Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2019

Bégaudeau Branco Ayala une vidéo capitale !




Une phrase très importante de Bégaudeau à 12min00 « et une des raisons pour lesquelles je travaille trop est que j’ai été pris dans une espèce d’idéologie du travail et de la performance, et de la rentabilité, »
Il est en tain de découvrir quelque chose d’important,que peu de gens découvrent à notre époque.
Et aussi : « comment le capitalisme nous a tous colonisé »
« et en même temps nous sommes tous pris dedans, d’une certaine manière ».
Je n’ai pas encore rédigé le texte qui ferait la synhtèse de ça, mais il y a un de mes billets-de-blog qui touche ça par une de ses conséquences les plus importantes http://miiraslimake.hautetfort.com/archive/2014/11/30/question-rentabilite-travail-societe-n-est-on-pas-en-train-d-5499576.html

Ah ah ! David Ayala (metteur en scène, le gros qui a parlé après Begaudeau) aborde - de 16min à 20min, une des interventions les plus importantes ! Les gens ne s’y sont d’ailleurs pas trompés et ont crié « bravo » - le sujet qu’à traité Dieudonné dans plusieurs de ses vidéos « gilets jaunes » (« la lâcheté et l’indignité sont la principale caractéristique de ma corporation », https://www.youtube.com/watch?v=EXSkplQ52CI et aussi voir le commentaire que j’ai cité « je crois que les intellectuels sont très gênés, car ils sont les employeurs des gilets jaunes !»). Le monde de la « culture » professionnelle, sont des bourgeois, et ils sont déconnectés des souffrances du peuple, les revendications des gilets jaunes les ennuient, et même ils y sont hostiles, de par leur conditionnement « bobos-antifas », qui est un conditionnement de BOURGEOIS.
(remarque aussi : qu’est-ce ce sont des « petits objets rituels fragiles » ! (comme dit le sociologue étatsunien Erving Goffman) les intellectuels ; c’est fou ! Même David Ayala. Ce sont des gens « hyper-socialisés » comme dit Unabomber dans son manifeste)
« pourquoi une telle Omerta » en je crois que ce sont les mêmes raisons qui font les intellectuels plus panurgiques et avec moins de liberté d’esprit que le peuple, et qui est à la racine de ce que dénonce Dieudonné dans sa vidéo, et moi dans le billet « une analyse marxiste du petit monde des universitaires s’impose » : la carrière ! Si vous voyez ce que je veux dire ...
Et il finit par lâcher « les intellectuels sont complètement corrompus ». Oui c’est une des choses qu’a révélé cette crise, chose que j’avais commencé à découvrir au bout de 10 ans de lecture du Monde, des années 80 jusqu’à la grêve de 1995, comme je raconte dans mon texte « les petits cu-cubes à la momode », et conclu dans mon autre texte, lui aussi traduit en Espéranto et lui aussi paru sur Sennaciulo en 2019.
et « qu’est-ce qu’il se passe avec ce qu’on appelle les élites intellectuelles ? » TRES bonne question ! c’est un des phénomènes et des problèmes contemporains les plus importants.
Et (super le gars!) il lâche les mots qui fâchent et qui révèlent ! « très bien payés » eh eh ! eh oui !  « 10.000 euros par mois » eh oui ! Voilà l’explication ! Pas besoin d’aller plus loin ! (ou relisez, on ceux qui ne savent pas l’Espéranto ne peuvent pas, l’article qui vient de paraître sur Sennaciulo, là aussi il y a des chiffres !)


L’anecdote racontée par Juan Branco à 22 minutes, montre bien que l’Ecologie (Notre Très Sainte Mère l’Église Ecologie Romaine et Apostolique) est devenus une idéologie du pouvoir, du « régime » comme ils disent, un prétexte à totalitarisme, soumission du peuple, et agréables profits, Bernard Charbonneau, qui avait toujours refusé cette étiquette avait raison d’y voir des potentialités totalitaires !
Et pareil pour le féminisme !
Tandis que comme il dit très bien (car il parle bien et dit la vérité Juan Branco!) les gilets jaunes ça met en cause concrètement les conditions matérielles de vie de la classe de privilégiés, qui fréquentent le Festival, tandis que les pseudos révoltes à la mo-mode, ça permet de se faire bourgeoisement une petite coquetterie « anarchiste » qui ne fait que conforter leur statut de classe dominante ! Comme le « parti des prêtres » au XIXè siècle !

« s’est créé un entre-soi » tout à fait !
l’intervention de Bégaudeau qui vient après est très intelligente et intéressante aussi (dommage que le son ne soit pas bon et que beaucoup de phrases se perdent!) Et puis il a un sens de l’humour sarcastique excellent et le don de la formule !
« le niveau CM2 de la politique » !
(oui ! Les bourgeois pour cacher qu’ils sont du côté des nantis et des exploiteurs, se réfugient (comme les cathos autrefois) dans une bien-pensance puérile et inculte politiquement niveau CM2 !).
Lui et Etienne Chouard (et Branco et Friot, et Asselineau bien sûr!) il vont réapprendre les gens à penser ! Et à mettre la soumission CM2 en question. Les profiteurs du système le sentent, que ça sent le roussi pour eux, alors ils deviennent féroces, et ne savent pas quoi faire pour les faire taire et les disqualifier !
Et je défends Juan Branco ! Si il a fait Science-Po et connu Attali, c’est justement ce qui fait sa valeur (et sa dangerosité pour l’Establishment) il a « coché toutes les cases » de la reproduction des élites, et au lieu d’accepter de rejoindre le Réseau, et il à bifurqué dehors il s’est mis à dénoncer ce système, c’est un dissident.
« un milieu qui est quand-même très chloroformé » voilà qui permet de comprendre la critique que faisait Unabomber de la « gauche » (US, mais maintenant la « gauche française est pareille) et aussi le malaise et la découverte que j’ai fait sur le monde des intellectuels au bout de 20 ans de lecture assidue du Monde, dans les années 80 et 90.
Et je remarque qu’il décortique et dénonce le racisme de classe des élites. Problème capital.
Et il nous rappelle ce principe marxiste que les idées des gens sont conditionnées par leurs conditions matérielles de vie, et leurs centre d’intérêts nés de leur condition matérielle.
(et c’est pourquoi les « anarchistes » de maintenant sont des bourgeois, qui au fond aiment bien l’ordre social et économique (surtout l’économique!) qui les nourrit et leurs assure leur bonne vie !)
L’anecdote de David Ayala qui pour empêcher le festival d’Aix-en-Provence(à 300 euros la place) qui s’est couché au travers de l’entrée et qui s’est fait marcher dessus par les talons aiguille de la bourgeoisie ulcérée (et qui devait sans doute les traiter de « populistes » « conspirationnistes » « antisémites » !) Voilà « le retour du concret » comme dit Lénine.
Le gars dont David Ayala fait un tel éloge, et dont je n’avais jamais entendu le nom est Eward Bond, anglais né en 1934.
la fin de la vidéo est inaudible
https://www.youtube.com/368c570e-a337-40f5-9e8a-6ead0e3e3990


Cette vidéo est vraiment CAPITALE !

Écrire un commentaire