Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2017

pas seulement au Japon

Au Japon « la mort dans la solitude se répand » : chaque année, 30 000 personnes meurent  « dans l’isolement, sans que personne s’en aperçoive » dans ce pays, dont 3000 à Tokyo. « Sans famille ni proche à son chevet ou en mesure de s’inquiéter au bout de plusieurs jours ». Une augmentation de 70% par rapport à 2005, et « la tendance va s’accélérer selon les experts ». Avec le vieillissement de la population (un japonais sur trois aura plus de 65 ans en 2035) combiné à la diminution du nombre de mariages et l’augmentation des divorces, les démographes prévoient que 7,5 millions de japonais vivront seuls en 2035. La banalisation de ce phénomène a entrainé la formation de « brigades de nettoyeurs ». Un concept « choquant » pour « un triste phénomène de société », la « façon la plus inhumaine de mourir ».

Dès l’âge de 40-50 ans, un grand nombre de personnes vivent seules et recluses. « Le réseau de voisinage s’effiloche, et des gens ont tendance à préférer passer du temps seul. C’est l’une de conséquences de la croissance économique du pays. Les valeurs liées aux relations humaines sont passées au second plan. ».

Source:
La Croix, Yuta Yagishita (6/03/2017)

Écrire un commentaire