Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2016

maintenant je comprend les anticléricaux d'autrefois et leur haine des "calotins" !

Mort de l'ancienne religion, permanence du "Péché" et des "calotins"

Un sondage montre que de nos jours, dans une des pays qui il y a pas encore longtemps était un des plus religieux d'Europe,  seulement 7% des italiens se sentent culpabilisés devant les commandements de la religion

Par contre la majorité d'entre eux éprouvent ou éprouveraient  un sentiment de HONTE pour le fait de manger "trop" ........

Comme en écologie il y a des  lois écologiques dans la sociologie comme dans la nature. Quand une espèce disparaît, une autre vient occuper sa niche écologique.
Les calotins chrétiens ont disparus, puisque la religion est morte et enterrée depuis déjà longtemps, mais d’autres calotins ont pris leur place, l’Inquisition catholique a disparu, mais une autre inquisition a pris sa place, les missionnaires catholiques ont disparus, mais d’autres ont pris leur place, les directeurs de conscience catholiques ont disparus, mais d’autres directeurs de conscience ont pris leur place, l'ancienne "alliance du sabre et du goupillon" n'est plus de mise, mais une autre a pris sa place, les législations  nous protégeant contre le péché et la TENTATION en l'interdisant ! ont disparues mais d'autres législations anti-"péché" ont apparu (et se multiplient comme des champignons

Comme je disais dans plusieurs articles : il n'y a pas de fin à cette logique, après le tabac ce sera (c'est déjà) les boissons alcoolisées, puis les viandes en sauce et les patisseries, les bonbons, la sexualité bien sûr ! ça commence déjà, les lits douillets, etc etc, comme je disais dans les commentaires les anti-fumeurs ont tort de se réjouir, ils ne rigoleront pas lontemps, ce genre de lois les raptrappera bientôt, ils rigoleront moins quand à leur tour la vie leur deviendra impossible. Regardez la suite logique de ces politiques exterminatrices.) Les jésuites et leur jésuitisme ont disparus mais d’autres jésuites ont pris leur place.
Et last but not least  le sentiment, de  PÉCHÉ n'a pas du tout disparu mais s'est simplement déplacé d'objet

 

Pareil pour les protestants Puritains, à part dans les fermes du Wyoming ou les iles d'Ecosse il n’y en a plus, mais d’autres puritains aussi hystériques et aussi bien-pensants ont pris leur place

De telle sorte que d'une manière transidéologique De Bonald sorti par la porte est rentré par la fenêtre!

C’est le catholicisme conservateur qui est au pouvoir ! et De Bonald : La société n’est pas faite pour les hommes, mais les hommes sont fait pour la société; et c’est le « clergé » qui la dicte. Il suffit de remplacer le Dieu d’antan (qui était au moins un dieu de vie ! et même de vie éternelle) par les dieux actuels (qui sont des dieux psychanalysés, des dieux de mort) et le clergé par  tout l'appareil d'Etat et leurs séides médiatiques, les Talibans de l’occident, nos nouveaux calotins. depuis les gens de la DDASS jusqu'aux journalistes et politiques. Et la culpabilisation et le PÉCHÉ (de nos jour on prèfère appeller ça "responsabilités" mais c'est la même chose et le même sentiment, et qui draîne le même puritanisme, peur du plaisir, peur de la liberté, peur des autres, peur de déroger au discours officiel, etc.)
Contrairement à ce que croient les affiches publicitaires et les bouffeurs de curés triomphants, l'obsession et la peur du péché n'a pas disparue, elle s'est simplement déplacée.

Et les conduites superstitieuses, irrationnelles, et le fanatisme, ne sont pas du tout, contrairement à une opinion généralement postulée dans les commentaires sur les forums de discussion, propres aux seules religions !
Et ça, ça n’a pas changé, même pas besoin de transcription :  comme disait William Blake "de même que les mouches pondent leurs œufs sur ce qu’il y a de plus beau de même les prêtres jettent leurs anathèmes sur nos plus belles joies." Il suffit de remplacer prêtres par « travailleurs sociaux » ou par « spécialistes en hygiène et en Sécurité » ou par « cabinets ministériels », ou Sarkozy tout simplement. S’asseoir sur la pas de sa porte et regarder passer le temps ou discuter le coup y a-t-il rien de plus agréable et de plus humaniste? Or maintenant ça vaut la prison !!!

au XVIIè siècle c'était les Jansénistes !
http://www.egaliteetreconciliation.fr/IV-Le-jansenisme-au...

 

"La plupart des bonheurs doivent être attentivement surveillés" dit le Cardinal Cisneros Grand Inquisiteur d'Espagne ! (dans une pièce de H. de Montherlant)

 

Et puis regardez comment les appartchiks des institutions font la chasse et le dépistage à la moindre imperfection, avec  le même zèle et la même arrogance terrorisée et terrorisante avec lesquels autrefois on flairait avec panique le moindre soupçon de présence du Diable !

 

Une "religion" chasse l'autre. Mais les calotins restent.

 

et comme  dit l'auteur de La Société cancérigène:     "Il est curieux de voir avec quelle facilité la science reproduit les schémas de l'Église, avec un discours canonique, des excommunications, des schismes, des blasphèmes et des hérésies."     http://www.noslibertes.org/dotclear/

 


C'est comme ça que précédemment le communisme a été corrompu et est devenu pour certains un moyen d'acquérir pouvoir et richesse, parce que leur cause était si noble et eschatologique : sauver la planète Terre de l'exploitation de l'homme par l'homme, et avant c'était la religion, le christianisme par exemple, qui a connu la même corruption, pour les mêmes raisons (et les "assistantes sociales" de l'Inquisition au nom du "principe de précaution", tant vanté de nos jours, brulaient ceux qui éventuellement étaient susceptible de représenter un risque de mise en danger du salut éternel d'autrui; pareil que la logique actuelle !)

(1) et la haine sociale contre les "pêcheurs" et les "anathèmes" : ici

 

"Là où les vérités religieuses font place à une morale de l'Utile, la Police doit inévitablement passer au premier plan. L'ordre dans la rue, de condition pratique devient Vérité. L'agent ne veille plus sur des biens mais sur le Bien." (Bernard Charbonneau - "l'Etat")

" le prêtre de la santé a besoin de celui qui pèche par la santé tout comme le diable a besoin de l'eau bénite". Imre von der Heydt

"L’homme ne peut vivre sans religion. Ce qui explique que les objets de sa foi et de ses pratiques religieuses aient subi une transformation et aient adopté un nouveau titre : à l’Est, on adore l’État communiste ; à l’Ouest, on voue un culte à la science et au « bien public »."(Thomas Szasz)

 
"Aux îles Fidji, où la télévision n'existait pas avant 1995, et où les problèmes de poids n'avaient jamais tourmenté qui que ce soit, trois ans après l'arrivée du petit écran, 74 % des lycéennes interrogées disaient se sentir trop grosse."  (
J-C Michéa - "La double pensée")
 
il n'y a pas que moi qui dit ça :
"La foi en une idéologie basée sur le désir de dominer les autres et le besoin de se sentir personnellement supérieur sans accomplissement légitime est peut-être le plus dangereux état mental qu’un individu ou une société peuvent adopter. Un tel état d’esprit vous renvoie au fanatisme, un élément constituant du sectarisme et une conséquence extrême du côté élitiste de la foi.
Le fanatisme et le sectarisme ne sont pas limités à la sphère du religieux. Le fanatisme est une cachette habile et diabolique dans les boiseries de toute construction politique ou académique, et cela inclut la communauté scientifique quand elle erre loin de la logique et des données empiriques honnêtes dans un monde de pseudo-science et d’ingénierie sociale."
Nous "sauver de nous-mêmes" et par ce biais nous détruire, ou faire de nous des esclaves soumis et honteux, voilà le grand "truc" des totalitaires.

Les commentaires sont fermés.