Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2015

la voie inverse de celle de la dénazification

ce titre m'a été inspiré par une expression du pauvre Lévy-Strauss :
"la voie inverse de celle de notre esclavage", j'ai trouvé cette expression
et belle littérairement et fort juste et profonde dans sa significaton.

Un américain un jour à la radio, je ne sais plus qui c’était, racontait qu’il avait été employé après la guerre pour organiser un plan de dénazification des allemands - c’était autrefois - et il racontait que une fois il avait vu dans un parc public des enfants qui marchaient sur la pelouse, et un gardien est venu les engueuler et leur interdire de marcher sur les pelouses. Alors lui est intervenu auprès du gardien, lui a reproché (investi de son autorité d’américain vainqueur occupant et devenu tuteur de l’Allemagne) qu’il avait tort d’interdire à ces enfants de marcher sur la pelouse, qu’il ne devait pas faire ça, car c’est dans ces choses-là que commence le nazisme, dans cette obéissance (souvenez-vous de la pertinente et profonde remarque de Catherine Baker *), dans cet esprit de réglementation et d’interdiction. Et il a dit aux enfants de marcher sur la pelouse comme ils voulaient. Pour lui ce genre d’action ça faisait partie de son plan de dénazification, c’était même au centre. Je ne sais pas si son influence sur le plan de dénazification et sur l’Allemagne a été durable.

En tous cas les américains ont changé depuis (litote).

 

 

De nos jours si des enfants s’avisaient de marcher sur la pelouse, ce qui risque plus de leur arriver dans l’esprit en vigueur actuel (comment l’appellera-t-on ? « dénazifié » ? …. ) c’est de se voir plaqués à terre par au moins une vingtaine de « doryphores », menottés, fouillés, tabassés, et envoyés en prison, sous l’accusation d’« incivilité » et de « crime » écologique contre la protection de la nature. (Et, bien sûr on en retirera la garde aux parents, coupables de ne pas leur avoir enseigné la soumission, non, pardon ! la « citoyenneté », et on leur interdira d’avoir à l’avenir des enfants), et bien sûr en France et en Europe, car de nos jours on s’est mis à la remorque des USA (ça, c’est resté !).

http://miiraslimake.over-blog.com/article-l-europe-d-aujo...


PS : deux "anecdotes" interessantes justement sur le régime nazi : http://miiraslimake.over-blog.com/article-quelques-detail...

* "La seule lutte profondément utile à mener, ce n'est pas contre l'autorité, mais contre la soumission. Là seulement, le pouvoir, quel qu'il soit, est perdant"

Les commentaires sont fermés.