Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2020

évolutions délétères

et l’évolution de l’anarchie, devenue une coquetterie de bourgeois bobos qui veulent profiter de la vie regardez le clou ! la photo qui fait la couverture du numéro de mai-juin 2019 de Sennaciulo
http://www.satesperanto.org/IMG/arton4395.png
(un peu petit je m'excuse, ou alors il faudrait que je mette le pdf de toute la revue avec ses 36 pages !) Cette photo a été prise en 2019 à l'entrée d'un établissement anarchiste à Barcelone.
En bas du calicot une phrase en espéranto dit "Paix et Amour",
mon Dieu comme c'est bisounours !
sous le calicot est accroché une petite figurine humoristique représentant un anarchiste souriant qui s'apprête à déposer une bombe !
allusion à ce que faisaient les anarchistes d'il y a un siècle (quand c'étaient de vrais anarchistes et non des bourgeois friqués comme maintenant !...)
Heu mais des bombes ça tue, vous saviez pas ? c'est pas très "paix et amour" !
Bref nos bourgeois bobos se la jouent "anarchistes" pour faire joli, mais
 1° se foutent éperdument du sort de la classe laborieuse souffrant des conditions de travail et de la précarité imposée par le grand capital (qui fait grossir les fonds de pensions dont eux-mêmes, les bourgeois bobos, touchent les agréables profits !)
2° transforment une action violente, révolutionnaire, mais meurtrière, en gadget amusant - genre Disney !
quand-même ! comment prendre au sérieux des guignols (et des traîtres) pareils !)


Le point commun de tout ça est dans cette réplique révélatrice d’une héroïne néo-bourgeoise du roman de Didier Van Cauwelaert On dirait nous:
« Tout ça ce sont des symboles, mon chéri, sauf l’argent qui lui est bien réel »
de même le christianisme n’a plus rien du christianisme, l’anarchie n’a plus rien de l’anarchie.
La démocratie non plus.
C’est comme J-J Rousseau où les notions sont à force de sophismes changées en leur contraire. (ils sont d’ailleurs en train de nous faire le tour avec la notion de « citoyenneté » ! )
Oui ce Rousseau arrivait à dire que se soumettre à la « Volonté générale » c’est être libre, ce qui est plus exactement la devise du fascisme !

Écrire un commentaire