Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2015

faites un essai d'une semaine !

trouvé une excellente proposition d'un blogueur qui nous dit :

je vous invite à faire un essai sans télé d'une semaine : Choisissez  un beau tissu que vous aurez plaisir à voir pendant une semaine et de le poser sur votre télé, qui va prendre une semaine de repos bien mérité.

Votre télé ainsi endormie va vous offrir la denrée la plus précieuse de l'univers : du temps !
Mais qu'allez vous bien pouvoir faire de cette denrée qui vous est offerte ainsi ? Je vous propose quelques idées pour employer les précieuses heures qui vous sont  ainsi offertes  

et voilà le programme ! comment retrouver UNE VRAIE VIE

- ressortez le jeu de petits chevaux ou de dames qui prend la poussière dans votre placard depuis si longtemps et faites une partie avec votre conjoint, vos enfants ou avec des amis. Les chevaux prendront l'air et vous aussi.

(Personnellement je conseillerais plutôt un jeu de cartes !)

- Prenez votre lampe de poche et partez faire une promenade nocturne dans la forêt ou dans la nature, seul ou avec vos proches. La nature est si différente la nuit.

 

amour4(avant1953...).jpg

- Sortez vos vieux albums photo, ouvrez les et parlez de votre histoire avec les personnes qui partagent votre quotidien. Ca fait du bien de donner un sens aux choses.

- Aimez vous !

- Lisez tout haut quelques passages d'un livre que vous aimez beaucoup à votre conjoint

- Ne faites rien et écoutez le silence

 

07.1.jpg

 

Enfin, faites ce qui vous passe par la tête, allez marcher dans la forêt pieds nus, ou montez en haut d'un arbre pour changer de perspective, mais faites quelque chose dont vous vous souviendrez et qui vous rendra heureux. 

par exemple

kamp' aŭtuna

Dans le si important (kaj trafa) poeme de Tamas Falu  « Kontraŭ Morto mi protestas/Kaj skribe mi apelacias »

dans son motivaro il finit par « kamp' aŭtuna »

Oui!! Il fut un temps où je pouvais, plus maintenant si Jacqueline n'est pas là, où même je rêvais comme pas un de me promener à travers champs, en automne, voire la nuit, c'était mon rêve.

Oui c'était un temps où on pouvait sans crainte et sans difficulté se trouver dans un train roulant le soir à travers la nuit. On pouvait être sûr alors, qu'on n'aurai aucun mal à l'arrivé de trouver un hôtel. Et un hôtel qui sera dans vos prix. Pas seulement des « chaînes » pour homme d'affaires libéral-fascistes. Et pour prendre un train, selon son humeur, on n'avait qu'à aller au guichet, et acheter un billet, et puis monter dans le train (sans se soucier de le poinçonner, il y avait des contrôleurs qui s'occuperaient de ça, on pouvait en être sûr, et ça n'était pas des flics haineux) la vie était beaucoup plus facile et sûre que maintenant.

c'était jadis ... ( comme dirait Oskar Milosz)

30 ans seulement 

quelle destruction de notre pays !

 

la vraie vie versus la paranoïa aliénante :

notre monde actuel est en guerre :

En guerre contre les microbes. Guerre contre les insectes. Guerre contre les Palestiniens. Guerre contre les Syriens. Guerre contre les SDF. Guerre contre les drogués. Guerre contre la liberté. Guerre contre les chômeurs. Guerre contre les pauvres. Guerre contre les différences. Guerre contre la fête. Guerre contre le partage. Guerre contre le dialogue. Guerre contre la diversité. Guerre contre les traditions. Guerre contre les fumeurs. Guerre contre les intellectuels. Guerre contre l'intelligence. Guerre contre la diversité. Guerre contre la marginalité. Guerre contre la fraternité. Guerre contre la culture. Guerre contre le sexe libre. Guerre contre l'alcool. Guerre économique. Guerre contre le hasard. Guerre contre la lenteur. Guerre de l'information. Guerre contre les animaux. Guerre contre les plantes, concurrentes de Big Pharma qui ont l'impardonnable tort d'être gratuites."

 

Les commentaires sont fermés.