Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2018

pourquoi les centre-ville meurent ? ben c'est évident !

5/12/2017 tous les membres de « la volaille qui fait l’opinion » se demandent pourquoi les centre-villes meurent. c’est pourtant évident ! Visiblement ils n’habitent pas dans un faubourg ou une banlieue, mais parce que avec les nouvelles réglementations et autre moyens de lutte anti-voiture, les gens ont fini par renoncer à y aller, puisque ça devenait tellement difficile, leeeeent, ingrat, aléatoire, perte de temps, corvée, que les gens ont finit à la longue par se décourager, et avec le développement d’internet ot pris l’habitude de tout acheter par correspondance et de se faire livrer (non ! Ce ne sont pas les supermarchés, qui sont la cause, même si je suis d’accord que ce sont des fléaux à supprimer agents du grand capital et très nocifs à plusieurs point de vue) à renoncer à aller dans les théatres, où il est maintenant obligatoire de réserver tout un an à l’avance, et dans les musées, maintenant avec internet on a tout ça chez soi, et on laisse tomber la vie de pus en plus impossible et fliquée des villes ! Et Puis les rares déplacements en voiture qu’on est encore obligé de faire prennent maintenant tellement de temps que une fois rentré chez soi on n’a plus du tout le goût de s’amuser à reprendre la voiture pour le plaisir, ça n’est plus un plaisir ! Alors on prend l’habitude de laisser le centre-ville de côté, de ne même plus y penser. Et comme toutes les administrations soit déménagent, soit deviennent accessible uniquement ar internet ! Quand aux églises comme elles sont toutes fermées à double tour on en perd également l’habitude. Les cafés ferment les uns après les autres, tout y est interdit ça n’est plus des lieux de convivialité où on aurait le plaisir de passer ou de traîner. Flaner dans les rues on n’a plus le temps (et on risquerait sans doute de se faire arrêter « pour des raisons de sécurité » si jamais on baguenauderait dehors… )
Bref ça va être la mort des centre-ville, et des rares commerces qui y sont encore, qu’ils crèvent la gueule ouverte sous leurs caméras de vidéo-surveillance, je ne les pleurerai pas.

Écrire un commentaire