Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2017

Avec la loi MACRON les médecins encore loin de la retraite vont vivre dans la terreur

Dans le domaines des vaccins comme dans d'autres, seuls les retraités (ou ceux qui le seront bientôt et n'ont plus à avoir peur pour leur survie professionnelle) sont livres de leur parole et de leur conscience

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/vaccinations...

 

contre le syndrome du dr KNOCK - DEFENDONS VRAIMENT NOTRE SANTE (par le Dr Jacque Lacaze)

https://www.youtube.com/watch?v=gMqEkyNnjbE...

https://www.youtube.com/watch?v=yL8tWtY4UAI

https://www.youtube.com/watch?v=rmZgxtmGrBI...

COMMENT FONCTIONNE

LA MEDECINE OFFICIELLE?

QUELQUES ELEMENTS

POUR COMPRENDRE.

 

1) La médecine officielle est complètement dépendante de l'industrie pharmaceutique, donc il faut se poser la question du fonctionnement et du rôle économique de big-pharma en premier.

 

2) Le seul but de big-pharma est de gagner de l'argent, beaucoup d'argent rapidement et à moindre frais. Il en découle plusieurs conséquences. En voici quelques unes :

 - chercher les créneaux rentables. Et là c’est tout simple : viser les maladies chroniques (hypertension artérielle, diabète etc) mais aussi les situations de la vie comme la ménopause pour laquelle, la médecine propose une « solution » sous forme d’hormones. On connaît le résultats des milliers de cancers du sein chez les femmes à qui ont  mensongèrement vanté l'efficacité de ces produits. On a aussi créé de toute pièce une maladie imaginaire « le cholestérol ». D’ou un créneau très très juteux pour l’industrie. Médicalement, les anti-cholestérols sont sans doute intéressants pour les excès de cholestérol d’origine familiale qui sont très peu fréquents, mais les donner ces médicaments qui ne sont pas sans risque avec des études truquées c’est inadmissible. Mais, pour les maladies dites orphelines (rares) pas de recherche pas de médicaments

 - Big-pharma n’a donc strictement aucun intérêt à guérir les maladies : il en vit comme toute une partie du corps médical et des activités connexes. L’exemple du cancer est significatif. Des campagnes médiatiques nous annoncent depuis des décennies la victoire est proche encore un effort pour la recherche. Et en réalité, cette fameuse science progresse par sauts de puce. Grande nouvelle la survie sous tel traitement a permis de progresser d’un mois, parfois plus, pour des prix astronomiques - qui tombent souvent sur le patient et la famille -. C'est naturel et normal, chacun de nous est prêt à tout pour garder un être cher. A coté de cette pratique franchement odieuse, des moyens thérapeutiques qui ont fait leur preuve, CE QUI SERAIT TRES FACILE DE VERIFIER, sont criminalisés, pourchassés. Une véritable  guerre contre ces chercheurs et ces praticiens  est organisée. Comme le remarque la philosophe Isabelle Stengers: le charlatan (pour la médecine officielle) est celui qui guérit et veut le prouver (contre bien sur le circuit officiel basé sur l’Evidence based medecine (voir plus loin).

 - développer des médicaments très dangereux comme le Médiator en France et le Vioxx aux USA (aujourd'hui interdit) : 30 000 décès au minimum pour ce dernier  (je dis bien trente milles).

 - la nécessité de réduire au maximum le prix de production des médicaments. La solution la plus simple est de faire produire dans les pays Inde, Chine en particulier) ou la "main d'oeuvre" est très bon marchée, ce qui veut dire que les travailleurs sont très mal payés, sont victimes d'accident de maladies professionnelles. D’où l’invention des médicaments  génériques. Ce sont des médicaments qui ont la même formule chimique que le médicament de référence qui n’est plus protégé par un brevet, mais pas le même mode de fabrication (qui reste protégé). Il en résulte des différences très importantes. Autre conséquence la sécu oblige d’utiliser ce type de médicaments, comme ceux du laboratoire pharmaceutqiue israëlien, leader mondial, Téva.

 - comme toutes les industries, big-pharma est maintenant sur le marché capitaliste mondial. Il en résulte qu’il y a concurrence au détriment de la qualité et surtout spéculation sur les matières premières, comme sur les matières premières alimentaires à l'origine elle de famines. D’ou des ruptures de stock de certains médicaments qui deviennent désormais fréquentes. Bref la mondialisation s’attaque aux pauvres  en provoquant des famines et aux malades et les privant de certains mdicaments.

 

3) les profits de big-pharma permettent d’offrir des avantages  aux médecins, spécialement aux leaders qui par leur notoriété influencent l’ensemble du corps médical. En général ces Professeurs, dirigent un secteur de recherche, appartiennent à une institution qui conseille le pouvoir politique (comme l’Académie de Médecine, ou les société savantes de tel ou tel domaine) et enfin sont conseillé de l’industrie pharmaceutique et grassement rémunérés. C’est ce qu’on appelle les 3 casquettes: de chercheur, de conseiller du pouvoir, d'inclusion dans l'industrie pharmaceutique. J’imagine qu'aucun d’entre nous n’a entendu un épicier dire qu’il vend des produits avariés. Et bien ces Professeurs qui dans leur secteur ont mis un produit au point l’on fait commercialiser par big-pharma et vont ensuite conseiller aux institutions ad hoc de le faire admettre, ne peuvent que faire des louanges pour leur produit qui bien sur n'ont aucun défaut  ....  et qui accessoirement leur rapporte gros.

 

 

un petit rappel : http://www.entreprise.news/obligation-vaccinale-gouvernem...

Un système basé sur la logique et le bon sens. La normale ça devrait être ça :

 

Les commentaires sont fermés.