Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2016

la France n'est plus le pays des français

"Avant", disons jusque il y a trente ans, la société était, certes hiérarchisée et de classe (elle l'est toujours! et encore plus), mais en même temps civilisée et républicaine, car il y avait une place pour tous et des équipements pour TOUS. Et par exemple des places de théatre, des places de trains, des hôtels, il y en avait à tous les prix, pas toujours aussi bons les uns que les autres, mais ça voulait dire que même avec peu d'argent il y en avait toujours que vous pouviez vous offrir; il y en avait pour tout le monde. (et en particulier des hôtels chers on n'en trouvait pas partout, mais des hôtels pas chers il y en avait partout!) Et ainsi par exemple même le peuple pouvait voyager!! et pas seulement les bourges!
comme cela doit être dans une vraie société !

Maintenant c'est pire!: ce n'est plus une société hiérarchique, c'est une société d'exclusion ! elle est faite pour les riches, et pour les riches seulement ! ah oui! ces jésuites ! c'est "égalitaire" ! puisqu'il' n'y a plus que des trains, des hôtels, des spectacles, etc, pour les riches, tous au même prix (le plus élevé, comme par hasard !         ) donc, ou bien vous avez les moyens de payer les hôtels de haut standing, les places de théatre chics, les trains pour hommes d'affaire, etc, ou il n'y a simplement plus rien, plus aucune place pour vous dans la société, vous pouvez crever, dehors ! la société et ses aménités ne sont pas pour vous !
Vachement démocratique....
très Civilisé comme civilisation ! ...
et il ne vous reste plus, si vous voulez encore survivre, physiquement, quelque temps, avant qu'on ne vous conseille gentiment de demander l'euthanasie (... très à la mode ça), de passer sous le joug attentif des flics soc... non pardon! des travailleurs sociaux.


"il y a quelque chose de pourri     etc "

- Antaŭtempe nia socio estis ĥierarĥia socio, jes oni povis revi pri pli bona, sed estis en ĝi loko por ĉiuj, eble ne egale bonan sed estis, kaj alcela, nu tio estis socio ! Kaj ekzemple estis inter spektaklsidlokoj, inter vagonaroj, inter hoteloj, diversprezaj, ke eĉ se tute ne riĉaj estis ĉiam kaj ĉie io disponebla por vi. Kaj ankaŭ la popolo povis vojaĝi. Kiel estu en socio. Nun estas plimalbone : tiu estas nun eksiga socio, malaniga, forĵetiga : gi estas farita por la riĉuloj nur, aŭ vi havas sufiĉe da enspezoj por pagi la altkomfortajn hotelojn, la elitajn sidlokojn, la pornegocistaj trajnojn, ktp, aŭ ne estas io ajn por vi, entute nenia loko por vi en la socio, ekstere ! vi povas mortaĉi ! la socio ne estas por vi.

Nur restas, se vi volas nur korpe pluvivi iom da tempo, antaŭ ol oni konsilos al vi pri eŭtanazio, vi pasu sub jugo de la pastraĉar..., ne, pardonu ! de la socia laboristaro.

Les commentaires sont fermés.