Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2016

le nouveau gouvernement polonais, pourquoi tant de haine ?

le nouveau gouvernement polonais, que nos "médias" nous somment de haïr et de voir d'un très mauvais oeil, vous connaissez son programme ? eh, eh, non bien sûr ! il a dans son programme des promesses telles que :

  la baisse de l'âge de la retraite, et l'augmentation substantielle des allocations familiales.

de plus il est eurosceptique, pas étonnant qu'il ne plaise pas aux maîtres de l'UE !
le précédent gouvernement de ce parti a fini très mal dans le crash de l'avion de Smolensk https://www.youtube.com/watch?v=FEx7HL4H5yk
y aura-t-il un second crash ?

 http://www.dedefensa.org/article/la-pologne-explosive-au-...

 

on est vraiment soumis de la part des "médias" propriétés des grands empires financiers et capitalistes à une propagande digne de la Pravda du temps de Brejvev ! "la Pologne entame sa révolution conservatrice" ah oui ? en abaissant l'age de la retraite ? mais ç'est une révolution progressiste ça !   on aimerait bien avoir la même en France !   
que signifie ce cache-cache des réalités sous des accusations trompeuses ? je pense que comme moi vous avez compris ! Cui bono ? dit toujours un inspecteur de police.

 

des actualités sur la Pologne :

"Dans l’hémicycle, les parlementaires mettent la dernière main à la réforme la plus ambitieuse des conservateurs: la mesure des 500 zlotys. Dès le 1er avril, chaque famille touchera mensuellement 500 zlotys (125 francs) pour chaque enfant à partir du deuxième, de sa naissance à ses 18 ans. Une allocation familiale qui représente près du tiers du revenu minimal polonais (1850 zlotys).

Pour le parti Droit et justice (PiS), dirigé par Jaroslaw Kaczynski – qui a remporté les élections législatives d’octobre dernier –, ce vote est la promesse d’un changement de paradigme. Célébrée comme la plus belle réussite d’arrimage des pays ex-communistes à l’Union européenne, la Pologne est en réalité malade de ses inégalités et d’une perte de sens. Sa croissance comparable aux dragons asiatiques? Elle n’avait, selon le PiS, bénéficié qu’à une minorité corrompue. Alors qu’il représentait moins d’un tiers de celui des Allemands en 1989, le revenu moyen polonais n’a-t-il pas doublé pour représenter 55% du niveau de vie allemand aujourd’hui? Cela s’est fait au prix d’une vaste émigration, rétorquent les "conservateurs". Ajouté à un taux de fécondité (1,3 enfant par femme) parmi les plus faibles au monde, ce modèle économique libéral aurait précipité la Pologne vers le déclin démographique.

Alors, ces 500 zlotys vont non seulement rééquilibrer la société, mais repeupler le pays. «M. Kaczynski a la vision d’un Etat plus juste, d’une société un peu plus égale, explique Marek Magierowski, porte-parole de la présidence polonaise. Il y a un abîme entre la Pologne riche, la Pologne occidentale, la Pologne européenne et la Pologne de l’Est.» Ce tournant social, plébiscité par les Polonais, devrait permettre un rabaissement de l’âge de la retraite (qui venait d’augmenter à 67 ans pour les hommes) et la gratuité pour certains médicaments.

Tout cela a un prix. La seule mesure des 500 zlotys coûtera 5,5 milliards de francs par an. Pour participer à l’effort national, les banques et les commerces seront taxés davantage, on puisera dans les réserves du Trésor polonais, dont les finances sont saines, et on chassera les fraudeurs fiscaux."

Et après on qualifiera ce gouvernement de "
extrème-droite" ! on est en pleine "Novlangue" !

commentaire des milieux financiers et patronaux : "Kaczynski est un illettré économique." oui ... c'est cela ....
cui bono ?

Les commentaires sont fermés.