreen="true" allowfullscreen="true" width="633" height="356"></iframe>

 

*

11/10/2016

le Royaume -Uni va se rouvrir sur le monde - Et la France c'est pour quand ?

en 2017 espérons-le !


 

10/10/2016

les présidentielles ça approche

et si François Asselineau gagne les élections que va-t-il se passer ?


Asselineau voilà la réponse à la question qui est posée à la fin de cet article :

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article7650

07/10/2016

capitalisme et société actuelles - comme les pères divorcés

Autrefois dans le petit commerce traditionnel la maxime était "le client est roi", et les propagandiste d'autrefois  disaient que le commerce répand la sociabilité, la civilisation et la paix, ce qui était partiellement vrai (partiellement !).

Maintenant dans les grand commerces contemporains, grandes surfaces, la SNCF, les assurances, etc, etc, ce n'est plus du tout ça, on traite les clients comme du bétail, des terroristes ! des rats : on les traite comme on fait aux pères divorcés, c'est à dire :

« aboule le fric ! et casse-toi ! »

06/10/2016

Pourquoi il faut dire non

 

Compilation des sources disponibles, édition du 8 mai 2015   Voir les sources sur Linky

Qu’est-ce que Linky ?

Autres dénominations : « smart grids », « dispositifs déportés », « compteur intelligent », « réseaux électriques intelligents » « compteurs (électriques) communicants », « compteurs  radiofréquences », « Smart Meters »

Il s’agit d’un nouveau protocole de communication se basant sur les télécommunications radiofréquences. Il est destiné à équiper les 35 millions de foyers français (1,7 milliards dans le monde).

Son but est de permettre au gestionnaire de réseau de connaître à chaque instant et dans chaque logement, le niveau de consommation des appareils électriques branchés sur le secteur, qu’ils soient en fonctionnement ou en veille.

En France, c’est ERDF/ENEDIS, Électricité Réseau Distribution France, qui a le monopole de la distribution d’électricité. Toutefois, l’ensemble du réseau de distribution est la propriété de chaque commune, qui en concède la gestion à ERDF.

Qui a développé Linky ? Avec quels moyens ?

EDF est le chef de file du développement du Linky et la Fédération des industries électriques, électroniques et de Communication (FIEEC) s’emploie à vendre aux ministres de l’Énergie successifs le Linky comme instrument incontournable de la transition énergétique. Dans un document publié en septembre 2012, on pouvait lire : « Plus d’efficacité, c’est “partager l’énergie” grâce à des réseaux intelligents (smart grids) mettant en relation les nouvelles sources de production d’énergies renouvelables, mais aussi le véhicule électrique et les bâtiments afin de mieux gérer l’équilibre production‐consommation et ainsi différer les consommations lors de pics de demande d’électricité. Plus d’efficacité, c’est aussi remettre le consommateur au cœur du dispositif de gestion de l’énergie, en lui donnant les moyens de mesurer et d’afficher ses consommations. Cela nécessite une évolution des mentalités et des usages. En effet, comment expliquer que l’on puisse connaître la consommation d’énergie d’un véhicule mais pas celle d’un logement ou d’une entreprise alors que les bâtiments représentent près de la moitié de la consommation d’énergie finale en France. »

EDF a lancé en septembre 2013 une plate-forme expérimentale, « Concept Grid », destinée à la recherche sur les systèmes électriques de demain, installée sur le site des Renardières (Seine-et-Marne). Cet ensemble unique de moyens d’essais permet de tester des matériels et des systèmes dans des conditions d’exploitation réelles et représentatives des réseaux de distribution existants, et de les soumettre notamment à de multiples perturbations.

Le projet « Sogrid » - contraction de « Sud-Ouest » et de « grid » (réseau) a disposé d’un budget de 27 millions d’euros pour développer cette puce, l’intégrer à des compteurs électriques et la tester auprès de 1.000 ménages toulousains. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a financé le projet à hauteur de 12 millions d’euros.

Parmi les 10 partenaires de ce consortium, le fabricant de câbles Nexans, la SSII Capgemini, l’équipementier Sagemcom et la société Landis+Gyr, filiale de Toshiba.

