Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2020

résumé des deux derniers siècles d'histoire

le fascisme est L'IDÉOLOGIE QUI REMET —DE FORCE— L'ÉTAT AU SERVICE DES POSSÉDANTS QUAND LES ÉLECTIONS N'Y SUFFISENT PLUS.

Les plus riches privilégiés, — APRÈS avoir été farouchement parlementaristes tout le temps (19e siècle et début 20e) où le gouvernement dit "représentatif" conduisait systématiquement au pouvoir des républicains pour rire (c'est-à-dire strictement au service des affairistes et des banquiers) —, ces mêmes privilégiés, DEVINRENT au contraire violemment antiparlementaires avec la montée des socialistes aux élections et la vive crainte que le "suffrage universel" ne leur garantisse plus d'accaparer tous les pouvoirs politiques.


Maintenant : les mêmes ultra-riches sont ensuite REDEVENUS parlementaristes quand l'appropriation des (très importants) médias de masse et la corruption des (très importants) partis dits "de gauche" ont rendu au gouvernement dit "représentatif" cette vertu —très convenable— de donner TOUJOURS le pouvoir aux plus riches.


Hitler, Mussolini, Franco et autres Pinochet — ainsi que l'Union européenne — garantissent aux plus riches privilégiés le maintien de "l'ordre social", c'est-à-dire l'affaiblissement maximum des syndicats et des salaires, ainsi que l'impuissance politique et la docilité des salariés, travailleurs condamnés aux travaux forcés au profit des propriétaires.

 

 

Et ne pas oublier que la corruption financière, est forcément également morale, regardant l'actualité :  "il faut quitter l'oms. trop de corruption financière et donc morale, car la moralité des représentants découle des compromis liés aux pots de vin. appelons un chat un chat" Oui c'est le bon sens marxiste !

 

 

Écrire un commentaire