Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2017

l'ambiance maintenant

) L’ambiance dans nos villes le soir maintenant (janvier 2003)  c’est oppressant, non pas parce qu’il y a plein de militaires, mais parce qu’il n’y a personne : à part des bagnoles, un éclairage « a giorno », des fenêtres closes hermétiques partout, du macadam vide, pas un seul café ouvert, pas un humain.

On sent le poids d’une civilisation inhumaine, et de la lourde et surréaliste atmosphère chosifiée qu’elle a créé. Plus un être vivant ; on n’imaginerait pas que puisse encore vivre là-dedans une chouette ou une chauve-souris !

Tout juste les tout derniers chats errants, qui comme dit Jean Prieur, savent garder toute leur grâce et leur dignité  dans les environnements les plus sordides et les plus avilissants [Jean Prieur « L'âme des animaux »/Laffont /page 50], et qui mourront, avec les derniers êtres pensants, et le Cosmos.

 

) A l’époque il ne me plaisait pas tellement, et je ne lui accordais pas plus d’importance que ça. Mais maintenant je constate à quel point Jean Bellus nous manque. Je regrette de n’avoir pas fait collection de tous ses dessins humoristiques. Dans la sinistre époque actuelle ils seraient une bouffée d’air frais, et de bonheur de vivre.

 

) Depuis une vingtaine d’années toutes les évolutions, toutes les nouveautés, et toutes les mesures officielles prises ont pour effet de rendre la vie des gens de plus en plus difficile et de plus en plus insécure (« Sécurité » «  Sécurité » qu’ils disaient !)

Et encore un : alors et en même temps qu’un nous rend l’usage d’une voiture chaque jour plus indispensable, vital même pour la simple survie physique, vu la disparition, dans un but de maximisation des profits des féodalités capitalistes, de tous les magasins, on rend la possibilité de conduire plus précaire : on va faire (par une loi européenne bien sûr ! comme tant d’autres du même acabit, concoctée dans le secret des couloirs de Bruxelles, hors de tout débat public et de tout contrôle démocratique, conformément aux nouvelles conceptions sociales des féodalités et du « clergé » (1) qui nous gouvernent) qui rendrait le permis de conduire temporaire et soumis à des examens médicaux obligatoires pour les plus âgés. Ça va conduire plus d’un à la mort, à mourir de faim, ou se retrouver au chômage, et tout ce qui s’ensuit … , et de là au désespoir et au suicide.

(1) L’hystérie religieuse et l’appétit de pouvoir (et le jésuitisme ! ) de ses ecclésiastiques se vit toujours, Albert Cossery a raison, sauf que ce n’est plus la même religion qui abat sa chape de plomb de nos jours. Mais elle est tout autant imbue et soucieuse de ses « responsabilités » !

 

et confirmation de la sinistre évolution de notre société "libéral-fasciste" (comme dit sylvain Timsit) actuelle : les statistiques montrent que les gens rien de .... 10 à 12 fois moins que dans les années 30   https://sharknews.fr/2012/09/19/internet-le-refuge-du-rire/3705/

) Autrefois les gens étaient beaucoup moins puritains que maintenant (si si ! relisez les livres d’histoire ! les chansons d’avant-guerre, au détour des romans, des études, etc ; et simplement souvenez-vous des années 50 et 60) Maintenant les gens sont complexés et constipés, et terrorisés, c’est le petit doigt obligé sur la couture du pantalon, et le refus du corps, le corps on n’accepte de se souvenir de son existence que lorsqu’il s’agit de l’incinérer …

Les commentaires sont fermés.