La nouvelle messe (04/09/2022)

Dimanche, jour des exercices de piété.
Autrefois le dimanche était le jour où tout le monde allait à messe (il y avait plusieurs messes chaque dimanche dans toutes les églises à l'époque, la première à 7h du matin, pour les plus pieux, la dernière à midi la grand messe chantée. Comme je vois ça a beaucoup changé depuis ! .....

on ne peut même plus entrer dans les églises !
Enfin, si on ne considère que le christianisme, mais si on cherche :
qu'est-ce qui rempli maintenant le rôle du christianisme, des exercices de piété, du souci du salut de son âme, de la messe dominicale, dans le monde d'aujourd'hui ?
Comme en écologie, quand l'espèce qui remplissait une niche écologique disparaît, elle est remplacée par une autre, qui remplit le même rôle. En effet si on voit le rôle de la messe du dimanche matin - toujours là ce rôle ! - le rôle du soucis du salut de son âme selon les normes du climat social, le rôle des exercices de piété, du bréviaire, du chapelet, et qu'on se demande qu'est-ce qui joue le même rôle de nos jours ? ça saute aux yeux ! Maintenant on est sommé d'être en bonne santé, pour avoir une chance statistique de vivre peut-être quelques années de plus - avant de toutes façons de mourir pour toujours, le pari de Pascal était plus rationnel ! - on pratique, pour être un « bon citoyen », décent, responsable et pieux, des « exercices de piété », qui consistent à « faire du sport », le jogging matinal dominical devient le remplaçant de la messe dominicale matinale, et on voit les dévots - toujours les mêmes bien sûr: c'est à dire les plus bourgeois souvent, les plus maigres, et les plus ascétiques en général - faire rituellement leur jogging.

Autrefois on voyait les gens se livrer à leurs exercices de piété, à leurs dévotions, maintenant ils font leur "jogging".
Ça joue le même rôle, social, psychologique et idéologique.

Tiens ! Encore un qui s'échine à mimer les gestes de la course (ils ne courent même pas vraiment ! les enfants, eutrefois, couraient oui ! que c'en était un plaisir, et une ivresse, mais pas ces dévots) "pour sa santé"  :  comme ceux d'avant, les dévots de maintenant, se sentent obligés de se livrere à tout un tas de macérations, pour être de "bonnes âmes", de respectables fils de "notre Sainte Mère l'Eglise" hygiénique !

Tiens ! encore un dévote, avec son uniforme décent de tenue réglementaire pour jogging elle est en train de faire ses Paters. Autrefois elle aurait été une bigote qui va à la messe de 6 heures du matin avant de commencer sa journée; bien sûr ! c'aurait été une autre religion qui était révérée par la société mais, à part ce détail c'est exactement la même chose .

Pareil on voit dans les bureaux régulièrement plein de femmes venir travailler avec leur bouteille de Vittel, exactement comme autrefois elles ne se déplaçaient qu'avec leur chapelet.

 

c'est comme la différence entre les arguments RATIONNELS des "conspirationistes", contrairement aux commentaires beubeu-béats des covidistes, qui croient a priori à tout ce que dit la Notre Très Sainte Mère l'Eglise Catholique Romaine.

ça fait des années que je fait des blogs pour faire remarquer que tous les rôles sociaux, comportements, profils psychologiques, qui autrefois étiant ceux des "calotins" et du "parti des prêtres", bien loin de disparaitre avec la mort du christianisme (qui bien sûr est mort et enterré ; essayez seulement de pousser la porte d'une église ! vous vous en rendrez compte...) sont plus vivaces que jamais, ils ont simplement changé de religion. Mais si vous analysez TOUS se retrouvent, c'est d'ailleurs amusant (si j'oses dire ! de nos jours c'est plutôt glaçant !!) de faire cet exercice.

Il semble que personne n'avait voulu faire attention à mes arguments, et maintenant ?

| Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer