Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2015

Les bases du système capitaliste

http://french-revolution-2.blog.fr/2015/02/25/le-capitali...

 

les capitalistes européens se plaignent que la Chine ne se tourne pas suffisamment vers le capitalisme sauvage; mais se félicitent que ses tribunaux renoncent à mettre leurs nez dans les magouilles de big Pharma, et du secteur de l'alimentaire, ça laisse supposer des choses ! ne mangez pas ce que nos entreprises importent de Chine 

( http://www.challenges.fr/entreprise/20150610.CHA6753/pour... ) :

Léthargie réformiste

"Les résultats sont très mitigés, entre les réformes promises à Pékin" et leur exécution aléatoire localement, déplore M. Wuttke.

"C'est dans les services que, précisément, le gouvernement veut promouvoir (dans son +rééquilibrage+ du modèle économique), qu'il y a le moins d'ouverture aux étrangers", ajoute-t-il.

Un gros tiers des sondés estime que l'ambitieux agenda de réformes du Premier ministre Li Keqiang "n'a pas encore généré une quelconque équité de traitement pour les entreprises étrangères", observe le rapport.

Certes, les tapageuses enquêtes anticorruption et anti-monopoles lancées contre des multinationales pharmaceutique, agroalimentaire et automobile se sont calmées, mais la Chambre pointe toujours la concurrence inégale avec les groupes étatiques.

 

quel toupet et quel cynisme ces pourris !

 

la Grande-Bretagne en pointe dans le totalitarisme hypercapitaliste moderne
 
l'administration met un délai ahurissant à prendre en compte le changement de situation

ça c'est d'une part à cause de l'informatisation, j'ai toujours remarqué que dans le monde actuel plus c'est informatisé plus c'est lent !  Et puis l'informatisation c'est un moyen pour les dirigeants de viser à supprimer toujours plus d'emplois.
Et puis c'est la conséquence de l'idéologie capitaliste néolibérale à crier "haro sur les fonctionnaires", et à imposer toujours moins d'employés, toujours plus de suppression de postes, ça et la complexification, rigidification du travail par l'informatisation, tout se bloque et ne fonctionne plus qu'avec d'immenses retard, et on a des boites qui ne répondent plus au téléphone (comme le rectorat) ou qui ne vous mettent plus en contact avec celui qui fait le boulot mais avec des centres d'appel ou des petits jeunes galériens sur leur bancs devant un écran essayent tant bien que mal de répondre à la chaîne avec des infos informatisées qu'il voit défiler devant ses yeux, et bien sûr avec des effectifs calculés très en dessous de ce qui serait un minimum  pour assurer un service potable !

Tout bénef pour les banques ! (et pour les politiques, qui se votent leurs propres opulents salaires et se couvrent leurs magouilles) le gros capital et toujours plus de stress et de souffrance pour les gens,  le peuple rendu esclave. (et en plus culpabilisé pour tout et pour rien !) toujours plus enserrés dans des pseudos-aides, qui ne servent qu'à toujours plus les asservir et assujetir chaque instant de leur vie et encore plus leur enfoncer das la tête que les responsables de la situation, ce n'est pas la politique bancaire et les rapports de classe mais ..... eux-mêmes ! (pêcheurs ! vous êtes pêcheurs !)

comme dit André Vltchek :

Arrivé désormais à sa pleine maturité, le système capitaliste qui fonde l’architecture de nos sociétés s’est révélé un système monstrueux, nihiliste à l’extrême, anthropophage dans sa nature profonde. Un système qui corrompt tout ce qu’il embrasse, de l’esprit à la biosphère, se dévorant finalement lui-même, imposant aux sociétés qui lui sont soumises la décadence des mœurs, le dessèchement de la pensée et de l’âme, le meurtre de l’environnement.
....

Mais qu’à cela ne tienne, ce système, cette civilisation dont les élites, atomisées comme le reste du corps social, ne rêvent plus que de gloire et d’enrichissement personnels, n’en veut pas moins convertir à ses valeurs tous les peuples de la Terre pour les sauver de l’obscurantisme et aboutir ainsi à cette Grande et Belle Société Unique (GBSU pour faire moderne) qui permettra toutes les libertés, c’est-à-dire, en tout petits caractères au bas du contrat, celles seulement dont le système a besoin pour fonctionner et qui ne remettent en cause ni sa forme ni son existence ni son bien fondé. !   

 

 

Les commentaires sont fermés.