Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2016

Un coeur en hiver

"Un coeur en hiver" (1992, eh oui ...) film que j'ai vu, par hasard,  au  studio Noroît, est resté pour moi comme le symbole, le paradigme de notre époque bourgeoise, d'un certain milieu, d'une certaine ambiance, d'un certain état de l'évolution des modes de pensée, des modes d'être, et des conventions, ce monde censuré, "bourge", glacé, pequeneux, feutré, dogmatique, parisien, intello sans coeur, politically correct, psychanalysé, de membres de la Secte des Adorateurs de la Mort, à trois mille lieux du peuple, mais surtout tellement typique de l'époque actuelle.

"en hiver" oui tout à fait, plus qu'ils ne pensent ! toute la bande, tout le milieu et toute l'idiosyncrasie, toute l'époque, et même en chambre froide, dans un immeuble sous air conditionné. La morgue.

Je crois que j'avais écrit dessus il y a des années, mais je n'arrive pas à retrouver le texte dans mon journal, je ne sais où il est passé.

 

 

et je crois que les milieux de la musique classique professionnelle sont extrêmement comme ça, extrêmement bourgeois - et pécqueneux ! - avec un mépris et un ostracisme de classe très fort (bien caché sous leurs voix policés et leur ton bien contrôlé).

Commentaires

regardez cette vidéo (qui explique un phénomène de conflit de classe très marxiste, n'en déplaise au gars qui se prétend "pas de gauche" !) https://www.youtube.com/watch?v=N9lE2Ate8DI
eh oui le monde d'expertise glacée des élites d' "Un coeur en hiver" a besoin du petit personnel du peuple pour leur faire leur ménage, à manger, et produire leurs richesse et leur permettre de nourrir leurs états d'âme et leur euthanasie dans leur beau vase clos bien chic !

Écrit par : jehaislescookies | 30/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire