Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2017

Il n'y a qu'en créant notre propre système d'exploitation, notre propre moteur de recherche et nos propres réseaux sociaux non censurés et protégés que nous pourrons sortir de cette dictature électronique !

  1. ob_5b378a_complotisme.jpg

http://vahineblog.over-blog.com/2017/05/compte-facebook-d...

ah enfin !!

de toutes façons on est "complotiste" dès qu'on commence à parler, et on est "complotiste" dès que ça ne plaît pas aux hommes au pouvoir du moment et leurs larbins.

(heureusement que les inspecteurs de police sont "complotistes" sinon ils n'attraperaient jamais un seul criminel ! et heureusement que les historien étaient "complotistes", sinon on aurait de drôles de livres d'histoire !!)*

 

22/08/2017

MOBILISONS-NOUS AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD

communiqué de l'EPVL :

Madame, Monsieur            Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, veut faire passer en force à l'Assemblée Nationale et au Sénat à l'automne, le projet de loi liberticide permettant de rendre obligatoires 11 vaccins pour les enfants de moins de 2 ans, dont l’hépatite B ou le ROR, et de poursuivre pénalement les parents récalcitrants.

Ce projet de loi bafoue les droits fondamentaux de chaque personne, notamment celui de la liberté thérapeutique, de la liberté de disposer de son corps, sans qu'il y ait la moindre justification épidémiologique. L'état ne doit pas se substituer à l'autorité parentale en matière de santé. Face à la défiance, la pédagogie doit primer sur la coercition

La loi Kouchner dispose qu’ “Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment”

 la Convention d'Oviedo stipule : art 3  «Primauté de l'être humain  –  L'intérêt et le bien de l'être humain doivent prévaloir sur le seul intérêt de la société ou de la science.»

L'arrêté Salvetti / Italie de la Cour Européenne des Droits de l’Homme Arrête qu’« en tant que traitement médical non volontaire, la vaccination obligatoire constitue une ingérence dans le droit au respect de la vie privée, garanti par l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales ».

 Et enfin, la déclaration des droits de l’homme “Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.”

NOUS NE POUVONS PAS NOUS LAISSER VOLER NOTRE DROIT FONDAMENTAL A LA LIBERTÉ DE DISPOSER DE NOTRE CORPS

 

Nous faisons appel à votre mobilisation, pour une

Grande Manifestation Nationale

Qui aura lieu le

Samedi 9 Septembre 2017 à 14 h

devant le Ministère de la Santé

pour protester contre ce projet LIBERTICIDE

Pour en savoir plus rendez-vous sur la page évènements de l’organisation, des moyens de covoiturage sont éventuellement possibles.

Venez nombreux à cette manifestation, pour montrer au gouvernement Macron que vous n'allez pas laisser faire ça.

Ne sous estimez pas votre pouvoir citoyen. Au fronton de nos édifices, est écrit  LIBERTE EGALITE FRATERNITE, défendons ce jour-là le premier de ces principes.

 

Si vous souhaitez aider à l'organisation de cette manifestation, vous pouvez participer au pot commun ou commander des T-shirts sur le site web.

Quel que soit l'endroit où vous serez, vous pourrez arborer ce T-shirt le jour de la manifestation, mais aussi avant la manifestation ou après.

Vous pouvez également afficher ou distribuer près de chez vous l’affiche en pièce jointe.

MOBILISONS NOUS, avant qu’il ne soit trop tard. Nous le devons pour nos enfants, nos petits-enfants et pour leur avenir.

 

L’équipe EPVL

Ensemble Pour une Vaccination Libre

« La liberté est un droit, Vacciner est un choix »

 

 

 

 

 

l'UPR c'est vraiment le parti des citoyens, les GENS, contre les "élites" autoproclamés qui s'en considèrent les propriétaires !

https://www.upr.fr/actualite/marche-vers-repression-de-restrictions-budgetaires-22-millions-deuros-preparer-gazage-manifestants
rejoignez l'UPR ! c'est la vraie opposition, adhérez.

21/08/2017

Berthelage, une vie, une personne dans toute sa fraîcheur

Blog CONSTAMMENT REEFFAcé et re rere re re reeffacé systématiquement par la machine :!!

je DONC !!!!!!!  de temps en temps re-vais voir sur le blog de Béatrice Hervé-Berthelage, c'est raffraichissant,
elle est sympa cette femme : Blog IMPOSSIBLE à FAIRE  CONSTAMMENT REEFFAcé et re re reeffacé systématiquement par la machine !

je re-vais voir sur le blog de Béatrice Hervé-Berthelage, c'est raffraichissant,
elle est sympa cette femme : Béatrice Danièle Hervé-Berthelage Blog IMPOSSIBLE à FAIR ECONSTAMMENT REEFFAcé et re re reeffacé systématiquement par la machine :!!

je re-vais voir sur le blog de Béatrice Hervé-Berthelage, c'est raffraichissant,
elle est sympa cette femme :

ci-dessous commence la citation du dit blog innenregistrable de merde :

"D'aprés le président de la république française et son prédécesseur je ne suis rien et je suis une sans dent. Pourtant je suis heureuse de ne pas être dans le palais de l'Élysée 55 rue du faubourg saint Honoré Paris 8ème. JE PENSE QUE LE PALAIS DE L'ÉLYSÉE QUI ÉTAIT À LA MARQUISE DE POMPADOUR

UNE MAITRESSE DU ROI LOUIS 15 DE BOURBON

PALAIS OÙ ONT VÉCU LE GÉNÉRAL MURAT (assassiné) ET SA FEMME,

EST HANTÉ PAR DES DÉMONS MÉCHANTS

QUI INSPIRENT MAL LE CHEF DE L'ÉTAT.

On va bientôt se savoir que tous ses ministres sont des hors la loi.

Mais est-ce que des juges incorruptibles vont les condamner ?

Les parlementaires ministres se sont fait des lois sur mesure pour se protéger de leurs lois

ils ont l'immunité parlementaire.

Leurs lois sont faites pour emmerder les français pauvres

pas pour punir les criminels et voleurs riches et influents. "

J'ai découvert (redécouvert, je l'avais déjà découverte il y a quelques mois, mais maintenant il y a en plus son site sur cette immonde saloperie qui s'appelle googleplus), une femme qui s'appelle Béatrice Berthelage, en fait par son mari Hervé-Berthelage.
Elle est catholique intégriste et royaliste, carrément ! Et sa grand-mère espagnole était franquiste. Elle est née en 62, un 25 juin (signe du cancer ! ... ), son mari est fonction publique (haute ? Basse ? On ne sait pas, je pense que ce sont plutôt des gens du peuple, pas riches) à Paris ! Je ne sais pas pourquoi, et ils, elle, femme au foyer et ses enfants, habitent dans l'Yonne.


Elle a eu des malheurs en 1998 et récemment 2013 avec ses enfants qu'une flicaille sociale et une (toujours des femmes !) juge lui ont fait retirer de force par les gendarmes !!!!! à cause apparemment de ses propos cathos tradis !! et le tout avec des commentaires ultra-méprisants, bref on voit le genre ! dans la société flicarde totalitaire, racisme social, idéologique, hyper-intolérante qu'on a actuellement, et ces milieux de bonnes-femmes vêtues de noir des pieds jusqu'à la tête bourges maigres et méprisantes, qui font la chasse aux « voiles » (sic) « islamiques » (resic) et tout ça voyez le genre. Elle (elle, ils, ont eu 8 enfants dont 6 vivants, les plus jeunes, je ne sais pas si elle les  a récupérés mais aux dernières nouvelles elle a l'air d'avoir retrouvé le moral, certains sont adultes maintenant, et vivent à la campagne, dans l'Yonne. Bref il faut lire les textes qu'elle a blogué un peu partout (je les ai enregistrés et mis dans un répertoire à son nom). Elle doit avoir beaucoup de temps libre (eh oui ! c'est comme ça  la vie de mère au foyer ! les féministes et autres l'oublient trop, ma mère aussi avait plein de temps pour faire de la peinture et de la broderie, et on se promenait dans la ville et les champs) et passer plein de temps sur internet maintenant. Et maintenant elle vient de créer un blog sur « googleplus », où elle répercute plein d'articles et de photos, au fur et à mesure qu'elle les rencontre, elle doit être comme moi toujours pendue sur Internet !


Bon, lisant tous ses commentaires et réactions, ben, paradoxalement, je l'aime bien, je me trompe peut-être (surtout concernant les femmes ! Ce sont des êtres tellement tordus !), mais elle me fait une bonne impression, je la trouve sympa, pas seulement parce que victime du traitement ignoble et puant qu'elle a subit, son mari et ses enfants, mais ses réactions. Bon, vu les idées qu'elle proclame, et ses espoirs de vengeance divine et d'enfer pour les méchants, (par contre quand elle dit à propos des gens qui lui ont fait ça qu'elle ne leur pardonnera jamais, bien que ce ne soit pas chrétien ! Je la comprends !! Je ferais pareil, et peut-être pire) et je me souviens très bien de toutes ces femmes hystériques qui acclamaient les troupes franquistes quand elles entraient dan une ville durant la guerre d'Espagne, s'il fallait voter je ne voterais certainement pas pour elle ! Et je ne la voudrais pas au pouvoir quelque part !! Mais à part ça je lui trouve quelque chose de rafraîchissant, de touchant, d'humain, de réconfortant. Elle a une sorte de spontanéité, et de fraîcheur (qui me font aussi un peu penser à maman, maman l'était encore plus en fait !)

Sa façon de raconter à tout va toutes ses histoire de famille, ses sentiments, son adresse, tous les détails, Afiŝi siajn aferojn comme on dit en esperanto,  tout exposé publiquement, (maman faisait ça aussi, même que des fois en sa compagnie j'avais envie de me cacher dans un trou de souris !), les noms des personnes qui l'ont persécutée, ses sentiments, souvenirs, généalogie (on sait où est enterré son grand-père maternel espagnol, par exemple), ses enfants, ses goûts culinaires, touristiques (elle n'était pas si pauvre que ça donc ! beaucoup moins que nous ne l'étions dans les années 50 et 60), Et depuis qu'elle « surfe » sur internet, elle découvre, comme moi, des blogs qui démontent les mensonges voix-de-nos-maîtres sur la Syrie, sur Kadhafi, sur la Russie, etc, ce qui fait qu'elle n'est pas du tout aussi « bouchée » qu'on pourrait le croire, elle est sans doute en train de se construire une vision très saine des événements contemporains, une autodidacte en quelque sorte. Et ses commentaires sur les animaux, etc montrent qu'elle a beaucoup de coeur et le sens des valeurs.

Et elle croit à l'éternité de l'âme des bêtes, etc. ça fait vraiment chaud au coeur de voir qu'il y a encore des gens comme ça dans cette société de merde, bouffée par les bonnes-femmes « bourges », pète-sec et déshumanisées. Son blog : https://plus.google.com/100055661708748120253#10005566170...

une de ses notes :

https://plus.google.com/100055661708748120253/posts/439nk...

https://plus.google.com/100055661708748120253/posts/bMLjV...

https://plus.google.com/100055661708748120253/posts/K6fFM...

 

20/08/2017

Monsieur Blot

3/5/2017 lu « Monsieur Blot », de Pierre Daninos, livre qui en son temps avait acquis un succès qu’on a mal à comprendre maintenant     , en fait ce livre sur le snobisme de la haute bourgeoisie des années 60 ne devient intéressant que maintenant ! Quand on peut le considérer comme un document de compréhension de l’histoire, quand on peut le mettre en perspective avec
Mai 68, l’investissement des partis de gauche par les bourgeois “bobos”, les “libéral-libertaires” que dénonce Soral, la chanson de Jacques Brel “les bourgeois”, la situation de maintenant avec le pouvoir totalitaire (à coup de projet INDECT, de médias Voix-de-Nos-Maîtres et de criminalisation “citoyenne”     ) des Clinton, Macron, Union “Européenne” OTAN, antifa, la déliquescence actuelle de l’ “art” pour marché institutionnel à milliards, du monde de la télé des Jack Lang et des BHL !

19/08/2017

maintenant les femmes

les femmes dans la société actuelle c’est comme avec les flics : il ne faut pas les regarder, il faut même faire comme si on les avait pas remarquées, et il ne faut pas leur adresser la parole.

18/08/2017

les intellos déssechés et merdeux de notre sinistre époque

 Les intellos-chics de maintenant sont bien empêtrés quand ils doivent parler d’art, ou décrire une musique. Comme leurs tabous actuels leur défendent d’utiliser des « images » (Or comment parler, dans la mesure où c’est possible ! de ce qu’il y a dans une musique sans évoquer des images, par sa (ĝia) nature même on ne peut la mettre en mots que comme ça ; or pour un intello-chic fin-de-(XXè)-siècle c’est du dernier mauvais goût, c’est une trahison, pire un crime de lèse-majesté, pire un interdit magico-social) et comme leurs préjugés leurs interdisent toute expression d’un sentiment quelconque, et des mots les désignant, comme étant un crime d’impudeur, de vulgarité ("populiste" sans doute ?), de mauvais goût, de « sentimentalisme dégoulinant », « gluant », « pathos », (que ce terme soit devenu péjoratif est un fait vraiment curieux a priori, intéressant a posteriori, et significatif ; comme dans un autre domaine ce qui est arrivé à d’autres termes jadis positifs ou neutres) il ne leur reste presque aucun moyen pour décrire ou exprimer quelque chose d’artistique. Il faut entendre quand ils se débattent dans leur cage en essayant d’expliquer et ne trouvent rien à dire ! (remarquez, comme ils bégayent à qui mieux mieux, nouveau tic (coquetterie ? au départ, norme bientôt !) à la mode chez les intellos snobs quand ils parlent à la radio, ça leur permet de remplir le silence !

17/08/2017

Vénézuela - la présidente de la nouvelle Constituante

Constituante la présidente.JPG

Delcy Rodriguez, 48 ans, avocate, a été minstre des affaires étrangères vénézuélienne de décembre 2014 à juin 2017, une période marquée par de fortes tensions avec les Etats-Unis,  Elle s’est  vivement opposée aux présidentsréactionnaires argentin, Mauricio Macri, et péruvien, Pedro Pablo Kuczynski.

Passionaria de la révolution, M. Maduro l’appelle « la tigresse ». Elle est la fille d’un dirigeant communiste assassiné en 1976

16/08/2017

Trenet - j'n'ai pas aimé la mort

La folle complainte - la plus belle chanson de Charles Trenet

comme quoi il ne faisait pas que des trucs superficiels


 

15/08/2017

l'ancien régime (qui était impreigné d'éthique chrétienne) avait déjà inventé les Restos du Coeur et la Sécurité Sociale

On s'est habitués (ou on nous a habitués !! ...) à s'imaginer les siècles passé, l'Ancien Régime, comme une époque dure injuste et barbare. Loin de là ! Même sans tomber dans une volonté partiale et idéologique d'apologie à la manière de Marion Sigaux, il y a des choses qu'il faut savoir, que les historiens savent, mais en général pas le grand public !

Exemple :

"La compassion et la solidarité ne sont pas, des idées modernes. De tous temps des hommes et des femmes se sont penchés sur le sort des plus démunis. Au XIVè siècle, dans notre région (les Pays-Bas français, c. à d. le Nord-Pas-de-Calais) souvent ravagée par les guerres, avec leurs cortèges de victimes et d’orphelins, la misère n’épargne pas les plus faibles.

