Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2017

annonces matrimoniales en Janvier 1949

annonces matrimoniale JANVIER 1949.jpg

Dans les années 40 et encore 60 (peut-être encore un peu plus loin, mais dans les années 80 c'était déjà fini, à part sur Libé, qui était à l'époque un journal encore un peu à gauche, disons pour "bobos", ça n'était déjà plus possible), on pouvait chercher à se marier en passant, sans payer - très cher - les frais de secrétariat d'une "agence matrimoniale", beaucoup de gens faisaient ça, y compris sur "La Voix du nord", ici c'est sur le Chasseur Français, d'où la forte proportion d'agriculteurs, et de gros propriétaires, mais pas seulement.
bien sûr il y a la même chose en catégorie hommes ! mais je ne peut pas tout mettre, il y en des dizaines de pages pour chaque sexe, et classés par grandes catégories d'ages, plusieurs dizaines de pages à chaque numéro du Chasseur Français
 
Bon, un autre type de réflexions qu'on ne peut que se faire en lisant ça : ces gens, ces vies, ces être espérants, souffrants, rêvant de bonheur, ils sont sans doute tous morts à l'heure qu'il est ....
 
Et, bien sûr, à cette époque on voyait encore de temps en temps des parents qui passent l'annonce pour marier leur fille (ou leur fils).
Remarquez aussi la fréquence du termes "espérances" (parfois même "grosses" !), ça voulait dire que les futurs mariés pouvaient espérer que leurs parents MEURENT pour toucher un important héritage.....
c'est ce que les français-moyens et les freudiens appellent être réaliste !


Et bien entendu, encore une fois, on aimerais bien savoir quels ont été les destins, après, de ces gens, ces personnes, frémissants de vie, morts maintenant.

Écrire un commentaire