Linky a déjà été expérimenté dans plusieurs centaines de milliers de foyers en France. Sa généralisation est prévue pour 2016.

Pourquoi il ne faut pas installer les compteurs Linky en France :

Avec Linky, EDF/ERDF/ENEDIS sera en mesure de facturer à l'abonné la consommation réelle (correction du déphasage), soit 10 à 20 % en sus pour beaucoup de clients, notamment ceux qui utilisent des appareils domestiques avec moteurs électriques : réfrigérateur, sèche-cheveux, rasoir électrique, ventilateur, robots ménagers, aspirateur, perceuse, etc. Les ampoules basse consommation fluocompactes ont un Cosinus Phi de 0,5. Cela signifie que Linky, qui mesure la consommation réelle, va doubler la consommation mesurée, la facture d’éclairage sera donc multipliée par deux !

Les compteurs de type Linky, comme tout appareil à écran et composants électroniques ont une durée de vie qui n’excède par les 12/15 ans, en conséquence leur remplacement par EDF/ERDF/ENEDIS aura OBLIGATOIREMENT un coût payé par… les clients ! Des hausses draconiennes de la facture d’électricité sont à prévoir avec l’arrivée des nouveaux compteurs  radiofréquences.

« La FNCCR rappelle que le compteur est payé par le consommateur. » Au sujet du Linky, la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies des services publics locaux de l’électricité et de l’eau) a déclaré que, dans l’électricité comme ailleurs, la baisse ou la gratuité n’existe pas. Pour la FNCCR, il y a de grands risques que les consommateurs voient leurs factures augmenter du fait du déploiement de ce compteur au travers d’une augmentation du tarif de la TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité).

Quand il était Pdg d’EDF, la maison mère d’ERDF/ENEDIS, Henri Proglio a déclaré que Linky coûterait « entre 200 et 300 euros » sur 20 ans à l’usager.

Ceux qui pensent que Linky aura pour effet de réduire leurs factures d’électricité seront déçus, car bien au contraire, plus le consommateur économisera l’électricité, plus chère sera sa facture. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’EDF et ERDF/ENEDIS ont besoin de milliards d’euros pour équilibrer leurs comptes et dans ces conditions, le montant de la facture d’électricité n’est pas basé sur la notion globale du prix de revient de l’énergie, mais sur la notion d’équilibres des comptes des Sociétés Anonymes. Conclusion : plus vous économiserez de l’électricité et plus les taxes et le prix du kWh d’électricité seront élevés.

Linky est censé permettre aux usagers de connaître leur consommation en temps réel. Problème : dans de nombreux logements, le compteur est situé à l’extérieur du logement ! C’est le cas dans tous les logements sociaux, même anciens, dans tous les logements neufs et dans bon nombre de logements individuels (maisons). Et ERDF/ENEDIS ne veut pas entendre parler de « l’afficheur déporté », qui permettrait à ceux qui n’ont pas le compteur directement à leur domicile de suivre leur consommation en temps réel.

Le Ministère Fédéral Allemand de l’Économie a retenu les conclusions du cabinet d’expertise financière très respecté Ernst & Young chargé par le gouvernement d’évaluer les économies pouvant être réalisées par un déploiement de compteurs intelligents. Cela l’a conduit à rejeter l’installation des compteurs intelligents de type Linky. La conclusion de cette étude est que les compteurs intelligents ne vont pas dans l’intérêt des consommateurs allemands.

Pour rendre son compteur Linky communiquant, ERDF/ENEDIS va modifier le courant électrique 50 Hz en y injectant sur sa porteuse un signal radiatif de type CPL en kHz (radiofréquences) qui va irradier tout le réseau Basse Fréquence du territoire, ceci jusque dans les appartements par le maillage des câbles électriques des immeubles.

Linky injecte un signal d’impulsions porteuses radiatives modulées en amplitudes de fréquence CPL-G1 à G3  (148 kHz à 400 kHz) qui se superposent à la fréquence 50 Hz du courant électrique. Ces nouvelles fréquences en kHz, introduites dans les câbles électriques de toutes les pièces des logements, y compris les chambres d’enfants, sont rayonnantes (irradiantes).

Le maillage de l’opération Linky nécessitera plus de 125 000 antennes relais de téléphonie mobile supplémentaires (PMR) sur le territoire français.