Mais heureusement, il existe des âmes charitables. Force est de constater que ce sont les puissants, les nantis, qui sont à l’origine des actions miséricordieuses.

C’est ainsi qu’en Artois, on dispose dans chaque paroisse de « pauvretés » ou de « table des pauvres » que l’on peut considérer comme les lointains ancêtres des « restaurants du cœur ». Tout le comté est couvert d’établissements qui viennent en aide aux malheureux, et chaque communauté de quelque importance possède au moins une « maladrerie » où sont dispensés des soins. On n’en compte pas moins de quatre à Arras, ainsi que quatorze hôpitaux (« charités ») et hospices, ainsi qu’une maison d’accueil « les filles de Dieu », tandis que l’abbaye Saint-Vaast héberge la nuit les pauvres voyageurs et les sans-abris.

L’organisation centralisée de la charité en Artois résulte des initiatives de deux grandes dames. Tout d’abord la comtesse Mahaut d’Artois qui, en 1323, attribue aux pauvres une rente annuelle. Mais c’est surtout, deux siècles plus tard, Marie de Hongrie, devenue gouvernante des Pays-Bas, qui obtient de son frère Charles-Quint un édit instituant une « Bourse des pauvres », dont la tâche est de réunir les aumônes et organiser la charité « sans léser personne », cette « Bourse des pauvres » est gérée avec la plus grande sagesse.

En effet, un règlement très strict définit les bases de l’établissement. Dans chaque paroisse un ou plusieurs « commissaires » sont chargés de recueillir les aumônes de toutes origines. L’argent récolté est soigneusement comptabilisé par un comité élu pour deux ans le jour des « saint innocents ». Tout un symbole ! Ce comité, assisté d’un greffier et d’un receveur, est un véritable éventail social. Il est composé de gentilshommes, d’avocats, de notables et de marchands. Il se réunit chaque semaine, à Arras en présence du grand bailli.

Le règlement précise que les religieux de l’Abbaye Saint-Vaast doivent contribuer chaque semaine « pour une belle somme ». Ils offrent 400 écus par an, ce qui est important. Mais la comité estime que cette participation est trop modeste, compte tenu des revenus de l’Abbaye. Les moines se faisant quelque peu tirer l’oreille, le comité les assigne en justice ! On règle alors le différent à l’amiable : l’abbaye consent à verser 800 écus.

Au fil des ans la « Bourse des pauvres » prend de plus en plus d’importance et soulage bien des misères. Elle suscite aussi l’émulation, particulièrement en faveur des orphelins. On crée, à Arras, « Les filles de saint Agnès » , où les orphelines apprennent l’art de la dentelle, ce qui est à l’origine dans la cité, de cette industrie qui demeure prospère jusqu’à la fin du XIXè siècle.

Les enfants abandonnés, non considérés comme orphelins, sont à charge de la ville et placés jusqu’à l’âge de 15 ans chez des bourgeois, affin d’y apprendre un métier. On cite le cas d’un marchand qui laisse par testament tous ses biens à la « Bourse des pauvres ». Sa veuve, loin de se formaliser, consacre ses propres revenus à créer un nouvel orphelinat !

La charité ainsi organisée fonctionne jusqu’à la Révolution… puis la République prend le relais !"

 

Euh, théoriquement, mais en même temps l'éthique chrétienne (aumône comme devoir "basique" et quotidien  - quand on voit comment sont acceuillis de nos jours les tziganes, et les SDF sur les trottoirs des grandes villes, on voit comme les mentalités aujourd'hui ont changé ! - et indispensable au salut de votre âme; respect inconditionnel des "petits" et des "innocents", vous vous souvenez du roman de Balzac "Le médecin de campagne" ? http://miiraslimake.unblog.fr/2016/11/15/ouais-vous-ne-tr...    ) cesse d'imprégner les esprits, et est remplacée par la "morale" bourgeoise. Et les pauvres sentent la différence ! si vous voyez ce que je veux dire ....