Avec le maillage de la totalité du territoire par les câbles Basse Tension (BT, 220 Volts) de distribution de l’électricité dans tous les logements, par les modules HF sans fil (hyperfréquences) et par les nouvelles antennes relais de téléphonie mobile, Linky va engendrer sur tout le territoire national une forte augmentation de l’électropollution : aux champs électromagnétiques artificiels de basses fréquences actuels s’ajouteront les champs électromagnétiques de hautes fréquences (radiofréquences et micro-ondes), tant en champs proches dans les logements qu’en champs lointains via le réseau de distribution BT et les transformateurs locaux.

Des mesures de champs électromagnétiques qui ont été réalisées chez des particuliers ayant subi l’installation du compteur Linky, démontrent que les valeurs de rayonnements radiofréquences sont d’environ 17,5 V/m.

Des mesures de radiofréquences réalisées après la pose de compteurs Linky démontrent que tous les câbles électriques logés dans les murs et tous les appareils électriques, y compris les lampes de chevets et les blocs multiprises, émettent des radiofréquences mesurables jusqu’à 2,50 mètres. Dans un immeuble, un appartement non équipé de compteur Linky est donc irradié par les radiofréquences émises en provenance des appartements voisins.

Les cas d’électrosensibilité vont exploser. Un rapport canadien établi à partir d’un sondage mené sur 210 personnes vivant aux États-Unis (75 %), au Canada et en Australie (dont 9 médecins) établit clairement un lien direct et indiscutable entre l’installation des compteurs électropolluants et l’apparition de nombreux symptômes d’électrosensibilité. Seuls 23 % des répondants se considéraient déjà électrosensibles avant l’installation des compteurs et 67 % de tous les répondants l’étaient devenus après l’installation ou avaient vu leurs symptômes s’aggraver considérablement.

En Californie, PG & E (équivalent à ERDF) qui entrait dans la phase finale pour la généralisation de l’installation des nouveaux compteurs Smart Meters a commencé depuis le 28 octobre 2011 une nouvelle phase qui n’était pas prévue, une marche arrière, celle du démontage des nouveaux compteurs pour les remplacer par les anciens. Ce jour-là, dans le cadre d’une procédure supervisée par le Juge administratif de la Commission des Services publics de Californie, le distributeur PG & E a remplacé un nouveau compteur électrique communiquant par un compteur analogique.

Les promesses de factures et de consommations inférieures n’ont pas été tenues et l’atteinte à la vie privée est avérée, avec la surveillance à distance et en temps réel des usagers. Mais c’est l’impact sanitaire qui a fait basculer la situation.

L’évidence a été constatée et rapportée par de nombreux citoyens dans les médias et devant les tribunaux lors des enquêtes et expertises sanitaires : maux de tête, nausées, bourdonnements d’oreille, problèmes cardiaques et dermatologiques, démangeaisons, etc. ont été officiellement associés aux irradiations artificielles micro-ondes des Hautes Fréquences 2,44 GHz générées par les nouveaux compteurs.

Le passage en force de l’installation des nouveaux compteurs est apparu au fil des mois dans l’opinion publique comme une agression anti-démocratique et anticonstitutionnelle qui de surcroît porte atteinte à la santé des personnes dans leurs propres maisons.

Dans un second temps, notamment en Californie, ce sont plus de 47 villes et Comtés qui ont exigé et obtenu l’arrêt des installations et une dizaine de gouvernements locaux ont adopté des lois interdisant le déploiement de cette technologie controversée. Fin 2011, le revirement spectaculaire californien s’est répandu à travers le pays et dans le monde entier, incitant certains gouvernements à mettre en attente le déploiement souhaité par les industriels. L’Etat du Nevada a demandé des enquêtes sanitaires et d’autres enquêtes sur les problèmes engendrés par ces compteurs.

Il est surprenant que le député écologiste de Paris Denis Baupin ait voté le 14 octobre 2014 les articles 7 et 7 bis de la loi sur la transition énergétique rendant obligatoire le déploiement national du compteur Linky, alors qu’il avait été, en tant qu’élu parisien, à l’origine d’un vœu approuvé le 18 octobre 2011 par la Ville de Paris, rejetant le Linky en raison de « l’absence de confidentialité des données » et de la « non maîtrise de la demande d’énergie (…) remettant en question les potentialités des ‘smart grids’ (réseaux intelligents)  pourtant à l’origine même du changement de matériel ».

Linky est également problématique sur le plan de la sécurité électrique : la mise en panne d’appareils électriques le jour même de l’installation ou dans les semaines qui suivent, des incendies et même des explosions ont été constatées.

La mise en place du Linky entraînera la suppression de milliers d’emplois, puisque la relève se fera à distance, de même que les coupures pour factures impayées et le rétablissement de l’électricité. ERDF/ENEDIS appelle cela le « pilotage » à distance. Linky rend possible l’arrêt à distance et la mise en charge à distance de l’alimentation électrique d’équipements tels que les ballons d’eau chaude ou les radiateurs électriques.

Pendant la phase d’expérimentation en Indre-et-Loire, des surfacturations ont été constatées : pour équilibrer la production et la consommation d’électricité, le distributeur a mis en charge pendant les « heures pleines » le ballon d’eau chaude qui n’était auparavant en charge que pendant les heures « creuses » à tarif réduit.

Le risque existe que le pilotage à distance soit contrôlé par une personne malveillante. Par le piratage informatique, elle pourrait procéder à des coupures  d’électricité ciblées ou massives. Un terrorisme d’un genre nouveau serait possible.

Enfin, Linky a pour effet de diminuer la puissance effectivement disponible, ce qui contraint les clients ne pouvant pas diminuer leur consommation à augmenter la puissance de leur abonnement.

Concrètement prenons l’exemple courant qui concerne des millions de français ayant souscrit une puissance d’abonnement de 18 kWh, soit 18 000 Wh (Watts heure), leurs disjoncteurs étaient réglés (calibrés) à 90 Ampères par EDF, ce qui donne au final une puissance réelle disponible suivant la formule P=UI soit 230 x 90 = 20 700 VA (Volts Ampère) soit 20,7 kVA. Avec le compteur Linky, c’est totalement différent, puisque l’abonnement équivalent à la puissance réellement délivrée sera limité à 18 kVA (18 000 VA) ce qui donnera au final une puissance d’ampérage effective inférieure suivant la formule de I (Intensité) = P/U soit 18 000 / 230 = 78,26 Ampères. Ce chiffre, qui est la réalité exacte de la puissance effective délivrée par le compteur Linky, est donc très différent du compteur et disjoncteur analogique actuel qui dans l’exemple ne coupait la fourniture d’électricité qu’à 90 Ampères. Linky disjoncte à la valeur de 78 Ampères !

En résumé, le compteur Linky est la nouvelle chimère des industriels de l’électricité, qui après nous avoir imposé les ampoules basse consommation qui vont être interdites en 2020 à cause de leur teneur en mercure, veulent réitérer leur exploit avec ce nouvel appareil inutile, dangereux et coûteux.

Sources d’informations sur Linky :

Une transition énergétique efficace, source de croissance et d’emplois : propositions de la FIEEC

Linky : Le Concept Grid d’EDF (voir p. 18 du livret Être actionnaire d’EDF 2014)

Linky : une future puce pour réseaux électriques intelligents

Linky : L’Allemagne rejette les compteurs intelligents

Linky : Enquête de l’association Next-Up

Linky : Lutte contre les smart grid au Québec

Linky : Nouvelle source radiative hautes fréquences

Linky : Un vrai talent de compteur

Linky : Aux USA, la justice ordonne les premières suppressions des nouveaux compteurs intelligents et leur remplacement par d’anciens compteurs analogiques

Linky : Conseil de Paris 18 octobre 2011, vœu rejetant l’installation de compteurs intelligents d’électricité chez les Parisiens

Que Choisir : rapport d’évaluation de l’expérimentation des compteurs communicants, février 2011

Linky : Comprendre le Cosinus Phi, énergie active et énergie réactive

Linky : L’arnaque cachée d’ERDF

Linky : Pourquoi 10 millions de ménages risquent d’être pénalisés

Linky ERDF Sondage Convention d'Aarhus

http://www.next-up.org/France/Linky.php